Apprendre


Vous êtes
nouveau sur
Oniromancie?

Visite guidée
du site


Découvrir
RPG Maker

RM 95
RM 2000/2003
RM XP
RM VX/VX Ace
RM MV

Apprendre
RPG Maker

Tutoriels
Guides
Making-of

Dans le
Forum

Section Entraide

Tutos: Changer les glyphes de RPG Maker (...) / Guides: Caractéristiques des fichiers (...) / Tutos: Comparaison des Commandes (...) / Tutos: Equilibrer les combats / Guides: Les templates pour les tilesets (...) / Chat

Bienvenue
visiteur !





Désactiver
la neige


publicité RPG Maker!

Statistiques

Liste des
membres


Contact

Mentions légales

131 connectés actuellement

10909709 visiteurs
depuis l'ouverture

91 visiteurs
aujourd'hui



Barre de séparation

Partenaires

Indiexpo

Akademiya RPG Maker

Hellsoft

Planète Glutko

New RPG Maker

Lunae - le bazar d'Emz0

Le Studio du Chat Vert

RPG Maker - La Communauté

Kingdom Ultimate

Tous nos partenaires

Devenir
partenaire



forums

Index du forum > Débats > La transidentité

Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13


Alkanédon - posté le 15/03/2017 à 01:04:44 (7848 messages postés) -

❤ 0

Citoyen d'Alent

Salut,

je viens en paix, je ne suis pas là pour juger les gens. Je sors mes arguments et j'attends de voir ce qu'il en est.

Je me pose une question :

Les trans que je connais ont horreurs des gens sexistes.

Cependant, choisir un genre, n'est-ce pas sexiste par définition ? Qu'est-ce qui différencie un homme d'une femme dans le genre ? Pourquoi vouloir s'attitrer un genre si au final c'est prendre des codes sexistes (tenues vestimentaire, habitudes etc...) ?

Le comportement ? L'attitude ? On se base sur quoi ??? Ou est la différence ??? Parce qu'on est d'accord que si c'était juste une question d'attirance sexuelle, on s'arrêterait à être gay ou bi, et on irait pas chercher plus loin.


J'ai un ami trans (à la base fille, à présent garçon). Il me dit tout le temps que je suis sexiste parce que je lui fait des blagues sexistes, ou homophobe parce que j'ai eu le malheur de dire qu'un mec était peut-être gay parce qu'il faisait de la danse classique. Alors d'accord c'est peut-être un préjugé, mais de l'homophobie ????????????
wtf ?

Mon pote veut être traité comme un homme ? Tu veux qu'on dise "il" ? Quelle différence sociale il y aura ? Y en a forcément une si tu te poses cette question !

Très bien, viens chez moi ce soir, un pote est passé boire un coup, on se fera une soirée entre couilles !
(histoire vraie)

Mon pote J à moi et mon pote trans : "vous êtes des vraies gonzesses vous avez peur de faire ça".
Mon pote trans : "C'est sexiste ce que tu dis."

Certes ? a priori on est entre hommes qu'est-ce qu'on s'en branle ?



Pourquoi selon moi l'argument de "tu dis PD à ton pote, t'es homophobe" ou "tu dis à ta copine que c'est une vraie gonzesse t'es sexiste" est complètement bidon ?

Parce qu'au final ça change quoi ? Tu te sens blessé ? BICHETTE ! Faut se défendre et avoir un peu de répartie au lieu de s’apitoyer sur ton sort ! y a des gens dans le monde qui souffrent, qui sont malades, qui sont en guerre, qui meurent de faim, et toi tu nous casse les couilles parce qu'on dit "PD" !?

Dans ces cas-là tu dis pas à quelqu'un qu'il est débile, parce que c'est un manque de respect envers les débiles ! (bah oui, "débile" est un terme officiel pour les déficients mentaux profonds)


Sérieusement je veux bien comprendre et faire un effort pour pas me tromper pour genrer une personne, mais faut arrêter de parler de transphobe, d'homophobie, de sexisme, de racisme. C'est un peu facile et c'est complètement con de balancer ça.

Non parce que je rappelle au cas où :

Citation:

Les suffixes français -phobie, -phobique, -phobe (du grec ancien φόβος / phóbos, φοβία / phobía) sont utilisés en tant qu'usage technique dans la psychiatrie pour construire des mots décrivant des peurs irrationnelles comme étant des troubles psychiatriques


C'est pas parce que je dis à un pote que c'est un gros PD que j'ai une peur irrationnelle des homosexuels. :fou3

EDIT:
toute haine dans ce post est déversé à mon pote trans qui me traite de sexiste parce que je lui ai ouvert la porte de chez moi en le laissant passer devant (ce soir là c'était encore "elle").

Rejoignez la LOVE MACHINE


azzurox - posté le 15/03/2017 à 01:15:05 (5596 messages postés)

❤ 0

in b4 Adalia qui va débarquer et te faire une remarque, Nova qui va faire un poste accusateur, tout le monde qui va se ranger de son côté sauf Némau et Sylvanor qui tenteront de garder une impartialité et Rots, Zeus ou Nanaky qui vont venir troller. Non mais vraiment je connais trop ce forum. :p

PS : Ah et j'oubliais Avy avec son traditionnel pavé dévastateur. :'D

Mon émission Youtube, le Zap Anim : https://www.youtube.com/channel/UCtXZuqba_EAP8rXP21m8Yvg


Nova_Proxima - posté le 15/03/2017 à 01:21:43 (3658 messages postés)

❤ 0

Neo_Sephiroth

Citation:

Nova qui va faire un poste accusateur


La flemme et c'est surement mieux ainsi ^^


Sans The Skeleton - posté le 15/03/2017 à 01:31:00 (5407 messages postés)

❤ 0

Le Docteur x Sans = Best character ever

Perso mon credo c'est : tu peux être ce que tu veux et faire ce que tu veux tant que tu fais pas chier les autres.
Et si tu me fais chier, ben t'existe plus.
Simple et efficace.

Cela dit je suis d'accord sur un point : je vois pas comment tu peux te sentir "mec" ou "fille" sans que tu associe ça à des valeurs ou comportements, donc c'est du sexisme.
Je pense pas que le sexisme soit une mauvaise chose en soit (de toute façon on est fait pour réfléchir par comparaison en rangeant tout dans des case...) , c'est juste que comme tout comportements sociaux, chacun peut dévier de la médiane à un certain degré, et que c'est l'imposition de la vision qui est néfaste (i.e. t'aime le rose et tu es une fille, c'est pas étonnant c'est bon, t'es une fille donc t'aime le rose c'est pas bon)
Comme d'hab', liberté de penser, mais pas de forcer.

Cela dit, pour les gens qui se prennent des remarques à longueur de journée, je gage qu'avoir de la répartie humoristique ça aide : tonton Jacques fais une blague sur les femmes et les sandwichs ? Retorque lui d'aller faire son service militaire fissa et puis basta.

Doctor Sans to the rescue ! After the break.


Nemau - posté le 15/03/2017 à 04:04:32 (44518 messages postés) - admin

❤ 0

The inconstant gardener

Citation:

Cependant, choisir un genre, n'est-ce pas sexiste par définition ? Qu'est-ce qui différencie un homme d'une femme dans le genre ? Pourquoi vouloir s'attitrer un genre si au final c'est prendre des codes sexistes (tenues vestimentaire, habitudes etc...) ?

Citation:

je vois pas comment tu peux te sentir "mec" ou "fille" sans que tu associe ça à des valeurs ou comportements, donc c'est du sexisme.


+1

Il y a quelques semaines j'ai essayé d'expliquer ce point de vue à Adalia (en détaillant, en argumentant...), RotS également, mais tout ce que nous avons eu en retour c'est une accusation de transphobie, non argumentée...

Citation:

Pourquoi selon moi l'argument de "tu dis PD à ton pote, t'es homophobe" ou "tu dis à ta copine que c'est une vraie gonzesse t'es sexiste" est complètement bidon ?

Parce qu'au final ça change quoi ? Tu te sens blessé ? BICHETTE ! Faut se défendre et avoir un peu de répartie au lieu de s’apitoyer sur ton sort ! y a des gens dans le monde qui souffrent, qui sont malades, qui sont en guerre, qui meurent de faim, et toi tu nous casse les couilles parce qu'on dit "PD" !?

Dans ces cas-là tu dis pas à quelqu'un qu'il est débile, parce que c'est un manque de respect envers les débiles ! (bah oui, "débile" est un terme officiel pour les déficients mentaux profonds)


Bon tout ça par contre désolé mais c'est zéro Alka, je ne sais pas ce que tu fais comme études mais en tout cas tu n'es pas en fac de socio... :-/

Proposez vos news !TrombinoscopePolaris 03Planète Glutko • Doom Doom Doom Doom! I want you in my tomb!


moretto - posté le 15/03/2017 à 07:50:17 (620 messages postés)

❤ 0

Je rebondirai juste sur :

Citation:

Pourquoi selon moi l'argument de "tu dis PD à ton pote, t'es homophobe" ou "tu dis à ta copine que c'est une vraie gonzesse t'es sexiste" est complètement bidon ?

Parce qu'au final ça change quoi ? Tu te sens blessé ? BICHETTE ! Faut se défendre et avoir un peu de répartie au lieu de s’apitoyer sur ton sort ! y a des gens dans le monde qui souffrent, qui sont malades, qui sont en guerre, qui meurent de faim, et toi tu nous casse les couilles parce qu'on dit "PD" !?



Si tu utilise PD pour insulter quelqu'un, bah oui c'est homophobe puisque tu considères que c'est une tare. Même chose pour l'autre exemple..

Et juste comme ça, c'est par parce que c'est la guerre et que des gens crèvent la dalle ailleurs, qu'ici on ne peut pas continuer à améliorer les choses.


Thanos - posté le 15/03/2017 à 08:04:06 (8994 messages postés)

❤ 0

kthbye

Rien à ajouter de plus à ton post Alka, c'est assez proche de mon opinion à moi aussi, donc +1, et effectivement une réponse claire et précise à ce sujet de la part des personnes intéressées serait extrêmement enrichissant. :)

(oui mon post est inutile en soi, je postais juste pour dire en gros que non Alka tu n'es pas le seul à te poser la question)


Konnie - posté le 15/03/2017 à 10:12:41 (3971 messages postés)

❤ 0

Alka je t'invite à arrêter de traîner avec des idiots :D
Putain les gens se rendent pas compte mais c'est TELLEMENT pénible la carte de la minorité. C'est un peu comme crier au loup; tu te plains non-stop de transphobie/homophobie mais le jour où tu as vraiment besoin d'aide personne va t'écouter.

J'aimerais juste qu'on arrête d'utiliser des mots de grands, comme transphobie, dans des conversations niveau bac à sable.


azzurox - posté le 15/03/2017 à 10:22:27 (5596 messages postés)

❤ 0

Tu veux arrêter d'utiliser le mot transphobe. C'est donc que tu es transphobe. => []

Mon émission Youtube, le Zap Anim : https://www.youtube.com/channel/UCtXZuqba_EAP8rXP21m8Yvg


Mr Drerrawyn - posté le 15/03/2017 à 11:33:59 (1694 messages postés)

❤ 0

Le

Viiiiiiite les popcorns !

EDIT: Je suis de ton avis sur certains des points que tu énonces, d'autres non, mais oui, c'est un questionnement que je partage.


NanakyTim - posté le 15/03/2017 à 11:50:08 (23606 messages postés) - staff

❤ 0

Leader Bocaliste Floodeur Légendaire

Citation:

in b4 Adalia qui va débarquer et te faire une remarque, Nova qui va faire un poste accusateur, tout le monde qui va se ranger de son côté sauf Némau et Sylvanor qui tenteront de garder une impartialité et Rots, Zeus ou Nanaky qui vont venir troller. Non mais vraiment je connais trop ce forum. :p


Si tu nous enlèves l'effet de surprise aussi... :leure3




Vite Nemau, on échange nos rôles pour brouiller les pistes. =>[]

Héros ou Fléau ? Devenez le Roi de Quineroy ! ~ Plongez dans l'univers sombre du Darkans ! ~ Dimens Reis... Allez y faire un tour. ~ Rangez votre chambre ! ~ Avez-vous peur du noir ? ~ Sauvez le futur, en allant dans le passé: BOCALATOR...


Konnie - posté le 15/03/2017 à 12:18:30 (3971 messages postés)

❤ 0

azzurox je sais que tu trolles mais je dis juste qu'il faudrait peut-être comprendre ce que c'est la phobie, la haine de l'autre, avant d'utiliser ce mot à tout vas. L'utilisation qu'en fait aldana est tellement triviale qu'elle lui donne une dimension humoristique. Ce qui est complètement con.

Genre dire à un pote "PD", NON, ce n'est pas de l'homophobie. De l'homophobie c'est, par exemple, quand on harcèle et insulte une personne pour ses préférences sexuelles. Comme dis précédemment, l'utilisation des mots est importante pour savoir si l'on peut parler de phobie ou pas. Je pense que le gros problème avec Adalia, c'est qu'elle n'a que récemment appris à lire, d'où le fait qu'elle ne sache pas différencier deux utilisations différentes d'un même mot. Tout comme elle ne se rend surement pas compte que l'utilisation qu'elle fait du mot "transphobe" est humoristique.

Ce qui me ramène au point de mon post précédent, peut-être faudrait il arrêter de porter tant d'importance à la sottise?

Sinon pour ton exemple Alka:

Tenir la porte pour quelqu'un c'est ce qu'on appelle dans notre société des bonnes manières. Oui c'est un peu old-school mais ça n'empêche pas d'être une tradition que je chéri moi aussi (avec les hommes et les femmes).

D'ailleurs j'ai un exemple, similaire au tiens:

Il y a un trans que je connais qui est insupportable. Du coup si je me retrouve dans ta situation, je ne lui tiendrais pas la porte. Limite je lui claquerais la porte au nez. Le connaissant il va tout de suite crier à la transphobie (quoique, il l'a déjà fait à un pote hétéro mais pas sur que ça marche avec moi). Est-ce que c'est transphobe? Non. Je ne lui tiens pas la porte parce que je ne le respecte pas. Rien à voir avec ses attributs physiques ou son genre. Cette personne est juste insupportable, je ne vois pas ce que son genre viendrait foutre là dedans.


Thanos - posté le 15/03/2017 à 12:44:01 (8994 messages postés)

❤ 0

kthbye

Konnie la voix de la sagesse. o/


YuuDan - posté le 15/03/2017 à 12:53:48 (90 messages postés)

❤ 0

Tu née avec un sexe (garçon ou fille) que tu le veuille ou non, ensuite c’est a toi de construire ton genre, ce qui te définit, de nos jours, si tu n'aime pas ton sexe, tu peut même en changer, du coup, je vois plus ce qui pourrait être mal vu ou non :/

La flemme et moi,une longue histoire,mais j'ai la flemme de vous la raconter...


Thanos - posté le 15/03/2017 à 12:58:24 (8994 messages postés)

❤ 0

kthbye

Citation:

ensuite c’est a toi de construire ton genre, ce qui te définit



Mais justement, y'a une chose que j'aimerais comprendre "simplement":

Ta définition, que je la regarde de près ou de loin, c'est simplement la définition de ce que j'appellerais le "caractère", la personnalité.

En quoi est-ce que la personnalité est rattachable à un genre plutôt qu'à un autre?
Est-ce que ce n'est pas "sexiste", en réalité, de dire qu'un trait de personnalité est "féminin" ou un autre "masculin"? Est-ce que cette perception ne repose pas tout simplement sur un conditionnement social?

Noraj hein, je trolle pas et j'ai aucune "haine" ou "phobie", je veux juste savoir où vous faites le distinguo dans votre définition du "genre".


Adalia - posté le 15/03/2017 à 13:13:13 (2896 messages postés) -

❤ 0

Mrrouw~

On va faire un petit B.A-BA de la transidentité.

"Qu'est-ce que la transidentité ?"

La transidentité est le fait de ne pas être en accord avec son genre assigné à la naissance.

"C'est quoi le genre assigné à la naissance ?"

En France, la loi stipule qu'à la naissance, une personne doit être assignée homme ou femme. Cette assignation se fait en fonction des caractères sexuels. Lorsque ceux-ci sont hors de la binarité majoritaire que l'on connaît tous, une opération de mutilation pourra être pratiquée sur la personne pour mieux correspondre aux attentes de la société.

"Donc le genre c'est avoir un pénis ou un vagin ?"

Non. Le genre est la façon que l'on a de se définir. Des millions de personnes dans le monde ne se définissent pas par rapport à leurs organes génitaux. Vouloir définir une personne sur ses organes génitaux, c'est à la fois réducteur, indiscret, et nier le vécu et le ressenti de milliers de personnes.

"Je n'y crois pas"

En fait, il n'y a pas de croyance à avoir. C'est comme si vous disiez "je ne crois pas à l'existence ou la légitimité des personnes de couleurs / des personnes homosexuelles" ou tout autre exemple. Comme je l'ai déjà dit, des millions de personnes à travers le monde sont transgenres, et ce n'est pas parce que vous ne comprenez pas, ne le vivez pas, ou n'êtes pas concerné.e que cela vous permet de nier l'existance, l'identité, la vie de tant de personnes concernées.

"Donc être trans c'est être une femme dans un corps d'homme ou un homme dans un corps de femme ?"

Il y a dans cette question plusieurs problèmes dûs à la construction sociale que nous subissons au cours de notre vie. Si l'on est une femme, on a un corps de femme. Si l'on est une femme transgenre non-opérée, on a un pénis féminin. Sexe féminin et sexe masculin sont des construits sociaux. De plus, les personnes trans ne se limitent pas aux hommes trans et aux femmes trans ; il existe également les personnes dites "non-binaires" ; des personnes qui ne s'identifient pas aux deux genres majoritaires.

"Mais il n'y a que deux sexes, donc il n'y a que deux genres"

Déjà, il n'y a pas que deux sexes, mais deux sexes majoritaires. Dans l'espèce mhumaine, on dénombre 48 sexes. Les personnes ne faisant pas partie des deux sexes majoritaires sont communément nommées "intersexes". Nombreuses sont les personnes qui n'ont même pas conscience d'être intersexe. Ensuite, le genre étant une question d'identité et non de corps, il n'a pas de limite. On définit ainsi le genre comme étant un spectre.

"Le genre c'est sexiste"

Les personnes pensent généralement qu'être trans c'est vouloir répondre aux attentes de la société concernant le genre. Cela est complètement faux ; on distingue identité de genre et expression de genre. Pour exemple, une femme trans binaire pourra donc être totalement femme concernant son identité de genre, mais très masculine dans son expression de genre dans son contexte socio-culturel.

"Pourquoi transgenre ? J'entends surtout transsexuel"

Transsexuel vient de "syndrome de transsexualisme", le nom qui était donné à la "maladie mentale" que l'on attribuait aux personnes trans. Cependant, il a été reconnu qu'il ne s'agit nullement d'une affection psychiatrique, et cela a donc été retiré de la liste. En France, le changement effectif au niveau de la sécurité sociale date de 2009. Cette dénomination est donc pathologisante. De plus, transsexuel.le a une forte tendance à entraîner une confusion avec l'identité sexuelle, de par sa ressemblance avec les termes "hétérosexuel.le, homosexuel.le" etc.. L'identité de genre n'ayant aucun rapport avec l'identité sexuelle, c'est une raison supplémentaire d'utiliser les termes "transidentité" et "transgenre".

"Un trans"

On utilisera préférentiellement le terme "trans" comme adjectif, et non comme nom, car cela pourra être perçu comme réducteur. On dira donc femme trans, homme trans, personne trans.

"Tous ces nouveaux genres, c'est n'importe quoi"

Il s'agit là de l'identité de personnes, qui donnent juste le meilleur moyen de s'auto-définir. De plus, c'est loin d'être nouveau. Pour exemple, les natifs américains reconnaissaient trois à cinq genres.

