[RPG-MAKER.FR] Oniromancie: tout l'univers de RPG Maker en français - Les forums - La nouvelle politique de Youtube

Oniromancie: Les forums - La nouvelle politique de Youtube


Comment ça marche?

Aëdemphia
Par Sylvanor

Fighting Robots Quest
Par Boulon

Geex
Par roys

Inexistence
Par Falco

La Légende d'Ibabou
Par Zaitan

Nylu
Par NanakyTim

Sarcia
Par Kaëlar

Super Mario RPG - Lost Souls
Par Omegabowser

Tutos: [VX Ace] Arbre de compétences / Jeux: Superstar Hero / News: Le samedi, c'est best of des (...) / Jeux: Tales of Lhaluna / News: Le samedi, c'est best of des (...) /

Chat  (97 connectés)

Bienvenue
visiteur !




publicité RPG Maker!

Statistiques

Liste des
membres


Contact

Mentions légales

56 connectés actuellement

9974601 visiteurs
depuis l'ouverture

1331 visiteurs
aujourd'hui

Groupe Facebook

Barre de séparation

Partenaires






TOP
GAMEMAKING


Les 5 plus
visités

Akademiya RPG Maker

Alex d'Or

Blog of Chaos17

BloGecko

ConsoleFun

Au hasard

Indiexpo

Akademiya RPG Maker

RPG Fusion

Les deux derniers

Zarok

Akademiya RPG Maker

Nos autres partenaires

Devenir
partenaire


Barre de séparation

Un site du réseau
War Paradise

Annuaires référenceurs




forums

Index du forum > Débats > La nouvelle politique de Youtube

Aller à la page 1 2 3 4 5


Zam - posté le 11/12/2013 à 18:29:50. (4458 messages postés) - staff

Résumé de la situation:



Votre avis? Fight.


Saka Tchotchovitch - posté le 11/12/2013 à 18:41:22. (14127 messages postés) - modero

Réalisateur de chez Lidl

Tiens justement j'envisageai d'ouvrir un topic sur le sujet.
Les lobbys ont encore gagné, pognon pognon. Ça me surprend pas du tout. Je suis vraiment très pessimiste vis-à-vis de la liberté sur internet à l'avenir.
Je trouve ça vraiment dégueulasse, les mecs comme JDG ou Antoine Daniel, qui a vachement été touché (un tiers de ses vidéos je crois) ils passent un temps de malade pour faire leurs vidéos, et avec ces nouvelles mesures, ils ne gagneront plus rien donc ils devront avoir un job à côté pour pouvoir bouffer, donc ça les limitera encore plus, ils mettront énormément plus de temps à sortir leurs vidéos, et au final ils finiront par arrêter complètement parce que ça rimera plus à rien (cf le post du JDG sur facebook).

C'est dégueu.
Ce monde est dégueu.

Réalisateur ça veut dire que je fais des films. Viens les voir si tu l'oses. | ༼ つ ◕_◕ ༽つ | Saka peut faire des ronds avec une équerre. | Père Clochard | ( ͡° ͜ʖ ͡°) | Saka fait pleurer les oignons. | Viens jouer au Chat-bite ! | Quand Saka commande un steak, le steak obéit. | Viens découvrir les coutumes Oniromanciennes. | (ง ͠° ͟ل͜ ͡°)ง | Coucou, tu veux voir mon site ? | ꀎ


trotter - posté le 11/12/2013 à 18:58:15. (8361 messages postés)

Ca m'étonne pas trop qu'ils bloquent les Let's Play, c'est un peu abusé niveau droit d'auteur.

Ya des jeux que j'ai "fait" entièrement sur Youtube :-]
Même si on a pas le gameplay on profite quand même gratuitement des musiques, des doublages, de l'histoire et des graphismes...

Je trouve ça assez sympa de la part des ayants droits de nous laisser utiliser leurs oeuvres (par exemple musique en fond) au prix d'une petite pub.

Pour 3 secondes, c'est un peu abusé mais bon, Youtube ne fait qu'appliquer la loi.

Aux USA ils ont la notion de Fair Use qui est souvent invoqué par,les internautes, mais elle est quand même assez restrictive (limité à des fins telles que la critique, le commentaire, l'information journalistique, l'enseignement, les études universitaires et la recherche) :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fair_use#Objectif_et_nature

Solutions ? Essayer de faire évoluer la loi ou tout simplement passer sur une autre plateforme. Par exemple, le JdG pourrait héberger son émission directement sur son site.


Imaginez, si Sylvanor recevait des mises en demeure d'enlever des jeux qui utilisent des rips... Il n'aurait pas beaucoup de choix.


Maelstorm - posté le 11/12/2013 à 18:59:40. (3897 messages postés) - roi

Une chance sur un million

y'a quoi a débatre ? quelqu'un ici va défendre le fait que les majors et les grosse compagnies font des sous sur les petites gens, qu'ils le font pour avoir plus de parts de marchés, et que ça nuit gravement a la qualité du contenu du net ?

et qu'est ce que l'on peut y faire ? ça touche les politiques , non, ça ne se règlera pas dans les urnes.
sortir dans la rue pour manifester ? a quoi ça peut servir ?
boycotter ? c'est illégal, et en plus ça sert pas a grand chose si on est pas suivit ...

bref, je suis d'accord avec saka, c'est tout pourri, et en plus on nous prend pour des cons

Gloire au grand Banhammer !|power lvl :2 449,69 | Dynablade | MegaMike | Etre fou n'est pas obligatoire pour maker, mais ça aide| ne cliquez pas ici| My cabbages !! |


² - posté le 11/12/2013 à 19:16:08. (7269 messages postés) - grincheux

Veille prolongée.

