Night.png);">
Apprendre


Vous êtes
nouveau sur
Oniromancie?

Visite guidée
du site


Découvrir
RPG Maker

RM 95
RM 2000/2003
RM XP
RM VX/VX Ace
RM MV/MZ

Apprendre
RPG Maker

Tutoriels
Guides
Making-of

Dans le
Forum

Section Entraide

Sorties: Star Trek: Glorious Wolf / Sorties: Dread Mac Farlane / Sorties: Shai-la du Sith / Sorties: Les Chroniques de Katura / Sorties: Salazar Slytherin / Chat

Bienvenue
visiteur !




publicité RPG Maker!

Statistiques

Liste des
membres


Contact

Mentions légales

234 connectés actuellement

28896682 visiteurs
depuis l'ouverture

1266 visiteurs
aujourd'hui



Barre de séparation

Partenaires

Indiexpo

Akademiya RPG Maker

Blog Alioune Fall

Fairy Tail Constellations

Le Temple de Valor

Hellsoft

Alex d'Or

Eclipso

Offgame

Tous nos partenaires

Devenir
partenaire



forums

Index du forum > Débats > La parentalité positive

Aller à la page 1 2 3 4

Reprise du message précédent:

Doude - posté le 09/07/2023 à 00:02:21 (3174 messages postés) -

❤ 1

In HDO I trust

Citation:

Je serais surpris que Doude n’ai pas de règles pour avoir du temps pour lui et sa femme.



Pas vraiment malheureusement. Nos enfants sont accrochés à nous en permanence, c'est un peu l'esclavage. On devrait faire autrement (on essaye... un peu) mais ça s'est installé comme ça et maintenant c'est dur d'en sortir. Les causes :
- j'ai fait des enfants (acte égoïste), je me sens hyper redevable envers eux
- j'ai une nature à trouver du bonheur pour moi en faisant le bonheur des autres
- peu "d'autorité" sur eux mais ça c'est voulu / assumé (je suis un peu traumatisé par mon enfance où on m'a fait obéir par la peur). Je laisse un maximum d'espace pour que leur liberté s'exprime.

Il y a du positif dans tout ça, nos enfants nous adorent, on a une complicité incroyable, ils ont une confiance aveugle en nous (oui je sais que c'est le cas pour à peu près tous les enfants envers leurs parents, mais là je pense qu'on doit toucher le max).

Le négatif, ben c'est nous tout le temps à leur service, pas beaucoup d'autonomie de leur part, peu de temps pour nous, parfois je me force à jouer avec elles même si j'ai pas trop envie, etc.

En fait il faut vraiment se préserver en tant que parent, si on est épuisé moralement ou physiquement par nos enfants on est même plus capable de correctement s'occuper d'eux. Ma femme surtout est pas loin du burn-out parental.

Le seul truc qu'on ait trouvé vu qu'on a pas de parents à proximité pour s'occuper d'elles, c'est faire garder la plus jeune (les 2 grandes sont à l'école) 2 jours par semaine même si ma femme est au foyer. Ça fait des sous à dépenser et ces 2 jours (9h > 17h) passent très vite mais c'est une respiration salutaire, surtout pour ma femme.

Citation:

Je crois que Doude a genre, au total, ~20-25 minutes de temps réellement libre par jour, qu'il utilise pour jouer à CS:GO. ^^



Non en vrai c'est plutôt 1h, voire 2h les jours où j'ai pas trop de travail.
Mais j'ai connu des périodes très chargées en boulot pour mes clients où je n'ai réellement pas eu 1 minute pour moi de toute la journée (à part en surfant sur le smartphone en prenant le ptit déj...)

L'utilitarisme c'est quand tu es utile.


Suite du sujet:

Nemau - posté le 09/07/2023 à 01:15:26 (51908 messages postés) - honor -

❤ 0

The Inconstant Gardener

Citation:

Non en vrai c'est plutôt 1h, voire 2h les jours où j'ai pas trop de travail.


Ah bravo ! =>[]

Le matérialisme c'est quand tu as du matériel.


Gaetz - posté le 10/07/2023 à 10:01:39 (2375 messages postés)

❤ 0

...passe...

