Night.png);">
Apprendre


Vous êtes
nouveau sur
Oniromancie?

Visite guidée
du site


Découvrir
RPG Maker

RM 95
RM 2000/2003
RM XP
RM VX/VX Ace
RM MV/MZ

Apprendre
RPG Maker

Tutoriels
Guides
Making-of

Dans le
Forum

Section Entraide

Jeux: Pillar Town / Sorties: Dread Mac Farlane - Complet / Sorties: "Dread Mac Farlane", (...) / Tutos: Checklist de la composition (...) / Sorties: Dread Mac Farlane - episode 8 / Chat

Bienvenue
visiteur !




publicité RPG Maker!

Statistiques

Liste des
membres


Contact

Mentions légales

487 connectés actuellement

29690390 visiteurs
depuis l'ouverture

100818 visiteurs
aujourd'hui



Barre de séparation

Partenaires

Indiexpo

Akademiya RPG Maker

Blog Alioune Fall

Fairy Tail Constellations

Guelnika & E-magination

RPG Maker Détente

Planète Glutko

New RPG Maker

Tous nos partenaires

Devenir
partenaire



Liste des messages insérés dans des blogs

Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44


Kody - posté le 05/12/2023 à 21:07:37 (2337 messages postés)

❤ 2

Bon je vais faire mon Nemau: ces dernières semaines j'ai vu une pelletée de film et par Toutatis vous allez subir mon post:

Le Garçon et le Héron (Hayao Miyazaki, 2023)

image

Bon je vais pas vous faire le pitch du film hein vous l'avez tous vu. Si vous l'avez pas vu tant pis pour vous, prenez ce ticket pour la boite à honte.

J'ai beaucoup aimé. Déjà le film est absolument magnifique. Ils y sont allés à plusieurs studio dessus et ça se ressent. C'est super imaginatif, ça bouge super bien. Il y a des détails partout. Des références dans tous les sens. Aux anciens travaux de Miyazaki, au film Le Roi et l'Oiseau, à des peintures célèbres (L'île aux morts). La scène d'intro est époustouflante: c'est animé comme le Conte de la Princesse Kaguya sauf que ce n'est pas esquissé. Vraiment, je pense que mon vocabulaire est pas assez développé pour dire à quel point le vioque a complétement explosé le game avec son dernier film. Shinkai et Anno peuvent aller se rhabiller.

Pour ce qui est du reste, c'était tout aussi génial. On se retrouve avec une histoire qui combine le monde imaginaire d'Alice avec un récit qui parle de passage de l'enfance à l'adulte, de deuil, de la vie et de la mort, et enfin d'héritage du pouvoir de créer (Il galère à trouver un remplaçant le Miyazaki ou bien ?). Je pense qu'il faudrait un deuxième visionnage pour recouper tous les détails et niveaux de lectures, mais même sans ça j'ai quand même compris pas mal de chose. C'est un film extrêmement riche tant sur les visuels que sur le scénario et sa signification.

Donc voilà, ce fut très bien. Je regrette pas d'être sorti de ma mancave pour aller voir le film au cinéma.

Pitch Black (David Twohy, 2000)

image

Un vaisseau s'écrase sur une planète inhospitalière habitée par des prédateurs nocturnes la veille d'une éclipse. L'un des survivants est Riddick, un prisonnier à très haut risque, violent et sauvage qui méprise tout le monde. Ça tombe bien, tout le monde le méprise.

Alors euh c'était un peu nul. Déjà la technique du film et les visuels sont catastrophiques. Gros filtres monochromatiques, déformations extrêmes de la lentille et négatif pour zéro raison, scènes sous exposées, éclairage naze, cuts trop rapides, etc. J'ai rarement vu un film non amateur où la photo est aussi naze. Un exploit.

Les acteurs font un taf à peine correct. Certains personnages sont assez attachants (Fry et l'imam) Vin Diesel est une grosse brute pas 100% méchante acceptable. Le scénario se suit même s'il y a plein d'éléments qui sont un peu invraisemblables ("oh mince alors y a une éclipse qui se déclenche pile quand on arrive et la planète est infestée de bestioles qui adorent le noir, c'est vraiment pas de chance !"). Au final tout se qui se passe est assez prévisible. C'est dommage, le concept est sympa mais bon voilà le machin c'est inregardable comment voulez-vous que je mate ça.

Chronicle of Riddick (David Twohy, 2004)

image

Riddick sort de son exil pour sauver la galaxie des guerriers morts-vivants Necromongers.

Il s'est passé quoi là ? Y a deux heures je regardais un bootleg d'Alien mal filmée. Je regarde la suite et c'est quoi ? Un space opera épique qui aurait eu sa place sur Sy Fy le samedi soir ?? Je vous jure je me suis demandé si j'avais pas de la fièvre ou pris de la drogue en commençant ce film.

Bon du coup dans les points positifs: ils ont enfin appris à filmer. Il y a une partie qui se passe dans une prison qui est très chouette et qui est faite exactement comme ce que j'attendais d'un film Riddick. Les Necromongers ont un design cool.

Les points négatifs: C'est joué à peine correctement. C'est cheesy à souhait, autant sur le scénario avec son histoire d'élu seul survivant d'une planète rasée par les méchants, que sur les lignes de dialogue elles-mêmes. Tout est assez prévisible et pas non plus très bien mis en scène. On a une grosse bataille de la mort au début du film et euh en fait j'en avais un peu rien à faire moi je voulais voir Riddick ouvrir des gorges et dire avec une voix très grave que c'est une grosse bête sauvage. Ça se termine un peu en queue de poisson et on reste un peu sur sa faim, ça tombe bien parce que:

Riddick (David Twohy, 2013)

image

Riddick est laissé pour une mort sur une planète désertique et dangereuse. Pressé de partir de là pour reprendre sa quête, il attire des chasseurs de prime pour leur piquer leur vaisseau.

Bon on va pas se mentir, c'est Pitch Black en mieux. Même univers, même direction artistique (même si bémol pour le design des chasseurs de primes très "terroristes chicanos contemporains d'Hollywood circa 2010"), même construction du scénario. Tout ça plus une bien meilleure direction cinématographique que son aïeul. Ceux qui disent que le premier film était meilleur, s'il vous plait retournez le voir. Ok y a pas Fry, mais elle est remplacée par le père de Johns pour la caution ami-ennemi et Dahl pour la caution blonde sexy.

Le film s'ouvre sur un passage assez long où Riddick essaye de survivre dans le désert, j'ai trouvé ça assez sympa. Le dernier tier est le moins intéressant dû à des résolutions pas très imaginatives et un niveau de dialogue au ras des pâquerettes.

Equilibrium (Kurt Wimmer, 2002)

image

Libria est une utopie post-apocalyptique où le plus grand mal des humains a enfin été éradiqué: les émotions. Pour faire respecter la loi du gouvernement, les ecclésiastes du Tétragrammatons dénichent les délinquants émotionnels.

Deux ans après American Psycho, Christian Bale rempile pour un rôle de psychopathe et encore une fois c'est aussi drôle que cool. Vous savez ce qui est cool aussi ? Faire du Kung-fu avec des pistolets automatiques. Je pensais pas en avoir besoin, puis j'ai vu Equilibrium.

image

À part ça, c'est un film d'action très scolaire. Un vilain très méchant brise son conditionnement et devient gentil et dirige la résistance (bien entendu après avoir rencontré une femme). La plupart des twists et des événements sont assez prévisible. Gros point positif sur la mise en scène et la direction artistique, à mi-chemin entre iconographie nazie et architecture brutaliste soviétique. Ces éléments donnent au film un cachet assez unique. Dommage qu'il soit si classique sur tant d'aspects.

Johnny Mnemonic (Robert Longo, 1995)

image

Dans un futur lointain où les corporations règnent et une maladie ravage la population (an de grâce 2021), les messagers mnémoniques transportent des données sensibles dans leur cerveau. Johnny est l'un d'eux, il accepte un travail dangereux dans l'espoir d'avoir assez d'argent pour se payer une chirurgie lui permettant de recouvrer la mémoire qu'il avait bloqué pour transporter plus de cargo.

Toujours amusant de voir Keanu Reeves jeune. Le film présente une grosse dystopie cyberpunk comme on les aime. Tous les éléments y sont: cyberespace, trafic à base de modifications corporelles pas très légales, des gens qui pètent des câbles à cause de virus informatiques, des assassins ninja sous mégacrack, des IA créées à partir de personnes influantes mais mortes, etc. En fait c'est simple, pendant tout ce film, je me suis dis "c'est complétement inspiré par les romans de William Gibson". Quelle ne fut pas ma surprise quand j'ai découvert que non seulement une de ses nouvelles avait servi de base au film, mais qu'il avait été directement impliqué dans la création du scénario.

Globalement une bonne découverte. Un scénario linéaire mais non sans quelques rebondissements intéressants. Des acteurs corrects bien qu'un peu caricaturaux. Une mise en scène assez Carpenteresque. Des visuels et props de toute beauté, mention spéciale au:

Spoiler (cliquez pour afficher)



Voilà c'est tout pour aujourd'hui. Je ferai surement un autre post demain parce que là j'ai parlé que de la moitié de ce que j'ai vu.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Tyroine - posté le 28/11/2023 à 23:57:16 (10312 messages postés)

❤ 0

Gaga de son chachat


Il faut que je parle de ce gros coup de coeur de l'année ! Dread Delusion, malheureusement toujours en early access... parce que j'ai envie de continuer à y jouer et le finir. Une grosse màj arrive bientôt couvrant la troisième région du jeu, mais jusque-là y'a de quoi faire vu que j'ai passé 15 heures dessus en quelques jours.




Dread Delusion c'est donc un "RPG en monde ouvert" à la première personne. C'est surtout un super jeu d'exploration qui rappelle pas mal les belles années de Morrowind ou encore Oblivion. C'est un jeu assez poussif et pas évident à prendre en main au départ puisqu'on a pas de map, pas de téléportation rapide, on sait pas où on est ni vraiment où on va... Mais c'est à force d'explorer et de faire des quêtes qu'on finit par progressivement acquérir tous ces éléments. J'ai fini par me dégoter une carte après peut-être 4-5h de jeu... là encore, elle est vierge et il faut la remplir.

Il faut interagir avec la carte à des points d'observation particuliers, des repères, où la carte va donc se dessiner au fur à mesure jusqu'à être complète. Il y a un côté très gratifiant là dedans, on s'accapare l'espace de jeu, il faut galérer et explorer à l'aveugle avant de profiter de la praticité de la carte pour mieux se repérer.

image
image
image

Côté RPG on est sur quelque chose d'assez simple et fonctionnel, puisque les combats sont... quasiment inexistants. Typiquement tu vas taper les ennemis en avançant et en reculant du début à la fin, tu as des magies, des armes de lancer etc... mais les affrontements sont le point le moins bossé du jeu. Et honnêtement ? Bah c'est pas si grave, ils existent c'est déjà bien mais ils pourraient ne pas être là que ça serait pas bien différent. On peut d'ailleurs parfaitement ignorer quasiment tous les monstres et quand même évoluer.

Non, l'aspect RPG est un peu plus intéressant sur la façon dont il permet d'interagir avec le monde. La stat de force peut permettre de briser certaines portes fragiles, la stat liée à l'agilité permet d'être plus agile et crocheter les serrures plus facilement, la sagesse influe sur le "lore" (c'est le terme utilisé) et permet donc d'interagir avec des interrupteurs magiques (ou non) pour dévoiler des passages secrets... et enfin la stat personnalité pour le charisme et donc débloquer des situations de façon alternative.

Tout ça, c'est très joli mais en réalité ça n'a que très peu de profondeur. C'est fonctionnel, c'est là et ça sert assez simplement et efficacement l'exploration et la progression dans le jeu. En explorant vous trouverez de l'or, des potions, des armes et armures mais surtout des artefacts qui vous permettent littéralement de level-up vos stats. C'est davantage un jeu de "collecte" qu'un pur RPG dans le sens traditionnel du terme.

image

Parce que s'il y a un véritable plaisir dans Dread Delusion... c'est clairement d'explorer !

A l'instar d'un TES, on voit quasiment toute la map depuis n'importe quel point élevé. On peut ainsi repérer des maisons où aller farfouiller, des points d'intérêt curieux avec des quêtes diverses et variées entre vous faire embrigader par la guilde des voleurs, aider ou "doubler" différentes factions (typiquement on est "obligés" de faire la quête principale pour une espèce d'Inquisition, mais on peut très clairement leur couper l'herbe sous le pied pendant les quêtes secondaires), favoriser ou tuer des divinités qui peuvent même finir par apparaître dans les villes principales...

La topographie est très bien bossée, très verticale avec des îles flottantes çà et là auxquelles on peut accéder de différentes façons, des souterrains, des châteaux et donjons...

L'explo peut paraître assez lente au départ parce qu'on a une jauge de stamina qui empêche de courir non stop... Mais selon votre chance, vous pourriez assez tôt tomber sur le spell le plus important du jeu : "boost d'agilité" qui vous permet simplement de... courir à 120km/h, faire des bonds en avant de 50 mètres et... vous empêcher de mourir des dégâts de chute.

Et alors là c'est simple, le jeu se transforme complètement. Toute la map s'ouvre plus facilement, vous pouvez sauter depuis une île dans le ciel en parcourir 50 mètres, atterrir au sol sans dégât, continuer à toute berzingue jusqu'à votre prochaine destination... ça rend le tout super rapide, fluide, "drôle" et ce n'est pas sans me rappeler la stat d'agilité d'Oblivion où on finit par faire des sauts abracadabresques pour exploiter la physique et tricher avec le décor.



En terme d'atmosphère, le jeu frappe encore une fois dans ma sensibilité.

Y'a ce côté très rétro-PS1 que j'aime beaucoup et qui en défrise d'autres ici (:F), par contre il y a une option de 3D "tremblante" qu'on peut heureusement désactiver parce que c'est très vite gerbant. J'ai rien contre les autres options de résolution et textures rétro, qui donnent un cachet au jeu. Mais ça, non merci :lol

La DA rappelle pas mal l'extension Shivering Isles de Oblivion, qui lui même rappelait déjà pas mal le côté alien / champignonesque de Morrowind mais sous acide à la Alice au pays des Merveilles. C'est très coloré, saturé même, avec des plantes rigolotes et des champignons géantes de partout, des designs loufoques, des créatures dégueux voire impressionnantes, des panoramas où trône une étoile rouge sang d'où serpentent des courants éthérés qui sert littéralement de soleil à l'univers, un dragon-zombie qui vole çà et là au loin...

Il se passe vraiment plein de trucs à l'écran, visuellement. Et vraiment, je trouve pas ça moche. Je sais que le parti pris parlera pas à tout le monde, mais j'ai pas eu l'impression de jouer à un jeu qui veut juste se la jouer rétro quitte à faire saigner des yeux... Non, moi j'ai véritablement apprécié la DA que je trouve assez fraîche.

image

Spoiler (cliquez pour afficher)



Pour finir, le lore est franchement original et intéressant, les quêtes sont variées et bien écrites avec quelques choix (un peu simplets certes) de résolution, je retiens particulièrement la région des morts-vivants qui ont trouvé un moyen de se nourrir de chair non sentiente pour éviter d'avoir à décimer le reste du monde, parler avec des habitants "monstres" ça me fait toujours assez marrer, et puis pas mal de leurs répliques sont tordantes (ou mordantes).

Mais c'est un lore qui sait mélanger l'abracadabrant et le sérieux, alors je me suis pas non plus pris au jeu de lire les livres de 20 pages sur l'univers (le jeu n'est qu'en anglais au passage) mais en suivant les dialogues et les quêtes on en apprend largement assez. La troisième région doit faire l'objet d'une grosse mise à jour bientôt... C'est dommage du coup ça partait super bien mais le jeu n'est pas fini, je regrette un peu de pas avoir attendu la 1.0. Cette région se passe sous un espèce de régime totalitaire russe steam-punk... :F Normalement si je répète cette phrase trois fois, j'invoque Kody sur le topic.

image

Et on finit en musique avec des thèmes atmosphériques que j'aime à la folie. Il y a un côté vraiment onirique, éthéré... reposant.




Bref, Dread Delusion c'est top mais ça parlera probablement pas à tout le monde. Oubliez dors et déjà l'aspect "combats" du jeu et vous éviterez une déception. Il peut juste avoir l'air d'un walking-simulator / collectathon, mais c'est juste la surface et si c'est l'exploration qui guide vos pas... Vous ne pourrez que passer un bon moment dans ces contrées étranges. :gdm

Vous devriez peut-être attendre le jeu complet, sinon vous en avez pour 15h de jeu ce qui est déjà super :barbu

~ Ma chaîne youtube sur les jeux-vidéos divers zévariés.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Tyroine - posté le 27/11/2023 à 08:22:29 (10312 messages postés)

❤ 0

Gaga de son chachat

Citation:

Jouer à la manette est une véritable purge


A part le passage dont tu parles (que j'ai détesté aussi) j'ai pas vraiment eu de problème, d'ailleurs l'original est beaucoup plus lourd en terme de visée.

Citation:

Il m'a fallu 25h30 pour le finir ce foutu jeu. Y a des passages j'ai dû les retenter en boucle 10 fois, 20 fois, j'avais envie de hurler.



wtf :oO Tu as mis 11h de plus que moi, normal que t'aies trouvé ça interminable !

Mais t'as joué en quelle difficulté ? J'ai joué en difficile perso et j'ai pas galéré plus que ça (un peu sans plus), t'as quand même pas pris le dernier mode de difficulté ? Auquel cas bah ouais t'as l'air d'être très hermétique à la manette, pourtant je suis archi nul en général pour tout ce qui est tps / fps (je joue jamais à ces trucs) mais là j'ai pas eu trop de soucis :barbu

Citation:

Mais bon oui trop long, ça se renouvelle pas assez sur le bestiaire, le gameplay, les décors, arrivé au chapitre 8-9 on a sa dose, et ben mince il y en a 12.



Oui ça je suis d'accord et je soupçonne le remake d'un peu trop allonger le jeu de base que je pense mieux rythmé, mais je dis ça que de souvenir... et si ça se trouve c'est pas vrai. J'avais même oublié l'existence du dernier chapitre sur la planète, je pensais qu'on s'échappait et qu'après une cinématique on se tapait directement le boss de fin.

Citation:

Bon et puis la fin avec Nicole qui est super louche et le héros qui se rend compte de rien c'est assez bof. J'ai trouvé le doublage du héros pas terrible aussi, c'était le même en 2008?



Non seulement cette séquence est ridicule, mais comme je le disais dans mon test c'est largement exacerbé par le fait qu'Isaac parle... pour être complètement con.

Il ne parlait pas dans l'original. Du coup nous en tant que joueur on voyait bien que Nicole était complètement chelou, mais on était obligé par le jeu de... "jouer le jeu" pour voir ce qui allait se passer, tout en se méfiant. Là c'est stupide, Isaac se méfie de rien alors que la meuf est cramée à 1000%.

Citation:

Encore 10 000 journaux textuels et audio, déjà en 2008 c'était chiant.



Ils en ont rajouté pas mal pour rajouter du lore à droite à gauche mais franchement j'en ai lu une dizaine et après j'ai arrêté de lire lol. Les messages audio ça passait un peu mieux mais ouais, pas passionnant.



Bon c'est ma faute, j'avais posté mon test de The Last Faith dans le mauvais topic :barbu Du coup je vais le coller à ma réponse à Nonor tant pis :lol


Donc après avoir crié à travers internet que je comptais pas toucher à The Last Faith après la démo que j'ai jugée catastrophique et l'évident plagiat visuel de Blasphemous j'ai... quand même fini par l'acheter :F (j'ai trouvé une clé à 5 euros). Je l'ai fini y'a quasi une semaine et j'hésitais pendant tout ce temps à écrire dessus.

Parce qu'au final... qu'est-ce qu'il y a a dire de plus que "c'est un bootleg de Blasphemous en moins bien ?".
Pas grand chose, mais quelques trucs quand même. Le fait est qu'au final... j'aurais voulu trouver ça naze, mais c'était à peu près convenable (avec de grosses guillemets) voire même relativement cool parfois.

Bon ça ne vous aura pas échappé, The Last Faith a construit toute sa communication autour du fait que ça soit "un metroidvania en pixel art avec la DA de Bloodborne / Castlevania", et n'y allons pas par quatre chemins : le jeu réussit au moins ça. Le problème étant qu'il se détache très peu si ce n'est pas du tout de ses inspirations, ce qui fait que c'est un melting pot correct mais sans trop d'identité.

image

L'immense problème, l'éléphant dans le couloir... Bah si vous avez joué à Blasphemous et que vous avez vu le trailer, vous l'aurez compris : c'est vraiment, VRAIMENT trop pompé sur Blasphemous visuellement. C'en est même franchement gênant, c'est pas juste parce que c'est un metoridvania en pixel art avec une DA dark-fantasy... non non, je pourrais mettre côte à côte des screens des décors de Blasphemous et The Last Faith que vous pourriez sérieusement ne pas savoir de quel jeu ça vient.

Alors quelque part c'est aussi une prouesse, ça veut dire que le / les pixel artists sont somme toute doués (ou du moins compétents) et que le jeu est beau. Mais PUTAIN, pourquoi plagier à ce point ?

On parle de "texture", on parle d'ombrage, on parle du même putain de rendu et carrément même des éléments qui semblent complètement rips depuis Blasphemous.

image
image
Vraiment aucun effort pour différencier "les items" à looter ni même le HUD :barbu

Bon bref, c'est un des trucs qui m'ont gêné, mais admettons. Si le jeu est bien.

Eeeeet... en vrai ça va, mais dès les premières secondes, y'a quelque chose qui va pas. Quand tu fais une roulade... ton perso s'arrête. Au moins une demi seconde... avant de reprendre sa route. C'est chiant, c'est siiii chiant. Pourquoi casser le rythme du mouvement comme ça, je comprends pas. Du début à la fin du jeu ça m'a gonflé, du coup je "cassais" la fin de l'animation de la roulade en enchaînant avec un saut pour aller plus vite, sauf que j'avais l'air d'un crapaud débile pendant 12h, et en plus le perso est doublé (la pire idée) ce qu'il fait qu'il passe son temps à beugler en sautant.

Bon en dehors de ça le lvl-design est pas brillant mais quelques niveaux sont assez biens, la plateforme est assez osef globalement, de toute façon le perso est franchement un peu lourdeau... tout s'enchaîne pas super bien au contraire de Blasphemous (qui avait déjà ce parti pris d'être un peu lourd) mais on va dire que ça va mieux quand on a le air dash et le double saut (en fin de jeu par contre).

Alors je pensais pas que le jeu serait réussi sur cet aspect surtout après la démo que j'ai détestée, mais les combats... sont plutôt biens.

Le jeu a un panel d'armes assez varié, bon elles semblent toutes c/c de l'arsenal de Bloodborne et un peu de Castlevania, m'enfin c'est le concept du jeu :hihi En tout cas pas mal d'entre elles sont assez satisfaisantes à jouer, elles ont toute une attaque secondaire spéciale dont certaines sont vraiment cools (un peu comme le délire des armes transformables de BB, au fond), j'ai bien aimé l'espadon qui ressemble énormément à la lame sacrée de Ludwig de Bloodborne, et qui fait un arc de cercle très pratique typique des grosses épées des Castlevania, ça a une super bonne portée.

Ce qui fait que du coup... Bah les combats sont pas si mal, le lvl-design est fonctionnel malgré tout, les boss (globalement très faciles malgré que ça soit des éponges à PV) sont aussi assez basiques mais sympa avec quelques bons designs (le boss de fin est vraiment cool par contre)... Bah on a beau râler tant qu'on veut, à la fin... l'expérience est solide.

Même si elle manque solidement d'identité en repompant un peu tout à droite à gauche... Mais bon, si on doit être honnête je reprochais déjà un peu à Blasphemous de pas toujours savoir s'éloigner des ses inspirations évidentes, sauf que là c'est quand même pire vu que ça s'inspire lourdement... d'un jeu qui s'inspirait déjà un peu trop de ses modèles :wouah

Blasphemous ne réinventait pas la roue, mais là c'est carrément la petite roue d'un vélo pour enfant. C'est scolaire, c'est recopié sur le voisin... mais ça roule :pfr

Il y a quand même des trucs aberrants comme le fait qu'on doive appuyer 250 fois si on veut acheter 250 items, ça défile pas tout seul en restant appuyé c'est de la folie furieuse qu'un truc pareil soit passé... Aucune option graphique pour passer en fenêtré ou changer la résolution, le binding des touches est ABOMINABLE et là encore on ne peut pas les changer, wtf :oO

Beaucoup de joueurs se sont plaints du système de soin directement importé de Bloodborne... à savoir les fioles de soin à farmer.

Bon, de base je suis pas fan non plus de cette mécanique, mais ça n'a pas été un grand problème me concernant. Comme dans Bloodborne, parfois il faut faire le choix de sacrifier l'xp de plusieurs lvl et se forcer à acheter des fioles au marchand. Et honnêtement, en un gros achat ça m'a permis de tenir jusqu'à la fin du jeu sans avoir à aller farm des potions sur les mobs, donc je trouve que les gens sont de mauvaise foi (ou un peu nuls :F).

Les icones de l'inventaire sont super difficiles à lire aussi, ça m'a bien gonflé. En fait ça irait s'ils avaient pis mis cet espèce de "fond" et d'encadrement qui alourdissent le visuel.

image

Pour les musiques j'ai rien à dire, j'ai rien retenu. Là dessus Blasphemous avait au moins une identité espagnole très forte, là c'est un peu à l'image du reste. C'est ce à quoi on s'attend d'entendre... et on y fait même pas vraiment gaffe.

Il faut que je finisse sur l'histoire et le lore... clairement, mais alors clairement le pire point du jeu.

Le jeu est pompeux mais pooooompeux j'ai rarement vu ça. C'est insupportable à lire, d'ailleurs j'ai tenu quelques heures et j'ai fini par skip la plupart des dialogues.

Ca se veut évidemment ultra cryptique comme dans les Souls, sauf qu'en plus de ça le personnage parle (pour dire ce qu'il dit franchement...) eeeeet TOUT LE MONDE parle en putain d'énigmes et ça balance de la philosophie de comptoir à CHAQUE PHRASE. Mais c'est IMBITABLE. Les gars. JE NE COMPRENDS PAS DE QUOI VOUS PARLEZ EN FAIT.

Ca essaye tellement fort de se donner un genre sophistiqué que WOAH c'est lourdingue, mais d'une force. Et quand c'est un peu plus "classique" avec des quêtes de pnj secondaires un peu moins intellectuellement surdoués, bah du coup c'est plan-plan quoi. Va trouver les jouets de la petite fille fantôme, organise un bal pour telle pnj random...

C'est pas "incompréhensible" façon Blasphemous "le lore est compliqué j'ai rien suivi" (je vous vois :F), non c'est vraiment super chiant à lire parce que les persos tournent tout le temps autour du pot pour dire on sait pas trop quoi, du coup personne a envie de lire leurs pavés. On t'étale le lore du jeu à la gueule sans te laisser le choix avec des dialogues dans tous les sens, c'est SUPER bavard.

L'avantage dans les Souls en général et Blasphemous... Bah c'est que c'est optionnel, et que si tu veux vraiment creuser le lore, tu vas lire les items. Là en fait ça a voulu reprendre le côté narratif de Symphony of the Night... sauf que dans SOTN, y'a pas beaucoup de dialogues et ils sont assez directs. Bref, ça m'a très vite gavé.

En plus les doublages sont très inégaux et essayent souvent de se prendre beaucoup trop au sérieux, mais encore fois c'est tellement pompeux que t'as même pas envie de les écouter. Seul le personnage principal a une voix assez sympa, j'ai même cru que c'était le doubleur de Geralt de Riv pour être honnête. Mais bon c'est tellement vain à lire / écouter que je vous conseille de skip lol.


Donc ouais... Vous auriez pu arrêter votre lecture à l'intro de ce test. The Last Faith c'est un peu trop pompé sur Blasphemous en moins bien.

Mais hé... si vous avez vraiment la dalle de metroidvania et que le délire Bloodbornien vous parle... bah ma foi, pourquoi pas. C'est pas nul, c'est pas incroyable, c'est entre les deux quoi. Mais personnellement j'ai pas trop envie de recommander un repompage aussi peu camouflé, donc à vous de voir.

~ Ma chaîne youtube sur les jeux-vidéos divers zévariés.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Kody - posté le 16/11/2023 à 17:51:45 (2337 messages postés)

❤ 1

Revolutionary Girl Utena

image

Utena Tenjo, nouvelle venue dans l'académie Ohtori, est à la recherche du prince de son enfance, qui l'avait consolée suite à la mort de ses parents. La demoiselle, tellement impressionnée par ce mystérieux personnage, décide de devenir elle-même un prince. Arrivée sur place, elle fait la rencontre d'Anthy Himemiya, une étrange demoiselle portant le titre de "fiancée de la rose", convoitée par des duelistes car étant la clef permettant de révolutionner le monde.

Une sacrée enchelada. 39 épisodes de romance, d'action, d'humour, de drame. C'est un anime très imagé, très métaphorique. À la surface, il s'agit d'un mélange entre un shojo (voir shojo-ai) et un shonen où l'héroïne se bat pour elle et pour les gens qu'elle aime. Cependant, on comprend vite que l'anime ne parle pas que de ça: amour sous toutes ses formes, de la plus chaste à la plus vulgaire, passage à l'âge adulte, sexualité, harcèlement, relations toxiques, etc. Tout cela est servie par une mise en scène très imagée, très surréaliste, où de nombreux détails de l'histoire et du développement des personnages se cachent derrière des métaphores plus ou moins alambiquées. Après l'avoir terminé, je suis persuadé que l'anime a inspiré bon nombre de ses successeurs, à commencer par la majorité de la production du studio Shaft.

image
Anthy est un personnage bien étrange. Son seul passe-temps est de s'occuper des roses, son seul ami est un petit singe et elle fait toujours tout ce qu'on lui demande sans broncher.

La galerie de personnage, assez limitée au début, s'étend au fil de la série (divisée en trois actes). D'abord cantonnée au conseil des élèves, on se retrouve vite à suivre un groupe plus élargie dont les interactions entre eux amènent nombre de péripétie. Tout ce beau monde est dépeint dans un style très shojo: les filles ont de grands yeux et sont fines comme des cure-dents, les garçons sont grands et distingués, avec un menton qui pourrait très bien être classé comme arme contendante.

image
Why the long face ?

Enfin, n'oublions pas de parler de la bande sonore, extrêmement réussite. La majorité des scènes se passent sur quelques notes de piano qui accompagnent très bien le ton très posé des discussions dans les couloirs de l'académie ou dans la serre d'Anthy. Dès que la bagarre commence, on sort les chœurs qui chantent l'apocalypse:



Donc voilà. Globalement, un anime très impressionnant, sorti tout droit d'une époque révolue où les nekketsu n'étaient pas les seuls séries d'animation japonaises à recevoir des saisons de plus de 24 épisodes.

Adolescence of Utena

image

Utena Tenjo, nouvelle venue dans l'académie Ohtori, est à la recherche du prince de son enfance, mystérieusement disparu après un tragique événement. La demoiselle, bien décidée à ne pas se faire avoir à nouveau, décide de se faire passer elle-même pour un prince. Arrivée sur place, elle fait la rencontre d'Anthy Himemiya, une étrange demoiselle portant le titre de "fiancée de la rose", convoitée par des duelistes car étant la clef permettant de révolutionner le monde.

image
Utena sourit moins dans cette version. À raison.

Le film est un relecture de la série. La plupart des personnages sont présents, mais tous sont sont réécrits de manière bien différente. Tour de force de la part du film: malgré tous ces changements, les thématiques abordées par la série sont toujours présentes, mais sont souvent amenées d'une autre manière. Je dirais que ces thèmes sont bien plus faciles à deviner dans le film plutôt que la série. Cependant, cela ne veut pas dire que cette production est plus abordable que l'anime. Des scènes plus étranges et loufoques les unes que les autres parsème le visionnage là où l'autre adaptation, malgré toutes ses étrangetés, restait un minimum cohérente. Je pense qu'il est préférable d'avoir vu la série en premier car sinon le spectateur manquerait beaucoup de références et ne possèderaient pas les clefs de lectures nécessaire à la compréhension de certains passages.

image
L'académie Ohtori. Ses bâtiments mobiles. Ses cloches montées sur poutres métalliques. Son jardin littéralement suspendu.

Côté visuel et sonore, c'est du tout bon. La direction artistique conserve le côté shojo, mais la qualité de l'animation et des décors est un cran largement au dessus de l'anime. La bande originale est toujours dans le même ton, même si les choeurs sont un peu en retrait en comparaison de la série.

En conclusion: très bon film, mais que je conseillerai à des gens qui ont déjà vu l'anime.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Tyroine - posté le 12/11/2023 à 10:23:35 (10312 messages postés)

❤ 2

Gaga de son chachat



J'ai "fini" Lunacid en un peu plus de 10 heures, j'avais déjà 4-5h sur l'early access et j'ai du tout recommencer à la 1.0.

Je mets fini entre parenthèses parce que c'est un jeu blindé de secrets, quand tu finis le jeu on t'invite à rester et continuer à fouiller malgré tout ce qui est un très bon point, apparemment il y a un secret ending que j'ai pas eu... Donc c'est pas impossible que j'y retourne un de ces 4, surtout qu'il me manque un biome à trouver.

C'est donc un successeur spirituel des "King's Field" de FROMSOFTWARE, mais après avoir vu certaines vidéos je trouve que ça colle aussi, voire davantage, à Shadow Tower sur PS1, un autre jeu très similaire de FROMSOFT mais où tout se passe en souterrain, dans une tour inversée.

L'univers ici du coup c'est un peu le même délire, ça m'a vaguement rappelé Arx Fatalis dans le sens où il y a tout un royaume à parcourir... en souterrain. C'est étouffant sur le papier (Arx Fatalis l'était davantage) mais par contre les biomes sont super variés visuellement, aucune zone ne se ressemble vraiment, c'est dépaysant.

image
Le jeu supporte nativement l'ultrawide, ce qui me fait toujours plaisir :rit2

L'atmosphère c'est clairement un des trucs les plus réussis du jeu. Alors oui visuellement c'est assez dépouillé (moi j'aime bien) très entre PS1 / PS2, faut pas oublier que c'est un petit jeu indé fait par un mec seul (me semble). Ca prend tout ce qui a l'air bien dans les King's Field (je dis qui a l'air parce que j'ai jamais réussi à y jouer plus d'1h) à savoir l'exploration, le level-design interconnecté à la Dark Souls / King's Field (bon c'est séparé par des portes et des loadings cela dit donc la prouesse est moins impressionnante), des murs cachés et des secrets dans tous les sens, et tout ça est amené avec une maniabilité plus "moderne", fluide.

On peut jouer à la manette comme au clavier souris, j'ai fait le jeu à la manette et c'est super jouable. On a pas l'impression de contrôler un camion-benne comme dans KF où tourner la caméra prend au moins 5 secondes, ici c'est super fluide et en plus si on commence le jeu avec une vitesse de déplacement relativement lente, il y a carrément une stat dédiée à ça ce qui fait qu'en milieu / fin de partie on peut parcourir les niveaux à une vitesse folle, c'est cool et assez drôle on a quasiment l'impression d'être un speedrunner en train de glitcher le jeu, mais c'est assumé.

En soi les affrontements et les patterns des mobs sont d'une simplicité absolue, c'est pas passionnant à jouer mais ça fait le taff quand même.

Une des bonnes idées c'est d'avoir pas mal d'armes (y'en a énormément, c'est cool) qui ont une jauge d'xp qui se remplit quand tu t'en sers, une fois la jauge remplie tu peux aller au HUB et les faire évoluer en une version supérieure. Le design de l'arme change, ses stats augmentent, parfois on peut les faire évoluer deux fois carrément.

J'ai bien aimé le lvl-design global même si certains niveaux sont tellement labyrinthiques que tu peux te paumer pendant des heures, mais la plupart du temps ça va.

Toutefois on a quand même beaucoup de longs couloirs et d'espaces vides, je trouve que le jeu essaye de donner un sentiment de grandeur un peu factice par moments, ce qui fait que y'a de longs moments de... rien. De pas grand chose. Mais pourquoi pas après, ça aide à donner de la grandeur à l'univers, mais c'est dans ces moments-là que t'es quand même content d'avoir boosté ta stat de vitesse de déplacement, à la fin t'es quasi comme dans un metroidvania avec la super-charge pour débouler à toute berzingue.

Je sais pas si l'OST est aussi faite par le dev ou par quelqu'un d'autre, mais elle est très cool. C'est varié, très à l'ancienne, y'a des pistes qui sont de vrais "bangers" comme le disent les jeunes.


Je lui trouve une petite vibe Castlevania, genre la zone de l'arène de SOTN avec cette putain de basse.

Le lore je me suis pas trop attardé dessus honnêtement, c'est du déjà vu qui pioche évidemment dans King's Field / Demon's Souls (le royaume isolé par le brouillard etc), y'a du Bloodborne (tout un délire autour du "rêve"), c'est pas balancé dans ta gueule donc c'est pas très grave si tu t'y intéresses pas, y'a un PNJ dans le HUB qui peut t'en apprendre plus si tu décides de lui parler.

J'ai quand même trouvé la mise en scène de la fin assez cool, l'affrontement final me rappelle beaucoup la fin d'un des King's Field, alors c'est marrant parce que j'ai "fini" le jeu sans trop faire gaffe, je suis allé affronter le boss final sans trop le savoir, ce qui fait que j'ai atteint la fin alors qu'il me manquait encore un biome à trouver et des tas de secrets, mais j'en ai quand même résolu pas mal, j'ai fait un bon tour de tout le jeu, j'ai décidé d'arrêter pour le moment, satisfait de l'expérience.

J'ai quand même un peu envie d'y retourner de temps en temps pour continuer à trouver les derniers trucs et débloquer la vraie fin.

C'est un jeu qui se finit quand même relativement vite si on cherche pas à le platiner (vraiment 10-12h de mon côté je pense), c'est peu mais en même temps... suffisant.

Il a de très bonnes critiques mais y'a aussi eu une petite vague de critiques que je trouve assez injustes, sur le fait que ça soit un jeu assez "maigre" finalement en comparaison d'un King's Field. Oui mais bon les gars, KF c'était une boite entière qui bossait sur la série, pas un mec seul dans sa chambre.

Je trouve que c'est une super porte d'entrée dans le style "King's Field" en beaucoup plus jouable, par contre attention le début est super dur.

Y'a pas de save auto donc si t'as pas trouvé de cristal de téléportation pour revenir au HUB, que t'as plus de potion, que tu greed un peu trop pour continuer à explorer... bah à la moindre mort (ça peut vite arriver)... T'as perdu toute ta progression, enjoy :clown C'est à l'ancienne quoi, il faut s'accommoder des règles du jeu et la jouer "sécurité" au début, ne pas hésiter à acheter des potions, savoir abandonner l'explo en plein milieu pour revenir consommer ses level, éviter la mort inutile.

C'est pas "un jeu incroyable" en soi, mais j'ai bien apprécié quand même.

~ Ma chaîne youtube sur les jeux-vidéos divers zévariés.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Tyroine - posté le 06/11/2023 à 23:24:17 (10312 messages postés)

❤ 0

Gaga de son chachat



Profitant de sa présence sur le gamepass (via le launcher EA), j'ai terminé Dead Space Remake en 14 heures.

J'ai trouvé que c'était un bon remake dans l'ensemble, avec quand même plusieurs réserves.


Bon déjà, il est super beau. Mais si c'était juste une histoire de fidélité graphique moderne, ça m'aurait vite emmerdé. Non vraiment, l'atmosphère, les ambiances, les effets volumétriques et d'éclairage sont ultra maîtrisés, même si ça a une autre gueule que l'original (qui était un peu moins "sombre"). J'ai relancé l'original entre temps, je considérais qu'il avait bien vieilli mais derrière le remake, c'est fou de voir à quel point les technologies ont évolué.

J'ai fait le jeu en HDR et mazette... c'est vraiment un jeu fait pour le HDR. La balance des lumières et des obscurités est beaucoup plus crédible que sans le HDR, j'avais commencé sans et je trouvais que quelque chose n'allait pas forcément avec la gestion des noirs profonds. Le HDR a franchement transformé l'expérience en très positif.


Le remake améliore pas mal d'aspects. Déjà Isaac est plus agréable à manier (tout en conservant une certaine lourdeur assumée) que ça soit pour courir, tirer, naviguer en général... La caméra est bonne, les sensations sont assez bonnes (peut-être moins de patate que dans l'original, j'y reviens), bref c'est "actuel" mais on se sent quand même toujours dans Dead Space avec sa gestion des munitions qui devient corsée à un certain moment en difficile, sa stase pour ralentir les ennemis, la télékinésie pour se servir des membres découpés ou de bombonnes explosives pour se frayer un chemin parmi les nécromorphes.

Seulement voilà, il y a un léger problème. Les nécromorphes... leur caractéristique principale dans Dead Space, ce qui les rendait aussi flippants et stressants, c'était qu'ils sprint quasi instantanément sur le joueur à une vitesse folle, le forçant à très vite essayer de les démembrer pour les faire tomber. Mais vu qu'ils bougeaient dans tous les sens, ça rendait la tâche encore plus hardue.

Je vais être honnête, je m'en suis pas rendu compte avant une bonne moitié de jeu... parce que je considère quand même que l'équilibrage en difficile est bon, on peut vite se laisser submerger, y'a suffisamment de types de monstres différents pour noyer le problème dans le masse.

Sauf que voilà, quand tu relances l'original derrière : c'est frappant dès le tout premier affrontement.

Le nécromorphe titube timidement vers toi deux secondes maximum ET BAM il se tape une Usein Bolt.

Dans le remake ? Heu... ils peuvent parfois boitiller genre plus de 5 secondes avant de te courir dessus. Et quand je dis courir... C'est genre heu... trotiner un peu vite. Alors oui, le principe reste le même : t'es forcément conditionné à les faire tomber le plus vite possible, donc l'illusion peut durer longtemps. Mais quand tu compares les deux jeux, bah ça ne trompe plus vraiment.

Et c'est vraiment dommage parce que c'est ce qui rendait Dead Space en partie si unique. J'ai l'impression d'être face à une version nerfée des nécromorphes, c'est super dommage. Pourquoi avoir fait ça?

Isaac est plus maniable, dynamique, le joueur a donc plus de facilités en théorie pour leur tirer dessus, pourquoi EN PLUS rendre les mobs plus mous ? Ils auraient peut-être du garder ce "nerf" pour les modes facile et normal, mais en difficile franchement on aurait aimé avoir l'expérience d'origine... En plus j'ai l'impression que l'impact des tirs sur les membres a moins de patate, mais c'est à vérifier. Je préférais aussi leurs cris et gargarismes dans l'original... mais le sound-design reste exemplaire rassurez vous. Bref.


Dans le lot des améliorations, les séquences en zone sans gravité sont bieeeeen plus plaisantes à jouer (à part un puzzle de merde qui te fait te retourner dans tous les sens c'est insupportable j'ai failli quitter le jeu), la séquence de défense contre les astéroïdes était un calvaire dans l'original, c'était quasiment infaisable à la manette.. ici encore une fois, ils ont eu une idée plus sympa, c'est pas mal.

Globalement je suppose qu'ils ont ajouté plus de salles et de trucs annexes, ce qui est cool. Il y a beaucoup plus d'exposition via des enregistrements joués en temps réel dans la pièce notamment avec tout ce qui entoure Nicole, la femme d'Isaac.

Mais bon tout ça c'est pas nécessairement que du positif.

Déjà : ils ont rajouté des quêtes annexes. Bon.. C'est annexe, t'es pas obligé de les faire, mais j'ai quand même fait quelques trucs sur le chemin. Je suppose que ça approfondit encore plus le lore, ça te donne du loot, mais bon ça donne franchement l'impression de rallonger artificiellement la durée de vie, et quand j'ai vu que j'allais devoir me taper des allers retours inutiles dans la station pour certaines quêtes, là j'ai dit non... j'ai tracé ma route. J'ai trouvé que ça mettait un peu du plomb dans l'aile au rythme de Dead Space qui, de souvenir, était quasiment irréprochable.

Mais je l'ai pas fini depuis longtemps donc c'est peut-être juste la nostalgie qui parle.


Pareil pour la narration : on va pas tous être d'accord là-dessus, mais le fait de faire parler Isaac (comme dans Dead Space 2) c'est pas quelque chose que j'apprécie énormément.

Alors c'est pas aussi catastrophique dans Dead Space 2 où les répliques étaient d'un nanar insoutenable et Isaac balançant du "FUCK" tous les 3 dialogues, mais sur le dernier quart du jeu... Bah on se tape un peu ça quand même.

Et sur le plan purement immersif, moi je préférais quand il était muet, parce que c'était MON expérience au travers d'Isaac, mes peurs, mes réflexions sur ce qui se passait. Là on suit un espèce de héros lambda qui n'a pas vraiment peur de grand chose, qui est valeureux, se sacrifie constamment, bref il a réponse à tout... c'est un peu chiant quoi. Du coup je ne vis plus vraiment Dead Space par moi même, je vis Dead Space au travers d'un personnage... banal.

Bif bof quoi. Puis bon l'original était pas grandiose non plus sur cet aspect-là, mais si le prémisse de l'histoire est simple et efficace (Alien rencontre The Thing), boah c'est tellement série Z faut pas se le cacher.

Et le capitaine il nous cache des choses, et l'autre en fait depuis le début c'était une agent-double, et Isaac il voit sa femme elle a aucune émotion et elle dit toutes les 3 phrases "... et nous ne ferons qu'un à nouveau" et ISAAC SE DOUTE JAMAIS DE RIEN WOAW MAIS QUEL DEMEURE CE TYPE. C'est vraiment trop gros, c'est pour ça que c'était mieux quand il fermait sa gueule, en tant que joueur on est loin d'être aussi cons, on voyait bien que quelque chose n'allait pas avec Nicole, on essaye vraiment de nous faire croire qu'Isaac n'y voit que du feu ? Qu'est-ce que c'est con lol.

Côté gameplay la gestion de l'inventaire m'a un peu gavé honnêtement. Alors c'est pas non plus Resident Evil ça va, mais c'est pas rare de tomber à court de munition et du coup on passe notre temps à switch entre nos armes pour équiper celles qu'on utilise jamais (donc qui ont des munitions), c'est assez relou parce que Isaac peut équiper 4 armes en raccourcis... Ce qui n'a pas beaucoup de sens en terme de réalisme mais on s'en fout c'est un jeu-vidéo. Mais pourquoi limiter qu'à 4 du coup, c'est chiant parce qu'on doit constamment passer par l'inventaire (peu réactif) pour interchanger les raccourcis, on perd du temps pour pas grand chose.


Bref je chipote à droite à gauche, mais globalement c'était très bien. Très beau, toujours impressionnant, un rythme peut-être plus imparfait que l'original et des choix immersifs qui fonctionnent, d'autres moins...

C'est une belle couche de peinture sur un classique de l'horreur survival-action, parfaitement fluide chez moi avec un ultrawide natif franchement jouissif, je le recommande en profitant de l'offre du gamepass, mais probablement pas à plein prix non plus :F

~ Ma chaîne youtube sur les jeux-vidéos divers zévariés.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Roi of the Suisse - posté le 01/11/2023 à 23:50:17 (29900 messages postés) - honor -

❤ 2

Chanter l'hyperchleuasme

J’ai vu
Le garçon et le Héron
de Miyazaki.

image

J’avais peur d’être déçu, qu’il ne soit pas à la hauteur d’un Chihiro ou d’un Princesse Mononoké, mais ça va, il se défend plutôt bien. Je suis content que ce soit ça qu'il ait décidé d'ajouter à sa filmographie.
J’avais peur qu’il soit trop réaliste et pas assez fantastique, comme Le vent se lève, mais là aussi c’est bien riche comme il faut en world building. C’est vraiment un second Chihiro. D'ailleurs le scénario est similaire.

Spoiler (cliquez pour afficher)


C'est un peu barré. Le film n'est pas à mettre entre les mains des gens normaux, certains ne vont rien comprendre, ça va plaire aux esthètes fous, moins aux normies.
Concernant le scénario, les motivations de certains personnages ne sont jamais explicitées

Spoiler (cliquez pour afficher)

mais en réfléchissant bien, on peut justifier pourquoi ils ont fait ci ou ça. De toutes façons le scénario n'est pas très important, il faut juste se laisser porter et profiter du voyage. L'astuce des

Spoiler (cliquez pour afficher)

montre bien que le scénario a été rafistolé grossièrement pour tenir debout, pour boucler la boucle.
Oh et j’ai l’impression que c’est un peu méta : Miyazaki parle un peu de lui à travers un personnage du film. Vous verrez bien.
Concernant le sens du film, beh c'est

Spoiler (cliquez pour afficher)

Le titre japonais, c'est Kimi tachi ha dou ikiru ka ("et vous, comment vivrez-vous ?") euh mais c'est pas la première fois qu'un titre de Miyazaki est charcuté au passage à l'occident (par exemple Sen to Chihiro no kamikakushi = l'enlèvement par les dieux de Sen et Chihiro).

La musique de Hisaishi, très discrète. Quelques accords de piano chelous comme dans les deux derniers Zeldo. Ça pose l’ambiance, mais c’est tout. Pas de thème catchy à chanter.

Et comme d’habitude quand on regarde un Miyazaki, il faut savoir ce qu’il faut regarder pour l’apprécier, et c’est toute la spécificité du gars : les petits mouvements et expressions très particuliers des gens, qui donnent beaucoup de vie/de naturel à l’animation, qui donnent du réalisme même à des créatures imaginaires. On sent qu’il a beaucoup observé des vrais gens, on n’a rarement (jamais) ça dans les autres animés. Ce ne sont pas des mouvements de base, qu'on peut sortir de son cerveau comme ça en dessinant. Ça demande d'avoir beaucoup observé les mimiques des humains à chaque âge, et des animaux. C'est ça qui est croustillant avec son animation. Les gens qui ne savent pas que c'est ce qu'il faut regarder, qui regardent des animés sans s'intéresser à l'animation, ne verront pas l'intérêt d'un Miyazaki par rapport à un Go toubun no Hanayome.

L'essentialisme c'est quand ta voiture a un moteur essence. | Es-tu une star ? | Kujira no Hara | Polaris 03 | Planète Glutko

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Nemau - posté le 10/10/2023 à 19:35:44 (52408 messages postés) - honor -

❤ 0

The Inconstant Gardener

Greyhound (Aaron Schneider, 2020) : Durant la Seconde Guerre mondiale, le navire américain USS Greyhound escorte de nombreux navires de ravitaillement de la côte est américaine jusqu'en Angleterre. Rapidement, le groupe de navires se retrouve confronté à six sous-marins allemands.

image

Pas mal du tout. D'habitude on suit ce genre de combat naval du point de vue d'un sous-marin, je ne sais pas s'il y avait déjà eu de film nous embarquant à bord d'un escorteur anti-sous-marins. L'action est sans interruption, mais ici ce n'est pas une erreur de gestion du rythme, c'est clairement un parti pris et ça fonctionne plutôt bien (ne serait-ce que parce que c'est plutôt original). Même si du coup le film passe un peu trop vite (d'autant qu'il n'est pas particulièrement long, 1h20). Avec Tom Hanks dans le rôle principal. Ce n'est clairement pas le film de la décennie mais ça se regarde très bien, je recommande.



Gladiator (Ridley Scott, 2000, version longue) : Pour les deux du fond qui n'ont pas encore vu ce film culte, l'histoire est celle de Maximus, général romain déchu qui se retrouve à devoir survivre en tant que gladiateur, et qui cherche à se venger de l'empereur Commode, responsable du meurtre de sa femme et de son fils.

image
2h45 de film ?! N'êtes-vous pas rassasiés ?! N'êtes-vous pas là pour ça ?!

Cette version longue rajoute un gros quart d'heure de scènes inédites, mais qui sont en trop. Elles concernent rarement Maximus, et le rythme du film est un peu moins bon. Aussi, je n'ai pas aimé plus que ça la version anglaise du film, moi qui suis habitué à la version française. Malgré tout, vu que je connaissais le film par cœur, c'était intéressant de voir au moins une fois les scènes inédites. Pour le reste, tout est bon dans ce film : le scénario, les personnages, les dialogues, les acteurs, la mise en scène, la musique... Chaudement recommandé si vous ne l'avez jamais vu.



Citation:

Histoire d'amour avec un macho dans la pub qui obtient le pouvoir de lire les pensées des femmes. Ca va le rendre plus empathique, sympa, il va aider les gens. Par contre à peu près toutes les femmes sont secrètement super stressées+ont besoin d'être sauvées. Et il s'en sert pour coucher avec 2 filles et voler les idées d'une (avant de se rendre compte que c'est po bien). Globalement c'est pas mal mais pas ouf.

J'avais trouvé ça sympathique.

Je ne connaissais pas du tout le second film dont tu parles (seulement les deux versions précédentes).

Quel RPG Maker choisir ?Ocarina of Time PCPolaris 03 • Le matérialisme c'est quand tu as du matériel.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Sylvanor - posté le 06/10/2023 à 02:10:51 (24628 messages postés) - webmaster

❤ 6

Le gars chiant qui rigole jamais (il paraît)

Alors...

FINAL FANTASY XVI

image
Ouh là... OUH LÀ OUH LÀ OUH LÀ!!!

Que dire sur Final Fantasy XVI? Il y a beaucoup à dire et je dirais que c'est un jeu qui mélange l'excellent avec, malheureusement, beaucoup de médiocrité et à l'heure alors que je viens de le finir, hélas, je dirais que c'est la médiocrité qui l'emporte... D'assez loin.

Pourtant, tout avait bien commencé, très bien même.
Le début du jeu, les premières heures, je dois le dire, c'est vraiment un truc de fou. DE FOU.

Déjà la technique, c'est assez délirant. Si on pensait avoir tout vu, Square-Enix fait une véritable démonstration de technicité, le jeu est assez incroyable graphiquement, et il n'y a, comme d'habitude, aucun temps de chargement. Régulièrement, on se demande "mince mais je regarde une cinématique là ou c'est le jeu...?" et je pense qu'il y a bien des cinématiques habilement glissées pour les scènes complexes, pour masquer des chargements etc, mais quand même, régulièrement c'est bien le jeu qu'on voit, et c'est assez fou certaines scènes avec des batailles, des vues panoramiques, des effets spéciaux et du gigantisme...
Autant dire que quand on sort de Baldur's Gate 3 ça fait un drôle d'effet, on a l'impression qu'il y a 20 ans d'écart entre les deux jeux.
Tout ça marche notamment grâce à une gestion des éclairages assez impressionnante, qui donne un aspect super réel aux matériaux, aux reflets, aux lumières...
Bref techniquement Square Enix arrive quand même encore à nous montrer du jamais vu, des trucs à décrocher la mâchoire, bravo.
D'ailleurs la PS5 est presque à genoux, on a des chutes de framerate légères en mode performance, et très cruelles en mode qualité.

Bon la direction artistique y a beaucoup d'endroits banals, mais quelques coups d'éclat... C'est pas hyper choquant, même si ça aurait largement pu être mieux. Je m'attendais à pire.
On note en revanche la présence de villes, pas grandes mais OUI ENFIN DES VILLES! On avait pas eu un FF avec des villes depuis, euh... Le 12? Sachant que le 10 n'en avait quasiment pas. Ah ça fait du bien enfin on a l'impression d'un monde qui vit!

image
Salut, j'ai la quarantaine/cinquantaine, cheveux foncés, début de barbe, je suis un perso trop sage pour le monde qui l'entoure: c'est écrit sur mon front je vais mourir.
Oui je ne pouvais ne pas le signaler, c'est pas très grave mais bon, on retrouve le cliché dont j'avais parlé dans A Plague Tale Innocence du perso "profil Ned Stark" qui va mourir. Bon allez ça je pardonne c'est pas grave.

Ensuite on a une mise en scène assez dingue aussi, avec de la motion capture, mais surtout, c'est "bien joué" et "bien filmé" et même bien doublé (en VF, très bien la VF), et c'est super impressionnant. Oui on se sent au cinéma mais surtout on a l'impression de voir un bon film. On parle beaucoup des affrontements de promordiaux (les invocs) mais ce qui m'aura marqué moi c'est la gestuelle des personnages, les expressions faciales, les cadrages parfaits pendant les conversations à couteaux tirés, les batailles démentielles, les scènes de romance (j'y reviens plus tard).

Bon, et puis, on va de surprise en surprise. Déjà, il y a des morts... PLEIN DE MORTS AH YES MAIS OUI C'EST BON ÇA.
Et des morts violentes hein avec du sang des corps transpercés des hurlements et tout, ça envoie! C'est assez dérouant c'est bien un FF mais oui euh wowowowow euh... C'est BIEN ça y est on ose des trucs, on arrête d'édulcorer le propos!
Et puis c'est quoi cette scène de folie avec Hugo Kupka qui reçoit la tête de sa bien aimée dans une boîte?
Incroyable cette scène formidable, une des meilleurs scènes de tous les FF, je suis fan, voilà ce qu'on veut les mecs!
Des dialogues crédibles, de la tention, des persos auxquels on croit, des méchants attachants, vrais... OUI C'EST ÇA VOILÀ CE QU'ON VEUT!! Et ça on l'avait pas eu depuis quoi, FF10? Et encore, Seymour pas mal sans plus, moins bien que Kupka, largement!

image

Hugo Kupka, meilleur méchant de Final Fantasy depuis... Euh... Sephiroth?
J'adore ce mec. Je déclare ouvert le fan club officiel d'Hugo Kupka.

Et ces scène de dingo avec la mère du héros complètement psychopathe assoiffée de sang et cruelle?
Et les apparitions du nouveau fils, à moitié muet, on se demande s'il est simplet, il obtient tous les pouvoirs, il a déjà l'air cruel et capricieux, impossible de ne pas penser à Joffrey de Game of Thrones. Mais oui les gars, ÇA C'EST BON OUI ENFIN C'EST ÇA QU'ON ATTENDAIT!!
Et la scène de la mort de la mère, pathétique, pitoyable, mais toujours remplie de haine? Extraordinaire.
Et cette arrivée en ville avec les pourvoyeurs pendus et décharnés les uns à côté des autres. WOW mais je joue à un Final Fantasy là ou bien!? Qu'est-ce qu'il se passe les mecs!?
Mais OUI c'est ça qu'est bon! Enfin les choses bougent, enfin on quitte ce côté asceptisé où y a jamais un gramme de sang, où on ose plus tuer personne, yes mais oui encore allez-y donnez-m'en plus!!

Tellement de bonnes choses dans la première moitié de ce jeu, on a envie d'y croire, on aime on tremble on en a plein les yeux c'est extra.

Ah et puis je voudrais faire un apparté sur les romances, comme je l'avais annoncé plus haut.
Il y a deux romances dans le jeu: celle du héros avec Jill, et celle de Dion avec Terence, son ami d'enfance et subordonné.

Elles sont toutes les deux très bien.
La romance avec Jill est classique, mais enfin, ça y est, on a une romance crédible et bien présentée dans un jeu vidéo, avec des scènes où les persos s'enlacent, s'embrassent, mais hésitent, sont un peu confus, maladroits... C'est joué sur la retenue, en délicatesse, mais il y a de vrais gestes d'amour, de vrais baisers, et ils sont pas dégoulinants et obscènes comme dans les blockbusters américains. Il y a un passage avec du nu (mais on ne voit rien) et oui voilà c'est ça qu'on voulait, on y croit à cette romance, c'est pas une romance platonique d'ados où il se passe rien, il y a de l'épaisseur, et il y a de vraies attitudes, ça a l'air vrai, on voit des vrais gens qui s'aiment. Ah c'est pas trop tôt, je pensais pas que c'était si dur, merci FF16 de l'avoir fait!

image
J'avoue je craque pour Jill je suis jaloux.

image
Et la petite Jote aussi, trop choupette. Ok pas de romance avec Jote c'est très bien comme ça elle est libre pour moi!
(Mais c'est quand même dommage que les deux jolies filles du jeu aient des prénoms si nazes.)

Bon et donc il y a la romance de Dion avec son pote d'enfance et donc c'est une romance homosexuelle.
Et là je vais faire un aparté pour m'épancher un peu sur ce sujet, ce que je n'avais pas osé faire jusque là parce que je craignais un peu qu'on mette ma critique sur le dos d'une supposée homophobie, mais comme là je vais faire des compliments, je peux me le permettre.

image
La plupart du temps, je n'aime pas les romances homosexuelles que je vois dans les jeux ou films, non pas parce que ça me hérisse de voir des homos s'aimer, mais parce que j'ai toujours l'impression qu'elles sont écrites par des gros bourrins débiles qui viennent avec leurs gros sabots en mode "eh vous avez vu hein on est progressistes on met des romances homo" ben oui mon vieux, mais c'est de la merde ta romance homo, elle est écrite avec les pieds, on y croit pas, les persos sont pas naturels, en fait la plupart du temps les persos en font dix fois trop, et surtout, ces romances manquent de contextualisation.
Qu'est-ce que je veux dire par là?
Eh bien, dans la vraie vie, être homo c'est pas neutre, c'est pas simple: il y a de l'homophobie, de la discrimination. A l'époque du moyen-âge (et bien souvent les jeux et films se passent dans des univers fantasy proches du moyen-âge), ben l'homosexualité c'était considéré comme un truc dégueulasse par les gens, tout le monde était homophobe. Et même aujourd'hui c'est pas une affaire réglée.
DU COUP quand les mecs mettent des romances homos ce serait bien de garder ça dans un coin de la tête. Mais non, dans 100% des romances homos que j'ai vues les persos se baladent dans la rue main dans la main, se pelotent et se bécotent devant tout le monde, mais attendez c'est pas possible ça, c'est pas comme ça que ça se passe, bon déjà même les hétéros souvent ils osent pas faire ça, mais les homos encore moins, quand ils le font bien souvent ils subissent des regards désapprobateurs, des quolibets, des insultes, ils sont parfois vus comme une sorte de curiosité, parfois afficher son amour à l'extérieur c'est même un acte de revendication pour certains homos, c'est ça la réalité du monde, et on a bien compris que vous nous présentez un monde idéal où les homos sont pas jugés mais euh, non, vous pouvez pas amener ça comme ça à la légère sans traiter le sujet, les gens sont tous comme dans le monde réel mais "sauf que" tout d'un coup plus personne est homophobe, ah bon?
Ben non, on est au moyen âge, les relations homos c'est dangereux, ça se vit caché, la loi est sévère, les gens sont cruels, c'est ça la vraie vie, et si tiens tout à coup c'est pas le cas eh bien il faut l'expliquer, le justifier, l'introduire.
Bref ça m'énerve, ça donne des romances en plastique, en carton-pâte qui ont l'air tout sauf vraies.

ET DONC la romance de Dion et Terence elle est très bien, parce qu'elle est juste. Les persos ne sont pas caricaturaux, ils n'en font pas des caisses avec des je t'aime toutes les trente secondes et des bisous partout, et ils partagent leur amour en privé, comme les gens NORMAUX.
Et d'ailleurs le jeu ne parle pas d'homophobie, c'est pas le sujet et c'est pas non plus obligatoire, mais tout ça est délicat, on sent que leur amour est un peu caché (mais sans que ce soit trop appuyé), on hésite, est-ce un amour interdit? Est-ce parce qu'il s'agit d'un noble et d'un servant? Parce qu'ils sont homos?
On ne sait pas trop mais yes, voilà, cette fois ça a l'air VRAI.

BON BREF j'étais pas là pour parler de ça on passe à autre chose.
Dans la catégorie des trucs habituellement nuls et pour une fois réussis je pense à Gab, qui occupe un peu le rôle du mec qui détend l'atmosphère, eh ben voilà lui il est cool, c'est pas encore un de ces faire-valoirs débiles et surexcités qui font des blagues sans arrêt, coupent le récit pour rien, parlent dix fois trop...

image

Non Gab il est cool il est attachant, il a l'air vrai lui aussi, c'est juste pas un héros, un mec doué mais à peu près normal, et qui est un peu moins crispé que les autres, il s'étonne un peu plus facilement, il a plus de fragilités, il a un peu peur, il a des réactions crédibles, VOILÀ ça c'est un personnage bien écrit, ça fait du BIEN.
Meilleur second rôle depuis longtemps dans un FF, Gab est d'ailleurs beaucoup plus attachant que le héros, qui lui est bien trop lisse. En fait ça m'aurait bien plu que ce soit Gab le héros du jeu, oh ouais ça, c'est un truc qui aurait été bien.

Donc je dirais que la quête principale, tout va bien, jusqu'à la mort d'Hugo Kupka.
Le problème, c'est après.
Après, c'est... Nul, mais nul, mais tellement nul, on a l'impression que les scénaristes sont partis en vacances, tout simplement.

image
- Ne les laisse pas faire, Hugo! Il faut que ce soit toi le méchant principal de ce jeu! Ils vont t'évincer!
- Oh moi tu sais tant que je peux te toucher les miches...


Bref, oui ils auraient dû garder Hugo Kupka comme méchant principal ou tout changer parce qu'après sa mort, tout bascule. Finies les intrigues politiques, on découvre le fameux royaume de Valoeud où en fait, euh, ben y a rien, c'est des grandes plaines vides, y a plus de guerre, on a le méchant Ultima qui veut tuer les humains pour créer son monde on sait pas bien pourquoi, comment, avec qui, les autres de sa race? Ils sont où? Ils font quoi? On les voit jamais. Et lui pourquoi c'est lui qui reste, il est pas comme les autres? C'est le chef?
Avec des fameuses répliques à la noix type le méchant perd mais il est content, le héros devient plus fort mais TOUT ÇA C'ÉTAIT UN PLAN MOUAHAHA mais non c'est nul dégage!

En plus c'est apokalyptik alors on se tape un affreux ciel rose fluo:

image

J'aurais aimé vous faire un vrai screen parce qu'en vrai le ciel est beaucoup plus fluo que ça. C'est moche les gars, c'est juste moche!
Et tous les lieux sont comme ça hein, toujours le MÊME ciel fluo rose partout!
J'ai rien contre les ciels roses hein et même j'aime bien c'est joli, mais celui-là il me sort par les yeux, avec du coup un éclairage rose partout, tout le jeu prend cette teinte surréaliste, bon ok ça va un moment pour mettre dans une autre ambiance mais on en a vite ultra marre!

image
- Alors, t'as regardé la météo?
- Ouais, ils annoncent du rose pour les 6 mois à venir, ah je te jure y a plus de saisons ils dérèglent tout avec leurs Spoutniks!


Et bien sûr, comme un malheur n'arrive jamais seul, plus ça avance plus les dialoguistes partent en vacances, et le pire amenant le pire, ils se mettent à faire... DE LA PHILO!!!

image

image
Clive, prix Nobel de philosophie!

Non mais non les mecs c'est pas possible, pourquoi vous avez fait ça, POURQUOI!?
Et on arrête pas les bons sentiments et le pouvoir de l'amitié, bien sûr:

image
Non. Pitié non. Juste non.

Donc le problème c'est pas les cristaux hein, la partie avec les cristaux elle est ok, on a pas trop l'impression de refaire tout le temps la même chose, qui l'aurait cru, mais non le problème c'est après.

Ok et à part l'histoire?

Alors le système de combat... Vraiment c'était pas bon.
Pourtant y avait de l'effort, on a des ennemis avec des patterns on sent que les mecs ont joué aux Souls entretemps.
Mais pourquoi c'est nul?

C'est nul pour plein de raisons:
- Déjà c'est répétitif, on retrouve beaucoup, beaucoup trop souvent les mêmes ennemis.
- Il y a un problème de dosage: les petits ennemis sont des punching balls qui n'infligent quasiment aucun dégât et semblent même inactifs c'est presque étrange, et à côté y a des sacs à pv pas possibles qui mettent une plombe à buter, ils infligent aussi pas mal de dégâts mais ils rapportent peu d'xp et ne sont pas rentables du tout.
- Ensuite, ben... On fait tout le temps la même chose. On équipe ses quelques magies et puis on les lance, elles se ressemblent pas mal pour la plupart, on attend que le cooldown s'achève en faisant carré carré carré pour taper, et on recommence... On esquive quelques attaques... Ouais bon bof quoi.
- Les combats "importants" sont très, très confus, il y a BEAUCOUP TROP D'EFFETS SPECIAUX genre le combat de fin il est totalement illisible (il est quand même facile hein), pour moi c'est raté, on comprend rien à ce qui se passe, on peut très difficilement observer l'ennemi pour étudier ses patterns... Et de toute façon c'est trop facile donc peu utile.
- De plus, les environnements ne sont pas mis à profit pour créer des situations originales, donc à la place d'un Souls on a juste un genre de beat'em all un peu chiant où on bourrine les attaques.
- Les éléments n'ont aucun effet donc on a même plus trop de raisons stratégiques de choisir ses attaques.
- Et puis tout ce qui est RPG est réduit au minimum syndical.
Aucun choix d'armes ou d'équipements à faire, juste on upgrade avec des composants vers la version plus puissante, pas de compromis, de choix d'effet à prendre sur les armes ou armures, bref on s'ennuie quoi. Les niveaux donnent une progression très faible et linéaire (donc de moins en moins visible), on gagne 2 ou 3 points d'attaque par niveau... Contre des boss qui ont des dizaines de milliers de pv... La nouvelle armure à acheter donne 4 points de défense et 5 pv en plus (on en a 2000)... Euh ok.
Et puis les accessoires alors c'est le pompon ils ont tous des effets complètement nazes genre "réduit le cooldown de tel sort de 1,5 secondes", "augmente les dégâts de tel sort de 12%" mais c'est nul, C'EST NUL VOUS ENTENDEZ!? ILS NE FONT AUCUNE FOUTUE DIFFÉRENCE VOS ACCESSOIRES!!!

image
Alors je t'ai préparé une épée avec fonction brosse à dents, un pendentif qui fait pointeur laser et un bracelet avec une cavité contenant du poil à gratter!

Les SEULS accessoires qui font une différence c'est le machin qui lance des sorts tout seul quand on appuie sur Carré, celui qui utilise le chien de manière automatique, et celui qui permet d'avoir des QTE quand il faut placer une esquive.
Oui ceux-là transforment le jeu, mais en fait on les a dès le départ, et celui qui génère les QTE pour esquiver ils détruit tellement la difficulté que je me suis forcé à le retirer sinon les combats n'avaient plus aucun intérêt tellement c'est facile. Pourquoi l'avoir filé au tout début, c'est quoi le délire, qui a eu cette idée, ça tue le jeu!? Ce truc-là fallait le filer tout à la fin, genre accessoire ultime après le combat de chasse le plus balèze ou après une quête de fin, là oui on se serait senti récompensé, gratifié, on aurait eu un super truc!

Bref tout ça fait qu'on a davantage l'impression de jouer à un beat'em all qu'à un RPG: aucune préparation de combat, aucun choix d'équipement, d'amélioration de perso, sentiment de progression presque imperceptible... Pas de choix de dialogues (évidemment), jamais récompensé dans son exploration par un équipement ou un pouvoir surprenant...

Bon et on attaque maintenant peut-être le pire du pire (enfin je sais pas): les quêtes annexes.
Alors ils ont vu les choses en grand, y en A 72!!
Eh ben c'était pas un cadeau (oui je les ai toutes faites, car je voulais savoir).

Le bon côté, c'est qu'ils se sont forcés à faire des petites histoires à chaque fois. On sent qu'il y a eu un réel effort.
Mais le mauvais, c'est tout le reste.
Finie la belle mise en scène en motion capture et les super dialogues, bonjour à du champ contrechamp avec 3 attitudes possibles (les persos passent leur temps à croiser et décroiser les bras), et des répliques générées avec ChatGPT!

image
- Hé, les dialoguistes sont partis boire un coup au bar! On est tous seuls!
- J'ai une idée! Et si on terminait les dialogues à leur place pour leur faire une surprise? hihihihi


C'est une catastrophe absolue et en plus ces quêtes sont verbeuses, hyper verbeuses c'est incroyable ça s'arrête jamais de parler!

- Bon alors ok je te ramène ta plume de bidule dont tu as absolument besoin...
- Ah merci c'est vraiment très gentil, tu sais je suis content de travailler ici et de pouvoir mener cette vie où nous sommes solidaires.
- Mais y a pas de quoi c'est normal je suis content de t'avoir avec nous ici tout le monde fait son mieux pour s'entraider.
- Oui c'est ce que j'aime espérons que nous rendrons ce monde meilleur, c'est ce que j'ai toujours voulu toute ma vie.
(Bon c'est pas tout ça mais je voudrais y aller là)
- Ah ça me fait plaisir d'entendre ça, quand on t'a accepté parmi nous on savait que tu serais le meilleur d'entre tous.
- Je suis content de ne pas vous décevoir, au fait comment va tatie Michèle, ça fait longtemps que je ne l'ai pas vue, et le chien il va bien le chien? Ah il est mignon le chien.
- Tatie Michèle... Il faudra que je pense à lui demander des nouvelles...
(Oh non pitié ils vont m'obliger à le faire et ça va rallonger la quête...) Et oui le chien il va bien, alors tu aimes les chiens? Si tu veux je pourrai te le prêter.
- Ce serait vraiment très gentil, tu sais quand j'avais quatre ans j'ai recueilli un petit chiot et...

STOP STOP STOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOP AAAAAAAAH TAISEZ-VOUS ET LAISSEZ-MOI JOUEEEEEEEEEEER!!!

En plus ça dégouline de bons sentiments, de j'adore aider les autres, de on travaille tous ensemble et bosser c'est toute ma vie, on a l'impression que tout le monde veut être l'employé du mois RHA TROP D'AMOUR D'AMITIÉ ET DE BONNE ZÈLE J'EN PEUX PLUS!

image
Mais arrête dis pas ça, tu es aux 35 heures et tu as droit à des RTT et à tes cinq semaines de congés par an! Ah je vais encore avoir les syndicats sur le dos!

Et une irrépressible passion pour les précisions techniques, ça oui ils aiment vous parler technique les pnj:

image
Je m'en fous je m'en fous je m'en fous JE M'EN FOUS!!!

Bon et donc l'autre problème c'est que la partie jouable de ces quêtes ben elle est nulle: aller à un point de la map pour parler à un pnj, buter un ou plusieurs monstres trop souvent les mêmes, bon bref voilà aucun intérêt en jeu.
C'est là révélateur hélas de la pauvreté du système de jeu, dont je vous parlais plus haut, qui n'arrive pas à créer des situations suffisamment variées. Le gameplay étant pauvre, forcément, les missions se ressemblent toutes et sont ennuyeuses.
Et tout ça pour des récompenses complètement nulles et très peu d'xp (et de toute façon les niveaux font peu de différences).
Et puis on retourne sans arrêt dans les mêmes endroits parce qu'en fait le jeu est pas grand, pas grand du tout.

Les dernières missions sont quand même un peu au-dessus, on sent qu'ils ont voulu donner une conclusion à leurs persos et on a droit à quelques scènes en motion capture (dont une jolie scène de romance avec Jill, et une jolie scène de beuverie un peu mélancolique avec Gab).

Ah et d'ailleurs:

image

J'étais content je me suis senti récompensé, en faisant les quêtes finales de Jill et de Joshua on apprend qu'on débloque leur présence au combat final.
Mais en fait... MAIS EN FAIT NON ILS SONT PAS LÀ mais hé ho les gars vous étiez bourrés ce jour-là ou quoi!?
Pourquoi vous nous mettez un gros panneau à deux reprises pour nous annoncer leur présence alors que y a rien qui change, Jill elle part tout simplement pas avec les autres pour l'affrontement final, et Joshua il est juste dans une cut-scene déjà prévue.
C'est n'importe quoi ça, vous avez oublié d'enlever les panneaux ou bien!?
Première réflexion que je me suis faite en partant affronter le boss: attendez, Jill vient pas? On m'avait promis autre chose, c'est quoi c't'arnaque!?
COMMENT ÇA SE FAIT QUE ÇA N'AIT CHOQUÉ PERSONNE!?

Bon bref...
Donc les quêtes annexes de FF16 globalement elles sont nulles, y en a dix fois trop, et elles coupent l'aventure en cassant le rythme, à chaque début de chapitre BOUM y a des marqueurs de quêtes partout sur la map et pffff, gros soupir... On sent qu'on va s'ennuyer ferme pendant un moment.

Mais si seulement ce n'était que ça...
Parce qu'ils ont eu la bonne idée de mettre des quêtes annexes... DANS la quête principale, donc obligatoires.
Oui mesdames et messieurs, oui oui. Donc par exemple, ce moment d'une rare intensité où il faut interroger des gens pour savoir ce qui fait un bon couteau:

image
Je m'en fous je m'en fous je m'en fous je m'en fous je m'en f...

Oui, ÇA c'est dans la quête principale!!
J'ai un monde à sauver bordel qu'est-ce que vous venez nous gaver avec votre histoire de couteau!?
Et donc présenté exactement comme une quête annexe, avec le petit message "quête acceptée" et sa petit musique, avec la mise en scène naze en champ contre champ, les doubleurs partis en vacances et les dialogues ChatGPT...
Et y a pas que celle-là malheureusement...
Sûrement une décision de marketeux débiles qui ont trouvé que sans ça le jeu était trop court. Tsss...
Donc voilà, FF16 est un FF avec des FILLERS comme dans les mauvais animes et les mauvaises séries, ah vraiment, on avait besoin de ça tiens! Quelle bonne idée, bravo à ceux qui ont trouvé ce nouveau concept!

Un petit mot quand même sur le fait que la dernière partie de l'histoire me semble regorger de problèmes de cohérence, je suis pas sûr à 100% de moi mais...
- On apprend qu'Ultima fuyait le fléau noir avec les siens, mais pourquoi maintenant il est tout seul? Ils sont passés où les autres, ils dorment? Ils sont morts?
- Pourquoi Ultima veut pas partager son monde avec les humains? Juste parce qu'il est méchant?
- Pourquoi on a besoin de Dion pour aller dans le cristal final? Y a Phénix aussi. Et puis dans une quête Mid (alors celle-là c'est au-dessus de mes forces je peux pas la voir en peinture) elle demande du matos pour faire un moteur de vaisseau volant et tout ça pour après le jeter et dire que c'est trop dangereux pour l'humanité ça va être une arme de guerre et... DE QUOI!? Mais attends, ON EN A BESOIN POUR SAUVER LE MONDE DE CE TRUC ALORS LE JETTE PAS!!

image
Attends comment ça je vais le cacher et faire une carte au trésor mais attends t'es folle ou quoi, si c'est dangereux tu fais pas ça, ça pourra se retrouver dans les mains de n'importe qui, t'es débile ou bien?
Et puis eh oh c'est juste un vaisseau qui vole hein, un avion quoi, pas une mitrailleuse. Bref cette conversation n'a AUCUN sens.


- Donc les cristaux sont des pompes à éther, mais... L'éther est plus concentré autour d'eux... Mais euh le principe d'une pompe c'est que ça pompe non? Donc autour il devrait justement plus y avoir d'éther puisqu'il a été pompé. C'est à l'envers votre truc.
- Et donc le plan du méchant c'était qu'un jour les humains détruiraient les cristaux-mères pour euh... Pourquoi? Pour libérer son gros cristal où il se cache à la fin? Euh ça n'a aucun sens?
- Et alors quand on détruit les cristaux-mères Cid il nous disait que ça mettrait un terme au fléau noir mais en fait c'est le contraire non? Et puis surtout ça fait des ravages y a plus de magie, les gens sont pauvres ça fait des migrants de la misère et euh ça interroge personne? Personne ne doute? Personne ne se demande si Cid s'était pas planté? Si, au cas où il aurait eu raison, c'est quand même pas pire maintenant qu'avant?
- Et Valoeud y a rien c'est censé être un royaume, ils ont une armée, pourquoi y a rien? Si tout a été ravagé par le fléau noir ils peuvent pas être puissance de guerre, c'est pas cohérent.
- Pourquoi le Ultima "possède" le fils de la reine (qui est donc le demi-frère des héros)? C'est quoi l'intérêt?
- Pourquoi dans la scène post-crédits les gens ils croient que la magie existe pas? Ok y a plus les cristaux mais les pourvoyeurs ont disparu aussi? Pourquoi?
- Le perso qui amène la tête de Benedikta à Kupka, on sent qu'il fait ça pour dresser Kupka contre Cid mais... on le voit plus jamais après. Ils l'ont oublié en route ou bien? Ca ressemble à une intrigue avortée.
- Pourquoi Dion il bute tout le monde et détruit sa ville à un moment, avant le combat contre Bahamut? Genre il est fou ou quoi?

Bon bref je pense qu'il y en a pas mal d'autres c'est difficile de repenser à tout, mais toute la partie de la fin j'ai eu l'impression que la quête du méchant n'avait aucun sens, avait des tonnes de problèmes.

Voilà voilà, c'était Final Fantasy XVI et c'était... Ben c'était un immense gâchis.
Est-ce que c'était nul? Le dernier tiers/quart, oui complètement. Le gameplay oui en grande partie.
Il y a pourtant du génie dans certaines choses, du vrai génie et ça compte, des moments où on sent que les mecs ont tout compris, et des trucs qu'aucun FF n'a jamais fait, mais malheureusement tout ça est noyé dans des quêtes ratées, des systèmes nuls, achevé par une fin complètement naze.
Au final... je crois que FFXV m'aura laissé sur une note plus positive... J'aimais bien le boss de fin de FFXV... Erf quel dommage.

Dernier dialogue du jeu:
image
Ah, hum... Ok je comprends mieux...!

Les croissants croâssent en croix, s'ancrent ou à cent croîssent sans crocs à sang. Crois! Sens! ౡ

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Tyroine - posté le 25/09/2023 à 22:56:03 (10312 messages postés)

❤ 2

Gaga de son chachat

Crea a dit:

Finalement à te lire ma première impression du jeu était assez juste, on dit pas mal la même chose somme toute.


Attention à ne pas se fier qu'à un seul retour, c'est tentant quand ça va dans notre sens mais sur discord je sais que Kody et Maelstorm ont autant accroché au jeu que moi, par exemple. :) Je dis pas ça pour invalider l'opinion de Nonor, j'ai décidé de pas répondre point par point parce qu'il s'est fait un avis (extrême à mon sens, comme souvent :F) et que j'aime pas trop écrire de longs messages.

Donc voilà un petit test du dernier jeu auquel j'ai joué :




J'ai fini Lies of P cette nuit en 34 heures, et le moins que je puisse dire c'est que j'ai ressenti beaucoup de sentiments conflictuels en y jouant :F Je vais vous faire gagner du temps si vous voulez pas lire mes romans : je trouve que c'est un bon jeu... avec pas mal de défauts, très inégal dans son expérience. C'est parfois ok, c'est parfois bon voire très bon, et c'est assez souvent consternant.

Désolé d'avance ça va être écrit de façon décousue (lol, t'as la vanne ?).


J'avais fait la démo déjà et j'étais pas ultra emballé par les boss-fights à vrai dire. Je trouvais que leurs movesets sortaient trop rapidement, que les animations étaient difficiles à lire... Du coup oui, l'atmosphère marchait super bien, mais côté gameplay je restais sur ma faim. Heureusement le jeu complet va plus loin dans ses mécaniques, offrant du bon et du moins bon.

Mais il faut le savoir si vous comptez vous lancer dedans : les boss risquent de vous faire péter un câble. Pas tous, mais une bonne partie d'entre eux ont... deux jauges de vie. Ce qui était de l'ordre de l'exception dans les Souls, laissant prévoir un combat ultra dur, acharné, probablement de fin de jeu voire optionnel, ici c'est quasiment la norme et c'est éreintant. :barbu

Mais ça irait si la difficulté était bien équilibrée. L'est-elle ? Boy, oh boy... Si Nonor a trouvé AC6 mal équilibré, je suis curieux de savoir combien de touffes de cheveux il s'arracherait ici.

J'ai maté une review youtube juste avant de commencer à écrire, et j'ai été choqué de me rendre compte que le mec mettait des mots sur 100% de mon ressenti sur ce jeu, comme quoi je suis pas le seul. Et il utilise une formule qui décrit assez bien Lies of P.

Lies of P, c'est un Sekiro encore plus dur. Voilà, vous êtes fixé, sachant que Sekiro était déjà ultra difficile.

image
Ouf, 1h que j'étais sur ce combat... Comment ça il a une deuxième barre de vie ??

Maintenant, il y a différents profils de joueurs. Y'a des joueurs naturellement doués pour tout parry à la perfection en quelques essais, grand bien leur fasse. C'est pas nécessairement la majorité des joueurs, surtout quand t'es habitué aux Souls, jouer à Sekiro c'était vraiment très différent, le jeu ATTEND de toi que tu perfect parry quasiment tous les coups de tous les boss, c'est comme ça qu'il fonctionne.

Mais FROMSOFT a une science de l'animation hors norme, c'est toujours (bon pas toujours, mais souvent) lisible, bien télégraphié, et du coup même une tanche comme moi en "jeux de rythme" a pu battre Sekiro, je l'ai même fini plusieurs fois.

Mais voilà, trop souvent dans Lies of P les coups des boss voire même de mobs élite qui se baladent sur le parcours partent à la vitesse de l'éclair, t'as rien le temps de voir, ça enchaîne constamment tu comprends pas où sont tes ouvertures, c'est impitoyable, souvent difficilement lisible, mais surtout, SURTOUT la fenêtre de perfect parry est BIEN TROP COURTE. Vraiment je pense qu'on se rend pas compte à quel point, tout compte fait, Sekiro te laisse quand même (toute proportion gardée) une marge d'erreur acceptable.

Passer 1h, 2h... quasiment 3h sur au moins 4 ou 5 boss de Lies of P, des boss avec deux jauges de vie complètes, ça m'a littéralement épuisé. J'en avais plein le cul, j'avais aucun fun, quand j'ai gagné c'était davantage un sentiment de soulagement "ouf je peux enfin passer à autre chose" que d'accomplissement.

Alors... C'est pareil les Souls et Sekiro. J'avais d'ailleurs passé 4 à 6h sur Isshin le boss final. Et je pardonne pas tout parce que c'est FROMSOFT, j'avais ragé aussi à l'époque. Mais... bah c'était le boss final quoi donc bon, normal que ça doit dur et c'était épique. Du coup j'ai un peu relativisé sur Lies of P, le problème c'est que ça m'est arrivé sur plusieurs boss les uns après les autres, c'était UUUGH... Crevant.


Plusieurs autres trucs qui m'ont un peu saoulé : l'absence de poise (équilibre) de P, notre personnage. La plupart du temps tu tapes les ennemis et... bah ils s'en foutent en fait. Ils reculent peu (voire pas du tout) et si le jeu décide qu'ils vont attaquer, ils vont attaquer. Du coup bah ça donne un sentiment un peu boiteux parfois, t'as l'impression que les mobs réguliers s'en foutent du type d'attaque et du type d'arme. Alors, en vrai les armes lourdes ont tendance à davantage déséquilibrer, mais pas plus que ça non plus et pourtant elles sont beaucoup plus lentes... ce qui rend le build force / armes lourdes très ingrat.

Ensuite, la gestion du poids de l'équipement... Franchement un truc dont on aurait pu se passer.

Le perso c'est un pantin, quasiment un cyborg, c'était vraiment obligé de faire de la gestion à la con dans des menus parce que j'ai un BOULON ou un engrenage qui fait 0.2g de plus qu'un autre ?

Je comprends qu'ils aient voulu se rapprocher au plus de l'expérience classique d'un Souls, mais ça veut pas dire qu'il faut reprendre toutes les idées par principe sans que ça apporte quelque chose d'intéressant derrière.

Bloodborne, dont il s'inspire à 80%, n'avait pas de gestion de poids d'équipement, il se prenait pas la tête avec ça et c'était très bien.

Et puis alors putain si vous aviez votre claque des allers / retours de route entre un feu (Stargazer ici) et la salle du boss, vous allez être servi. Ca sert à quoi de nous faire stager 1mn complète pour se faire two shot par le boss parce qu'on a rien eu le temps de faire, et recommencer le run back ? Elden Ring avait trouvé un entre-deux plus sympa avec les effigies aux portes des boss, AC6 permet même de recommencer directement le fight en passant par le menu quoi. C'était quelque chose qui avait un intérêt à la rigueur dans le premier Dark Souls avec son interconnectivité, mais bon à l'époque tous les fights te prenaient pas 3h d'essais à mourir en boucle. A la rigueur Ornstein et Smough et Artorias / Manus du DLC.

J'ai aussi un désintérêt soudain pour le jeu juste après ce qui était la fin de la démo : tu sors de la ville. Ville évidemment directement inspirée par Yharnam de Bloodborne, y'a des ruelles avec des cadavres partout, des guet-apens, des échelles, ça part dans tous les sens c'est cool.

Et puis là... on essaye un peu trop de faire comme Bloodborne. On sort de la ville, on se retrouve dans une usine toute moche et désaturée (bon c'est voulu), des égouts chiants, marais de poisons (oui comme les Souls quoi)... Des villages abandonnés dans des forêts avec des "zombies"... oui on a compris quoi, vous aimez Bloodborne, on aime tous Bloodborne, mais à un moment faut p'tet tracer une ligne entre l'hommage et la repompe éhontée.

Dans ces zones là du coup fatalement la DA fonctionne moins bien que la ville de Krat, le lvl-design c'est littéralement une marche en avant constante, c'est pas passionnant, pas très inspiré... On s'ennuie un peu.

Et là paf, le jeu recommence à fournir des zones un peu plus sympa, voire carrément bonnes. On retourne enfin dans la ville, y'a un château, on se retrouve dans les confins de l'univers (encore très Bloodbornesque), bref.. On voyage, et finalement c'est pas si mal que ça se cantonne pas qu'à la ville. Mais j'insiste sur le fait que l'intérêt de ces zones soit très inégal. Mais une fois qu'on a passé ces moments ennuyeux, ça va le jeu retombe sur ses pieds.


Bon il est temps de s'attarder un peu plus sur ce que le jeu réussit bien :

L'atmosphère et la DA, déjà. Alors oui c'est ultra inspiré / pompé de Bloodborne et ça m'a bloqué pendant un petit moment, mais finalement... cette "take" en mode révolution industrielle, marionnettes folles avec un twist dans le bestiaire très "zombie/infectés" (à la Bloodborne), tout ça fonctionne super bien.

image
Une atmosphère quand même assez familière. Y'a un vieux en fauteuil roulant aussi.

Je connais pas bien le vrai lore de Pinnocchio, mais apparemment les gens disent que ça emprunte beaucoup et de façon fidèle (très librement interprétée hein) au roman, moi je le connais pas mais c'est cool à savoir. Tout le folklore est là et ma foi la DA fonctionne quand même bien globalement, la ville est superbe et un peu angoissante, le chara-design de la plupart des pnj est réussi, les quêtes des pnj sont pas ultra originales mais c'est bien développé, on s'attache à certains personnages.

Clairement pas à Gemini et Venigni par contre. Ils sont chiants, déjà leur doublage est ultra exubérant, j'ai trouvé ça assez hors propos avec le ton du jeu. Et Gemini nous fait un guide touristique du lore pendant qu'on explore les nouveaux environnements, mais mon grand ferme ton clapet de cricket je t'ai rien demandé.

C'est pas non plus intempestif mais je le trouve agaçant. C'est probablement leur façon de rendre le lore un peu moins cryptique, mais j'ai trouvé ça maladroit.

Techniquement le jeu est beau mais alors surtout, la version PC est moderne. Parfaitement optimisée, ultrawide natif qui fait zizir, framerate à 120-140fps, c'est cool tout ça. Si seulement ils avaient pu faire pareil pour Elden Ring lol.

J'ai un peu critiqué le level-design des zones chiantes, mais sinon dans les bonnes zones, il fonctionne très bien. Tu tournes un peu dans tous les sens, dans les ruelles, tu montes les échelles tu te retrouves dans des bâtiments, tu ressors ailleurs, tu te retrouves en sous-sol, tu fais un peu de plateforme pour aller chercher des items... Du classique, du Souls pur jus, rien de transcendant mais terriblement efficace.

Les musiques par contre c'est très mitigé. J'ai retenu aucune musique de boss. Alors je sais que c'est un débat récurrent ici et que certains joueurs (Nonor, Kenetec) retiennent rarement les musiques de boss des Souls parce qu'ils sont trop concentrés, mais moi j'en ai toujours retenu plusieurs par jeux même hors écoute youtube, bah parce qu'elles sont géniales, qu'elles te rentrent en tête de suite, et probablement aussi parce qu'on les entend longtemps selon la difficulté du boss :F

Mais pas ici. Je dirais pas qu'elles sont mauvaises hein, elles sont heu... très classiques, y'a pas vraiment de parti pris dans les compositions. Tu pourrais les entendre dans n'importe quel autre Souls-like, et c'est un peu le problème. C'est trop passe-partout, ça embrasse pas assez la DA du jeu.

Par contre... hors boss, il y a des musiques magnifiques. Bien composées, pleines d'émotions, parfois même chantées en français avec un accent étranger tout mignon. Et ces musiques tu peux les écouter dans le HUB en te servant d'un gramophone pour jouer des disques qu'on peut trouver ou acquérir via des quêtes pnj, et une fois que tu les as écoutées, le personnage gagne en "humanité".



C'est un système assez cryptique... y'a un concept d'humanité (thématique de Pinocchio quoi) et de mensonges, selon certaines réponses qu'on donne à certains passages, je suppose que ça amène à une fin différente où P finit totalement humain ou non. J'ai eu la fin "logique" en étant un "gentil garçon" globalement, mais même si ça paraît un peu superflu comme mécanique, j'ai trouvé intéressant que parfois mentir soit la "vraie bonne réponse" parce que oui... les humains mentent aussi, évidemment.

Du coup globalement le jeu peut montrer parfois une écriture assez intéressante, on finit par comprendre les tenants et les aboutissements autour de notre personnage, des agissements de Gepetto, des responsables du soulèvement des automates, des gens transformés en zombies... Et du coup le "final" de l'histoire a quelque chose de franchement plutôt épique et dramatique, c'est bien amené... D'ailleurs quand on se bat contre les boss marionnettes ils parlent un langage crypté qu'on ne comprend qu'en NG+, c'est un bon ajout pour la rejouabilité et la compréhension de l'histoire.

Et les designs des boss de fin sont vraiment oufs. Ils sont assez cools tout au long du jeu, mais alors les deux derniers boss (bien que je les haïsse pour m'avoir chacun retenu 2-3h) ont de super designs avec des effets en combat dignes de FROMSOFTWARE. Les mains géantes qui tombent du ciel et prennent le quart de l'écran, c'est vraiment un moment "OH SHIT" très marquant et super élégant visuellement.

image
"COMMENT CA ILS SONT PAS LISIBLES MES PATTERNS ?!"

En terme d'esthétique je pourrais aussi parler des différentes tenues du personnage qui ne sont là que pour le cosmétique... mais elles sont vraiment super réussies, très classes voire un peu excentriques parfois. J'ai pris un certain plaisir à voir les tenues du perso, ses cheveux dans le vent en jouant, sa petite bouille à la Timothée Chalamet qui a très probablement été la source principale d'inspiration du perso...

image


Pour finir sur le gameplay, je trouve les esquives pas ouf à utiliser, je pense que c'est un parti pris pour "forcer" le joueur à jouer extrêmement agressif et à perfect parry les boss pour les mettre en "break" comme dans Sekiro.

Le principal problème à part les problèmes de lisibilité dont je parlais, c'est qu'ils n'affichent pas la jauge de break... Du coup on est constamment dans le flou quant à la viabilité de nos actions. Là j'ai paré 10 fois, il va bientôt craquer ou pas le boss ? J'attaque, j'esquive ? Je parry ? Les deux, rien ? Je cours ? C'est vraiment pas évident et très souvent le jeu va te punir si tu n'as pas LA bonne réponse à l'action en cours. Il faut vraiment jouer selon les règles du jeu, comme il l'entend lui.

Alors y'a bien différentes façons de jouer, selon les armes et les weapon arts, on a même un bras mécanique à la Sekiro avec différentes prothèses... Mais bon c'est pas ultra intéressant, les deux bras les plus utiles c'est le grapin qui te permet, une fois amélioré à fond, de te tracter jusqu'au boss et sauter dans les airs pour faire une grosse attaque, ou le bouclier explosif qui permet de perfect parry également tout en infligeant des dégâts au passage, ça peut-être utile... Mais bon c'est pas trop le coeur du gameplay.

En gros il faut attaquer, perfect parry le plus possible, là la jauge de vie du boss est entourée en blanc, ça veut dire qu'il faut caler une attaque lourde chargée pour le mettre en break... MAIS C'EST PAS FINI, il faut ensuite aller sur lui, comme dans les Souls quoi, et se mettre au bon endroit pour lui asséner un coup critique. Ca fait quand même beaucoup de variables qui seront pas toujours mises à profit quoi :barbu Parce qu'il faut réussir à perfect parry suffisamment jusqu'à ce que le boss soit "breakable", mais il faut réussir à caler un coup chargé lourd ENTIEREMENT et heu c'est pas toujours gratuit parce qu'il continue de se battre, que certains coups chargés sont longs à placer, qu'il peut décider de se barrer... bref c'est très stressant et pas toujours très juste.

image

Y'a aussi un système d'évolution du perso pour débloquer des passifs, augmenter ses fioles de soin etc... C'est un peu anecdotique comme système, mais ça reste central pour la progression. L'idée débile par contre c'est qu'il faille utiliser deux points de compétence pour ACTIVER la compétence visée. Sauf que moi au début je mettais des points un peu partout, sauf que par compétence il faut en mettre deux sinon ça valide rien... Et du coup bah j'avais dépensé des points qui étaient toujours pas activés, bref c'est confus mais vous verrez en jouant.

image

Il y a aussi un système de fusion d'armes qui est intéressant, les lames et les poignées ont des compétences différentes, et le moveset est déterminé par la poignée. Y'a des combinaisons sympa mais je me suis vraiment penché sur ce système qu'au dernier quart du jeu, sinon la plupart du temps je me servais des armes de boss qui sont assez cools à jouer. Je précise d'ailleurs que le pool d'armes dispo est bien étoffé, on a vraiment le choix de l'approche même si globalement on va retrouver les 4-5 mêmes movesets de base, ce qui fait qu'à la fin du jeu j'avais quand même joué avec 4-5 armes différentes, ce qui est cool !

Histoire de finir sur une des bonnes idées du jeu concernant les quêtes "à la Souls" : ils ont ajouté des icones des objets trouvés qui sont en relation avec les quêtes de pnj, dans le menu de téléportation. Ce qui fait qu'on est toujours prévenu quand on peut avancer une quête, c'est une très bonne idée et qui mâche pas non plus tout le boulot, il faut toujours trouver les bons items et aller parler aux pnj, mais on sait à partir quel point de tp les chercher donc c'est très pratique. Du coup on arrive à faire une très bonne partie des quêtes même sur une première run, on a moins ce sentiment d'avoir "loupé les trois quarts des quêtes" que dans les Souls, et ça me choquerait pas si on avait cette fonctionnalité dans les prochains jeux FROMSOFT.

image


En bref (in b4 "g pa lu), on se surprendrait souvent à croire qu'on joue à un jeu FROMSOFTWARE en jouant à Lies of P, ce qui prouve que pour un premier essai, les coréens de Round8 studios ont réussi un pari très audacieux : faire croire aux joueurs qu'ils sont en train de jouer à un reskin de Bloodborne, mais en proposant finalement (et malgré tout ce que j'ai pensé tout au long du jeu), quelque chose d'un peu "unique", ne serait-ce que par tout son lore autour de Pinocchio qui est réussi.

Sinon je vais pas vous la faire à l'envers, ça reste trop inspiré à mon goût, en ayant trop de difficulté à se détacher de ses modèles. Mais... Pour un premier jeu, c'est ultra encourageant.

Je reste d'avis qu'ils ont vu trop "loin" en terme de difficulté" et que ça va perdre énormément de joueurs, mais c'est leur décision. Y'a clairement un problème d'équilibrage qui m'a fait vraiment détester le jeu à plusieurs reprises, puis au final après ça va mieux donc j'appréciais, puis c'est de nouveau trop dur, puis oui mais la fin est quand même cool... Et alors que je comptais désinstaller et ne jamais y revenir, j'ai réinstallé le jeu et j'ai lancé un NG+, et j'y prends davantage de plaisir parce que maintenant je maîtrise parfaitement le jeu et que l'expérience est plus fluide.

Donc est-ce que je vous recommande ce qui semble être le meilleur (le plus abouti en tout cas) Souls-like jamais sorti jusque-là ?

Oui. Essayez le, vous payez 10 euros pour avoir le gamepass pendant un mois et vous pouvez vous faire votre propre avis.

Mais à mon avis ça sera pas du goût de tout le monde. J'imagine déjà Sylvanor fracasser son clavier en écrivant à quel point il trouve les boss à chier et l'équilibrage hors de ce monde, oui même après AC6 :F

Il n'y a qu'une seule réponse : skill-issue, git gud noob :F

~ Ma chaîne youtube sur les jeux-vidéos divers zévariés.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum

Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe - Mentions légales

Plan du site

Communauté: Accueil | Forum | Chat | Commentaires | News | Flash-news | Screen de la semaine | Sorties | Tests | Gaming-Live | Interviews | Galerie | OST | Blogs | Recherche
Apprendre: Visite guidée | RPG Maker 95 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker MV | Tutoriels | Guides | Making-of
Télécharger: Programmes | Scripts/Plugins | Ressources graphiques / sonores | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
Jeux: Au hasard | Notre sélection | Sélection des membres | Tous les jeux | Jeux complets | Le cimetière | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Proposer
Ressources RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
Ressources RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
Ressources RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
Ressources RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis
Archives: Palmarès | L'Annuaire | Livre d'or | Le Wiki | Divers