Day.png);">
Apprendre


Vous êtes
nouveau sur
Oniromancie?

Visite guidée
du site


Découvrir
RPG Maker

RM 95
RM 2000/2003
RM XP
RM VX/VX Ace
RM MV/MZ

Apprendre
RPG Maker

Tutoriels
Guides
Making-of

Dans le
Forum

Section Entraide

Packs de ressources: Monstres des RTP / Jeux: Projet-Z / Packs de ressources: Tilesets médiévaux (...) / News: Et le grand gagnant est... (...) / Scripts: Texte ondulant et texte (...) / Chat

Bienvenue
visiteur !




publicité RPG Maker!

Statistiques

Liste des
membres


Contact

Mentions légales

49 connectés actuellement

26592314 visiteurs
depuis l'ouverture

1212 visiteurs
aujourd'hui



Barre de séparation

Partenaires

Indiexpo

Akademiya RPG Maker

Hellsoft

Planète Glutko

Leo-Games

Zarok

Offgame

ConsoleFun

Guelnika & E-magination

Tous nos partenaires

Devenir
partenaire



Liste des messages insérés dans des blogs

Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39


Nemau - posté le 19/08/2021 à 00:51:40 (49628 messages postés) - admin -

❤ 0

To be polaire

Legend (Ridley Scott, 1985) : dans un monde féérique, une princesse rend visite à son ami, un garçon qui vit dans une forêt. Mais l'avenir du monde est en danger lorsque des goblins au service d'un seigneur du mal s'emparent de la corne d'une licorne.

image

Comme dirait Diatlov* : not great, not terrible. Les divers effets (fausse neige, maquillage des créatures non humaines...) n'ont pas très bien vieilli. Le scénario n'est pas franchement intéressant, de même pour les dialogues. Par contre les personnages, bien que caricaturaux, ne sont pas si mauvais, enfin disons que les acteurs font le job quoi. Au niveau du rythme, la première moitié est trop lente, il faut se forcer pour rester dans le film, heureusement ça s'accélère sur la fin (cela dit j'ai regardé la version longue du film, la première partie passe peut-être mieux dans la version standard). L'ensemble fait kitch, mais il y a quand même une certaine créativité ça et là (la scène de danse par exemple).

Globalement, je ne recommande pas ce film, à part peut-être pour les grands fans de Zelda puisqu'il a été une des inspirations lors de la création de cette saga de jeux vidéo. À noter, la présence d'un jeune Tom Cruise dans l'un de ses premiers rôles principaux, un an avant Top Gun qui le rendra célèbre. À noter aussi : ce quatrième film de Ridley Scott voit le méchant mourir exactement de la même manière que celui du film Alien, deuxième film de Ridley Scott. Amusant quand on sait que les deux films ne sont pas du tout du même genre (thriller-SF pour Alien, fantasy pour Legend).


*L'acteur qui le joue, Paul Ritter, est décédé le 5 avril dernier. :o

Proposez vos news !TrombinoscopePolaris 03Planète Glutko • Doom Doom Doom Doom! I want you in my tomb!

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Nemau - posté le 17/08/2021 à 21:05:27 (49628 messages postés) - admin -

❤ 0

To be polaire

Shyamalan : je n'ai pas vu Old, mais ses quatre premiers films connus (Sixième Sens, Incassable, Signs, The Village) sont formidables, et pas juste parce qu'ils ont un bon twist final. La réalisation est d'une finesse et d'une efficacité rare.

La Jeune Fille de l'eau est trop mou, trop niais, trop perché. Phénomènes est raté, on s'y ennuie, malgré une idée de départ intéressante. Je n'ai pas vu Le Dernier Maître de l'air (ni la série animée) ni After Earth, tous deux mauvais paraît-il.

The Visit est le retour en grâce, pas grand chose à redire même si ce n'est pas mon genre de film (trop thriller pour moi). Split est très bon. Glass s'en sort pas trop mal mais ruine la fin d'Incassable. Cette dernière était poignante car elle nous montrait que le personnage joué par Samuel L. Jackson n'était pas un vrai super vilain, juste un type désespéré par sa maladie et se cherchant du coup une raison de vivre. Dans Glass ils en font un type réellement doté de capacités intellectuelle hors normes, c'est dommage.


Kaamelott premier volet : je m'attendais tellement à un film malaisant, à l'image des saisons 5 et 6, qu'au final j'ai été positivement surpris. Mais ça reste un film très moyen selon moi. Astier a dit dans une interview qu'on pouvait voir le film sans avoir vu la série, sauf que si on met de côté la satisfaction de revoir les personnages et les références à la série, il ne reste pas grand chose. Les gags sont en trop faible nombre, et les moments d'émotions font trop amateur.

Proposez vos news !TrombinoscopePolaris 03Planète Glutko • Doom Doom Doom Doom! I want you in my tomb!

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Nemau - posté le 23/07/2021 à 17:33:34 (49628 messages postés) - admin -

❤ 0

To be polaire

Frequency (Fréquence interdite en VF, pourquoi "interdite" on ne le saura jamais) : Un homme et son fils discutent à 30 années de distance via un vieux poste émetteur et un phénomène météo chelou. En lui donnant de bonnes informations, le fils permet à son père d'échapper à la mort 30 ans auparavant. Mais cela déclenche des évènements inattendus.

Le concept du film est sympa, car lorsque le père modifie le cours de l'histoire, le fils voit les choses se modifier en temps réel (il voit par exemple une tâche sombre apparaître sur le bureau lorsque 30 ans plus tôt le père fait tomber une cigarette dessus). C'est pas très crédible mais original, je ne crois pas avoir déjà vu ce concept où l'histoire se déroule à deux époques mais "en même temps", et où les changements dans le passé sont vécus en temps réel par les protagonistes situés dans le futur. Autre bon point du film, les deux acteurs principaux : Dennis Quaid et Jim Caviezel, solides comme à leur habitude.

Par contre, le film est décevant dans sa réalisation. Rien de particulièrement raté, mais l'ensemble à la qualité d'un téléfilm (pourtant le film date de 2000 et est bien sorti au cinéma). Du coup je recommande pas. :c



J'ai décidé de me faire toute la filmo de Ridley Scott (donc matage de tous ses films moins ceux que j'ai déjà vu et dont je me souviens suffisamment). Pas sûr que je m'y tienne, mais je trouve ça intéressant de voir toute la filmo d'un même réal, ça permet de voir l'évolution, tout ça. Ça va être des montagnes russes, vu comment Scott est capable du pire (GI Jane, Prometheus...) comme du meilleur (Gladiator, American Gangster, je pense aussi à ce film de SF avec une créature dans un vaisseau, j'ai le nom sur le bout de la langue...).

The Duellists (Ridley Scott, 1977) : Deux haut-gradés de l'armée de Napoléon Bonaparte ayant un code d'honneur strict règlent leur différent en enchaînant les duels à l'épée puis au pistolet. Premier film de Ridley Scott, juste avant Alien, et c'est pas mal du tout ! Harvey Keitel et Keith Carradine sont très bons, le rythme est bon, pas grand chose à redire. Je recommande. Par contre, ça m'a fait bizarre de regarder un film en anglais alors que tous les personnages sont français. Si la VF est bonne ça vaut peut-être le coup de le regarder en français.

Proposez vos news !TrombinoscopePolaris 03Planète Glutko • Doom Doom Doom Doom! I want you in my tomb!

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Nemau - posté le 22/07/2021 à 13:44:44 (49628 messages postés) - admin -

❤ 0

To be polaire

Three Billboards Outside Ebbing, Missouri : Une mère dont la fille a été violée et tuée utilise trois panneaux publicitaires pour critiquer la police qui n'a pas fait tout ce qu'elle a pu pour trouver le coupable. C'est un très bon film. Les acteurs sont très bons, les personnages ne sont pas manichéens et le déroulement de l'histoire n'est pas prévisible.

Proposez vos news !TrombinoscopePolaris 03Planète Glutko • Doom Doom Doom Doom! I want you in my tomb!

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Tyroine - posté le 17/07/2021 à 14:43:01 (10075 messages postés)

❤ 0

Hystérique modéré.



J'ai fini Hellpoint en 18 heures et dans une grande douleur :F. C'est un pur Souls-like qui pioche des idées un peu partout avec une DA assez intéressante et un gameplay plutôt simple à l'instar du premier Dark Souls. C'est un jeu à petit budget, studio indé québécois et pour un premier essai... C'est franchement pas mal.


Les +

+ La direction artistique SF/Cosmic-Horror est clairement ce qui m'a vendu le jeu, et c'est son gros point fort. Alors attention, le budget étant ce qu'il est ce n'est pas spécialement beau (ni vraiment très moche, le rendu ne m'a pas trop gêné) et ça ne veut pas dire que c'est toujours de bon goût. Mais globalement, l'atmosphère fonctionne. La station spatiale dévastée offre quelques panoramas impressionnants comme la vue depuis l'Observatoire ou encore les immenses quartiers citadins qu'on contemple en descendant un long ascenseur. Le bestiaire est sympa même si un peu fourre-tout tout de même.

Spoiler (cliquez pour afficher)


+ Le level-design fonctionne bien. L'exploration est très souvent récompensée par des items spéciaux, des "âmes" ou des équipements, ça donne envie de toujours fouiller derrière les escaliers, au détour des couloirs, en contre-bas... Il y a des murs cachés, d'ailleurs il y a des trucs cachés absolument partout, à un point où c'en est assez déroutant. Certains niveaux ont une verticalité vertigineuse où on ne sait jamais jusqu'où on va pouvoir s'enfoncer, un p'tit feeling de megastructure qui s'enfonce dans des abysses insondables à la BLAME!.

+ Il y a des idées de gameplay à la pelle. Certaines sont intéressantes, d'autres pourries. On sent qu'ils ont pris leur influence d'un peu partout :

:avert2 Tu as plusieurs façons de te soigner que je n'ai pas exploitées, mais la plus classique étant les fameuses "flaques d'estus". Tu en as vraiment très peu mais en tapant les ennemis tu vas remplir ces fioles ainsi que ta jauge de mana qui sert autant pour des magies psychiques que pour tes armes à distance (un peu à l'instar de Bloodborne), ça crée une dynamique intéressante. D'ailleurs le combo arme càc et armes de shoot fonctionne assez bien, l'arsenal étant assez varié. Le feeling des combats est assez sommaire un peu à l'instar de DeS / DS1, mais il fonctionne pas si mal.

:avert2 Trouver des points d'intérêt de lore (messages sur les murs, tuer des monstres, boss, des objets) va faire remplir un taux de complétion du lore du jeu. C'est marrant dans le sens où tu te vois "récompensé" pour fouiller et t'intéresser au lore. C'est surtout primordial parce que si tu n'as pas 100% (ça peut monter à 160% donc atteindre 100 est pas si dur) tu ne peux pas accéder à la fin  XD

:avert2 Plus tu te bats avec une arme, plus tu as d'affinité avec elle et tu peux débloquer trois modes différents par arme, offrant d'autres possibilités d'approche pendant les combats.

:avert2 Un système de cubes volants un peu comme NieR Automata qui t'accompagnent et t'offrent pas mal d'options comme te défendre, éclairer (très important car le jeu joue pas mal sur les sombres), te téléporter à la dernière faille (un feu de Dark Souls) etc... En découvrir un nouveau c'est toujours assez intéressant.

:avert2 Il y a un cadrant horaire qui fait qu'à certains moments précis, ça va faire apparaître des portails enfermant une salle, si tu entres dedans concrètement c'est une bataille contre des tas de monstres sortant de failles. C'est un peu bordélique mais ça crée un petit côté vivant, une concrétisation du temps qui passe dans le jeu, j'ai trouvé ça original.

+ Bon comme pour la première fois où tu fais un Souls, j'ai rien compris au lore mais j'ai quand même capté les grandes lignes et c'est assez intéressant et sans être très original pour du cosmic-horror, j'ai trouvé que c'était le plus audacieux des Souls-like jusque-là que ça soit dans sa DA ou la complexité de son univers. C'est à creuser et y'a clairement pas autant de joueurs de Hellpoint que des Souls, mais le jeu a ses fans avec plusieurs centaines d'heures à refaire des runs dans tous les sens en découvrant à chaque fois de nouveaux trucs. Le jeu est dense, très dense, et il est très facile de finir le jeu sans avoir vu la moitié des pnj ou en manquant des tas de trucs, et je vois ça plus comme une qualité qu'un défaut. Mais ça sera probablement sans moi :F

+ L'OST est assez effacée honnêtement j'ai retenu aucun thème de boss, par contre la musique du HUB est très réussie en terme d'atmosphère.



Les -

- Bordel qu'est-ce qu'on se perd dans ce jeu. Je pense honnêtement que j'ai perdu 3-4h de jeu à juste tourner en rond. J'avais lancé le jeu l'an dernier déjà et j'avais abandonné au bout de 6h, je vous dis même pas en reprenant ma partie de but en blanc comme ça... Le problème de Hellpoint c'est que tout est grand, retord, labyrinthique et que comme on est dans une station spatiale, parfois tout se ressemble un peu et on a pas vraiment de point de repère extérieur comme on pourrait en avoir dans un Souls pour se repérer de loin.

Alors autant la plupart du temps vous avancerez sans trop de problème, autant y'a des zones c'est littéralement la maison des fous des 12 travaux d'Asterix, le pire c'est que j'étais bloqué parce qu'au terme de ma progression "au pif", je suis tombé sur un cul de sac, une bibliothèque avec plein de lore. Le problème avec ce jeu c'est que tu sais pas vraiment si t'as enclenché les bons scripts ou non pour avancer, genre t'as ramassé tel item clé ou alors comme t'es arrivé à la bibliothèque, dans mon cas je suppose, t'es supposé revenir au HUB central et parler à un pnj qui te donnera enfin la marche à suivre ?

Et même une fois qu'il te dit quoi faire, putain faut s'y retrouver dans ce bordel. D'ailleurs pour atteindre la fin du jeu il te faut absolument un item super rare à trouver ou à acheter à un marchand, marchand qui te le propose pas systématiquement... Non franchement sans guide j'y serais jamais arrivé. Et même avec le guide, comme tu peux un peu évoluer dans tous les sens que tu veux, j'étais perdu ! Je me suis perdu dans un guide :wouah !!!

image

- La difficulté de certains boss est juste frustrante. Les hitbox sont parfois douteuses, y'a des pattern tu vois à peine les coups partir, les boss les plus durs sont des putain de sacs à PV. La plupart du temps ça passe mais alors t'as des claques de difficulté dans la gueule çà et là. En plus xp son personnage devient vite compliqué en ressources demandées et si t'as un build un peu foireux, le jeu va pas être tendre avec toi. Le boss de fin m'a littéralement pris trois quarts d'heure à mourir en boucle, c'était pas la meilleure façon de finir cette expérience qui avait déjà mis mes nerfs à vif :F Parce que y'a des phases vraiment très nulles dans ce combat où t'as vraiment l'impression que le jeu n'a qu'une envie c'est t'inciter à sauter dans le vide.

- Il y a de la plateforme dans le jeu. Genre, beaucoup. Le positif ? Ca ouvre super bien le level-design et ça permet d'aller un peu partout chercher des items isolés, c'est plutôt cool. Le négatif ? Ce n'est pas un jeu de plateforme, est-ce que j'ai vraiment besoin de développer à moins qu'il y ait des gens qui trouvent la plateforme, même dans les Souls, réussie ? X) Le nombre de morts par sauts foireux parce que c'est chiant à appréhender est assez significatif. Mais en même temps je suis assez content que ça soit là, ça aurait pu être mieux fait. La plateforme dans Ashen, qui est un Souls-like aussi, était assez réussie, elle.

- Dans les idées un peu originales mais nulles du jeu, il y a des pierres qui t'envoient dans une version alternative du niveau dans lequel tu te trouves, en mode miroir et avec des couleurs extrêmement saturées. C'est moche, très moche. Et puis bon c'est juste une partie du même niveau mais en mode miroir où tu vas ramasser 40 000 matériaux sombres, et à la fin t'as une réplique de boss pas très inspiré. Bof.

Un parti pris qui aurait pu être intéressant : transformer des portails (feux de Souls) en portails qui peuvent téléporter le joueur. Pourquoi ne pas avoir laissé les feux qui téléportent directement ? J'imagine que c'est pour rajouter une autre couche de difficulté de choix (parce qu'il faut des items assez rares, qui sont limités) genre "tiens je vais pas lier ce portail mais plutôt celui-là", sauf que dans une première run tu connais rien du jeu, tu sais pas que tu vas pas pouvoir le faire avec tous les portails et surtout tu galères tellement à traverser les niveaux que t'as qu'une envie : c'est de lier le premier portail qui arrive. Donc au final c'est plus chiant qu'autre chose.

Ah et à chaque fois que tu meures, tu dois battre ton doppleganger pour retrouver une partie de tes âmes. J'imagine qu'ils se sont inspirés de Hollow Knight, sauf que dans HK ça se fait en trois coups, là t'es littéralement en train de duel une IA qui, si t'étais équipé d'un bouclier au moment de ta mort, va juste te mettre le cancer. J'imagine que y'a une raison dans le lore, mais c'est juste chiant.

- La traduction française est une abomination, ça a probablement été balancé dans google trad'. :goutte




J'ai pas grand chose d'autre à dire. Ca a été une expérience difficile et frustrante par endroits, il y a des moments où c'était juste super pénible et j'avais envie de finir le jeu pour passer à autre chose. Je me suis retrouvé comme à l'époque où je découvrais mon premier Souls : désorienté, paumé, oppressé... Et au final... Est-ce que ce n'est pas là, une des réussites du jeu ? Arriver à désorienter un vétéran (:lei) et lui offrir une expérience exigeante et très dense ? Parce que j'ai forcément manqué des tonnes de contenu, des pnj, des quêtes. Le problème c'est qu'un peu comme DS2, la difficulté semble franchement artificielle par endroits.

Je sais pas. Au fond j'ai quand même bien aimé le jeu, c'est un petit studio indé, c'est un peu un gros fourre-tout d'influences et il a une DA intéressante et le gameplay, finalement, n'est pas si pourri qu'on pourrait le croire, tant est qu'on soit tolérant et qu'on aime encore jouer à des jeux vieillissant comme Dark Souls 1.

Faites vous votre propre avis. Je pense que c'est un jeu que je pourrais recommander, mais avec de grosses guillemets :mort

~ Ma chaîne youtube sur les jeux-vidéos divers zévariés.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Nemau - posté le 16/07/2021 à 20:02:00 (49628 messages postés) - admin -

❤ 0

To be polaire

Je ne suis pas très comédie mais je lui donnerai peut-être une chance.

Kick-Ass : J'avais regarde le début il y a quelques mois, j'avais toujours le fichier sur mon dur, et le monsieur ci-dessus en a parlé il y a quelques jours, donc j'ai terminé de le regarder. C'est l'histoire d'un ado qui joue les super-héros mais qui se retrouve dans une embrouille qui le dépasse. J'ai pas aimé, je me suis pas mal ennuyé devant.

From Hell : L'histoire vraie de Jack l'éventreur, avec un soupçon de fantastique. C'est pas fou mais c'est pas mal. Je ne suis pas fan de l'ajout du fantastique dans un histoire qui n'en avait vraiment pas besoin. Mais les acteurs sont bons, ça fait plaisir de voir Johnny Depp dans un rôle sérieux, et feu-Ian Holm est épatant comme à son habitude.

Proposez vos news !TrombinoscopePolaris 03Planète Glutko • Doom Doom Doom Doom! I want you in my tomb!

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Tyroine - posté le 14/07/2021 à 20:42:56 (10075 messages postés)

❤ 1

Hystérique modéré.

J'ai décidé de me faire un petit marathon des Souls en build magie, puisque je n'ai jamais joué magie dans cette série. Ca me fait découvrir les jeux différemment en "mode facile" :F Mais les débuts de partie sont quand même assez compliqués. On galère sur des boss contre lesquels on galérait pas, et d'autres tombent en soufflant dessus.

image

Demon's Souls en 13 heures sur l'émulateur RPCS3 (avec patch 60fps même si j'oscillais le plus souvent entre 30-45, et un patch pour jouer en ultrawide. Très chouette !).

Toujours un bonheur de revenir aux fondements de la série. DeS reste aujourd'hui encore l'épisode le plus unique et déprimant de la série. On l'a déjà dit mais quasiment tout ce qu'a fait DS1, DeS l'a fait en premier.


Les +

+
La direction artistique est évidemment très cool, on retiendra surtout le HUB du jeu, le Nexus, qui est toujours aussi incroyable graphiquement, avec cette musique si mélancolique et onirique qui fait jeu égal avec celle de Majula de DS2. Le roi des tempêtes reste une des rencontres les plus impressionnantes de la série !

Spoiler (cliquez pour afficher)


+ Les niveaux sont plus courts que dans DS1 puisqu'ils ne sont pas interconnectés. On perd en longueurs, le jeu est globalement beaucoup plus rapide à finir même s'il y a beaucoup d'à côtés, surtout avec les quêtes pnj. Le level-design est bon mais il y a finalement très peu de raccourcis, il va souvent falloir retraverser une zone entière entre deux boss si on meurt.

+ Le lore et les pnj sont excellents, je les trouve plus uniques encore que dans DS1. La quête tragique du fils du roi Allant est touchante sur la fin, les prêtres de la foi qui conspuent les sorciers et qui créent un build-up sur le cas de Lady Astrea est un super développement de l'histoire, avec cette thématique où on est obligés de la tuer en tant que joueurs pour atteindre notre objectif, à contre-coeur. C'est une jolie leçon de narration, pas si cryptique que ça concernant ce passage.

+ Tous les boss ont un gimmick, une petite stratégie à trouver, un pont faible à exploiter... ce qui les rend plus uniques, plus intéressants que ceux de DS1 je trouve. Ils ont commencé à réexploiter ces petits systèmes dans DS3 ce qui est une bonne chose, parce que la plupart des boss après DeS n'étaient finalement basés que sur leur pattern et le skill du joueur, même si on pouvait les affronter différemment selon les builds... On se retrouvait à faire toujours un peu la même chose. Le seul problème avec ces boss à "énigmes", c'est qu'une fois qu'on connait le truc, ils n'offrent quasiment plus aucune résistance.

+ Les musiques sont minimalistes, presque grossières... elles sont uniques. On pourrait dire désuètes, mais ça colle parfaitement à l'ambiance sombre et déprimante du jeu.


Les -

- Maneaters (Anthropophage) reste à ce jour une des pires aberrations de la série :F L'IA est complètement pétée, les boss se barrent à l'autre bout de la skybox jusqu'à revenir se poser puis ils trigger leur animation de saut en 1 fraction de seconde, ils se barrent de nouveau, au secours. Alors sur cette partie je n'ai pas subi ce combat puisque je joue magie, ça a été piou piou piou et en 30sc on en parle plus. Par contre j'ai vu une streameuse se casser les dents sur l'IA sur le remake, ça m'a rappelé à quel point ce boss était mal codé et c'est très con d'avoir gardé ce genre de connerie dans le remake :goutte

Le Dieu Dragon est aussi ennuyeux et pénible puisqu'il faut être patient et attendre qu'il regarde ailleurs... Et je suis pas du genre très patient :F

- Y'a plein de contenu additionnel à débloquer avec le système de tendances des mondes et... pfff.. woaw non même pour moi là c'est trop cryptique et vachement chiant, faut suivre un guide dès le départ et éviter de trop crever, bref j'ai vraiment pas pris la peine de me pencher là-dessus. Pourtant le système est novateur et pas inintéressant, je crois qu'ils l'ont vaguement rendu plus clair dans le remake.




image

Dark Souls en 16h21, toujours en build magie (sorcellerie plutôt que pyromancie).

C'est la deuxième ou troisième fois que je finis DS1, et mon opinion du jeu varie légèrement à chaque fois.

Les +

+
Vous le savez déjà, le génie de DS1 c'est son level-design entièrement interconnecté. Finalement, même King's Field premier le faisait déjà... sur PS1. C'est une bonne tradition qu'ils ont réintroduite dans DS1, pour le meilleur et pour le pire. Le monde semble cohérent, immense, on trouve du plaisir à ne plus être perdu dans ce grand labyrinthe et débloquer les raccourcis entre les zones. Je reviendrai sur le point négatif plus bas.

+ Encore une fois la DA réserve de belles surprises qui traversent relativement bien le temps. Le village des morts vivants qui nous fait monter progressivement sur ces immenses murailles, puis on quitte les murailles et plus on progresse dans cette ascension, plus on voit le chemin parcouru. Je trouve ça encore beau, ce décor lointain flouté. Il y a évidemment Anor Londo qui est si belle, les archives du duc, les profondeurs des égoûts sont poisseuses, oppressantes... Le Kiln de la première flamme est bien classe aussi.

Spoiler (cliquez pour afficher)



+ Les musiques sont plus épiques et orchestrées par rapport à DeS, certains thèmes sont cultes comme la musique de Ornstein & Smough, Sif, Gwyn... Elles ne sont pas toutes mémorables, mais l'ensemble de l'OST est quand même une vraie réussite.

+ Encore une fois les pnj sont une petite réussite avec l'apparition du fameux Solaire et la mauvaise fin tragique de sa quête, le chevalier oignon et sa fille, Lautrec, Pat qui revient une fois encore nous jouer un mauvais tour, Logan qui perd la tête une fois qu'il a acquis le savoir de la bibliothèque, etc... Les conditions de quête sont toujours aussi tordues, mais bon, si on prend le temps de toutes les faire, il y a une vraie richesse narrative au delà de l'aspect cryptique du jeu, qui caractérise bien la série.


Les -

- Le level-design interconnecté c'est bien, mais difficile aujourd'hui de ne pas ressentir des moments où on s'ennuie, où on marche parfois longtemps, trop longtemps sans rien faire de particulier dans des zones particulièrement démesurées comme l'entrée d'Anor Londo, le Lac Cendré qui est interminable à traverser et retraverser... L'immersion est bien dans le sens où on sent que l'univers est grand et à peu près cohérent et les raccourcis renforcent cette satisfaction de retraverser les zones, mais ça crée quand même beaucoup d'allers retours et je pense qu'ils ont bien fait de laisser la téléportation entre chaque feu à partir de DS2 malgré tout. Ca peut ruiner le level-design comme dans DS2, mais savamment réparti comme à partir de Bloodborne, je trouve que c'est le meilleur équilibre.

- Passé Anor Londo, les zones sont quand même pas toujours très inspirées, voire assez cancer à explorer. Le tombeau des géants, Izalith et son bruit infernal de lave sous les pas du perso, la cave de cristal et le savon sur ses plateformes qui te font tomber sans raison sans parler de cette idée de game-design de merde de nous faire marcher dans le vide en attendant de voir si de la poussière de cristal tombe devant nous... relou. Et que dire de ces arbres immondes devant la cave de cristal dignes de modèles de OoT sur Nintendo 64... Quand je pense que dans le trailer de la Remastered ils faisaient un focus sur la végétation améliorée lol.

Aussi le Bed of Chaos est une des pires phases de la série, le sol s'effondre sous tes pieds à la frame (j'ai fini par comprendre que c'était pas RNG), le machin ratisse la salle avec une hitbox insensée qui te fait tomber à chaque fois, faut juste aller taper deux boules... Vraiment, un des pires game design de la série. Je peux comprendre l'intention, mais dans les faits si la chance n'est pas avec toi, c'est un passage vraiment frustrant et inintéressant.

~ Ma chaîne youtube sur les jeux-vidéos divers zévariés.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Nemau - posté le 12/07/2021 à 23:27:42 (49628 messages postés) - admin -

❤ 1

To be polaire

Citation:

Depuis l'arrivée du MCU et de ses trouzemille films, beaucoup de hipsters chouinent et trouvent que les films sont très semblables et très génériques, sans originalité etc...
Je n'ai que rarement été d'accord avec ces tristes hurluberlus.


Ça s'appelle avoir un minimum d'esprit critique. Je t'expliquerai, un jour. :D (fallait pas me traiter de hipster qui chouine etc. :F)

Citation:

L'histoire est extrêmement bateau, la mise en scène est plate, sans saveur et peu inspirée, il n'y a pas d'idées esthétiques particulières...


Un Marvel somme toute classique quoi. :F

Citation:

Je suis pour la diversité mais là c'est pas un peu gros d'enlever quasiment tous les personnages masculins par des personnages féminins ? XD


Je vais faire mon féminazi (trop tentant ^^) mais : quand dans un film la quasi totalité des personnages sont des hommes ça ne choque pas beaucoup de monde (même s'il y a de moins en moins de films comme ça, et même si l'absence de femmes dans un film choque de plus en plus de monde). Je pense qu'en regardant la trilogie du Seigneur des Anneaux peu de gens ont tiqué qu'il n'y avait que trois femmes en tout (quatre en content la meuf à Sam, mais on la voit trois secondes et elle n'a aucune ligne de dialogue), contre une pléthore de personnages masculins. Même parmi les gens ne connaissant pas les origines du scénario (écrit au milieu du XXème siècle je crois, ceci explique cela).

Bref. On s'est tapé un siècle de films avec une présence masculine plus que dominante, je pense qu'on pourra supporter quelques films avec dedans plus de femmes que d'hommes. ^^ C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles j'aime Annihilation : les cinq personnages principaux sont des femmes ce qui apporte une relative originalité. Il y a aussi des films comme Sucker Punch, mais là les filles sont des bimbos donc, hum, voilà quoi.



The Titan : Dans un futur proche, la Terre n'est plus habitable (est-ce qu'on peut encore appeler ça de la science-"fiction" ?). Du coup, dans une base de l'OTAN, une vingtaine d'individus volontaires (des marines, des astronautes... bref des gens ayant un bon physique) subissent un traitement visant à les transformer pour en faire des individus capables de vivre sur Titan, une des lunes de Saturne. Ce film se tape de sales notes alors que franchement, ça va quoi, c'est pas extra mais c'est pas non plus une purge. Bon par contre Sam Worthington n'a définitivement aucun charisme.

Green Book : Histoire vraie. Dans les années 60, un américain issu de la classe ouvrière est embauché pour être le chauffeur et le garde du corps d'un talentueux pianiste noir qui fait une tournée dans le sud profond des USA. Très bon film ! Viggo Mortensen est au poil (lui que j'ai pourtant mis longtemps à aimer à cause de sa performance dans le SdA - j'en viens à me dire que c'est peut-être son personnage et ses répliques qui étaient mal écrits), l'acteur qui joue le pianiste aussi.

Iron Sky 2 : Blablabla nazis sauriens Adolf Hitler qui chevauche un T-rex vaisseaux spatiaux etc. Ça me fait du mal de critiquer un film d'un réalisateur finlandais, mais, non, globalement c'est ni fun ni drôle, malgré de gros moyens. Le premier volet respirait davantage l'amateurisme (le manque de moyens, surtout) mais il était plus frais, et un peu plus subtil, il se reposait moins sur des gros concepts abusés et au final inintéressants.

Proposez vos news !TrombinoscopePolaris 03Planète Glutko • Doom Doom Doom Doom! I want you in my tomb!

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


sriden - posté le 06/07/2021 à 17:48:09 (16376 messages postés) -

❤ 6

The eyes are useless when the mind is blind

Thanks :tirlalangue2

Bon, LE JEU EST FINI !!§

Merci à trotter pour la bêta-test (7h30 de jeu).
Le projet a été porté sur la version officielle de RM2003, donc plus besoin de vérifier vos polices.




image

Télécharger le jeu :

http://sriden.free.fr/Ketsuro_2-4.zip
ou
https://www.mediafire.com/file/jgtoutck3tnvch6/Ketsuro_2-4.zip/file




Poids : 145 Mo
Logiciel : RPG Maker 2003
Genre : RPG / chambara
Type : Jeu complet
Auteur : sriden
Date : 2017 - 2021
Durée de vie estimée : 7 heures

Jouable à la manette si vous avez une manette USB quelconque.
Le jeu contient de la violence sanglante en mode cartoon (sprites 2D & dessins), et est donc déconseillé aux moins de 14 ans.


image image image

image image image


Ketsuro est un RPG réalisé sur RM2003, mettant en scène des experts en sabre luttant entre prises de pouvoir et rébellions, dans un style de jeu évoquant les Final Fantasy 6 ou 7.


L'histoire se passe en 1581, dans les contrées perdues loin au nord de la Chine (extrême-orient de l'actuelle Russie bien avant que ce ne soit conquis par les occidentaux). Ici se sont installés des migrants japonais depuis le 15e siècle, qui ont constitué leur petit territoire indépendant dans ces terres oubliées.
Ils ont mêlé les cultures locales à celles des Mongols et des Chinois, mais un aspect de leur culture nippone originale est resté fortement ancré : le culte du sabre.
Bref, c'est dans cet environnement montagnard et barbare que nous trouvons notre héros. Il fait partie d'un groupe de résistance composé de fines lames qui s'oppose au sordide régime de Kyôda, un tyran brutal et crapuleux qui gangrène le territoire depuis 17 ans.

Mais il se pourrait qu'une alliance inattendue puisse accélérer le sanglant destin de ce petit territoire.





Le scénario et les designs (personnages etc) ont été créés en 1997, lorsque j'ai initialement imaginé ces personnages et cette histoire de bout en bout. Le but de l'exercice ici a été de les reproduire au plus fidèle.

Les portraits en dessin papier sont des croquis griffonnés au stylo-bille dans mes marges de cours sur les bancs de l'école entre 1997 et 2003, où je dessinais entre autres ces personnages, dans le but d'entraîner mon trait ex-nihilo et de tromper l'ennui.
La fin du jeu a également été faite en animation de dessin papier.

En dehors de ça, le projet utilise des rips pour les décors (souvent beaucoup retouchés) ainsi que des sprites custom (animations de personnages etc). J'ai veillé à ce que ces rips viennent de jeux pros vendus en store plutôt que de créations amateures autant que faire se peut.


image image image

image image image


Le jeu a été réalisé avec la version 1.09b de RPG Maker 2003 qui était une des seules versions disponibles avant 2015 (année de sa sortie officielle hors Japon). Lors de son développement, ce projet n'a donc pas bénéficié de toutes les fonctionnalités que possède la version de RM2003 officiellement disponible aujourd'hui.
Il a juste été porté sur la version officielle en dernière instance pour optimiser le confort du joueur. Donc tout a été fait en event et sans patch.


image

image

image


http://sriden.free.fr/Ketsuro_2-4.zip
ou
https://www.mediafire.com/file/jgtoutck3tnvch6/Ketsuro_2-4.zip/file




Spoiler (cliquez pour afficher)


 

Escapade | La 7e porte | Vader Ou La Fin des Haricots | Ketsuro | Polaris 03 | Blog ciné/jv | Mes albums de zyk : Diaphanous Horizons & Retranchements

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Nemau - posté le 05/07/2021 à 15:47:00 (49628 messages postés) - admin -

❤ 0

To be polaire

Clash of the Titans (Louis Leterrier, 2010) : Blablabla flemme de raconter le scénario gros monstres grosse baston grosse CGI peu convaincante.

Blockbuster pas bien intéressant, malgré un castinf de fou : Liam Neeson, Sam Worthington, Ralph Fiennes, Gemma Arterton, Mads Mikkelsen, Danny Huston, Luke Evans, Pete Postlethwaite (rip :triste3), Nicholas Hoult (Nux dans le dernier Mad Max), Vincent Regan (Captain dans 300), Liam Cunningham (Davos Seaworth dans GoT), Rory McCann (The Hound dans GoT).

Il y a aussi un type qu'en le voyant je me suis dit "tiens il ressemble au mec qui présente Clique sur Canal+" ...et putain c'est lui. xD (Mouloud Achour, le réalisateur est français ceci explique sûrement cela)

Proposez vos news !TrombinoscopePolaris 03Planète Glutko • Doom Doom Doom Doom! I want you in my tomb!

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum

Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe - Mentions légales

Plan du site

Communauté: Accueil | Forum | Chat | Commentaires | News | Flash-news | Screen de la semaine | Sorties | Tests | Gaming-Live | Interviews | Galerie | OST | Blogs | Recherche
Apprendre: Visite guidée | RPG Maker 95 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker MV | Tutoriels | Guides | Making-of
Télécharger: Programmes | Scripts/Plugins | Ressources graphiques / sonores | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
Jeux: Au hasard | Notre sélection | Sélection des membres | Tous les jeux | Jeux complets | Le cimetière | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Proposer
Ressources RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
Ressources RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
Ressources RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
Ressources RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis
Archives: Palmarès | L'Annuaire | Livre d'or | Le Wiki | Divers