Citation:

Le négatif, ben c'est nous tout le temps à leur service, pas beaucoup d'autonomie de leur part, peu de temps pour nous, parfois je me force à jouer avec elles même si j'ai pas trop envie, etc.

En fait il faut vraiment se préserver en tant que parent, si on est épuisé moralement ou physiquement par nos enfants on est même plus capable de correctement s'occuper d'eux. Ma femme surtout est pas loin du burn-out parental.


Alors je veux pas du tout critiquer l'éducation que tu donnes à tes enfants et tu es probablement effectivement un papa génial - je trouve que Nemau est un peu violent en critiquant l'éducation que m'ont donné mes parents, perso j'en suis plutôt content. Mais heu oui, ce que j'ai observé autour de moi chez mes potes qui ont des enfants, c'est une extrême fatigue ou une vie tellement rythmée autour des enfants,qui les empêche de faire quoique ce soit. J'ai peur que ce soit aussi un extrême, inverse de celui des "parents qui s'en foutent", ou de l'éducation baffe/fessée.

Je peux donner un exemple. On a une pote plus agée qui a des adolescentes. Elle passe toute sa semaine à amener ses filles aux whatmille activités qu'elle leur paye pour "leur développement". Elles ont un trucs tous les soirs après l'école, et des compétitions le week-end. Danse, équitation, echecs, science, anglais, dessin, théatre, sport co etc. Résultat : elle est épuisée, ses filles sont épuisées, ses filles ne savent pas faire une activité en autonomie, et ont en permanence besoin de la présence de leur mère quand elles sont pas aux susdites activités. En comparaison, je m'estime privilégié parce que quand j'étais petit j'ai pu faire du piano et du tennis. J'y allais tout seul à pied le mercredi. Le reste du temps, je lisais beaucoup, je jouais avec mon frère ou à la console les jours où on avait le droit. Mon père et ma mère suivaient mes devoirs mais globalement, à partir de la 6e je faisais tout tout seul.

J'ai l'impression qu'il y a une forme de culpabilité des parents, que Nemau et toi exprimez par "les enfants n'ont pas demandé à venir au monde". J'ai observé ça aussi sur la génération au-dessus, celle de mes collègues (la même que la pote dont je parle). C'est difficile de dire d'où ca vient : angoisse vis à vis de la dégradation sociale générale dans la société, peur de l'effondrement climatique, conditions de travail plus intenses et plus difficiles, nouvelles données sur l'éducation plus complexes donc plus difficiles à gérer... Les parents essayent probablement de mieux protéger leurs enfants dans une situation plus inquiétante.

Citation:

Je ne veux pas faire mon tatillon mais : déjà 20h c'est trop tôt, même pour de jeunes enfants, je pense qu'entre 21h et 22H c'est plus approprié, surtout si pas le droit de déranger les parents avant 7-8h (à l'adolescence ils dorment beaucoup mais avant on le sait les enfants sont rechargés après ~9h de sommeil).


On se couchait à 20h et on lisait jusqu'à 20h30. C'est vrai que je m'endormais plus tard la plupart du temps, mais du coup je me racontais des histoires, ou je profitais d'un rayon de lumière pour continuer à lire.

C'est vrai qu'on aurait pu faire autre chose, mais je trouve ça pas mal qu'on ait pas toujours été avec nos parents. On a eu très rapidement une vie interne distincte de la leur. C'était le but de toutes façons. Mes parents disaient toujours qu'ils nous éducaient à l'autonomie. Après on faisait quand même beaucoup de choses avec eux : les repas, des sorties ou des balades, regarder ensemble des trucs à la télé ou parler de l'actualité en écoutant la radio...

Lije : démo 0.5 | Powered by Geex


AzRa - posté le 10/07/2023 à 17:33:02 (11175 messages postés)

❤ 0

Citation:

peu "d'autorité" sur eux mais ça c'est voulu / assumé (je suis un peu traumatisé par mon enfance où on m'a fait obéir par la peur). Je laisse un maximum d'espace pour que leur liberté s'exprime.


