Oniromancie: Tests de jeux RPG Maker - Cape-Hilaire


Comment ça marche?

Aëdemphia
Par Sylvanor

Fighting Robots Quest
Par Boulon

Forstale
Par Ødd Clock

Geex
Par roys

Inexistence
Par Falco

La Légende d'Ibabou
Par Zaitan

Lije
Par Gaetz

LoveMaster
Par Cuddlefox

Sarcia
Par Kaëlar

Super Mario RPG - Lost Souls
Par Omegabowser

News: Concours des Alex d'Or 2017-18: (...) / News: MegaMaker : créez votre propre (...) / News: Test de Tinker Quarry / Sorties: Leave the Room / Jeux: Leave the Room /

Chat  (16 connectés)

Bienvenue
visiteur !






publicité RPG Maker!

Statistiques

Liste des
membres


Contact

44 connectés actuellement

9179786 visiteurs
depuis l'ouverture

861 visiteurs
aujourd'hui

Groupe Facebook

Barre de séparation

Partenaires




TOP
GAMEMAKING


Les 5 plus
visités

Lunae, le baz'arts d'Emz0

Le studio du chat vert

Pixelandgame

Tashiroworld

HeyMakeGames

Au hasard

FF Dream

Blog of Chaos17

Dragon Making

Les deux derniers

Lunae, le baz'arts d'Emz0

Le studio du chat vert

Nos autres partenaires

Devenir
partenaire


Barre de séparation

Un site du réseau
War Paradise

Annuaires référenceurs





Cape-Hilaire
Ecrit par hélium

Jeu : Cape-Hilaire
Créateur : Squonk
Crée avec : RPG Maker XP (enfin je crois...)
Langue : Français

Scénario :

Dans Cape-Hilaire, vous incarnez un jeune homme nommé Hylis qui était parti faire une promenade à vélo dans la forêt. Tout allait bien, jusqu’à ce qu’il entende un rire sadique et qu’il tombe de très haut... puis après, paf, plus aucun souvenir de ce qui s’est passé ensuite.
Curieusement, il se réveille, dans sa chambre... mais couvert de poils ! Ne pouvant pas rester comme ça, il lui faut alors trouver un moyen de se débarrasser de cette pilosité super encombrante... alors il va devoir parler à tous les gens qu’il peut rencontrer dans le village de Cape-Hilaire, que ce soit son voisin Carl obsédé par les premiers jours du mois (ou je ne sais plus trop quoi...), Hérald, un passionné de fleurs transgéniques et de robotiques qui constituerait un phénomène scientifique encore plus intéressant qu’Hylis tellement il est bizarre, ou les individus qu’il peut croiser (mais qui feront plus de commentaires sur sa pilosité qu’autre chose...)
Ah, au fait, j’oubliais... il faut aussi qu’il retrouve son vélo... et pour ça il pourra compter sur un policier qui a bien des problèmes avec sa femme...

image
L'intro se présente sous forme d’une suite de screens agrémentés de commentaires du héros. On peut déjà voir de l’originalité dans les graphismes...

Graphismes :

Ce qui saute vraiment aux yeux quand on joue pour la première fois à ce jeu, ce sont les graphismes! Ils sont très originaux, aussi bien ceux concernant les intérieurs que ceux concernant les extérieurs ou les facesets, qui sont vraiment très éloignés des RTP (on dirait même qu’ils sont humains, pratiquement...). Cependant, il y a parfois quelques petites maladresses dans le mapping ou la façon de franchir les obstacles... mais bon, vraiment rien de grave... On pourra aussi constater la touche végétale très présente (enfin dans beaucoup de jeux RPG on voit des forêts)...

image
Pour vous donner une idée des graphismes...

Système de combat et mini-jeux :

Le jeu est divisé en deux parties : la première et la deuxième (jusque là, rien de compliqué...).
La première partie consiste à sortir du village de Cape-Hilaire, mais pour ça, il faut vraiment parler à beaucoup de personnes et effectuer des mini-jeux. La première partie regorge de mini-jeux, certains étant nécessaires pour la progression dans le jeu, d’autres juste pour le fun (et surtout de l’argent...). Bien lire les dialogues est vraiment important, comme dans tous les jeux RPG... et il vous faudra aussi profiter de l’alternance jour/nuit et du système horaire pour bien progresser (et ne pas vous retrouver en prison... qui n’a rien à voir avec celle du Monopoly, car pour en sortir, il faudra automatiquement payer, sauf la première fois).

image
Le mini-jeu du jardin floral : il faut arroser les fleurs deux fois pour chaque couleur, mais attention aux abeilles... elles s’excitent quand on touche aux fleurs...

Le système de combat n’est pas accessible dans la première partie, mais ce n’est pas une raison pour négliger vos points de vie. Les mini-jeux peuvent très bien parvenir à vous ôter une trentaine de points de vie, au moins... De plus, préoccupez-vous de vos points de faim, qui ne cesseront de baisser. Mangez de la nourriture régulièrement, surtout quand vous êtes dans un état critique... et enfin, développez votre agilité et votre intelligence qui vous seront bien utiles pour résoudre la plupart des énigmes...

La deuxième partie comporte elle aussi des mini-jeux et des énigmes, mais elle comporte en plus des combats. Les combats ne s’effectuent pas en temps réel (si on touche un ennemi, on est téléporté sur une zone de combat), mais le système de combat fait penser à un système A-RPG : il faut éviter les ennemis, notamment en lançant des boomerangs plus ou moins fort pour toucher plusieurs fois les ennemis, ou parfois en posant des mines (et en faisant attention à ne pas marcher dessus, hein...). Au début, ça peut paraître difficile, mais on s’y habitue.

image
On se retrouve téléporté sur une zone dans laquelle se trouvent quelques ennemis qu’il faut battre notamment à l’aide de boomerangs. Sur ce screen on ne voit pas bien mais Hylis (qui aura fini par perdre ses cheveux) vient de lancer un boomerang... qui ne reviendra pas forcément en sa possession. Eh si !

Quoi qu’il en soit, le jeu ne propose pas qu’une seule quête, mais une quête principale agrémentée de plusieurs mini-jeux qui peuvent eux-mêmes devenir des mini-quêtes ! (par exemple, les pommes chez Joss)

Musique :

La musique... elle donne bien l’impression de l’endroit où l’on est, de l’ambiance... elle se confond avec le paysage, quoi... que ce soit l’ambiance relaxante du parc, la majesté du jardin floral (dont la musique est extraite du générique du dessin animé « Sherlock Holmes »), l’inquiétude causée par la nuit et aussi le stress des mini-jeux, notamment lorsqu’on envahit la maison d’... (ne coupons pas le suspense...)

image
Oui... ben évidemment on n’entend rien ! Mais dans le jeu on s’aperçoit que la musique coïncide tout à fait avec le paysage !

Difficulté :

La difficulté est personnalisable : au début il est possible de s’attribuer des points de vie, de faim, d’agilité et d’intelligence supplémentaires (50 au total). Ensuite il est possible de modifier une seconde fois ces caractéristiques en choisissant parmi ces cinq niveaux :
- Très facile : beaucoup de points de tout poil et beaucoup d’argent (tickets)
- Facile : la même chose mais en proportions réduites.
- Moyen : pareil, mais vous en avez moins...
- Difficile : on vous file 350 tickets c’est tout !
- Très difficile : non seulement on ne vous donne rien mais en plus on vous retire des points...
Cependant, au bout d’un moment, on ne sent plus la différence...

Humour :

Ce qui rend toujours un jeu plus agréable... ou plus lourd (côté scénario, pas côté poids), parfois voire souvent au détriment du scénario, ce qui fait qu’on a l’impression d’être tombé sur quelque chose qu’on a regretté d’avoir téléchargé...
Ici ce n’est heureusement pas le cas. La touche humour est effectivement très présente mais le jeu présente bel et bien un scénario intelligible et cohérent. En plus ce n'est pas un humour lourd ou vexant, mais un humour accessible à tous ^^ (enfin un humour simplement drôleSourit)

image
Cette manie de tout détailler... c’est de votre faute, vous fouillez partout ! Mais pourquoi c’est toujours comme ça, un jeu RPG ? Fouiller partout pour obtenir des descriptions stupides (mais humoristiques ^^) et parler à tout le monde et surtout à n’importe qui...
Dans ce jeu, vous en verrez beaucoup, des descriptions superflues de détails...


image
Bienvenue chez Jo**... avec un « s » ou deux ?(vous retrouverez cet extrait un peu plus tard dans le dialogue qui sera établi entre ces deux énergumènes...

En ce qui concerne les personnages, ils sont drôles à leur manière... que ce soit le coiffeur horticulteur avec un cheveu sur la langue, Joss le collectionneur de pommes, ou d'autres... ah, par contre, il y en a qui ne sont pas très drôles...

Conclusion :

Je conseille fortement d‘y jouer ! En plus, pour une fois qu’on est pas téléporté au Moyen-Âge, à l’Antiquité, à des lieux féériques... bref, c’est un RPG contemporain !

Note : honnêtement, je n’aime pas noter comme ça, ça me donne l’impression de noter trop sévèrement ou trop généreusement... donc faites-vous une opinion par vous-mêmes !


Télécharger le jeu


Bahamut - posté le 17/09/2007 à 19:10:52. (34 messages postés)

Moi perso je trouve ce jeu simpa mais les graph.....l'horreur desolé
je prefere les graphiques du rtp d'origine mais sinon c'est mignon.

Suite à de nombreux abus, le post en invités a été désactivé. Veuillez vous inscrire si vous souhaitez participer à la conversation.

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe

Plan du site:

Activité: Accueil | News | Forum | Flash-news | Chat | Commentaires | Galerie | Screen de la semaine | Sorties | Articles perso | Livre d'or | Recherche
Jeux: Index jeux séparés | Top Classiques | Top Originaux | Les autres | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Jeux complets | Proposer
Rubriques: Le Wiki | Collection Oniro | Tutoriaux | Scripts | Guides | Gaming-Live | Tests | Making-of | Interviews | Articles perso | OST | L'Annuaire | Divers | Palmarès
Hébergés: Aëdemphia | Fighting Robots Quest | Forstale | Geex | Inexistence | La Légende d'Ibabou | Lije | LoveMaster | Sarcia | Super Mario RPG - Lost Souls
Ressources: Jeux | Programmes | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis