Oniromancie: Les forums - [Role Play Onirique] Session 3 - Dans l'espace, ma gueule. Chapitre 3


Comment ça marche?

Aëdemphia
Par Sylvanor

Fighting Robots Quest
Par Boulon

Forstale
Par Ødd Clock

Geex
Par roys

Inexistence
Par Falco

La Légende d'Ibabou
Par Zaitan

Lije
Par Gaetz

LoveMaster
Par Cuddlefox

Sarcia
Par Kaëlar

Super Mario RPG - Lost Souls
Par Omegabowser

Jeux: Monster World RPG / Jeux: Pif et Hercule / News: Mise à jour de RPG Maker 2003 / Tutos: Création de charset / Jeux: FAYLINAWA /

Chat  (18 connectés)

Bienvenue
visiteur !








Statistiques

Liste des
membres


Contact

57 connectés actuellement

9265362 visiteurs
depuis l'ouverture

622 visiteurs
aujourd'hui

Groupe Facebook

Barre de séparation

Partenaires




TOP
GAMEMAKING


Les 5 plus
visités

Lunae, le baz'arts d'Emz0

Le studio du chat vert

Pixelandgame

Tashiroworld

HeyMakeGames

Au hasard

Citadelle d'Hyrule

Hellsoft

Thérapie-RMVX

Les deux derniers

Lunae, le baz'arts d'Emz0

Le studio du chat vert

Nos autres partenaires

Devenir
partenaire


Barre de séparation

Un site du réseau
War Paradise

Annuaires référenceurs




forums

Index du forum > Culture générale > [Role Play Onirique] Session 3 - Dans l'espace, ma gueule. Chapitre 3

Aller à la page 1 2 3 4 5


Saka - posté le 03/05/2017 à 15:58:26. (12739 messages postés) - modero

Réalisateur de chez Lidl

RP Onirique n°3
Dans l'espaaaaaaaaace
##########

Le topic discussion

Il y a 4, 5 ans nous avons fait deux tentatives relativement ratées de RP forum. Cette fois j'aimerais réessayer mais avec une règle supplémentaire :
Chaque chapitre a une deadline pour trouver sa conclusion. En général plus ou moins un mois. Je pense que c'est ce qui a plombé les deux précédents essais, on n'avait pas de repère, on ne savait pas où aller. Ça devrait aller mieux avec une deadline.

Deadline du chapitre 3 : indéterminée

Univers:

Vous l'avez sans doute compris, pour cette nouvelle édition, j'aimerais sortir du médiéval fantastique vu et revu pour aller là-haut, dans un futur où l'humanité (pas le journal hein, l'espèce humaine) a pu s'établir dans l'espace.
Nous sommes en 2551, l'humanité maîtrise le voyage spatial et a installé des colonies sur 12 autres planètes dans des systèmes voisins ainsi que sur la lune. Elle n'a cependant jamais eu de contact avec quelconque espèce extraterrestre.

Pitch:

Il y a des gens qui ne veulent pas que l'humanité s'établisse hors de la Terre. Ces gens sont prêts à tuer tous les résidents des colonies. Qui ? Pourquoi ? Je sais pas, on verra bien.

Règles:

Spoiler (cliquez pour afficher)



Personnages:

Fiche à remplir lors de votre première apparition :

VOTRE PSEUDO
NOM:
Sexe:
Age:
Alignement:
Description physique:
Caractère / comportement:
Relation avec les autres membres de l'équipe:

Personnages :

Spoiler (cliquez pour afficher)



Personnages secondaires :

Spoiler (cliquez pour afficher)



image image
image image
Merci à Brikou pour les artworks.

Lieux:

Chapitre 1 :
Colonie Sélène sur la lune.

Chapitre 2 :
Flotte terrienne
Vaisseaux : Penthium, Monarque

Chapitre 3 :
Irino 29
Colonie Horus
Vaiseeau suprémaciste

##########

image

La version TL;DR ♫

Spoiler (cliquez pour afficher)



Résumé plus précis

Spoiler (cliquez pour afficher)



##########

Début de l'histoire

##########

Lonely boy de The Black Keys en fond sonore, un petit porte-clefs en forme de bonhomme rose avec des cheveux ébouriffés accroché au cockpit, qui se secoue, tremble et tournicote au gré des vibrations, et des essuie-glaces. C'était un vaisseau d'occasion trouvé sur Terre pas très cher, son précédent propriétaire l'avait pimpé à son bon plaisir et s'était amusé à ajouter des essuie-glaces "pour faire comme les voitures". Un petit vaisseau rouge d'une trentaine de mètres de longueur qui galérait pour le décollage mais qui se tenait plutôt bien dans l'espace. Clara l'avait gardé tel que son vendeur l'avait laissé. Après tout l'important c'était de pouvoir voyager, et surtout d'avoir LA PAIX. Il y avait juste cette fausse queue de raton-laveur à moitié brûlée dans le dos du siège du pilote qu'elle s'était empressée de jeter dehors. Actuellement elle devait certainement être en train de dériver dans l'espace entre la Terre et la lune.

Clara n'en avait rien à foutre. C'est certainement la phrase qui la résumait le mieux. Elle n'était pas passée chez le coiffeur depuis des lustres, la douche du vaisseau ne la connaissait même pas, et son dernier contact avec un être humain se résumait à mettre son poing dans la gueule d'un ado de 15 ans qui mettait sa musique contemporaine de merde à fond quelque part sur le spatioport de Paris. Il faut dire que la musique de cette époque se résumait à des sons vides de sens traités par ordinateur. Tu veux une chanson ? Demande à ton ordinateur, il t'en inventera une. Il n'y a que les vieux classiques qui valent quelque chose. Elle éteignit "radio classique" au moment où le présentateur annonça JUL, parce qu'il faut pas déconner non-plus. Le silence la mettait mal à l'aise, et de temps en temps elle s'adressait au petit bonhomme porte-clefs qui pendouillait en face d'elle. Elle adorerait installer une intelligence artificielle sur son vaisseau histoire de discuter, mais ces engins étaient hors de prix, et surtout inutiles dans un vaisseau aussi rudimentaire. Au bout d'un long moment, la technologie n'ayant encore rien inventé pour palier à ce problème, elle dut partir aux toilettes. Quand elle revint, elle constata un voyant orange menaçant qui clignotait. Une pièce cruciale du vaisseau était en mauvais état, il fallait qu'elle la change rapidement. Elle était en partance pour la planète Irino-29 mais fit demi-tour pour se poser sur la colonie lunaire Sélène.

Sélène ressemblait à une bulle. Elle avait été construite à l'intérieur d'un cratère et recouverte d'un dôme permettant de traiter l'air et de le rendre respirable. Rien n'avait été fait pour la pesanteur, ce qui en amusait beaucoup mais agaçait particulièrement Clara qui aimait marcher vite. Elle se posa sur le spatioport et sortit de son vaisseau. Elle se dirigea avec difficulté vers un terminal d'appel.

- ... Allô ?
- Je suis au spatioport, mon vaisseau a besoin d'une révision, c'est très urgent.
- Je vous mets en contact avec un mécanicien.
- ...
- Nous recherchons votre correspondant, veuillez patienter.
- Putain.
- Armstrong Mécanique bonjour ! ♫
- Mon vaisseau est en B-119, il a besoin d'une révision d'urgence.
- Très bien... Je peux être là d'ici trois heures.
- Dépêchez-vous.


Elle lui raccrocha au nez.
Clara n'aimait pas les gens, mais elle n'aimait pas non-plus ne rien faire, alors elle décida d'aller faire un tour dans la colonie, histoire de visiter les boutiques.

A vous !

Je make avec des vrais gens, venez voir mes films !!§ | ༼ つ ◕_◕ ༽つ | Quand Saka viole la loi, elle en redemande. | Père Clochard | ( ͡° ͜ʖ ͡°) | Saka peut appuyer sur F13 | Viens jouer au Chat-bite ! | Saka est l'ange gardien de Joséphine. | Viens découvrir les coutumes Oniromanciennes. | (ง ͠° ͟ل͜ ͡°)ง | Coucou, tu veux voir mon site ? | ꀎ


7163D - posté le 03/05/2017 à 17:12:17. (659 messages postés)

Votez Minimaliste

Citation:

7163D
NOM: Nak
Sexe: Homme
Âge: 30
Alignement: Loyal Neutre
Description physique: 1m70, sec, brun aux yeux bruns, porte en permanence de vieux effets militaires délavés et tachés.
Caractère / comportement: Pragmatique, fait souvent passer la logique avant les sentiments, en tout cas quand il n'est pas directement concerné et que l'on ne parle pas de la terre.
Relation avec les autres membres de l'équipe: distant, mais spectateur attentif des relations entres les autres membres.



Aie!
Au sein des entrailles d'un vieux vaisseau rouillé, Nak retira vivement sa main d'un panneau de contrôle.
Putain, encore une isolation 4B.
Il fouilla dans sa sacoche à la recherche d'un dérivateur, puis se rappela qu'il avait belle lurette que ce genre d'équipement ne se trouvait plus parmi ses outils. Tant pis, il serait bon pour une dizaine de décharges de plus avant d'avoir trouvé le problème, et Dieu sais encore combien pour le résoudre... Si seulement les choses s'étaient passées différemment, il serait sûrement chef d'équipe à cette heure-là. Nak se morigéna : il avait quitté l'armée depuis maintenant 5 ans, il ne pouvait rien faire pour changer cela. Il se promit pour la centième fois de la journée d'arrêter de se lamenter sur lui-même et de se mettre sérieusement au travail.
Seulement, la situation ne l'aidait pas vraiment à tenir sa résolution : à l'armée, il travaillait avec du matériel de qualité, sur des vaisseaux de pointes. Il avait des journées correctes, et si son salaire n'était pas mirobolant il suffisait largement à payer son loyer et ses cuites. Maintenant, employé dans une miteuse boîtes de réparation sur Séléné, il faisait le double de travail pour toucher moitié moins, sans parler de ses outils obsolètes, enfin quand il avait la chance d'en trouver en état de marche, ou encore des spationefs bon pour la casse qu'on lui demandait de retaper... Si seulement il avait un patron à haïr! Mais non, même ça lui était refusé ; il avait été embauché par une entreprise spécialisée dans ce genre de travail, recevait ses ordres par boîtes vocales et faisait ses rapports à une IA qui se fichait éperdument du ton de sa voix ou de ses insinuations. Cela l'avait amusé pendant un moment, mais de courtes durées.
J'te jure Grim, si je te remets la main dessus... grommela-t-il, rompant par la même occasion la promesse qu'il venait de faire. Alors qu'il commençait, une fois de plus, à établir la liste des tortures qu'il infligerait à son ex-camarade, le son exaspérant de la boîte vocale retentit.
BIP. Vous recevez l'appel d'un potentiel client. Nous vous rappelons que par votre comportement vous engagez Armstrong Mécanique. Toute attitude négative pourrait faire l'objet d'un blâme et d'une réduction de salaire. Démarrage de l'appel. BIP.
Nak s'exprima d'un ton faussement enjoué
-Armstrong Mécanique bonjour !
Une voix de femme lui répondit
- Mon vaisseau est en B-119, il a besoin d'une révision d'urgence.
Le mécano fit le calcul : le temps de terminer sa réparation et d'aller jusqu'en b119, il en avait pour 2h30. Il prit une petite marge.

- Très bien... Je peux être là d'ici trois heures.
- Dépêchez-vous.

Génial, à tous les coups encore une petite merdeuse d'aristo qui a mis en rideau le vaisseau du paternel et qui appel une boîte se seconde zone pour ne pas se faire choper... Ce qui veut dire qu'on va encore lui demander de faire des miracles avec un matos de merde! Ce n'est pas possible de réparer un vaisseau avec des outils qui existaient dix ans le premier prototype. Enfin bon, il ferait son possible.


Saka - posté le 04/05/2017 à 00:13:28. (12739 messages postés) - modero

Réalisateur de chez Lidl

A l'inverse des autres colonies spatiales qui ont été créées pour la découverte ou l'aventure, Sélène est née dans un but : décharger la Terre. Avec ses 14 milliards d'habitants et ses mégapoles qui s'étendent sur des kilomètres, l'humanité avait besoin de plus d'espace. Ainsi, ce cratère de la lune héberge plus d'un milliard de personnes. Une fois sortie du spatioport, Clara se retrouva mêlée à la foule au milieu de gratte-ciels immenses qui montaient jusqu'au sommet du dôme. Il faisait jour, le soleil éclatait à travers le dôme, et en plus, comble de la malchance pour Clara, on était samedi. Les gamins étaient donc de sortie à brailler dans tous les sens, Clara avait l'impression que les enfants nés sur la lune étaient encore plus insupportable que ceux nés sur Terre, qu'elle avait déjà du mal à tolérer. Sans doute un effet de la pesanteur, ou peut-être une sorte de drogue dans l'air, Clara avait aussi moyennement confiance dans les systèmes de purification d'air, c'est pourquoi elle portait une petite bombonne d'oxygène de secours dans son sac. Au cas où.
Alors qu'elle passait devant une petite rue qui semblait déserte, Clara entendit un son de ferraille accompagné d'un gémissement. Elle s'arrêta pour tendre l'oreille.

- S'il vous plait, laissez-moi... AÏE ! Non, pitié !

Elle s'engouffra dans la ruelle avec l'intention ferme de corriger les personnes qui semblaient s'en prendre à un pauvre homme. Mais avant qu'elle n'ait eu le temps de l'atteindre, 4 hommes en noir encapuchonnés partirent en courant, avantagés par des jetpacks, la bousculant au passage. Hébétée quelques instants, Clara reprit ses esprits et alla voir si tout allait bien. Elle trouva un homme en sang, la cervelle répandue sur le sol. Elle fouilla sa sacoche, sa carte ID (qui regroupe identité et comptes bancaires) était encore à l'intérieur. Un certain Jeremy Wong, employé chez Moon Energy. Non, pas employé. Clara avait déjà entendu ce nom. Jeremy Wong était le directeur de Moon Energy, la boîte qui s'occupait, entre autres, d'alimenter toute la colonie en énergie.

- Qu'est-ce que vous faites là ?

Et merde. Clara se retourna et vit un homme en uniforme qui braquait sa lampe de poche sur elle.

- J'espère que vous avez les tripes bien accrochées, lui dit-elle.

Clara se décala d'un pas, l'agent découvrit alors le cadavre. Pris de panique, il laissa tomber sa torche et dégaina son arme.

- Les mains derrière la tête !
- Non, c'est pas...
- Tu la fermes et tu mets tes mains derrière la tête !


Se doutant que la situation était inextricable, Clara regarda en l'air à la recherche de caméras de surveillance. Il n'y en avait aucune, et donc aucune preuve pour prouver son innocence. Mais aussi aucune preuve lorsqu'elle envoya son pied dans le menton de l'agent qui lâcha son arme et partit dans un saut arrière lunaire épique. Elle se dépêcha de partir, en récupérant l'arme au passage, mais vit au loin des véhicules de police qui se dirigeaient vers elle ainsi qu'une caméra de surveillance braquée sur elle. Le haut-parleur intégré à la caméra s'activa.

- Ne bougez surtout pas ou nous serons contraints d'utiliser la force !
- Mais merde j'ai rien fait !


Elle reprit sa fuite dans les rues les plus lugubres de Sélène.

Ok, je donne le pitch de l'histoire ici : Il y a des gens qui ne veulent pas que l'humanité s'établisse hors de la Terre. Ces gens sont prêts à tuer tous les résidents des colonies. Qui ? Pourquoi ? Je sais pas, on verra bien.

Je make avec des vrais gens, venez voir mes films !!§ | ༼ つ ◕_◕ ༽つ | Quand Saka viole la loi, elle en redemande. | Père Clochard | ( ͡° ͜ʖ ͡°) | Saka peut appuyer sur F13 | Viens jouer au Chat-bite ! | Saka est l'ange gardien de Joséphine. | Viens découvrir les coutumes Oniromanciennes. | (ง ͠° ͟ل͜ ͡°)ง | Coucou, tu veux voir mon site ? | ꀎ


Alkanédon - posté le 05/05/2017 à 01:35:14. (7478 messages postés)

Citoyen d'Alent

Citation:

NOM: Cook
Sexe: Homme
Age: 21
Alignement: Loyal Chaotic
Description physique: Cheveux en batailles, chatain, habillé comme une ados, il l'est encore dans sa tête.
Caractère / comportement: Il est très intelligent, mais ça se voit pas trop, en général. Il aime faire des conneries pour impressionner les gens. Il déteste les injustices, pouvant le mener à un caractère de cochon, qui peut parfois le faire passer pour un connard et tourner une situation en drama. Au fond de lui, il pense être quelqu'un de bien.
Relation avec les autres membres de l'équipe: Il s'attache trop aux gens. Pour lui,
l'amitié, l'amour et la confiance sont des valeurs inestimables.



Cook était dans une ruelle de Sélène, très sombre. Il était en train de préparer une connerie, une de plus. En effet, il venait de trouver un flingue en plastique dans une poubelle, et réfléchissais à une blague à faire.

Et si tous les terriens mourraient ? Il ne resterait que les luniens ? Comment réagirait-on ?

Il regardait son flingue, et s'imaginait en train de buter tous les terriens. Cook a un peu le sens des réalités démesurées, on ne sait jamais vraiment ce qu'il pense, mais dans sa tête, tout est toujours très clair.

Soudain, une fille arriva dans la ruelle. Il tenta une expérience.

Il pointa son arme en plastique sur elle.
Pas de bol, il eu fallut à peine une seconde pour que cette demoiselle lui tire dessus avec un VRAI flingue.

AAAAAH PUTAIN LA SALOPE !!! C'EST UN JOUET !!!!!

La jeune femme, c'était Clara. Elle lui avait tiré dans la cuisse. Elle accourut vers lui :

-Ta mère t'as pas appris la politesse ?
-La ferme tu m'as démoli la jambe putain de bordel de merde !
-Arrête d'être grossier !
-TAGUEULE !


Clara haussa les épaules et continua sa route. Les flics étaient toujours à sa trousse, il ne lui restait que peu de temps avant de retourner au garage pour récupérer son carrosse délabré.

Non attends, hurla Cook, ça va excuse-moi mais j'ai trop mal, laisse-moi pas comme ça, appelle une ambulance ou fait un truc ?
-Que je fasse un truc ?
-Ouais genre euh... que tu me tailles une pipe hahaha


Clara continua sa route, laissant Cook dans son sang.

Allez-y voir donc. Et followez-moi


7163D - posté le 05/05/2017 à 02:23:19. (659 messages postés)

Votez Minimaliste

En voyant l'état du hangar, Nak avais bien vite révisé son jugement : ce n'était pas du tout une gosse de riche qui l'avait appelé.
Mais de toute manière, gosse de riche ou non, cela faisait maintenant plus d'une heure qu'il attendait, et il commençait à en avoir marre. Pour tromper l'ennui, il marchait au hasard dans les rues environnantes, lorsqu'il tomba sur un écran géant diffusant l’actualité. Il allait le dépasser lorsque ce dernier émit un son d'alarme:
Avis à la population! Il y a juste quelques instants, le célèbre Jeremy Wong a été assassiné par une activiste de l'organisation terroriste "Earth my House".
L'écran afficha alors une photo de l'assassin.
Faîtes très attention, elle est armée. Si jamais vous l'apercevez, ne tentez absolument rien et contacter les services de polices ou la milice lunaire.
Ah, ces abrutis de terroristes... Il retourna vers le hangar et aperçu quelqu'un y entrer. Il était temps! Il pénétra à sa suite en s'exclamant:
Bah c'est pas trop tôt! ça vous ferais chier d'être à l'heure quand on fixe un rendez-vous?
La personne se retourna brusquement en pointant une arme vers Nak. C'étais la fille de la télé. Elle demanda
C'est toi le mécano?
puis baissa son arme.
Désolé, j'ai du décourager quelques emerdeurs, j'espère que jt'ai pas fait peur.
La fille rengaina son arme, puis poursuivie:
Il y a pas de truc à faire, mais je vais devoir partir rapidement. Tu pourrais juste réparer l'arrivé C du moteur 4?
Mais Nak ne bougeait pas. Elle reprit:
Bon, je sais qu'un mécano c'est pas la fine fleur de intelligence, mais tu serais pas un peu demeuré, même pour un grillon*?

Les jointures de Nak blanchissait autour de la crosse du soudateur placé dans sa poche. Bien que n'étant pas une arme, l'arc électrique qu'il créait valait bien un taser. Elle n'était pas méfiante, il pouvait la sonner, là maintenant. Il la ramènerait aux flics, et serait chaudement félicité. Peut-être qu'il pourrait même être réintégré après ça? Mais il ne pouvait se résoudre à la prendre en traître.
Alors qu'il réfléchissait, la fille du faire un rapprochement entre sa posture et ce qu'il pouvait avoir dans la poche, et sorti brusquement son arme en même temps que Nak.
-Je ne sais pas ce que l'on t'a dis, mais je n'ai rien fait!

*Grillon -> ça va dans les coins et ça fait plein de bruit, comme un mécano.


Alkanédon - posté le 05/05/2017 à 03:18:48. (7478 messages postés)

Citoyen d'Alent

Pendant ce temps, Cook, avait rejoint le centre-ville pour trouver un quelconque hopital.

Il vit sur les écrans géants, le visage de celle qui lui avait tiré dessus.

La vache, je me suis fait tirer dessus par une hors-la-loi....

Un sourire se dessinait sur son visage.

Peut-être qu'elle a la même vision des choses que moi... Peut-être qu'on pourrait changer l'humanité ensemble... Il faut que je la retrouve.

Cook, qui se prenait pour un rebelle sur la lune, rêvait depuis toujours d'aller sur Terre.
Il est né sur la lune. Toute sa haine qui l'habite, il la doit aux Terriens. Il se sent exclus, lui et son peuple, comme une sous race.

Cook, depuis qu'on lui a enseigné l'histoire de la conquête spatiale à l'âge de 8 ans, renferme une grande frustration, un sentiment d'injustice. Ce qu'on lui a enseigné, c'est que les Terriens, sont les vrais hommes, qui sont apparus naturellement.

Il commença à établir un plan pour retrouver celle qui lui avait tiré dessus.
->Retourner sur le lieu où il l'a rencontré
->Retrouver l'endroit où a été abbatu Jeremy Wong pour y trouver des indices

Allez-y voir donc. Et followez-moi


brikou - posté le 05/05/2017 à 10:49:44. (227 messages postés)

L'univers est devenu super intéressant en quelques posts. Je participe à cette aventure et je reviendrai régulièrement !
Je prends la main.


Citation:

brikou
NOM: Ben
Sexe: Homme
Age: 17 ans
Alignement: Loyal Bon
Description physique: 1m85 (plus grand que la moyenne car né dans une zone à faible gravité), châtain tondu, parfaitement rasé, uniforme militaire, sourire confiant dans la plupart des situations
Caractère / comportement: Enthousiaste et ambitieux / A du mal à se concentrer pendant l’action
Relation avec les autres membres de l'équipe: Curieux et soucieux des autres / Prend les devants mais laisse parfois l’équipe en retrait



La passerelle métallique du megaspatioport de Sélène vibrait et résonnait. Ben courrait en direction d’un large vaisseau de transport.
- Sergeeeent instructeeur !!!
Sur la rampe d’embarquement, la silhouette imposante du sergent Miles se dégagea de la fumée.
- Sergent instructeur ! Je suis prêt ! Vous devez m’emmener !
Le sergent Miles lui sourit :
- Tu as suivi à la perfection mon enseignement. Malheureusement, nous ne pouvons pas envoyer de sélénites* sur Terre. Tu n‘es pas habitué à une gravité moyenne.
- Même affaibli, je resterai l’un des meilleurs ! Je veux combattre l’EMH* à vos côtés.
- Je pars avec la division S. Tu seras utile sur la lune.

Le sergent lui fit un signe de tête en direction d’un vieux général. Il se tenait sur la rambarde de la passerelle.

La porte automatique se referma sur le sergent Miles. Tout se mit à trembler, et l’impressionnant vaisseau s’éleva dans un nuage de fumée.

Ben quitta le spatioport en suivant le vieux général. Ce dernier commentait les rues alentours :
- Les enfants extraterrestres*. Désormais, ils sont partout dans Sélène.
- Pourquoi les gardiens se sont pas à leur poste ?
questionna Ben.
- Ils poursuivent une terroriste. Tu vois Ben, nous manquons d'agents internes à la cité. Les attentats doivent cesser. Nous avons besoin d’hommes d’action.
- Rester toute la journée à surveiller… Nous n’avons pas la même définition d’action.
- Peu de sélénites* choisissent la voie que tu as prise. Ils sont coincés ici, sans éducation. Ils deviennent souvent comme ton frère, Cook.

Ben fronça les sourcils.
- Je pense avoir une place pour toi, Ben.

Le vieux militaire ouvrit la porte d’un hangar avec sa carte ID. Dans la pénombre, il y avait des prototypes poussiéreux de cockpits attachés à de lourdes mitrailleuses.
Ben écarquilla les yeux :
- On dirait… des modules d’armement pour vaisseaux !
Le général fit un grand sourire :
- Dans l’espace, pas de gravité. Tu pourrais être efficace sur une machine de guerre évoluant dans le vide.
- C’est de la folie !
- Une folie qui date d’une décennie : le combat spatial ! Je suis l’ancien général en chef Hammer Case. Armer nos vaisseaux permettra de bloquer les transactions de l’EMH*. Je crois toujours en ce projet.
- Mais qui d’autre y croit ?
- Je pense bien qu’une seule personne y croit encore… Retrouve pour moi l’ancien officier Nak.

Le général Case tendit à Ben le portrait usé d’un jeune homme brun.


*Sélénite : Personne née sur la lune. Les Sélénites sont plus grands que la moyenne et sont déséquilibrés sur les planètes à forte ou moyenne gravité.
*EMH : Earth My House
*Extraterrestre : Pas des extraterrestres verts à antennes mais des humains nés ailleurs que sur Terre (autres planètes / colonies)

Dissidia DUO QUEST (PSP / Terminé !) ||| BESTIMETABLE (mini-jeu / Terminé !) ||| Chromochimi (Arcade / Terminé) ||| A Lost Dreamer (démo 2.0 en cours / démo 1.1 dispo) ||| Cross of the Wanderers (en cours / démo 1 dispo) ||| Kingdom Hearts Rebirth II (prochaine démo en cours) ||| La Question (Mini-jeu narratif / Terminé !)


Saka - posté le 05/05/2017 à 12:58:11. (12739 messages postés) - modero

Réalisateur de chez Lidl

Clara et Nak restèrent un moment à se regarder en chiens de faïence. Au bout d'une longue minute qui semblait une éternité, Clara rengaina son arme à sa ceinture.

- Écoute, ils m'ont trouvée à côté du corps. J'étais pas venue pour tuer des gens, tout ce que je suis venue chercher sur ce caillou c'est une pièce de rechange avec la ferme intention de ne pas moisir ici.

Elle monta à l'intérieur du vaisseau et posa son sac sur la siège passager. Elle fouilla dedans, sortit sa carte ID et la tendit à Nak qui l'avait suivie.

- Tiens, paye-toi ce que tu veux mais fais le boulot et par pitié laisse-moi partir.
- Qu'est-ce qui me dit que c'est ta vraie identité ?
- Mais...


Elle soupira et se jura de ne jamais remettre les pieds sur la lune, puisque visiblement, la faible gravité rendait idiot.

- Écoute, je comprends que les apparences puissent...

BOUM

Un grand flash lumineux accompagné d'un bruit assourdissant l'interrompit. A travers la vitre du cockpit, ils virent une gigantesque explosion au loin, sur un des bords du cratère. Puis une deuxième quelques kilomètres plus loin, et une troisième. Les bruits d'explosions étaient rapidement remplacés par les hurlements des gens qui se dépêchaient de rentrer chez eux. Clara était penchée sur le cockpit, fixant la lourde fumée au loin. Ils sortirent du vaisseau et avancèrent sur la plate-forme pour avoir une meilleure vue. Un grand craquement étrange se fit entendre pendant une quinzaine de secondes, puis les lumières s'éteignirent et un grand silence s'installa. Pas n'importe quel silence. Tous les habitants s'étaient cloitrés chez eux, mais ce silence était plus lourd encore. Les machines qui traitaient l'air s'étaient arrêtées. Ce ronron permanent qu'on entendait partout sur le cratère avait disparu. L'atmosphère déjà à la base sombre de Sélène était devenue lugubre. Même le soleil qu'on voyait à travers le filtre du dôme n'éclairait plus, il faisait comme nuit.
Clara songea un instant à regagner son vaisseau et à laisser les sélénites se débrouiller, mais la coupure avait aussi atteint la sortie du dôme qui ne s'ouvrirait pas. Clara estimait que si l'air n'était plus filtré, il resterait moins de 24 heures avant que tout le monde ne suffoque. Nak se tourna vers elle.

- On dirait bien que tes copains ont réussi, à cause de vous on va tous y passer.
- La prochaine fois que tu insinues ça, je te casse un genou.


Elle remonta dans le vaisseau pour prendre son sac. Avant de sortir, elle sortit le pistolet et le cacha dans un tiroir du cockpit. Elle avait tiré sur quelqu'un avec, et elle n'arrivait pas à l'oublier. Elle sortit et referma le vaisseau.
Puisqu'elle n'avait rien d'autre à faire et que sa vie en dépendait un peu, elle se dit qu'elle pouvait peut-être donner un coup de main.

- Tu crois qu'on peut faire quelque chose ?
- Les explosions venaient des bureaux, pas des générateurs. Ils ont dû être arrêtés manuellement.


Je make avec des vrais gens, venez voir mes films !!§ | ༼ つ ◕_◕ ༽つ | Quand Saka viole la loi, elle en redemande. | Père Clochard | ( ͡° ͜ʖ ͡°) | Saka peut appuyer sur F13 | Viens jouer au Chat-bite ! | Saka est l'ange gardien de Joséphine. | Viens découvrir les coutumes Oniromanciennes. | (ง ͠° ͟ل͜ ͡°)ง | Coucou, tu veux voir mon site ? | ꀎ


Alkanédon - posté le 05/05/2017 à 18:17:02. (7478 messages postés)

Citoyen d'Alent

Cook était dans une chambre d’hôpital. La police, qui le connaissait bien, lui avait posé des questions pendant des heures. Jusqu'au retentissement des explosions.

Les agents furent appelés à se rendre à leurs postes en urgence, laissant Cook dans son lit.

Cook se mit instinctivement à penser à sa famille. Son petit frère, jeune recrue militaire, pouvait être appelé à l'ordre. Et si c'était dangereux ?

ll se dit aussi, peut-être, était-il au courant de ce qu'il se passait, et qu'il avait des informations... et si la terroriste était liée aux explosions ?

Ces deux raisons le firent pousser à passer un coup de téléphone à son petit frère.

Ben ! C'est Cook, je suis à l'hôpital viens vite !
-Qu'est-ce que t'as fait comme conneries encore...
-C'est pas de ma faute, c'est à cause des explosions, j'ai été blessé sévèrement à la jambe, je sais pas si je vais pouvoir remarcher !
-Nom de dieu... Je demande une autorisation à mon chef et j'arrive.


Dans des circonstances terroristes, les agents et militaires doivent intervenir immédiatement sur les terrains. L'abstention est permise dans l'unique cas si la famille des agents est en danger de mort.
Ben, paniqué, raconta à son patron que son frère était sur le point de mourir.

Ben arriva à l'hôpital, et trouva Cook.

Cook avec un grand sourire :
Heyyyy mon pote la forme ? J'ai eu peur pour tes bourses sale con !
-Cook ! Comment vont tes jambes ?!
-Oh ça va j'ai pas grands choses, y a juste un muscle qui a été déchiré, je vais devoir marcher avec des béquilles pendant une semaine.
-Tu te fous de ma gueule ?
-Eh attends c'est pas tout ! Je me suis pris une balle en fait, rien à avoir avec les explosions hahaha
-Putain Cook tu fais chier t'avais dit que t'arrêterai d'emmerder le monde !

Ben commençait à partir de la chambre.

Attends frèro, je t'ai appelé parce que j'ai besoin que tu me rendes un service !
-Tu te fous de ma gueule ? Allez rétablis toi bien je me casse !
-Non attends, en échange je peux t'aider, j'ai rencontré la terroriste !


Ben, choqué, ferma la porte, et vint s'asseoir sur une chaise à côté du lit de Cook où il était allongé.

Allez-y voir donc. Et followez-moi


brikou - posté le 06/05/2017 à 08:52:48. (227 messages postés)

Ben remontait les rues qu’il venait de prendre en sens inverse. Elles étaient désormais désertes. Cook était monté sur ses épaules, accroché à une ceinture de survie. Leurs deux masques respiratoires étaient reliés à la même bouteille. Ils avaient quitté l’hôpital et ses centaines de blessés.
Ben était méfiant :
- Direction le spatioport ?
- Direction le spatioport !
affirma Cook en frappant son canasson avec sa béquille.
- C’est bizarre. Pourquoi essaierait-elle de s’enfuir ? Elle devait savoir que leurs explosions allaient tout paralyser.
- Je sais, je suis pas con ! N’empêche ! Je suis le dernier à avoir vu cette salope et elle allait par là !


Cook pointa sa béquille en direction d’une foule. Des colons se pressaient contre des barrières de sécurité. Des femmes et des hommes protestaient. La plupart s’inquiétait du sort de leurs proches à bord d’un vaisseau. Ben s’enfonça dans la masse. Cook se retrouva au dessus de tous ces gens.
- Qu’est-ce que tu vois ?! cria Ben à Cook.
- Juste un poulet qui gueule.

RENTREZ CHEZ VOUS ! NE PERDEZ PAS DE TEMPS ! NE GASPILLEZ PAS D’OXYGÈNE ! NOUS ÉVACUONS LE PERSONNEL DU SPATIOPORT ! RECULEZ !

Après avoir traversé tout ce monde, Ben enjamba une barrière.
- Ben ! Le hangar B ! Le vaisseau des terroristes doit être là-bas ! s’exclama Cook.
Ben s’avança vers l‘agent :
- Milicien ! Je suis Ben, recrue de la division S. J’ordonne une patrouille dans le hangar B. J’ai des raisons de croire que la terroriste s’y cache.
- À vos ordres, soldat !

Le milicien lunaire pressa un bouton sur son avant-bras et cria des ordres dans un bracelet.

Ben se détourna du hangar B et se dirigea vers la tour de contrôle. Cook protesta :
- Ben ! Putain, où est-ce que tu vas !?
- La milice va s’occuper du hangar B. Je vais à la tour pour identifier les vaisseaux récemment arrivés.

Ben souhaitait en réalité tenter une communication avec le transport militaire. Le vaisseau de son sergent instructeur avait peut-être eu des problèmes lors de son décollage.
- T’as rien compris mon pote ! Si la milice trouve la terroriste, adieu la récompense !
Ben ne l’écouta pas et continua. Cook détacha sa ceinture et tomba pitoyablement au sol, en arrachant son masque.
La foule observait d’un œil médusé le jeune sélénite se tortiller sur le sol.
- Cook ! Qu’est-ce que tu fous !
- Je vais au hangar B avant la milice, sans toi !
- Tu vas affronter des terroristes à cloche-pied et à mains nues ?!
- Pas à mains nues…

Cook sourit et montra à Ben son nouveau pistolet.
- Mon arme de poing ! Rends-la moi !
Cook prit un air faussement triste :
- Oh. Tu vas laisser ton grand frère seul et sans défense contre une méchante terroriste ?
- Démerde-toi !

Ben tourna les talons et abandonna Cook. Face à lui, la tour de contrôle surplombait la ville.

Dissidia DUO QUEST (PSP / Terminé !) ||| BESTIMETABLE (mini-jeu / Terminé !) ||| Chromochimi (Arcade / Terminé) ||| A Lost Dreamer (démo 2.0 en cours / démo 1.1 dispo) ||| Cross of the Wanderers (en cours / démo 1 dispo) ||| Kingdom Hearts Rebirth II (prochaine démo en cours) ||| La Question (Mini-jeu narratif / Terminé !)


Alkanédon - posté le 06/05/2017 à 10:13:26. (7478 messages postés)

Citoyen d'Alent

Clara quant à elle, ne pouvait pas décoller tant que l'état d'urgence était maintenu : tous les vaisseaux civils étaient interdits au vol.

Elle attacha ses cheveux, enfila un masque et sa bouteille d'oxygène de secours, mis un chapeau, et proposa à Nak un marché :

Je sais que tu as des doutes sur moi, et je comprends très bien. Mais je te propose un marché.
-Dis toujours...
-Tu m'aides à trouver celui qui a fait péter les bureaux, on le livre aux flics, et tu me laisses partir.
-Et je gagne quoi là-dedans ?
-Je te dénonce pas pour avoir caché un terroriste.
-C'est du chantage ?!
-Un ptit peu oui.
-T'es pas au courant qu'en cas d'attaques terroristes les décollages sont interdits ?
-Tu bosses dans un garage, t'as pas un moyen de partir malgré tout ?
-Le seul moyen de débloquer l'accès à un vaisseau est d'utiliser une carte militaire... et je suis pas militaire hein...
-Une carte militaire, avec tout ce remue-ménage, il doit y avoir moyen d'en trouver une...
Il faut qu'on se rendre sur place, là où les explosions ont eu lieu.
-T'es dingue ?! Et si on te reconnait ?!
-T'as déjà cherché un arbre dans une forêt ? Ben là c'est pareil. Le meilleur moyen de passer inaperçu dans une foule, c'est pas de rester à l'écart, mais d'y plonger.


Clara et Nak étaient à présent dans la foule. Clara ne savait pas trop comment faire pour "emprunter" une carte à un homme de l'armée. Pourtant, ils étaient tous autour...

Soudain, elle aperçut un homme en béquille à quelques mètres d'elle... Elle le reconnut, c'était Cook.

Allez-y voir donc. Et followez-moi


7163D - posté le 06/05/2017 à 10:28:58. (659 messages postés)

Votez Minimaliste

Mes excuses par avance : je ne suis pas là jusqu'à lundi. J'ai pas le temps du tout, mais vous pourriez peut-être provoquer un (petit) coma à Nak? :grossourire


Saka - posté le 06/05/2017 à 12:46:31. (12739 messages postés) - modero

Réalisateur de chez Lidl

Tkt pas de souci.
Juste Alka, je suis très désolé mais si les vaisseaux ne peuvent pas partir, c'est à cause de la coupure de courant générale, pas d'un état d'urgence, et aussi, les rues sont désormais totalement désertes, les gens sont cloîtrés chez eux pour ne pas épuiser l’oxygène extérieur. ^^'


Le temps s'arrêta dans la tête de Clara. Elle était face au jeune homme sur qui elle avait tiré pendant sa fuite. Il la regardait dans les yeux avec un air malsain. Elle baissa le regard et vit la main du jeune homme qui tenait une arme fermement posée au niveau de son nombril. Elle n'entendait plus que ses battements de cœur, jusqu'à ce que PAF ! Nak mit un grand coup de pied dans la main du jeune homme qui lâcha son arme. Nak ramassa le pistolet et bouscula Cook, qui partit en arrière à la renverse. Il tira Clara par le bras mais elle semblait déconnectée, elle ne lâchait pas l'abruti du regard, comme hypnotisée. Il s'approcha d'elle et claqua des doigts pour la réveiller. Elle reprit ses esprits et ils se hâtèrent de partir.

Je make avec des vrais gens, venez voir mes films !!§ | ༼ つ ◕_◕ ༽つ | Quand Saka viole la loi, elle en redemande. | Père Clochard | ( ͡° ͜ʖ ͡°) | Saka peut appuyer sur F13 | Viens jouer au Chat-bite ! | Saka est l'ange gardien de Joséphine. | Viens découvrir les coutumes Oniromanciennes. | (ง ͠° ͟ل͜ ͡°)ง | Coucou, tu veux voir mon site ? | ꀎ


Alkanédon - posté le 06/05/2017 à 14:06:32. (7478 messages postés)

Citoyen d'Alent

Ah oui ça d'accord j'avais pas vu, mais ça n'empêche pas que la circulation des vaisseaux soit interdite à cause des événements terroristes non ? Si le courant est rétabli, Clara ne pourra toujours pas partir ^^
Et pour les gens dehors, on a qu'à dire qu'il reste une petite foule de gens qui se révoltent (vu qu'on peut pas revenir en arrière:fou)


Cook, qui connaissait le garagiste, savait où trouver Clara dès à présent.
Il reprit ses béquilles, et se mit à marcher en direction du garage. Il y avait 1 km de marche à faire, il mit 3 heures pour y aller.

Nak et Clara était revenu au garage.

Nak:
Ecoute, je veux pas de problèmes, alors voilà ce qu'on va faire :
Je vais me casser d'ici, rejoindre ma famille. Toi tu va rester ici dans la cave, l'entrée est cachée, on ne peut pas te trouver. Il y a des provisions pour quelques jours, je reviendrai te voir quand l'ambiance sera calmée.


Nak se cassa, Clara se cacha et Cook arriva.

Allez-y voir donc. Et followez-moi


Saka - posté le 06/05/2017 à 15:36:43. (12739 messages postés) - modero

Réalisateur de chez Lidl

Elle n'en croyait pas ses yeux. Clara avait été un peu hébétée quelques instants par la vue de la personne sur qui elle avait tirée, et là elle se retrouvait dans une cave, abandonnée par la seule personne à peu près amicale à des années lumière à la ronde.
Elle s'assit un instant le temps de reprendre pleinement ses esprits et d'analyser posément la situation.
Elle était venue sur la lune pour faire réparer son vaisseau, une poignée d'enfoirés avaient coupés toute l'énergie de la colonie, l'oxygène allait bientôt manquer, et tout le monde la prenait pour une terroriste. Dans le genre journée pourrie, Clara se posait là. Elle examina la pièce dans laquelle elle se trouvait. Une cave dans laquelle Nak entreposait ses outils et autres pièces technologiques plus ou moins évoluées, allant du pot d'échappement de voiture au modèle dernier cri de dissipateur thermique pour Chromium 727 (le dernier né des vaisseaux Chromium qui s'est vendu comme des petits pains, à tel point que la rupture de stock a été atteinte le jour même de son arrivée sur le marché.) S'apercevant qu'elle se focalisait plus sur cet engin que sur la situation, elle se rendit compte qu'elle n'était pas encore tout à fait remise de son choc. Elle avait tiré sur quelqu'un, et cette personne semblait quelque peu en colère après elle. Colère justifiée ou non, si il continuait à lui coller aux miches, elle n'aurait pas de remord à lui faire un trou dans la deuxième jambe. Cette pensée lui permit de se relever, elle semblait être redevenue elle-même.
Soudain, elle entendit un bruit métallique, puis un autre. Elle n'était pas seule, et ce n'était certainement pas Nak. Elle monta les escaliers et entrouvrit la porte. Ce petit con l'avait suivie. Elle redescendit l'escalier en trombe, saisit une grosse clé à mollette, remonta et ouvrit la porte d'un grand coup de pied.