"On m'a traité de transphobe parce que je ne suis pas d'accord avec ça"

Comme on dira d'une personne qui n'est pas d'accord avec la légitimité de l'homosexualité qu'iel est homophobe. Il en va de même pour une personne qui n'est pas d'accord avec l'égalité des personnes de couleur avec les personnes blanches est raciste, une personne qui considère l'homme supérieur à la femelle sexiste (cette mentalité est généralement transphobe en prime).

"Iel ? c'est quoi ça iel ?"

Iel est le pronom neutre majoritairement utilité dans les pays francophones. Comme il n'existe pas de pronom neutre officiel dans la langue française, on peut trouver divers pronoms neutres en fonction des préférences des gens. Iel est de très loin le plus populaire, mais on peut également citer "ul", "ol", etc.

"Pourquoi créer un neutre ?"

Pour pouvoir parler aux personnes qui ne veulent pas qu'on s'adresse à iels au féminin ou au masculin, ou pour désigner les groupes mixtes, ou pour désigner les personnes dont le genre nous est inconnu. En attendant la création d'un neutre dans la langue française, l'écriture inclusive se fait majoritairement avec le pronom "iel" et avec les accords féminins + masculins séparés par des points. Je vous renvoie à l'article Wikipédia sur l'écriture épicène pour plus d'informations.

"Si on connaît pas le genre c'est simple on regarde et on voit si c'est plutôt un homme ou une femme"

Il s'agit là d'une pratique particulièrement sexiste. C'est assumer que chaque personne se doit de se conformer aux stéréotypes de l'expression de genre, et faire perdurer ces clichés. Ça mène notamment à la mise à l'écart de personnes sortant de la norme. Exemple ; un homme cis qui aime les jupes. Dans notre contexte socio-culturel, la jupe est un critère purement féminin, pourtant un bout de tissu n'a pas à avoir de genre, et chaque personne doit pouvoir s'habiller comme iel le souhaite.

"Pour les groupes mixtes, le masculin l'emporte"

Il s'agit là d'une convergence des luttes. Les personnes trans sont toutes confrontées au sexisme, et vont donc être très propices à lutter contre ça. La règle du masculin qui l'emporte sur le féminin est la quintessence même du sexisme, et n'est qu'une règle récente (fin XVII° début XVIII° siècle). Je cite :
"Pour justifier la primauté du masculin, l'abbé Bouhours déclare en 1675 que « lorsque les deux genres se rencontrent, il faut que le plus noble l'emporte » ; étant entendu que, comme l'explique le grammairien Beauzée en 1767, « le genre masculin est réputé plus noble que le féminin à cause de la supériorité du mâle sur la femelle. »"
De plus, je vous laisse imaginer comme il est violent pour les jeunes filles d'apprendre dès le plus jeune âge que même sur un groupe d'un million de filles et d'un seul garçon, le garçon sera plus important que le million de filles. Je vous renvoie au DataGueule sur YouTube qui s'appelle "Liberté, égalité, adelphité" pour plus d'information à ce sujet.

"Du coup, les personnes trans veulent l'autre sexe ?"

Déjà, il n'existe pas que deux sexes, comme cité plus haut. On dira plutôt l'autre sexe majoritaire [nota bene : appartenir à l'un des deux sexes majoritaires et donc non-intersexe est dit "dyadique"]. De plus, toutes les personnes trans ne veulent pas faire d'opération de réassignation (phalloplastie ou vaginoplastie). Si une personne trans ne fait pas de dysphorie sur une partie de son corps, iel n'a aucune raison de la modifier. De nombreuses personnes trans gardent leur organe génital de naissance. De plus, les opérations de réassignation sont très chères, très longues, très éprouvantes, et incomplètes. Il faut bien retenir qu'une personne trans ne souhaitant pas faire de transition médicale ou ne pas faire toutes les transitions physiques possible est bien évidemment tout aussi légitime qu'une personne trans faisant toutes les opérations et traitements.

"C'est quoi la dysphorie ?"

La dysphorie, c'est le mal-être provoqué par le corps que l'on peut ressentir à cause de la perception que la société a de notre corps. Par exemple, les hommes trans auront une forte tendance (attention, ce n'est pas systématique) à faire de la dysphorie sur leur poitrine, car il s'agit d'un détail visible qui les empêchera d'être acceptés comme étant des hommes dans la société.

"Les femmes trans aiment les hommes et les hommes trans aiment les femmes"

La transidentité n'a rien à voir avec la sexualité. Il y a autant de sexualités possibles chez les personnes trans que chez les personnes cis. Même si les personnes trans ont tendance, de par leur vécu, à être plus inclusives.

"C'est quoi truscum ?"

Que l'on prononce "true scum". Appelé également transmédicaliste, il s'agit d'un mot désignant les personnes trans qui ont intégré la transphobie de la société. Une personne truscum considérera par exemple qu'une personne trans ne souhaitant pas faire l'opération de réassignation n'est pas légitime. En résumé, il s'agit de personnes infectes.

