Night.png);">
Apprendre


Vous êtes
nouveau sur
Oniromancie?

Visite guidée
du site


Découvrir
RPG Maker

RM 95
RM 2000/2003
RM XP
RM VX/VX Ace
RM MV/MZ

Apprendre
RPG Maker

Tutoriels
Guides
Making-of

Dans le
Forum

Section Entraide

Jeux: Pillar Town / Sorties: Dread Mac Farlane - Complet / Sorties: "Dread Mac Farlane", (...) / Tutos: Checklist de la composition (...) / Sorties: Dread Mac Farlane - episode 8 / Chat

Bienvenue
visiteur !




publicité RPG Maker!

Statistiques

Liste des
membres


Contact

Mentions légales

442 connectés actuellement

29655459 visiteurs
depuis l'ouverture

1139 visiteurs
aujourd'hui



Barre de séparation

Partenaires

Indiexpo

Akademiya RPG Maker

Blog Alioune Fall

Fairy Tail Constellations

RPG Maker Détente

Alex d'Or

Level Up!

ConsoleFun

Tous nos partenaires

Devenir
partenaire



Liste des messages insérés dans des blogs

Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44


Roi of the Suisse - posté le 15/02/2024 à 11:01:10 (29892 messages postés) - honor -

❤ 1

Chanter l'hyperchleuasme

Jancovici devant le sénat



- Pour respecter les accords de Paris (et sauver la vie sur Terre), toutes les entreprises du monde doivent réduire leur activité économique de 5% par an. Aucune entreprise ne prévoit de faire ça pour l'instant.
- Dire merde au gaz naturel russe nous oblige soit à nous passer de gaz du jour au lendemain (très utilisé par des pays d'Europe comme l'Allemagne) soit à nous rendre dépendants du gaz (de schiste) liquéfié américain. L'extraction de ce gaz de schiste implique une fracturation de la roche pour le récupérer.
- L'extraction et le transport du gaz rejettent 4 milliards de tonne équivalent CO2 par an. Via des fuites notamment. Plus l'énergie nécessaire pour la liquéfaction et la re-gazéification. Cela fait du gaz un plus gros polluant que le pétrole. Encore pire pour le gaz de schiste à cause du nombre de puits.
- Le gros de ce que gagne une entreprise pétrolière (Total...) se fait dans le pays étranger où le pétrole est extrait. Total ne gagne quasiment rien en France.
- Le seul moyen de rendre non rentable l'extraction du pétrole, c'est de taxer cette activité. Or la France n'a aucun moyen d'aller taxer cette activité, qui a lieu au Nigéria, USA, Russie...
- Les entreprises de gaz/pétrole du monde entier rachètent leurs actions, cela pourrait signifier qu'il n'y a plus de projets rentables à long terme dans ce secteur. Cela coïncide avec le fait que le pic pétrolier a été passé en novembre 2018. (Le pic est même situé en 2008 si on exclut les sables bitumineux.) Après, ça n'est qu'un déclin (lent) de l'activité.
- Malgré le déclin lent, il reste largement assez de pétrole (et de charbon !!!) pour dérégler le climat jusqu'à un état extrêmement dangereux. On ne peut absolument pas attendre la limite géologique.
- L'Ouganda et la Tanzanie viennent de trouver de nouveaux gisements. Si ça n'est pas Total qui extrait ce pétrole, ça sera une autre société qui s'en chargera. Il n'y a pas de maître de monde pour interdire l'extraction. Le gouvernement ougandais va faire exploiter ce pétrole, parce qu'ils veulent de l'argent pour faire des routes et des hôpitaux. Et personne ne veut leur payer leurs routes et leurs hôpitaux en échange de la non extraction de ce pétrole.

- À quelle culture imputer la déforestation ? À l'alimentation (soja) ou aux biocarburants (colza) ? Si à la place du colza en France on faisait pousser des pois et des fèves (alimentation), on n'aurait pas besoin d'importer du soja. Il aurait mieux fallu limiter la consommation des voitures que mettre tout le colza qu'on cultive dans les moteurs. On a raté une opportunité assez efficace : conduire des voitures plus petites (moins consommatrices).

- Pour ne pas que la planète devienne stérile en 200 ans, il faut faire les 5% de décroissance par an sur l'empreinte carbone, c'est-à-dire sur notre niveau de vie, notre confort.
- Dans un monde où l'énergie redevient rare, on se retrouve dans la situation du haut moyen-âge, où les villes ne peuvent pas excéder en taille ce que leurs environs peuvent produire en nourriture à quelques jours à la ronde, c'est-à-dire le temps que les denrées périment. Une ville plus dense que Cahors n'est pas compatible avec le monde futur où l'énergie est raréfiée. Il faut absolument arrêter de faire grossir les agglomérations. Il faut penser l'urbanisme à l'échelle du siècle et vider les grandes villes dès à présent.
- Peu importe l'augmentation de la population mondiale, le gros du problème est dans l'aspiration à un mode de vie à l'américaine ou à l'européenne par les Indiens et les Africains. Le niveau de vie a un impact beaucoup plus fort que la population en elle même. À chaque COP, les pays riches veulent parler climat, et les pays pauvres parlent développement. La notion de pauvreté est relative : aujourd'hui une personne qui se considère pauvre par rapport aux classe moyennes est beaucoup plus riche qu'un paysan du moyen-âge. Difficile de dire à un pays pauvre de faire des efforts si on est pire qu'eux. Il faut que les pays riches fassent de gros efforts les premiers.

- La production d'ici à 2050 de pétrole sera divisée par deux. Ces pays vont quasiment cesser leurs exportations. Dans 15 ans, l'Afrique n'exporte plus de pétrole. On n'a pas le choix que de décarboner l'économie aussi vite que possible, parce que le pétrole va manquer bientôt.
- Le nucléaire est une grande partie de la solution, mais le nucléaire ne suffit pas. Il ne produit que de l'électricité. Donc il faut électrifier les autres usages. L'usine ArcelorMittal nécessiterait pour ses hauts-fourneaux à elle seule 5 réacteurs nucléaires. De toutes façons, on a déjà trop de voitures, électriques ou pas.
- Les chinois sont rapides, ils fabriquent un réacteur en 5 ans ; nous en 15 ans. Nos EPR sont très lents à construire, pour faire du nucléaire rapidement, il faudrait faire ce qu'on sait déjà bien faire.
- Il faut absolument passer au nucléaire de 4e génération, qui consomme autre chose que de l'uranium 235, parce qu'il n'y a pas assez d'uranium sur Terre pour remplacer ne serait-ce que les centrales à charbon.
- Le nucléaire n'empêchera pas un effort massif de sobriété. L'effort massif de sobriété est la priorité. Ça implique de préparer les esprits à de nouvelles normalités : non, ça n'est pas cool/classe d'avoir une grosse voiture qui fait vroum vroum. C'est honteux.

L'essentialisme c'est quand ta voiture a un moteur essence. | Es-tu une star ? | Kujira no Hara | Polaris 03 | Planète Glutko

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Boustifouette - posté le 14/02/2024 à 15:50:31 (223 messages postés)

❤ 4

Je vous fait un petit résumé des derniers trucs auxqeuls je me suis intéressé en politique dernièrement.



RÉVOLTES AGRICOLES

À propos des révoltes d'agriculteurs, petit rappel que ils ont notamment fait :
- Brûler un local de la MSA
- Brûler une douane
- Exploser un bâtiment de la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal)
- En 2004, deux inspecteurs du travail avaient été assassinés par un agriculteur
- Arrêtent, et inspectent des camions de marchandises étrangers, volent les marchandises lorsque c'est de la nourriture, le tout sous les yeux de la gendarmerie

Et pourtant, la répression gouvernementale et médiatique est très moindre que pour, par exemple, les manifestations contre les méga-bassines ("éco-terroristes") ou les gilets jaunes. Pourquoi ?
1. les révoltés sont des patrons, perçus comme des créateurs de richesse (qui se souvient du mouvement des pigeons ou des bonnets rouges ? Peu de gens, car ils ont eu gain de cause rapidement)
2. Les agriculteurs ont montré qu'ils étaient prêt à aller très loin
3. Leurs revendications vont dans le sens du gouvernement, par ex Bruno Le Maire, ils souhaitent moins de normes et d'impôts notamment.




