Day.png);">
Apprendre


Vous êtes
nouveau sur
Oniromancie?

Visite guidée
du site


Découvrir
RPG Maker

RM 95
RM 2000/2003
RM XP
RM VX/VX Ace
RM MV/MZ

Apprendre
RPG Maker

Tutoriels
Guides
Making-of

Dans le
Forum

Section Entraide

Sorties: Star Trek: Glorious Wolf / Sorties: Dread Mac Farlane / Sorties: Shai-la du Sith / Sorties: Les Chroniques de Katura / Sorties: Salazar Slytherin / Chat

Bienvenue
visiteur !




publicité RPG Maker!

Statistiques

Liste des
membres


Contact

Mentions légales

177 connectés actuellement

28903293 visiteurs
depuis l'ouverture

7877 visiteurs
aujourd'hui



Barre de séparation

Partenaires

Indiexpo

Akademiya RPG Maker

Blog Alioune Fall

Fairy Tail Constellations

RPG Fusion

Lunae - le bazar d'Emz0

Eclipso

Lumen

RPG Maker VX

Tous nos partenaires

Devenir
partenaire



Messages postés par Ddken
Nombre de messages référencés sur Oniromancie (non supprimés): 76

Aller à la page: 1 2

Posté dans Forum - Lectures

Ddken - posté le 02/02/2024 à 00:22:13. (12252 messages postés)

image
En voilà une œuvre monumentale que j'ai lue. Dont l'auteur a reçu un prix Pulitzer pour son écriture en 1999. Et pour les lecteurs d'anthropologie qui n'ont pas encore saisi de quoi je parle, je vous donne le titre en anglais : « Guns, Germs & Steel ». Oui, le fameux ! Ce titre que vous avez probablement croisé dans vos lectures sur le développement de l'Afrique, ou dans l'ouvrage « Sapiens », où c'est massivement cité.
La thématique du livre tourne autour d'une question qui a été posée à Diamond en 1972, par un certain Yali en Nouvelle-Guinée : Pourquoi est-ce vous, les Blancs, qui avez mis au point tout ce cargo et l’avez apporté en Nouvelle-Guinée, alors que nous, les Noirs, nous n’avons pas grand-chose à nous ? Ce que le livre nomme par la suite « la question de Yali ».
Du haut de ses connaissances très transversales (biologie, linguistique, histoire, anthropologie) mais aussi de décennies de recherches, Diamond est parvenu à une réponse cohérente, élégante et pertinente.
Il a tenu dès l'introduction, à battre en brèche l'argument de la supériorité biologique ou intellectuelle des Eurasiens. Il fait même une hypothèse audacieuse, celle selon laquelle les chasseurs-cueilleurs néo-guinéens ont un potentiel intellectuel supérieur à celui des Américains ! Ce qui semble logique, vu qu'ils sont toujours soumis à la sélection naturelle.

Alors, comment répondre à la question de Yali ? La réponse se trouve dans la production alimentaire. Les fourrageurs opéraient sur de vastes étendues de terres pour accumuler de la nourriture et survivre. Les sociétés ayant commencé à produire leur nourriture, autant via l'agriculture que l'élevage, se sont soustraites à la rareté des vivres, se sont sédentarisées et ont pu gagner en population. L'apport nutritionnel supérieur de la production (quoique qualitativement plus pauvre à ses débuts) a permis la spécialisation de certains individus (qui subsistaient avec le surplus). C'est ainsi que des nouveaux métiers sont apparus : soldats, inventeurs, poètes, sculpteurs… Ce temps supplémentaire consacré à se spécialiser a alors entrainé une évolution technologique de plus en plus rapide, via un processus appelé effet autocatalytique. Et on a fini avec des Européens technologiquement avancés qui écrasaient le reste du monde dès la fin du Moyen-âge (sauf l'Asie, qui fut considérée comme écrasée vers les Lumières).
Mais alors, pourquoi certaines sociétés ont domestiqué leurs végétaux et animaux, mais pas d'autres ? Le souci est que toutes les plantes ne peuvent pas être domestiquées. Même avec la technologie de pointe, les chercheurs n'avaient pas réussi à domestiquer la moindre espèce hors de celles qui l'étaient déjà ! Et où se trouvait la plus grande concentration d'espèces domesticables ? Dans l'actuel Moyen-Orient.
Quant aux animaux, ils étaient nécessaires non pas seulement pour leur viande, mais aussi pour leur assistance (transport, chasse, agriculture, etc.) Cela dit, pour être domestiqués, ils doivent obéir aux critères suivants : régime alimentaire (herbivore), rythme de croissance (rapide), reproduction (rapide et facile), férocité (basse), nervosité (basse), structure sociale (hiérarchisée et non territoriale). L'Afrique et l'Europe n'avaient quasiment aucun candidat viable. Quant au Nouveau Monde (Océanie et Amériques), le problème était que la faune n'y avait pas évolué en compagnie de sapiens ou leurs voisins, et donc ne savait pas les craindre. C'est ainsi que la quasi-totalité des grands mammifères a été chassée jusqu'à l'extinction. Par contre, un lieu sur Terre avait le meilleur des deux mondes : le Moyen-Orient encore, qui possédait à lui seul la moitié de tous les grands mammifères domesticables. Ils avaient donc à la fois les espèces de plante et d'animaux nécessaires à la production. D'où l'appellation de Croissant fertile pour désigner cette bande de terres. Et vous savez maintenant pourquoi la Mésopotamie est le berceau de la civilisation !

Mais alors, si on peut comprendre le sous-développement du Nouveau Monde, quid de l'Afrique ? Les Européens avaient bien moins de ressources que les Africains et pourtant, ils ont juste importé la production et la technologie du Croissant fertile et de la Chine (l'autre « superpuissance » antique). Pourquoi donc cette diffusion de la technologie s'est arrêtée au Maghreb ? Eh bien, la réponse risque de vous étonner : la géographie.
L'Eurasie a comme caractéristique d'être étendue de manière horizontale. L'Afrique et les Amériques par contre, sont étendues de manière verticale (je vous imagine déjà vous demander « et ? ») La conséquence est que le climat et les durées de jour varient relativement peu en Eurasie. Ce qui fait que les plantes cultivées à un endroit peuvent être cultivées facilement à un autre dont la latitude est peu éloignée (conditions environnementales quasiment similaires). Par contre, lorsque la latitude change énormément, on se retrouve avec des variations de températures, de précipitations et d'exposition aux UV pour lesquelles les plantes du Croissant fertile ne sont pas forcément adaptées. Cette différence en apparence anodine s'est transformée in fine en écart technologique considérable. Les royaumes et empires ont fini par émerger en Afrique noire, bien sûr, mais ils l'ont fait très tardivement comparé à l'Eurasie (le commerce avec les Européens venus des mers n'y étant pas étranger non plus), et l'invention de la quinine a fait tomber leur dernière défense contre les invasions d'outre-mer (le paludisme).
En parlant de maladies, venons-en à la dernière raison de la domination des Eurasiens : les épidémies. En effet, l'élevage a entrainé l'émergence de zoonoses, ces maladies transmises des animaux aux humains via la mutation de bactéries et de virus. Cela a entrainé de nombreux décès à une époque où les systèmes immunitaires humains n'avaient rien connu de tel. La toute première épidémie était toujours extrêmement meurtrière, comme la peste bubonique qui a tué le tiers des Européens. Mais les suivantes étaient bien moins sévères, car la résistance développée se transmettait à la descendance. Alors, lorsque les Européens ont débarqué dans le Nouveau Monde, leurs germes auxquels ils étaient résistants, ont rencontré des populations qui ne les avaient jamais connus. Et 95% des Américains (nord et sud) ont été exterminés par les germes seulement ! Ce qui a entrainé une invasion enfantine de ces terres, puis le développement de la traite transatlantique pour avoir la main-d'œuvre nécessaire…

Bref, la thèse de Diamond est plus élaborée que mon résumé. Mais elle est incroyablement logique. Dans son épilogue, il en profite pour expliquer pourquoi les Européens ont fini par surpasser les Arabes et Persans : l'écosystème de ces derniers était plus fragile, et la surexploitation des ressources a entrainé la désertification que nous connaissons aujourd'hui. Par conséquent : effondrement de la population. Et pourtant, jusqu'au XVIe siècle, le transfert net de technologies se faisait de l'Asie vers l'Europe. Donc la seule raison pour laquelle c'est les Européens et non les Arabes qui nous dominent, c'est la robustesse des écosystèmes européens.
Oh, et Diamond a aussi dédié un chapitre à montrer comment les Bantous ont envahi l'Afrique subsaharienne et rendu l'Afrique noire. De nombreux pygmées et Khoisan ont ainsi été exterminés par les Noirs...
J'ai, bien sûr, background check le livre. Et jusqu'à présent, les critiques que j'aie lues étaient toutes plus ridicules les unes que les autres… Livre eurocentriste, alors que l'auteur a montré son opposition à cette vision dès l'introduction ? Que les lecteurs vont confondre Eurasie (qui inclut le Maghreb) et Europe, alors qu'on parle constamment de Croissant fertile ? Qu'il ne considère que le déterminisme géographique alors que Diamond fait la part belle aux idiosyncrasies dans son épilogue (le cas de la Chine) ? :doute6

Quant à moi, je trouve le livre plus-que-parfait comme Système 1 Système 2. Je n'ai jamais autant appris en lisant un livre (comme avec Kahneman) et il répond à une question qui me taraude depuis des décennies.
Malheureusement, il pèche par l'absence de citations de sources (même si, on le sait, il s'agit de ses propres travaux). Donc je lui enlève un point du plus-que-parfait.
Note : 20/20

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Topic de l'amour

Ddken - posté le 01/02/2024 à 17:14:24. (12252 messages postés)

Créacoda a dit:

Citation:

Je considère en effet que dans l'optique de former un couple h/f, les attributs recherchés en moyenne chez les hommes et femmes ne sont pas les mêmes, et ne s'acquièrent pas de la même façon.



Quels sont-ils?


- Physique travaillé (sans forcément avoir un physique d'Apollon)
- Prendre soin de soi (odeur, coiffure, dents, habillement...)
- la taille (être plus grand qu'elles)
- Barbe (de préférence bien entretenue)
- Sens de l'humour
- Charisme (posture, démarche, ton de voix, sourire...)
- Altruisme et empathie
- Aisance financière
- Prise de risques de types chasseur-cueilleur
- Intelligence et culture générale
- Âge (être pus âgé qu'elles)

Bien sûr, toutes les femmes ne vont pas exiger l'intégralité de ces critères à chacun de leurs potentiels partenaires. Mais la bonne nouvelle, c'est que la plupart d'entre eux se travaillent.

Créacoda a dit:

Je me demande comme tu fais pour savoir qu'en moyenne les femmes recherchent d'avantage l'argent que les hommes par exemple


De ma compréhension, c'est un mix entre nature et culture. La préférence est d'abord le fait de l'investissement parental. Les simulations ont montré que les femmes ne peuvent pas s'en sortir toutes seules durant la grossesse et l'allaitement. C'est pour cette raison que cela entraine d'autres comportements, comme un supplément d'altruisme et d'empathie par rapport aux hommes. Car via le mécanisme d'altruisme réciproque, elles seront mieux prises en charge par la communauté pendant leur période de grossesse + allaitement. Merci aux travaux de Robert Trivers.

Créacoda a dit:

Quelles choses sont intéressantes provenant du red pill?


Le dirais l'emphase sur le travail sur soi afin de devenir ce que les femmes apprécient. Très dommage que ça vienne avec beaucoup de misogynie.
quote=Créacoda]Tate il dit des choses interessantes jusqu’à ce que ce soit ta sœur qui est embrigadé dans son traffic sexuel, alors là ça devient moins drôle tout d’un coup.[/quote]
Attention au sophisme génétique, par contre. Andrew Tate n'est pas un exemple, certes. Mais dire que 100% de ce qu'il raconte est à jeter parce qu'il est un trafiquant, à moins qu'il conseille aux hommes d'en devenir eux-mêmes…



Gaetz a dit:

Et puis rien que le concept de fidélité - qui reste la norme de la plupart des couples - est complètement fait à notre avantage


Je dirais que ça dépend des catégories d'hommes et de femmes.
Selon la sélection sexuelle, les femmes sont moins gênées par l'infidélité masculine, tant que les hommes ne tombent pas amoureux de l'étrangère/ne les quittent pas. Quant aux hommes, ils sont plus tolérants envers les amours de leurs femmes pour autrui, tant qu'elles ne sont pas physiquement infidèles. Les raisons sont qu'un homme tombant amoureux d'une autre détournera ses ressources de sa famille principale. Tandis qu'une femme couchant avec un autre rapportera un enfant illégitime dans le foyer.

Du coup, pour les hommes de type r (qui ont le réflexe de coucher avec tout ce qui bouge pour maximiser le nombre de la descendance), la fidélité du couple sera un problème. Et pour les femmes, la fidélité sera un problème si l'homme qui fournit les ressources n'est pas le meilleur homme de son entourage, et donc elle ne peut plus aller prendre la grossesse du meilleur homme pour l'élever dans le foyer du meilleur pourvoyeur de ressources.

Gaetz a dit:

Nous, comparé à ça, on doit juste être propre et mettre une chemise. Ça va.


Et non… La théorie de l'investissement parental est très claire sur lequel des deux sexes est le plus exigeant (et de loin). La dynamique des sites de rencontre en est la preuve éclatante. Là-bas, seul le top 10% des meilleurs hommes ont régulièrement des matchs. Tandis que la plupart des femmes en ont, elles aussi. Selon les calculs d'un certain Jose Zuniga qui a fait les calculs, l'économie des rencontres en ligne est plus inégalitaire que toutes les économies du monde, sauf la Namibie et l'Afrique du Sud…



Samy423 a dit:

La nature est mal faite si un homme a besoin de tout un tas de trucs "difficiles à obtenir" (argent, statut social, bon physique) pour simplement plaire.


La nature n'est pas faite pour satisfaire les egos des humains... La dynamique de la nature suit des lois comme celle des grands nombres et la théorie des jeux. À la fin, on se retrouve avec ces inégalités, et d'autres problèmes comme les biais cognitifs.

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Joyeux anniversaire !

Ddken - posté le 08/01/2024 à 13:31:03. (12252 messages postés)

Merci à vous, les gars. :D

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Le Joueur du Grenier

Ddken - posté le 28/12/2023 à 16:46:59. (12252 messages postés)

J'ai trouvé celui-ci particulièrement... pas drôle.

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Lectures

Ddken - posté le 28/12/2023 à 16:44:03. (12252 messages postés)

Et si on se faisait un top de nos livres préférés de 2023 ?
Je commence.

Mentions honorables :
- A lethal obsession par Robert S. Wistrich (deux chapitres lus, donc je ne peux pas noter)
- Apprendre à programmer avec Python par Gérard Swinnen
- Histoire 6e/5e par… Mbenda ; Onana ; Awouma ; Donfack ; Owono ; Bell & Essaka
- Microsoft Excel step by step guide par Mark Nicholls
- Réflexions sur la guerre en Yougoslavie par François Chesnais ; Tania Noctummes & Jean-Pierre Page

Top 10
10- Les intellectuels faussaires par Pascal Boniface - 14/20
9- Apprenez à programmer en Python par Prolixe - 15/20
8- Self-made Man par Norah Vincent - 15/20
7- Laugh Tactics par Patrick King - 16/20
6- Le retour de l'enfant soldat par Françoise D'Assise N'dah - 16/20
5- Le feu et la fureur par Michael Wolff - 18/20
4- Sociologie du football par Stéphane Beaud & Frédéric Rasera - 18/20
3- Les routes de l'esclavage par Catherine Coquery-Vidrovitch - 19/20
2- Nudge par Richard Thaler et Cass Sustein - 20/20
1- De l'inégalité parmi les sociétés par Jared Diamond - 20/20

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - La religion

Ddken - posté le 11/12/2023 à 10:53:00. (12252 messages postés)

Samy423 a dit:

Magnifique exemple de Dunning Kruger.


Pour qu'on puisse parler de Dunning-Kruger ici, il faudrait que :
- tu sois un expert ou utilises la documentation/les opinions d'experts ;
- nous voulions imposer une opinion contraire au consensus des experts.
Si tu es un expert en physique, tu ne nous l'as pas précisé et jusqu'à preuve du contraire, tu n'as pas plus de crédibilité que nous.

La position que j'ai exposée plus haut est la même que celle donnée par Stephen Hawking (physicien théoricien) dans son ouvrage « Une brève histoire du temps » (chapitre 4, plus précisément). Je pense qu'on peut difficilement faire meilleur expert sur un sujet à cheval entre physique et philosophie.
Les positions ne sont probablement pas toutes les mêmes dans la communauté de physique, mais on est déjà loin du Dunning-Kruger.

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - La religion

Ddken - posté le 06/12/2023 à 10:32:56. (12252 messages postés)

Samy423 a dit:

Un exemple ne prouve rien. Donc tu n'as rien prouvé.
Dire que l'univers est régi par des déterminisme c'est bien plus de l'arrogance sans limite qu'un constat factuel. Tu connais tellement bien l'univers que tu peux affirmer ça ? Ou sont les preuves ?


En attendant, tu as quand même ignoré la démonstration que j'ai faite plus haut... Sûr que la réponse t'intéresse vraiment ?

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - La religion

Ddken - posté le 05/12/2023 à 10:48:15. (12252 messages postés)

Samy423 a dit:

La charge de la preuve est sur toi. C'est à toi de prouver, par des preuves tangibles et concrètes que ce que tu crois religieusement est vra


Lorsque vous activez un compte à rebours de 30 secondes, vous savez que vous entendrez une alarme dans 30 secondes exactement. Il n'y a presque aucun doute que l'alarme sonnera au moment exact, sauf cataclysme. Par contre, si vous lancez un dé, vous savez qu'il retombera. Mais alors, quelle face apparaîtra ? Vous ne le savez pas, évidemment. C'est donc du hasard ? Si on vous donnait la face qui était affichée au moment du lancer, l'angle exact de lancée, la force exacte déployée lors du lancer, la résistance de l'air, l'aérodynamisme du dé et la nature de la surface sur laquelle le dé tombe ? Là par contre, vous sauriez presque exactement quelle face le dé va afficher.

Tout le problème ici, c'est la mesure. Toute mesure par nature contient des erreurs. Mais ce n'est pas parce qu'on ne peut pas mesurer un phénomène qu'il relève du hasard. Il s'agit juste ici d'un système dynamique chaotique.
Ce principe a été généralisé à tout l'univers par un savant du XVIIIè siècle :

Citation:

Une intelligence qui, pour un instant donné, connaîtrait toutes les forces dont la nature est animée, et la situation respective des êtres qui la composent, si d’ailleurs elle était assez vaste pour soumettre ces données à l’analyse, embrasserait dans la même formule les mouvements des plus grands corps de l’univers et ceux du plus léger atome : rien ne serait incertain pour elle, et l’avenir comme le passé, serait présent à ses yeux.


- Pierre-Simon de Laplace dans « Essai philosophique sur les probabilités » (p.4)

Ainsi, selon Laplace, tout dans l'univers est prémédité, déterminé à l'avance. Cette position s'appelle le déterminisme universel (ou déterminisme laplacien). Elle est certes critiquée, mais j'ai la conviction que le libre arbitre est une pure illusion. En effet, comment on pense ? Via mécanismes électrochimiques. Et qu'est-ce qui gouverne ces mécanismes ? Les lois de la physique. CQFD.

Les lois de la physique sont elles-mêmes déterministes dans un sens. En effet, l'interprétation de Copenhague (admise jusqu'à aujourd'hui) met une limite au niveau de mesure que l'on peut avoir pour les particules de l'infiniment petit. Nous devons donc nous contenter du principe de superposition. Le démon de Laplace ne peut certes pas exister, mais cela ne change pas le fait qu'il y a un ensemble de possibilités avec des probabilités fixes. Donc au final, même si le déterminisme n'est pas universel, il n'est pas très régional non plus.

Je dois préciser quand même qu'il est 100% impossible de connaitre le destin, donc cette philosophie n'a absolument aucune influence sur la manière dont nous devrions vivre nos vies. Raison pour laquelle Samy423 ne fera jamais le constat sur sa propre vie.

PS : Le corollaire de cette philosophie, c'est que l'absolutisme des lois de la physique sur le destin signifie aussi qu'une intervention divine (unilatérale ou via la prière) n'est pas possible. Un déterministe laplacien est donc en même temps apathéiste.

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Blablas floodesques diversifiés et plus si affinité

Ddken - posté le 04/12/2023 à 22:43:50. (12252 messages postés)

Merci pour le résumé, Créacoda. C'est intéressant de découvrir certains aspects du plagiat.
Lorsque je rédige mon contenu en m'inspirant de la structure d'une vidéo, 9 fois sur 10 je le précise en source. Et lorsque je ne le fais pas, j'utilise les mêmes sources que la vidéo (que je vérifie une à une et utilise là où il le faut), voire, je recherche et utilise moi-même des sources qui y correspondent.
Je me demande du coup si cet 1 cas sur 10, c'est du plagiat... Surtout que je redis toujours cela en mes propres termes. :pense

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - La religion

Ddken - posté le 04/12/2023 à 19:42:44. (12252 messages postés)

Citation:

Je ne sais même plus trop comment j'en suis sorti.


Chez moi, ce fut par étapes : chrétien, puis déiste, puis agnostique pur, puis agnostique athée. Je remercie grandement mtarzaim pour ses liens (grâce auxquels j'ai découvert la supercherie du christianisme).
D'ailleurs, s'il me lit : Coucou !

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - La religion

Ddken - posté le 04/12/2023 à 17:18:35. (12252 messages postés)

Ecko a dit:

C'est bien de dire qu'ils sont faux mais autant cité une source qui le prouve parce que là c'est pas ouf comme argument


J'ai rédigé un article qui explique la logique de l'évolutionnisme. La version TLDR, c'est que regarder juste la probabilité que quelque chose se produise est une mauvaise façon d'appréhender l'émergence de la vie et l'évolution. Il faut plutôt considérer le fait que :
- Si quelque chose est voué à être éphémère... ça disparaitra ;
- Si quelque chose, par le hasard de la chimie, a comme particularité de subsister, il le fera. Et ainsi, après un certain temps, l'environnement ne sera composé presque de ces « quelque chose » qui ont subsisté ;
- À partir de là, le dénominateur de la probabilité ne sera plus l'ensemble des entités, mais juste l'ensemble des entités qui ont subsisté. Et là, on retrouve des probabilités moins élevées que 10^150 000.
Répète ce processus sur des centaines de millions d'années et voilà : la vie finit par émerger.

trotter a dit:



C'est la première objection à laquelle il répond :
image


Intéressante illustration du principe anthropique. Même si pas très évidente pour les profanes, je trouve. :goutte

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Blablas floodesques diversifiés et plus si affinité

Ddken - posté le 04/12/2023 à 15:42:02. (12252 messages postés)

Cela pourrait être intéressant, malheureusement, je ne dispose pas de trois heures devant moi. Tu pourrais donner les grandes lignes de ce documentaire ?

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Lectures

Ddken - posté le 04/12/2023 à 13:39:04. (12252 messages postés)

Review du livre « Réflexions sur la guerre de Yougoslavie » de Chesnais, Noctiummes et Page.
image
Ouf… Que ce fut pénible de terminer cet ouvrage.
En 2021, je disais que j'avais trois objectifs : géopolitique de l'Amérique latine des 70s, géopolitique du Moyen-Orient des 80s et géopolitique des Balkans des 90s. Avec l'ouvrage « Les Années Condor » (dont j'ai déjà fait la review ici), j'ai pu satisfaire le premier et avec différentes vidéos (des chaînes « 7 jours sur Terre » et « Télécrayon »), j'ai pu satisfaire le deuxième. Il ne manquait plus que le dernier. J'avais entendu parler de ce conflit dans le tout premier épisode de la série New York : Unité spéciale, en 2012. Des musulmanes avaient apparemment été violées en masse en Bosnie…
Donc comme je le disais, c'était très difficile de terminer cet ouvrage. Le premier chapitre, c'est 50 (!) pages de diatribe antiaméricaine, anti-institutions de Bretton Woods, anti-OTAN, anticapitaliste. La totale de l'anticonformisme, et vu le ton, je sentais qu'on tendait vers du complotisme. Pour info, je n'aime ce style avec personne, que je partage leurs opinions (comme dans « Traité d'athéologie ») ou non. C'est toujours un signe que l'objectivité a foutu le camp.
Et ça n'a pas manqué : la conspiration habituelle du FMI qui était présent pour mettre les pays à genoux pour que l'Oncle Sam vienne ensuite vassaliser la contrée (livre sponsorisé par John Perkins !) Ou encore, le capitalisme est l'arme qui fut utilisée pour provoquer l'éclatement de l'ex-Yougoslavie… N'importe quoi.

Anyway… Après genre 35 pages, j'ai sauté au chapitre suivant. Il m'a permis de comprendre les sources des troubles dans les Balkans, vu que les différents territoires étaient tiraillés entre 4 empires (austro-hongrois, russe, ottoman et allemand), qui ont tous disparu suite à la première guerre mondiale. L'URSS nouvellement formée a aussi créé la Yougoslavie, sorte de patchwork entre différents États multinationaux : Serbie, Croatie, Montenegro, Bosnie-Herzégovine, Slovénie et Macédoine. Auxquels il faut ajouter le Kosovo (arraché à l'Albanie) et un territoire-là (réclamé par la Hongrie). Plusieurs de ces nations étaient différentes : Bosniens musulmans (influence ottomane), Croates catholiques, Serbes orthodoxes, mais par jeux de migrations, les ressortissants de toutes les nations se retrouvaient dans tous les États.
La Yougoslavie communiste, puis non-alignée, a survécu tant bien que mal sous la poigne de Tito, jusqu'à sa mort en 1980. À l'époque, le contrechoc pétrolier (pour rappel, consécutif au choc pétrolier dû à la révolution iranienne), la Yougoslavie est entrée en crise hyperinflationniste, et s'est vu aider par le FMI, contre des mesures d'austérité. Ils ont fini en défaut de paiement, et des mesures encore plus fortes ont été imposées. Cela s'est traduit par la chute des salaires et un chômage de masse. C'est ainsi que de ce marasme économique, a réémergé le sentiment nationaliste, chaque ethnie accusant l'autre d'être responsable de la crise. Et en 1991, peu après la chute de l'URSS, la Slovénie a déclaré son indépendance. Acceptée par la Serbie. Puis c'était au tour de la Croatie, cette fois-ci au grand dam des Serbes.

Ensuite ? time skip jusqu'en 1999… :doute6 Voilà, pas grand-chose sur ce qui s'est passé. On ne sait même pas ce qui a déclenché la guerre civile. Direction le Kosovo, où les auteurs expliquent les tenants et aboutissants du conflit. Voici la partie de cet éclatement qui me concerne personnellement : chaque matin en 1999, je regardais Euronews, et on y parlait du Kosovo. Je me souviens que je trouvais ce nom drôle, mais je voyais toujours des images de guerre à la télé. Anyway, les auteurs ont expliqué comment l'OTAN a agi de manière unilatérale et comment ils ont renvoyé l'ex-Yougoslavie à l'âge de pierre à coups de bombardements. Comment les États-Unis ont essentiellement colonisé le Kosovo (sous le silence coupable de la France) et sanctionné la Serbie comme si son leader (Milosevic) était le seul coupable d'atrocités (le génocide de Srebenica est la plus connue de toutes).
Le chapitre 4 était tellement inintéressant (conseils pour résister à l'impérialisme de l'OTAN), car désuet (l'ouvrage est de 1999) que je n'en ai lu que la moitié. Au final, je suis sérieusement resté sur ma faim… Fort heureusement, mon ami Brian Gogarty avait rédigé un article sur l'éclatement de l'ex-Yougoslavie. Je l'ai lu et il a contribué à combler pas mal de vides, particulièrement entre 1991 et 1999. Et il m'a même donné une bonne anecdote sur le rôle principal des Balkans dans le déclenchement de la première guerre mondiale.

Franchement… Ce livre n'était pas plaisant à lire. C'était un gigantesque réquisitoire de 200 pages sur le système, rempli de manichéisme, de partis pris, qui sautait beaucoup de choses (comme le rôle des dirigeants du camp des auteurs). À des années-lumière de la nuance et de la précision factuelle des essais de géopolitique de haute facture (comme « Les années Condor » dont j'ai parlé au début, un chef-d'œuvre dans la forme). Quoi qu'il en soit, l'ouvrage m'a quand même permis de comprendre enfin le conflit en ex-Yougoslavie, de loin le plus complexe que j'aie jamais lu.
Note : 12/20

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - La religion

Ddken - posté le 04/12/2023 à 12:29:54. (12252 messages postés)

trotter a dit:

Argument 1 :
-Il est impossible que le passé soit infini car ça pose de grosses contradictions logiques (on n'arriverait jamais au présent actuel basiquement) + contradictions avec la science actuelle (Big Bang, Borde–Guth–Vilenkin, entropie).
-De même qu'un wagon est tiré par le wagon précédent lui même tiré par le wagon précédent... ils sont tirés par une cause première, la locomotive. Sans cette cause première incausée, pas de causes du tout.
-La cause première de l'univers est immatérielle et intemporelle (car elle était là avant l'univers et le temps). C'est donc, euh, erm erm, un esprit parce que euh voilà quoi.

Argument 2 :
-Les constantes dans l'univers sont d'une précision délirante et les scientifiques disent que les modifier même un poil emlpêche l'apparition de la vie.
-Leur précision est telle que ça n'a quasi aucune chance d'être du hasard.
-Il y a donc plus de chances qu'elles aient été inventées par un esprit intelligent.


J'ai lu un excellent essai sur le sujet : « Y a-t-il un grand architecte dans l'univers ? » de Stephen Hawking.
L'argument majeur contre le dessein intelligent, c'est le principe anthropique fort : de nombreux univers ont été générés, de l'ordre de 10^100, avec différents constantes fondamentales. Et nous sommes juste dans l'un de ceux avec les constantes suffisamment bonnes pour un univers stable et l'émergence de vie.
Cet essai était très convaincant. Et Hawking a même exposé son hypothèse sur l'émergence du Big Bang, avec uniquement la gravité (je n'ai pas réussi à comprendre sa démonstration).
Le principe anthropique fort est l'hypothèse des cordistes. Les bouclistes (ce que j'étais avant la lecture de cet ouvrage) parlent plutôt d'une infinité de Big Bounces jusqu'à un univers avec les bonnes constantes.
Bref, il y a une infinité de possibilités autres que le dessein intelligent. Et même en utilisant le rasoir d'Occam, il y a un colossal abyssal entre « une force surnaturelle a fait émerger le monde » et « cette force est un dieu qui a envoyé Jésus sur Terre » ou tout autre folklore religieux.



Ecko a dit:

1 chance sur 10 puissance 158 ~ Que l'univers apparaisse avec les paramètres qu'il a.
1 chance sur 10 puissance 150 000 ~ (j'ai plus les chiffres précis juste l'échelle de grandeur) que la vie apparaisse (en gros que les enzymes, protéines et autre truc essentiel a la vie, s'assemble parfaitement pour passer de la matière inerte à celle du vivant.


Ces pourcentages sont probablement faux, et le dernier particulièrement, ne tient pas compte de la logique évolutionniste et de l'expérience de Miller-Urey.
La vie est largement, très largement plus probable que ça.

trotter a dit:

Oui dans la vidéo il cite le scientifique Philippe Labrot qui dit que la vie est si complexe que les chances qu'elle soit apparue par hasard "similaires aux chances qu'aurait une tornade soufflant sur une décharge d'assembler, à partir d'une montagne de ferraille, un airbus A320 en parfait état de marche".


C'est bien ce que je me disais...

moretto a dit:

Il y a moins de croyants, mais il y en a quand même une partie non négligeable :


Tout à fait. Selon cet article très complet de The Atlantic, les scientifiques sont à peine moins croyants que la population générale. Le niveau élevé de non-croyance ne se produit que parmi l'élite des scientifiques (par exemple, 92% de la Royal Society of London).
La pensée religieuse est naturelle.

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Les réseaux sociaux

Ddken - posté le 04/12/2023 à 11:32:43. (12252 messages postés)

Ah oui, j'avais regardé cette vidéo de Kurgezagt. J'ai moi aussi été surpris par leur déclaration sur la bulle de filtre.
En langage plus psychologique, ils parlaient de la mentalité essentialiste qui, mélangée à l'effet de Halo, entraine la pensée tribale (US Vs Them). Le troisième phénomène est l'effet de simple exposition, selon lequel on tend à davantage apprécier/moins détester quelque chose en côtoyant cela.
Ainsi, il suffit de briser ces tribus et de les mélanger, pas forcément dans des groupes de discussions politiques mais dans des interactions triviales. Cela visera à humaniser l'autre camp, pour que les individus comprennent que l'autre n'est pas entièrement mauvais parce qu'il a une certaine opinion.
En brisant ces tribus, en érodant l'effet de Halo et en profitant de l'effet de simple exposition, il sera plus facile de créer le dialogue afin de rapprocher les positions.

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Lectures

Ddken - posté le 19/10/2023 à 01:18:06. (12252 messages postés)

Il y a deux mois, j'ai terminé l'ouvrage « Nudge » de Richard Thaler et Cass Sustein.

Spoiler (cliquez pour afficher)



Et voici un autre livre légendaire dont je m'apprête à vous parler. Et voici un autre auteur lauréat du prix Nobel. In fact, l'autre prix Nobel dont j'ai parlé par le passé (Daniel Kahneman) et celui-ci (Richard Thaler) sont amis, ont mis au point ensemble la théorie fondamentale de l'économie comportementale et ont été primés pour la même discipline.
Ce livre est un best-seller international qui a propulsé son co-auteur, Cass Sunstein, à la Maison-Blanche de Barack Obama pour orienter ses politiques économiques. Les critiques, quant à elles, sont dithyrambiques : « Nudge a changé le monde » (Times), « Le livre de vulgarisation scientifique le plus influent jamais écrit » (BBC Radio 4), « Un des rares livres qui a fondamentalement changé ma manière de concevoir le monde » (Steven D. Levitt). Pas mal pour l'ouvrage qui a inspiré 1/4 de Système 1 Système 2 !
Alors, de quoi parle ce chef-d'œuvre ? D'une idéologie économique, à cheval entre libéralisme et interventionnisme, appelée paternalisme libertarien. Derrière cette apparente oxymore se cache, en fait, une manière de procéder : orienter les individus vers un certain type de décision (paternalisme) tout en leur laissant le choix de ne pas la prendre quand même (libertarien). Pour cela, on procède à l'architecture du choix, c'est-à-dire l'exploitation des biais cognitifs, pour amener les gens à prendre en majorité des décisions voulues. Enfin, les politiques qui emploient cette architecture du choix avec des coûts économiques légers font ce qu'on appelle un coup de coude ou nudge. Un peu comme la mère éléphant qui pousse doucement son petit en couverture du livre. Le nudge est très léger et peu coûteux, une fois de plus. Ainsi, mettre un fruit à portée d'yeux est un nudge. Bannir la consommation de junk food ne l'est pas (pas libertarien).

Le premier chapitre s'attarde sur les biais cognitifs dûment identifiés dans Système 1 Système 2. M'étant déjà tapé les 521 pages de Kahneman, je l'ai entièrement sauté. Par contre, le deuxième chapitre s'attarde sur un autre découpage de l'esprit humain :
- Le planificateur, qui prévoit des choses à faire, des objectifs à atteindre ;
- L'exécuteur, qui... exécute ce que les plans.
La plupart des humains savent correctement prendre des résolutions, établir des objectifs. Mais très peu ne sont pas gagnés par la procrastination et la paresse. Des nudges servent à tenir compte de cette paresse de l'exécuteur pour faire des politiques qui auront de meilleures conséquences à long terme. Comme le fait d'avoir des portions alimentaires plus petites pour maigrir et utiliser l'aversion à la perte pour stimuler l'exécuteur (j'y reviendrai).
Le chapitre suivant est consacré aux effets de groupe, notamment le conformisme. Ou comment la pression évolutive de se conformer à la majorité nous amène inconsciemment à prendre des décisions, comme notre artiste musical préféré. Des indications ont été données sur comment l'exploiter à des fins écologiques (les publicités avec des célébrités sont faites pour ça), mais aussi sur comment l'éviter aux mêmes fins (avec de simples… pictogrammes).
La partie suivante du livre s'attarde sur les différents nudges pour que les individus puissent prendre de meilleures décisions d'épargne (choix obligatoire, souscriptions optimales pour jouir du biais du statu quo), d'investissement (investir davantage en actions et résister aux aléas du marché) et de crédit.
La dernière partie du livre a une portée sociale et sanitaire, comme la sécurité sociale, l'écologie et la privatisation du mariage. Mais un highlight : à cause du biais du statu quo, le pourcentage de dons d'organes n'était que de 12 % en Allemagne, contre... 99 % en Autriche voisine !

Les auteurs consacrent tout un chapitre aux conditions nécessaires pour que l'importance des nudges émergent :
- lorsque le feedback du comportement est invisible. Il est très difficile de mettre en relation notre pollution individuelle et la dégradation de l'environnement ;
- lorsque le feedback du comportement est lointain. Lorsqu'on mange de la junk food aujourd'hui, ce n'est que 20 ans plus tard que diabète et cancers nous le font payer ;
- lorsque la concurrence ne profite pas aux consommateurs. Des business donnent beaucoup de paperasse pour induire en erreur les consommateurs, qui ne s'en rendent même pas compte et donc ne peuvent pas chercher des concurrents moins opportunistes ;
- lorsqu'il y a des choix qu'on ne peut faire que quelques fois dans la vie. Comme s'acheter une maison ou une voiture.
L'auteur consacre également un chapitre aux techniques de l'architecture du choix, qui sont utilisées pour créer des nudges. Bien que je n'en dévoile pas tous les détails, je peux dire que cette partie est très instructive.
Cet ouvrage est très complet, très sourcé et dispose même de tout un chapitre dans lequel les limites du nudge sont discutées ! Comme défauts, je dirais que c'est une lecture de niche : il ne s'adresse qu'à des gens qui s'intéressent vraiment à l'économie, voire à l'économie américaine. Au moins deux reviews que j'ai lues ont d'ailleurs cité son caractère ennuyeux, mais c'est vraiment parce qu'ils n'étaient pas la cible. Tout ne m'a pas intéressé, mais les chapitres qui me tenaient à cœur, si !

Nudge est un excellent ouvrage qui m'a fait comprendre une différence invisible entre les pays : une meilleure architecture du choix dans les politiques économiques. Mais cet ouvrage (du moins sa première partie) pourra aussi beaucoup intéresser les gérants d'entreprise. Personnellement, grâce à ses conseils sur comment exploiter l'aversion à la perte pour sa productivité, j'ai plus avancé professionnellement ces deux derniers mois que lors des six premiers de 2023* !
Alors, ce livre était excellent, mais il ne m'a pas autant impacté que Système 1 Système 2. Alors je lui donnerai juste la note de… 20/20**

* J'ai écrit cette review en fin août. Ça fait donc 8 mois.
** Pour rappel, j'avais donné 21/20 à Système 1 Système 2.

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Topic de la politique

Ddken - posté le 16/10/2023 à 23:44:33. (12252 messages postés)

Sylvanor a dit:

Il semble absolument impossible de rappeler les terribles conditions dans lesquelles vivent les Palestiniens, ce qu'ils subissent au quotidien, et d'expliquer que ce qu'a fait le Hamas, qui est certes tout à fait terrible aussi, s'explique par ça?


C'est plus complexe que ça. Il s'avère surtout que c'est :
- Pour faire parler ;
- Pour interrompre les processus de normalisation des relations avec Israël, par de nombreux pays musulmans (conformément aux accords d'Abraham).
Ils n'aimeraient pas que le pays des terres saintes islamiques s'alignent avec Israël, sous peine de totalement perdre en légitimité.

(Je me réfère au géopolitologue Frédéric Encel).

Sylvanor a dit:

On explique que le Hamas c'est pas bien parce qu'ils s'en sont pris à des civils mais euh c'est pas exactement ce que fait l'Israël?


Ce n'est pas la même chose. Le Hamas s'en est pris délibérément aux civils. Des attentats terroristes, en somme. Conformément au droit international (qui d'ailleurs, justifie l'occupation décennale de Gaza), Israël dispose du droit de riposte. Les morts palestiniennes sont malheureusement dramatiques, mais les victimes civiles provoquées par Israël constituent au plus des crimes de guerre. Sans compter que l'armée a donné des pré-avis aux populations civiles avant de frapper. Ils sont vraiment dans la zone grise, à la fois dans la légalité et l'illégalité (entre autres condamnés par l'ONU).

Créacoda a dit:

Je me demande ce qui arrivera à la bande de Gaza une fois qu'Isral aura gagné. Je ne vois pas pourquoi l'occasion ne serait pas saisie pour s'approprier encore plus de territoires pour les colons.


Il n'y a plus de colonie dans la bande de Gaza depuis 2005. Tu confonds avec la Cisjordanie.
Cela dit, moi aussi, je me demande comment ça va se passer par la suite... Ce qui est sûr, c'est que ce que les Gazaouis auront vécu les radicalisera davantage... Et si le gouvernement Netanyahou n'avait pas été aussi incompétent, je pense que le virage à droite aurait été pareil du côté d'Israël.

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Lectures

Ddken - posté le 15/07/2023 à 16:16:28. (12252 messages postés)

Après avoir lu :
- Est-il permis de critiquer Israël ?
- Atlas du monde
- Football & Mondialisation
- 50 idées reçues sur l'état du monde
- Le livre blanc du football

j'ai décidé de m'attaquer à un sixième ouvrage de Pascal Boniface :

image

9 ans après avoir entendu parler de lui, me voici qui me suis lancé dans la lecture de ce fameux essai, très controversé. Et le niveau de background check que j'ai effectué est à la hauteur de cette controverse !
Alors, le titre de l'ouvrage ne laisse pas beaucoup de place à l'équivoque. Il s'agit d'un essai dans lequel Pascal Boniface dénonce les faux intellectuels, principalement des gens :
- qui mentent de manière éhontée pour faire avancer leur idéologie ;
- dont les avis changent en fonction de ce qui est en vogue, et qui n'ont donc aucune conviction.
Le début du livre établit certains concepts sur la nature et la fonction des intellectuels, et sur les avis d'anciens philosophes vis-à-vis de la dénomination (Voltaire, Zola, Benda…) On rappelle d'ailleurs que le terme « intellectuel » a émergé de l'affaire Dreyfus.
Boniface consacre aussi tout un chapitre au prestige qu'ont les intellectuels en France, et il déplore la distorsion que les médias (surtout télévisés) font de la fonction. Je le cite : « Le média télévisé est chaud et réactif, la place pour la froideur de l'analyse ou la longueur du temps pédagogique n'existe pas. L'image est favorisée par rapport au langage. Celui qui paraît avenant est privilégié par rapport à celui qui paraît juste. Celui qui s'exprime bien l'est vis-à-vis de celui qui réfléchit avec pertinence. » Finalement, il donne quelques notions de géopolitique (son expertise) en parlant de la morale en trompe-l'œil, l'occidentalisme (une forme de néoconservatisme) et les situations respectives de l'antisémitisme et de l'islamophobie.

image

Et puis vient la deuxième partie de son essai, dans lequel il s'attaque à des faussaires en particulier. En prélude, il explique que ce n'est absolument pas des règlements de compte, et il cite des intellectuels auxquels il est idéologiquement opposé, mais qui sont loin d'être des faussaires. Il insiste ainsi sur le fait que le problème est la forme (mensonges, abus de pouvoir) et non le fond (opinions politiques).
Les détails de ce qui est reproché à ces gens ne vous intéressent sans doute pas. D'ailleurs, je ne suis pas beaucoup l'actualité française et de surcroît le livre concerne surtout la décennie surpassée. Mais en résumé, on a :
- Alexandre Adler, le type à la mémoire eidétique qui en abuse pour inventer des histoires et qui change d'opinion au gré de ce qui est en vogue ;
- Caroline Fourest, une intellectuelle respectable qui a plongé dans l'islamophobie et qui ment sur les dires des autres intellectuels ;
- Mohamed Sifaoui, musulman pourfendeur de l'islamisme et pro-Israël, dont les opinions changent soudainement ;
- Thérèse Delpech et Frédéric Encel, deux usurpateurs de titres ;
- François Heisbourg, un infiltré des États-Unis dans la politique française qui a pesé de tout son poids pour la guerre en Irak ;
- Philippe Val, le roi de la cancel culture.
Il est à remarquer que dans tous ces chapitres, un nom revenait souvent : BHL, ou Bernard-Henry Lévy.

image

Personnellement, je l'ai connu en 2013, et il était déjà honni. Boniface préparait quelque chose de grandiose avec lui… Et ça n'a pas manqué. Le chapitre sur lui était intitulé « BHL, le seigneur et maître des faussaires ». Rien que ça ! Et contrairement aux autres à qui Boniface a consacré 15 à 20 pages, le God Tier en a pris 44 pour son grade ! Il est à peu près tout ce que j'ai cité plus haut : usurpateur (il n'est pas vraiment philosophe), lanceur de cabales (il fait court-circuiter toute critique sur lui et virer les journalistes qui en sont coupables), ambivalent sur ses positions, ultra-islamophobe et ultra-sioniste.


Ce livre était très édifiant. Il m'a fait me rendre compte d'à quel point le paysage intellectuel français a des défauts. Comment des faussaires reconnus (ceux cités par Boniface, mais je peux ajouter Laurent Alexandre, Idriss Aberkane et – je dois l'avouer – Michel Onfray) continuent de bénéficier de l'attention médiatique, contrairement aux autres pays sérieux (hors USA). L'ouvrage montre aussi l'immense impact des attentats du 11 Septembre sur les opinions de nombreux penseurs, ayant plongé dans l'islamophobie.
Cependant, ce livre souffre de carences plus ou moins graves. Il ne s'analyse essentiellement que sous le prisme du conflit israélo-palestinien déjà, Boniface n'identifiant que les faussaires du camp opposé. Pour quelqu'un qui dit ne pas vouloir faire de règlement de compte (et je le crois), ça fait vraiment tache… D'ailleurs, il évoque constamment Tariq Ramadan, mais ne dit pas un mot sur lui. Ensuite, Dans son traitement des médias, même s'il temporise allègrement ses critiques sur la télévision, il oublie de mentionner que c'est quelqu'un qui y intervient beaucoup, vraiment beaucoup. Il aurait dû avoir l'honnêteté de l'avouer pour donner plus de pertinence à sa critique. Cette omission a l'effet inverse.
Enfin, il y a le cas Caroline Fourest. C'est ce qui a été le plus difficile à background et à fact-check… Alors, je dois dire que oui, Fourest est une faussaire. Mais en même temps, Boniface a vraiment déformé de nombreux propos dont elle se serait rendu coupable, comme quand elle critique l'islamisme plutôt que l'islam (et Boniface est la dernière personne qui ferait cet amalgame, surtout dans un livre où il critique une demi-douzaine de personnes pour ça).


Note finale : 14/20

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Topic du Football

Ddken - posté le 10/05/2023 à 20:35:50. (12252 messages postés)

L'Inter est l'actuel favori de cette confrontation, notamment à cause de la blessure de Leão (un Vinicius, mais en moins bon en 1 Vs 1 et en plus bon à la finition). Mais aussi à cause de leurs formes disparates sur les dernières semaines (l'Inter ayant notamment renversé la Juventus en demi-finale de la Coppa Italia).
Si tu veux une liste des Interistes remarquables : Romelu Lukaku, Lautaro Martinez, Hakan Çalhanoglu, André Onana.

Falco a dit:

M'étonnerait fort que Messi remporte le ballon d'or cette année, ca saison est catastrophique


En termes de stats, sa saison est loin d'être catastrophique... Il marchait sur l'eau en début de saison avec la MNM et il a maintenant une ligne de stat très impressionnante (20 buts et 19 passes décisives en 37 matchs). C'est vrai que dans le détail, ce n'est plus ça depuis le mondial. Mais sa saison est loin d'être « catastrophique ».

Falco a dit:

Si victoire du Réal, ça sera probablement Benzema à nouveau


Nope. Benzema, c'est significativement plus faible que la saison dernière. Si le Ballon d'Or doit sortir du Real, ce sera à coup sûr Vinicius Jr.

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Topic du Football

Ddken - posté le 09/05/2023 à 15:14:07. (12252 messages postés)

Ce soir, je suis confronté à un dilemme...
D'un côté, si le Real Madrid gagne, nous ferons le back to back une fois de plus, rendant notre équipe encore plus légendaire qu'elle ne l'était déjà. Mais Lionel Messi prendra son 8e Ballon d'Or.
D'un autre côté, si City gagne et remporte le triplé, alors Erling Braut Haaland raflera sans doute le Ballon d'Or à Messi.

Entre les deux scénarios, mon cœur balance... Même comme je l'avoue, j'ai une légère préférence pour une victoire finale du Real Madrid.

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Topic du Football

Ddken - posté le 29/04/2023 à 19:17:57. (12252 messages postés)

Citation:

Il y a des signes qui ne trompent pas : à la dernière coupe du monde 25 des 26 joueurs anglais jouaient en PL


Bon... Ceci est davantage vu comme un défaut des joueurs anglais, qui ne savent pas s'exporter. :goutte

Citation:

les deux équipes ont l'air au top en ce moment. Encore que, le Real a perdu son dernier match de Liga (face à Girona)


Le Real Madrid est branché sur courant alternatif depuis Mars. Contrairement à City qui a gagné l'intégralité de ses derniers matchs sur la même période. Et avec la manière.

Citation:

Ils sont blessés ?


Benzema avait reçu un coup à la cuisse face au Celta Vigo, mais il est de retour. Au moment où j'écris ces lignes, il vient de planter 2 buts sur les 17 premières minutes du match (Édit : triplé en 42 minutes)
Courtois était victime d'une gastro-entérite.
Je n'ai pas regardé le match, mais il y a eu plusieurs facteurs pour expliquer cette incroyable déroute :
- Les absences (Benzema, Courtois, Alaba, Mendy)
- La prestation calamiteuse d'Andriy Lunin
- L'absence d'un autre avant-centre de métier
- Une méforme inhabituelle de la défense.

Citation:

Et toi, ton prono ?


Je vois objectivement City passer.
Déjà parce que c'est actuellement la meilleure équipe d'Europe sans doute aucun (après quelques mois de turbulences, ils se sont réveillés au meilleur des moments). Haaland et De Bruyne marchent carrément sur l'eau, et derrière l'équilibre défensif a été trouvé.
Ensuite, parce qu'en face, le Real Madrid devra faire sans deux joueurs de marque au match aller : Luka Modrić (blessé face à Girona, dont la seule présence augmente le pourcentage de victoire du Real de 22) et Eder Militão (suspendu, actuellement l'un des tout meilleurs défenseurs d'Europe).
Mais on ne sait jamais. Ancelotti peut encore faire quelque chose avec une masterclass tactique (même si Guardiola est meilleur dans ce département). Il n'a cependant que 30% de chances de passer.

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Topic du Football

Ddken - posté le 28/04/2023 à 11:46:28. (12252 messages postés)

Citation:

La LDC je suis.


Du coup, quel est ton pronostic pour Real Madrid - Manchester City ? Et pourquoi ?

Citation:

Et la PL heu non


En faisant preuve d'objectivité (et donc en faisant l'impasse sur ton visionnage du Real), pour un fan pas trop engagé, il n'y a rien de meilleur que la Premier League comme championnat. Et de très très loin. :sourire3

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Topic du Football

Ddken - posté le 25/04/2023 à 22:21:25. (12252 messages postés)

Oh, je suis un fan de foot. Mais pas de Ligue 1. Si on peut discuter plutôt de Liga, PL ou UCL, je suis ton homme.

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Lectures

Ddken - posté le 08/04/2023 à 16:47:59. (12252 messages postés)

image

Avant de commencer ce livre, j'avais des dizaines de milliers d'articles lus sur Donald Trump. J'avais aussi lu 4 livres qui parlaient de lui (« Le Trumpisme » de François-Emmanuël Boucher, « A very stable genius » de Mike Luckovich, « Mensonges et vérités » de James Comey, « Too much and never enough » de Mary Trump).
Mais dans toutes les reviews, il y avait cette référence qui revenait : « Le feu et la fureur ». Au cours de mes échanges et lectures de ces dernières années, des anecdotes revenaient souvent. Et en fin 2022, quand j'ai demandé à un type d'où il tenait l'info selon laquelle Trump a déprimé après sa victoire à l'élection, il m'a référé à cet ouvrage que je possède pourtant depuis (va vérifier…) le 9 Septembre 2020. Voilà, il a fini par me convaincre de faire le grand saut. Et après avoir terminé cet ouvrage, je peux le dire en grand : ne vous avisez jamais de vous qualifier de Trumpologues si vous ne l'avez pas lu ! Je ne l'appréciais vraiment pas avant le début de cette lecture. Et si je vous disais que ce livre a beaucoup adouci ma position vis-à-vis de lui ? :)

Je vais commencer par le plus important. Car le livre ressemble à un gigantesque amas de potins niveau tabloïd. Il va donc falloir que je donne ses sources :
- L'auteur, qui a interviewé Trump et son équipe des centaines de fois entre Mars 2016 et Juin 2017 ;
- Donald Trump, qui se confiait allègrement à des journalistes et des civils, sans leur demander de garder le secret. Ces derniers ont donc fait toutes ces révélations dans la presse ;
- Jarvanka, surnom donné au couple Jared Kushner – Ivanka Trump, qui leakait des informations confidentielles à la presse, afin de faire du mal au chef du cabinet Reince Pribus et à Steve Bannon, ainsi que pour se protéger après de nombreuses gaffes ;
- Steve Bannon, justement, qui leakait des informations confidentielles à la presse, afin de faire du mal à Reince Priebus et à Jarvanka ;
- Katy Walsh, devenue très loquace après son départ de la Maison Blanche ;
- Beaucoup d'autres.
Ainsi, la plupart des informations du livre sont vérifiables par des sources externes, que Wolff s'est contenté de compiler dans une masterclass de storytelling. Je rappelle que les chapitres consacrés à Comey se recoupent parfaitement avec l'autobiographie du concerné (l'un des livres que j'ai cités plus haut), ce qui rajoute encore plus de crédibilité au tout.
Par contre, en faisant le fact checking de l'œuvre, j'ai été forcé de reconnaitre que certaines anecdotes ne sont pas vraies. Mais tous les critiques sérieux, dont les biographes de Trump, qualifient le travail de magistral et majoritairement factuel.

Le livre nous fait la révélation que Trump n'avait jamais voulu être président. C'était un « publicity stunt » pour relancer son business qui battait de l'aile. Il avait apprêté son excuse : fraude électorale (oui, 4 ans avant les événements de 2020). Sa victoire surprise l'a sidéré, laissé livide. Sa femme a éclaté en sanglots.
Et c'est là que les choses ont empiré : Trump ne s'intéressait absolument pas au poste, qu'il trouvait moins prestigieux que celui qu'il occupait avant. Il trouvait la Maison Blanche délabrée. Il ne comprenait pas la motivation des fonctionnaires à travailler, vu qu'ils sont sous-payés selon lui. Son administration a ainsi été formée de copinages, de personnes qui lui ont montré de la fidélité et de son gendre (Jared Kushner), Ivanka occupant un poste informel.
D'ailleurs, Trump s'est appliqué à casser la hiérarchie conventionnelle pour installer une sorte de gabegie où il est le seul vrai leader. Il a ainsi donné des pouvoirs équivalents à Reince Priebus, Jared Kushner et Steve Bannon, et provoqué d'interminables querelles intestines entre les trois camps, se soldant par des ordres contradictoires donnés au staff et par des leaks constants dans la presse.
Trump, comme je le disais, ne s'intéressait à rien, à part les gros coups. Il était incapable de lire des rapports d'une seule page, détestait les PowerPoint et faisait dévier toutes les conférences vers des inepties. Près de 100% des membres de son administration (je pense que Hope Hicks n'en faisait pas partie) le trouvaient idiot et incompétent. Le livre se résumait en fait à son administration qui faisait tout en background pour que la connerie de Trump ne soit pas exposée au grand jour.

Si Trump ne s'intéressait pas à la gouvernance, alors qui est l'auteur de toutes les actions Trumpistes ? La réponse : Steve Bannon. Pour ceux qui ne le connaissent pas, c'est le numéro 2 de Breitbart News, média de l'Alt right (qui épouse les valeurs Trumpistes). Il est derrière le retrait des accords de Paris, le retrait des accords sur le nucléaire iranien et la géopolitique très abrasive des États-Unis, entre autres. Je pense personnellement que c'était lui le vrai personnage principal de ce livre (comme Hugo est le vrai personnage principal de « Juliette, Je T'aime »). À la fin de l'ouvrage, il quitte la Maison Blanche pour sauver le Trumpisme de Trump lui-même… et réussit à merveille, en faisant redéfinir ce qu'est un républicain conventionnel (pour ceux qui suivent la politique américaine).
L'autre personne qui gère la gouvernance, c'est Jared Kushner. Il est derrière les frappes de drone en Afghanistan, je pense qu'il est derrière les accords d'Abraham (un succès éclatant) mais il est aussi derrière l'éviction catastrophique de James Comey, qui a fait tomber de nombreuses têtes dans l'administration et provoqué (avec les déclarations de Trump sur les racistes à Charlottesville) des départs à foison.

Il y a vraiment trop de choses à dire sur cet ouvrage extrêmement complexe et détaillé, dans un storytelling excellent. Vous en arrivez même à croire que Donald n'a vraiment rien à voir avec les Russes au début… pour qu'à la fin, l'auteur dévoile la réunion avec les émissaires du Kremlin à la Trump Tower. Comme je le disais, mon avis sur Trump a évolué après, et j'ai dû me faire violence, me rappeler qu'il est personnellement responsable de plusieurs centaines de milliers de morts, pour ne pas ressentir de l'empathie pour lui comme on le ferait avec un enfant.
Mes lectures étaient initialement pour comprendre pourquoi il était aussi diabolique. Là, j'ai compris que le vrai diable, c'est Bannon, et Trump est en réalité comme un bébé qui s'est retrouvé à la tête d'une multinationale. Car Trump est ce qu'on appelle un man-child : il a beau être un septuagénaire, il a la maturité d'un adolescent. Ce en plus d'être un sociopathe incapable de comprendre les conséquences de ses actes, un limité intellectuel incapable d'assurer une fonction aussi technique et un escroc patenté. Bref, mon avis dorénavant est que Trump n'est pas un génie du mal, mais un attardé émotionnel et d'intelligence très moyenne qui était là au mauvais endroit au mauvais moment.

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Topic musique !

Ddken - posté le 08/04/2023 à 16:26:30. (12252 messages postés)

Je vous supplie d'écouter les deux pistes suivantes avec des écouteurs/casques performants, afin de bien appréhender la basse.

Titre : Messin' Around
Artiste : The Spirit Of Atlanta
Album : The Burning Of Atlanta
Année : 1973
Genre : Jazz funk




Titre : A Ngea Mbanga
Artiste : Dina Bell
Album : Blow
Année : 1984
Genre : Makossa



Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Topic du Football

Ddken - posté le 23/02/2023 à 19:36:53. (12252 messages postés)

Citation:

T'es pas gentil, j'ai déjà ken, avec une fille.


Tu ne me possèdes pas.

Hala Madrid !

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Lectures

Ddken - posté le 08/01/2023 à 18:58:52. (12252 messages postés)

Gari a dit:

Pour toutes ces raisons, je pense ne pas le lire.
Mais très joli éloge !


J'avoue ne pas bien comprendre. Tu trouves ce livre tellement bon que tu ne veux pas le lire ? Ou bien tu voulais dire autre chose ? :goutte

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Lectures

Ddken - posté le 08/01/2023 à 17:51:57. (12252 messages postés)

image

Avant de commencer ce livre, j’avais passé les 8 précédentes années à m’entrainer à la zététique : apprendre les sophismes, les biais cognitifs, comment éviter d’être biaisé dans la discussion. J’avais aussi 2 ans de lectures intenses sur la psychologie, de nombreux ouvrages, de nombreux articles scientifiques, de nombreuses vidéos YouTube. Vraiment, j’ai commencé cette lecture avec l’intime conviction que j’en apprendrais pas mal, beaucoup peut-être, mais sans plus. À la fin de cette lecture (qui s’est étendue sur cinq mois), je peux dire sans l’ombre d’une exagération que ma vie a changé.
J’ai eu vent de ce livre en lisant une réponse Quora, d’un marketeur qui prétendait qu’il fallait l’avoir lu pour prétendre s’y connaitre en psychologie. Je l’ai téléchargé de suite, mais j’ai vu 521 pages très chargées. Peut-être plus tard… Après avoir commenté le livre « Juste assez de psychologie pour briller en société » avec un ami, il a évoqué celui de Kahneman de nouveau. Finalement, je me suis décidé. L’une des meilleures décisions de ma vie.

Système 1 Système 2 est un essai écrit par un psychologue, pionnier de l’économie comportementale, de la théorie des biais et prix Nobel. Rien que ça… Son ouvrage est segmenté en trois grandes parties : analyse Vs. intuition, Econ Vs. Humains et moi expérimentant Vs. moi mémoriel. Pour convaincre le lecteur, Kahneman n’hésite pas à employer une technique : vous poser une question, vous faire comprendre que votre réponse était biaisée et expliquer le biais de manière plus générale, références bibliographiques à l’appui. Impossible que vous prétendiez que ce qu’il dit est faux, vu que vous êtes vous-mêmes tombés dans le panneau !
Le système 1 décrit en fait la pensée intuitive, rapide mais biaisée. Le système 2 quant à lui décrit la pensée analytique, plus exacte mais très paresseuse. Ainsi, si je vous pose l’énigme suivante : « une batte et une balle coûtent à deux 1,10 €, la batte coûte 1 € de plus que la balle, combien coûte la balle ? », vous serez très nombreux à répondre instinctivement 0,10 €. Votre pensée intuitive vous a fait rater un système d’équations simples, que vous auriez résolu en posant calmement votre problème (pensée analytique).
Des exemples de la faiblesse du système 1 sont légions :
- la cascade de disponibilité via laquelle une panique générale est créée pour un problème plus banal qu’il en a l’air
- l’effet d’amorçage qui modifie votre comportement de manière subliminale (au point que vous puissiez vous comporter instinctivement comme un vieil homme)
- les différents heuristiques, des raccourcis du cerveau qui substituent à un problème, un autre plus facile à résoudre (par exemple, à « est-ce qu'Emmanuel Macron était compétent », on substitue « est-ce que j’aime Emmanuel Macron – heuristique d’affect)
Et j’en passe. Je ne vais évidemment pas citer tous ces biais qui s’étendent sur près de 200 pages.

Si vous lisez sur l’économie, vous êtes sans doute au fait du sempiternel duel entre le laissez-faire et l’intervention de l’État. Et la révolution apportée par Kahneman et Tversky avec la théorie des perspectives, montre que le paradigme des libéraux (l’être humain est toujours rationnel en économie) est totalement infondé. L’aversion à la perte apporte une dissymétrie entre les potentiels avoirs et les potentielles pertes. Pour monsieur tout le monde, la douleur de perdre 10 € est largement supérieure au bonheur ressenti par le gain de la même somme. Ce qui rend les comportements en bourse très différents de ceux qui sont attendus par Friedrich Von Hayek ou Milton Friedman (deux économistes de l’école de Chicago). D’où le concept d’Econ (personne réfléchissant comme un économiste) Vs. Humain (personne ordinaire).
Au-delà de cette démonstration qui a valu à Kahneman le prix Nobel d’économie, de nombreux biais ont été présentés par rapport aux organisations. Comme le biais rétrospectif qui fait douter de l’efficacité d’un CEO à cause du hasard, la vision interne qui fait sous-estimer les sacrifices nécessaires pour réaliser des projets et le biais optimiste qui rend les dirigeants trop sûrs d’eux (un peu comme Zuckerberg avec la catastrophe qu’est le Metaverse).
Mais le highlight de cette partie est sans doute la discussion sur l’expertise. Philippe Tetlock a démontré que les politologues sont aussi nuls que des singes pour prédire l’avenir politique. Dans le même ordre d’idées, Paul Meehl a montré que les algorithmes, même les plus simples, sont plus efficaces que les experts quels qu’ils soient, pour faire des prédictions dans des environnements incertains. Les traders et les auditeurs feraient ainsi n’importe quoi (biais d’inconstance incorrigible). Kahneman a conclu en donnant les 4 conditions pour avoir une expertise valable.

La dernière partie du livre s’intéresse surtout au bonheur et à comment l’on se remémore les expériences (dés)agréables. Il utilise deux biais fondamentaux ici :
- règle de pic-fin : ce qui détermine notre ressenti, c’est la plus haute intensité de l’expérience (pic) et comment elle a été ressentie lors de son dénouement (fin)
- négligence de la durée : notre ressenti n’est en rien affecté par la durée de l’expérience (dés)agréable.
Il prend l’exemple des expériences douloureuses, du mariage (il ne fait pas le bonheur) et de la richesse (il ne fait pas le bonheur non plus). Et il fait même un clin d’œil intéressant à l’adaptation hédonique avec l’illusion de concentration (nous nous sentons plus (mal)heureux par quelque chose parce que nous y pensons, mais ça n’affecte pas notre bonheur au quotidien).

Au rayon des défauts de ce livre… disons qu’il y a des exemples que je ne comprenais pas. Mais après un moment j’ai compris que mon expérience non nulle de zététicien m’empêchait tout simplement de tomber dans de nombreux biais. Donc en fait, ce n’est pas un défaut ! Un réel défaut de Système 1 Système 2 ? Je pense que ça n’existe pas…

Ce livre a fait de moi un meilleur zététicien. Ce livre a fait de moi un meilleur psychologue. Ce livre a fait de moi un meilleur financier. Ce livre a fait de moi un meilleur manager. Ce livre m’a donné les ingrédients pour l’expertise. Ce livre a révolutionné ma personne.
Alors, Système 1 Système 2 est-il parfait ? Non : il est plus-que-parfait !
Note : 21/20

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Joyeux anniversaire !

Ddken - posté le 08/01/2023 à 17:27:56. (12252 messages postés)

Merci beaucoup, Saka et Monos. :)
Wouaouh ! Dire que j'étais très exactement moitié moins âgé le jour où je me suis inscrit sur ce forum. :surpris Franchement, que le temps passe vite !

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Blablas floodesques diversifiés et plus si affinité

Ddken - posté le 01/06/2022 à 21:32:33. (12252 messages postés)

Bonjour. Dernière mise à jour sur l'affaire Heard Vs Depp de ma part : Johnny Depp a remporté le procès haut la main. J'ai écouté le verdict en livestream : un clean sweep. :sriden
La symbolique de cette victoire pour les victimes de violences conjugales sera... non négligeable.

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Blablas floodesques diversifiés et plus si affinité

Ddken - posté le 11/05/2022 à 16:11:21. (12252 messages postés)

mamie a dit:

Lorsque tu parles de réagir moins, tu veux dire dans le cas de violences très médiatisées ?


Je parle du cas spécifique :
X bat Y.
X se plaint que Y le bat.
Tous s'en prennent à Y, qui est pourtant la victime.

mamie a dit:


(C'est curieux que tu te définisse comme féministe, parce que dans ma tête tu étais plutôt mascu, mais je confonds peut-être ? C'était un compte avec un avatar manga avec du vent)


C'est bien moi. Je suis devenu féministe en 2015, quand j'ai bien compris le mouvement, l'idéologie et la théorie derrière. Mais avant ça, je n'étais pas MRA (Men's Rights Activist). J'avais souvent une communication machiste dans le sillage de la musique Hip Hop, et on va dire que j'ai été le produit de mon environnement. Mais ça s'arrête vraiment là.

Nemau a dit:

ces dernières années il me donnait vraiment l'impression de quelqu'un cherchant à se donner volontairement une image intello


Disons que j'ai désormais des tas d'autres forums et groupes pour exprimer mes passions moins intellectuelles. Je n'ai rien à prouver ici.

Nemau a dit:

Tu sembles tirer une conclusion généraliste en te basant sur le seul cas Depp-Heard.


Je n'ai effectivement rien lu de scientifique dessus, mais c'est l'impression que j'ai depuis 8 ans que je m'intéresse de près aux cas d'abus sexuels et de violences conjugales. Ça peut être un biais d'exposition.

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Blablas floodesques diversifiés et plus si affinité

Ddken - posté le 10/05/2022 à 16:58:10. (12252 messages postés)

J'ai parlé de messages sérieux. Par le passé, en lisant tes messages je devais toujours me concentrer. Ce afin de démêler la plaisanterie et le sarcasme de commentaires sérieux. Si je ne faisais pas attention, tu aurais l'air d'un suprémaciste blanc néonazi. :D
Là, j'étais sur mes gardes, mais tes messages sont restés sérieux du début à la fin.

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Blablas floodesques diversifiés et plus si affinité

Ddken - posté le 10/05/2022 à 16:41:28. (12252 messages postés)

Ma parole, ROTS... Je te vois écrire deux messages sérieux consécutifs pour la première fois en 14 ans d'Oniro. Les effets de l'âge ? :surpris2

Roi of the Suisse a dit:

Je pense qu'il ne faut pas être hypocrite : la popularité de cet évènement est principalement due à son aspect people.
La deuxième raison est le courant masculiniste.
Les nobles considérations listées ci-dessus n'arrivent qu'en troisième.


N'étant pas du tout friand d'histoires people et n'étant pas masculiniste, je ne me sens pas concerné par les deux premières raisons. Peut-être que je suis une des exceptions qui confirment la règle.

Roi of the Suisse a dit:

On voit beaucoup de gens bondir lorsqu'un homme est victime d'une femme, mais est-ce que ces gens-là bondissaient autant lorsque des femmes étaient victimes d'hommes ?


Je vais parler dans mon cas particulier. Dans un cas de violence conjugale ordinaire, j'aurais réagi pareillement quelque furent les sexes impliqués. Pour un cas de cruauté inimaginable comme celui-ci, j'aurais réagi de manière moindre si la victime était une femme. Et pour une raison : si elle était une femme, son assaillant serait cloué au pilori des médias, viré de toutes ses fonctions, tous ses contrats seraient annulés. Et à raison : les violences conjugales sont inadmissibles. Mais quand c'est un homme qui est la victime, l'assaillante s'en sort avec un pass et il continue d'être snobé par le grand public. C'est pour cette raison que mon attitude est plus véhémente : une victime masculine a besoin d'un supplément de soutien pour obtenir ce qui aurait été servi sur un plateau à une victime féminine.
PS : les masculinistes, comme d'habitude, se trompent de combat. Il s'agit ici de sexisme bénévole.



Nemau a dit:

Un coup tu affiches de manière ostentatoire un goût prononcé pour divers domaines sérieux et pointus (maths, physique, géopolitique...)


Aujourd'hui, c'est plutôt histoire (du 20è siècle), psychologie, finance et économie. Il n'y a pas que ROTS que les années ont changé. :)

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Blablas floodesques diversifiés et plus si affinité

Ddken - posté le 10/05/2022 à 11:46:52. (12252 messages postés)

Nemau a dit:

Il n'aurait pas une telle notoriété s'il n'y avait pas des gens comme toi pour nous en faire la pub. :p


Oui. Parce qu'il faut que justice soit faite, et il faut que les gens sachent que les hommes peuvent aussi être victimes de violence conjugale.

Nemau a dit:

et le coup d'après tu débarques avec un fait divers digne d'un magazine people racoleur (et en nous présentant ça comme le "le procès de la décennie").


Peut-être que pour toi, ce n'est qu'un truc de magazine people. Pour moi qui suis un féministe, c'est quelque chose de particulièrement important de par son rayonnement. Cela touche plusieurs aspects :
- La reconnaissance des violences faites aux hommes
- La reconnaissance que les femmes peuvent être des auteurs d'abus dans des relations hétéros
- Les futurs problèmes consécutifs à la méfiance envers les femmes qui se disent victimes
- La capacité des médias féministes à s'aligner sur la réalité et à ne pas donner une mauvaise image au mouvement.
Ça n'a rien de people, ce que j'ai cité. C'est quelque chose qui affectera des millions d'hommes et de femmes, positivement ou négativement, qui contribuera à donner une bonne ou une mauvaise réputation à l'idéologie que je suis.

Dès que j'ai du temps, je réponds aux messages suivants.

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Blablas floodesques diversifiés et plus si affinité

Ddken - posté le 09/05/2022 à 23:17:18. (12252 messages postés)

Falco a dit:

J'ai suivis vite fait donc je veux pas dire de bêtises, mais il me semble qu'Amber Heard n'est vraiment pas quelqu'un de sain mentalement, et que les gens étaient à peu près tous au courant de ça, c'est pour cette raison qu'elle a rapidement eu des haters quand toutes ces histoires ont commencés...


C'est important de préciser que la haine envers elle est partie de deux enregistrements audio (pris à son insu), où elle disait clairement être l'instigatrice des violences (et non la victime), s'énerver parce que Depp ne répliquait pas à ses coups, et l'a même nargué en lui disant que personne ne croirait que le grand Johnny Depp se fait battre par une femme.

https://consequence.net/2020/02/amber-heard-admits-hitting-johnny-depp-in-leaked-audio-recording/

Depuis ce leak, le monde entier s'est rendu compte qu'une victime a été passée pour coupable de ce qu'elle subit, et a vu sa vie ruinée pour cette raison. Comme toi, avant je ne suivais pas trop cette affaire, regrettant cependant qu'un acteur phare de ma jeunesse soit embourbé dans des affaires aussi sordides. Mais depuis que j'ai écouté les enregistrements, j'ai pris cette affaire personnellement. Surtout que malgré eux, la carrière de Heard a à peine été affectée, et celle de Depp a continué sa pente descendante (il a été viré du casting de "Fantastic Beasts" pour cette raison).

Falco a dit:

je pense pas que tout soit rose du coté de Johnny Depp, donc bon.


J'essaye de regarder avec le moins de biais de confirmation/réfutation possible. Mais ça n'est sûrement pas parfait, donc prends ce que je vais dire par la suite avec un grain de sel.
J'ai lu 90% des tweets du compte envoyé plus haut, et regardé au moins 1 heure de procès, avec des analyses d'experts.
De ce qu'il en ressort, l'équipe de Heard possède une preuve accablante : des messages où Heard discute avec le représentant de Depp, sur le fait d'avoir été battue et sur le fait que c'est régulier. Sauf que... ces messages n'ont pas été authentifiés, et l'équipe de Heard refuse de les soumettre à une vérification... Pour le reste ? Aucune preuve de ce qu'elle avance. Zéro. Sans compter qu'elle a menti maintes fois (parlant par exemple d'un maquillage utilisé pour masquer ses bleus, alors que ce maquillage n'existait pas à l'époque. Ou disant avoir défendu Kate Moss, qui a pourtant elle-même dit que Depp ne l'a jamais agressée). À côté, les preuves de l'équipe Depp sont particulièrement accablantes. Déjà les enregistrements audio, ensuite les témoignages de tout l'entourage de l'ex-couple, des gardes du corps aux agents, de la famille (même la sœur de Heard) aux agents de police.
Peut-être que Depp n'est pas tout blanc. Mais pour le moment, il n'y a pas la moindre preuve irréfutable d'un éventuel abus de sa part.

Falco a dit:

Et également ça risque d'être utilisé comme exemple par beaucoup pour décrédibiliser d'autres affaires de violences conjugales subit par les femmes :/


Au-delà de la grosse injustice sur Depp, voici le véritable drame qui se produira... Je confiais à ma cousine que la notoriété de ce procès ferait un tort considérable aux véritables victimes de violences conjugales. Ainsi qu'à plusieurs causes féministes, vu que des irréductibles (comme le site torchon Jezebel) continuent d'ignorer les audios sur Amber, et la défendent contre toute logique.

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Blablas floodesques diversifiés et plus si affinité

Ddken - posté le 06/05/2022 à 11:54:21. (12252 messages postés)

Qui ici suit le procès de la décennie (aux États-Unis du moins) ? Amber Heard VS Johnny Depp.

https://twitter.com/lawcrimenetwork?s=11&t=kT1cf4qh6qWcKU8rJS5xCw

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Russie-Ukraine : Le topic de la troisième guerre mondiale

Ddken - posté le 20/03/2022 à 23:14:32. (12252 messages postés)

Citation:

C'est vérifié ça ?


Tu peux le faire. Il te suffit de taper ce titre exact et tu verras l'article.

Citation:

J'ajoute, concernant le sport, que ce dernier fait partie du soft power des États.


Je suis conscient de la composante soft power. C'est pour cette raison que je n'ai pas évoqué négativement la bannissement de la sélection russe. Mazepin est un pilote de Formule Un, un sport individuel. Ce qui veut dire qu'il ne représente qu'indirectement sa nation. Très très indirectement, vu qu'initialement, la FIA avait accepté qu'il reste, tant que l'hymne russe n'était pas joué.

Citation:

Attention : sanction contre le peuple russe =/= haine de ce dernier. Après, oui, il y a des gens (même hors Ukraine) pour assimiler bêtement le gouvernement russe à son peuple et pour haïr ainsi les Russes. Mais je ne crois pas qu'ils représentent la majorité des gens en Occident.


Quid de la haine sur Facebook autorisée officiellement par un de leurs cadres ? Des menaces de mort envers ceux qui vendent de la poutine ?

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Rapports de bugs

Ddken - posté le 20/03/2022 à 19:04:11. (12252 messages postés)

image

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Russie-Ukraine : Le topic de la troisième guerre mondiale

Ddken - posté le 20/03/2022 à 18:45:30. (12252 messages postés)

J'ai lu tous les messages du débat. Il y a un autre aspect de cette guerre qui n'a pas encore été abordé et que je trouve absolument choquant : comment les Russes et tous ceux qui sont affiliés à la Russie de près ou de loin, se font cancel.

C'est au point où des gens voient leurs comptes bancaires clôturés parce qu'ils sont nés en Russie.
image
C'est au point où des figures historiques russes se font effacer des archives.

Spoiler (cliquez pour afficher)


C'est au point où des restaurants de poutine (plat québécois) se font attaquer.
image
C'est au point où Facebook autorise les insultes envers les Russes et la Russie.
image
C'est au point où être russe dans le sport équivaut à être banni.
image
Et je ne parle pas du drame qui est en train de se produire à Chelsea, du fait de la nationalité de leur président. Sans compter la chasse aux sorcières dont il (Roman Abramovitch) est soudainement victime.

À ce rythme, j'ai le sentiment que je vais bientôt me faire censurer à cause de mon prénom.



Je trouve cela disproportionné, presque dégoûtant et complètement à l'opposé de toutes les valeurs libérales véhiculées par l'Occident. Aujourd'hui, nous regardons les camps d'internement de Japonais avec horreur et dégoût. Mais vraiment, même si on n'est pas encore à un tel niveau d'horreur, est-ce si différent dans le fond ? Comment justifier que des gens qui pour l'immense majorité s'opposent aux actions de Poutine, soient pourtant les cibles de tant de haine, tant de rejet ?

Ce qui est certain, c'est qu'il y aura un avant et un après invasion de l'Ukraine. Par exemple, la FIFA et l'UEFA qui ont banni les clubs et la sélection russes, et qui ont laissé des joueurs arborer des t-shirts à visée politique, ont ouvert la boîte de Pandore. Dorénavant, continuer cette politique reviendrait à dire « on se fiche des morts, tant que ça ne touche pas un pays de blancs ».
image

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Posté dans Forum - Lectures

Ddken - posté le 20/03/2022 à 14:54:26. (12252 messages postés)

Review de l'article scientifique : The myth of nuclear deterrence
Lien de l'article

L'article, de Ward Wilson montre qu'en réalité, la dissuasion nucléaire n'a pas joué un rôle aussi élevé que ça dans la froideur de la guerre entre l'OTAN et le pacte de Varsovie.

La possession de l'arme nucléaire est censée offrir trois avantages : la protection contre les attaques conventionnelles, la protection contre les attaques nucléaires et un poids diplomatique considérable. Ce paradigme porte atteinte aux efforts de dénucléarisation, et favorise la prolifération des armes nucléaires.

La dissuasion nucléaire se base sur le fait que la puissance qui possède les missiles, va menacer de détruire les villes de la puissance opposée, pour faire de la coercition. Si l'autre puissance est nucléaire, la promesse de destruction mutuelle est censée empêcher quoi que ce soit, et si l'autre puissance ne l'est pas, un bombardement va provoquer son abandon immédiat, car perdre des villes est inacceptables. Mais cette vision des choses est naïve.

L'on se sert des bombardements de Hiroshima et Nagasaki comme arguments pour cette vision des choses. Or, avec le temps, les historiens ont douté que ce fut ces bombardements qui ont provoqué la reddition du Japon. Selon mes lectures, le facteur principal a été la déclaration de guerre de l'URSS, nation qui terrifiait le Japon plus que les États-Unis. (PS : cet argument est mentionné dans l'article plus bas)

En se basant sur les conséquences des attaques terroristes, l'on sait que les attaques de villes sont inefficaces. C'est ainsi l'erreur de plusieurs théoriciens : partir du principe qu'attaquer les civils est important, dissuasif. Le tout sans investiguer.
Par le passé, des prédictions ne s'étaient pas non plus réalisées concernant la guerre aérienne. Ainsi, Giulio Douhet pensait, avant la seconde guerre mondiale, que bombarder des industries et des villes continuellement pendant des jours, allait détruire le moral des civils qui allaient alors exiger la reddition, avant même que la guerre ne commence. Avis partagé par le général américain William Mitchell. Le Blitz a prouvé que ces prédictions étaient fausses. Il n'y a eu que peu d'impact sur l'effort de guerre malgré 60 milles morts.

Winston Churchill a même piégé Hitler pour que ce dernier bombarde les villes, de manière à ce que les installations militaires soient intactes et que l'Angleterre puisse riposter en bombardant. Le bombardement des villes allemandes a fait 570 milles morts. Mais il n'a pratiquement eu aucun impact sur l'effort de guerre.

Chez les Japonais, c'était encore plus criard. Tokyo a subi le pire bombardement de l'histoire, incluant Hiroshima et Nagasaki. Après cela, de nombreuses autres villes ont été bombardées. À l'été 1945, les grandes villes du Japon (66 au total) étaient quasiment toutes détruites. Mais les autorités japonaises ont continué la guerre comme si de rien n'était, alors même que la défaite était inéluctable avant les bombardements. Même lors du meeting qui a eu lieu les 9 et 10 Août, les bombardements de villes ont été à peine mentionnés, contrairement à l'invasion de l'URSS qui était le sujet central.

Les raisons qui font douter de l'interprétation générale sont : l'entrée en guerre de l'URSS le même jour que le bombardement de Hiroshima, le fait que les bombardements nucléaires n'étaient au final pas différents des bombardements conventionnels, les lettres qui montraient que c'est l'invasion de l'URSS qui a provoqué la crise, et le fait les bombes nucléaires étaient le parfait bouc émissaire pour se rendre en sauvant la face.

La théorie de la dissuasion est centrée sur la reddition du Japon consécutive aux bombardements nucléaires. Or, étant donné que ces bombardements ne sont pas responsables du dépôt d'armes, cela montre que la théorie de la dissuasion (avec le bombardement de villes) n'est pas basée sur la réalité.

Selon Herman Kahn (1965), la réalité des bombardements nucléaires est tellement loin de notre expérience, que toute théorie ou analyse dessus devient purement abstraite. Son erreur est d'avoir confondu moyens et finalité : les destructions de ville sont une pratique courante depuis des siècles, avec par exemple Gengis Khan qui avait pour habitude de détruire les villes conquises et de tuer tous ses citoyens (et qui pourtant rencontrait toujours de la résistance des années après).

L'importance du meurtre de civils en guerre est bien illustrée par une campagne menée par Jules César contre un ennemi. Après avoir encerclé l'armée ennemie, ces derniers ont commencé à manquer de ressources. Il fallait donc diminuer le nombre de bouches à nourrir. La première proposition a été de tuer femmes et enfants. La deuxième, finalement retenue, a été de les envoyer dehors. On les laisserait peut-être passer. Peut-être même qu'ils deviendraient des esclaves (ce qui est toujours mieux que mourir de faim). Mais l'armée de César n'a pas accepté de les laisser passer. Et les civils, en voulant rentrer au fort, ont constaté qu'on leur a barré l'enfant. Au final, ils sont morts de faim au milieu des deux armées. Cette anecdote illustre à quel point les vies de civils sont secondaires lorsqu'elles se mettent en travers de l'objectif militaire.

Le meurtre de civils n'est pas du tout un problème s'il y a une justification militaire. Il y a eu 47 millions de morts civiles pendant la seconde guerre mondiale, mais ce n'était pas la première préoccupation. 20% des civils allemands ont été tués durant la guerre de trente ans, mais ladite guerre a continué. 58% des civils paraguayens (lors de la guerre du Paraguay) ont été tués en cinq, n'étant pas un facteur qui a arrêté le conflit.

La menace d'extermination n'est pas crédible. Et pour cause, il y a eu une seule guerre d'extermination en 3000 ans (à ne pas confondre avec le génocide, qui est interne). C'était la Rome antique contre Carthage, après 100 ans pendant lesquels Rome a perdu 5% de sa population (ou 1 homme sur 6) et a vu une bonne partie de son territoire complètement dévastée, frappée de plein fouet par la campagne de 14 de Hannibal. Plusieurs fois dans l'histoire, il y a eu des conditions quasiment similaires, comme avec la guerre de cent ans. Mais la guerre d'extermination des Carthaginois est la seule instance dans l'histoire.

Les attaques nucléaires pourraient être qualifiées d'attaques terroristes, comme elles vont inexorablement tuer beaucoup de civils, même si elles visent des cibles militaires. Or, une étude de Max Abrahms (2006) a montré que les attaques terroristes ne sont efficaces que 7% du temps, contre 34% pour les sanctions économiques, pourtant largement considérées comme inefficaces. Pire : il y a deux types de terrorisme, celui de guérilla (donc contre des cibles militaires) et celui centré sur les civils. 100% des succès des succès des actions terroristes ont été rencontrés avec le premier groupe. Ainsi, si la logique est la même pour les attaques nucléaires, ces dernières vont être interprétées plutôt comme une tentative de rayer le pays de la carte, et n'auront pas l'effet escompté. Et si l'ennemi pense que vous voulez les exterminer, ils vont se battre à mort.

Certains disent que la dissuasion nucléaire a marché parce qu'il n'y a pas eu de guerre « chaude ». Pourtant, par le passé, les longues guerres étaient suivies de paix. Pourquoi attribuer les anciennes périodes de paix à l'épuisement économique, la prise de conscience de la guerre ou aux distractions de la politique intérieure, mais attribuer la paix consécutive à la seconde guerre mondiale, à la dissuasion nucléaire ? D'ailleurs, après la première guerre mondiale, la plupart des grandes puissances possédaient la capacité de produire des armes chimiques, et de provoquer des meurtres de masse. Mais il n'y a pas de description de la paix pendant la première guerre mondiale, maintenue par un équilibre de la terreur.

Il est vrai que les leaders de la guerre froide ont fait preuve de beaucoup de prudence à cause de l'arsenal nucléaire de leurs rivaux respectifs. Mais ceci est la preuve ces armes sont dangereuses, pas qu'elles sont efficaces pour la guerre ou pour menacer.

Pendant 4 ans après la seconde guerre mondiale, les États-Unis avaient la suprématie nucléaire. Mais ça ne leur a pas donné d'ascendant particulier contre les Soviétiques, qui étaient très téméraires dans les négociations, culminant à 1948 avec le partage de Berlin. L'arsenal nucléaire n'a pas non plus donné un avantage aux États-Unis en Corée et au Vietnam, ni à l'URSS en Afghanistan. Et depuis le Vietnam, les États-Unis ont combattu dans le Golfe, au Kosovo, en Irak et en Afghanistan, mais aucun de ces pays n'a été intimidé par leur arsenal nucléaire.

L'arsenal nucléaire d'Israël et de la Grande Bretagne n'a pas empêché la guerre du Yom Kippour ou des îles Falkland de se produire. Il s'agit de puissances conventionnelles (respectivement le duo Égypte-Syrie et la Colombie) qui ont attaqué des puissances nucléaires. Le cas d'Israël est encore plus incroyable, étant donné que le désir des États du Moyen-Orient est de le rayer de la carte. Donc une attaque de l'Égypte et de la Syrie est considérée comme une atteinte à sa propre existence.

En conclusion, l'argument de la dissuasion nucléaire est trop léger, vu que basé sur pas grand-chose de concret. Soit il faut d'autres arguments plus convaincants, soit les armes nucléaires doivent être bannies – au même titre que les armes chimiques et bactériologiques, qui partagent des caractéristiques similaires.

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star

Aller à la page: 1 2

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe - Mentions légales

Plan du site

Communauté: Accueil | Forum | Chat | Commentaires | News | Flash-news | Screen de la semaine | Sorties | Tests | Gaming-Live | Interviews | Galerie | OST | Blogs | Recherche
Apprendre: Visite guidée | RPG Maker 95 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker MV | Tutoriels | Guides | Making-of
Télécharger: Programmes | Scripts/Plugins | Ressources graphiques / sonores | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
Jeux: Au hasard | Notre sélection | Sélection des membres | Tous les jeux | Jeux complets | Le cimetière | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Proposer
Ressources RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
Ressources RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
Ressources RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
Ressources RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis
Archives: Palmarès | L'Annuaire | Livre d'or | Le Wiki | Divers