C'est un combat d'arrière-garde pourtant. Niveau musique, en général la durée de vie d'une vidéo est extrêmement courte si il y a ne serait-ce que quelques secondes de contenus repérés par la sacem, la seule entité capable de faire verdir de jalousie une armée d'inspecteur des impôts. Loin derrière il y a le syndicat ricain je sais plus trop quoi en AA, mais ce sont des actions qui ne servent à rien. Bloquez une vidéo à gauche, dix secondes plus tard on la retrouve à droite ou on trouve quasiment la même un peu plus loin.

Ce qui devrait par contre être banni ce sont bien ces putain de vidéos de merde qui spoile des jeux entiers parfois même avant la sortie officielle. On se demande où est passé le sens des priorités et ce qui passe par la tête de ceux qui postent ces vidéos.

Pas trop matière à débattre...

Ko!N


Sylvanor - posté le 11/12/2013 à 19:23:39. (21182 messages postés) - webmaster

Le gars chiant qui rigole jamais (il paraît)

Encore ces histoires de droits d'auteur...

Il y a plusieurs problèmes je pense, le premier c'est que la loi est absurde: le droit d'auteur est censé protéger les auteurs, il finit par ne plus protéger que les ayants droit, et par nuire à plein d'activités qui ne nuiraient pas auxdits auteurs.
Il y a aujourd'hui une très large confusion entre le droit moral (en gros c'est l'éthique du droit d'auteur: il faut toujours créditer une oeuvre, l'auteur peut retirer son oeuvre du circuit: droit de repentir, droit au respect de l'intégrité de son oeuvre, etc) et le droit patrimonial (c'est les soussous).
Si le droit d'auteur était vidé de son droit patrimonial, je pense que le monde serait meilleur.

D'ailleurs, au tout début du droit d'auteur, lorsqu'il a été pensé par Beaumarchais, le droit patrimonial on s'en fichait un peu.

Et le deuxième truc, c'est qu'on oublie aujourd'hui trop souvent le pourtant INDISPENSABLE "droit à la courte citation".

La SACEM dit:

Citation:

De par le monopole qu’il détient sur son œuvre, l’auteur est le seul à pouvoir autoriser son utilisation.

Toutefois il existe plusieurs cas, limitativement énumérées à l’article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, pour lesquels l’autorisation de l’auteur n’est pas requise, pour des raisons pratiques ou dans l’intérêt du public (liberté d’expression et d’information).
La citation est l’un de ces cas. Elle ne peut néanmoins prétendre au régime des exceptions au droit d’auteur que si elle remplit les conditions suivantes.
Brièveté de la citation

La représentation et/ou la reproduction d'un extrait d'une œuvre ne peut s'analyser comme une exception de citation que s'il est court, au regard à la fois de l'œuvre citée et de l'œuvre citante.
L'appréciation de ce critère de brièveté est délicate. C'est donc au juge qu'il revient d'estimer au cas par cas si ce critère est ou non rempli. Ainsi, il a été jugé que l'intégration de 17 minutes d'un film dans un documentaire d'une durée de 58 minutes ne pouvait relever de l'exception de citation.



+ extraits de loi

Citation:

« Sont licites les citations tirées d’une œuvre, déjà rendue licitement accessible au public, à condition qu’elles soient conformes aux bons usages et dans la mesure justifiée par le but à atteindre, y compris les citations d’articles de journaux et recueils périodiques sous forme de revues de presse. »



et:

Citation:

« Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire : […]
3º Sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source :
a) Les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d'information de l'œuvre à laquelle elles sont incorporées. »



On est tout à fait dans le droit à la courte citation pour pas mal de vidéos Youtube, je pense que les Crossed y entrent bien, même si la quantité d'extraits est peut-être un haute pour que ça marche indiscutablement.
Mais Youtube et les majors... Prennent seulement ce qui les intéresse dans la loi.

Par contre pour les jingles et autres... On n'est plus du tout dans la citation. Il ne reste que le Fair Use, dont je trouve le concept assez sympathique, même s'il a ses limites, c'est déjà un bon début. Il faudrait absolument un équivalent en France.

Un article intéressant qui résume très bien ce qui se passe alors qu'il remonte à 2002 d'un grand homme qui a tout compris, dont j'ai suivi pas mal de cours/conférences en vidéo pour me préparer au CAPES.

Et c'est terrible, on demande aujourd'hui aux professeurs documentalistes de parler du droit d'auteur, droit de l'image etc et quand je rappelle que bon c'est joli de rappeler la loi et les sanctions avec des amendes à x zéros, mais qu'il ne faut pas oublier de s'interroger sur le bien fondé de ces lois, on me regarde un peu bizarrement, et on me dit qu'il ne faut pas faire un cours de philo...

Les croissants croâssent en croix, s'ancrent ou à cent croîssent sans crocs à sang. Crois! Sens! ౡ


² - posté le 11/12/2013 à 19:40:45. (7269 messages postés) - grincheux

Veille prolongée.

Un article très intéressant en effet; Et très révélateur de la situation. Repenser le droit d'auteur ? à la sacem ils ont surtout repensé les moyens répressifs. Réformer, repenser sont des termes qui n'existent pas dans leur conception du monde artistique.

Ko!N


trotter - posté le 11/12/2013 à 19:48:21. (8361 messages postés)

Fair use j'en ai parlé plus haut, c'est bien limité :
"Limité à des fins telles que la critique, le commentaire, l'information journalistique, l'enseignement, les études universitaires et la recherche."

Ca ressemble beaucoup au droit à la citation :
"Sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source : Les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d'information de l'oeuvre à laquelle elles sont incorporées ; "

Piquer un bout d'une musique pour un jingle, mmm...

Citation:

Un article intéressant qui résume très bien ce qui se passe alors qu'il remonte à 2002 d'un grand homme qui a tout compris, dont j'ai suivi pas mal de cours/conférences en vidéo pour me préparer au CAPES.



Or il y a un danger véritable à prévoir, organiser et suivre les usages des oeuvres culturelles. Le danger de limiter l'innovation, de réduire la capacité des oeuvres à souder les groupes humains autour de pratiques sociales de connaissance et de plaisir culturel. Car c'est le deuxième statut de l'oeuvre littéraire et artistique qui est oublié dans la vulgate actuelle sur le droit d'auteur : l'objectif de la culture est de tisser les individus dans des réseaux de pratiques communes. C'est cette externalité positive fabuleuse de l'oeuvre d'art qui la rend si indispensable aux sociétés démocratiques.

On est pas non plus obligé de passer par une société tierce quand on est auteur. Si certains se protègent avec la SACEM ou passent pas Vivendi c'est leur choix. Si l'auteur a envie de protéger ses oeuvres plutôt que de la laisser librement se diffuser pour souder des liens entre les être humains, ça me semble être normal qu'il puisse le décider ainsi.


Åvygeil - posté le 12/12/2013 à 01:52:56. (2497 messages postés)

Citation:

Ca m'étonne pas trop qu'ils bloquent les Let's Play, c'est un peu abusé niveau droit d'auteur.


Bah dans ce cas ça va rimer à quoi ce bouton "share" sur les manettes de dernière génération ?
Grosso-modo ils auraient détruit la compatibilité avec les anciennes manettes pour une option accessoire dont on a même pas le droit de se servir ?

PAYE TA GÉNÉRATION DE CONSOLE DE MERDE.


kilam1110 - posté le 12/12/2013 à 02:00:00. (9159 messages postés)

Bah TG.

Y'a sûrement une clause comme quoi les éditeurs qui distribuent un jeu sur play 4 autorisent le streaming de leur jeu.

New RPG Maker - Forum traitant du logiciel RPG Maker tout en français ! | SURVIVE V2.5 - Dégommez du zombie !


trotter - posté le 12/12/2013 à 02:02:54. (8361 messages postés)

@Åvygeil
-On enregistre avec la bénédiction et sous le contrôle des ayant droits.
-Ca partage au maximum 5 min de jeu sur Xbox One et 15 sur PS4.


² - posté le 12/12/2013 à 09:08:59. (7269 messages postés) - grincheux

Veille prolongée.

Citation:

Bah dans ce cas ça va rimer à quoi ce bouton "share" sur les manettes de dernière génération ?
Grosso-modo ils auraient détruit la compatibilité avec les anciennes manettes pour une option accessoire dont on a même pas le droit de se servir ?



C'est pas pareil. Un let's play classique ils peuvent encore les bricoler entre l'enregistrement et la diffusion, mettre des commentaires et ajouter d'autres sons, voire des petits extraits vidéo. La nouvelle génération de box à tout faire sauf jouer, c'est enregistré et diffusé directement, ils ont prévu le coup...

Ko!N


Mr Moustache - posté le 12/12/2013 à 11:26:00. (265 messages postés)

Je fais beaucoup l'avocat du diable pour ce sujet, j'ai un peu honte, parce que moi aussi, j'adorerais que ça ait continué comme c'était, où on pouvait un peu faire n'importer quoi, en sortant notre joli carte du "fair-use" et se faire des soussous sur l'internet "libre".

Mais la réalité rattrape un peu cette utopie, c'est le monde qui frappe à la porte. Les gars que vous défendez, que vous plaignez (et qui se plaignent, voir certains, se font passer pour de pauvres innocents, victimes du système capitaliste méchant, vilain), ces gars-là utilisent du contenu qui ne leur appartient pas à des fins commerciales (via la publicité, et qui soulève des sommes énormes, dont ils ne touchent qu'un revenu minime) et ça depuis le début. Donc déjà le fair-use t'oublies. Ce qui était toléré, ne l'est plus. Dommage. Comme je l'ai dit au début, j'aimerais vraiment que ça continue ainsi, que chacun puisse ajouter sa pierre et son travail à l'édifice de l'autre, se servir du ciment d'un tel, etc. Mais le fait est que la loi des droits d'auteur (qui est plus ou moins la même dans tous les pays occidentaux) indique que l'on n'a pas le droit d'utiliser du contenu copyright et non libre de droits à des fins commerciales. Et c'est écrit dans le marbre dans les conditions d'utilisation de YouTube que l'on accepte tous en s'inscrivant pour publier du contenu depuis le début (ou en tout cas, depuis que la monétisation existe). Ils ont juste décidé de mettre ça en application, car eux, il ne gagneront pas moins d'argent, mais surtout ça leur évitera pleins d'embrouilles, et du tapage sur les doigts par les éditeurs (ils sont responsables du contenu qui est disponible sur leur plate-forme), donc forcément ça chie mou, et ça fait la police soit même, d'une bien mauvaise manière je vous l'accorde.

Se faire flaguer une vidéo, c'est pas si terrible, c'est juste que les revenus ne sont plus du tout alloué au créateur du contenu au profit de l'ayant droit (qui n'a pas créé le contenu certes, mais qui a, plus ou moins participé passivement). C'est dégueulasse, oui, mais moi ça me semble logique. Pour le moment ( je précise bien pour le moment, car ça peut évoluer, et en très mal) ce n'est que ça.

Pour ce qui est du footage de gameplay, oui ça soulève de lourdes questions, si les éditeurs continueront à jouer le jeu (Nintendo ont arrêté depuis un très long moment déjà) et ça dépend de la politique d'utilisation de CHAQUE éditeurs. Faut simplement se renseigner, demander, travailler quoi, bordel.