- Tu vas me foutre la paix, merde ?
- Rends-toi sale terroriste !
- Arrêtez de me traiter de terroriste, c'est insupportable. Si t'avais pas joué au con j'aurais pas eu à te tirer dessus.
*Cramponnant la clé à mollette* D'ailleurs t'es pas vraiment en position de menacer qui que ce soit.

Cook n'avait effectivement pas pensé à se trouver une autre arme.

- J'ai rien à voir avec cette histoire, je suis venue sur la lune pour réparer mon foutu vaisseau, pas pour tuer tout le monde.

Cook grimaça en se tenant la jambe. Il en avait trop fait, sa blessure le relançait méchamment. Elle sortit de son sac un pack de pâte médicale et lui lança.

- Les médecins soignent comme des cochons ici, ta cicatrice est toute noire. Mets ça dessus ça vient de la Terre.
- Tu crois m'appâter avec ça hein ?


Clara brandit la clé à mollette d'un air menaçant. Cook s'assit et obéit. Il étala un peu de pâte verte sur la plaie. En jetant un œil par la fenêtre, elle lui demanda :

- Tu crois que l'armée est sur le coup ? Je parle pas des crétins lancés à mes trousses, mais est-ce qu'ils s'occupent de relancer les générateurs ?
- Bien sûr qu'ils sont sur le coup.
- Bon, maintenant je vais retourner à mon vaisseau, attendre que l'armée fasse son boulot et me casser définitivement de ce caillou. Tant pis pour la réparation, j'irai sur Terre même si c'est plus cher.
- Tu me jures que t'es pas avec les terroristes ?
- Si je l'étais ton crâne serait déjà en morceaux.


Clara regarda l'heure, plus qu'une petite vingtaine d'heures avant que l'air ne devienne irrespirable. Elle ouvrit la porte du garage et sortit. Un grand homme cagoulé la saisit et la menotta, un autre entra et fit de même avec Cook. Le temps de réaliser ce qui se passait, Clara vit plus loin dans la rue d'autres de ces hommes enlever d'autres personnes, toutes celles qui trainaient encore dans la rue. L'homme saisit fermement Clara et la jeta dans une voiture avec Cook, ils partirent en trombe, suivis de près par d'autres véhicules pilotés par d'autres hommes cagoulés, avec d'autres otages.

Je make avec des vrais gens, venez voir mes films !!§ | ༼ つ ◕_◕ ༽つ | Quand Saka viole la loi, elle en redemande. | Père Clochard | ( ͡° ͜ʖ ͡°) | Saka peut appuyer sur F13 | Viens jouer au Chat-bite ! | Saka est l'ange gardien de Joséphine. | Viens découvrir les coutumes Oniromanciennes. | (ง ͠° ͟ل͜ ͡°)ง | Coucou, tu veux voir mon site ? | ꀎ


brikou - posté le 06/05/2017 à 16:33:37. (227 messages postés)

Ben activa un levier rouillé. Les néons grésillèrent puis s’allumèrent. Les générateurs principaux n’avaient pas été touchés, pensa-t-il. Il observa le spatioport désert à travers une grande baie vitrée. Il était au sommet de la tour de contrôle.
Ben nota les coordonnées du plus gros objet visible sur le radar. Il tourna des boutons pour diriger la fréquence radio vers cette position.
- Tour de contrôle appelle CONVENANT-1. A vous. Je répète. Tour de contrôle appelle CONVENANT-1. A vous.
Les cinq écrans au dessus du poste affichèrent tous le visage du sergent Miles.
- Sergent instructeur ! Les contrôles lune ont été coupés. L’EMH a fait exploser trois bombes dans la ville !
Le sergent Miles répondit avec cinq voix simultanées :
- Je sais. Une fois sortis du dôme, le vaisseau a penché. Heureusement, nous avons quelques bons pilotes ici. Ils ont repris les commandes. Nous partons pour la Terre.
Ben était rassuré :
- J’ai eu peur. Ces terroristes auraient pu faire d’une pierre deux coups.
- Ils ont réussi. Sélène est coupée des mondes extérieurs, ainsi que de sa force armée. Peut-être que tu n’aurais pas dû être le seul de la division à rester.
- La milice lunaire peut arrêter quelques fanatiques. Je dois me concentrer sur autre chose. Pourriez-vous m’éclairer ?
- Bientôt, tu ne pourras plus me parler. Il faudra te débrouiller seul.
- L’ancien général… Il m’a demandé de retrouver l’ancien officier Nak, pour le réintégrer à l’armée.
- Nak ? Je l’ai connu.
- Qu’est-il devenu ?

Le sergent prit un air grave :
- Les tourelles… -Il se ressaisit.- Il devrait être facile à retrouver, mais difficile à convaincre.
- Pourquoi ?
- Des vielles histoires… Si, tu le rencontres, dis-lui cette phrase : « Grim m’envoie te présenter ses excuses. »
- Grim m’envoie te présenter ses excuses ? Qu’est-ce que ça signifie ?
- Tu n’as pas besoin de le savoir. Retiens seulement que cette phrase peut te sauver la vie. Bonne chance, soldat !

Les cinq écrans s’éteignirent en même temps.

Ben fit un demi-tour sur sa chaise et s’installa au poste de douane. Il fit défiler différents hologrammes de vaisseaux, et les photos de leurs plus récents propriétaires. Il s’attarda sur un modèle REDSHARP.
- Quel imbécile a ajouté des essuie-glaces au cockpit ?
Une voix digitale répondit :
- Atterrissage dans le hangar B, place 119, il y a sept heures.
- Juste avant l’assassinat et les explosions…
- Nom du dernier propriétaire en date : Clara.

Le visage d’une jeune femme aux cheveux blancs et aux yeux rouges apparut face à Ben.
- Je te tiens !

Le militaire pivota à nouveau sur sa chaise pour retourner aux communications. Il appuya sur d’autres boutons.
- Milicien ! Ici Ben, recrue de la division S. Où êtes-vous ?
Le policier répondit aussitôt :
- Au hangar B, nous sommes une vingtaine !
- Je vous envoie l’immatriculation du véhicule terroriste sur votre bracelet.

Il y eut un silence de quelques secondes.
- Soldat Ben ! Un REDSHARP en réparation à B-119. Y a t-il des essuie-glaces sur le cockpit ?
- Oui. Drôle de terroriste.
- Personne à l’intérieur !

Ben soupira :
- Y avait-il un homme avec une béquille dans le hangar ?
- Nous n’avons croisé personne.

Ben s’inquiéta pour son frère, Cook. Il posa une dernière question au milicien :
- Qu’allez-vous faire du vaisseau ?
- On le confisque !


Dans le hangar B-119, un gigantesque bras métallique attrapa le vaisseau rouge. Alors que la pince se resserrait sur la carrosserie, les essuie-glaces s’enclenchèrent…
NyyyiUuh NyyyiiUuh…

Dissidia DUO QUEST (PSP / Terminé !) ||| BESTIMETABLE (mini-jeu / Terminé !) ||| Chromochimi (Arcade / Terminé) ||| A Lost Dreamer (démo 2.0 en cours / démo 1.1 dispo) ||| Cross of the Wanderers (en cours / démo 1 dispo) ||| Kingdom Hearts Rebirth II (prochaine démo en cours) ||| La Question (Mini-jeu narratif / Terminé !)


Alkanédon - posté le 06/05/2017 à 16:41:47. (7478 messages postés)

Citoyen d'Alent

Cook ne comprenait pas ce qu'il se passait. Il pensait qu'on le prenait pour un complice de terroriste.

Dans la voiture, il était assis à côté de Clara sur la banquette arrière, entre eux assis un homme à la cagoule. Cook balança à Clara:
-Au fait, si je suis venu te chercher, c'est pas pour euh... tu sais... te balancer...
-Génial. Pour quoi alors ?
-Ben, je me disais qu'on pourrait faire équipe tous les deux.
-Faire équipe ? Equipe de quoi ? De toute façon t'es qu'un gosse.
-AH OUI OH LALA C'EST VRAI QUE TOI T'ES UNE MAMIE DEJA


Clara écrasa violemment le pied de Cook.
Va te faire foutre !
-Oh chérie t'aime pas ma répartie ...?
-Si je t'entends me manquer de respect encore une fois je t'arrache les yeux et je te les fait bouffer.
-Tant que ça reste les yeux...


La voiture s'arrêta brusquement. Le chauffeur se mit à parler :
Si j'entends encore vos voix je vous mets une balle dans la tête.

Cook explosa de rire :
AHAHAHAH quel bouffon celui-là !
Clara ne pu s'empêcher de rire à la réaction de Cook.

Le chauffeur se mit à rire lui aussi, ce qui stoppa net Cook dans son fou rire.

Le trajet continua dans un silence de tombe.

Au bout d'une heure, la voiture s'arrête dans un hangar. Cook est traîné au sol dans une petite pièce vide, éclairée d'une seule ampoule.
Des hommes ligotent Cook sur chaise. Un autre homme, vêtu d'une robe noire enlève la cagoule de Cook.
Cook s'exclame :

Qu'est-ce que vous voulez ?

L'homme lui répond :
T'aimes bien ça jouer les caïds ?
-Libère moi ou je te défonce ta sale gueule !
-Vas-y laisse ta haine sortir c'est ce que j'attends !
-Mais qu'est-ce que vous voulez bordel !!
-Cook, je sais qui tu es, on sait tous ici qui vous êtes, toi, ta copine Clara ainsi que tous ceux qui ont été enlevés.
-Clara ?
-On va te faire passer des tests, t'as intérêt à y mettre du coeur si tu veux pas mourir par la torture héhéhé...

Allez-y voir donc. Et followez-moi


Saka - posté le 06/05/2017 à 17:44:54. (12739 messages postés) - modero

Réalisateur de chez Lidl

Il faisait noir. Clara s'était écorchée le genou lorsque son ravisseur l'a balancée dans une cellule comme un sac de patates. Malgré la faible gravité, elle avait atterri plutôt lourdement. Il s'agissait de l'ancienne prison désaffectée à l'extrême nord de Sélène, visiblement réquisitionnée par les terroristes. Clara était fatiguée, chaque bouffée d'air qu'elle prenait ne suffisait pas. Voilà maintenant 10 heures que les filtres étaient coupés, et l'air venait déjà à manquer. Elle entendait des cris venant des autres cellules, pas des cris de peur, mais des hurlements de douleur, qui ne faisaient que s'intensifier. Les minutes passèrent, le silence revint. Des bruits de pas se firent entendre. Clara se positionna contre le mur, prête à bondir si quelqu'un avait l'audace de pénétrer dans sa cellule. Elle entendit la serrure bouger. Lorsque la porte s'ouvrit, elle se lança dans sa direction, mais ne put aller bien loin à cause du manque d'air. Elle s'effondra avant même d'atteindre la personne qui venait d'entrer. La lumière s'alluma et une voix de femme annonça :

- Clara, pas de nom de famille connu, 25 ans, née sur Terre.

Clara leva les yeux. C'était une femme d'une cinquantaine d'années, cheveux châtains, lunettes, vêtements noirs. Assez étonnée qu'elle puisse en savoir autant sur elle, Clara se redressa.

- Vous vous rendez compte qu'on va bientôt manquer d'air ?
- Vous êtes née sur Terre, pourquoi être partie ?
- J'étouffais, et je voulais découvrir l'espace. Qu'est-ce que vous en avez à foutre ?
- Vous vouliez découvrir l'espace ? Intéressant.
- La Terre, on en a vite fait le tour. Vous auriez du café ? Ou de l'oxygène ?
- Nous allons vous embarquer sur notre vaisseau, vous faites partie des quelques éléments qui valent le coup d'être étudiés. Le reste de la colonie peut étouffer.


Elle toqua 4 fois la porte, deux hommes costauds entrèrent et saisirent fermement Clara. L'un d'eux prit une seringue et l'enfonça dans son poignet. Elle continua de se débattre un moment.

- Laissez pas ces gens crever, ils sont innocents !
- Comprenez que ce n'est pas une histoire d'être coupables ou non, ces gens nous sont inutiles. Estimez-vous chanceuse.


Clara sentit peu à peu ses muscles lâcher prise, elle finit par perdre connaissance.

Je make avec des vrais gens, venez voir mes films !!§ | ༼ つ ◕_◕ ༽つ | Quand Saka viole la loi, elle en redemande. | Père Clochard | ( ͡° ͜ʖ ͡°) | Saka peut appuyer sur F13 | Viens jouer au Chat-bite ! | Saka est l'ange gardien de Joséphine. | Viens découvrir les coutumes Oniromanciennes. | (ง ͠° ͟ل͜ ͡°)ง | Coucou, tu veux voir mon site ? | ꀎ


brikou - posté le 06/05/2017 à 18:28:19. (227 messages postés)

Plus d’ascenseur. Ben redescendit la tour en empruntant les escaliers. Il se dépêcha de composer le numéro de Cook. Il plaqua son téléphone contre son oreille.
- Allo ? C’est Ben !
La voix qui répondit n’était pas celle de son frère. C’était une voix grave et sinistre :
- Qu’est ce que c’est que cette connerie ?
- Bah… C’est mon téléphone….

Cette fois, c’était bien la voix agaçante de Cook. La voix inconnue reprit :
- Donne-moi ça, enculé !
- BEN ! A L’AAAAAAIDE !!!

La ligne fut coupée.

Dans quelle merde s’était encore fourré Cook ? Pas le temps de réfléchir, Ben devait aller à sa rescousse !
Il cassa une fenêtre et étudia la hauteur. La faible gravité lui permettrait de gagner du temps. Il prit son élan et fit un incroyable bond avant d’atterrir sur ses pieds, 100 mètres plus loin.
Il courra à toute vitesse à la caserne. Une fois arrivé, il se rendit compte que celle-ci était vide. Il plaça son téléphone dans un scanneur.
- I.A. centrale, trace le dernier appel !
Ben attacha toutes sortes de sangles autour de lui, puis s’engagea dans un couloir sombre. Une voix robotisée résonna dans la galerie.
- Appel tracé avec succès. L’utilisateur CookSuperKing se trouve à. Séléné Nord. Rue de la victoire 2210. Prison désaffectée du secteur nord.
Tout en marchant, Ben parlait à l’I.A. centrale :
- Demande autorisation d’accès à la réserve de semi-automatiques.
- Accès autorisé.
- Demande autorisation d’accès à la réserve de fusils de précision.
- Accès autorisé.
- Demande autorisation d’accès à un véhicule rapide dans les ruelles et résistant au gros calibre.
- Je vous propose le blindé A-1-1.
- Demande autorisation d’accès au blindé A-1-1.
- Accès autorisé.


Une minute plus tard, un impressionnant bolide sortit du garage de la caserne. Ben rangea ses armes dans les sangles, avant de poser ses mains sur le volant.
- Tiens bon, grand frère. Ça va faire mal.
L’excitation de l’action le fit sourire. Le blindé démarra à toute vitesse en faisant crisser ses pneus. Un nuage de poussière lunaire s’envola derrière le véhicule.

Dissidia DUO QUEST (PSP / Terminé !) ||| BESTIMETABLE (mini-jeu / Terminé !) ||| Chromochimi (Arcade / Terminé) ||| A Lost Dreamer (démo 2.0 en cours / démo 1.1 dispo) ||| Cross of the Wanderers (en cours / démo 1 dispo) ||| Kingdom Hearts Rebirth II (prochaine démo en cours) ||| La Question (Mini-jeu narratif / Terminé !)


Alkanédon - posté le 06/05/2017 à 23:34:27. (7478 messages postés)

Citoyen d'Alent

Le ravisseur de Cook venait d'exploser le téléphone de ce dernier.
Pas de contacts extérieurs, mes hommes devaient s'en occuper....
-Désolé patron
, murmura une petite voix grave en arrière-plan.

Un homme entra dans la pièce avec une télécommande.
Le ravisseur reprit :
On va te faire passer une série d'images, tu dois nous dire ce que ça t'évoques, sans réfléchir.

L'homme à la télé commande appuya sur un bouton, une image s'afficha sur tout le mur, Cook réagissait.

"La Terre en train d'exploser, vue de l'espace", Cook rigola :
Ah ouais en plus de vouloir faire péter la lune vous voulez faire péter la Terre, vous êtes fort vous !

"La lune sans dôme, avec une air respirable naturellement", Cook était bouche bée:
Alors ça, le jour où ça arrive je vous appelle Dieu les gars... ouais ouais, tous, je vous appelle tous Dieu dans votre petite bande de déginglos !

"La Lune en train d'exploser", Cook fronça les sourcils :
Nan ça c'est pas cool, ou alors vous me laissez partir de cette planète en carton avant... Ainsi que ma famille... et Clara.

"Un Terrien et un Sélénien en train de se serrer la main", Cook avait les yeux humides, sur le point de pleurer:
Vous savez très bien que ça n'arrive pas ce genre de conneries, les Terriens nous prennent pour des sous-races, ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE !!!

Le ravisseur à Cook :
Très bien, je vais te détacher, tu promets de rester calme ?
-Ok...


L'homme détacha Cook, qui restait calme, mais se prit un coup de genou dans le ventre par l'homme. Les autres prirent la relève pour le tabasser.

Cook était en sang, les hommes ne s'arrêtaient pas. Cook à son ravisseur :
-Pourquoi vous faites ça ?
-50+12 ?
-Hein ? Euh... 50 euh 62.... AAH!!
-30/2 ?
-J'en sais rien lâchez moi !!
-30/2 ?
-J'en sais rien !!!!
-30/2 ?
-15 PUTAIN T'ES PAS ALLE A L'ECOLE ?!
-4*7
-24 !!!
-Ok lâchez-le.


Cook était en sang par terre, et gémissait. Il n'arrivait plus à se lever :
-aaaaah... bande d'enfoirés...
-On va te faire passer un dernier test.
-Allez-y vous pouvez me fracasser j'ai rien senti là... vos hommes auraient dû faire option Judos à l'école....


L'homme à la capuche fit sortir les hommes de main. Il s'agenouilla et se mit à parler à Cook :
Cook, qu'est-ce que tu sais sur Clara ?
-Tout ce que je sais c'est qu'elle est bonne.

L'homme mit une gifle à Cook, il prit Cook à la gorge, en toute sérénité, en pointant une arme sur sa tempe :
Je te conseille de répondre, sinon c'est que tu sers à rien. Qu'est-ce que tu sais sur Clara ?
-Elle aime pas trop les gars dans ton genre, désolé si tu voulais lui proposer un rencard mon pote,
Cook se mit à rire.
-Pourquoi t'as pas peur ?
-Si vous me retenez ici, c'est que je vous intéresse non ? Vous allez pas me buter.

L'homme lâcha cook, et passa un coup de fil à l'aide d'un bracelet :
Sécurité, apportez les soins nécessaires, on l'embarque dans le vaisseau.
-Là faut m'expliquer...
-On a testé ton point de vue fondamental inter-politique... ta lucidité face au stress... et tes réactions face à la pression.
-Mouais, à l'armée ils font pire...
-On n'est pas là pour se battre. Du moins pas comme des petits soldats qui réfléchissent pas et qui font ce que leurs patrons leurs disent.


A ces mots, Cook fronça les sourcils, bien qu'il était d'accord sur ce point, il pensait à son frère, militaire, pour qui il avait amour et respect.

Allez-y voir donc. Et followez-moi


brikou - posté le 07/05/2017 à 09:26:12. (227 messages postés)

Cook cracha au visage de son ravisseur :
- Je connais pas tous les soldats. Mais si vous tenez à votre cul, ne sous-estimez pas mon frère !
- Ton frère ? Tu veux parler de Ben ?

Cook fut pétrifié un instant. Comment savait-il ? Le ravisseur s’agenouilla pour se mettre à sa hauteur :
- Ben t’a abandonné. Peux-tu vraiment le considérer comme faisant partie de ta famille ?
L’homme se redressa et continua :
- Bientôt, tu sauras ce qu’est un véritable frère.

Soudainement, un mur du cabinet explosa sous le choc d’un engin démolissant tout sur son passage. Le ravisseur fut emporté par la machine et s’écrasa sur le mur d’en face. Tout fut recouvert de poussière. Cook et les autres cagoules se mirent à tousser.

La portière du blindé A-1-1 s’ouvrit automatiquement. Ben fit son apparition au milieu du brouillard, un pistolet dans chaque main.
- Cook ! Dans la voiture ! hurla-t-il .
Cook plongea aussitôt dans le bolide. La porte se referma, laissant son frère à l’extérieur.
Avec toute la poussière et le cadavre du ravisseur sur le pare-brise, on n’y voyait pas grand chose. Il entendit plusieurs coups de feu.
Lorsque la poussière retomba au sol, seul Ben était debout. Mais ce n’était pas fini.
- En avant !
La voix venait de derrière une petite porte. Ben rechargea ses pistolets et courut vers les ennemis. Les hommes masqués progressant dans le couloir furent surpris de voir leur cible avancer vers eux.
- Mais qu’est-ce qu’il fout, il est à découvert !
Toujours en courant, Ben tendit ses deux armes face à lui.
- A terre ! Feu !
Ils se plaquèrent au sol et tirèrent tous en même temps vers le fou qui les défiait. Avant que les balles ne l’atteignent, Ben fit un triple salto gravitationnel et tira dans le dos du rang désorganisé. Il souriait encore en atterrissant :
- Sur la lune, j’aurai toujours l’avantage !

Cook regarda au travers du rétroviseur. A l’extérieur, de nouveaux ennemis se rapprochaient du trou dans le mur. Il observa les boutons du tableau de bord. Vite ! Les mitrailleuses arrière ! Il appuya sur un petit interrupteur. Hound Dog, vielle chanson d’un certain Elvis, fut diffusé à fond dans la radio.
- On est au 26ème siècle Ben… Toute ton éducation musicale est à refaire… grommela Cook.

Ben fut alerté par la musique. Il retourna en vitesse rejoindre son frère. Dans le cabinet à moitié détruit, d’autres hommes masqués mitraillaient le bolide sans succès. L’un d’entre eux, en gilet pare-balles, avait un lance-flamme et se rapprochait dangereusement de la portière.
Ben élimina en priorité ceux qui pouvaient tirer à distance. Il ne restait plus que l’homme au lance-flamme. Ce dernier le coinça dans un coin. Les balles ne lui faisait aucun effet. Ben jeta ses deux pistolets, attrapa son fusil de précision et bondit en arrière. Pendant un instant, il courra sur le mur, avant de sauter derrière son ennemi, stupéfait.
- Il faut savoir utiliser la gravité lunaire !
Il assomma ce dernier adversaire avec le canon de son arme.
- Je savais que ce sniper servirait à quelque chose…

La musique coupa quand Cook sortit du véhicule.
- Woaw ! PUTAIN ! Mais comment tu sais faire ça ? !! s’exclama t-il. Moi aussi je suis habitué à la gravité !
Cook tenta de sauter contre le mur mais cogna sa jambe blessée. Il retomba à terre en gémissant de douleur. Ben lui tendit la main en souriant :
- Moi, je n’ai pas encore raté ma vie.

Dissidia DUO QUEST (PSP / Terminé !) ||| BESTIMETABLE (mini-jeu / Terminé !) ||| Chromochimi (Arcade / Terminé) ||| A Lost Dreamer (démo 2.0 en cours / démo 1.1 dispo) ||| Cross of the Wanderers (en cours / démo 1 dispo) ||| Kingdom Hearts Rebirth II (prochaine démo en cours) ||| La Question (Mini-jeu narratif / Terminé !)


Saka - posté le 07/05/2017 à 17:21:48. (12739 messages postés) - modero

Réalisateur de chez Lidl

Quel horrible vaisseau.
Non vraiment, les murs étaient vert kaki, rouillés par ci, par là, il y avait de tout petits hublots sur les portes, on se serait cru dans un sous-marin du 20e siècle. Clara était sur un brancard, fermement ligotée, et voyait les néons défiler au plafond. Au moins elle pouvait profiter de l'oxygène du vaisseau, malgré l'odeur de moisi. Deux hommes au crâne rasé la poussaient, ils n'avaient pas l'air d'avoir inventé la poudre. D'après ce qu'elle avait compris, elle était dans le vaisseau des terroristes, qui était amarré sur le spatioport. Un vaisseau assez costaud, vert kaki grisâtre (couleur vomi, pensa Clara), plus ou moins en forme de croissant. Elle l'avait vu en se posant, sans vraiment y faire attention. Mais un vaisseau aussi vilain laisse rarement indifférent. Elle se souvint alors du sien et de ses essuie-glace, ce qui la fit relativiser.
Au bout d'un moment à se faire promener dans les couloirs sur plusieurs étages, elle finit par atterrir dans une salle à peu près aussi glauque que le reste du vaisseau, à ceci près qu'elle dégageait de plus en plus une odeur de problèmes. Les deux hommes de cro-magnon qui l'accompagnaient placèrent le lit contre le mur au centre de la salle et partirent en fermant la porte. Clara grelottait. C'est à ce moment qu'elle se rendit compte qu'elle était en chemise d'hôpital blanche à motifs bleus très moches. A la vue de cette tenue ignoble, elle commença à se débattre énergiquement.

- RENDEZ-MOI MON MANTEAU BANDE D'ENCULÉS !! JE VAIS TOUS VOUS FAIRE LA PEAU, VOUS M'ENTENDEZ ?!

Hélas non, de l'autre côté de la porte, personne ne l'entendait. Clara était à la fois paniquée et dans un état de fureur avancée, une vraie bête sauvage. Personne n'avait le droit de lui enlever ses vêtements, et encore moins son manteau en cuir qu'elle adorait par dessus tout. Elle se demanda au bout d'un moment si un de ces hommes n'avait pas profité d'elle pendant son sommeil, ce qui augmenta sa rage encore plus. Elle ne cessait de hurler et de se secouer dans tous les sens, si bien que la sangle de sa jambe gauche finit par céder. Au bout de plus d'une demi-heure sans s'arrêter, elle finit vaincue par la fatigue et cessa de lutter. Elle regardait la lampe au plafond qui grésillait. Le temps passant, elle se demandait ce qui allait arriver à la colonie, elle espérait que l'armée avait trouvé la solution et que si elle restait là, c'est parce que les terroristes avaient été vaincus, mais elle n'y croyait pas une seconde. Elle s'imaginait plutôt qu'une partie des colons avait sûrement déjà commencé à mourir d'asphyxie et que plus personne n'y pouvait rien. Effectivement, sa théorie sur la défaite des terroristes s'effondra quand la porte s'ouvrit. La femme qu'elle avait vue dans la prison entra et referma la porte derrière elle.

- Où est mon manteau ?
- Vos affaires sont rangées dans la soute du vaisseau.
- Merci, j'ai ma destination après vous avoir éclaté le crâne à mains nues.


La femme saisit une chaise et la plaça à côté du lit. Elle prit une télécommande et redressa Clara. Elles se fixèrent un moment.

- Vous fascinez mes employeurs.
- Vos ? Vos employeurs ?
- L'un d'eux veut vous rencontrer.
- Moi ce que je veux c'est que vous relanciez les générateurs de cette foutue colonie.
- Hélas, la mort des colons fait partie des objectifs, ce ne sera donc pas possible.


Après un moment, la femme prit un taser et donna un choc à Clara qui resta paralysée le temps d'être attachée à une chaise roulante.

- Ce sera probablement plus confortable. Nous ne voulons pas que vous vous sentiez mal.
- Vous êtes une blague ambulante.


Elle ouvrit la porte et poussa Clara dans les couloirs.

Je make avec des vrais gens, venez voir mes films !!§ | ༼ つ ◕_◕ ༽つ | Quand Saka viole la loi, elle en redemande. | Père Clochard | ( ͡° ͜ʖ ͡°) | Saka peut appuyer sur F13 | Viens jouer au Chat-bite ! | Saka est l'ange gardien de Joséphine. | Viens découvrir les coutumes Oniromanciennes. | (ง ͠° ͟ل͜ ͡°)ง | Coucou, tu veux voir mon site ? | ꀎ


Fistan - posté le 07/05/2017 à 21:19:04. (5770 messages postés) - honor

[base d'avatar par Mael - merci m'sieur :) ]

Citation:

(Fistan)
NOM: Eve "Nox" Zoi
Sexe: Féminin
Age: 66 années mercuriennes
Alignement: Neutre Mauvaise / Chaotique
Description physique: Eve est une des quelques descendantes des evo, les premiers colons de Mercure, génétiquement modifiés pour être mieux adaptés à leur environnement (une expérience très vite abandonnée lorsqu'il s'est avéré que tout les evos mourraient d'une dégénérescence cellulaire généralisée vers 35-40 ans). Le plus caractéristique de cet héritage sont ses iris couleur ambre avec un liseré doré, ses pupilles très légèrement verticales et son teint halé vaguement cuivré. En dehors de ça elle ressemble à une humaine de 17 ans à peu près normale, et s'habille en général avec ce qu'il y a plus discret dans le contexte.
Caractère / comportement: aime faire exploser des trucs, ne supporte pas recevoir d'ordre, sauf si c'est un ordre rigolo (c'est à dire, l'ordre de faire exploser des trucs). Elle se considère elle même comme "artiste pyrotechnicienne freelance". La moitié des colonies terriennes ont un mandat d'arrêt (ou de tir à vue) contre elle suite à ses activités, les terroristes de l'autre moitié cherchent à l'embaucher.
Relation avec les autres membres de l'équipe: osef. C'est pas personnel, elle n'aime pas les humains (comme beaucoup d'evos, elle a la rancune tenace) et osef un peu de tout le monde. Elle est, en revanche, très vénale et peu assez facilement être achetée - d'autant plus qu'elle s'excite vite, et pense souvent trop tard à réclamer le paiement.




Comme souvent, Eve marchait d'un pas décidé. Et, comme souvent quand elle marchait d'un pas décidé, Eve commençait à se sentir bouillir. Après avoir passé une heure à traverser Sélène sans se faire voir par une patrouille, devoir faire cinq fois le tour d'un vaisseau miteux et puant pour trouver un interlocuteur était proche de lui faire perdre contenance... En tout cas, l'interlocuteur en question avait intérêt à avoir de bonnes réponses.
Mfh. Toujours pareil. Pourtant je me le répète à chaque fois : "Nox, ma fille, fait toi payer avant les explosions".


Ah ! Enfin, voilà c'te garce.

Eve venait d'appercevoir, entrant dans la coursive en poussant une chaise roulante, la personne qu'elle cherchait. Elle s'appelait... A... Li...? ... bon qu'importe, c'était cette femme là qui l'avait recruté il y a 2 mois pour organiser l'explosion de 3 immeubles de bureaux, et Eve avait une très bonne mémoire des visages, à défaut d'avoir une bonne mémoire des noms. Et ce visage là n'était pas venu régler sa dette, ce qui le mettait en dangereuse posture. La femme se retourna brusquement alors qu'Eve forcait l'allure pour se mettre à son niveau.
- Hey !
- Nox ? Que faites vous ici ? Avez vous perdu ce qu'il vous restait de sens commun ?
- Molo sur les basses. Vous avez demandé, ça a pété, maintenant, j'aimerais être payée... et j'aime pas trop trop qu'on m'oublie.
- Ce n'était pas ce qui était convenu, vous deviez attendre votre paiement au lieu prévu dans...
(elle jeta un rapide coup d’œil à sa montre) 5h. Je vous prie de bien vouloir quitter ce vaisseau.

Eve marqua un temps d'arrêt. D'habitude, les gens s'y reprenait à deux fois avant de s'adresser à elle avec un ton aussi condescendant. Elle faisait bien attention à maintenir sa réputation dans ce sens : ceux qui se laissaient aller à cause de sa gueule de gamine de 17 ans finissaient rarement en un seul morceau.

- Tu... plaisante ? Parce que j'aime bien rire, tu me connais. Mais, là, si tu regarde bien, je ris pas. Le blé. Maintenant.
- N'oubliez pas votre place Nox. Vous n'êtes qu'une pièce d'un échiquier qui vous dépasse. Contentez vous d'être satisfaite d'avoir un usage, et rejoignez donc la position qui vous a été assignée.


Sur ces mots, elle fit résolument demi tour et parti en poussant son fauteuil, marquant la fin de la discussion. De tout l'échange, Eve remarqua à peine l'autre femme, à la peau blanche et aux yeux rouges, à moitié étourdie, ligotée sur la chaise roulante. En vérité, Eve était déjà ailleurs, en train de passer en revue tout ce qui pouvait faire des dégâts dans un vaisseau comme celui là.
Bon. Nox, il est temps de rappeler à tes employeurs le prix d'une professionnelle. Cherche un peu, ma fille. Doit bien y avoir quelques systèmes dans ce tas de boulons qui pourraient leur manquer...

Une lueur nouvelle brillant dans ses yeux ambrés, un rictus de joie sur le visage, Eve fit demi-tour pour s'enfoncer dans les entrailles du vaisseau.


Alkanédon - posté le 08/05/2017 à 00:56:41. (7478 messages postés)

Citoyen d'Alent

Cook était dans l'engin A-1-1 côté passager, Ben rentra en vitesse côté pilote. Le vaisseau démarra et ils partirent vers la base militaire.

Ben appuya sur un bouton sur le tableau de bord :
CODE PIRATE ! Je répète : CODE PIRATE ! Secteur Sud, Zone C, à toutes les patrouilles, le vaisseau des terroristes se trouvent là-bas !

Cook:
On va où ?
-Je te ramène dans un endroit en sécurité. Je vais appeler les renforts.
-Tes collègues, ils vont libérer les otages ?
-Oui c'est le principe, et ils vont abattre les terroristes.


Cook pensait à ce qu'il venait de se passer. Ces gens qui l'ont capturé, qu'attendaient-ils de lui ? Et de Clara ? Et s'ils voulaient juste changer un peu l'univers comme Cook ?
Dans tous les cas, il voulait sortir Clara de leurs griffes, si la milice la trouvait, ils allaient l'abattre. Problème: il ne pouvait pas avouer ça à son frère.

Ben ramène moi à la base.
-Hein ?! Pourquoi faire ?!
-Ben il faut que je sauve quelqu'un là-bas !
-Cook ! Arrête ! La milice s'en charge !
-Non ils la trouveront pas !


Cook s'empara du flingue de son frère, et le pointa sur sa jambe:
Ben, je suis désolé de faire ça, mais si tu m'y emmène pas, je vais te tire dans la jambe pour me laisser partir.
-Bordel fais pas ça...
-Ben je suis désolé mais tu comprendras plus tard... fais demi-tour.
-Cook, s'il te plaît...
-Ben... tu me laisses pas le choix.


Cook enleva la sécurité du flingue, prêt à tirer. Ben :

-Je préfère que tu me tires dans la jambe, plutôt que de t'envoyer à la morgue...
-Si tu fais pas demi-tour, je te le pardonnerai jamais Ben. Je le jure devant maman, tu vas foutre ma vie en l'air.

-T'es conscient que je t'emmène à la morgue ?!
-Ils veulent pas me butter, ils m'ont enlevé car ils ont besoin de moi. De toute façon tes hommes vont me libérer si les terroristes me retiennent.
Maintenant fais demi-tour.

Ben s'arrêta, eu un moment de réflexion, et fit demi-tour :
-Bordel de dieu... tu fais chier putain !
-


Le vaisseau de Ben arriva dans une ruelle, derrière la base des terroristes... Ben cherchait dans sa portière son téléphone de fonction :
-Cook, attends là avec moi, je vais indiquer notre position pour une unité de renfort, tu leur indiqueras le chemin pour trouver la personne que tu cherches.

Mais Cook était déjà parti...

Allez-y voir donc. Et followez-moi


brikou - posté le 08/05/2017 à 08:58:32. (227 messages postés)

Cela faisait une quinzaine de minutes que Ben avait perdu de vue Cook. Le militaire, qui décidément aimait bien les hauteurs, était retourné en haut de la tour de contrôle. Dans la lunette x4 de son fusil, il scrutait le spatioport dans l’espoir de retrouver son frère.
L’imbécile. S’il l’avait suivi, il serait maintenant en sécurité dans l’un des bunkers réservés aux colons. Il aurait juste suffit d’attendre que les réparateurs relancent les générateurs. Il jeta un oeil triste au second masque respiratoire attaché à sa ceinture.

Juste en dessous de Ben, un inquiétant vaisseau en forme de croissant se tenait prêt à décoler. Sur la rampe d’embarquement, deux terroristes gardaient l’entrée. C’est alors que Cook fit enfin son apparition dans la lunette. Les gardes le menacèrent. Cook leva sa main libre, l’autre toujours sur sa béquille. Ben appuya sur la gachette. L’un des hommes s’effondra. Un nouveau coup de feu, et le deuxième s’étala sur le premier. Cook fit un signe de main en la direction du tireur, puis se rua dans le vaisseau.

Ben replaça son fusil dans son dos. Il remarqua un long tuyau partant du vaisseau, relié au toît d’un bâtiment gris. Il pouvait y accéder en faisant l’équilibriste sur les câbles à haute tension, en espérant que le courant ne se remettrait pas en marche.
Il accrocha ses sangles à un câble, et coinça ses jambes. Il remonta la ligne avec ses mains. Au dessus de lui, il pouvait voir le soleil à travers le dôme.

Arrivé de l’autre côté, il se cacha derrière une cheminée. Il entendit des voix. Des hommes gardaient le tuyau. D’un mouvement rapide, il sortit de sa couverture et mença avec son arme l’homme le plus proche.
C’était un milicien qui fit tomber sa tronçonneuse au sol.
- Wow ! Du calme, soldat !
Ben observa la scène. Le tuyau était attaché à une grosse machine, montée de grands panneaux solaires. Trois miliciens découpaient les panneaux.

- Ainsi, il reste des membres de la division S sur la lune ?
C’était une voix féminine. Ben se retourna et rencontra une milicienne qui semblait être la chef.
- Qu’un seul. répondit-il. Vous aussi, vous avez suivi le tuyau ?
- Non. Signal thermique. Ce générateur dégage une impressionnante énergie. Il est brûlant. Sélène ne possède pas de technologie aussi avancée que ces panneaux solaires. Nos scientifiques les étudierons.

Des cadavres d’hommes masqués gisaient au sol.
- Saboter le générateur les empêchera de décoller ? demanda Ben.
- Ils pourront décoller, mais pas quitter Sélène. Ils auront toute la place de s’écraser maintenant que la ville est déserte.
- Mon frère est à l’intérieur du vaisseau ! Ce sont les moteurs qu’il faut saboter !
- Soldat… Nous ne sommes plus que très peu de miliciens à pouvoir intervenir. Tuer tous les occupants de ce vaisseau nous évitera des sacrifices inutiles.
- Des sacrifices inutiles ! Et tous les otages !?
- Sans vouloir vous offusquer, les otages ne sont que des sélénites et d’autres gens sans avenir.


Ben serra les poings. Il accrocha ses sangles au gros tuyau.
- Que comptez-vous faire ? l’interrogea la milicienne.
- Ne pas être lâche.

Ben se jeta dans le vide, utilisant le tuyau comme une tyrolienne. Il atterrit au milieu du croissant. Le tuyau continuait à l’intérieur, via une petite trappe. Ben se glissa dans l’étroit conduit et rampa. En suivant le tuyau, il arriva à la salle des machines. Avec le fusil, il frappa le tuyau qui se détacha. Devant lui s’étendait la vaste paroi du moteur. Il arracha des câbles au hasard. Il étudia avec précision le mouvement d’une ventilation. Puis il recula et tira dans l‘hélice. Il recommença une deuxième fois avec une autre ventilation. C’est alors qu’il remarqua, sur la paroi, une boîte qui faisait du bruit.
Bip. Bip. Bip.
Le compte-à-rebours indiquait 04:20.
Ben se retourna et tomba nez à canon avec le pistolet d’une mercurienne. Ses étranges yeux dorés le fixaient avec détermination.

Dissidia DUO QUEST (PSP / Terminé !) ||| BESTIMETABLE (mini-jeu / Terminé !) ||| Chromochimi (Arcade / Terminé) ||| A Lost Dreamer (démo 2.0 en cours / démo 1.1 dispo) ||| Cross of the Wanderers (en cours / démo 1 dispo) ||| Kingdom Hearts Rebirth II (prochaine démo en cours) ||| La Question (Mini-jeu narratif / Terminé !)

Aller à la page 1 2 3 4 5

Index du forum > Culture générale > [Role Play Onirique] Session 3 - Dans l'espace, ma gueule. Chapitre 3

repondre up

Suite à de nombreux abus, le post en invités a été désactivé. Veuillez vous inscrire si vous souhaitez participer à la conversation.

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe

Plan du site:

Activité: Accueil | News | Forum | Flash-news | Chat | Commentaires | Galerie | Screen de la semaine | Sorties | Articles perso | Livre d'or | Recherche
Jeux: Index jeux séparés | Top Classiques | Top Originaux | Les autres | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Jeux complets | Proposer
Rubriques: Le Wiki | Collection Oniro | Tutoriaux | Scripts | Guides | Gaming-Live | Tests | Making-of | Interviews | Articles perso | OST | L'Annuaire | Divers | Palmarès
Hébergés: Aëdemphia | Fighting Robots Quest | Forstale | Geex | Inexistence | La Légende d'Ibabou | Lije | LoveMaster | Sarcia | Super Mario RPG - Lost Souls
Ressources: Jeux | Programmes | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis