Day.png);">
Apprendre


Vous êtes
nouveau sur
Oniromancie?

Visite guidée
du site


Découvrir
RPG Maker

RM 95
RM 2000/2003
RM XP
RM VX/VX Ace
RM MV/MZ

Apprendre
RPG Maker

Tutoriels
Guides
Making-of

Dans le
Forum

Section Entraide

News: Les pommes de terre volent haut, (...) / Scripts: Old RPG Maker Style 1.12 / Jeux: NoRoi / Jeux: Dyhortfight chapitre 4 / Programmes: [2000-2003] EasyRPG Player / Chat

Bienvenue
visiteur !





Désactiver
la neige


publicité RPG Maker!

Statistiques

Liste des
membres


Contact

Mentions légales

131 connectés actuellement

26707575 visiteurs
depuis l'ouverture

1618 visiteurs
aujourd'hui



Barre de séparation

Partenaires

Indiexpo

Akademiya RPG Maker

Hellsoft

Planète Glutko

Kingdom Ultimate

Le Comptoir Du clickeur

Lunae - le bazar d'Emz0

Tous nos partenaires

Devenir
partenaire



Blog de Yukishi

1 publications

Aller à la page 1


Yukishi - posté le 21/06/2010 à 19:10:53 (1606 messages postés)

❤ 0

Chaotique Neutre

Bienvenue à tous sur ma galerie de créations plus ou moins diverses.
Je m'attelle, toujours en autodidacte, à la création par désir.
Chose qui malheureusement, ne comble que très peu mon attente à trouver un terrain favorable à la plénitude.

Refonte du topic à l'aube de 2018, l'ancien datant de 2010 (et purulant d'infamie), visible en spoiler ici :


Spoiler (cliquez pour afficher)


image

2018
image
imageimage
2017
imageimageimageimageimage
2016
imageimage
2015
imageimageimageimage
(cliquez sur les images pour les agrandir)

image



ARBRE MONDE 2017-2018 a dit:

Cette nuit, la lucidité de mon esprit,
Permet la contemplation de l'arbre monde.
La clarté de tous ses fruits révélant la vie ;
De mornes âmes coagulant dans son ombre.

D'un jour nouveau, je m'aveugle et dès lors je pense,
Sans avidité qui ponctionne la sève,
Quand ouvrant enfin les yeux nous auront la chance,
Que le saule pleureur larmoiera d'un beau rêve.

L'aube, éveil immaculé de ses lumières,
Traverse la rosée, perpétue l'atmosphère.
Ruisselle les larmes et arrose le deuil.

Défunt crépuscule, sèche et tombe les feuilles,
Humecte au sol la graine, renaissant des cendres.
Car des branches mortes, on ne peut pas dépendre.


ÉCUME 2018 a dit:

Frêle vague qui mûrit,
Chute ensuite tel un fruit.
Percute et ploie la mer,
Noyé dans le noir mystère.
Recrache l'écume qui,
Du cycle reprend la vie.


ÉTREINTE 2018 a dit:

Hémorragie ardente, parcourant les veines,
Supplique d'un millier de caresses en peines.
Le souffle tourmenté en ces terres arables,
Mêle les baisers, d'une passion coupable.

Couche sur le lit l'ineffable rêverie,
Mélancolie du désir alors assouvi.

Exhale l’âme, extirpe du corps les sanglots,
Suintant d'un cœur qui, tuméfié de ses maux,
Pleure d'un souvenir à jamais perpétré.
Étreinte fugace, divine volupté.


MUSE 2018 a dit:

Les cheveux de jais en trombe, de clarté sèvrent,
Noyés dans les notes de Vénus l'éternelle.
Couchant sur le pâle visage de la belle,
Une douce mélopée, faisant fi du mièvre.

Les pétales vermeils qui fleurissent ses lèvres,
Posent au pourtour un rictus qui ensorcelle.
L'Aurore, de par sa nature me révèle,
L'Esquisse d'une boréale, au ciel d'orfèvre.

Astre incandescent, brille de ses doux beaux yeux,
Duquel, d'un regard se brûlent les envieux.
Car de cette vision, on ne peut garder,

Que le souvenir d'une beauté éphémère,
La nymphe au crépuscule, nimbée de mystère.
Muse éthérée, qu'il fait bon de te contempler.


MAMAN 2018 a dit:

J'offre ma reconnaissance, bien trop larvé,
Pour une reine, qui de l'œuf m'a élu roi.
Tu m'as toujours attendrissement écouté,
Même quand on ne chantait plus de bon aloi.

Au creux de ton aile, j'ai pu me réchauffer.
Car si je ne sais où le vent me mènera,
Seul contre ton cœur, j'ai pu me réconforter.
Dès lors qu'au départ, je sais que je viens de toi.

Dernière majesté d'une blanche colombe,
Quand loin du nid, là-haut, tu côtoieras les cimes,
Que tu poseras en bas, un regard en prime,

Tu diras, de tes dernières plumes qui tombent,
Si jamais de ton fils, tu as été fier.
Moi pour toujours, je le serai, fier de ma mère.


CLAIR DE LUNE 2018 a dit:

Ô Astre lunaire, pose ton linceul blanc,
Embaumant d'un reflet, la diaphane brume.
L'Ombre agonisante, dans le voile aveuglant,
Pousse un dernier râle, gémissant d'amertume.

Ô Astre lunaire, éclaire du firmament,
Le sol ensanglanté, privé du vert costume.
Un écho esseulé, s'éteint comme en sonnant ;
Le glas d'un funèbre chant à titre posthume.

Ô Astre lunaire, révèle de la nuit,
Dans sa robe noire, faucheuse de minuit ;
L'éclat du métal froid, des soldats d'infortune.

Ô Astre lunaire, berce-les pour toujours,
Qui malgré ta lumière, ne verront le jour ;
Du repos éternel, sous ton beau clair de lune.


IDOLE 2019 a dit:

Tétons auréolés, tous les deux de la gloire,
Au buste radieux, au divin incarné,
Trônent là fièrement, sur leur saint promontoire,
Où d'humbles serviteurs, vinrent s'y prosterner.

Transi d'idolâtrie, seul l'apôtre put boire,
Exalté par l'ivresse, d'un vin nourricier.
Sacré par l'onction, qui ravive en mémoire,
L'Empire des sens, à jamais parachevé.


LUPUS 2019 a dit:

Loup sauvage primordial,
Ton sépulcral foyer sylvestre,
Résonne du cri bestial,
Du temps où tu régnais en maistre.

Du souvenir au sort fatal,
Quand vous contempliez les astres ;
Hurlant à l'immémorial,
À Séléné et au désastre.

Au regard de l'éternité,
La meute se voyait rester.
À la gamelle qui résigne,

Il préféra la famine et,
Refusant de courber l'échine,
Sort les crocs à qui l'assassine !


LARMES D'OR 2019 a dit:

L'Azur déploie son corps, au bleu majestueux,
Du trône céleste dominant le royaume.
La voûte aux rayons d'or couronnée sur son heaume,
Perce de ses reflets, le coton nuageux.

Trahit l'attention, par des cils lumineux,
Du regard se posant sur la terre de l'Homme.
Étendant sa clarté jusqu'au sol de sa paume,
Touche de ses sujets, quelques poignées d'adieux.

Du monde l'ardeur, alors jusqu'aux cieux rayonne.
Gronde en lui la ferveur, d'où son cœur froid bouillonne,
Ouvert aux quatre vents du palais éthéré.

Perle du ciel dès lors, quand la lueur se meure,
Comme des larmes d'or, en cette dernière heure.
L'éclaircie nous quittant, au moment de pleurer.


SOLEIL 2020 a dit:

Je ne puis qu'ardemment désirer mon soleil,
Puisque ses caresses n'ont nulle autre pareil.
Ses rayons de chaleur, fendent la brise et dansent,
Puis transpercent mon cœur, comme une providence.

Derrière ma peau, esseulé sans aucun pouls,
Bat de nouveau la chamade, d'un rythme fou ;
Le rouge palpitant, à la flamme qui prime ;
Irradiant à son tour, de l'amour sublime.

À la blonde lumière.


- - -

À vos claviers !




Accéder au message sur le forum

Aller à la page 1

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe - Mentions légales

Plan du site

Communauté: Accueil | Forum | Chat | Commentaires | News | Flash-news | Screen de la semaine | Sorties | Tests | Gaming-Live | Interviews | Galerie | OST | Blogs | Recherche
Apprendre: Visite guidée | RPG Maker 95 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker MV | Tutoriels | Guides | Making-of
Télécharger: Programmes | Scripts/Plugins | Ressources graphiques / sonores | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
Jeux: Au hasard | Notre sélection | Sélection des membres | Tous les jeux | Jeux complets | Le cimetière | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Proposer
Ressources RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
Ressources RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
Ressources RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
Ressources RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis
Archives: Palmarès | L'Annuaire | Livre d'or | Le Wiki | Divers