En l'état, beaucoup d'éditeurs de jeux tolèrent encore d'utiliser les images et musiques des jeux tant que ceux-ci n'ont pas été modifiés, ou pas encore sorti, et parfois même de commercialiser le contenu (c'est le cas de beaucoup d'indépendant d'ailleurs car ils savent que c'est ainsi qu'il font partager leur jeu : Minecraft), mais aussi de gros éditeurs (comme Capcom).

L'autres solutions, et c'était déjà le cas, est de trouver un accord (souvent pécuniaire) avec l'éditeur en question. Là, ça soulève beaucoup de questions sur la fiabilité et le rôle des youtuber qui pourra changer (vers le journalisme nauséabond).

Bref, on se plaint, on crie au scandale, c'est vrai, internet va se faire envahir par la TV, par ceux qui ont les moyens de se payer les droits, au dépend des petits indépendants qui font leur soupe un peu comme il voulait. Mais voilà, ils ont voulu rentrer dans le monde du travail (ils sortent des salaires de leur vidéos, comme certains de vous le disent, ils en vivent, bien) c'est à eux de faire aussi des efforts, d'acquérir les méthodes de travail. Là pour le moment ils avaient le beurre et l'argent du beurre en faisant ça comme des branlos et en étant payé comme des pros.

Moi, ça me fait doucement rire, déjà, que l'éventualité de faire ça gratuitement, ne traverse l'esprit d'aucuns youtubers. Ça c'est plutôt marrant. Alors oui, bouhouhou, ils ne pourront plus faire autant de vidéos, sans sacrifier la qualité, mais c'est pas grave si ? Ils ont plus besoin d'en faire aussi régulièrement, car ils n'en vivront plus. Bien sûr quand on les interview tout ces gens là, ils n'ont jamais fait ça pour le fric, toujours pour la passion. On leur en demande pas plus !

J'ai été une sale ordure de capitaliste dans ce post, je le répète encore, j'aimerais qu'on en soit pas arrivé à là, je suis moi aussi youtuber (moindre mesure, logiquement j'aurais dû être encore plus touché selon eux, que ça priverai les petits d'une rampe de départ confortable, ce qui n'a jamais été le cas, car les petits ont toujours été emmerdé par YouTube ; c'est plutôt leur porte-monnaie qui parle.

Je dois vous informer, que je n'ai pas encore été touché de manière abusive par ce changement de politique (c'est un cas à part je sais, et ça peut changer) et certaines de mes vidéos ont été flag à juste titre car j'utilisais des musiques de Nintendo, de Retour vers le Futur, etc. Ça ne représente que 5% de mes vidéos, ce sont de vieilles vidéos, depuis j'ai toujours fait attention aux mentions légales des contenus que j'utilisais. ET c'est vidéos sont toujours disponibles. Je ne vais pas vous mentir que je n'ai aucunes licences des logiciels très coûteux et très professionnels que j'utilise, comme je l'ai dit, je suis un youtuber moi aussi, mais ça va bien changer forcément. Me concernant, si l'apocralypse arrive, oui, je ferais moins de vidéos, car j'aurais plus autant d'implication à les faire (le porte-monnaie ça compte, je m'en cache pas) mais c'est pas pour autant que je vais enterrer ma chaîne et mon contenu (sachant que ce genre de chose, nous pousse aussi à être plus créatif et à se défaire de ses chaînes. C'est nous les plus créatifs par rapport aux gros marketeux, alors faudrait bien le prouver un moment au lieu de se plaindre. Chez les américains, c'est un débat qui est très peu discuté ce changement de politique chez YouTube (déjà car ils n'ont pas la même, mais surtout car ils savent s'adapter, ce que nous petits européens on ne sait pas faire sans pleurer avant).

J'espère maintenant que RotS ne va pas me flaguer mes vidéos de la GA ;)

EDIT: Vous avez des exemples de vidéos qui ont été bloquées à cause d'une utilisation de visuels ou musiques de jeux-vidéos ? Car j'en ai pas trouvé encore.


Ulquiorra - posté le 12/12/2013 à 14:02:12. (1913 messages postés)

Mr Moustache a dit:


EDIT: Vous avez des exemples de vidéos qui ont été bloquées à cause d'une utilisation de visuels ou musiques de jeux-vidéos ? Car j'en ai pas trouvé encore.


C'est de plus en plus le cas avec tout ce qui touche à Touhou oui [surtout les musiques en fait].
Mais apparemment ça dépend de quel jeu les ziks viennent, et puis genre si ZUN les a remasterisées pour en sortir un CD c'est mort. Enfin bon c'est un cas où le blocage n'a pas attendu cette "nouvelle politique" ok.


ytodd - posté le 12/12/2013 à 16:06:05. (1548 messages postés)

MAKE OR DIE

Citation:

Moi, ça me fait doucement rire, déjà, que l'éventualité de faire ça gratuitement, ne traverse l'esprit d'aucuns youtubers. Ça c'est plutôt marrant. Alors oui, bouhouhou, ils ne pourront plus faire autant de vidéos, sans sacrifier la qualité, mais c'est pas grave si ? Ils ont plus besoin d'en faire aussi régulièrement, car ils n'en vivront plus. Bien sûr quand on les interview tout ces gens là, ils n'ont jamais fait ça pour le fric, toujours pour la passion. On leur en demande pas plus !



Mr moustache, je te trouve un peu injuste. Une bonne partie des youtubers qui gagnent maintenant leur vie grâce à leurs videos on commencé en amateur, sans se douter des proportions que leurs actions prendraient.
Alors c'est sûr que quand ils se sont aperçus qu'ils pouvaient en vivre, ils ont abandonné leur taf' (qui devait probablement être moins intéressant) et s'y sont consacrés à plein temps.
Après je trouve pas ça dégueu qu'ils le fassent "pour le fric", on a parfaitement le droit de faire un métier qu'on aime.

A part ça je suis d'accord avec le reste de ce que tu as dit, youtube a des conditions d'utilisation, qu'il décide de passer en mode tolérance zero, c'est pas sympa mais c'est son droit (mais qu'il arrête de nous faire chier avec g+).

http://consciencium.fr/


² - posté le 12/12/2013 à 16:08:25. (7269 messages postés) - grincheux

Veille prolongée.

Citation:

ces gars-là utilisent du contenu qui ne leur appartient pas à des fins commerciales



Pas faux mais d'un autre côté, ils ne ramassent pas non plus des grandes fortunes avec ça. Le fond du problème est qu'on a laissé tout le domaine artistique se laisser contaminer par l'idée de pouvoir mettre un prix sur absolument tout et qu'on a laissé une poignée de tristes sires monter des sociétés boucliers qui à la fois donnent une image détestable du milieu et confortent aussi les auteurs à poursuivre dans la mauvaise voie. Entre le tout gratuit et la répression actuelle, il doit y avoir un juste milieu.

Ko!N


Mr Moustache - posté le 12/12/2013 à 17:14:58. (265 messages postés)

Je continue cette discussion sur le fait établi que ça ne concerne presque aucun éditeurs de jeux-vidéos, mais surtout les majors et propriétaire de contenu audiovisuel à qui YouTube baisse son froc de manière très ostentatoire. La plupart des éditeurs de jeu ont communiqué sur le fait qu'il était toujours autorisé de monétiser des vidéos sur des captures de jeux-vidéos, selon certaines conditions propres à l'éditeur. (EDIT: http://letsplaylist.wikia.com/wiki/%22Let's_Play%22-friendly_developers_Wiki )

ytodd a dit:

Mr moustache, je te trouve un peu injuste. Une bonne partie des youtubers qui gagnent maintenant leur vie grâce à leurs videos on commencé en amateur, sans se douter des proportions que leurs actions prendraient.
Alors c'est sûr que quand ils se sont aperçus qu'ils pouvaient en vivre, ils ont abandonné leur taf' (qui devait probablement être moins intéressant) et s'y sont consacrés à plein temps.
Après je trouve pas ça dégueu qu'ils le fassent "pour le fric", on a parfaitement le droit de faire un métier qu'on aime.



Je suis absolument d'accord sur le fait qu'ils veulent en faire un métier, et gagner de l'argent avec, mais malheureusement on en vit pas - ou plus. A moins d'être dans l'illégalité (ce qui était faisable jusqu'alors). Là ils vont juste se rendre compte que faire du contenu audiovisuel c'est un métier, même sur internet, et que comme tout métier, il a des inconvénients, comme se renseigner sur les droits d'auteurs, l'utilisation de certaines ressources, etc. Ce que leur petit caprice de starlette ne semble pas vouloir faire.

Je ne blâme en rien les youtubers qui font ça pour de l'argent, je blâme ces youtubers qui en vivent et qui se plaignent car le monde leur tombe dessus et ils crient à l'injustice. Comme je le disais, on peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre. Et du coup, ils vont se rendre compte que c'est absolument pas viable de vivre de YouTube (comme ça l'a toujours été) à moins d'avoir un concept qui s'y prête (les podcasts, ils sont tous gagnants eux, en plus d'être des vendus).

Ensuite, ils ont tous commencé de manière amateur (pas tous) OUI ! Mais la plupart dans leur message parle certes de la mauvaise nouvelle pour la création sur internet, et du coup de la mort pur et simple de leur chaîne. Il n'y a aucune demie mesure entre : on gagnait notre vie, et R.I.P. YouTube. La gratuité, comme avant, ça ne leur retraverse même pas l'esprit. C’est ça que je critiquais surtout.

² a dit:

Entre le tout gratuit et la répression actuelle, il doit y avoir un juste milieu.



Oui, et la solution c'est les parts en pourcentage. Malheureusement c'est un système peu viable et qui ne sera probablement jamais appliqué par Google, car trop complexe à mettre en place.

Certains ont évoqué le 50/50 (on ne parle pas de la part automatique pour la pomme de Google <- humour) entre créateur et ayant droit ce qui est totalement absurde de croire que c'est possible et que les éditeurs vont accepter ça. Surtout que ça pourrait donner des abus pour les créateurs qui pourraient bénéficier de 50% des revenus en créant un truc attractif par un contenu ne leur appartenant pas et en rajoutant un contenu de mauvaise facture. Tout cela impliquerait une notion d'évaluation de création impossible à gérer pour Google.

Le plus optimal serait une gestion précise sur le temps d'une vidéo du contenu qui appartient au créateur et celui qui appartient à des tiers. Suivant cela, si une musique copyright passe durant 2 minutes d'une vidéo de 10 minutes, l'ayant droit de la musique percevrait 20% des revenus de la vidéo. Et ça serait PARFAIT ! Mais faut pas rêver. C'est trop complexe.

Et pour revenir aux youtubers, tu imagines un JdG avec ce principe ? Il gagnerait plus grand chose, après avoir retiré les ayants droit d'un peu partout, Google, son Network (inutile maintenant ?) les impôts. Il va avoir du mal à se sortir ses deux SMIC. Triste monde. Et alors, il va faire quoi ? Moins montrer les jeux et plus parler devant sa caméra ? Ça implique un choix qui n'est plus "artistique" mais financier. Dans tout les cas, c'est une mauvaise nouvelle pour la création sur internet.

Je préfère encore être totalement emprisonné dans ma création, qu'à moitié libre. Mais ça c'est mon avis personnel.

Et surtout quand le mot emprisonné veut seulement dire : pas payé. :)


Sylvanor - posté le 12/12/2013 à 17:35:32. (21182 messages postés) - webmaster

Le gars chiant qui rigole jamais (il paraît)

Citation:

On est pas non plus obligé de passer par une société tierce quand on est auteur. Si certains se protègent avec la SACEM ou passent pas Vivendi c'est leur choix. Si l'auteur a envie de protéger ses oeuvres plutôt que de la laisser librement se diffuser pour souder des liens entre les être humains, ça me semble être normal qu'il puisse le décider ainsi.



Hmm ça dépend...
Je comprends cette vision mais je la trouve contestable.
On peut partir du point de vue qu'un auteur a pu réaliser une oeuvre parce que la société le lui a permis; d'une part parce qu'il en a acquis la compétence nécessaire grâce à la société, d'autre part parce qu'elle lui a donné les moyens matériels pour créer, et enfin, si l'auteur en vit, parce qu'elle lui donne les moyens de vivre. Par exemple, si Michael Jackson était riche, ce n'est pas parce qu'il était talentueux (le talent c'est subjectif), c'est parce que la société estimait qu'il était talentueux, parce qu'il a été dans un contexte favorable à la réception de son oeuvre.
Il est probable que Michael Jackson à l'époque de Mozart, ou s'il était né au milieu d'une tribu de pygmées, n'aurait d'une part pas composé la même musique, et d'autre part, n'aurait pas été si célèbre et ne serait pas devenu si riche.
Un bouquin dont je parlais il n'y a pas longtemps, "L'Etat nous rend-il meilleurs?" de Ruwen Ogien développe cette idée de façon très intéressante. Qu'on soit d'accord ou non, c'est un livre accessible et malin que je recommande vivement.
Certes, cette vision des choses est très déterministe mais elle est cohérente et je suis assez d'accord.
Lorsqu'on raisonne de cette façon, on peut dire si on est conciliant que le mérite est partagé entre l'auteur et la société; et si on ne l'est pas, on peut dire que l'oeuvre existe parce que la société l'a permis.

Dans tous les cas, en raisonnant de cette façon, il devient absurde de rendre l'auteur seul bénéficiaire du droit d'auteur. De plus, j'estime que si la société protège l'auteur grâce au droit d'auteur, il serait peut-être bon qu'elle bénéficie d'un petit quelque chose en retour.
Je suis donc plutôt partisan d'un droit d'auteur moins protecteur, et je ne suis pas trop d'accord avec la vision du type "si l'auteur désire n'accorder aucun droit de reproduction, d'adaptation etc etc, alors il doit en avoir le droit". Je pense en effet, mais je sais que c'est très discutable, que l'on devrait obliger les auteurs à se soumettre à une certaine forme de partage de leurs oeuvres. Bien sûr je ne parle pas de rendre leur oeuvre gratuite etc. Mais de faciliter toutes ces questions de "je reprends un morceau de ton film pour une critique je dois payer xxxxxxx euros sinon je vais en prison", "je diffuse deux minutes de ta musique je dois payer xxx euros à la SACEM etc etc", "j'ai pas le droit de prêter mon CD à des potes, de faire des photocopies pour mes potes etc etc" c'est juste invivable. Si on ne fait pas d'argent, et qu'on crédite les auteurs originaux, la loi devrait être largement plus permissive au niveau de la réutilisation de ressources (images, sons, vidéos...).
La culture doit circuler, être réutilisable, remixable, transformable. Tout ce qui existe doit pouvoir constituer un matériau pour une nouvelle création culturelle. C'est dans l'intérêt commun.
Le milieu scientifique et le milieu du logiciel libre l'ont parfaitement compris, avec la publication des articles de recherche en archives ouvertes, avec les licences CC ou GPL... C'est en s'appuyant sur des oeuvres de l'esprit déjà existantes que l'on peut aller plus loin, et la loi devrait aller dans ce sens.

Après c'est vrai si des youtubeurs font de l'argent avec leurs vidéos et se servent de contenu soumis au droit d'auteur... Je trouve ça plutôt craignos, tout bolchevik du droit d'auteur que je suis... Mais ça dépend du contexte: si on se sert de contenu soumis au droit d'auteur pour faire un générique, ou un peu comme des "rips" pour un jeu RM, et qu'on fait de l'argent avec ça, c'est pas moralement réglo. Quand on fait du business, on doit le faire avec du contenu original, ou alors on rétribue les auteurs originaux, bien sûr.

Par contre, si on s'en sert pour la critique, pour le commentaire, comme le Joueur du grenier par exemple, comme Crossed, etc, ça me paraît réglo. Je dirais simplement qu'il faudrait étendre la loi sur la "courte citation" à une loi sur la "longue citation", et élargir les domaines auxquels s'applique le Fair Use (merci Trotter pour la précision). C'est un peu comme pour la presse. La presse fait du business, des articles, avec des illustrations. La presse du jeu vidéo ou du cinéma n'est pas avare en screens ni en vidéos de films et de jeux, et pourtant ça n'ennuie personne. Lorsque c'est JV.com qui fait un test vidéo, personne ne conteste son droit. Pourquoi le ferait-on lorsque c'est le JDG?
Alors certes, la presse n'a pas le même statut que l'amateur qui fait sa vidéo tout seul. Pourquoi l'amateur ne pourrait-il pas alors bénéficier d'un droit un peu plus permissif?

Les croissants croâssent en croix, s'ancrent ou à cent croîssent sans crocs à sang. Crois! Sens! ౡ


Maelstorm - posté le 12/12/2013 à 18:04:28. (3897 messages postés) - roi

Une chance sur un million

Est ce que vous ne trouvez pas qu'on pourrait faire un parrallèle entre ce qui ce passe maintenant avec l'internet et ce qui c'est passé pour les radios libres ?

c'est une remarque de ma mère quand je lui ai parlé du truc ...

Un autre moyen de contourner le problème serait de ne plus passer par youtube ...

Gloire au grand Banhammer !|power lvl :2 449,69 | Dynablade | MegaMike | Etre fou n'est pas obligatoire pour maker, mais ça aide| ne cliquez pas ici| My cabbages !! |


trotter - posté le 12/12/2013 à 18:26:58. (8361 messages postés)

Tu sembles oublier complètement l'investissement du producteur dans la réussite d'une oeuvre, des personnes qui dépensent plusieurs centaines voir des millions d'euros sur un projet, je trouve ça admirable. Certes, ils recherchent souvent le profit, mais comme nous le rappelle cette liste c'est jamais gagné d'avance, ils prennent des gros risques. Ya des gens qui hypothèquent leur maison ou s'endettent des années pour réaliser quelque chose.


Citation:

Par exemple, si Michael Jackson était riche, ce n'est pas parce qu'il était talentueux (le talent c'est subjectif), c'est parce que la société estimait qu'il était talentueux, parce qu'il a été dans un contexte favorable à la réception de son oeuvre.


Ok, tu dis que les artistes se développent grâce à leur milieu qui est disposé à les accueillir favorablement. Donc, parce qu'ils ont été aidés par la société qui été prête à les accueillir à tel moment, ils ne pourraient pas prétendre que leur propre création leur appartient à 100%.

Mais j'ai deux objections à ça : premièrement, ce milieu culturel (ce que tu appelles la société) n'est pas venu de rien. Il n'est pas non plus venu de toute la population (à qui il faudrait céder des droits d'auteur).
Il est créé quand même en grande partie par des œuvres créée elles-mêmes par des producteurs. Bien sûr ya l'influence culturelle historique du pays mais ya aussi l'influence culturelle de Warner Bros, des mangas, de Coca Cola, des jeux vidéos, des films ou des musiques cultes. ici même sur RPG Maker on ne peut pas nier la forte influence culturelle de produits commerciaux (même quand il ne s'agit pas de fan game). Et combien s'inspirent de la culture traditionnelle française...?

Et surtout, deuxièmement, ce que la société nous donne, on lui rend en payant des taxes (et on en paye beaucoup). C'est pas limité aux droits d'auteur. Tu réussis ta vie, tu gagnes beaucoup d'argent ? On te taxe beaucoup.
Les producteurs, même s'ils ne gagnent pas un centime, paieront tout de même les charges sur les salaires, les cotisations foncières, les redevances etc. Et s'ils touchent de l'argent, bah ils devront payer encore, bien sûr.
En France, il y a beaucoup de financement pour la culture (ok de moins en moins), ces taxes sont donc réinjectés même indirectement pour la création de nouveaux contenus.

Citation:

Un autre moyen de contourner le problème serait de ne plus passer par youtube ...


C'est ce que je dis dans mon premier post. Il peut héberger ses vidéos sur son site.


² - posté le 12/12/2013 à 19:04:42. (7269 messages postés) - grincheux

Veille prolongée.

Citation:

ils ne pourraient pas prétendre que leur propre création leur appartient à 100%.



Elle ne leur appartient déjà plus à 100% dès la première mise en diffusion/présentation/vernissage/etc...
Si on devait vraiment prendre les lois au pied de la lettre, exactement dans le sens des mots, tous les artistes redescendraient illico au même niveau que les trouvères et saltimbanques du moyen âge.
Sans parler des familles d'artistes disparus qui sont encore plus souvent à l'origine des gros litiges. L'oeuvre "appartient" à son auteur soit, mais il devrait être hors de question que des opportunistes qui ne savent parfois même pas cuire un oeuf mais disposent de connaissances étonnantes du seul chapitre "droit d'auteur" sèment la merde à ce point.

Ko!N


thephv1FR - posté le 12/12/2013 à 19:16:20. (107 messages postés)

Headcrab

Youtube fais de la merde parce que je suis allé sur Youtube juste pour les vidéos sur les Jeux-Vidéos quoi ! :fache2

http://charasmario-rpgmaker.e-monsite.com/


Sylvanor - posté le 12/12/2013 à 19:47:10. (21182 messages postés) - webmaster

Le gars chiant qui rigole jamais (il paraît)

Je ne suis pas d'accord avec toi Trotter, enfin en fait un peu, si (ton deuxième argument est assez pertinent) mais c'est juste qu'on n'est pas tout à fait sur le même problème.
Parce que tu penses que je suis pour une sorte de gratuité de la production artistique (enfin oui c'est le cas mais c'est un autre débat), autrement dit je cherche à créer un manque à gagner pour les artistes et producteurs, alors que ce n'est pas ça que j'ai défendu plus haut.
Ce que je défends, c'est un droit plus permissif, qui soit plus souple avec la réutilisation des oeuvres soumises au droit d'auteur quand:
- il s'agit d'une production à but non lucratif
- elle est légitimée par la visée de la production (visée pédagogique, visée critique, etc)
- la paternité de l'oeuvre est respectée (auteur/compagnie/producteur crédités)

Exemple: je veux faire un cours sur Kubrick en classe, que je n'aie pas à payer des millions à la compagnie qui l'a produit.
D'ailleurs heureusement ça existe, ça s'appelle l'exception pédagogique.
Autre exemple: je veux faire une vidéo qui critique un film de Kubrick sur Youtube, il m'est nécessaire de montrer des passages du film, je dois pouvoir le faire sans avoir de compte à rendre. Le droit à la courte citation me le permet, mais il est trop restrictif sur la quantité que je peux utiliser.
Autre exemple: je fais un site de fan sur Diablo, je vais utiliser des images de Diablo, j'ai pas envie de payer des millions à Blizzard. C'est juste un site de fan, sérieusement, ça emmerde qui?

