Apprendre


Vous êtes
nouveau sur
Oniromancie?

Visite guidée
du site


Découvrir
RPG Maker

RM 95
RM 2000/2003
RM XP
RM VX/VX Ace
RM MV

Apprendre
RPG Maker

Guides
Tutoriels
Making-of

Dans le
Forum

Section Entraide

Jeux: Cure Seekers / Jeux: Princesse Emmentale / Interviews: Ccd-Tof / Sorties: dans mon quartier, remasterisé (...) / News: Alex d'Or 2020 : Les résultats ! / Chat

Bienvenue
visiteur !




publicité RPG Maker!

Statistiques

Liste des
membres


Contact

Mentions légales

118 connectés actuellement

10837214 visiteurs
depuis l'ouverture

976 visiteurs
aujourd'hui



Barre de séparation

Partenaires

Indiexpo

Akademiya RPG Maker

Hellsoft

Planète Glutko

New RPG Maker

BloGecko

Tashiroworld

Le Studio du Chat Vert

Tous nos partenaires

Devenir
partenaire



La création des personnages

Un petit guide pour vous aider sur les points importants de la création de vos personnages.

Ecrit par Jewok

Introduction



Les personnages sont un élément essentiel du jeu, mais trop de personnes en minimise l’importance. Les personnages sont l’âme même du jeu, car se sont généralement eux (sauf game-play spécial) qui font avancer l’intrigue. Comment imaginer une histoire intéressante avec des persos plats ? Ou plutôt, le problème est bien plus grand ! Car même une très bonne histoire, avec un scénar bien écrit et bien dirigé, si les persos sont inintéressants, ça risque fort d’occulter ces qualités. Les personnages ne sont-ils pas la représentation graphique de ce travail entièrement textuel ?

Mais qu’est ce vraiment qu’un personnage ?

Personnage



Le personnage. Vaste définition. On pourrait dire qu’il s’agit d’une élément interactif de type PNJ ou PJ. Mais je ne suis pas d’accord avec cette définition, trop «concrète ». Car pour moi un Personnage n’est pas un événement. C’est une facette entière du jeu et surtout de son scenario. Il peu très bien arriver qu’un personnage n’apparaisse même pas dans un jeu, malgré qu’il joue une importance capitale dans son scénario. J’appelle ça un personnage suggéré, ou un personnage subliminal.

Je préfère partir sur l’idée qu’on personnage correspond à la définition suivante : un être vivant qui possède un Background un minimum fouiller. Alors oui on pourrait se dire que « un background un minimum fouiller » est totalement subjectif, mais bon par là j’entend qu’il à au moins été travailler. Par exemple, je ne considère pas le paysan cloné sur la place du marché qui répète inlassablement « j’adore les salades »(dixit AdC) soit un personnage, là c’est un PnJ. Par contre, des qu’il est fait référence à un événement passé, non pas du background du jeu, mais du paysan lui-même, alors on peu parler de personnage.

Passons maintenant à la suite, on peu définir clairement ce qui rend un personnage intéressant : 2points : son Background, et les répercussions de celui-ci avec lui-même (personnalité et Cie).

Le background du personnage



On commence par donner les informations vitales, à savoir :
Date de naissance, lieu de naissance, père et mère. Attention, j’insiste bien : ces informations constituent la base de l’histoire de ce personnage, et auront d’importantes répercussions sur celui-ci. Attention aussi, les parents constituent eux aussi des personnages, meme si ils ne sont que sugerés. Et oui tout ça c’est un véritable engrenage !

En quoi tout cela est important ? Définir l’histoire du personnage influe sur sa mentalité, sa psychologie. Il faut raisonner logiquement. Si le personnage est né dans un petit village, il n’aura pas les mêmes croyances et les mêmes coutumes que celui de la vile de l’autre bout de la planète, a moins bien sur que tout ceci soit spécifié dans votre histoire par une pensée unique par exemple. Ceci est un exemple, à prendre en exemple. Il n’y à pas non plus la recette miraculeuse, mais il faut avoir une démarche logique de cause à effet.

Si l’on veut un personnage timide et renfermé, il faut définir « pourquoi est-il ainsi ? ». Il y a forcement eu un événement, ou une série d’événements déclencheurs. Et après, se demander pourquoi cet événement est arriver. Définir le Background d’un personnage,c’est comme assembler un puzzle. Chaque événement, chaque acte, même le plus faible, entraîne des conséquences plus ou moins importantes. C’est ce qu’on appelle la théorie du Chaos. Cet exemple archi connu résume bien l’idée : « le battement d’aile d’un papillon peu entraîner un cyclone de l’autre coté de la planète ».

Pour résumer, on part du présent du personnage, et on en définie les causes, de manière cartésienne, ou alors à l’opposé de manière totalement aléatoire si on vu créer un personnage totalement loufoque, mais même là la logique s’applique, elle est juste tête en bas. Mais je m’écarte du sujet là.

C'est là le secret en fait. Savoir faire une masse communes des evenements historiques qui s'enchevetrent les un dans les autres, entrainent des repercussions les un dans les autres.

Si vous faites un village, soyez conscient que, tout comme dans la realité, chaqun des personnages qui le peuplera aura une histoire personelle, formée surment avec les autres personnages de ce village, et que tout cela interagira avec le présent. Par consequent il y aura des rivalitées entres ces habitants, des histoires communes, bref tout un petit scenario pour ce village, integré dans la grande histoire. N'oubliez pas que meme si ça n'intervient pas dans l'histoire génerale, ce genre de choses est important à definir, si l'on veu faire des personnages interessants.

Ensuite ce village aura aussi des liens avec le village d'à coté, et hop encore une serie de fils conducteurs qui interviennent!

On peu ainsi créer des liens entre des personnages extremements espacés dans l'histoire. Certe cela peu paraitre anodin, oui la plupart des joueurs ne remarqueront pas, mais c'est le genre de truc qui donne un réel plus à l'histoire. C'est grace à ce genre de petites choses, des petits plus certe, mais qui aportent un grand plus à l'histoire, donant envie au joueur de se pencher un peu plus sur le fond, de flanner dans les environnements, de suivre meme le plus petit dialogue du plus petit personnage, au lieu de fonçer droit au but. Non seulement le joueur s'amusera plus et sera plus pris dans l'histoire, mais la durée de vie sera egalement emplifiée. Et plus important, vous pourez developper l'histoire, le scenario de maniere moin lourde que des phases de dialogue plus ou moin bienvenus, qui peuvent casser le rythme voir ennuyer le joueur.


Kalisto888 - posté le 22/12/2014 à 11:53:21 (3 messages postés)

❤ 0

Totalement d'accord. Merci !

Suite à de nombreux abus, le post en invités a été désactivé. Veuillez vous inscrire si vous souhaitez participer à la conversation.

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe - Mentions légales

Plan du site

Communauté: Accueil | Forum | Chat | Commentaires | News | Flash-news | Screen de la semaine | Sorties | Tests | Gaming-Live | Interviews | Galerie | OST | Blogs | Articles perso | Recherche
Apprendre: Visite guidée | RPG Maker 95 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker MV | Tutoriels | Guides | Making-of
Télécharger: Programmes | Scripts | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
Jeux: Au hasard | Notre sélection | Sélection des membres | Jeux complets | Tous les jeux | Le cimetière | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Proposer
Ressources RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
Ressources RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
Ressources RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
Ressources RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis
Archives: Palmarès | L'Annuaire | Livre d'or | Le Wiki | Divers