PROJECT 2025


Qui a entendu parler de Project 2025 ?
Il s'agit d'un projet élaboré par un think tank d'alt right aux États-Unis dans le cas où Trump serait élu en 2024, pour permettre de renverser complètement le pouvoir administratif en moins d'un an, de virer tous les administrateurs et remplacer tout ça par des républicains loyaux à Trump ; pour appliquer ensuite leurs mesures directement sans aucun frein et très rapidement.

Ce projet est ouvertement promu par de nombreux Républicains aux US ; c'est un projet pour transformer le pays en un pays autocratique du jour au lendemain, tout simplement.
C'est très, très inquiétant, parce que :
• Ça voudrait dire que Trump deviendrait de facto tyran indétrônable
• De l'autre côté, les démocrates sont en crise car Biden, candidat sortant est trop vieux et impopulaire à cause de son soutien à Israël ; et ils n'ont aucun autre candidat digne de ce nom à proposer pour l'instant.




POLITIQUE NIPPO-CORÉENNE ET EXTRÊME DROITE JAPONAISE

Je m'intéresse aussi à la montée de l'extrême droite au Japon (comme quoi on est pas les seuls) où les Coréens sont fréquemment malmenés au gré des tensions internationales découlant de la non-reconnaissance des crimes envers les Coréens du Japon par le peuple japonais ; notamment les "femmes de réconfort" (prostituées de force pour les soldats japonais). Les lancers de missiles nord-coréens augmentent aussi directement le nombres d'agressions racistes envers les Coréens.
Les Japonais coréens ont notamment été victimes de pogroms par le passé, et ce spectre revient assombrir leurs jours.

Il existe au Japon une expo itinérante sur ces "femmes de réconfort", qui est quasi systématiquement empêchée de se tenir par l'extrême droite locale.

Sinon saviez-vous que Hello Kitty est très probablement une référence.. au journal d'Anne Frank ? Il est très populaire au Japon. J'ai trouvé cet article qui en parle très bien je trouve.
Le monde politique japonais est très impacté par la mémoire de la 2de Guerre Mondiale, mais d'une manière totalement différente de chez nous, puisqu'il n'y a pas de reconnaissance des crimes de guerre et des crimes génocidaires du pays, et un nationalisme toujours très puissant et prégnant. Les japonais se vivent + comme des victimes de la guerre, à cause des bombes nucléaires, que des participants actifs aux horreurs de celle-ci.




LES ESATs

Retour en France, je ne sais pas si vous avez déjà entendu parler des ESATs ?
Ce sont des structures dites "d'accompagnement d'insertion par le travail" pour personnes handicapées. Tous les handicaps y passent, que ce soit trisomie, bipolarité, handicaps moteurs, dépression, handicaps corporels...
Les travailleurs n'y ont pas droit à la retraite, au chômage, aux syndicats, aux représentants du personnel, au SMIC, etc. parce qu'ils sont "bénéficiaires" ; ils en ont de la chance !
Les salaires Les indemnités, sont payés à 70% par l'État, et les bénéfices générés restent dans l'ESAT. Les entreprises ont un quota obligatoire de personnes handicapées, mais si elles font appel à un ESAT pour par exemple la laverie, alors ça compte dans son quota. Ensuite elle peut faire de la pub "regardez, on fait travailler de pauvres handicapés, on est trop sympas" ! Vachement inclusif des handicapés, donc.
Il y a de très, très, très nombreux témoignages de maltraitance et d'infantilisation, naturellement, et aucun contrôle de l'inspection du travail, puisque ce n'est pas du travail, je vous ai dit, c'est de l'aide au retour à l'emploi, rien à voir ! Les concernés se plaignent aussi fréquemment de ne pas réussir à sortir du système d'ESAT, d'être sous payés, malmenés, pressés comme des citrons, et j'en passe.
Les témoignages sont souvent anonymisés pour éviter les représailles.

Pour donner un exemple proche de chez moi, ces structures d'insertion marchent tellement bien qu'ont voit les handicapés partir de leur foyer pour handicapés, aller à l'ESAT à 30 min de marche, travailler avec des handicapés sous l'autorité de personnes valides (non-handicapées), puis le soir retournent à leur foyer pour handicapés. L'insertion à son comble.

(évidemment, il y a des ESATs où les choses passent normalement, mais il n'y a absolument AUCUN levier d'action pour que les handicapés puissent s'insérer réellement à la société ou avoir leurs droits respectés s'ils sont malmenés)
Bref un truc vraiment révoltant.




AFFAIRE SEPHORA O.

Dernier truc pour ajouter un peu de bonheur dans ce post (non), l'affaire Sephora O., une policière qui est nouvellement connue pour avoir vendu des infos de fichiers de police et a par là même entreavé des enquêtes.
(En France actuellement, les affaires de corruption de bas niveau (policiers, greffiers par exemple) sont en hausse.)
Lors de l'enquête à propos de la revente d'infos, ses SMS ont été inspectés, et elle n'est pas très maligne, de nombreux SMS l'incriminent.

Bref, cette femme très sympa donc, avait eu un procès pour tentative d'homicide car elle n'avait pas percuté un mec sur un scooter avec sa voiture. Ça avait été considéré insuffisamment caractérisé et classé sans suite.
Lors de l'enquête, il a été découvert dans ses SMS la conversation suivante (extrait de ses SMS dans l'article payant) :

Citation:

«J’ai foncé sur lui alors qu’à la radio [la station directrice – ndlr] ils nous ont interdit de faire le refus d’obtempérer». Sa mère répond : «C’est bien fait pour lui t’as fait ton taf» «Il va rien t’arriver tu verras».
Plus tard, la mère lui écrit à nouveau pour lui demander si «ça va». La policière répond : «Très bien, mes collègues ont pris ma défense ils ont tous menti sur le rapport en disant que c’est lui qui a foncé sur moi. J’ai demandé à faire que de l’accueil parce que on part à Dubaï j’ai pas envie de finir en prison ou garde à vue à cause des racailles on sait jamais».


Note: lorsqu'elle dit "ils nous ont interdit de faire le refus d'obtempérer" = ils nous ont interdit de poursuivre en voiture ou tirer sous prétexte de refus d'obtempérer.
Elle dit aussi dans ses SMS, que les autres policiers ont passé des coups de fil pour faire supprimer l'extrait vidéo incriminant (car la scène s'est passée sous une caméra) ; et insulte le mec qu'elle a percuté de "sale noir" entre autres.

Bon, si vous vous intéressez un petit peu au sujet des violences policières, c'est rien d'exceptionnel, mais c'est assez marrant à quel point elle n'a eu aucun filtre dans ses SMS. Reste à savoir si elle serait condamnée pour tentative d'homicide. Ce n'est pas clair si le mec est mort ou non, mais je crois qu'il a survécu.

J'ai dû me contenter de sources secondaires puisque je n'ai pas accès à l'article.




Voilà, si il y a des trucs que je dis qui sont incorrects ou biaisés n'hésitez pas à le faire remarquer !
Je fais ce post un peu comme un petit condensé d'actualité et d'infos variées, qui naturellement tendent à montrer une certaine vision du monde; je ne prétends pas être objectif dans ma manière de récolter les infos, en revanche je prétends que toutes ces infos sont sourcées ou sourçables très facilement.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Sylvanor - posté le 14/02/2024 à 03:40:16 (24624 messages postés) - webmaster

❤ 1

Le gars chiant qui rigole jamais (il paraît)

Ok après environ 2 semaines de jeu intense j'ai fini

Horizon Forbidden West

image

C'était... Pas mal. Bien. Assez bien. Mais trop de problèmes pour que ça soit plus que ça.

Alors globalement l'expérience était positive, déjà forcément c'est ULTRA BEAU, c'est très impressionnant. La PS5 est vraiment rentabilisée, déjà le premier Horizon c'était la folie mais là... Le niveau de détails, la profondeur de champ... Et tout ça en 60 fps constants sans baisse en 1080p (je ne touche pas au mode qualité moi messieurs dames, je ne mange pas de ce pain-là avec son 30 fps, de toute façon ma télé comme beaucoup de télés upscale très proprement pour moi donc j'ai aucune différence visible avec du 4k à moins de coller mon oeil à l'écran).

Bon alors ce Horizon.

A part le fait que ce soit beau, y a un truc qui rapidement impressionne, c'est le fait que tous les dialogues soient en motion capture. TOUS. Même les petites quêtes annexes sans importance, même les questions qui servent à rien qu'on peut poser pendant les quêtes, ça a été joué en mocap et a bénéficié de choix de caméra réfléchis, et ça bon sang qu'est-ce que ça fait du bien. Même les dialogues banals où les persos se racontent des trucs basiques, ben ça y est c'est naturel, ça fait vrai, on a plus les scènes figées avec champ contre champ, les mecs ont tout compris c'est ça qu'il fait faire OUI VOILÀ BRAVO BRAVO ENFIN.

Ok j'ai commencé par des compliments, maintenant je vais asséner les critiques.

image

Il y a un TRÈS TRÈS GROS défaut, c'est l'escalade. Donc globalement le jeu tourne autour de quelques mécaniques, on a la baston avec les machines et les humains, l'exploration avec parfois des énigmes assez corsées, et l'escalade façon Assassin's Creed. Bon concrètement c'est du repompage d'AC en long en large et en travers et ça occupe une grosse grosse place dans le jeu. Mais ça me gêne pas. Après tout même AC a un peu arrêté son trip escalade donc moi je dis c'est cool qu'Horizon reprenne le flambeau.
Par contre POURQUOI c'est SI MAL FAIT!?
C'est absolument consternant. Le perso saute parfois dans la mauvaise direction. Se retrouve bloqué très, très souvent alors qu'il y a des machins où s'accrocher ou des rebords juste à côté.
Le magnétisme parfois ne marche pas et on saute dans le vide, le perso "n'adhère" pas là où il devrait.

Le décor lui-même ne peut pas être observé pour savoir où aller, où s'accrocher, où sauter, tout a été décidé de manière ultra arbitraire et seul le focus permet de savoir où s'accrocher (on reconnaît aussi les bidules jaunes). Donc concrètement souvent on voit des machins ÉVIDENTS où on pourrait s'accrocher mais le jeu veut pas, sans raison valable.
Les falaises aussi, on peut s'accrocher qu'à certains points précis, les développeurs prévoient des parcours, mais concrètement quand on regarde la falaise ça n'a aucun sens. Et des fois ils sont pas passés par là dans leur monde ouvert et on peut s'accrocher nulle part.

image
- Hé les mecs, je travaille chez Ubi Soft, vous auriez pas besoin d'un coup de main?
- Toi tu vas finir avec trois flèches dans le dos si le moindre son sort encore de ton orifice buccal.


Bref c'est juste NUL À CHIER et ça, JAMAIS dans un Assassin's Creed on a eu ça, dans les AC les décors font sens, l'observation permet de savoir où s'accrocher, tous les machins qui ressemblent à des accroches le sont réellement.
Et surtout, dans un AC, même dans le premier AC de 2007, l'escalade marchait bien et le perso se comportait correctement.
Donc un ratage total c'est assez honteux.
En fait, jouer à Horizon fait prendre la mesure de la qualité d'un AC, ce qui à force nous semblait devenu évident, banal dans un AC, ben c'est pas si évident que ça, pour que ça marche si bien il doit y avoir derrière de beaux engrenages, qu'Horizon n'a pas su reproduire.
Donc quand ça marche, c'est très bien, y a plein de bonnes idées, le problème c'est que la moitié du temps ça marche horriblement mal.
Ah et ils ont repris la pire idée de tous les AC, à savoir le fait que le perso s'accroche automatiquement à une paroi quand on court vers elle. Je crois que même AC a abandonné l'idée ils se sont rendus compte que c'était pourri, mais pas Horizon. Donc si on court près d'une paroi, c'est pas rare que hop! Aloy s'y accroche alors qu'on a rien demandé, parfois même en combat... Et là après faut marteler Carré pour qu'elle lâche, mais des fois elle veut pas, elle a même grimpé un peu haut donc elle lâche mais se raccroche (automatiquement) juste en-dessous ALOY LÂCHE CE FOUTU MUR ALOY LÂCHE-LE JE TE DIS!!! Argh je suis mort, évidemment.

image

Bon en dehors de l'escalade, y a des trucs qui vont pas trop, déjà les icônes partout qui sont expliquées nulle part mais ça m'a rendu fou LES MECS ON NE COMPREND PAS VOS ICÔNES IL FAUT METTRE UNE AIDE!! Déjà que maintenant on a plus de manuels dans les boîtes... J'ai fini le jeu il y a encore des icônes que je ne comprends pas.
Franchement cette mode de mettre des icônes partout IL FAUT ARRÊTER!! On a de grands écrans et de belles résolutions, mettez du texte, le texte c'est bien, on comprend, ça évite les ambiguïtés! Ou mettez un truc pour afficher l'explication de toutes les icônes, à tout moment. Mais bon même ça, on l'a pas toujours par exemple hors des menus en combat, généralement les icônes s'affichent sans moyen d'en avoir les explications donc ARRÊTEZ! Le texte c'est bien, ça ne fait peur à personne, c'est pratique, ça ne mange pas les gens.

Même chose avec le petit jeu de société intégré (tous ces open worlds ont les mêmes recettes...), il est pas mal hein, mais il s'y passe des trucs super bizarres des fois, genre ça m'est souvent arrivé quand j'ai des unités collées de les voir perdre des PV sans que je comprenne pourquoi, c'est expliqué nulle part dans les règles OH C'EST UN BUG OU QUOI!?
J'ai cherché sur le net, pas trouvé d'explication. Ça m'a rendu fou ça mais complètement maboule j'ai perdu des tas de parties à cause de ça. Et c'est pas la seule règle, le fait que quand on n'a plus qu'une seule pièce elle joue deux fois, ça non plus c'est pas dit, découvrir ça et perdre à cause de cette règle pas expliquée mais j'ai eu des envies de meurtre moi.

image
Vas-y on joue aux échecs, je t'explique la moitié des règles, et puis à la fin je gagne et je t'explique même pas pourquoi.

Bon ensuite ben y a pas mal de bugs... Je me suis retrouvé coincé dans le décor deux fois, "hors" de la zone jouable sans pouvoir y retourner. Dans le jeu de société Attakth, à chaque fois que je reparle à un joueur ou presque mes séries de pièces sont vidées. Quand je me téléporte depuis un feu, si j'ouvre un autre sous-menu et que je reviens à la carte, ça me consomme un pack de voyage alors que je suis à un feu et que ça devrait être gratuit.
Sérieux les gars, ça fait à peu près deux ans que le jeu est sorti, ça c'est des gros bugs, faciles à identifier, sûrement faciles à repérer, POURQUOI C'EST ENCORE LÀ!? C'est pas sérieux ça, pas sérieux du tout.

Je mentionne ceux-là mais j'en ai eu plein d'autres, les pointeurs sur la boussole qui pointent un endroit et quand on y va ils renvoient vers là où on était, ça je l'ai eu au tout début du jeu... Et bref plein d'autres petits bugs un peu plus insolites mais dans l'ensemble le jeu n'est pas très "propre". Et je ne reparle pas des phases d'escalade dans lesquelles c'est simple, on n'a plus aucune confiance dans le jeu, des fois Aloy ne s'agrippe pas aux trucs, des fois elle le fait sans qu'on appuie sur la touche, c'est hasardeux, approximatif, et souvent simplement buggué.

image

Également beaucoup, beaucoup de murs invisibles, de trous dans le décor par lesquels on peut pas passer, ça ajouté à l'escalade bancale ça crée des situations assez ubuesques où le jeu force à faire des détours absurdes.

Et puis pourquoi quand on veut parler à un pnj ou activer un feu il faut se trouver EXACTEMENT A LA BONNE DISTANCE sinon ça répond pas la petite indication genre "Rond = activer le feu" ou "Triangle = parler" n'apparaît pas, et parfois même quand elle apparaît ça le fait pas? Combien de fois j'ai fait des roulades devant un feu alors que ça aurait dû l'activer? Vous vous êtes pas rendus compte que ça allait pas? Le "magnétisme" des objets est juste à la ramasse, ça NE MARCHE PAS c'est vraiment pénible. Pareil les pnj, je suis trop près je peux pas leur parler, je suis trop loin je peux pas, il faut bien se caler c'est chiant.

Sinon bon le monde ouvert est pas mal. Mais je dirais juste pas mal, on est loin de la narration environnementale et de la variété d'un jeu Bethesda. Il y a bien des régions avec leur caractère, mais globalement les lieux se ressemblent un peu tous, il y a assez peu de lieux uniques, qui ont de la personnalité, qui racontent des trucs.
Les villes ressemblent plus à des campements qu'autre chose. Ils sont chouettes hein, il y a de la vie, y en a plein, ils ont une bonne tête, c'est exotique et tout... Mais ça manque d'une ou deux belles capitales avec des maisons, juste DES VRAIES MAISONS. Ils ont du mal j'ai l'impression dans le monde du jeu vidéo quand ils font des univers post-apo, à comprendre que les gens ils vivent dans des maisons et même si c'est post-apo, ben quand le temps passe ils construisent autre chose que des cabanes ou des campements pour y habiter. C'est le même problème que Fallout 3 et 4, qui nous met des villes dans des bateaux (Fallout 3) ou dans un stade (Fallout 4), arrêtez c'est rigolo cinq minutes mais on n'y croit pas, c'est un univers que vous nous décrivez pas un parc à thème! Pour y croire on a besoin *aussi* de villes... "Normales", juste des maisons, les unes à côté des autres, avec des rues. C'est si difficile que ça? C'est vraiment trop demander?

image

Bref bref... Les campements sont quand même assez cools, la direction artistique globalement c'est le point fort du jeu, c'est ultra beau, inspiré, y a plein d'idées, gros plus pour les costumes très créatifs comme dans le 1.
Les couleurs magnifiques... Techniquement le rendu de l'eau, les éclairages, la nature... La neige pour la première fois dans un JV elle est superbe, irréprochable.
Même quand on se rapproche tout près d'un truc les textures restent propres. La PS5 c'est impressionnant.
Petit reproche léger sur les pores de la peau ils y sont allés un peu fort je pense qu'ils se sont dits cool on va détailler à fond mais là je trouve ça un poil trop marqué par rapport à la vraie vie.

On retrouve les combats contre les machines, assez intenses. Le tout début est moins horriblement dur que dans Zero Dawn mais passées je dirais les 5 premières heures de jeu ça devient assez atroce on se fait balayer en deux trois coups, on inflige que dalle, c'est vraiment une purge. J'ai beaucoup ragé. Mais en progressant on se sent récompensé, on se sent devenir plus puissant (et meilleur joueur) et c'est assez grisant et motivant. On a de nouveau la mécanique des pièces à détacher, des points faibles, des éléments, l'armement de bric et de broc avec plein d'approches, ça c'est très bien, l'élément fort du gameplay, ça marche très bien.

Les quêtes annexes sont bien pensées pour qu'on n'ait pas le sentiment de tout le temps faire la même chose même si au fond le gameplay tourne un peu autour des mêmes trucs.
Le level design est plutôt fait avec finesse. Mention aux ruines qui sont des sortes de lieux à énigmes, parfois assez retors (mais aussi parfois consternants car introuvables, mention spéciale à celle des Morisables avec son bloc à mettre devant l'ouverture à boucher pour faire monter le niveau de l'eau). Mais bon en général c'est malin.

Par contre un truc horripilant c'est que souvent le jeu n'est pas clair sur ce qu'il attend de nous. On ne sait pas ce qu'on doit faire, on tourne en rond... Et là Aloy fait un commentaire, et quasiment à chaque fois ses commentaires-indices sont juste nuls à chier, genre "Si je mettais cette caisse dans l'eau..." QUELLE CAISSE BORDEL!? JE-NE-LA-VOIS-PAS-TA-FOUTUE-CAISSE!!! C'est le même syndrôme que dans Plague Tale Requiem, quand ton perso sait ce qu'il doit faire et pas toi, parle d'un truc qu'il voit mais toi tu sais pas où il est, ça les amis, ÇA ME REND TOTALEMENT DINGO!!! MONTRE-MOI CE DONT TU ME PARLES!!! FAIS-MOI UN ZOOM UN MOUVEMENT DE CAMÉRA JE SAIS PAS TROUVE UN TRUC!!!

image
- Des ennemis... Tourne la bobinette et la chevillette cherra!!
- Euh...


Ca arrive assez souvent, je me souviens de ce passage dans une quête annexe avec un barrage, Aloy nous fait comprendre qu'il faut le détruire oui bon ok mais comment? Introuvable. Y a une sorte de baliste à côté, mais c'est pas ça qu'il faut faire... Après genre vingt minutes à errer en rond j'ai dû aller voir une vidéo sur le net.

La gestion des potions alors c'est un truc hallucinant tellement c'est naze. Donc on a droit à 3 potions dans l'inventaire, n'importe lesquelles mais 3 pas plus. Sauf que déjà c'est une mécanique dont le jeu NE PARLE JAMAIS donc ON NE LE SAIT PAS!!
Et qu'est-ce qui se passe? En fait le jeu remplit automatiquement les potions jusqu'à arriver à 3 et après tout ce qu'on ramasse s'évapore en partant vers la réserve.
Sauf que quoi, en fait y a que les potions de soin qui sont utiles, mais le jeu lui tu consommes une potion de soin il se dit ok cool un emplacement vide! Tiens je ramasse une potion d'endurance... HOP JE TE LA FOUS A LA PLACE DE LA POTION DE SOIN!! Et après eh ben, y a plus de place pour les potions de soins! Finies les potions de soins!! Et si on fait pas gaffe on se retrouve avec plus une seule potion de soin parce qu'elles ont toutes été remplacées sans rien dire par des potions pourries par le jeu parce qu'on a juste eu le tort d'en ramasser. C'est sidérant mais ils ont fumé quoi les mecs pour pondre un système pareil?

Dans les trucs bancales, y a la gestion de l'argent. Concrètement on ne peut RIEN acheter il faut toujours cinquante ressources pour se procurer la moindre arme ou armure chez les marchands. Bon je comprends l'idée hein pourquoi pas (même si les marchands dans ces conditions ils doivent pas souvent vendre grand chose). Mais donc on fait on récupère des sous mais qui ne servent à rien donc on devient méga riche, mais on n'achète jamais rien. Et on peut vendre hein, oh oui on peut vendre des tas des trucs mais POURQUOI je vendrais des trucs? Quand je vends, moi par contre, j'ai jamais le droit de demander des ressources sympa non, je peux uniquement avoir de l'argent, mais CE N'EST PAS JUSTE!!
L'argent sert aussi à fabriquer les munitions mais elles coûtent presque rien, on roule sur l'or, de l'or qui n'achète rien.
C'est nul! Mais c'est nul!

Bref je commence à avoir fait le tour.
J'ai quand même fait le jeu à 96%, donc quasi tout fait (je sais pas trop où sont les derniers %, j'ai fait toutes les quêtes et toutes les activités de la carte).
Petit reproche sur les armes légendaires, si on veut les améliorer faut faire du grind pendant des heures, bon c'est chiant.

Concrètement le monde ouvert reste plutôt procédural mais je dirais que c'est du procédural de luxe c'est-à-dire que les 10 boîtes noires à trouver, les 10 drones à choper, les 10 ruines à explorer, ben à chaque fois la méthode pour les faire change un peu, ça a pas été fait à la truelle et on joue pas en pilote automatique donc c'est pas mal.
Juste les camps de rebelles y en a trop, le reste je dirais qu'on s'en lasse pas.

Les creusets, ces immenses dédales mécaniques, restent de grands moments, les longs cous aussi, et on sent l'effort, chacun a ses petites mécaniques et raconte quelque chose, ça c'est bien. Ceux de Zero Dawn étaient peut-être un poil plus spectaculaires cependant.

image

Sur l'histoire y a des choses pas mal, les persos sont parfois plutôt attachants (je pense à Erend), Sylens est toujours agaçant en mode je me la raconte et je te dis rien mais en fait si mais en fait non. L'intrigue est plutôt sympa, même si un peu trop d'IA, de virtuel, de machins qu'on ne voit pas, qu'on ne touche pas, moi j'ai du mal surtout au début, je me sens pas trop concerné avec tous ces trucs virtuels. Je joue déjà à un jeu vidéo, à du virtuel, alors le virtuel dans le virtuel moi bof. En plus les contours, les possibilités de ces trucs virtuels sont trop flous, tout est possible, on a l'impression que les scénaristes peuvent faire arriver n'importe quoi, ça perd de son sens, ça manque de règles, et ce qui se passe donne parfois un peu l'impression de sortir de nulle part. "Ah une IA qui détruit le monde", "Ah tu as reformaté la sécurité avec une IA et ah les monstres sont devenus agressifs à cause d'une autre IA et ah la faim dans le monde a été soulagée grâce à une IA et j'ai piraté la base grâce à cette IA" "Et là on enferme l'IA et ah non elle a fui vers un autre noeud et MAIS DE QUOI TU PARLES DEPUIS QUAND ON ENFERME UNE IA DEPUIS QUAND UNE IA PEUT FUIR!? Euh oui bon euh vous voyez l'idée ça va trop loin.
Mais sinon l'intrigue est sympa, avec les Zéniths, des mecs qui étaient partis en vaisseau dans l'espace avant que le monde pète, et qui reviennent avec une super technologie quasi invincibles, c'est pas mal pourquoi pas. La fin a son petit deux ex machina, je suis pas forcément fan de cette façon de faire mais là ça marche pas mal je trouve... par contre ça fait une fin en queue de poisson qui annonce un prochain épisode, là j'étais moyennement satisfait.

image

Voilà voilà. C'était Horizon Forbidden West. J'en garderai un souvenir positif, c'était une belle et grande aventure, dépaysante, prenante, pleine de défis, soignée, mais vraiment de gros défauts qui gâchent assez souvent l'expérience.

Les croissants croâssent en croix, s'ancrent ou à cent croîssent sans crocs à sang. Crois! Sens! ౡ

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Kody - posté le 12/02/2024 à 20:00:30 (2336 messages postés)

❤ 3

Bon encore une fois j'ai testé beaucoup de démos avec le Next Fest:

Le très bon (wishlisté et attendu):
Hauntii: Petit jeu d'exploration Zelda-like avec une super DA. Je l'attends sur le gameplay et la durée de vie mais c'est vraiment impressionnant sur les visuels.
Raw metal: Hybride infiltration beat 'em all avec des mécaniques de roguelite. Le mélange fonctionne très bien. Bonne direction artistique.
Synergy: City-builder post-apo écolo avec des visuels pompés sur le style tardif de Moebius. Il m'en fallait pas plus.
Ultros: Metroidvania aux visuels très psychédélique et avec un scénario mystérieux mais engageant.
Umbraclaw: Dernier Megaman-like d'Inti Creates. Super concept où on joue un chat à 9 vies qui gagnent des pouvoirs à chaque fois qu'il meurt. Très très attendu.
Underspace: Freelancer-like qui tape bien au dessus de sa catégorie.

Le Bon (Attendu mais prudence):
Berserk Boy: Littéralement un bootleg de Megaman ZX.
#BLUD: Zeld-like avec des graphismes inspirés des dessins animés Cartoon Network de la fin des années 90/début 2000. Le gameplay sens un peu le rance et le manque de renouvellement mais à voir.
Crow Country: Survival horror rétro dans un parc d'attraction, avec une caméra mobile en vue de dessus. Assez classiques mais des visuels qui marchent bien et quelques mécaniques de gameplay originales.
Crypt Custodian: Un Hyper Light Drifter-like avec un chat. Très joli et bien fini, mais je peine à le trouver intéressant. Va surement galérer à se rendre intéressant sur la durée.
Felvidek: Jeu RPG Maker médiéval low-fantasy se passant en Hongrie. Le concept est original, l'écriture très amusante, le gameplay très classique.
Godsworn: RTS style Age of Mythology/Warcraft 3, inspiré par la mythologie Baltique. Pas trop ma tasse de thé mais je salue le travail bien fini des développeurs très peu nombreux et des bonnes trouvailles de gameplay.
Homeworld 3: Ça ressemble à du Homeworld, ça sonne comme du Homeworld, ça se joue comme du Homeworld. Gros bémol sur l'UI et l'UX qui pêchent vraiment (Clic droit + ZQSD pour bouger la caméra ? Vraiment ?) et les unités qui meurent très vite face à leur counter.
Into Evil: Souls-like vu de dessus façon Teleglitch. Pas grand chose à dire de plus. C'est sympa.
Mouthwashing: Jeu narratif première personne avec peu de gameplay mais une narration et un scénario qui m'ont très vite happé.
Out of Action: Proof of concept pour un FPS solo/multi. Très bonnes sensations de gameplay.
Risu: Ça commence comme un survival-horror rétro PS1 et ça se fini sur un espèce de Bullet Hell ?? À voir.

A le mérite d'exister (moyen ou juste pas ma came):
Annihilate the Spance: RTS où les unités attaques automatiquement et où l'accent est mis sur la construction de base. Concept intéressant mais un peu nébuleux dans son déroulement et ses explications. Visuels et feedback un peu faibles.
FREERIDE: Jeu narratif où on peut déplacer des objets par la pensée et les offrir aux PNJ. Le jeu est pensé comme un test de personnalité. Assez amusant dans le concept.
Heartworm: Survival-horror like à mi-chemin entre RE et SH.
Helskate: Tony Hawk's pro devil fighter roguelite skater.
Corpus Edax: FPS infiltration/combat à main nues immersive sim. Le combat est intéressant mais manque très sérieusement de feedback. Exploration peu intéressante et un peu obscure.
Moduwar: RTS original avec des aliens marins qui étendent leur masses et peuvent se diviser. Concept alléchant mais la présentation pêche pas mal.
Pacific Drive: Super concept de jeu voiture avec modification et réparation mais au final l'aspect road trip/excursion est complétement cassé à cause de la carte trop petite. On passe plus de temps à pied à looter qu'à conduire.
Rotwood: Hybride Castle Crasher/Monster Hunter. Ok.
Star Trucker: Euro Space Truck Simulator.
Parry Nightmare: Oui.

Nul (Nul):
Stormgate: Starcraft 2 de wish avec les camps de Warcraft 3. C'est moche. Ça tourne mal. La DA est claquée au sol. Ça se joue exactement comme Starcraft mais encore moins inspiré. Et visiblement les gens en raffolent parce que le Kickstarter (dont ils n'avaient pas besoin puisqu'ils ont déjà du financement) a fait plus de deux millions de dollars.
Lightyear Frontier: Survie/Farming sim avec un mécha. Zéro intérêt.
Outcast Second Contact: Open world avec un jetpack. Démo limitée dans le temps et le peu que j'ai pu apercevoir du jeu c'est une écriture insipide, une expérience open world médiocre qui donnerait de la concurrence à Ubisoft et des performances catastrophiques.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Nemau - posté le 10/02/2024 à 23:37:26 (52391 messages postés) - honor -

❤ 0

The Inconstant Gardener

The Fly (David Cronenberg, 1986) : Un scientifique invente une machine permettant de se téléporter. Lorsqu'il essaie de se téléporter lui-même, une mouche entre dans le téléporteur avec lui, et la machine fusionne les deux ADN. Au début, les effets sont plutôt positifs pour le scientifique, mais petit à petit il se transforme en quelque chose de monstrueux.

image
Jeff Goldblum un peu moins sexy que dans Jurassic Park

C'était intéressant. Je crois savoir que ce film a marqué le genre body horror (auquel David Cronenberg est attaché). Dans la dernière partie du film, le costume du monstre fait un peu pauvre par rapport à nos standards actuels, mais d'un autre côté l'absence de CGI permet au costume de conserver cette sensation de "vrai", et ainsi de ne pas trop vieillir. Mon seul vrai regret concerne l'histoire d'amour entre le scientifique et la journaliste : le début de leur relation est trop vite expédié, ainsi on a du mal à croire que la journaliste s'attache à ce point au scientifique, et donc qu'elle souffre autant lorsque sa mutation commence.

Quel RPG Maker choisir ?Ocarina of Time PCPolaris 03 • Le matérialisme c'est quand tu as du matériel.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Nemau - posté le 01/02/2024 à 17:45:44 (52391 messages postés) - honor -

❤ 0

The Inconstant Gardener

Lawrence of Arabia (David Lean, 1962) : Durant la Première Guerre mondiale, un officier anglais aide les tribus arabes dans leur guerre contre les Turcs. Il adopte la culture des Bédouins, se montre audacieux et astucieux contre l'ennemi, et devient vite un chef de guerre respecté.

image

La mise en scène est excellente, les plans sont très travaillés et souvent impressionnants, Peter O'Toole incarne un personnage atypique sans en faire trop, Omar Sharif pète la classe... Et le film n'a pas tant vieilli que ça, si on met de côté le whitewashing (Alec Guinness, Anthony Quinn). Du même réalisateur je n'avais pas trop aimé Le Pont de la rivière Kwaï, mais j'ai beaucoup aimé Lawrence d'Arabie.

Quel RPG Maker choisir ?Ocarina of Time PCPolaris 03 • Le matérialisme c'est quand tu as du matériel.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Nemau - posté le 29/01/2024 à 15:19:28 (52391 messages postés) - honor -

❤ 0

The Inconstant Gardener

Les Brigades du Tigre (Jérôme Cornuau, 2006) : À la veille de la Première Guerre mondiale, une brigade spéciale de la police de Paris enquête sur un groupe d'anarchistes, qui luttent pour révéler une sombre affaire de détournement d'argent de la part des gouvernements français, britannique et russe.

image

Les ingrédients sont là, mais la mayonnaise ne prend pas. Clovis Cornillac et Diane Kruger, les deux acteurs principaux, font ce qu'ils peuvent mais peinent à convaincre. La mise en scène est peu inspirée, le rythme est un peu bizarre, les dialogues ne sont pas tous intelligibles, la qualité globale est celle d'un téléfilm. Rien de réellement catastrophique, mais ce film est tout à fait oubliable.



Dances with Wolves (Kevin Costner, 1990) : Peu après la guerre de Sécession, un officer vivant seul dans un avant-poste isolé se lie d'amitié avec une tribu sioux.

image

Très bon film, dont Kéwicostère est réalisateur, producteur et acteur principal. J'ai regardé la version longue, 3h50 ! J'aime les films qui prennent le temps, mais cette version longue l'est un peu trop. La version cinéma dure un peu moins de trois heures, je pense que c'est une durée davantage appropriée compte tenu de ce que propose le film. J'ai également un regret quant au fait que le héros tombe amoureux de la seule blanche de toute la tribu, une femme adoptée par les Sioux quand elle était petite. Un peu comme si le film se voulait antiraciste, ...mais pas trop non plus. Mais je chipote un peu. Je vous recommande ce très bon film.

Quel RPG Maker choisir ?Ocarina of Time PCPolaris 03 • Le matérialisme c'est quand tu as du matériel.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Nemau - posté le 09/01/2024 à 00:36:42 (52391 messages postés) - honor -

❤ 1

The Inconstant Gardener

Citation:

Il est surtout INCROYABLEMENT long.

On est d'accord, trop long pour ce qu'il propose.

Citation:

mais c'est aussi un film MEGA MOCHE et extrêmement mal filmé.

Faudrait que je le revoie, on tomberait peut-être d'accord. Par exemple, quand j'étais ado j'avais vu Cube 2 et j'avais bien aimé, je n'ai perçu la médiocrité de la réalisation (et le niveau limite de certains acteurs) qu'en le revoyant récemment.



The Creator (Gareth Edwards, 2023) : Dans un futur plus ou moins proche mais alternatif (le cours des choses change dans les 1960), après une catastrophe nucléaire causée par une intelligence artificielle, les Américains sont en guerre contre toutes les IA, qui existent sous la forme de "simulants", des robots humanoïdes se comportant comme des humains et avec un visage pouvant exprimer les émotions humaines.

image

Ça doit faire une semaine ou deux que j'ai vu le film mais il est tellement "meh" (ni bon, ni catastrophique encore que) que je procrastinais pour vous faire cette petite review.

Commençons par les le point positif : bien qu'il s'agisse d'une production hollywoodienne, les méchants du film sont clairement les Américains (le protagoniste principal mis à part), et les gentils sont quasiment tous asiatiques. Ça et d'autres aspects du film nous font clairement comprendre qu'il s'agit d'un de ces blockbusters occidentaux draguant le public asiatique (plus d'un spectateur sur deux dans le monde est asiatique, pas fous les types). Mais, même si la démarche est tout sauf artistique, ça a au moins le mérite de nous changer un peu de ces films où les USA sont le nombril du monde.

Pour le reste : scénario très classsique, grosse CGI relativement incipide, designs (véhicules, bâtiments...) qui essaient d'être subtils mais qui en font quand même trop...

Mais surtout, ce film possède LE défaut que l'on retrouve dans beaucoup de films (la plupart ?) abordant la question de l'intelligence artificielle : cette dernière a beau être au cœur de l'histoire, pas une seule fois le film ne pose sérieusement et intelligemment la question de leur éventuelle conscience ! Je vous résume le propos du film (mis en scène à travers l'évolution de la perception que le héros a des "simulants") : *prend une voix niaise* au début on croit que ce sont juste des machines qui imitent les humains, et que donc il n'y a pas de mal à vouloir les éradiquer, mais à force de les fréquenter, quand même, on se rend compte qu'ils ont vraiment des émotions [ah ? preuve ?], et que donc il faut être gentil avec eux, ne plus les tuer ni les réduire en esclavage ni rien ! *reprend sa voix normale* Gniiiiiiiiiiiiii ! À aucun moment le film ne nous donne d'élement nous permettant vraiment de remettre en question le postulat de début qui est qu'ils n'ont pas de conscience et se contentent d'imiter les humains. Compte tenu de notre rapport actuel aux IA, plus performantes que jamais, et compte tenu de toutes les œuvres (films, livres, jeux vidéo...) ayant déjà abordé ce sujet, baser tout un film sur un traitement aussi superficiel de la question est absolument navrant.

Quel RPG Maker choisir ?Ocarina of Time PCPolaris 03 • Le matérialisme c'est quand tu as du matériel.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Roi of the Suisse - posté le 02/01/2024 à 17:11:22 (29892 messages postés) - honor -

❤ 4

Chanter l'hyperchleuasme

Avancées sur Kujira no Hara en 2023 (partie 2)

Le jeu étant maintenant traduit en anglais avec le cul DeepL, je rejoue au jeu depuis le début en anglais pour corriger les traductions ratées. Au passage, je repère les éléments graphiques vieux et moches à remplacer, des petits bugs à corriger, des maniabilités rugueuses devenues inacceptables en 2023... Dans ma partie, je suis arrivé pour l'instant au chapitre 5 (sur 7). Voici donc des modifs faites en 2023, qui couvrent un peu tout le jeu.


Macron... EXPLOSION !

image


Un robot aspirateur pour un gag (oh, j'ai jamais dit que tout serait incroyable)

image


Animation de la baleine dans l'intro (l'ancienne était trop rigide)

image


Le Gojlipo, célèbre jeu de société traditionnel chinois incompréhensible de maître Qwong Zi, devient un minijeu facultatif, avec trois niveaux de difficulté.

image


Le grand Pozzo habite désormais un manoir japonais pour des raisons que seul le lore saura excuser comme il se doit.

image


Animation du portail Crapo

image


Des engrenages pour décorer le donjon 3

image


Nouvelle musique pour le village des pierres




Désormais, si on a équipé la pierre du Jizô, on peut voir les emplacements des statues Jizô sur la carte.

image


Quête annexe du drakkar dans la bouteille

image


Des idées de plan pour le donjon optionnel secret, qui ne verra peut-être jamais le jour

image


Les vies perdues sont maintenant affichées en gris transparent

image


Nouveau socle pour les citrouilles

image


Nouvel autotile de lave

image

image


Quelques illustrations faites avec mes talents médiocres de dessinateur pour un livre d'histoire

image

image

image

image


Un conteneur pour une cinématique gag

image


Panneau d'affichage municipal enneigé

image


Voix rajoutées pour le personnage de Fiolin.


La zone des marais m'énervait depuis longtemps, c'était selon moi la zone la plus moche du jeu, il y avait trop de couleurs (rose+bleu+vert+gris...). J'ai remplacé les habituels murs rouges (présents dans tout le reste du jeu) par des plantes.
- Ça fait moins de couleurs, la zone est colorimétriquement plus homogène.
- Ça fait du marais une zone différente visuellement, donnant ainsi au joueur le sentiment de progression.
- Ça donne aussi l'impression que le marais est un grand espace, plutôt que plusieurs petites salles.
Ce mur de plantes ne change absolument rien par rapport à l'ancien mur rouge d'un point de vue gameplay, c'est juste esthétique.

image


Animation de la citrouille qui éclate

image


Nouvelle animation de feu

image


Propagation du feu, map de test

image


Énigmes de propagation de feu

image


Du blé

image


Un autre bidule inutile en 3D

image


J'ai redessiné le miniboss du dragon chinois (donjon 1)

imageimageimage
imageimageimage

image


Une idée pour rendre le jeu moins linéaire : après le donjon 1, on peut se rendre soit au donjon 2, soit au donjon 3, comme on veut.
(J'ai eu aussi l'idée de laisser le choix entre les donjons 5 et 6 après le donjon 4, mais ça me semble difficile à mettre en place, ça m'oblige à retirer quelques énigmes du donjon 6, et je n'ai pas le coeur à ça. Seule la liberté 2-3 est en place donc.)

image


Nouveaux monstres : les méduses plus/moins, map de test

image


En hommage à Créa, "he did the ignoble" est maintenant une private joke dans la version anglaise du jeu.

image


Bonhommes de neige vikings

image


J'ai arrondi les angles entre les terrains "eau profonde" et "eau pas profonde" pour que ça fasse un peu moins carré.
Après, pour que le joueur sache toujours sur quelle case il est, pour le gameplay, c'est important que les cases restent lisibles.

image


Faceset pour les mineurs

image


Faceset pour Jean-Pierre Coffe

image


Clocher redessiné

image


Marcher dans les feuilles mortes en soulève quelques unes (et ça fait de bruit CRITCH CRITCH CRITCH).

image


Quelques petits flocons de neige subtils tombent de la montagne vers la grotte.

image


La grande map vide avant le hibou est désormais un lieu de culte interdit.

image


Redessiné les arbres muraux de la forêt

Spoiler (cliquez pour afficher)

image


Colonnes pour le donjon 5

image

Là comme ça, ça ne paye pas de mine, mais ce petit détail change beaucoup l'atmosphère visuelle du donjon ! Ça le rend plus prestigieux, plus imposant.


Minijeu de tangram facultatif pour le désert du chapitre 7

image

Bien sûr, je n'ai pas inventé le tangram en général, mais j'ai inventé les figures présentes dans le jeu. Je suis fan de tangram et triple champion des Flandres de duel vitesse de tangram donc c'est une façon pour moi de partager cette passion.


Et euh voilà, c'est là où j'en étais arrivé avant les fêtes de fin d'année :fgr
Il faut que je continue ma partie en anglais pour corriger des détails de la fin du chapitre 5, dans les chapitres 6 et 7. Et le jeu sera plus ou moins fini.

L'essentialisme c'est quand ta voiture a un moteur essence. | Es-tu une star ? | Kujira no Hara | Polaris 03 | Planète Glutko

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Kody - posté le 06/12/2023 à 19:22:41 (2336 messages postés)

❤ 1

En effet c'était beaucoup de films connus que je n'avais jamais vu avant.

Citation:

Les autres sont des "classiques". Mon Riddick préféré est le deuxième, visuellement c'est super créatif, on en prend plein les yeux.

En effet, il y a pas mal d'éléments visuels intéressants. J'aime bien le design des Necromongers et de la prison sur la planète brulée par son soleil. Après euh bon, il y a des choix un peu étrange. Les Necromongers ont l'air d'être une espèce de société théocratique mort-vivante un peu psychorigide puis tu te retrouves avec la femme de Vaako habillée en robe de soirée et se comportant comme son accoutrement le dicterait. Et puis la qualité des effets spéciaux n'est pas incroyable non plus. Au final, si je devais retenir un moment dans le film, c'est celui sur la planète brulée par son étoile.



Du coup je rempile avec un autre gromesaj avec d'autres films vu pendant mon marathon du pif.

Fast & Furious: Tokyo Drift (Justin Lin, 2006)

image

Sean est un jeune amateur de course-automobile. Après une énième virée spectaculaire et pour éviter la prison pour mineur, il se fait envoyer chez son père à Tokyo. Là-bas, il découvre la culture du drift.

J'ai passé un moment sympa devant le film. Les courses sont très cools. Le montage est dynamique: beaucoup de mouvement de caméra et de plans presque verticaux pour suivre ces voitures qui dérapent sur les nombreux virages des circuits. La photo est très jolie, avec des véhicules colorés qui ressortent beaucoup sur des fonds sombres et peu contrasté. Une ou deux scènes très "spectaculaires" pour épater la galerie, mais sinon c'est que de la course et le film se focus beaucoup sur les performances des véhicules et la capacité des pilotes à drifter.

Côté scénario, bon c'est très basique. C'est du classique film d'action Hollywood du début 2000: un jeune héros casse-cou et prétentieux qui se fait remettre à sa place, puis qui gravit les échelons et gagne de l'expérience, sous le regard bienveillant d'un mentor espiègle qui finit par casser sa pipe, les personnages féminins sont toutes des femmes-objets (malgré les efforts pour montrer que la love interest est aussi intéressée par la course), le seul japonais est le méchant et il y a une sombre histoire de Yakuza pour donner des enjeux au film. Rien de très passionnant de ce côté-là. Ce que je retiendrai surtout c'est le thème de la culture du drift et les courses qui sont très bien réalisées.

Sorcerer (William Friedkin, 1977)

image

Quatre malfrats de différentes origines finissent bloqués dans un trou paumé d'Amérique du sud. Leur seule chance d'échapper à leur condition est de conduire deux camions remplis de nitroglycérine par des routes extrêmement dangereuses, jusqu'à un puit de pétrole en feu à 300 kilomètres de là.

Sylvanor, je pense que tu reconnaîtras ce synopsis, puisqu'il s'agit d'un remake du film d'Henri-Georges Clouzot, le Salaire de la Peur. On retrouve peu ou prou les mêmes éléments, réunis dans un contexte différent (un continent en proie aux combats entre dictatures militaires et guérilleros communistes).

Globalement j'ai trouvé ça de fort bonne qualité. La photographie et la mise en scène sont de haute volée. Certaines scènes ont une ambiance très prenante et très anxiogène. On a toute une partie presque sans dialogue vers le début du film qui nous montre la vie difficile des habitants de la bourgade, c'était à la fois triste et super.

Les acteurs jouent bien même si certains dialogues sont vites expédiés pour zéro raison. De ce côté-là j'ai d'ailleurs trouvé l'alchimie entre les personnages assez limitée, surtout comparés aux quatre protagonistes du Salaire de la Peur. La dernière partie du film (à part la toute fin) souffre d'ailleurs un peu de la comparaison avec le film précédent mais ça reste quand même très bien.

Robocop (Paul Verhoeven, 1987)

image

Dans un Detroit en proie à une criminalité galopante, une mégacorporation voit de grands projets d'urbanisation et d'éradication du banditisme. Parmi ces projets, un fait sensation: Robocop. En parallèle, Alex Murphy est un policier qui va très vite se retrouver dans une salle affaire qui le conduira entre quatre planches... ou pas ?

Beaucoup aimé le film. C'est le premier des trois blockbusters de Verhoeven et comme les deux qui viendront après, il se démarque par une mise en scène qui, sans être exceptionnelle, fonctionne au poil. Le rythme est ni trop court, ni trop lent. Le film ne se perd jamais en interminable discussion ou baston. La plupart des tropes abordées dans les histoires de ce genre (ex: le cyborg qui obéit aux ordres mais qui se rappelle de son passé) sont ici amenés avec retenue et subtilité, sans trop de mélodrame. On a aussi droit à une critique de la société américaine où le corporatisme et le crime engendré par la misère sont voisins et où la première solution trouvée à ce problème est de renforcer la police et de raser pour mieux reconstruire. Il y a aussi une espèce de mise en abime quand à la nature même de Robocop, où son design et la manie de faire tourner son flingue rappelle le héros télévisé, décliné en jouet, que regardait fils de Murphy.

Les effets spéciaux, bien que d'époque, m'ont semblé très satisfaisant. Mention spécial au mec qui balance sa voiture dans la cuve de produit chimique, le robot en stop-motion et au design même de Robocop. Ce film, c'est l'exemple même du truc qui fait très bien le travail sans être incroyable.

Total Recall (Paul Verhoeven, 1990)

image

Douglas Quaid rêve d'aller sur Mars mais, ne pouvant se soustraire au refus de sa femme, doit y renoncer. À la place, il décide de s'implanter les souvenirs d'un agent secret fictif qui aurait voyagé là-bas. L'implantation part en cacahuète et on découvre qu'il était en réalité un agent secret !

Très bon film aussi. J'ai beaucoup aimé comment il laisse planner le doute sur la véracité des événements décrits dans le film et lui donne plusieurs niveaux de lecture. Quaid est-il vraiment un agent secret ? Est-il en train de perdre la tête dû à une embolie schizoïde et hallucine tout ce qu'il voit ? Y a-t-il vraiment des prostituées mutantes à trois seins sur Mars ? Le questionnement revient tout au long du film, jusqu'à sa fin ambigüe. La différence que je note en comparaison d'autres productions où ce genre de ficelle scénaristique est utilisée, c'est qu'ici, ce n'est pas du tout caché. On est prévenu assez rapidement qu'il y a clairement un truc qui cloche. Dans le contexte du visionnage, je considère ça comme un plus dans le sens où c'est censé être un film d'action.

Schwarzy fait du Schwarzy. Ça parle anglais avec un fort accent et ça défouraille des soldats en débitant des one-liners ("Screw you !" dit-il en tuant un mec à coup de visseuse XD). Les autres personnages ne sont pas beaucoup mieux et sont assez stéréotypés. Cependant, le film brille par sa direction artistique très comic pulp science fiction complétement assumé, avec ses mutants difformes et son architecture industrielle.

Starship Troopers (Paul Verhoeven, 1997)

image

L'humanité est en GUERRE ! Les arachnides extraterrestres attaquent la Terre ! L'armée a décidé de mener une grande offensive contre le système natal des horribles créature ! Vas-tu te comporter en vrai CITOYEN et défendre la Fédération ou te comporter en lavette et rester un simple civil de pacotille ?

Quelle barre de rire ce film. J'ai adoré comment il se prend à la fois très au sérieux et à la fois pas du tout. Tout est monté comme un documentaire ultra-patriotique pour un gouvernement militaro-faciste. Ce qui est génial, c'est qu'il ne brise jamais l'illusion: même quand on annonce aux personnages que les non-citoyens n'ont pratiquement aucuns droits, qu'il faut un permis pour faire un enfant. Même quand les soldats se font écharper de manière très graphique. Le ton patriotique ne vacille jamais et les protagonistes acceptent tout sans broncher. Les personnages sont d'ailleurs tous plus caricaturaux les uns que les autres. Ça va tellement dans l'extrême que je me dis que c'est 100% fait exprès.

Sur le plan cinématographique et technique, c'est un sans faute. Tout est filmé sans fausse-note, sans tomber dans aucun excès (je commence à me dire que c'est une habitude avec Verhoeven :F). Certaines scènes de combat sont peut être un peu trop longues pour ce qu'elles montrent (des marines qui galèrent à tuer des arachnides qui, eux en revanche, les taillent en pièce instantanément). Le film utilise un mélange d'effet pratiques pour ses vaisseaux et décors, et de la 3D pour les arachnides. Ça fonctionne super bien dans les deux cas. J'irais même jusqu'à dire que ce film se place parmi mes préférés sur le plan des effets spéciaux. Un peu dommage que la direction artistique ne soit pas un peu plus fouillée.

Virus (John Bruno, 1999)

image

Pris dans une tempête, un bateau remorqueur dirigé par un capitaine fort cupide découvre un navire scientifique russe abandonné. À l'intérieur, une mystérieuse forme de vie alien fomente des plans pour annihiler le virus nommé humanité.

Encore un film très conventionnel sur la construction scénaristique et les rôles des acteurs. Un capitaine bête et avide de richesse, un équipage pas très dégourdi à l'exception de la seule femme travaillant sur le navire (jouée par Jamie Lee Curtis) et que personne n'écoute, du moins au début. Je spoilerai pas le reste mais bon voilà c'est du même acabit.

Non en fait tout ça on s'en fout un peu. L'intérêt du film se trouve dans le design des monstres. Du bon gros body-horror biomécanique, avec des horribles cyborgs lobotomisés et des engeances quadrupèdes sur pistons mécaniques et lambeaux de viande pendouillante. Et tout ça en effet pratique du plus bel effet. Des marionnettes pas trop visibles, des animatroniques, un antagoniste à la voix digitale caverneuse. Que demander de plus ? Ah euh oui un film qui recycle pas le reste des codes du cinéma d'horreur américain. Bon au final c'était pas nul nul mais à moins d'être comme moi et d'aimer les effets pratiques, autant passer votre chemin.

Hardware (Richard Stanley, 1990)

image

Après plusieurs années à faire la guerre dans le désert, Mo' revient à la civilisation avec un cadeau pour Jill, sa petite-amie artiste: des morceaux d'androïdes qu'il a acheté à un ferrailleur. Ce qu'ils ne savent pas, c'est que l'androïde en question est une machine capable se reconstituer et de se réparer de manière autonome et qu'elle n'a qu'une volonté: tuer à vue.

Alors.

Honnêtement j'ai été surpris. Je n'attendais pas grand chose du film en le commençant, à part un espèce de film d'horreur SF un peu claqué à cause du budget rachitique. Ce que j'ai eu ? Un film d'horreur SF avec un budget rachitique, mais avec une ambiance FOLLE. Le film est majoritairement filmé dans des tons rouge et vert, avec quelques scènes un peu plus colorées. Tout se passe pratiquement que dans un appartement et l'espace a été très travaillé pour que la mise en scène fonctionne au mieux. Le reste des décors et les costumes sont crédibles sans en faire des caisses. Et la musique, LA MUSIQUE. On alterne entre du punk rock anglais, du gros synthé, des chœurs et de l'industriel. Y a même Iggy Pop qui fait un caméo en tant qu'animateur radio !

Le film n'est pas sans défaut: Une scène un peu trop longue sur un pervers mateur qui observe Mo' et Jill au téléobjectif alors qu'ils font du tricot. La marionnette du robot tueur qui n'est pas très crédible: il bouge à peine, et est rarement visible en entier, ce qui est dommage car cela aurait pu être tourné en force, en lâchant un reveal du reste de son corps possiblement infâme. La résolution est un peu trop facile.

Honnêtement, malgré tous ces défauts, le film tape bien au-dessus de sa catégorie. Je recommande fortement pour tous les amateurs de série B.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum

Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe - Mentions légales

Plan du site

Communauté: Accueil | Forum | Chat | Commentaires | News | Flash-news | Screen de la semaine | Sorties | Tests | Gaming-Live | Interviews | Galerie | OST | Blogs | Recherche
Apprendre: Visite guidée | RPG Maker 95 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker MV | Tutoriels | Guides | Making-of
Télécharger: Programmes | Scripts/Plugins | Ressources graphiques / sonores | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
Jeux: Au hasard | Notre sélection | Sélection des membres | Tous les jeux | Jeux complets | Le cimetière | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Proposer
Ressources RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
Ressources RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
Ressources RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
Ressources RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis
Archives: Palmarès | L'Annuaire | Livre d'or | Le Wiki | Divers