Comme tu le vois, rendre légales ces situations ne constituent pas des manques à gagner pour les auteurs: d'une part, parce que s'il fallait vraiment payer des millions pour se permettre ça, personne le ferait, tout simplement, et les auteurs ne toucheraient pas un centime.
D'autre part, parce que c'est légitime, ce serait absurde de demander à un ado qui fait son petit site sur Diablo de verser des millions à Blizzard alors qu'il ne fait que parler de sa petite passion et limite il fait de la pub pour Blizzard. Donc c'est une rémunération qui n'aurait pas de sens.
Pourquoi on doit rémunérer un auteur si on se sert de son travail? Parce qu'on génère de l'argent avec et qu'il est normal qu'il reçoive sa part, puisqu'il devient une sorte de co-auteur. Mais si on ne génère pas d'argent? S'il n'est pas co-auteur parce qu'on *parle* de lui ou de son travail, mais qu'on ne crée pas *avec* son travail, ce qui est radicalement différent?
L'objectif d'une loi est de servir le bien commun, de protéger contre ce qui n'est pas "juste". Pas d'être unilatérale. La loi devrait autoriser ce qui ne relève pas de l'injustice. Et définir ce qui relève ou non de l'injustice devrait dépendre du sens commun ou de l'avis général et non uniquement de l'avis d'un seul corps de métier ou d'une seule catégorie sociale. Sinon la loi n'a plus de légitimité.

Se reposer sur des producteurs mécènes, des producteurs qui misent tout pour produire des oeuvres ne fonctionne pas. Non seulement parce que, comme je l'ai dit plus haut, en fait ça ne changerait pas grand chose à leur situation financière, mais aussi surtout parce que la loi doit rester logique. Si l'on admet qu'il est "logique", "légitime", "normal" de pouvoir gratuitement se servir d'une oeuvre pour en réaliser une autre sous certaines conditions, alors je ne vois pas pourquoi ça changerait si le producteur est un type très pauvre. La logique de la situation n'est pas affectée par la pauvreté de l'individu.

D'ailleurs, on s'éloigne un peu du sujet, mais quand on voit les amendes et peines de prison qui s'appliquent pour le téléchargement d'un petit mp3 sous copyright, ou pour la réutilisation d'une image par exemple sans en avoir payé les droits, qui s'élèvent à plusieurs centaines de milliers d'euros, on devine aussitôt la pression des gros lobbys derrière.
Faut-il prendre en pitié l'artiste dont la vie est devenue un enfer (si tel est le cas, je crois qu'il devrait aller consulter) parce que son image a été réutilisée par un quidam et sa petite musique téléchargée, ou l'affreux coupable dont la vie est totalement ruinée par un acte dont la gravité n'équivaut même pas à celle d'un vol, puisqu'elle ne prive l'auteur que d'un manque à gagner, et non d'un objet ou d'une somme d'argent déjà acquise?

Les croissants croâssent en croix, s'ancrent ou à cent croîssent sans crocs à sang. Crois! Sens! ౡ


Zam - posté le 12/12/2013 à 20:34:46. (4458 messages postés) - staff

(Et bim Mael, ça te va comme débat ça?)


Ephy - posté le 12/12/2013 à 21:07:16. (27543 messages postés) - honor

MFIU

Je plussoie simplement Saka. C'est dégueulasse.
Alors ouais y'a des histoires de lois, de droits de machins et tout mais au final qu'est-ce qu'on s'en branle? Cette politique reste purement dégueulasse et tue la créativité et l'amateurisme.
Y'a qu'a voir ce que dit le gars dans la vidéo. Au nom des droits d'auteur si tu fout 3 secondes d'extrait dans tes 20 minutes de vidéo tout le fric revient aux mecs qui possèdent les 3 secondes.
Et les 19 minutes et 57 secondes restantes qui sont la propriété de l'auteur de la vidéo? Dans les poches des autres. Et le respect du droit d'auteur sur ces 19 minutes? Que dalle.
Bref politique de merde qui invoque la morale et la légalité pour se faire bien voir mais qui y crache littéralement dessus derrière le rideau de belles paroles quand t'as pas de quoi aligner les zéros sur le chèque pour faire contre poids.

Et même sans parler de ça. Youtube tout entier est devenu une dictature google ou même leurs membres importants sont maintenant écrasés sans scrupules.

Comme diraient certainement d'autres, on se dirige de plus en plus vers un modèle ou la culture et la créativité ne seront que des privilèges de riches.
C'est déprimant. Consternant. Affligeant.

Power Level: 1 148 355,38|Mystic Slayer|Le monde d'Adélaïde|Reikon no Yume|★ H-Project|Toho Danmaku Arena|Loli versus Ponies|Mes vidéos|Ma galerie|Débuter sur VX:10, 11|Tuto: Importation de ressources|Mapper avec les RTP VX|Touhou|Fan de Omenides|Fan de Estheone|Eph'ille: 14

Aller à la page 1 2 3 4 5

Index du forum > Débats > La nouvelle politique de Youtube

repondre up

Suite à de nombreux abus, le post en invités a été désactivé. Veuillez vous inscrire si vous souhaitez participer à la conversation.

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe - Mentions légales

Plan du site:

Activité: Accueil | News | Forum | Flash-news | Chat | Commentaires | Galerie | Blogs | Screen de la semaine | Sorties | Articles perso | Palmarès | Livre d'or | Recherche
Télécharger: Programmes | Scripts | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
Jeux: Index jeux séparés | Top Classiques | Top Originaux | Les autres | Collection Oniro | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Jeux complets | Proposer
Rubriques: Le Wiki | Tutoriels | Guides | Gaming-Live | Tests | Making-of | Interviews | Articles perso | OST | L'Annuaire | Divers
Hébergés: Aëdemphia | Fighting Robots Quest | Geex | Inexistence | La Légende d'Ibabou | Nylu | Sarcia | Super Mario RPG - Lost Souls
Ressources RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
Ressources RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
Ressources RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
Ressources RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis