Day.png);">
Apprendre


Vous êtes
nouveau sur
Oniromancie?

Visite guidée
du site


Découvrir
RPG Maker

RM 95
RM 2000/2003
RM XP
RM VX/VX Ace
RM MV/MZ

Apprendre
RPG Maker

Tutoriels
Guides
Making-of

Dans le
Forum

Section Entraide

Jeux: Pillar Town / Sorties: Dread Mac Farlane - Complet / Sorties: "Dread Mac Farlane", (...) / Tutos: Checklist de la composition (...) / Sorties: Dread Mac Farlane - episode 8 / Chat

Bienvenue
visiteur !




publicité RPG Maker!

Statistiques

Liste des
membres


Contact

Mentions légales

470 connectés actuellement

29635165 visiteurs
depuis l'ouverture

6937 visiteurs
aujourd'hui



Barre de séparation

Partenaires

Indiexpo

Akademiya RPG Maker

Blog Alioune Fall

Fairy Tail Constellations

Alex d'Or

Hellsoft

Level Up!

Tous nos partenaires

Devenir
partenaire



Liste des messages insérés dans des blogs

Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44


Nemau - posté le 12/05/2024 à 11:52:04 (52364 messages postés) - honor -

❤ 1

The Inconstant Gardener

The Banshees of Inisherin (Martin McDonagh, 2022) : L'hstoire se passe durant l'entre-deux-guerres, sur une île irlandaise ne comptant que quelques hameaux. Colm, le meilleur ami de Pádraic, décide de ne plus lui parler du jour au lendemain. Ce dernier se demande pourquoi, et vit très mal ce rejet. Plus il tente d'améliorer la situation, plus les choses s'aggravent.

image

Excellent. Ce quatrième long-métrage de Martin McDonagh (In Bruges, Three Billboards) est à la hauteur des trois premiers. Mention spéciale à Colin Farrell, brillant dans un rôle tout en nuances.



Pig (Michael Sarnoski, 2021) : Un ermite part à la recherche de son cochon truffier qu'on lui a enlevé.

image

C'était très bien. Nicolas Cage est très bon, et l'histoire est assez originale.

Quel RPG Maker choisir ?Ocarina of Time PCPolaris 03 • Le matérialisme c'est quand tu as du matériel.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


harusame - posté le 16/04/2024 à 22:23:34 (759 messages postés) - staff -

❤ 4

La team d'E-magination a encore participé à la dernière Ludum Dare. (Garywiss, Kafu, GCake, Flane et moi-même)
Le thème était cette fois Summoning.

On a réalisé le jeu Alien Summoner
image

Les détails sur comment jouer et quelques images sur le site du Ludum Dare
https://ldjam.com/events/ludum-dare/55/alien-summoner

Et pour jouer directement dans le navigateur, vous pouvez aller sur la page itch.io
https://gcake.itch.io/alien-summoner

image

« Close the World, Open the nExt »

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Nemau - posté le 22/03/2024 à 14:53:31 (52364 messages postés) - honor -

❤ 1

The Inconstant Gardener

The Pig, the Snake and the Pigeon (周處除三害, Wong Ching-po, 2023) : Un malfrat, atteint d'un cancer en phase terminale, découvre qu'il est le troisième homme le plus recherché de Taïwan. Il décide de retrouver et de tuer les deux premiers pour terminer sa vie au sommet de sa gloire.

image

Très bonne découverte, merci à Créa de nous en avoir parlé (voir page précédente). Wikipédia le décrit comme un "black comedy action thriller film", mais l'aspect comédie est peu présent. Le film est assez violent, mais si vous n'avez pas de problème avec ça je vous le recommande.

Attention, ce qui suit contient d'importants spoilers, et est adressé aux personnes ayant vu le film.

Lorsque Chen Kui-lin, le personnage principal, annonce à la médecin qu'il a kidnappé son fils, au premier abord j'ai trouvé la réaction de cette dernière un peu trop légère. Ceci dit elle connaît bien le héros, elle sait qu'il n'est pas un salaud, de plus le comportement globalement apathique de ce personnage s'explique par le twist final. Et puis, ça change un peu de ces films américains dans lesquels les personnages en font beaucoup trop.