"J'ai connu une fille qui est devenue garçon"

Alors c'était un garçon qui est resté garçon, mais qui a fait une transition sociale (et potentiellement médicale). Cette formulation est cisnormative (considérer que l'appareil génital fait le genre). On dira plutôt "j'ai connu un garçon assigné fille à la naissance".

"Un mec qui fait de la danse classique est sûrement gay"

Il s'agit là de clichés sur l'homosexualité qui sont à abolir, et qui sont basés sur le sexisme et un brin d'homophobie. La danse classique est associée à une activité féminine (ce qui est de base du sexisme), et un mec ayant des activités associés à la féminité est catégorisé comme gay. Il s'agit donc de considérer que l'homosexualité est de la féminité, et je suppose que tout le monde peut y voir le problème.

"Que puis-je demander à une personne trans ?"

La même chose qu'à une personne cis. Par exemple, poser des questions sur les organes génitaux d'une personne trans que l'on ne connaît pas est d'une indiscrétion sans nom. Les organes génitaux d'une personne ne regardent que cette personnes et son / sa / ses éventuel.le.s partenaire.s. À moins d'avoir une très grande proximité avec cette personne, poser cette question est particulièrement déplacé. De même pour les questions concernant les pratiques au lit.

"Les personnes sont trop sensibles / fragiles, se plaignent pour rien"

Tout le monde n'a pas la même sensibilité. Plutôt que de blesser les gens et de dire "iels sont trop faibles", pourquoi ne pas simplement éviter de blesser ? On peut faire une analogie par exemple, en disant "j'aime bien tabasser les gens, si iels sont blessé.e.s c'est juste qu'iels sont trop faibles". Il s'agit de victim-blaming, alors que l'on devrait plutôt arranger le comportement de celleux qui blessent. Au passage, deux précisions. Premièrement, ce n'est pas parce que vous n'êtes pas concerné.e ou victime d'une oppression qu'elle n'existe pas. Deuxièmement, ce n'est pas parce qu'il y a pire ailleurs qu'il faut arrêter d'évoluer. Pour éviter de stagner, il ne faut pas se comparer à pire mais à meilleur, dans un objectif d'amélioration et non d'auto-satisfaction.

Pour des informations complémentaires, vous pouvez consulter les deux premiers liens dans ma signature. Je rajouterai probablement d'autres détails plus tard.
Étant l'une des très rares personnes concernées ici, toute question qui me sera posée dans le calme et le respect aura une réponse.


Nova_Proxima - posté le 15/03/2017 à 13:23:18 (3658 messages postés)

❤ 0

Neo_Sephiroth

Citation:

toute question qui me sera posée dans le calme et le respect aura une réponse.


Et pourtant, tu viens à l'instant d'ignorer la question qui t'as été posée dans les précédents messages et (il me semble) simplement c/c une QFP.


Adalia - posté le 15/03/2017 à 13:32:10 (2896 messages postés) -

❤ 0

Mrrouw~

J'suis arrivée un peu tard sur le topic, il est possible que j'aie loupé quelque chose. Mais là ça devrait aller pour les prochains messages.


Sans The Skeleton - posté le 15/03/2017 à 14:12:22 (5407 messages postés)

❤ 0

Le Docteur x Sans = Best character ever

Adalia a dit:



"Le genre c'est sexiste"

Les personnes pensent généralement qu'être trans c'est vouloir répondre aux attentes de la société concernant le genre. Cela est complètement faux ; on distingue identité de genre et expression de genre. Pour exemple, une femme trans binaire pourra donc être totalement femme concernant son identité de genre, mais très masculine dans son expression de genre dans son contexte socio-culturel.




A priori cette partie là est l'une des seules qui répond un peu à la question du topic. Mais du coup je la comprends pas, ça se contredit ! Tu dis que c'est faux et que ce n'est pas exprimer son genre opposé, et ensuite tu dis que c'est le contraire !
Mais même en dehors de ça, comment on peut se sentir, mettons femme, si on fait tout pour s'exprimer comme un homme ? C'est bien que s'exprimer comme un homme (ou une femme) répond à des valeurs et des codes (et c'est un peu de ça qu'on parle), du coup si on partage ces valeurs et codes ben on appartient à cette communauté, c'est logique.
Un peu comme si t'étais végan mais que tu travaillais chez Findus...

C'est ça moi que je comprends pas.

Doctor Sans to the rescue ! After the break.


azzurox - posté le 15/03/2017 à 14:17:41 (5596 messages postés)

❤ 0

Citation:

De plus, je vous laisse imaginer comme il est violent pour les jeunes filles d'apprendre dès le plus jeune âge que même sur un groupe d'un million de filles et d'un seul garçon, le garçon sera plus important que le million de filles. Je vous renvoie au DataGueule sur YouTube qui s'appelle "Liberté, égalité, adelphité" pour plus d'information à ce sujet.



Citation:

"Pourquoi créer un neutre ?"

Pour pouvoir parler aux personnes qui ne veulent pas qu'on s'adresse à iels au féminin ou au masculin, ou pour désigner les groupes mixtes, ou pour désigner les personnes dont le genre nous est inconnu.



Citation:

Il s'agit là d'une pratique particulièrement sexiste. C'est assumer que chaque personne se doit de se conformer aux stéréotypes de l'expression de genre, et faire perdurer ces clichés. Ça mène notamment à la mise à l'écart de personnes sortant de la norme.



Citation:

Alors c'était un garçon qui est resté garçon, mais qui a fait une transition sociale (et potentiellement médicale). Cette formulation est cisnormative (considérer que l'appareil génital fait le genre). On dira plutôt "j'ai connu un garçon assigné fille à la naissance".



Non mais vraiment ? :goutte Comme le souligne Thanos c'est vraiment le serpent qui se mord la queue ton histoire. C'est certainement toi (ou en tout cas la personne qui a écrit ce pavé) la personne la plus sexiste dans cette histoire. Tu nous demandes de ne pas attribuer de clichés à un sexe alors que tu es la première personne à le faire. Un sexe c'est un sexe. Personne n'a jamais dit qu'être un homme ou une femme devait définir ta personnalité. C'est vous (ou toi) qui semblez le plus attaché à cette notion de sexe.

Franchement il faut arrêter de me taper sur le système avec ces bêtises d'agender. Je sais que vous êtes attachés à noter dans un agenda mais tout de même. :pfr

Tiens c'est comme ça qu'on en arrive à ce genre d'article idiot : https://www.pastemagazine.com/articles/2017/03/how-breath-of-the-wild-failed-us-when-it-comes-to.html (ça râle sur la trans-identité dans breath of the wild :'D)

Mon émission Youtube, le Zap Anim : https://www.youtube.com/channel/UCtXZuqba_EAP8rXP21m8Yvg


Konnie - posté le 15/03/2017 à 14:37:11 (3971 messages postés)

❤ 0

attendez je vais participer au débat en ctrl+c ctrl+v wikipedia


NanakyTim - posté le 15/03/2017 à 15:00:02 (23606 messages postés) - staff

❤ 0

Leader Bocaliste Floodeur Légendaire

Citation:

Déjà, il n'y a pas que deux sexes, mais deux sexes majoritaires. Dans l'espèce majoritaire, on dénombre 48 sexes. Les personnes ne faisant pas partie des deux sexes majoritaires sont communément nommées "intersexes".


Citation:

On dira donc femme trans, homme trans, personne trans.


C'est bizarre, j'en vois toujours que deux. :clown

Citation:

"Que puis-je demander à une personne trans ?"


Rien du tout. Et même dans le cas où tu la fermes, tu risques toujours de te faire traiter de transphobe. :help

Héros ou Fléau ? Devenez le Roi de Quineroy ! ~ Plongez dans l'univers sombre du Darkans ! ~ Dimens Reis... Allez y faire un tour. ~ Rangez votre chambre ! ~ Avez-vous peur du noir ? ~ Sauvez le futur, en allant dans le passé: BOCALATOR...


Roi of the Suisse - posté le 15/03/2017 à 15:22:08 (24900 messages postés) - admin

❤ 0

Si le Sylvanor se réveille, Omnirancie disparaîtra ! Hou hou !

Adalia a dit:

on distingue identité de genre et expression de genre

Ça c'est fondamental !

L'expression de genre est un phénomène mesurable (constatable), le sexe biologique est un phénomène mesurable, mais je pense que la grande incompréhension concerne l'"identité de genre", qui n'est pas un phénomène scientifiquement mesurable, à ma connaissance.
Pour l'identité de genre, on a l'impression qu'on ne peut se fier qu'à la parole de la personne qui déclare "je suis une femme / un homme / une patate douce", comme si elle disait "Dieu existe / Dieu n'existe pas". Comme Dieu, un concept invérifiable semble être un concept inutile pour appréhender la réalité.

L'analogie avec la négation de l'existence des personnes de couleur foncée (dans le paragraphe "je n'y crois pas") tombe, puisque les personnes de couleur foncée sont un phénomène scientifiquement mesurable.

Existe-t-il un quizz psycho-technique (démontré en double aveugle) qui permette de mettre en évidence un transidentitaire basé sur les différences cognitives entre hommes et femmes ? Par exemple un test où les femmes (quel que soit leur sexe) auraient de moins bon scores en géométrie spatiale, mais de meilleurs scores que les hommes dans une autre catégorie...

Plante 300 arbres et tu ne pollues plus ! | Es-tu une star ? | Kujira no Hara | Polaris 03 | Planète Glutko


Adalia - posté le 15/03/2017 à 15:29:08 (2896 messages postés) -

❤ 0

Mrrouw~

Sans a dit:

Tu dis que c'est faux et que ce n'est pas exprimer son genre opposé, et ensuite tu dis que c'est le contraire !"

Euh je ne capte pas où j'ai dis le contraire ^^' mais j'admets que j'ai pu faire des erreurs, j'ai écrit ça assez vite. Si tu veux bien me quote le passage problématique ^^'

Sans a dit:

Mais même en dehors de ça, comment on peut se sentir, mettons femme, si on fait tout pour s'exprimer comme un homme ? C'est bien que s'exprimer comme un homme (ou une femme) répond à des valeurs et des codes (et c'est un peu de ça qu'on parle), du coup si on partage ces valeurs et codes ben on appartient à cette communauté, c'est logique.

En fait il s'agit de la différence entre l'identité, le ressenti profond que l'on ne peut contrôler, et le comportement. Prenons par exemple une femme cis qui aime les camions, la muscu, le rugby, la bière et les jeux vidéo. On dira de cette femme cis qu'elle a une expression de genre plutôt masculine, car dans le contexte socio-culturel, ses activités sont considérées masculines. Pour autant, elle ne sera pas moins légitime à être une femme. Il en va de même pour un mec cis, qui serait amateur de danse classique, de maquillage et de jupes. Son expression de genre serait féminine, mais il n'en resterait pas moins valide à être un mec. C'est exactement la même chose pour une personne trans.
Au passage, la communauté trans a tendance à beaucoup se battre d'ailleurs contre les clichés du genre, pour que l'on cesse d'associer "jupe" et "maquillage" à "femme" par exemple, et que le concept d'expression de genre cesse simplement d'exister. Le genre c'est principalement une question d'identité, d'accords, de perception.

Azzurox, je suis désolée, je n'ai pas vraiment compris. Je ne suis pas attachée au sexe bien au contraire ; je suis pour que cela reste du domaine du privé. Quand je parle à quelqu'un.e je n'ai nul besoin de connaître son appareil génital. Je ne vois pas à quel moment j'ai attribué des clichés au genre vu que depuis le début je dis que justement, c'est une mauvaise chose...
Eh ouais j'suis à fond dans Breath of the Wild et ce passage m'a faite vomir. Urgh.

Nanaky, dans la première citation je parle de sexe, donc mâle dyadique, femelle dyadique, intersexe (sachant qu'en comptant toutes les sortes d'intersexes on arrive à un total de 48 sexes). Dans la deuxième citation je parle de genre (homme, femme, non-binaire). Dans aucun des deux cas je ne vois "que deux", et les deux citations ne sont pas en rapport...

Edit pour RotS :
Oui en effet, tu ne peux te fier qu'à la parole de la personne. Seule une personne connaît sa propre identité, ça me paraît logique. Rien à voir avec le concept de déité qui est une chose extérieure à soi.
Pour ce qui est de l'ordre du scientifique, je n'en vois pas la nécessité. Mais bon il est communément admis que la transidentité serait d'origine génétique. Mais les recherches sur la transidentité sont très rares, donc rien de prouvé, et heureusement. Si on trouvait un gêne de l'identité de genre ça serait la porte ouverte à l'eugénisme et aux thérapies de ce qui n'est pas une maladie.
Ce genre de test je n'en vois pas l'utilité, et qui plus est vu que le genre est un spectre et non une donnée binaire, ça me paraît difficile à mettre en place. Pourquoi ne pas simplement accepter ce que dit la personne ?


Sans The Skeleton - posté le 15/03/2017 à 15:35:09 (5407 messages postés)

❤ 0

Le Docteur x Sans = Best character ever

Adalia a dit:


En fait il s'agit de la différence entre l'identité, le ressenti profond que l'on ne peut contrôler, et le comportement. Prenons par exemple une femme cis qui aime les camions, la muscu, le rugby, la bière et les jeux vidéo. On dira de cette femme cis qu'elle a une expression de genre plutôt masculine, car dans le contexte socio-culturel, ses activités sont considérées masculines. Pour autant, elle ne sera pas moins légitime à être une femme. Il en va de même pour un mec cis, qui serait amateur de danse classique, de maquillage et de jupes. Son expression de genre serait féminine, mais il n'en resterait pas moins valide à être un mec. C'est exactement la même chose pour une personne trans.
Au passage, la communauté trans a tendance à beaucoup se battre d'ailleurs contre les clichés du genre, pour que l'on cesse d'associer "jupe" et "maquillage" à "femme" par exemple, et que le concept d'expression de genre cesse simplement d'exister. Le genre c'est principalement une question d'identité, d'accords, de perception.



Mais dans ce cas c'est quoi être trans ? Parce que tout ce que tu décris ici ça arrive à "beaucoup" de monde, on se dit pas trans pour autant...

Doctor Sans to the rescue ! After the break.

Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13

Index du forum > Débats > La transidentité

verrouillé

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe - Mentions légales

Plan du site

Communauté: Accueil | Forum | Chat | Commentaires | News | Flash-news | Screen de la semaine | Sorties | Tests | Gaming-Live | Interviews | Galerie | OST | Blogs | Recherche
Apprendre: Visite guidée | RPG Maker 95 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker MV | Tutoriels | Guides | Making-of
Télécharger: Programmes | Scripts | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
Jeux: Au hasard | Notre sélection | Sélection des membres | Jeux complets | Tous les jeux | Le cimetière | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Proposer
Ressources RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
Ressources RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
Ressources RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
Ressources RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis
Archives: Palmarès | L'Annuaire | Livre d'or | Le Wiki | Divers