Oniromancie: Tests de jeux RPG Maker - Mon humble avis sur "Project Mnémosotis"


Comment ça marche?

Aëdemphia
Par Sylvanor

Fighting Robots Quest
Par Boulon

Forstale
Par Ødd Clock

Geex
Par roys

Inexistence
Par Falco

La Légende d'Ibabou
Par Zaitan

Lije
Par Gaetz

LoveMaster
Par Cuddlefox

Sarcia
Par Kaëlar

Super Mario RPG - Lost Souls
Par Omegabowser

Jeux: Monster World RPG / Jeux: Pif et Hercule / News: Mise à jour de RPG Maker 2003 / Tutos: Création de charset / Jeux: FAYLINAWA /

Chat  (15 connectés)

Bienvenue
visiteur !






publicité RPG Maker!

Statistiques

Liste des
membres


Contact

61 connectés actuellement

9265402 visiteurs
depuis l'ouverture

662 visiteurs
aujourd'hui

Groupe Facebook

Barre de séparation

Partenaires




TOP
GAMEMAKING


Les 5 plus
visités

Lunae, le baz'arts d'Emz0

Le studio du chat vert

Pixelandgame

Tashiroworld

HeyMakeGames

Au hasard

RPG Architect

Make-rpg

Final Fantasy VII Origin

Les deux derniers

Lunae, le baz'arts d'Emz0

Le studio du chat vert

Nos autres partenaires

Devenir
partenaire


Barre de séparation

Un site du réseau
War Paradise

Annuaires référenceurs




Mon humble avis sur "Project Mnémosotis"
Ecrit par Slivan de Naro

Bienvenue dans ma deuxième critique de jeu sur ce forum.
Aujourd'hui je me penche sur un titre étonnant: ''Project Mnémosotis'' de Nerem.

Pourquoi ai-je joué à Project Mnémosotis ?:

Une remise en situation s’impose: nous somme en Octobre 2016 et je viens de finaliser l'écriture de ma critique sur School Urban Legend (S.U.L. pour les intimes.)
Quelques jours plus tard, je reçois un message d'un dénommé ''nerem1991'' (que je nommerai Nerem pour plus de facilité):
Ce dernier me révéla alors qu'il avait apprécié ma critique et me proposa de tester la dernière version son jeu: Project Silencs (devenu ''Project Mnémosotis'' par la suite).
Dire que cette proposition fut une surprise ne serait pas assez révélateur pour décrire comment je me suis senti à ce moment là:
Moi, un petit membre de cette communauté, qui n'avait posté qu'une unique critique (blindée de fautes de surcroît), j'avais été contacté par un
créateur pour que je critique son travail déjà nominé pour les Alex d'Or ! Les bras m'en sont tombés.
J'ai alors patiemment attendu jusqu'au mois de mars 2017, prenant de temps en temps des nouvelles du développement, quand enfin
je pus commencer le jeu tant attendu.

Valait-il le coup d'attendre ?
Spoiler Alert: Définitivement oui.

Avant-Propos :

Si critiquer S.U.L. avait été une expérience facile, car le jeu était loin d'être parfait et possédait de gros points noirs, critiquer Project Mnémosotis a été beaucoup plus dur car le jeu est bon.

Au fur et a mesure que je rédigeais les lignes qui composent cette critique je me suis rendu compte que je n'était pas satisfait de cette dernière:
Je la trouvais maladroite, mal organisée, confuse et peu révélatrice de quoi que ce soit.

Je tenais donc a être honnête avec vous et vous annoncer que cette critique ne sera peut-être pas de la meilleur qualité.

Voilà, maintenant que ça c'est dit commençons sans plus attendre par:


I/ La Réalisation :

Alors: Si j'avais commencé par cette catégorie pour S.U.L., c'était parce que c'était son point fort et que j'enchaînais ensuite avec les points de qualité plus ''modestes''. Mais là, je ne sais pas comment classer mes paragraphes car il faut vous l'avouer : ce jeu est très bon sur beaucoup de points !

Bon assez de blabla, entamons cette critique:

-J'avais déjà vu des styles graphiques uniques, du Psychédélique de Yume Nikki au Dadaïsme crasseux de Dark Brain, mais Project Mnémosotis m'a positivement surpris:
Là où certains makers s'évertuent à faire des jeux de plus en plus détaillés, Nerem a lui fait le choix d'un style plus épuré pour son jeu.
Et cela fonctionne du feu de Dieu !

Ce jeu à possède une vraie identité graphique facilement identifiable : des couleurs appuyées, des décors simplifiés mais pas pour autant dénués de détails, des bustes de personnages permettant d'afficher une bonne dizaine d'émotions chacune et j'en passe.
De plus, Nerem à vraiment su s'approprier les fonctionnalités de ses outils: Je pense que presque 100% des ressources du jeu on été créées pour le dit jeu afin de coller à son style harmonieusement. Et je mets main à couper que toutes les maps on été faites en Parallax Mapping, ce qui représente une quantité de travail assez monumentale vu la qualité de ces dernières.

Bref, le jeu est beau et détaillé dans son propre style unique et original. Du très TRÈS bon boulot en somme ! Bravo !

-Pour ce qui est de l'ordre du son, je doit avouer ne pas avoir été particulièrement marqué par quoi que ce soit.
Ne vous méprenez pas : ce n'est pas du tout mauvais, bien au contraire ! Les musiques marchent bien et ne sont en rien désagréables mais aucunes n'est vraiment mémorable.

Pareil pour le sound design. Le seul point le concernant qui m'a un peu déconcerté est l'absence de bruitages lors du défilement des dialogues, laissant parfois place à un silence assez pesant.
Je ne sais pas pourquoi cela m'a frappé plus que dans d'autres jeux mais comme ça c'est dit.

La musique de combat (une piste de Persona 4 si je ne m'abuse) m'a également surpris : utiliser une chanson est un choix intéressant mais déroutant, surtout lorsque l'on ne s'y attend pas: En effet, les combats arrivent à la moitié de la partie et la musique qui les accompagnent tranche radicalement avec le reste du sound design du jeu.
Mais une fois la surprise passée, la piste audio trouve sa place dans l'ambiance sonore globale donc au final, ce n'est pas un mauvais choix.

Mais pour citer l'Autre : '' Ne jamais juger un jeu à ses graphismes, ou du moins un tout petit peu...mais vraiment un peu ! '' Et c'est pour cela que je passe désormais au:

II/Gameplay :

L'une des principales épreuves dans l'élaboration d'un jeu RM doit être le gameplay: Comment lui donner une identité propre ?

Nerem a trouvé une combine: La diversité.

Le jeu se découpe en plusieurs parties:

La première est assez basique, beaucoup de cinématiques (peut être même un peu trop), de présentations de personnages et quelques quêtes annexes du style ''trouver tel ou tel objet''...
Du classique en d'autres termes.
Mais en réalité cette première partie est là pour nous forcer à explorer la maison dans laquelle nos protagonistes se trouvent afin de pouvoir être plus efficace pendant la suite de votre aventure:

Car soudain, vous vous retrouvez avec une enquête sur les bras, des indices à récupérer et des vérités à dévoiler.
La recherche d'indices et d'alibi a été un moment très divertissant:
Un problème qui revient souvent dans les jeux à énigmes est le fait que ces dernières n'on parfois ni queue ni tête, les rendant assez frustrantes.
Mais ici, tout est logique est bien placé. Avec un peu de jugeote, on a vraiment l'impression de démêler un mystère au fur et a mesure que l'on trouve les preuves.
Et cette impression est très positive et gratifiante pour le joueur ! (Je reviendrai sur l’ambiance plus tard, ne vous inquiétez pas.)

A ce moment du jeu, après une enquête et des élément de gameplay horrifiques, je pensais avoir compris comment le jeu fonctionnait.
Et bien j'avais tord !

Parce que voilà que le jeu me balance des combats à la gueule, des équipements à acheter, des compétence à maîtriser etc...
Ce fut une énorme surprise !
Personnellement, j’avoue trouver ce virage à 180° un peu brutal, mais l'effet de surprise et de nouveauté compense largement cette transition un peu maladroite.

Bon alors là j'ai été admiratif depuis le début mais , celons moi, il y a un petit bémol à ce système de combat:
Certains affrontements sont DURS ! Mais attention je parle de combats qui deviennent soudainement difficiles ! Entre deux batailles contre des monstres de bas niveaux, vous pouvez vous retrouver contre des créatures qui vont vous rouler dessus si vous n'avez pas de chance, comme les Rancœurs Compétitives pour ne citer qu'elles. La plupart du temps, je préférais les éviter plutôt que de les affronter.
Elles ne sont pas impossible à battre mais elle sont très frustrantes à affronter, et la frustration est un sentiment qu'il vaut mieux, à mon avis, éviter dans un jeu.

J'ai pas grand chose à dire a propos des Boss: Ils sont bien, le deuxième étant peut être un peu plus facile que le premier, ce qui est une peu paradoxal.

Le vrai problème les concernant est qu'ils sont précédés de très longues cinématiques et que si vous mourrez face au Boss vous aller devoir vous la retaper EN ENTIER !
La solution serait de permettre de sauvegarder juste avant de vraiment commencer le combat.

En résumé: Réalisation: C'est cool, Gameplay: C'est cool.

Mais que serai ce jeu sans son...

III/Scénario :

Il m'est difficile de vraiment juger le scénario à sa juste valeur dans le sens où il n'est pas terminé:
En effet, ce jeu n'étant que la première partie d'une série, essayer de critiquer son scénario reviendrait à donner son avis sur un livre en n'ayant lu que le premier chapitre.

Mais je vais tout de même essayer:

-Premièrement, la diversité des ambiances du titre est probablement sa plus grande force.
Il veut tout être à la fois: un conte fantastique, un thriller psychologique ainsi qu'un polar en huis clos à la ''Dix Petits Nègres'' et il y arrive plutôt bien.
Les différentes parties, non contente d'être très bien construites individuellement, s’enchaînent naturellement ainsi que les ambiances qui les accompagnent.
Mais même si cette hétérogénéité est très appréciable, elle entraîne également quelques problèmes mineurs dans son sillage: Entre autre, le joueur peut se retrouver confus entre les différentes narrations qui lui sont proposées. Un polar ne s'écrit pas de la même manière qu'un récit fantastique et bien que Nerem maîtrise plutôt bien chaque types d'histoires, le jeu donne l'impression de se chercher une identité propre qu'il semble finalement avoir trouvé dans sa dernière partie.

Mais cette impression est contrebalancée par la qualité de la narration: Si je déplore la quantité de cinématique sans interactions au tout début du jeu, le reste n'en est pas moins bien écrit.
J'ai eu peur au démarrage que l'excuse de l'amnésie du protagoniste ne soit qu'un moyen cliché de faire de l'exposition mais il semblerai que ce ne soit pas le cas et que quelque chose d'important soit lié à ladite perte de mémoire. Seul la suite pourra nous le dire.

Lors de l'enquête, j'avais vraiment l'impression d'être un Hercule Poirot dans un Agatha Christie, a récupérer des témoignages, des indices et à révéler la vérité dans un grand rassemblement de personnages, comme dans un de ses romans.

Puis j'ai été charmé par cette idée de se retrouver dans un monde où les défauts refoulés des protagonistes se matérialise et où ils faut se découvrir et s'accepter soit même tout en combattant LITTÉRALEMENT nos pires peurs angoisses. (Après réflexion, on dirait un peu le concept de Silent Hill excepté le fait que dans le titre de Konami on ne peut pas vraiment se dégager de notre "nous" refoulé.)
Cette partie fait très psychanalyse des personnages, à la manière de Freud mais avec moins de canapés et plus de limaces géantes.

-En parlant de personnages (Transition de Oufguedin), ces derniers sont très attachants: Ils ont tous une personnalité et des buts différents. En définitive ils sont très humain.
De plus, comme dit précédemment, la partie dans la Forêt des Cendres permet intelligemment, de nous faire du développement de personnage et de nous faire explorer plusieurs concepts comme l’orgueil ou la jalousie à la fois par le prisme de la réalisation (qui sert toujours bien l’ambiance de chacune des zones) et par le prisme du gameplay.

J'attends avec impatience l'exploration du for intérieur du reste cast car, du peu que j'ai pu voir de leurs personnalité, cela promet d'être très intéressant.

Mais alors au final, tu me le conseilles ce jeu ?

Mais voyons mon cher Billy, bien sûr que oui ! Je pensait que c'était assez clair comme ça !

Project Mnémosotis est l'un de mes RPG Francophones préférés: Il contient de très bonnes idées que ce soit du côté du scénario, de l’ambiance, de la réalisation ou du gameplay.

Je doit cela dit lui faire une grosse critique: La fin est naze. Je dis ça dans le sens où le jeu avait enfin planté ses bases solidement, avait introduit tout les personnages, leurs buts, les enjeux et d'un seul coup...
BAM: ''Fin de la première Partie''. J'ai eu du mal a comprendre au début, me disant que c'était la fin du premier chapitre et que le jeu allait continuer. Mais non: Project Mnémosotis était bel est bien terminé, en tout cas pour l'instant.
Car oui, ''Project Mnémosotis'' n'est pas un ''nouveau jeu'' à proprement parler mais une refonte de son prédécesseur ''Project Silencs''.
Et si ce ''remake'' en valait la peine sur plein de points, j'espère maintenant que Nerem est satisfait du résultat et qu'il pourra aller serein vers la suite de son jeu.

En tout cas, si suite il y a, je serai là.

Allez, et comme disait Henri Durand : ''Adieu, mes amis ! Au revoir !''


Jason Malkovitch - posté le 26/03/2017 à 20:11:00. (253 messages postés)

Mon âge ? J'ai arrêté de compter, ça bouge tout le temps !

Très bonne critique :sourire3

Philippe ? C'est toi Philippe ? Mais qu'est ce que tu fais Philippe ? | Pays de Galle Indépendant ! | Je s'appelle Groot !


miduki - posté le 27/03/2017 à 14:14:07. (967 messages postés)

CA m'a donné envie d'essayer ce jeu. Dommage que tu n'es pas intégrer des screens à ton pavé^^

Projet Gaïa 5 : http://www.rpg-maker.fr/index.php?page=forum&id=26241_______________________________La derniere femme : (Hentaï RPG/interdit -16ans) http://www.rpg-maker.fr/index.php?page=forum&id=22777 ____________________________________ LES CHRONIQUES DE GAÏA : 100%MULTIMAKING ouvert à tous ! http://www.rpg-maker.fr/index.php?page=forum&id=24199


winterskill - posté le 30/03/2017 à 17:05:50. (857 messages postés) - geniesdumal

Empereur des bons gros meuh

@miduki : pas faux

"pommes de rainette et pommes d'API, API API Rest-e" | "A combattre sans périls, on triomphe sans gloire" - le cid ; (oui mais on gagne quand même non?...) | à soutenir absolument : https://www.kickstarter.com/projects/1264023666/bushido-the-way-of-men

Suite à de nombreux abus, le post en invités a été désactivé. Veuillez vous inscrire si vous souhaitez participer à la conversation.

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe

Plan du site:

Activité: Accueil | News | Forum | Flash-news | Chat | Commentaires | Galerie | Screen de la semaine | Sorties | Articles perso | Livre d'or | Recherche
Jeux: Index jeux séparés | Top Classiques | Top Originaux | Les autres | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Jeux complets | Proposer
Rubriques: Le Wiki | Collection Oniro | Tutoriaux | Scripts | Guides | Gaming-Live | Tests | Making-of | Interviews | Articles perso | OST | L'Annuaire | Divers | Palmarès
Hébergés: Aëdemphia | Fighting Robots Quest | Forstale | Geex | Inexistence | La Légende d'Ibabou | Lije | LoveMaster | Sarcia | Super Mario RPG - Lost Souls
Ressources: Jeux | Programmes | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis