Apprendre


Vous êtes
nouveau sur
Oniromancie?

Visite guidée
du site


Découvrir
RPG Maker

RM 95
RM 2000/2003
RM XP
RM VX/VX Ace
RM MV/MZ

Apprendre
RPG Maker

Tutoriels
Guides
Making-of

Dans le
Forum

Section Entraide

Jeux: Digital Shadow / Sorties: [RMVXACE] Digital Shadow - (...) / Jeux: Landstalker 2 : Le retour du roi (...) / News: 19 nouveaux jeux ! / Scripts: [XP] Définir un fond de combat (...) / Chat

Bienvenue
visiteur !




publicité RPG Maker!

Statistiques

Liste des
membres


Contact

Mentions légales

162 connectés actuellement

11346217 visiteurs
depuis l'ouverture

241 visiteurs
aujourd'hui



Barre de séparation

Partenaires

Indiexpo

Akademiya RPG Maker

Hellsoft

Planète Glutko

Eclipso

BloGecko

Lumen

Le Temple de Valor

RPG Maker - La Communauté

Tous nos partenaires

Devenir
partenaire



Blog de Kody

3 publications

Aller à la page 1


Kody - posté le 02/07/2021 à 22:35:40 (3865 messages postés)

❤ 1

Trop long pas lu :flaco.

Tiens en passant je vais parler des derniers jeux auxquels j'ai joué.

Les démos du Steam Next Fest:

Pour les profanes de l'hypermarché vidéoludico-satanique sus-nommé, un événement périodique nommé Steam Festival vient exciter la scène indépendante. Pendant une période limitée, il est possible de tester de nombreuses démo de jeu à venir, et voici donc mon compte-rendu rapide et mal-écrit de ce à quoi j'ai joué:

Dodgeball Academia : Simili J-RPG à la direction artistique bien marrante. On incarne un héros de Shonen dans ses aventures pour devenir le champion incontesté de la balle au prisonnier. Original, mais j'ai un peu peur du manque de profondeur des combats. Day fifty.

Carrier Command 2 : Un jeu de simulation de porte-avion futuriste en première personne. Peut se jouer en multi. Probablement mon gros coup de cœur de l'événement. C'est lent, mais quel plaisir d'établir un plan d'attaque d'une Île, lancer une frappe préventive au canon de 160 pour affaiblir les défenses, avant de donner la chasse avec des chars amphibies. Tout se commande par l'intermédiaire de l'interface qui est intradiégétique, sous la forme de multiples panneaux et postes de commandes. Approuvé

Hexcraft: Harlequin Fair : Un genre d'Immersive Sim ésotérique en 3D avec personnages billbordés façon Doom. On incarne un apprenti nécromancien, lâché dans un rue de Toronto, on peut récupérer des objets dans un inventaire limité, on tue des mafieux canadiens et on essaye d'éviter de se faire bouffer par des zombies. L'absence de sauvegarde rend la chose fatigante à jouer et ça manque d'éléments de gameplay et de feedback pour m'accrocher. Meh

Deadeye Deepfake Simulacrum : Mon autre coup de cœur du Next Fest. On incarne un personnage obliger de servir de tueur à gage après avoir été cloné après la mort, pour la modique somme d'un million de dollars, somme que l'on doit rembourser au fil du jeu (ce qui est basiquement impossible puisqu'un nouveau million s'ajoute à chaque mort). Il s'agit d'un immersive sim vu de dessus, avec des visuels très simplistes mais efficaces qui se combinent très bien avec l'écriture façon "ado japonaise kawaii (✿◕‿◕)" et la bande son lo-fi hip-hop. Le principal attrait du jeu se trouve dans la liberté offerte au joueur pour aborder les situations, notamment par l'intermédiaire du système de piratage où il faut manuellement taper les instructions de jeu par l'invite de commande intégré. Validé

Grime : Un Souls-like sidescroller 2.5D où on joue un homme en argile avec un trou-noir à la place de la tête. Univers étrange qui m'a rendu curieux, et système qui fait la part belle aux parades (qui servent à récupérer des pouvoirs passifs aux ennemis) mais qui passé la nouveauté, est finalement assez basique. Moué

Okinawa Rush : Un petit jeu d'arcade 2D vu de côté orienté scoring. C'est joli, ça bouge bien, ça répond vite, ça pète de partout. Que demande le peuple ? J'aime bien

Wartales : Un jeu médiévale façon Mount & Blade, mais vu de dessus et avec des combats en tour par tour. Intéressant au début, mais devient assez vite barbant quand le nombre d'individu présent en même temps dans la bataille augmente. Bof

Death Trash : Un genre d'action RPG en 2D isométrique gropixel bien gore et crade. On est jeté de son abri sous-terrain à cause d'une maladie inconnue et doit évoluer dans un monde glauque et bizarre avec des mutants, d'horribles créatures gigantesques qui veulent se faire des amis, des junkies, de la viande qui pousse partout comme chiendent et qu'il est possible de manger et j'en passe. J'ai direct accroché quand j'ai découvert que vomir était une fonctionnalité de gameplay à part entière, et qu'il était possible de le faire sur commande. J'ai hâte

Tormented Souls : Un Resident Evil 1-like, avec des visuels plutôt récents. Assez tatillon dans ses systèmes, avec possibilité d'interaction poussées dans les éléments de décors observable quand il est question de résoudre les énigmes. L'intro est malaisante, on croirait voir le travail d'un animateur porn sur Source Film Maker. Besoin de quelques améliorations sur les animations. Euh... cringe/10 ?

Project haven : Jeu de gestion de base martienne. On créer des habitations, production de nourriture et énergie, et on essaye d'équilibrer ça avec le flux constant d'immigrants. Emphase sur la gestion des différents types de terrains qui peuvent être altérés à coup de terraformation. OuuuUuuiiiiii...

Enchain : Un retro-FPS où le joueur a une lanterne qui lui sert à la fois de régénération sur commande mais aussi (et surtout) de grappin, autant pour se déplacer que pour attirer à soi objets et ennemis. Patte graphique très simpliste mais gameplay très fun. Pourquoi pas

Moons of Darsalon : Un genre de jeu d'action plateforme 2D rétro inspiré par Earthworm Jim et Oddworld. On incarne un spationaute sur une planète hostile et le but est de ramener le maximum de scaphandriers égarés à la base en se servant d'ordre pour les diriger et d'outils pour se frayer un passage dans les niveaux, qui prennent parfois des allures de labyrinthes. Très fun, avec une direction artistique Pulp que j'aime beaucoup. Je vous donne mon argent.

Death Cathedral: Un roguelite side scroller 2,5D où le but est de se venger de l'assassin du prince. On envoie des cadavres réanimés explorer des niveaux linéaires. On affronte des morts-vivants (toujours en 1v1) dans des combats techniques aux multiples stratégies de mouvement qui ne sont pas sans rappeler des versus-fighting. La DA et l'ergonomie sont particulières. À voir

City of Beats : Un twin-stick shooter cyberpunk. Le principal attrait est dans la musique générée procéduralement et dont le rythme dicte les actions du joueur (tir principal, secondaire, etc) et des ennemis (certaines de leurs actions se calent sur le tempo). Pas très profond ni intéressant passé la nouveauté de la mécanique. Nuh-huh

There is no Light: Un jeu d'action vu de dessus en 2D gropixel dans un univers sombre et sordide. Les combats inspirés Dark Souls sont bien punchy même si vraiment très punitifs. Peut être ?

Terra Nil: Un jeu écolo où on établi des installations terrestres sur des terres dévastées et désolées pour faire revenir la nature, avant de lever les voiles. Ça ressemble à un City Builder mais la précision et la planification nécessaire à la mission le rapproche plus d'un jeu puzzle. En solde ptet

Blast Master Zero 3 : Un jeu par les gars sûrs derrière Megaman Zero, ZX, Bloodstained Curse of the Moon et Mighty No.9 . C'est un mix entre du platformer Run & Gun et du top down shooter comme les très vieux commandos, dans une ambiance et un univers qui fleure bon les jeux d'actions japonais sortis sur GBA. Manque peut être d'un tuto et de quelques explications relatives aux différents pouvoirs. Pourquoi pas, si l'envie me prend..

Mechajammer : Un genre de RPG vu de dessus 2D gropixel dans un univers cyberpunk post apo. Novateur par son système de combat en tour par tour simultané qui rappelle Rogue et sa descendance nombreuse. La démo ne montre pas grand chose passé quelques dialogues assez insipide, de la baston contre des zombies écervelés, et une petite phase en buggy. S'ils arrivent à rendre ça intéressant, je prend

Accéder au message sur le forum


Kody - posté le 13/05/2021 à 14:37:01 (3865 messages postés)

❤ 6

Comme dit dans le titre. Un topic pour parler des jeux RPG Maker qui ont vendu leur âme au malin se vendent, que ce soit sur Steam, itch, GoG, la crèmerie locale et j'en passe. J'en profiterai pour monter une liste des jeux cités ici et pour poster des tests des créations que j'ai testé. N'hésitez pas à proposer des jeux à tester ou à mettre dans la liste !

La liste d'infamie:

- Fear & Hunger
- Helen's Mysterious Castle
- Hylics
- Jimmy & the Pulsating Mass
- LISA the Painful
- Omori
- OneShot
- To The Moon






image

Je profite de créer ce topic pour poster des éditions spéciales du Guide Machin, spécialisés dans ces jeux !

image



Sorti en 2011 en japonais et édité en anglais par Playism en 2016, Helen’s Mysterious Castle est un Dungeon Crawler atypique développé par Satsu sur RPG Maker 2003. Vous incarnez Helen, demoiselle vivant dans une cabane dans la forêt avec son frère Ardis. Décidant un jour de partir à l’aventure, l’héroïne s’enfonce dans les ruines proches, sans savoir dans quel incroyable périple elle s’engage.

image

Ce jeu présente plusieurs particularités notables, le plus important de tous étant le système de combat. En heurtant un monstre dans les dédales labyrinthiques du castel, Helen est provoquée en duel et doit défaire son opposant en usant de sa panoplie d’armes. Ici, point de niveaux, de statistiques nombreuses, d’éléments à prendre en compte. Tout ce qui compte c’est ce que vous utilisez. Vous trouverez au fil du jeu des armes et équipements possédant toutes trois statistiques améliorables en dépensant de l’expérience : attaque, défense et attente. Le calcul effectué pendant les combats est trompeusement simple : L’attente descend inexorablement jusqu’à 0 où l’action est effectuée. L’attaque endommage les points de vies et la défense, qui dépend de l’arme équipée en main, absorbe l’attaque.

image

Au début simple, ce système révèle toute sa complexité au fil du jeu, avec des ennemis qui contournent sournoisement le système ou qui anticipent certaines actions. Avec six équipements maximum à la fois, vous vous retrouvez avec un pierre-papier-ciseaux sous crack où chaque nouvelle action amène une nouvelle prise de risque. Ne vous inquiétez pas si vous finissez par mordre la poussière, vous réapparaîtrez au point de réapparition le plus proche, où un steak salibury vous attendra. Le manger vous donnera un point de vie supplémentaire, s’ajoutant à ceux que vous obtiendra en dénichant des boosters cachés dans le château. La mort ne ramène pas en arrière, surtout quand on prend en compte la possibilité de sauvegarder à tout moment.

image

Bon les combats, c’est bien joli, mais quid de la progression ? De l’exploration ? On peut dire que vu la durée du jeu, on est servi, avec un level-design qui devient de plus en plus compliqué. De petites énigmes viendront pimenter votre l’aventure dans les dédalles du mystérieux édifice. Le scénario du jeu, bien que très limité au début, révèle quelques bonnes surprises au fil de l’aventure. De toute façon, entre les combats, l’exploration et les quelques rebondissements, vous aurez peu de temps pour vous ennuyer pendant les environ 6 heures de contenu que le jeu offre.

image

D’ailleurs, graphiquement, qu’est-ce que ça donne ? Et bien le jeu ne casse pas trois pattes à un canard. La majeure partie des visuels sortent des ressources de base de RPG Maker 2000, 2003 et XP. Ne vous attendez pas à une orgie visuelle digne des plus grands projets coustomz. Néanmoins pendant les combats personnages sont représentés par des sprites animés, avec différentes animations selon les attaques. Quand à l’univers sonore, celui-ci fait bien le travail, avec des musiques entraînante, dynamique et parfois un peu triste.

En conclusion : Je n’en attendais pas grand-chose, et j’ai été très agréablement surpris. Très bon gameplay, graphismes très basiques, scénario peu présent mais qui réserve quelques surprises.

La note du Guide Machin™

image

Pour jouer au jeu ça se passe par là !

Accéder au message sur le forum


Kody - posté le 01/01/2020 à 17:23:03 (3865 messages postés)

❤ 1

Bon une fois n'est pas coutume, je vais faire mon roatse et poster sur le topic pour parler d'un anime qui n'a pas été discuté ici une seule fois depuis sa sortie en 2017 (et vous vous dites connoisseurs ! :F) et qui mérite bien ses titres de noblesse.

Houseki no Kuni / Land of the Lustrous

image

L'anime traite d'un lointain futur post-apocalyptique. Nous suivons le quotidien des "gemmes", des formes de vie cristallines humanoïdes et non genrées, chacune représentant un cristal différent et héritant de ses capacités. Guidées par Vajra, leur maître spirituel et professeur, les gemmes sont soumises aux incessantes attaques des mystérieux Sélénites contre lesquelles elles doivent se défendre. On suit Phosphophyllite (ou Phos), l'enjoué poids mort des gemmes, ne sachant ni se battre, ni se rendre utile à aucunes autres tâches, et à qui le maître donne une mission toute particulière: écrire une "histoire naturelle". Sorte d'encyclopédie de toutes les choses qui n'ont pas d'utilité sur l'île perdue qui sert de maison aux gemmes. Cette quête va mettre Cinnabar, gemme solitaire, sur le chemin de Phos.

Pourquoi regarder ?

- Parce que c'est beau et inspiré. Drôle, touchant et triste.
- Les scènes d'actions sont très bien animées (alors que tous les personnages sont en 3D)
- La bande son est envoûtante
- Parce que l'anime bouleverse les règles (ex: les gemmes ne peuvent pas mourir)
- Derrière, c'est le même studio que Beastars
- S'inspire de concept rarement vues dans les animes, comme le bouddhisme.



Malheureusement, la première saison ne couvre une partie du manga (que je recommande aussi, tant son style est unique). En espérant qu'Orange rempile pour une saison 2, après celle de Beastars.

Si jamais vous comptez regarder l'anime, je vous conseille de trouver les épisodes en .mkv et de lancer SVP pour avoir la plupart des animation en 60 FPS.

Accéder au message sur le forum

Aller à la page 1

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe - Mentions légales

Plan du site

Communauté: Accueil | Forum | Chat | Commentaires | News | Flash-news | Screen de la semaine | Sorties | Tests | Gaming-Live | Interviews | Galerie | OST | Blogs | Recherche
Apprendre: Visite guidée | RPG Maker 95 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker MV | Tutoriels | Guides | Making-of
Télécharger: Programmes | Scripts | Ressources | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
Jeux: Au hasard | Notre sélection | Sélection des membres | Tous les jeux | Jeux complets | Le cimetière | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Proposer
Ressources RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
Ressources RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
Ressources RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
Ressources RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis
Archives: Palmarès | L'Annuaire | Livre d'or | Le Wiki | Divers