[RPG-MAKER.FR] Oniromancie: tout l'univers de RPG Maker en français - Tests de jeux RPG Maker - Nivalis, par eXaHeVa

Oniromancie: Tests de jeux RPG Maker - Nivalis, par eXaHeVa


Découvrir
RPG Maker

RM 95
RM 2000/2003
RM XP
RM VX/VX Ace

Apprendre
RPG Maker

Guides
Tutoriels
Astuces
Making-of


Comment ça marche?

Aëdemphia
Par Sylvanor

Fighting Robots Quest
Par Boulon

Geex
Par roys

Inexistence
Par Falco

La Légende d'Ibabou
Par Zaitan

Nylu
Par NanakyTim

Sarcia
Par Kaëlar

Super Mario RPG - Lost Souls
Par Omegabowser

News: Game design: ouvrir son jeu aux (...) / News: Des jeux et des screens / News: Alex 2019 : tests et nominations (...) / Jeux: Wendy Whedon / Sorties: Wendy Whedon /

Chat  

Bienvenue
visiteur !




publicité RPG Maker!

Statistiques

Liste des
membres


Contact

Mentions légales

133 connectés actuellement

10212675 visiteurs
depuis l'ouverture

1130 visiteurs
aujourd'hui

Groupe Facebook

Barre de séparation

Partenaires






TOP
GAMEMAKING


Les 5 plus
visités

Akademiya RPG Maker

Alex d'Or

Blog of Chaos17

BloGecko

ConsoleFun

Au hasard

Guelnika & E-magination

Le Studio du Chat Vert

RPG Maker VX

Les deux derniers

Zarok

Akademiya RPG Maker

Nos autres partenaires

Devenir
partenaire


Barre de séparation

Un site du réseau
War Paradise

Annuaires référenceurs




Nivalis, par eXaHeVa
Ecrit par mtarzaim

image
par eXaHeVa



Fiche du jeu : http://www.rpg-maker.fr/index.php?page=jeux&id=505





De l'importance du choix
Laszlo s'éveille sur un sol de pierre.
Vêtements en lambeaux et mémoire en charpie, il ne sait ni où il se trouve, ni comment il a atterri là.
N'ayant d'autres choix que de s'aventurer dehors, il parvient à un village aussi enneigé qu'isolé, entourée d'une profonde forêt de sapins.
Laszlo n'a pas le temps de faire plus ample connaissance avec les villageois, que le chef de la communauté est retrouvé assassiné dans sa maison.
Poussée par la divination d'une jeune femme, il part à la recherche de l'Exilé, seul membre du village à habiter dans la forêt, que l'on dit maudite ...

image



De l'importance de l'outil
Nivalis est un court métrage interactif, conçu sous RPG maker XP.
Cela signifie que l'histoire prime sur tout le reste, et que les actions du joueur sont réduites au strict minimum.

Nivalis ne déroge pas à cette règle, et se rapproche plus d'une Visual Novel (AIR, Phoenix Wright) que d'un RPG classique.
Il est étonnant d'ailleurs qu'eXaHeVa est choisi RPG Maker pour ce type de projet.
En effet, Nivalis fait la part belle aux longs travellings, aux effets de perspectives et aux angles de caméra.
Une véritable gageure à réaliser sous RPG Maker, et une preuve de la maitrise technique du bonhomme.

Il aurait néanmoins été plus logique de passer par Adventure Game Studio, bien plus à l'aise avec les panoramas et les déplacements de profil.
Ce détail mis à part, Nivalis ne souffre pas de cette erreur de casting, et le joueur n'y voit que du feu.
Ou plus exactement, de la neige.


De l'importance des visuels
eXaHeVa nous offre du tout custom.
Comprenez que tout est fait de ses propres mains.
Des décors aux personnages, des portraits aux menus, rien ne vient des RTP.
Cela donne tout de suite une touche très personnelle au jeu.

Les paysages respirent la mélacolie, l'omniprésence de la neige jouant beaucoup sur la pesanteur des lieux.
Laszlo est au milieu d'un monde presque vide, entre sommeil et mort.
Si l'on peut reprocher un certain laxisme dans la perspective des objets, et une peinture parfois grossière, le résultat est là.
Nivalis est unique et forme un tout cohérent.

Au niveau de la mise en scène, eXaHeVa nous gâte avec des cinématiques que ne renierait pas Aëdemphia.
Très esthétisées, pour ne pas dire figuratives, ces nombreux intermèdes animés participent encore davantage au but introspectif du jeu.
Cerise sur le gateau (au sucre glace bien sûr ^^ ), on peut dès le menu, animé s'il vous plait, jouir des bonus du jeu (artworks, storyboards et musiciens).
Tout bon donc.


De l'importance de la bande son
Pourtant, malgré des visuels qui renvoient à la niche bon nombre de projets RM "sérieux", c'est bien la musique qui occupe le devant de la scène.
Je suis tenant de la théorie selon laquelle c'est la musique, plus que les graphismes, qui véhicule les émotions.
Et Nivalis en est une parfaite illustration.
La bande son du jeu, spécialement composée par des artistes amateurs du net, donne toute la consistance à l'univers dessiné par eXaHeVa.
Chaque note évoque la tristesse, chaque instrument provoque le frisson.
Sans sa musique, et malgré tout le talent de son makeur, je ne pense pas que Nivalis serait aussi touchant qu'il ne l'est en l'état.
Le générique de fin notamment, vous trottera longtemps dans la tête.
Une mélodie magnifique cloturant Nivalis d'une bien belle façon.
Ajoutons à cela certains dialogues doublés et des bruitages feutrés.
La perfection donc.


De l'importance des interactions
Alors ?
Nivalis serait-il le jeu parfait ?
Et bien ... non.
Car si eXaHeVa a soigné beaucoup de choses dans son bébé, il a fait l'impasse sur l'essentiel : le jeu.

Bien sûr, il annonce la couleur dès le début : Nivalis est un court métrage interactif.
Il y a avait pourtant matière à 'jouer" beaucoup plus.
En tout et pour tout, votre action se bornera à aller d'un point A à un point B, à trouver un objet et à parler à quelques personnages.
Les interactions avec le décor sont réduites au minimum, peu de place à l'exploration, et aucun moyen d'en savoir davantage sur Nivalis que ce que l'auteur veut bien nous animer.
J'ai souvent eu l'impression d'être un lecteur, dont la seule fonction est de tourner les pages.

Nivalis est de plus un jeu court.
Une durée de vie faible est une bonne chose en générale pour un jeu amateur.
Qui a envie de passer 200 heures sur un jeu bricolé par un obscur gugusse, au risque de rencontrer le bug qui tue, grillant définitivement vos sauvegardes et tout le temps passé dessus ?
Soyons honnête, en tant que joueur occasionnel, un jeu amateur long est plus souvent rédhibitoire qu'autre chose.
Malheureusement pour Nivalis, sa brièveté est sa principale faiblesse.
Car plus que les interactions, le jeu manque de lien émotionnel entre le joueur et les personnages.

La psychologie de Laszlo est ainsi très largement ignorée.
Son passé, ses raisons, ses buts, ses proches, son monde, tout cela ne nous est que très brièvement révélé dans des cinématiques épilepitiques.
Plus proche de la moule souffrant du syndrome d'Asperger, le héros dialogue peu, réagit rarement, et ne se questionne jamais.
Difficile pour le joueur de savoir comment il en est arrivé à cet état, ni même ce qui le pousserait à en sortir.
A peine a-t-il le temps d'apercevoir le personnage, que la fin du jeu résonne déjà.
Même problème pour les autres protagonistes, dont les liens avec Laszlo semblent aussi ténus qu'hypothétiques.
Parce que Nivalis s'achève trop vite, le joueur n'a ni le temps, ni les moyens de s'attacher aux personnages.

Il aurait été pourtant simple de remédier à cela.
Comme Baser le gameplay sur la collecte d'objets, permettant autant à Laszlo de gagner en profondeur, qu'au joueur de découvrir à son rythme les tenants et les aboutissants.
Ainsi, la durée de vie aurait été rallongée à moindre frais.
Mais surtout, le joueur se serait senti bien plus impliqué dans l'histoire.
L'épilogue, suggérant le choix final fait par le héros, aurait ainsi été la réussite du joueur, ayant "sauvé" Laszlo à travers les objets patiemment collectés.
Plus d'interactions avec les personnages aurait également offert de nouveaux horizons ... et éliminer des incohérences (pourquoi Laszlo obéit-il si docilement à une parfaite inconnue ? Qui est le Maire pour Laszlo ? Comment Océane et Laszlo ont pu construire une relation amoureuse ? ).
L'allégorie des sapins, la neige, le marchant masqué, la tour, le conte du grand arbre ...
Tous ces détails sont laissés à l'appréciation du joueur, qui ne peut qu'hypothéquer sur le vrai et le faux de ses déductions.

Alors, que retenir de Nivalis ?
Un bon jeu, assurément.
Un jeu grandiose, si eXaHeVa avait laissé au joueur plus de temps pour comprendre le monde qu'il a méticuleusement créé.


image




Citation:

Ecriture : C+
Il y a un bon travail sur le background.
Malheureusement, tout n'est que suggestions et hypothèses.
On n'apprend que peu de choses sur les personnages, alors qu'il y aurait tant à dire, et plus encore à comprendre.
Quelques certitudes pour beaucoup de questions au final. Dommage.


Graphisme : A
Fait main avec inspiration, Nivalis est un jeu beau.
Parfois maladroit avec la perspective et l'animation.
Mais on ne peut que saluer le travail effectué, à la fois maitrisé et sensible.


Bande son : A+
La grande réussite du jeu.
Parfaitement adaptée et génératrice d'émotions.
Une ambiance glacée, décrivant à merveille un monde plongé dans les ténêbres blancs.
Dans l'attente d'un hypothétique redoux ... ou d'un hiver éternel.


Global : B
Nivalis est une belle histoire. Mais un mauvais jeu.
Trop court, trop dirigiste, trop avare en information, le joueur reste sur sa faim.
Il y avait tout un livre à raconter, mais Nivalis ne nous en offre qu'un chapitre.
Mais quel chapitre !


Les + :
- La bande son
- Le graphisme
- la logique du Tout custom
- La mise en scène


Les - :
- Trop court
- Trop peu interactif
- Un univers à peine effleuré




Rappel du barême :
A = excellent, rien à redire, c'est le grand amour <IMG SRC="
B = bon, pas de grosse tares, amitié et plus si affinités <IMG SRC="
C = correct, peux mieux faire, tolérable <IMG SRC="
D = joliment raté, merdiquement naze, ennemi à vie ! :fache1

Disclamer :
Bien qu'ayant essayé d'être objectif, un test reste toujours une affaire de goût et ne reflète donc pas un avis définitif et partagable par tous.
Merci de garder en tête que ceci n'est pas une vérité absolue, juste un ressenti parmi les 7 milliards d'autres possibles (minimum).



Rockmik - posté le 10/02/2010 à 16:44:49. (12670 messages postés) - honor

En ligne

Citation:

Tous ces détails sont laissés à l'appréciation du joueur, qui ne peut qu'hypothéquer sur le vrai et le faux de ses déductions.


Considère tu en ce sens qu'un film comme Shining ou 2001 odyssée de l'espace sont ratés de par leur nombreux aspects inexpliqués ?

Les ramens, c'est délicieux.


mtarzaim - posté le 10/02/2010 à 17:52:28. (2926 messages postés)

Anaxagoras -500 BC

Pour faire dans l'analogie, c'est comme si la scène du bar avait été zappée dans Shining, ou que 2001 commençait après que HAL est zigouillé tout l'équipage sauf un.

Je pense que pour Nivalis, il manque une part importante de l'histoire, qui aurait permis au joueur de comprendre pourquoi Laszlo est ainsi, et pourquoi il décide de changer.
De même, je n'ai toujours pas compris ce que les deux filles viennent faire là dedans. Ou même si elles ont une utilité scénaristique. :p

D'ailleurs, j'ai trouvé shining assez maladroit dans son déroulement (mais à l'époque, ça devait être du jamais vu), et HAL était méchament sous-exploité dans 2001.

Perso, je lui préfère Scharwzy dans T2 et GERTY dans Moon 2009.
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18947394&cfilm=136189.html
Un film à voir si vous avez aimé l'ambiance de Nivalis.

Projets terminés : DIX Life Precious - TheFrogStudio.Net


Roi of the Suisse - posté le 10/02/2010 à 23:07:45. (21669 messages postés) - staff

La BA du jour : on va défendre les opprimés s'ils sentent pas trop mauvais

Rockmik: Dans 2001 Odyssée de l'espace, j'ai pas encore trouvé comment
l'ordinateur finir par penser par lui-même, j'essaie de faire pareil avec le mien
mais j'arrive pas :-/


Ah ! Le test de Nivalis par... eXaHeVa ???
OMG WTF BBQ ! Mais il va en profiter pour faire de la pub gratuite !

Citation:

eXaHeVa nous offre du tout custom.

Et voilà ! Il parle comme s'il était pas lui ! Quelle prétention ! :F

Citation:

Alors, que retenir de Nivalis ?
Un bon jeu, assurément.
Un jeu grandiose

Groumpf ! Qu'est ce que je disais...


Bon récapitulatest sinon.
Il faudrait prendre Nivalis comme base pour l'agrandir et le compléter
scénaristiquement et surtout en taille de l'univers à explorer, pour en faire
un film interactif plus construit et plus riche, parce que le concept initial
vaut le coup je pense.


mtarzan a dit:

je n'ai toujours pas compris ce que les deux filles viennent faire là dedans. Ou même si elles ont une utilité scénaristique. :p

Pour la parité, il y avait déjà trop de personnages hommes :F

Es-tu une star ? | Kujira no Hara : télécharger, topic du jeu | Polaris 03 : télécharger, topic du jeu | Planète Glutko


Zeus81 - posté le 11/02/2010 à 00:16:58. (11071 messages postés)

Si tu veux mtarzaim, c'est à la fin qu'on comprend tout, mais j'ai l'impression que c'est pas ton cas.
C'est lol d'ailleurs de parler de "sauver" Laszlo.


Alkanédon - posté le 12/02/2010 à 18:53:12. (7619 messages postés)

Citoyen d'Alent

Citation:

Nivalis est une belle histoire. Mais un mauvais jeu.


Ca ... c'est le truc qui ...:doute1 qui fait mal quand même ...

En gros, tu penses que
"Tu dessines bien... mais... eh ! ... ton jeu c'est de la merde quoi !" :F

C'est vrai que c'est court par contre! et c'est dommage !

Allez-y voir donc. Et followez-moi


minusc - posté le 13/02/2010 à 11:04:37. (239 messages postés)

Citoyen de Rapture

Bah, perso j'ai passé un bon moment en y jouant. Le seul vrai problème d'après moi, c'est que quand on arrive à the révélation à la fin, on n'a pas eu le temps de s'attacher plus que ça au héros. Donc on s'en fou un peu. On est pas traumatisé comme on l'est pas certains film ou certains jeux-vidéo (je pense à Off ou à Bioshock, voir même Metal Gear même si c'est un peu moins fort, puis très récemment Mr Nobody) parce que ça fait à peine une grosse heure qu'on le connait, et c'est à peine si on voit son visage et qu'on sait son prénom. C'est un peu dommage... Mais je trouve que pour l'ambiance et les graphismes superbement réalisée, on se doit malgré tout d'y jouer !

http://www.hordes.fr?ref=Minusc


eXaHeVa - posté le 13/02/2010 à 16:48:12. (1558 messages postés)

fou furieux

Hoy je viens de lire le test! Merc déjà d'avoir pris le temps d'y jouer et d'avoir rédiger ce test très flatteur! Merci beaucoup!

Pour revenir sur certains point, oui je suis entièrement d'accord, le jeu est trop court... D'ailleurs j'avais prévu pas mal d'autres truc, mais qu'au final j'ai du rayer par manque total de temps.

J'avais terriblement peur de ne pas arriver au bout de ce "jeu", alors que j'y ai passé une année complète, et de manière vraiment acharnée...

Donc pour la durée du jeu oui, mais personnellement, j'aurais aussi eu peur que le joueur s'ennuie avec un jeu plus long. Donc personnellement ça ne me dérange pas.


Quand détails que tu mentionnes, he bien saches que pour le scénario... Ahah, tout est écrit et tu peux avec les éléments du jeu reconstituer quasiment la vie entière de Laszlo, tu peux savoir qui est le maire, qui sont les deux filles, leur liens etc.

Deux-trois personnes qui ne connaissait rien au scénario me l'ont déjà complètement déballé, donc oui, il y moyen de comprendre et j'en suis d'ailleurs rassuré, car c'était volontaire de rendre le tout flou... j'avais peur de l'avoir trop rendu flou.

Il y a donc moyen de savoir pourquoi Laszlo obéit à une "parfaite inconnue", comme Laszlo et Océanne ont-il pu construire une relation amoureuse (bien que ce soit beaucoup moins claire, je te l'accorde...)... wala.


Enfin bon, je ne cherche pas à me justifier, tu as raison sur la quasi totalité de ton test. Mais je ne cherchais pas du tout à faire un "jeu" comme précisé, et je ne tenais pas à que l'on puisse visiter plus d'endroit que Nivalis. Tout simplement parce que dans la concordance par rapport au scénario c'est tout simplement impossible. :)


Enfin, je suis vraiment touché par ce test (youpi, c'est le premier test d'un de mes jeux. *_*) donc merci mille fois, j'espère que tu as tout de même passé un bon moment!


Minusc: oui c'est vrai que par la courte durée du jeu, y'a le problème qu'on a pas trop le temps de s'attacher à laszlo. :s dommage c'est vrai...

En tout cas merci à tous, vous avez l'air d'avoir aimer le jeu... ^^

J'espère que les suivants vous plairont autant. :)

Ah oui, et sinon j'aime beaucoup les explos*BOUM*

Suite à de nombreux abus, le post en invités a été désactivé. Veuillez vous inscrire si vous souhaitez participer à la conversation.

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe - Mentions légales

Plan du site:

Communauté: Accueil | News | Forum | Flash-news | Sorties | Chat | Commentaires | Galerie | Blogs | Articles perso | Screen de la semaine | Palmarès | Livre d'or | Recherche | Interviews | OST | L'Annuaire | Divers
Apprendre: Le Wiki | Tutoriels | Guides | Gaming-Live | Tests | Making-of
Télécharger: Programmes | Scripts | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
Jeux: Index jeux séparés | Top Classiques | Top Originaux | Les autres | Collection Oniro | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Jeux complets | Proposer
Hébergés: Aëdemphia | Fighting Robots Quest | Geex | Inexistence | La Légende d'Ibabou | Nylu | Sarcia | Super Mario RPG - Lost Souls
Ressources RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
Ressources RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
Ressources RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
Ressources RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis