Day.png);">
Apprendre


Vous êtes
nouveau sur
Oniromancie?

Visite guidée
du site


Découvrir
RPG Maker

RM 95
RM 2000/2003
RM XP
RM VX/VX Ace
RM MV/MZ

Apprendre
RPG Maker

Tutoriels
Guides
Making-of

Dans le
Forum

Section Entraide

Jeux: Une oeuvre abjecte / Tests: Kuroi Sekai / Jeux: Corpse Party -Rebuilt- / Jeux: Super Princesse Zelda, le retour (...) / Tutos: Coloriser une partie d'une image / Chat

Bienvenue
visiteur !





Désactiver
la neige


publicité RPG Maker!

Statistiques

Liste des
membres


Contact

Mentions légales

350 connectés actuellement

26849529 visiteurs
depuis l'ouverture

2204 visiteurs
aujourd'hui



Barre de séparation

Partenaires

Indiexpo

Akademiya RPG Maker

Hellsoft

Planète Glutko

RPG Maker - La Communauté

Le Studio du Chat Vert

Eclipso

Leo-Games

Zarok

Tous nos partenaires

Devenir
partenaire



Bradgeone
Ecrit par Gari

❤ 5

image
Bradgeone
Pour la série Dyhortfight






Dyhortfight est une série de RPG qui se focalise sur un scénario en forme de puzzle dont chaque épisode dévoile un indice, à travers les yeux de trois protagonistes différents.
Bradgeone a accepté de nous en dire plus sur ce projet de longue haleine initié en 2001.




La vision du making
Ok, donc question un peu générale pour commencer, qu'est-ce qui t'a fait te pencher sur la création amateure en particulier (rm) ?
(en 2001, on peut dire que tu fais partie des premiers utilisateurs de rm2000, mais je me rappelle pas que tu aies posté sur un forum en dehors de ton projet)

J'ai toujours été fan de jeux vidéo et en particulier de RPG. Quand en 2000 on m'a présenté rpg maker 2k j'ai sauté dessus. J'aime le côté simple du logiciel, mais qui permet en bidouillant de réaliser des choses surprenantes (il n'y a qu'à voir certaines productions des Alex d'or de cette année). Et plus que tout j'adore le rendu pixelisé, c'est de la nostalgie j'ai grandi avec ça (super nes et megadrive).


Ah, donc tu as joué à certains jeux RM des Alex ? Il y a des jeux en particulier que tu aimes bien (ou qui ont gardé une place particulière dans ton coeur) ?
Trinity Blade m'a beaucoup impressionné, tout comme Une œuvre abjecte ou encore Nevro City, Le miroir de Philéas, A tale of Yu.
On voit la passion derrière ces jeux, et la façon dont est contourné RM 2k3 est très impressionnant. Comme quoi avec du talent n'importe quel logiciel convient pour faire des bons jeux.


Tu as joué à pas mal de jeux de ces dernières années. Mais du coup, Dyhortfight, il est né comment ?
Ma véritable passion est de créer des univers. J'ai commencé par la bande dessiné avec justement Dyhortfight. On parle d'une époque où créer un jeu vidéo était surréaliste, et la bande dessiné était le support le plus simple (financièrement et techniquement) pour faire vivre mon univers et mettre en place mon histoire. Quelques années plus tard, RPG Maker est apparu (d'abord le 2000). J'ai aussitôt arrêté la bande dessiné pour me mettre au jeu vidéo. C'était exactement ce que je recherchais pour Dyhortfight. Je pouvais enfin créer un véritable monde, avec ses villes, ses habitants etc.


On peut dire que Dyhortfight, c'est ton projet passion. Pourtant, tu as arrêté en 2013. Pourquoi à cette époque ?
J'ai arrêté en 2013, un peu par manque de temps, j'avais beaucoup de travail (en pleine création d'entreprise), puis en 2015 un déménagement puis un enfant ont eu raison de moi. Dyhortfight était définitivement enterré dans ma tête. De plus le rendu des jeux rm2k3 était de plus en plus mauvais à l'écran. Le logiciel devenait tout simplement trop vieux, surtout au niveau de l'affichage.

image
Et oui, tout n'est pas gai dans le making !



Les choses ont changé en 2020, avec le confinement. Moins de travail, moins de sorties, un enfant plus simple à gérer. Le moment parfait pour continuer un side project. Puis Medoc m'a présenté EasyRPG, qui réglait tous les problèmes d'affichage de RPG Maker. De plus, une nouvelle version de rm2k3, réactualisée, sortait sur Steam. Toutes les étoiles étaient alignées pour reprendre le projet.


Comment s'est passée la fin du développement de Dyhortfight 4 ? Ca n'a pas été trop galère de reprendre après plus de 5 ans d'arrêt ?
Je connais mon univers par cœur. Même si j'avoue que Medoc a réussi à me coller une ou deux fois. Ce qui a été dur c'était de se remettre à RPG Maker, mais le logiciel a l'avantage d'être simple à utiliser. La nouvelle version de Steam a changé la donne, avec de la coloration syntaxique, la possibilité de mettre les fenêtres en plein écran etc. Sans cette version je ne pense pas que j'aurais eu le courage de m'y remettre.


Tu as une multitude de références dans tes jeux, qu'elles soient du milieu du jeu vidéo (Star Ocean 0) ou pro (Chrono Trigger est sans doute la plus évidente). Mais aussi littéraires et mythologiques. Qu'est-ce qui te pousse à intégrer tous ces éléments au jeu ?
Dyhortfight est un melting-pot de culture populaire. Il a été pensé comme ça. Je considère que si l'univers est assez solide on peut y rattrouper ce qu'on veut dedans sans briser la cohérence. Il y a donc de la mythologie (grecque, nordique), du manga, du Asimov, mais aussi du Chrono trigger (voyage dans le temps), Wild Arms (chaque début de chapitre commence comme un Wild Arms, avec les héros séparés qui se rejoignent), Dragon Quest, Final Fantasy, Shin Megami Tensei, Breath of Fire. Les combats sont inspirés de mangas (Dragon Ball, Ken le survivant, Naruto, HxH...). On peut aussi y croiser Harry Potter ou les tortues ninja.
Tout ce qui m'a plu un jour ou l'autre peut potentiellement s'y retrouver, mais en faisant attention à ne pas dénaturer l'univers. Ce sont des clins d'oeil et non des éléments de scénario.

image
Tout ne se passe pas comme prévu avec les aliens...




Tu choisis tes trios selon une thématique. Quelles sont-elles ?
En général j'essaye de suivre une logique pour que les 3 personnages fonctionnent bien ensemble et aient une synergie de groupe. Donc je crée des relations avant de créer des personnages. Dans le 4 par exemple, je voulais un perso paumé qui fait rire ou désespère les 2 autres par son ignorance. J'ai donc créé Etniie. Je voulais aussi une relation ambigüe de respect mais aussi de méfiance mutuelle, j'ai donc créé Pride et Falco, qui sont à la fois potentiellement ennemi et allié, et complètement opposés dans leurs caractères.
Pour dyhortfight 2 je voulais un trio d'enfant, perdu dans un monde d'adultes et encore pire de Dyhorts qui les dépasse. Un peu comme Gon et Kirua dans HxH, ou encore naruto.
Le trio du 3 est un peu particulier, car leurs histoires sont sombres. Je ne voulais pas d'enfant car ils ont tous les 3 une histoire vraiment tragique. On est plus sur de la mythologie ou du rpg classique que sur du shonen avec eux. Les combats et l'humour y ont moins de place et on est plus sur du mythe, de la légende.
Enfin, Bradge est un peu le personnage imprévisible de Dyhortfight, à la deadpool ou Hisoka. On ne comprend pas très bien ce qu'il veut (et même si il veut quelque chose) et on le retrouve en tant qu'allié ou ennemi tout au long de l'histoire. A noter que tous les protagonistes de DF1 sont des RTP purs (même si Bradge est un dérivé d'Alex). Les personnages étaient trop anecdotiques dans ce chapitre, c'est à la suite de ça que j'ai décidé de fonctionner en trio. Il y a moins de personnages mais ils sont plus intégrés à l'histoire, et surtout les relations entre eux sont bien mieux gérées.

image
Le trio de Dyhortfight 4 avec Pride, Ethniie et Falco, et leurs poses emblématiques.




Tu as fini Dyhortfight 4 qui aurait pu signer la fin de la série, mais en coulisse on me murmure que le dossier du 5e chapitre a été ouvert. A quoi ressemblera t-il ?
Chaque chapitre donne un élément clé sur les Dyhorts, qui sont des êtres mystérieux qui régissent l'univers de Dyhortfight. Le chapitre 4 donne de nombreux éléments mais il en reste quelques uns essentiels pour comprendre tout l'univers du jeu. C'est le chapitre 5 qui s'en chargera. Ce chapitre sera une sorte de end game. Toutes les époques du jeu seront accessible, et à la manière de la dernière partie d'un Chrono Trigger, il sera possible de passer d'une époque à l'autre en une seconde. Il faudra par contre les reconstruire à la manière d'un Terranigma. Pour résumer, si vous aimez Chrono Trigger, Terranigma et/ou Suikoden, vous aimerez probablement le chapitre 5 de Dyhortfight.


Un petit indice sur la composition du dernier trio (s'il s'agit bien d'un trio) ? Quel sera son thème cette fois-ci ?
2 des personnages seront des jumeaux (un garçon, une fille). Avec un pouvoir qui fonctionne en synergie. Ces 2 personnages auront un rôle clé, trouver l'héritier des "yeux qui voient la vérité". Seul cet héritier pourra comprendre quelle vérité se cache derrière le monde de Dyhortfight. Bien évidemment, de nombreuses personnes vont essayer de s'en débarrasser avant que son pouvoir ne se déclenche, notamment en utilisant les voyages dans le temps pour faire en sorte qu'il n'apparaisse jamais au cours de l'histoire. Seul les jumeaux pourront empêcher ça, ils sont en effet "hors du temps", et ne peuvent donc pas disparaître si un de leur ancêtre disparait.


Non content de t'embarquer dans un cinquième opus, tu te lances dans les remakes des deux premiers chapitres (avec l'aide de Medoc pour les graphismes). Pourquoi ? Qu'est-ce qu'il y a à revoir dans ces deux jeux en particulier ?
Le Live de Shaman sur la nouvelle partie de Dyhortfight 4 a initié l'idée. Le live s'est deroulé sur plusieurs jours, on suivait l'histoire après les heures de bureau. Il a fait le jeu en entier (pour l'époque), et il a réussi à rouler sur tous les boss avec son build ultra agressif, ce qui était hyper impressionant vu qu'à l'époque le jeu était plus dur. Je ne sais même pas si il a perdu ne serait ce qu'une fois. Quand on a vu la fin de la démo, on a eu envie de débriefer sur les aspects du jeu à changer. On a configuré le Discord et lancé un genre de podcast improvisé. Quelques jours après, l'idée des remasters de DF1/2 a commencé à émerger, et on a etoffé ce Discord qui est devenu un lieu d'échange assez actif pour la série.

Pour les changements, beaucoup de choses sont à revoir. Déjà les indications qui font cruellement défaut. Les remakes sont bien plus fluides, on est pas perdu et on avance plus simplement. Les mapping a été refait, les maps sont moins grandes et mieux faites. Les musiques ont été passées en MP3. Les menus sont améliorés. Bref toutes les nouveautés des derniers chapitres ont été réintégrées dans les premiers.

image image
Le premier opus avait déjà un système de combat personnalisé avec un ATB (lent) et des sprites tirés des charset, là où les suivants optent pour des sprites à échelle avec les monstres et un tour par tour plus classique mais stratégique, basé sur la gestion des AP.



J'aimerais mettre le mode rush aussi, l'idéal serait que les 5 chapitres de DF se fassent sous les 40 heures, voir même sous les 30.
je pense :
1 : 3 heures
2 : 3 heures
3 : 10 heures
4 : 15 heures
5 : 4 heures

Y aura-t-il un après Dyhortfight 5 ? Qu'est-ce que toutes ces années de making t'ont apportées ?
Pour l'instant aucune idée, mais j'aimerais bien tester quelques logiciels de création de jeu vidéo. Quand à dire lesquels, je ne sais pas. J'aime beaucoup les jeux à la Wonder Boy, ou les jeux de gestion. Je m'intéresse aussi à l'IA. Quel sera mon prochain projet, je ne sais pas.
Je pense qu'avoir un side project pour se vider la tête, faire autre chose, est très important. Ca permet de décompresser, et de ne pas perdre tout son temps dans des séries, réseaux sociaux, jeux online ou autre (car au final c'est ce que je finis par faire si j'ai rien d'autre). Ca permet aussi de faire la connaissance d'autres créateurs / joueurs, et d'inventer, imaginer avec beaucoup de liberté, ce qu'on a tendance à moins faire dans sa vie professionnelle (qui est beaucoup plus cloisonnée).

Il y a cette question récurrente qui revient tel un boomerang. Vénérable gourou du making, as-tu quelque chose à dire aux nouveaux makers ?
Ah oui bonne question. Personnellement je dirais que c'est de l'organisation. Réserver un petit temps chaque semaine dédié au making, quoiqu'il arrive. Ca permet de ne pas oublier le projet. Le plus dur c'est de reprendre, c'est là en général qu'on arrête parceque la plupart du temps on ne reprend jamais après un long arrêt. Le plus simple est donc de ne jamais vraiment arrêter. Ensuite il faut voir le bout du projet, ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre, et on fait tous la même erreur, on voit trop grand. Le mieux est l'ennemi du bien comme on dit. Et ça je le vois aussi beaucoup dans le monde pro. Il vaut mieux travailler par couche (une première version moins bonne mais au moins fini, qu'on peut améliorer par la suite). Donc en résumé, se fixer un objectif atteignable, faire une première version qui va à la fin, même si c'est pas parfait, et de la régularité pour ne jamais perdre le projet de vu.

Bravo, tu viens de gagner le droit de raser la barbe de Nonor.
Le mot de la fin ?

Rejoignez la secte rm2k3. Gloire à rm2k3.

Merci à toi pour ton temps ! Nous espérons te revoir bientôt avec des nouvelles informations sur ce nouvel opus !


Pour retrouver l'actualité du jeu Dyhortfight, rendez-vous sur le site de l'auteur (https://dyhortfight.fr/).
Des suggestions, commentaires, bugs ? Vous pouvez les signaler sur Discord : https://discord.gg/r2e5USpc




Propos reccueillis et arrangés par Gari le 3 décembre 2022.



Aucun commentaire n'a été posté pour le moment.

Suite à de nombreux abus, le post en invités a été désactivé. Veuillez vous inscrire si vous souhaitez participer à la conversation.

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe - Mentions légales

Plan du site

Communauté: Accueil | Forum | Chat | Commentaires | News | Flash-news | Screen de la semaine | Sorties | Tests | Gaming-Live | Interviews | Galerie | OST | Blogs | Recherche
Apprendre: Visite guidée | RPG Maker 95 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker MV | Tutoriels | Guides | Making-of
Télécharger: Programmes | Scripts/Plugins | Ressources graphiques / sonores | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
Jeux: Au hasard | Notre sélection | Sélection des membres | Tous les jeux | Jeux complets | Le cimetière | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Proposer
Ressources RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
Ressources RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
Ressources RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
Ressources RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis
Archives: Palmarès | L'Annuaire | Livre d'or | Le Wiki | Divers