L'autorité c'est de la merde. Un "je ne pense pas que ça soit une bonne idée de faire ceci parce que cela" vaut mille fois mieux qu'un "touche pas à ça petit con" avec mandale optionnelle en accompagnement.

Par contre bon tes enfants sont encore jeunes mais ça m'étonne que tu dises qu'ils dépendent autant de vous. Je me serais plutôt imaginé que ce genre d'éducation aurait amené à plus d'autonomie, bon, au moins au sens de jugeote, je veux dire, pas forcément niveau affectif, c'est vrai.


Nemau - posté le 10/07/2023 à 17:35:05 (51908 messages postés) - honor -

❤ 0

The Inconstant Gardener

Citation:

je trouve que Nemau est un peu violent en critiquant l'éducation que m'ont donné mes parents, perso j'en suis plutôt content


Pour commencer, si je t'ai blessé je te présente mes excuses. Ensuite, je n'en sais que trop peu pour affirmer quoi que ce soit au sujet de tes parents ou de l'éducation qu'ils t'ont donné. Dis-toi que je commente simplement les éléments que tu donnes. Par ailleurs, j'ai une très bonne opinion de toi donc je trouve que tes parents n'ont pas fait du si mauvais travail. ^^


Par contre, tu dis être plutôt content de l'éducation qu'ils t'ont donné, et peut-être dis-tu ça avec un recul suffisant, mais peut-être pas, je n'en sais rien. Combien de gens disent "j'ai reçu des fessées et des claques et ça ne m'a pas tué", pour défendre ces pratiques pourtant aberrantes qui ne font qu'apprendre à l'enfant qu'on peut obtenir ce qu'on veut avec de la violence (si l'homme est toujours autant un loup pour l'homme ce n'est peut-être pas par hasard).

L'idée ici n'est pas de questionner ta sincérité, et peut-être parles-tu de tes parents avec suffisamment de recul. Je tenais juste à profiter de l'occasion pour relever le fait que l'opinion de quelqu'un sur l'éducation qu'il a reçu n'est pas forcément objective. Bien entendu la remarque vaut pour moi aussi. Ceci dit, je pense qu'on a une tendance naturelle à avoir une bonne opinion de notre éducation, parce que la remettre en question c'est se remettre en question soi-même, ce qui est rarement amusant. C'est aussi remettre en question ses parents, ce qui là encore peut être assez douloureux.

Citation:

J'ai l'impression qu'il y a une forme de culpabilité des parents, que Nemau et toi exprimez par "les enfants n'ont pas demandé à venir au monde" [...] C'est difficile de dire d'où ca vient : angoisse vis à vis de la dégradation sociale générale dans la société, peur de l'effondrement climatique, conditions de travail plus intenses et plus difficiles, nouvelles données sur l'éducation plus complexes donc plus difficiles à gérer...


Ou, au risque de paraître prétentieux : simple analyse rationelle de la chose ? Même dans le meilleur des mondes, j'estime que les enfants n'ont pas à remercier leurs parents d'être venus au monde, et ne leurs doivent rien.

Le matérialisme c'est quand tu as du matériel.


Sylvanor - posté le 10/07/2023 à 18:00:40 (24506 messages postés) - webmaster -

❤ 0

Le gars chiant qui rigole jamais (il paraît)

Azra j'ai l'impression que tu défies les lois de la nature, plus tu vieillis et plus tu dis des trucs de gauche.
Mais qu'est-ce qu'on va faire de toi quand on sera tous devenus des vieux cons de droite?

Les croissants croâssent en croix, s'ancrent ou à cent croîssent sans crocs à sang. Crois! Sens! ౡ


Kisth - posté le 10/07/2023 à 22:25:34 (997 messages postés)

❤ 0

Yeoun, mage-archère-louve

Citation:

L'autorité c'est de la merde. Un "je ne pense pas que ça soit une bonne idée de faire ceci parce que cela" vaut mille fois mieux qu'un "touche pas à ça petit con" avec mandale optionnelle en accompagnement.


Justement, le fait qu'un enfant accorde de l'importance à ton opinion, c'est ça avoir de l'autorité. Le "touche pas à ça", c'est pas de l'autorité, c'est de l'autoritarisme.

Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression depuis le début que vous confondez les deux termes.

M.V.


AzRa - posté le 10/07/2023 à 23:14:43 (11175 messages postés)

❤ 0

Accorder de l'importance à une opinion perso j'appelle ça du respect, mais je vois ce que tu veux dire. Il ne s'agit dans aucun cas de se sentir obligé de l'écouter par contre (par rapport au "accorder de l'importance" que j'aurais plutôt formulé comme "y réfléchir"). Si le gamin a quand même envie de sauter depuis le toit avec des sacs en plastique en main malgré mon avertissement qu'il ne risque pas de s'envoler, il apprendra la physique par la pratique en plus de la théorie. Enfin bon je risque d'accompagner un peu plus le gamin avant son saut en fonction de la hauteur du toit, je veux dire :wouah. Genre "bon ok si t'insistes, mais alors on va mettre un matelas en bas juste au cas où :sifflote", ou quoi.

Nonor j'ai toujours dit la même chose, et je suis toujours autant pour le libre marché qu'il y a 6 mois ou deux ans. D'ailleurs faut pas le prendre au premier degré hein, quand je disais que j'allais voter pour le PC aux prochaines élections. J'en ai juste marre de l'obligation de voter dans un pays où voter n'a de toute façon aucun impact (aucun j'ai dit, mais s'il vous plaît ne m'obligez pas à expliquer pourquoi : c'est la Belgique. C'est pas pareil qu'en France), et pour le coup mon vote de protestation ira au premier parti de mauvaise réputation que je verrai sur le bulletin de vote. Pour le même prix ça pourra être le FN. Ranafout.


Doude - posté le 11/07/2023 à 08:24:18 (3174 messages postés) -

❤ 1

In HDO I trust

Y'a un truc important à cerner avec l'épuisement des parents (comme ce qu'on vit nous). C'est qu'il paraît normal à beaucoup de gens (en France, et dans les pays occidentaux il me semble) que les 2 parents élèvent leurs enfants tout seuls. Que la famille 2 parents + enfants fonctionne comme un truc indépendant, chacun dans sa maison. Moi je suis persuadé que la bonne façon de faire, c'est tout au contraire "l'esprit de village" : un peu tous les parents / grand-parents qui s'occupent un peu de tous les enfants en même temps, que les enfants jouent ensemble en allant assez librement chez les uns et les autres. Quand ils jouent avec des amis, les enfants s'occupent tellement plus facilement, même sans jouets. Ils voient d'autres façons de faire dans les autres familles, il n'y a pas cette "bulle familiale" qui crée des difficultés le jour où ils vont davantage dans le monde.

On pourrait ajouter le rôle des grand-parents, si je dis pas de bêtise en Chine par exemple, les grand-parents vivent avec les enfants et petits-enfants.

Cette vision ça rejoint carrément un enjeu écologique de mise en commun, de retrouver un mode de vie "tous ensemble" qui va bien plus loin que juste la solidarité (économique entre autre). Je pense que dans les siècles passés, dans les villages on était carrément dans cet esprit là, les humains qui sont des animaux archi sociaux me semblent taillés pour cette vie là.

L'utilitarisme c'est quand tu es utile.


moretto - posté le 11/07/2023 à 11:32:54 (926 messages postés)

❤ 0

Chez Platon les enfants (et les femmes :cig) font partis du bien commun. (La République)
Bon ils va plus loin car il n'y plus de parents du tout, on se sait pas qui sont nos enfants.


AzRa - posté le 11/07/2023 à 12:29:40 (11175 messages postés)

❤ 0

C'était un peu comme ça dans la société grecque ancienne en pratique aussi, non, justement ? Enfin peut-être pas aussi loin, parce que tu as l'air de parler des idées de Platon plutôt que de la société en pratique, mais je me souviens avoir entendu ma prof en parler pendant mes cours de grec quand j'étais gamin, de ce que la société éduquait les enfants en commun.

En Chine, avec la modernisation, c'est de moins en moins courant de voir plusieurs générations sous un même toit. Ça arrive toujours, mais dans les villes c'est exceptionnel. Dans les campagnes par contre c'est évidemment plus courant, mais ça se raréfie aussi. La tendance est à l'individualisme.


moretto - posté le 11/07/2023 à 13:42:30 (926 messages postés)

❤ 1

Je parle bien de la vision de Platon.

Il n'y a pas de société grecque dans l'antiquité, Sparte ou Athènes c'est très différentes. C'est difficile de généraliser quelque chose.

Pour se focaliser sur Athènes je ne crois pas qu'il y avait d'éducation gérait par la communauté, les enfants avaient un maître (parfois un esclave) pour apprendre le calcul et la lecture, après ils apprenaient la musique puis allaient au gymnase et finissaient par la philosophie.

Il faut bien noter que ça ne représentent qu'une toute fraction des habitants d'Athènes, les garçons citoyens (j'ai le chiffre de 10% de citoyens à Athènes en tête, à vérifier). Et la qualité de l'enseignement reçu dépendaient de l'argent que les parents pouvaient y mettre pour avoir les meilleurs enseignants. Je n'ai pas lu de choses qui allaient dans un autre sens en tout cas, mais je ne suis pas un spécialiste. :)


Kenetec - posté le 03/08/2023 à 13:15:53 (12981 messages postés)

❤ 0

~°~

Super intéressant ce retour d'expérience Ody. :sourire2

Finalement entre la parentalité positive et l'école à la maison, vous avez du renoncer à quelques principes de vie forts non ? C'est pas un peu décourageant/frustrant ? :-/

En tout cas j'imagine la charge mentale de s'occuper du foyer, de 3 gamines qui demandent beaucoup d'attention + d'une entreprise/business à faire tourner.
Chaud, j'espère que c'est OK niveau mental. ^^

Le Miroir de Philéas (Jeu complet)


Nemau - posté le 03/08/2023 à 16:18:52 (51908 messages postés) - honor -

❤ 0

The Inconstant Gardener

Heureusement y a le tonton pour venir de temps en temps pour glander sur le canapé quand il ne dort pas carrément...

Le matérialisme c'est quand tu as du matériel.


trotter - posté le 11/02/2024 à 13:24:17 (10512 messages postés)

❤ 0

Un parent qui culpabilise que son fils qui a été élevé avec parentalité positive soit dur à gérer pour les autres adultes car du coup il ne veut pas écouter :
https://www.huffingtonpost.fr/life/article/j-ai-eleve-mon-fils-avec-la-parentalite-positive-et-je-culpabilise-de-ce-qu-il-impose-aux-autres_229552.html

(Posté sur Discord par Rindai)


Nemau - posté le 11/02/2024 à 17:03:33 (51908 messages postés) - honor -

❤ 0

The Inconstant Gardener

Citation:

Aucun autre adulte n’a autant de patience que nous [...] Je culpabilise


Peut-être qu'aucun autre adulte (ou presque) n’a autant de patience car aucun autre adulte (ou presque) n'est déconstruit sur ce sujet, tout simplement ? (et que donc il n'y a pas à culpabiliser, car c'est en quelque sorte leur problème)

Le matérialisme c'est quand tu as du matériel.


Doude - posté le 12/02/2024 à 10:13:11 (3174 messages postés) -

❤ 1

In HDO I trust

Je pense qu'il y a un entre-deux à trouver.

D'un côté il ne faut pas hésiter à dire "non", à être ferme, etc. La parentalité positive peut être comprise / interprétée / appliquée de différentes façons, sinon ça peut dégénérer, nous-mêmes on considère qu'on a pas réussi à trouver le point d'équilibre avec nos enfants. Dans le cas de l'article, c'est peut-être pire. Donc il se peut que le gosse soit effectivement ingérable et super pénible de la faute d'une éducation voulue positive mais avec beaucoup d'effets négatifs.

Parallèlement, et c'est le sens du message de Nemau je pense, pas mal d'adultes sont un peu à la ramasse sur ce à quoi devrait ressembler un enfant à tel ou tel âge. J'entends par là qu'ils attendent des fois une obéissance naturelle, certaines règles de politesse de la part de l'enfant, certaines façons de se comporter, etc. alors qu'il est normal qu'un enfant qui n'a pas été "dressé" à l'obéissance aux adultes soit plus "instable", surtout avant 7-8 ans. C'est pas facile de laisser l'enfant le plus libre possible, de laisser exprimer sa personnalité, de pas briser sa confiance en lui, etc. et dans le même temps de le faire s'insérer correctement dans une société où tout est affaire de dominant > dominé : le parent > l'enfant, le prof > l'élève, le policier > le citoyen, le patron > l'employé, etc. Pour moi il est là le point de friction.

(Mes filles sont un contre-exemple étonnant, à la maison c'est le bazar, elles sont ultra libres, font leur vie etc. Pour autant en classe elles sont dans la petite minorité d'élèves parfaites qui ne font pas de bruit, sont bien respectueuses de tout etc. Mais pour être honnête cela ne vient pas de l'éducation (ou pas beaucoup) mais surtout qu'on est une famille très repliée sur elle-même et que dans tout lieu extérieur elles retrouvent pas cette sécurité et sont donc plutôt timides, enfin c'est mon analyse.)

L'utilitarisme c'est quand tu es utile.


Roi of the Suisse - posté le 12/02/2024 à 21:03:21 (29690 messages postés) - honor -

❤ 1

Alerte neige !

Faut pas reporter toute la faute sur la parentalité non plus. Y a des gosses qui ont un caractère de marde, c'est comme ça, parentalité positive ou parentalité violente (même si leur montrer des exemples de violence peut aggraver un caractère de marde).
Et les parents ne font pas 100% de l'éducation : il y a beaucoup les camarades (!), puis ensuite seulement, un peu les profs et les grands-parents, la télé. Un parent ne contrôle pas tout, et ne contrôle même pas tout l'aspect éducationnel.

L'essentialisme c'est quand ta voiture a un moteur essence. | Es-tu une star ? | Kujira no Hara | Polaris 03 | Planète Glutko


Sylvanor - posté le 12/02/2024 à 21:06:52 (24506 messages postés) - webmaster -

❤ 2

Le gars chiant qui rigole jamais (il paraît)

Oui tout à fait, et puis il faudrait faire des stats.
On peut trouver plein de gosses pour faire un super article "J'ai élevé mon fils avec la parentalité classique et je culpabilise il est devenu insupportable".
Quelle que soit l'éducation que vous donnez à votre enfant, quand on parle d'humains, il n'y a jamais 100% de réussite, il y a toujours des cas où ça ne marche pas.
Ce qui nous intéresse si on décide de remettre en doute cette parentalité positive, si on veut voir si ça marche vraiment, c'est les résultats: est-ce que ça produit de "meilleurs humains"? Est-ce que ça fait des adultes épanouis, responsables? Et est-ce qu'une fois adultes, ces gens ont un meilleur souvenir de leur enfance que les autres?
Et bien sûr si on veut faire les choses finement, comme le dit Ody il y a plein de manières de faire de la parentalité positive, il faudrait donc certainement la découper en catégories, autant que possible.

Les croissants croâssent en croix, s'ancrent ou à cent croîssent sans crocs à sang. Crois! Sens! ౡ

Aller à la page 1 2 3 4

Index du forum > Débats > La parentalité positive

repondre up

Suite à de nombreux abus, le post en invités a été désactivé. Veuillez vous inscrire si vous souhaitez participer à la conversation.

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe - Mentions légales

Plan du site

Communauté: Accueil | Forum | Chat | Commentaires | News | Flash-news | Screen de la semaine | Sorties | Tests | Gaming-Live | Interviews | Galerie | OST | Blogs | Recherche
Apprendre: Visite guidée | RPG Maker 95 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker MV | Tutoriels | Guides | Making-of
Télécharger: Programmes | Scripts/Plugins | Ressources graphiques / sonores | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
Jeux: Au hasard | Notre sélection | Sélection des membres | Tous les jeux | Jeux complets | Le cimetière | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Proposer
Ressources RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
Ressources RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
Ressources RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
Ressources RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis
Archives: Palmarès | L'Annuaire | Livre d'or | Le Wiki | Divers