À un moment, j'ai eu un peu peur que le film soit pro-secte. Mais quand Chen Kui-lin fait incinérer sa boîte contenant son argent et sa montre, on voit que les flammes ne sont pas très puissantes et ça m'a mis la puce à l'oreille. Puis, quand l'enfant vomit du liquide noir, j'ai compris pour de bon qu'il y avait une supercherie. J'ai trouvé un peu facile, d'un point de vue scénaristique, que Chen Kui-lin s'échappe du cercueil comme ça, d'autant qu'il s'est pris un coup de couteau. Je regrette également un peu qu'il assassine la plupart des adeptes de la secte, alors que seuls le gourou sa compagne et leurs quelques sbires sont coupables.

Le twist final est très fort et vraiment inattendu. Je trouve ça bien que Chen Kui-lin se montre compréhensif et n'en veuille pas à la médecin, ça permet de regarder la fin du film sans être frustré. J'ai trouvé que tout ce qui se passait après le twist était un peu trop long. Ceci dit, si le but du réalisateur est d'émettre une critique de la peine de mort, c'est assez réussi.

Quel RPG Maker choisir ?Ocarina of Time PCPolaris 03 • Le matérialisme c'est quand tu as du matériel.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Roi of the Suisse - posté le 22/03/2024 à 14:48:56 (29889 messages postés) - honor -

❤ 2

Chanter l'hyperchleuasme

Géométrie scénaristique d'Ocarina of Time

Tout ce qui suit m'a traversé l'esprit, je le note ici. Peut-être que ça intéressera quelqu'un.

Chaque donjon/chapitre a sa propre thématique, et observée à travers le prisme du temps qui passe. Cette thématique est véhiculée par un personnage (qui se trouve être le sage du donjon en question) (une bonne histoire est portée par de bons personnages).

Pour Saria, c'est l'amitié ; pour Darunia, c'est la fraternité (famille) ; pour Ruto, c'est l'amour. Ces thèmes ne sont pas des thèmes quelconques qui n'ont rien à voir entre eux : ce sont les plus forts liens qui existent entre les gens.

image
Les trois joyaux



Impa et Nabooru, c'est un peu particulier. Je dirais comme ça que Impa c'est la loyauté (envers le Bien/la justice/la famille royale/Zelda) et que Nabooru c'est la rebellion (face aux autres Gerudo/aux sorcières/Ganondorf/au Mal/à la barbarie). La loyauté et la rébellion sont des thèmes opposés, il y a également une forme de symétrie entre ces deux thèmes/personnages ajoutés à la fin du jeu. Je pourrais même dire que la loyauté se rapproche du premier triangle thématique, puisque c'est aussi un lien fort d'attachement.

J'aime beaucoup cette géométrie 1 chapitre = 1 donjon = 1 personnage = 1 thématique. Il n'y a pas ça dans Link's Awakening ou dans Minish Cap par exemple. Même si chaque chapitre comporte sa péripétie, les thématiques ne sont pas liées entre elles.

Les sermons de Sheik (pour introduire les chants de téléportation) mettent parfois en lumière ces thèmes. Ou bien c'est mentionné dans le discours du sage une fois révélé.

Saria

"The flow of time is always cruel... its speed seems different for each person, but no one can change it... A thing that does not change with time is a memory of younger days..."

=> Mouais bof. Ça insiste plus sur la nostalgie.

Sinon, il y a le discours de Saria lors du départ de Link :

"Oh, you're leaving... I knew... that you would leave the forest... someday, Link... Because you are different from me and my friends.... But that's OK, because we'll be friends forever... won't we?"

Ça n'est pas juste de l'amitié, ils sont amis d'enfance (osana-najimi). C'est un concept plus précis que l'amitié en général.
Quelle est l'intersection entre le concept d'amitié et le concept de temps ? Les amis d'enfance sont parfois perdus (on prend une autre route qu'eux), mais pas oubliés. Ce sont des souvenirs que l'on chérit, d'un temps que l'on ne pourra plus jamais revivre.

Saria est très lapidaire dans son discours d'intronisation dans le saint royaume, elle est très affectée par le fait de s'être fait arracher son ami par les mains du destin. Elle coupe court à la conversation. Contrairement à Darunia et Ruto, qui offrent une dernière réplique après le médaillon, Saria est remplacée par le narrateur :

Saria will always be... your friend...

Darunia

"It is something that grows over time... a true friendship. A feeling in the heart that becomes stronger over time. The passion of friendship will soon blossom into a righteous power and through it, you will know which way to go... This song is dedicated to the power of the heart."

=> Ah ici Sheik parle d'amitié.

Mais Darunia parle de fraternité, lui :

"Don't forget... Now you and I are now true Brothers!" (obtention du macguffin)

Bon, il y a une porosité entre les deux concepts, parce qu'ils sont frères de sang. C'est un concept plus précis que juste l'amitié en général ou la fraternité en général. Comme pour Saria qui n'est pas une amitié classique, c'est une amitié d'enfance. J'aime bien que chaque thématique ne soit pas illustrée par un cas classique/cliché, c'est bien qu'il y ait une particularité/spécificité. C'est plus riche, plus épais.

Ruto

"Time passes. people move, like a rivers flow it never ends, a childish mind will become noble ambition, young love will become deep affection, the clear waters surface reflects growth, now listen to the serenade of water to reflect on yourself."

=> Le texte de Sheik est éclairant pour une fois. C'est un amour d'enfance qui s'approfondit avec le temps, qui devient un amour adulte. Cet amour est transformé de la puérilité à la maturité.

"And now I grant my eternal love to you."

Nabooru

"Even though our laws say that lone male Gerudo must become King of the Gerudo, I'll never bow to such an evil man!"

Impa

Je ne vais pas détailler, elle ne fait que dire à droite à gauche qu'elle sert Zelda et la famille royale, elle est sheikah, c'est leur rezondetoru, comme on dit dans le Limousin.
https://en.wikiquote.org/wiki/The_Legend_of_Zelda:_Ocarina_of_Time


Tous les personnages éveillés au rang de sage sont destinés à se sacrifier. Oh c'est un peu tragique. Ocarina of Time est une tragédie. Les gens avec lesquels Link crée les liens les plus forts (ami d'enfance, frère de sang, amoureuse, etc.) meurent pour sauver le royaume. Ses années de jeunesse lui sont volées lorsqu'il retire l'épée du socle, et même si Zelda croit lui rendre en le renvoyant dans le passé à la fin du jeu, ça ne sera jamais pareil, il a vu tous ses proches mourir, et il a déjà été adulte, on ne peut plus être enfant quand on a déjà été adulte. Ce qui explique pourquoi il quitte le royaume au début de Majora's Mask.

image
La grosse déprime




Quid des autres Zelda ?

En parlant de Majora's Mask d'ailleurs, il y a des théories qui disent que les 5 régions du jeu (Bourg-Clocher, Palais Mojo, Village Goron, Baie Zora, Canyon d'Ikana) correspondent aux 5 phases du deuil (déni, colère, marchandage, dépression, acceptation) : Bourg-Clocher maintient l'organisation du festival malgré la fin du monde manifeste, le roi Mojo est furax, etc. Il y aurait une géométrie scénaristique dans Majora's Mask également, et ça ne serait pas surprenant, vu que l'équipe était presque la même.
C'est très séduisant, mais bon, on s'aperçoit que les gens qui nous vendent ça essaient un peu de faire rentrer un rond dans un carré, ça ne colle pas super bien avec tous les chapitres. J'ai envie d'y croire quand même.

Les Zelda suivants se sont juste contentés d'appliquer la recette Zelda, mais on ne retrouve pas forcément de géométrie/symétrie thématique dans leur écriture.
Il faudrait voir avec les héros des donjons/chapitres Breath of the Wild et Tears of the Kingdom si on peut trouver une telle géométrie thématique. Peut-être que oui, peut-être que non.

Pour celui qui fait un jeu Zelda, il peut se demander quelle est la thématique de chaque chapitre/donjon. Est-ce que chaque chapitre est une péripétie indépendante, ou est-ce que les thématiques sont toutes liées entre elles d'une certaine façon / appartiennent à une même liste ? Ça peut-être une façon d'écrire son jeu : je prends une liste célèbre, par exemple les 5 blessures de l'âme (rejet, abandon, humiliation, trahison, injustice) ou les 7 groupes d'aliments (boissons, féculents, fruits et légumes, produits laitiers...) et on fait un chapitre/donjon pour chaque élément de la liste.
Mais ça n'est pas non plus une obligation. Link's Awakening est très bien sans avoir tout ça. Si les péripéties sont cool, ça suffit amplement. Ça sert juste à faire joli pour les fous de symétrie.


Ki-shou-ten-ketsu

Je ne peux pas parler de la géométrie scénaristique d'Ocarina of Time sans en faire un rapide découpage ki-shou-ten-ketsu (structure en 4 actes ultra fréquente dans la narration japonaise/chinoise/coréenne). Bon, c'est facile à faire pour le cas Ocarina of Time, parce que le twist ("ten"), il est vite identifié : c'est quand Link se réveille au temple du temps devant Rauru et qu'il découvre qu'il est adulte.

image
"Ah ! Oh ! Céfou !"



On a donc :
- Ki (exposition), 1er chapitre (forêt Kokiri, arbre Mojo, départ pour Hyrule)
- Shou (intensification), 2e et 3e chapitres (village Goron, caverne dodongo, village Zora, Jabu-Jabu)
- Ten (twist), Link se réveille adulte, 4e 5e 6e 7e 8e chapitres (temples de la forêt, du feu, de l'eau, de l'ombre, de l'esprit)
- Ketsu (résolution), (tour de Ganondorf, combat final, cinématique de fin)

Le ki-shou-ten-kestu produit des histoires où le twist est au centre du récit, alors qu'en occident, on a plutôt tendance à mettre le twist à la fin de l'histoire.

L'essentialisme c'est quand ta voiture a un moteur essence. | Es-tu une star ? | Kujira no Hara | Polaris 03 | Planète Glutko

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Nemau - posté le 16/03/2024 à 18:59:48 (52364 messages postés) - honor -

❤ 1

The Inconstant Gardener

Je vais reparler brièvement de Dune 2, mais simplement parce j'ai à nouveau compris un peu mieux pourquoi ce film m'a déçu.

Selon moi un des principaux problèmes c'est le fait que le ton varie trop peu au cours du film. On est presque toujours dans ce ton "entre-deux" de prophétie en train de s'accomplir. Il n'y a presque aucun moment léger, pour laisser "respirer" le spectateur. De même, il y a également trop peu de moments où à l'inverse on nous envoie du lourd au niveau des émotions, et les rares moments comme ça ne sont pas assez forts (à l'inverse par exemple de cette cette scène du Dune de 1984 que j'ai mentionnée dans un post précédent).

Le premier film avait déjà un peu ce défaut, les évènements s'enchaînaient assez rapidement et tout était traité comme à peu près d'égale importance.



Black Hawk Down (Ridley Scott, 2001) : L'histoire vraie de combats entre l'armée américaine et des civils armés dans la capitalie de la Somalie en 1993.

image
Un soldat américain répandant démocratie paix et liberté à grands coups de M16

C'est plutôt bien filmé, le rythme est bon, les acteurs sont bons, et j'ai bien aimé à la fin cette scène symbolique dans laquelle le général nettoie du sang par terre dans l'hôpital de la base américaine. Par contre, comme souvent dans les films de guerre, les filtres qui colorent l'image sont excessifs, que ce soit le filtre jaune en journée où le filtre bleu-vert la nuit. Mais surtout, le film ne nous épargne presque aucun cliché des films du genre : le débutant qui stresse avant la mission, le soldat en train de mourir qui demande à ce qu'on dise à ses parents qu'il a été courageux, le médecin qui s'en veut parce qu'il n'a pas pu sauver le soldat susmentionné, l'officier un peu méchant et qui prend des décisions contestables, celui qui a été ramené à la base et qui veut repartir sauver les copains sitôt on l'a rafistolé... Aussi, mais c'était prévisible, le film ne présente aucun élément permettant de comprendre ce qui a amené le peuple somalien à vivre dans la misère et à connaître une guerre civile, ainsi on nous les montre juste comme des gens primitifs et barbares. Ma conclusion : film sympa sans plus.

J'ai rarement vu de film avec autant d'acteurs connus (mais certains ne l'étaient pas ou peu au moment de la sortie du film) : Josh Hartnett, Ewan McGregor, Tom Sizemore, Ewen Bremner, Jason Isaacs, Orlando Bloom, Tom Hardy, Sam Shepard, Eric Bana, William Fichtner, Kim Coates et Nikolaj Coster-Waldau. À un moment est mentionné un personnage du nom d'Omar Salad...

Quel RPG Maker choisir ?Ocarina of Time PCPolaris 03 • Le matérialisme c'est quand tu as du matériel.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Nemau - posté le 10/03/2024 à 22:54:11 (52364 messages postés) - honor -

❤ 1

The Inconstant Gardener

Oldboy (올드보이, Oldeuboi, Park Chan-wook, 2003) : Corée du Sud. Un homme est séquestré pendant 15 ans sans savoir pourquoi. Durant sa détention il apprend à la télé que sa femme a été tuée et qu'on l'accuse du meurtre. Un jour il est libéré. Il cherche alors à retrouver l'homme responsable de son malheur, afin de se venger mais aussi pour comprendre pourquoi cette personne lui en veut.

image

Vengeance et mystère, deux ingrédients efficaces et très bien utilisés. De manière générale ce film est très bien réalisé, j'ai beaucoup aimé. J'ai juste regretté que la partie située après la révélation finale soit un peu trop longue, mais je chipote.

Quel RPG Maker choisir ?Ocarina of Time PCPolaris 03 • Le matérialisme c'est quand tu as du matériel.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Nemau - posté le 09/03/2024 à 00:24:41 (52364 messages postés) - honor -

❤ 1

The Inconstant Gardener

Apocalypse Now (Francis Ford Coppola, 1979) : Durant la guerre du Viêt Nam, le capitaine Willard est chargé de retrouver et de tuer un colonel américain qui semble être devenu fou et qui s'est rendu coupable de nombreux crimes de guerre.

image

J'ai bien aimé. Les acteurs sont bons, la photographie est très bonne, et surtout, le film retranscrit très bien toute la folie et l'absurdité de la guerre. J'ai regardé la version "redux" qui, comme son nom ne l'indique pas à moins que vous soyez latiniste, correspond à la version longue (3h16, sans générique de début ou de fin). Du coup il y a certains passages qui sont un peu trop longs, ou trop peu utiles, mais cette longue durée permet d'accentuer l'aspect odysséen de l'aventure. Aussi, j'aime beaucoup le fait que la quasi totalité du périple consiste en la remontée d'un fleuve, il y a une symbolique intéressante autour de ça, et du point de vue du scénario ça fonctionne bien. C'est directement repris du roman Heart of Darkness dont le film est une libre adaptation.

Cependant, je déplore une chose. Si le film montre avec brio à quel point cette guerre a été un enfer pour les soldats américains, il déshumanise complètement les Vietnamiens, civils comme soldats. Il n'y a aucune scène pour donner un visage à ce peuple. Comme l'a dit l'humoriste écossais Frankie Boyle : "non seulement l'Amérique ira dans votre pays et tuera votre peuple, mais le pire c'est qu'ils reviendront 20 ans plus tard et feront un film sur comment tuer les vôtres a rendu leurs soldats tout tristes".

Quel RPG Maker choisir ?Ocarina of Time PCPolaris 03 • Le matérialisme c'est quand tu as du matériel.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Nemau - posté le 02/03/2024 à 03:00:31 (52364 messages postés) - honor -

❤ 0

The Inconstant Gardener

Dune: Part Two (Denis Villeneuve, 2024) : Après la mort du duc Leto Atréides et la reprise de Dune par les Harkonnens, Paul et Jessica s'allient aux Fremens et préparent leur vengeance.

image

Pour commencer, ce n'est pas la faute du film mais : 15,60€ la place de cinéma ?! Bon et ce n'est toujours pas la faute du film, mais quand Paul est dans son distille fremen et qu'on ne voit plus que ses yeux j'ai tout de suite pensé à Eric Zemmour ! (bon, pas sur le screen ci-dessus, ok)

Passons aux choses sérieuses. Visuellement c'est toujours très beau, les designs manquent un peu d'audace mais ça reste très intéressant, et le travail sur les couleurs est très bon. J'ai l'impression qu'il n'y a aucune nouvelle musique par rapport au premier, donc je suis un peu déçu de ce côté-là, mais le travail sur le son est toujours aussi bon. Ensuite, c'est anecdotique, mais le caméro lors de la scène avec Alia m'a bien amusé. Enfin, toujours anecdotique, il y une scène dans laquelle Paul et Stilgar manipulent une sorte de longue vue, et on voit que l'objet est beaucoup plus léger qu'il serait sencé l'être. Il faut savoir que les "props" de ce genre (armes blanches, armes à feu, outils divers...) sont conçus dans une sorte de mousse légère pour que les actrices et acteurs ne se fatiguent pas et qu'iels ne se fassent pas mal.

Globalement j'ai été plutôt déçu par ce film, voici pourquoi.

Le principal défaut que je trouve à ce deuxième opus est le scénario, il s'attarde sur trop d'aspects, peut-être pour coller le plus possible aux livres mais ça crée un gros souci de rythme, le film manque d'une vraie colonne vertébrale, on ne comprend pas toujours où le film veut nous emmener et il devient vite inutilement un peu compliqué. Avait-on besoin de savoir que les Fremens sont divisés entre ceux du nord et ceux du sud ? Et à part nous embrouiller un peu l'esprit, qu'est-ce que la révélation sur l'ancêtre de Paul apporte à l'histoire ? Bref, trop de détails, parfois une adaptation doit savoir ne garder que l'essentiel pour être pertinente en tant que film. Une fois n'est pas coutûme, j'aurais préféré qu'il y ait davantage de scènes d'actions, des moments où le cerveau peut se "reposer".

Toujours concernant le scénario, j'ai constaté deux faiblesses et une incohérence. D'habitude je ne pinaille pas trop à ce sujet, mais vues les ambitions de ce diptyque j'attendais davantage de solidité sur ce plan-là. Les deux faiblesses, c'est quand Rabban perd le contrôle de la production d'épice puis quand Feyd-Rautha le reprend : on nous explique trop peu comment. Au début du premier film il nous est expliqué que les Fremens ne peuvent empêcher les Harkonnens d'exploiter pleinement l'épice, qu'est-ce qui a changé quand dans le deuxième film ils arrivent à stopper grandement la récolte ? (certes Paul est avec eux et il connaît bien les Harkonnens, mais c'est un peu léger comme explication) Même questionnement quand Feyd-Rautha reprend le contrôle : on nous explique juste qu'il a eu l'idée de bombarder les sietchs, un peu léger non ? Enfin, l'incohérence : dans le premier film la révérende mère demande au baron d'épargner Jessica et Paul, pourtant dans ce second volet on nous apprend que c'est elle qui est à l'origine de l'attaque Harkonnen du premier film, et ce car elle souhaitait la fin de la lignée Atréides.

Enfin, je trouve que la mise en scène manque un peu de créativité.

Quel RPG Maker choisir ?Ocarina of Time PCPolaris 03 • Le matérialisme c'est quand tu as du matériel.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Nemau - posté le 29/02/2024 à 21:23:27 (52364 messages postés) - honor -

❤ 1

The Inconstant Gardener

Overlord (Stephen Hancock, 2020) : Des agents de SCP, une fondation chargée de traiter tout ce qui relève du paranormal, sont envoyés inspecter une maison utilisée par une secte après qu'on ait signalé des évènements étranges.

Des sous-titres en français sont disponibles dans les options de la vidéo

Il s'agit d'un court métrage réalisé via un financement participatif, et dont le scénario s'inscrit dans le lore de la Fondation SCP, une agence fictive s'occupant de protéger la population de phénomènes paranormaux souvent dangereux. J'ai bien aimé ce film. J'ai notamment aimé le fait que l'équipe dont on suit l'aventure est formée à la gestion du paranormal, car du coup leurs réactions restent mesurées malgré leur incompréhension de certains phénomènes étranges et dangereux, ce qui est original dans ce genre de film.

Quel RPG Maker choisir ?Ocarina of Time PCPolaris 03 • Le matérialisme c'est quand tu as du matériel.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Roi of the Suisse - posté le 15/02/2024 à 11:01:10 (29889 messages postés) - honor -

❤ 1

Chanter l'hyperchleuasme

Jancovici devant le sénat



- Pour respecter les accords de Paris (et sauver la vie sur Terre), toutes les entreprises du monde doivent réduire leur activité économique de 5% par an. Aucune entreprise ne prévoit de faire ça pour l'instant.
- Dire merde au gaz naturel russe nous oblige soit à nous passer de gaz du jour au lendemain (très utilisé par des pays d'Europe comme l'Allemagne) soit à nous rendre dépendants du gaz (de schiste) liquéfié américain. L'extraction de ce gaz de schiste implique une fracturation de la roche pour le récupérer.
- L'extraction et le transport du gaz rejettent 4 milliards de tonne équivalent CO2 par an. Via des fuites notamment. Plus l'énergie nécessaire pour la liquéfaction et la re-gazéification. Cela fait du gaz un plus gros polluant que le pétrole. Encore pire pour le gaz de schiste à cause du nombre de puits.
- Le gros de ce que gagne une entreprise pétrolière (Total...) se fait dans le pays étranger où le pétrole est extrait. Total ne gagne quasiment rien en France.
- Le seul moyen de rendre non rentable l'extraction du pétrole, c'est de taxer cette activité. Or la France n'a aucun moyen d'aller taxer cette activité, qui a lieu au Nigéria, USA, Russie...
- Les entreprises de gaz/pétrole du monde entier rachètent leurs actions, cela pourrait signifier qu'il n'y a plus de projets rentables à long terme dans ce secteur. Cela coïncide avec le fait que le pic pétrolier a été passé en novembre 2018. (Le pic est même situé en 2008 si on exclut les sables bitumineux.) Après, ça n'est qu'un déclin (lent) de l'activité.
- Malgré le déclin lent, il reste largement assez de pétrole (et de charbon !!!) pour dérégler le climat jusqu'à un état extrêmement dangereux. On ne peut absolument pas attendre la limite géologique.
- L'Ouganda et la Tanzanie viennent de trouver de nouveaux gisements. Si ça n'est pas Total qui extrait ce pétrole, ça sera une autre société qui s'en chargera. Il n'y a pas de maître de monde pour interdire l'extraction. Le gouvernement ougandais va faire exploiter ce pétrole, parce qu'ils veulent de l'argent pour faire des routes et des hôpitaux. Et personne ne veut leur payer leurs routes et leurs hôpitaux en échange de la non extraction de ce pétrole.

- À quelle culture imputer la déforestation ? À l'alimentation (soja) ou aux biocarburants (colza) ? Si à la place du colza en France on faisait pousser des pois et des fèves (alimentation), on n'aurait pas besoin d'importer du soja. Il aurait mieux fallu limiter la consommation des voitures que mettre tout le colza qu'on cultive dans les moteurs. On a raté une opportunité assez efficace : conduire des voitures plus petites (moins consommatrices).

- Pour ne pas que la planète devienne stérile en 200 ans, il faut faire les 5% de décroissance par an sur l'empreinte carbone, c'est-à-dire sur notre niveau de vie, notre confort.
- Dans un monde où l'énergie redevient rare, on se retrouve dans la situation du haut moyen-âge, où les villes ne peuvent pas excéder en taille ce que leurs environs peuvent produire en nourriture à quelques jours à la ronde, c'est-à-dire le temps que les denrées périment. Une ville plus dense que Cahors n'est pas compatible avec le monde futur où l'énergie est raréfiée. Il faut absolument arrêter de faire grossir les agglomérations. Il faut penser l'urbanisme à l'échelle du siècle et vider les grandes villes dès à présent.
- Peu importe l'augmentation de la population mondiale, le gros du problème est dans l'aspiration à un mode de vie à l'américaine ou à l'européenne par les Indiens et les Africains. Le niveau de vie a un impact beaucoup plus fort que la population en elle même. À chaque COP, les pays riches veulent parler climat, et les pays pauvres parlent développement. La notion de pauvreté est relative : aujourd'hui une personne qui se considère pauvre par rapport aux classe moyennes est beaucoup plus riche qu'un paysan du moyen-âge. Difficile de dire à un pays pauvre de faire des efforts si on est pire qu'eux. Il faut que les pays riches fassent de gros efforts les premiers.

- La production d'ici à 2050 de pétrole sera divisée par deux. Ces pays vont quasiment cesser leurs exportations. Dans 15 ans, l'Afrique n'exporte plus de pétrole. On n'a pas le choix que de décarboner l'économie aussi vite que possible, parce que le pétrole va manquer bientôt.
- Le nucléaire est une grande partie de la solution, mais le nucléaire ne suffit pas. Il ne produit que de l'électricité. Donc il faut électrifier les autres usages. L'usine ArcelorMittal nécessiterait pour ses hauts-fourneaux à elle seule 5 réacteurs nucléaires. De toutes façons, on a déjà trop de voitures, électriques ou pas.
- Les chinois sont rapides, ils fabriquent un réacteur en 5 ans ; nous en 15 ans. Nos EPR sont très lents à construire, pour faire du nucléaire rapidement, il faudrait faire ce qu'on sait déjà bien faire.
- Il faut absolument passer au nucléaire de 4e génération, qui consomme autre chose que de l'uranium 235, parce qu'il n'y a pas assez d'uranium sur Terre pour remplacer ne serait-ce que les centrales à charbon.
- Le nucléaire n'empêchera pas un effort massif de sobriété. L'effort massif de sobriété est la priorité. Ça implique de préparer les esprits à de nouvelles normalités : non, ça n'est pas cool/classe d'avoir une grosse voiture qui fait vroum vroum. C'est honteux.

L'essentialisme c'est quand ta voiture a un moteur essence. | Es-tu une star ? | Kujira no Hara | Polaris 03 | Planète Glutko

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum

Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe - Mentions légales

Plan du site

Communauté: Accueil | Forum | Chat | Commentaires | News | Flash-news | Screen de la semaine | Sorties | Tests | Gaming-Live | Interviews | Galerie | OST | Blogs | Recherche
Apprendre: Visite guidée | RPG Maker 95 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker MV | Tutoriels | Guides | Making-of
Télécharger: Programmes | Scripts/Plugins | Ressources graphiques / sonores | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
Jeux: Au hasard | Notre sélection | Sélection des membres | Tous les jeux | Jeux complets | Le cimetière | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Proposer
Ressources RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
Ressources RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
Ressources RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
Ressources RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis
Archives: Palmarès | L'Annuaire | Livre d'or | Le Wiki | Divers