[RPG-MAKER.FR] Oniromancie: tout l'univers de RPG Maker en français - Tutoriels - [UDK] Introduction à L'Unreal Development Kit

Oniromancie: Tutoriels - [UDK] Introduction à L'Unreal Development Kit


Découvrir
RPG Maker

RM 95
RM 2000/2003
RM XP
RM VX/VX Ace

Apprendre
RPG Maker

Guides
Tutoriels
Astuces
Making-of


Comment ça marche?

Aëdemphia
Par Sylvanor

Fighting Robots Quest
Par Boulon

Geex
Par roys

Inexistence
Par Falco

La Légende d'Ibabou
Par Zaitan

Nylu
Par NanakyTim

Sarcia
Par Kaëlar

Super Mario RPG - Lost Souls
Par Omegabowser

News: Game design: ouvrir son jeu aux (...) / News: Des jeux et des screens / News: Alex 2019 : tests et nominations (...) / Jeux: Wendy Whedon / Sorties: Wendy Whedon /

Chat  

Bienvenue
visiteur !




publicité RPG Maker!

Statistiques

Liste des
membres


Contact

Mentions légales

115 connectés actuellement

10212524 visiteurs
depuis l'ouverture

980 visiteurs
aujourd'hui

Groupe Facebook

Barre de séparation

Partenaires






TOP
GAMEMAKING


Les 5 plus
visités

Akademiya RPG Maker

Alex d'Or

Blog of Chaos17

BloGecko

ConsoleFun

Au hasard

Eclipso

BloGecko

RPG Maker Détente

Les deux derniers

Zarok

Akademiya RPG Maker

Nos autres partenaires

Devenir
partenaire


Barre de séparation

Un site du réseau
War Paradise

Annuaires référenceurs




[UDK] Introduction à L'Unreal Development Kit
Ecrit par Naked-Snake




Commencer à manipuler l’UDK n’est pas une chose facile. Dans ce tutoriel, nous passerons en revue les fonctions essentielles du logiciel.
Il convient tout d’abord de lancer UDK (logique). Au lancement, vous devriez voir ceci :


Spoiler (cliquez pour afficher)




Voyons de plus près les éléments importants :


Spoiler (cliquez pour afficher)




L’interface est composée par défaut de 4 vues (il est toutefois possible de modifier ces fenêtres mais dans ce tutoriel, nous garderons cette configuration) ; une vue de dessus, de côté, de face, et une vue 3D.
Pour se déplacer dans la vue 3D, le clic droit permet de regarder autour de soi, le clic gauche déplace la caméra dans un plan horizontal, et le clic gauche + le clic droit déplace la caméra dans un plan vertical. Les touches WSAD permettent de déplacer la caméra à la manière d’un FPS, mais comme chez nous nous utilisons un clavier AZERTY, il est préférable d’utiliser les touches fléchées (vous pouvez aussi passer votre clavier en QWERTY, mais pour utiliser le raccourci ctrl+Z, ce n’est pas le plus pratique).
Pour se déplacer dans les vues 2D, laissez simplement enfoncé le clic gauche ou droit, puis déplacez votre curseur.

Tout ce que contient la vue 3D est donc un cube rouge aux contours transparents. Il s’agit de votre brush. Il va vous servir à créer des formes fixes dans votre niveau. Vous modifiez sa forme, et créez ensuite un bloc à l’aide de ce dernier.
Pour modifier sa forme de base, il suffit de cliquer sur un des boutons de la rangée entourée en rose sur l’image ci-dessus. Un clic droit sur ces boutons vous permet de régler plus en détail la forme que prendra votre brush.


image


Ici, il s’agit de la fenêtre de paramétrage du cube.

La rangée de boutons encadrée en rouge permet de modifier le mode de rendu de la fenêtre à laquelle elle appartient. Il est ainsi possible de passer d’un mode de rendu wireframe au mode texturé avec éclairage, etc.

Le geometry mode permet de modifier plus en détail la forme du brush (ou de n’importe quel autre bloc de la scène).

L’utilisation des boutons CSG Add et CSG Substract est différente en fonction du type d’espace que vous avez choisi lors de la création de votre map.
CSG Add permet d’ajouter un bloc solide de la forme de votre brush à votre map, tandis que CSG Substract retire un bloc.
Ils n’ont pas la même utilisation selon que votre map est de type Additive, ou Subtractive.
Pour simplifier, une map de type Additive peut être considérée comme un immense espace vide, dans lequel on créerait des blocs solides afin de construire notre niveau. Au contraire, une map de type Subtractive peut être considérée comme un énorme bloc solide, dans lequel on creuserait pour créer notre niveau. Le première mode convient bien pour des maps d’extérieur, tandis que le deuxième est plus utilisé pour des espaces clos. La majeure partie du temps, on utilise une map Additive (c’est aussi le mode que l’on va utiliser au cours de ce tutoriel).
Par défaut, le mode de la map lorsque l’on ouvre UDK est Additive. Mais il est toutefois possible de le modifier lors de la création d’un nouveau fichier.


image


Il est très important de faire des builds à chaque modification de la map (ajout d’un bloc, d’une lumière, etc). Pour cela, utilisez les boutons Build Geometry et Build Lighting, pour lancer un build respectivement, de la géométrie, et de l’éclairage.
Le build de la géométrie se fait instantanément, sans réglages. Le build de l’éclairage requiert quant à lui un peu plus d’attention :


image


Les options sur lesquelles nous allons nous attarder sont Build Quality et Use Lightmass.
Build Quality contrôle tout simplement la qualité du build, le détail des ombres. Généralement, lorsque l’on veut simplement tester la map, on sélectionne le niveau de qualité le plus bas. En revanche lorsque l’on opère un build final, juste avant la release, on choisira plutôt la qualité maximale.
Use Lightmass est l’option qui permet d’utiliser la fonction éponyme. Elle permet entre autres de gérer la réflexion de la lumière sur les différentes surfaces, l’éclairage indirect, etc. Cette fonction rend le build plutôt long. Pour de simples tests, préférez plutôt garder l’option désactivée.


image


Le Content Browser est le cœur de l’UDK. C’est ici que vous allez pouvoir choisir les matériaux, les objets statiques, les sons, tous les éléments qui composeront votre map. Le bouton encadré en rouge permet de visualiser tout le contenu en même temps. Dans la section encadrée en vert, il est possible de filtrer les différents types de ressources que l’on veut afficher. La barre de texte colorée en bleu permet d’effectuer une recherche dans la liste de contenu. Il suffit en règle générale d’un simple glisser/déposer depuis le content browser, vers votre map pour ajouter un nouvel élément.

Lorsque vous voudrez tester votre map, n’oubliez pas de build, puis cliquez sur le bouton de test dans la barre supérieure pour lancer le niveau.


Spoiler (cliquez pour afficher)




Appuyez sur la touche Echap si vous voulez quitter le mode de test.

Ceci conclut ce tutoriel d’introduction à l’UDK. N’oubliez pas que la meilleure façon de progresser est d’essayer, de tester par soi-même. On apprend beaucoup plus facilement, et beaucoup plus rapidement de ses propres expériences.





tfkmaster - posté le 30/08/2010 à 00:51:11. (238 messages postés)

S.T.A.L.K.E.R for the life

Alors Naked, je voudrais juste te demander un truc....
Comment ta fait pour avoir cette HUD ?
S'tu peux me l'envoyer et m'expliquer un peu sa serait impec :)


Naked-Snake - posté le 30/08/2010 à 00:59:42. (8468 messages postés)

"Hey ! Dallas ! Follow my lead !" - Hoxton

Ce HUD est celui par défaut dans les dernières versions d'UDK, depuis qu'ils ont ajouté Scaleform, une fonction qui permet d'ouvrir des fichiers flash ingame.

Une ènième chaine livestream | Page Facebook de 8 Bit Runner


tfkmaster - posté le 30/08/2010 à 01:11:36. (238 messages postés)

S.T.A.L.K.E.R for the life

euh... ok (j'ai pas regarder les dernieres version , suis rester sur celle d'avril moi :F)
Mais quelques explications ??


Naked-Snake - posté le 30/08/2010 à 01:18:43. (8468 messages postés)

"Hey ! Dallas ! Follow my lead !" - Hoxton

Des explications à propos de quoi ?

Une ènième chaine livestream | Page Facebook de 8 Bit Runner


tfkmaster - posté le 30/08/2010 à 02:41:52. (238 messages postés)

S.T.A.L.K.E.R for the life

ben sur comment s'utilise le truc flash dont tu parle ?


Naked-Snake - posté le 30/08/2010 à 10:15:52. (8468 messages postés)

"Hey ! Dallas ! Follow my lead !" - Hoxton

C'est pas le but de ce tuto, peut être dans un autre, le temps que je finisse d'apprendre à m'en servir, puisque c'est tout récent.

Une ènième chaine livestream | Page Facebook de 8 Bit Runner

Suite à de nombreux abus, le post en invités a été désactivé. Veuillez vous inscrire si vous souhaitez participer à la conversation.

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe - Mentions légales

Plan du site:

Communauté: Accueil | News | Forum | Flash-news | Sorties | Chat | Commentaires | Galerie | Blogs | Articles perso | Screen de la semaine | Palmarès | Livre d'or | Recherche | Interviews | OST | L'Annuaire | Divers
Apprendre: Le Wiki | Tutoriels | Guides | Gaming-Live | Tests | Making-of
Télécharger: Programmes | Scripts | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
Jeux: Index jeux séparés | Top Classiques | Top Originaux | Les autres | Collection Oniro | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Jeux complets | Proposer
Hébergés: Aëdemphia | Fighting Robots Quest | Geex | Inexistence | La Légende d'Ibabou | Nylu | Sarcia | Super Mario RPG - Lost Souls
Ressources RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
Ressources RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
Ressources RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
Ressources RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis