Day.png);">
Apprendre


Vous êtes
nouveau sur
Oniromancie?

Visite guidée
du site


Découvrir
RPG Maker

RM 95
RM 2000/2003
RM XP
RM VX/VX Ace
RM MV/MZ

Apprendre
RPG Maker

Tutoriels
Guides
Making-of

Dans le
Forum

Section Entraide

News: News de presque été / Sondage: votre navigateur / Jeux: Tetryl Bizarre Adventure: Dragon (...) / Sorties: Clarent Saga: Chronicles / Jeux: WOYO!! / Chat

Bienvenue
visiteur !




publicité RPG Maker!

Statistiques

Liste des
membres


Contact

Mentions légales

161 connectés actuellement

22029107 visiteurs
depuis l'ouverture

905 visiteurs
aujourd'hui



Barre de séparation

Partenaires

Indiexpo

Akademiya RPG Maker

Hellsoft

Planète Glutko

Lunae - le bazar d'Emz0

Guelnika & E-magination

Alex d'Or

RPG Maker VX

Le Studio du Chat Vert

Tous nos partenaires

Devenir
partenaire



forums

Index du forum > Culture générale > Cinéma, le retour !

Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223

Reprise du message précédent:

Nemau - posté le 17/01/2022 à 02:22:07 (48840 messages postés) - admin -

❤ 0

The inconstant gardener

Falco : pas de souci. Par contre j'en veux à sriden de ne pas s'être senti honoré d'être comparé à moi. =>[]

Proposez vos news !TrombinoscopePolaris 03Planète Glutko • Doom Doom Doom Doom! I want you in my tomb!


Suite du sujet:

moretto - posté le 17/01/2022 à 11:01:30 (746 messages postés)

❤ 1

Je suis allé voir La panthère des neiges hier, c'est vraiment un très beau film.

On suit Vincent Munier et Sylvain Tesson dans leur traque (photographique) de l'animal dans les montagnes tibétaines.

Si les dialogues entre les deux ne sont pas toujours très intéressants (et assez convenus) sur la société et le monde en général, les images sont juste sublimes.
C'est des paysages qu'on voit peu au cinéma mais qui sont d'une beauté grandiose dû à leur immensité et leur nudité.

On a le droit à des lectures de Tesson de certains passage du livre qu'il a tiré de cette expérience (il a eu le prix Renaudot pour ce bouquin il me semble). Pour moi c'est toujours agréable d'entendre sa prose.

Bref, allez-y !


mamie - posté le 18/01/2022 à 23:02:00 (3446 messages postés) -

❤ 1

Kenetec a dit:

Généralement je vois d'autre films mais j'en parle pas ici car je sais que la plupart s'en foutent


Nan mais attends si tu trouves des bons films qui sont pas des blockbusters, moi je demande que ça de regarder des bons films non-blockbusteriens. Même pas forcément mind-blowing bons, mais qui provoquent une expérience.
J'utilise souvent ce topic pour trouver des films à regarder.

@Nemau tu parles de Pedro Almodovar, moi j'aime bien. Il a fait beaucoup de films un peu culte, les Amants Passagers est plutôt drôle/léger, mais ce n'est clairement pas le meilleur.
De façon générale, je trouve que ce sont des films touchants, avec des histoires qui impliquent souvent des personnages complexes/marginaux, et sans morale à la fin ; tout en restant faciles à regarder (un peu à la Little miss sunshine si on veut).

@Falco tu parles du fait que les gens ont tendance à regarder les recommandations allociné/youtube, c'est vrai, mais c'est parce qu'on ne peut voir que des films dont on a connaissance de l'existence ; donc ce qu'il faudrait ce serait un site qui mette en valeur une grande quantité de cinéma indépendant/inhabituel, qui pourrait nous donner une "liste" de films qui sont bien et qui sortent de l'ordinaire.
Si tu as quelque chose du genre je suis très preneur, je galère toujours à trouver des films qui me conviennent et j'aime bien ce qui est inhabituel.
Les petits cinémas qui passent surtout des films peu connus avec des places pas chères et qui se financent avec quelques blockbuster par-ci par-là, franchement c'est un genre de paradis pour moi, mais faut souvent connaître la bonne adresse et être en ville.




Je vous fait une petite compilation de réalisateurs ou films que j'aime bien et qui m'ont fait ressentir des choses, si un jour vous cherchez un truc à regarder dans ces eaux-là. Y en a plein dont j'ai déjà parlé sur ce topic.

Un réalisateur qui a fait beaucoup de films que j'aime beaucoup c'est Darren Aronofsky ; ça reste des trucs difficiles à regarder pour beaucoup de gens et assez bouleversants/perturbants ; mais globalement ils sont très bons (sauf quelques exceptions qui ont eu des critiques moyennes).
Requiem for a Dream, Mother!, Pi, etc.

Y a aussi le duo Caro/Jeunet qui ont fait La Cité des Enfants Perdus et surtout Delicatessen, qui sont des films qui ont de fortes ressemblances (avec des acteurs récurrents d'ailleurs), et qui sont des films très originaux sur plein d'aspects et que rien que pour ça je conseille de regarder.
C'est des mix un peu étranges d'aventure, de comédie et de noirceur ; avec une photographie très particulière et sale.
Juste pour l'expérience assez unique, je conseille d'aller y jeter un œil. Ça se regarde facilement, normalement (surtout Delicatessen).

Un autre réalisateur dont j'avais parlé c'est Gregg Araki (bon lui il paraît que c'est un peu un connard sur certains aspects :c trop déçu quand j'ai appris ça) qui a fait surtout des films à petit ou moyen budget, mais qui sont particulièrement jouissifs et réalisés comme sans contrainte, punk quoi. Ça peut être des films assez perturbants souvent, avec des moments violents inattendus et je pense qu'être non-hétéro c'est utile pour apprécier les films parce qu'il y a souvent une dimension homoérotique poussée ; donc ça reste des trucs de niche.
Un des films les plus grand public qu'il a fait c'est Mysterious Skin, je pense. Mais je conseille pas mal Kaboom!, Totally Fucked Up ou encore Nowhere si vous voulez farfouiller (totally fucked up est filmé au caméscope en partie, donc plus difficile à regarder, c'est comme des vidéos volées un peu). Mais j'ai du parler de ces films sur ce topic.

Un autre film qui m'avait beaucoup plu c'est Grave, sur le thème de la sexualité et de se retenir de faire du mal par plaisir entre autres. C'est un peu sur le thème du viol, du végétarisme, du désir, de la violence subie, du bizutage, de la féminité... Il y a beaucoup de scènes de basculement, de désir qui monte de manière incontrôlée etc. C'est un film dont je trouve qu'il fait vivre des expériences, et dans lequel on peut trouver plein de symbolismes.
L'image est très bien, je trouve, mais j'y connais rien.

Un dernier film que je recommande de regarder c'est Society de 1989, un mix de délire parano et de body horror, avec beaucoup de scènes d'anthologie. Il y a plein de scènes où y a un truc qui cloche sans que ça soit vraiment explicite, c'est un peu une sensation que j'ai un peu eu dans la vraie vie, la vie parfaite qui cache les pire atrocités ; les moments où on sent que le pire va arriver ; le sentiment que tout va bien mais ce n'est qu'en surface ; que le monde veut vous donner en pâture à un projet monstrueux ; etc. Le film fait vivre ces sensations-là, et je trouve que c'est une de ses forces.

J'ai beaucoup envie de regarder les films de Gaspard Noé (notamment Irréversible et Seul contre tous), mais ce sont des films qui sont réputés être difficile à regarder, et traitent de thèmes très sensibles donc j'ai un peu peur de les voir (mais c'est aussi la raison pour laquelle je voudrais les voir).

Bon en fait juste pour avoir un truc léger dans la liste, j'avais aussi vu Ma Vie de Courgette avec ma mère, c'est un petit film vachement mignon et super sensible, avec vachement d'émotion ; un peu de type tranche de vie, qui fait ressentir une partie de la vie de Courgette et c'est beau. On a tous les deux pleuré avec ma mère (moi je suis un vrai homme alors j'ai pleuré discrètement dans ma chambre).

Est-ce que vous avez des films que vous avez jamais réussi à regarder jusqu'au bout parce que le film vous mettait trop mal à l'aise ?
Moi c'est des films qui incluent des scènes d'auto-mutilation : Un Prophète, Dans Ma Peau (ce dernier est carrément sur le thème de la possession de son corps à travers l'auto-mutilation donc faut supporter pour pouvoir rentrer dedans).


Nemau - posté le 19/01/2022 à 00:54:53 (48840 messages postés) - admin -

❤ 0

The inconstant gardener

Citation:

@Nemau tu parles de Pedro Almodovar, moi j'aime bien.

Pourquoi ça ne m'étonne pas. :pfr =>[]

Citation:

@Falco [...] Si tu as quelque chose du genre je suis très preneur, je galère toujours à trouver des films qui me conviennent et j'aime bien ce qui est inhabituel.

Bin moi j'ai proposé Mandibules mais Falco a détesté. :c

Citation:

Darren Aronofsky

J'ai beaucoup aimé The Fountain, relativement aimé Noé, pas aimé du tout The Wrestler. Trois films très différents sur le fond et sur la forme, donc je salue Aronofsky pour ses prises de risques et sa créativité.

Citation:

Y a aussi le duo Caro/Jeunet

Alien 4 ! T'as pas parlé d'Alien 4 ! =>[] (Caro n'est pas co-réalisateur mais est quand même directeur artistique)

Citation:

Est-ce que vous avez des films que vous avez jamais réussi à regarder jusqu'au bout parce que le film vous mettait trop mal à l'aise ?

Là, comme ça, non. Me suis endormi devant Blade, mais c'est juste parce que j'étais fatigué et que le film était nulz. x)

Proposez vos news !TrombinoscopePolaris 03Planète Glutko • Doom Doom Doom Doom! I want you in my tomb!


mamie - posté le 19/01/2022 à 01:17:23 (3446 messages postés) -

❤ 0

Citation:

Pourquoi ça ne m'étonne pas


Bin oui pk :cotcot

Citation:

Alien 4 !


Je parle du duo :c Ils ont fait que 2 longs ensemble et plusieurs courts que j'ai pas vu.
Mais oui trop chelou que Caro aie travaillé sur Alien 4

Citation:

J'ai beaucoup aimé The Fountain, relativement aimé Noé, pas aimé du tout The Wrestler. Trois films très différents sur le fond et sur la forme, donc je salue Aronofsky pour ses prises de risques et sa créativité.


C'est marrant, tu as vu un peu tous ceux que j'ai pas vu.
Il y a Black Swan aussi que j'ai beaucoup trop regardé, mais je trouve que c'est pas le meilleur même s'il est très bien.

Citation:

Bin moi j'ai proposé Mandibules mais Falco a détesté. :c


Oui je pensais à un site qui recense carrément plein de films avec une critique sans spoil ; cela dit ce topic pourrait remplir les conditions vu qu'il est super long (mais c'est pas spécialisé cela dit).
De Quentin Dupieux j'ai vu que le film avec le pneu tueur (Rubber), c'était marrant mais ça traînait un peu parfois.

Sinon en rédigeant ma liste tout à l'heure je me suis dit que quand même y avait vraiment pas assez de réalisatrices et qu'elles avaient pas beaucoup de public. Genre en me creusant la tête je trouve quelques films mais trop peu. Dans ceux que j'ai cité y a Grave et Dans Ma Peau, y a Babadook que y a pas besoin de présenter, The Farewell qui est un film émouvant sur le dernier au-revoir, puis y a aussi Portrait de la jeune fille en feu qui est un peu dur à regarder au début, mais une fois qu'on rentre dedans on s'habitue à la façon de filmer et de jouer qui est super cheloue. La fin est très belle aussi.


AzRa - posté le 19/01/2022 à 16:59:58 (10792 messages postés)

❤ 0

Citation:

Est-ce que vous avez des films que vous avez jamais réussi à regarder jusqu'au bout parce que le film vous mettait trop mal à l'aise ?


La Grande Bouffe. En fait je l'ai bel et bien regardé jusqu'au bout parce qu'arrivé à la moitié, quand j'ai compris que c'était pas pour moi, je me suis dit qu'au point où j'en étais rendu, le finir ou pas ça allait revenir au même. Grosse erreur. Je me suis senti sale pendant les 3 jours qui ont suivi. Ce furent 3 jours de malaise bien désagréables où je regardais entre autres ma bouffe avec dégoût. D'ailleurs, bon, depuis ça va, mais je ne suis pas sûr d'avoir quand même jamais vraiment réussi à complètement sortir ce film de mon système, alors que ça fait plus de 10 ans.

Le pire c'est que ce film n'a pas l'air d'avoir jamais marqué qui que ce soit d'autre que moi le moins du monde. En tout cas je n'ai pas vraiment d'autre sentiment que "dégoût extrême" pour le définir :(.


Moretto - posté le 19/01/2022 à 17:53:49 (746 messages postés)

❤ 0

T'inquiète pas La Grande Bouffe ça a marqué son temps, ça a été un énorme scandale à sa présentation à Cannes !

C'est un film qui a été fait pour choquer, c'est une critique de la société bourgeoise et de la société de consommation.
Perso je le trouve très drôle car c'est tellement outrancier que ça ne peut pas être autre chose. x)

Mais oui, le film a des scènes qui installent bien le malaise !


mamie - posté le 20/01/2022 à 15:00:21 (3446 messages postés) -

❤ 0

Ah oui ça a l'air assez dégueu en effet


AzRa - posté le 22/01/2022 à 13:15:28 (10792 messages postés)

❤ 0

Perso oui, je l'ai trouvé profondément insoutenable. C'est marrant d'ailleurs, parce qu'effectivement il était prévu pour provoquer, mais c'est un vieux film, or les vieux films perdent souvent pas mal de leur impact à ce niveau-là (qui voit de l'ultra-violence dans Orange Mécanique ?) mais celui-là il n'en a pas perdu, oh que non :triste2.

Mais oui, aussi, comme dit Moretto, j'ai surtout rencontré des gens qui l'ont trouvé drôle tellement il est abusé. Alors oui, abusé il l'est, mais gaffe quand même parce que si t'as pas la chance de le trouver drôle à cause de ça c'est le traumatisme que tu risques. J'exagère à peine. J'ai vraiment eu du mal dans les jours qui ont suivi mon visionnage :triste2.

Oh sinon :

Citation:

Sinon en rédigeant ma liste tout à l'heure je me suis dit que quand même y avait vraiment pas assez de réalisatrices et qu'elles avaient pas beaucoup de public. Genre en me creusant la tête je trouve quelques films mais trop peu. Dans ceux que j'ai cité y a Grave et Dans Ma Peau, y a Babadook que y a pas besoin de présenter, The Farewell qui est un film émouvant sur le dernier au-revoir, puis y a aussi Portrait de la jeune fille en feu qui est un peu dur à regarder au début, mais une fois qu'on rentre dedans on s'habitue à la façon de filmer et de jouer qui est super cheloue. La fin est très belle aussi.


Lost in Translation !
Mais c'est vrai, y en a pas des masses, de réalisatrices.


Nemau - posté le 22/01/2022 à 16:39:14 (48840 messages postés) - admin -

❤ 1

The inconstant gardener

Mort de rire, pendant que j'ouvrais un nouvel onglet pour voir qui a réalisé Lost in Translation je me disais "tiens y a Sofia Coppola qui me vient en tête". ^^

Angelina Jolie a réalisé quatre flimes (qui ne sont pas sur le cyclimse), sinon.



In Bruges (Martin McDonagh, 2008) : après un assassinat qui a mal tourné, deux mafieux londoniens sont envoyés à Bruges par leur boss en attendant que l'affaire se tasse.

image

Par le réalisateur du très bon Seven Psychopaths et de l'excellent Three Billboards Outside Ebbing, Missouri, In Bruges est un très bon film dans lequel l'humour et le drame fonctionnent parfaitement. En plus il y a Clémence Poésy dedans, quoi demander de plus ?

Proposez vos news !TrombinoscopePolaris 03Planète Glutko • Doom Doom Doom Doom! I want you in my tomb!


Nemau - posté le 23/01/2022 à 12:55:43 (48840 messages postés) - admin -

❤ 0

The inconstant gardener

Speed Racer (Lana et Lilly Wachowski, 2008) : Adapté du manga de Tatsuo Yoshida, Speed Racer nous raconte l'histoire de Speed, un jeune pilote surdoué participant à des courses de voitures futuristes et survoltées.

image

Immu a l'air d'aimer beaucoup ce film alors j'ai voulu voir ce qu'il en était. C'était heu... intéressant. En étant un peu méchant, je dirais qu'une image surcontrastée, des couleurs très saturées, des CGI cheaposses et un montage épileptique ne suffisent pas à faire un bon film. En parlant de CGI cheaposses, voici un des plans les plus moches qu'il m'ait été donné de voir dans toute ma vie. Même dans un film d'animation ça ne passerait pas.

Tant qu'on est dans les critiques : l'action est un peu trop confuse, la sensation de vitesse est là mais on perd en clarté. Aussi, j'aurais aimé qu'à la fin du film Speed ne gagne pas la dernière course : son but aurait quand même été atteint (prouver que le grand méchant triche) et le film aurait pu se conclure sur une morale positive du genre "la famille et la petite amie c'est plus important que gagner une course". Mais non, film américain oblige, il faut être à tout prix le meilleur.

Maintenant, le film a aussi des qualités. Il y a beaucoup de créativité au niveau du montage, et il est globalement assez original. Notamment, l'univers dépeint est assez unique (une sorte de futur proche haut en couleurs). Pour finir : c'est anecdotique, mais dans ce film "pour toute la famille" très lisse sur bien des aspects j'ai beaucoup aimé qu'un commentateur français lâche un "putain d'sa mère il a un pistolet !" lors d'une course. x) Aux USA les grossièretés dans les films sont très encadrées, mais je suppose que les jurons en langues étrangères ne sont pas comptés.

Proposez vos news !TrombinoscopePolaris 03Planète Glutko • Doom Doom Doom Doom! I want you in my tomb!


trotter - posté le 23/01/2022 à 17:51:48 (9739 messages postés) -

❤ 0

J'ai bien aimé, vu 2 fois. De mémoire c'était extrêmement ridicule mais les personnages semblaient y croire tellement que ça marchait.




Nemau - posté le 23/01/2022 à 18:37:48 (48840 messages postés) - admin -

❤ 0

The inconstant gardener

Pour moi ce n'est pas ridicule, les aspects outranciers (les visuels, l'action...) sont correctement assumés.

Je ne recommande pas spécialement ce film, mais paradoxalement je suis content qu'il existe, parce qu'il essaie des choses, il sort des sentiers battus (sur certains aspects du moins).

Proposez vos news !TrombinoscopePolaris 03Planète Glutko • Doom Doom Doom Doom! I want you in my tomb!


Immudelki - posté le 23/01/2022 à 18:49:53 (3570 messages postés) - staff

❤ 0

Xnivurognien souriant

Coucou.
Oui. grand fan. En anticipation, je suis pas en mode subjectif genre j'adorais ça quand j'étais gosse, de loin je trouvais ça moche et ridicule sur les bandes annonces, je ne l'ai découvert réellement qu'il y a quelques années en m'intéressant à la filmographie des Wachowskis, et je suis tombé sous le charme pour énormément de points (assez pour qu'il tombe dans mon top... heu 3-6), mais mon but ici n'est pas de m'étendre sur ces points, plutôt de répondre à Nemau.

Evidemment au premier visionnage mon avis à changer du tout au tout, parce que les intentions étaient à mes yeux bien plus claires et le sens...bein ça rend les choses belles, car on arrive à les apprécier et à faire évoluer notre goût dans une nouvelle direction. (comme quand on vieillit et que des choses qu'on trouvaient moches deviennent belles) (mais c'est une autre histoire)

Du coup j'embraye, le plan en question, je ne trouve pas ça moche du tout. Vieux, criard oui, mais pas moche, ça émule volontairement une esthétique kitch des jeux vidéos ps1, le film fait autant référence à cela qu'à ses inspirations animes. (revoir plus haut pour mon avis sur le moche qui évolue en beau)
A noter que si ils veulent faire du beau (de manière plus objective) avec la direction artistique colorée qui va avec, il suffit de regarder les plans sur la ville. A mon sens, c'est très esthétique, et ça marche bien:
image
image

Au regard du montage épileptique, je n'ai pas ce ressenti, je trouve au contraire que le montage, très fluide et inspiré, permet d'éviter de nombreux cuts brusques.
De plus je ne suis pas habitué à des montages épileptiques, et il me semble que ça me gênerait aussi, donc je ne pense pas que ce soit particulièrement ça.

Par exemple, je concèderais cependant que c'est un film exigeant sur le plan de la concentration car très riche visuellement et dans son compositing de manière générale. Personnellement cela me convient et cela ne m'a pas fatiguer, mais peut être que les sensibilités diffèrent.


Au regard de la fin qui te déçoit, j'ai la sensation que ton interprétation est trop en surface, aka 'le pilote doit gagner la course parce que film américain'

Je m'explique, cette victoire ne symbolise pas simplement une course, et les courses ne sont pas juste 'des courses', c'est de l'art, c'est un message explicité par sa mère: 'quand je te regarde, je te regardes faire de l'art'.
image

A mon sens, la finalité, le message transmit à ce moment, ce n'est pas réellement d'être le meilleur, mais d'atteindre un niveau d'art jamais atteint.
Sa victoire n'est pas celle de l'homme américain qui gagne sur les autres, c'est celle de l'intention artistique et honnête, tout le contraire *du système* incarné par Royalton, il est battu sur son propre terrain.

A cela s'ajoute un autre point, qui est le besoin de se défaire du fantôme de son frère. C'est littéralement l'évolution de Speed, la situation qui à évoluer: en début de film, il n'arrive pas, il le laisse passer devant, il n'arrive pas à s'exprimer, à la fin si.

Pour ton souhait de grossiereté à la fin, hm. Je vois pas trop... ça me semble être une envie qui se pose là comme un cheveux sur la soupe. C'est une adaptation d'anime pour les enfants et les plus grands, donc littéralement du tout-public. Et rien d'autre dans le film n'a ce ton. :pense

Citation:

Je ne recommande pas spécialement ce film, mais paradoxalement je suis content qu'il existe, parce qu'il essaie des choses, il sort des sentiers battus (sur certains aspects du moins).


C'est rigolo, ça c'est mon avis exact sur Matrix 4 :p

Mein Topic sur Oniro/Mein site pro/Mein Tumblr/Mein jeu Code Lyoko développé h24 7/7 - "Donnez des oeufs au peuple, il fera des oeufs brouillés" Réu Oniro 12/01/2022


Nemau - posté le 23/01/2022 à 20:45:42 (48840 messages postés) - admin -

❤ 0

The inconstant gardener

Citation:

ça émule volontairement une esthétique kitch des jeux vidéos ps1

Le souci c'est que la CGI dans le reste du film est un bon cran au-dessus (malgré des textures assez moches à plusieurs moments). Et puis, l'émulation volontaire dont tu parles, je ne l'ai pas suffisamment ressentie dans le reste du film. Maintenant que tu le dis, il y a le fait que les gadgets de la voiture sont activables via des boutons sur le volant, avec des lettres dessus. Mais à part ça, je ne perçois pas trop la thématique jeu vidéo.

Citation:

A noter que si ils veulent faire du beau (de manière plus objective) avec la direction artistique colorée qui va avec, il suffit de regarder les plans sur la ville. A mon sens, c'est très esthétique, et ça marche bien:

Pour moi l'esthétique de la ville est en adéquation avec le reste du film (car chargée et très colorée), ce qui est bien sûr une bonne chose. Mais, autrement, je ne la trouve pas si intéressante que ça. Quand c'est surchargé ça a tendance à vite m'ennuyer. Je préfère quand les designers jouent sur des contrastes, avec des zones très chargées et des zones très vides. Un exemple qui me vient en tête est Ghost in the Shell (le long-métrage d'animation). C'est vrai aussi pour les designs des personnages : imho, les Japonais ont tendance à mieux s'en sortir que les Américains, car ils jouent davantage sur les contrastes, l'asymétrie, ce genre de chose. Je me souviens de Shin (argument d'autorité, je sais c'est pas bien) dire lors d'une IRL quelque chose comme "les Japonais ont compris qu'un bon design est un design qui fonctionne même quand il est miniaturisé", et pour moi c'est tout à fait ça. Miniaturisés, simplifiés, les designs contrastés fonctionnent encore.

Citation:

Par exemple, je concèderais cependant que c'est un film exigeant sur le plan de la concentration car très riche visuellement et dans son compositing de manière générale. Personnellement cela me convient et cela ne m'a pas fatiguer, mais peut être que les sensibilités diffèrent.

Voilà. Pourtant avec les Marvel et le DCEU je suis habitué aux films qui vont vite et qui ont des visuels chargés, mais avec Speed Racer, woooh, on est encore un cran au-dessus. ^^ Après, dans ce film, c'est vraiment assumé, on voit qu'ils ne se sont pas contentés de suivre la recette du moment, et je respecte beaucoup cela.

Citation:

Je m'explique, cette victoire ne symbolise pas simplement une course, et les courses ne sont pas juste 'des courses', c'est de l'art, c'est un message explicité par sa mère: 'quand je te regarde, je te regardes faire de l'art'.

Là par contre je vais te décevoir mais ça, clairement, je le range dans la case "blabla bidon qui se donne des airs de truc profond". Ce genre de blabla on le retrouve dans neuf blockbuster sur dix (pourcentage maker), et ça me gonfle à chaque fois. Bon à la rigueur, ce discours de la mère, c'est pas très profond et convenu, mais ça se tient. Mais le discours de Racer X après qu'il a révélé sont identité, sincèrement je trouve ça vraiment mauvais, c'est creux, ça ne veut rien dire. Et pompon sur la cerise, la présence de ce genre de discours est ultra clichée.

Citation:

Sa victoire n'est pas celle de l'homme américain qui gagne sur les autres, c'est celle de l'intention artistique et honnête, tout le contraire *du système* incarné par Royalton, il est battu sur son propre terrain.

Bon, ça, ok, soit.

Citation:

Pour ton souhait de grossiereté à la fin, hm. Je vois pas trop... ça me semble être une envie qui se pose là comme un cheveux sur la soupe. C'est une adaptation d'anime pour les enfants et les plus grands, donc littéralement du tout-public. Et rien d'autre dans le film n'a ce ton. :pense

On s'est mal compris : je ne souhaitais pas que le film soit davantage grossier, je dis juste que c'était amusant de constater une grossierté dans ce film. Amusant car surprenant, d'habitude dans ce genre de film il n'y a pas une once de vulgarité. Et le fait que ce soit une grossierté compréhensible seulement par les francophones rend également le truc amusant.

Proposez vos news !TrombinoscopePolaris 03Planète Glutko • Doom Doom Doom Doom! I want you in my tomb!


Sylvanor - posté le 23/01/2022 à 23:54:19 (23317 messages postés) - webmaster -

❤ 0

Le gars chiant qui rigole jamais (il paraît)

Pas trop d'accord avec toi Nemau j'ai trouvé les courses très claires et faciles à suivre, il y a plein de films où les séquences d'action je me fais chier et/ou c'est pas évident voire on comprend rien, ici non pour ma part aucun problème.

Quant à l'esthétique générale et au plan dont tu parles, pour moi c'est un effet volontaire, une sorte de métaphore du monde de l'enfance, qui baigne dans les illusions, et ça illustre bien le tempérament du héros qui a un kokoro tout pur. On peut aussi le voir comme une référence au Japon et au monde du manga/de la japanimation avec ses couleurs excessives. Surtout que le manga Speedracer c'est vieux ça date des années 60 et donc ce côté très coloré c'est pour moi une allusion évidente à une esthétique un peu rétro, contemporaine du manga (ça colle avec le côté vieux jeu vidéo même si les vieux jeux vidéo c'est déjà plus tard).
Et puis Speedracer c'est une histoire sans nuance, un héros ultra balèze ultra passionné des courses qui vont ultra vite avec des méchants vraiment très très méchants et des gentils héroïques, finalement un visuel tout en nuances ça aurait pas collé, jouer la carte du flashy ça fait sens avec ça aussi, ça rend même cet univers beaucoup plus facile à accepter car on sait inconsciemment, immédiatement qu'on est dans du faux, dans du surjoué, pas loin d'une forme de comédie, avec l'héroïsme en plus.
J'ai trouvé les partis pris esthétiques judicieux, cohérents avec le fond, et plutôt créatifs.

Citation:

j'ai beaucoup aimé qu'un commentateur français lâche un "putain d'sa mère il a un pistolet !" lors d'une course. x)



Ben justement ça j'ai pas aimé, ce genre de façons de parler j'aimerais que ça disparaisse de mon champ visuel et auditif, mais si tu repenses à notre conversation sur Vojtaic ça ne doit pas t'étonner. :p

Citation:

Sa victoire n'est pas celle de l'homme américain qui gagne sur les autres, c'est celle de l'intention artistique et honnête, tout le contraire *du système* incarné par Royalton, il est battu sur son propre terrain.



Oui ça me paraît évident que c'est le propos du film (sans que ça soit d'une originalité fracassante, mais pour moi c'est ça que le film dit, en utilisant la métaphore des courses automobiles). J'aime bien pour ma part.

Les croissants croâssent en croix, s'ancrent ou à cent croîssent sans crocs à sang. Crois! Sens! ౡ


Nemau - posté le 24/01/2022 à 01:14:02 (48840 messages postés) - admin -

❤ 0

The inconstant gardener

Citation:

Quant à l'esthétique générale [...] pour moi c'est un effet volontaire

Non mais ça d'accord. Je me doute que ce n'est pas un mec qui s'est loupé au montage en réglant sans faire exprès la saturation au max. :p :D

Citation:

une sorte de métaphore du monde de l'enfance

Là encore, oui, si tu veux, mais ça n'explique pas le CGI dégueu de ce plan. Ce n'est pas la sursaturation de l'image qui me gêne, c'est le fait que la 3D de la maison et de plusieurs éléments est digne d'un jeu PC de 1995 (regarde les ombres). Et, toujours concernant ce plan, la gêne est renforcée par le fait que d'autres éléments, comme les voitures, sont biens mieux fichus.

Citation:

On peut aussi le voir comme une référence au Japon et au monde du manga/de la japanimation avec ses couleurs excessives.

Alors, je ne suis pas un expert dans le domaine, mais je ne crois pas que les anime soient (en général) sursaturés ou surcontrastés, quant aux mangas ils sont en noir et blanc pour la plupart.

Citation:

Surtout que le manga Speedracer c'est vieux ça date des années 60 et donc ce côté très coloré c'est pour moi une allusion évidente à une esthétique un peu rétro

Sauf que je ne vois pas en quoi des couleurs sursaturées évoquent l'esthétique de ces années-là. La mode était à la forte présence d'une multitude de couleurs, oui, mais la sursaturation et le surcontraste ? Très concrètement :

image

Je ne remets pas en question le fait que ces choix esthétiques sont probablement une tentative d'évoquer une esthétique rétro, mais pour moi c'est globalement raté. J'ajoute qu'Immu me parle des jeux PS1 et toi des années 60 : alors quoi, le film tente d'évoquer les deux ? Le mélange des deux est peut-être réalisable mais très casse-gueule, et ce film le prouve (du moins, si c'était bien là la volonté des réalisatrices). Ce film m'évoque très peu les graphismes PS1/N64 (je maintiens que le CGI fait souvent cheap, mais il y a cheap et cheap, or à part le plan dont j'ai parlé presque rien dans ce film ne m'évoque une période de l'histoire des jeux vidéo en particulier), et à part quelques designs et le côté coloré il m'évoque également peu les années 60.

Citation:

jouer la carte du flashy ça fait sens avec ça aussi, ça rend même cet univers beaucoup plus facile à accepter car on sait inconsciemment, immédiatement qu'on est dans du faux, dans du surjoué, pas loin d'une forme de comédie, avec l'héroïsme en plus.

Ça d'accord, la forme est cohérente avec le fond, je reconnais. Mais est-ce que ça suffit à faire de ce film quelque chose d'intéressant pour un public adulte ? Tu parlais de "métaphore du monde de l'enfance", mais pour moi ce film ne s'adresse pas à l'enfant qui est en nous, il s'adresse à l'enfant ...tout court (même si je me doute que ce n'est pas ce que recherchaient les Wachowskis). Des couleurs flashys, de grosses scènes d'actions dans des voitures improbables, des personnages manichéens, un scénario simple, une morale facile, une critique très simpliste concernant la triche et les grosses entreprises qui veulent juste gagner le plus d'argent possible... En exagérant un peu, mais pas non plus tant que ça, je pose cette question : à quel moment le film peut me toucher en tant qu'adulte ? Alors bon, on peut me répondre, à raison sûrement, que les adultes ont le droit d'aimer des trucs "pour enfants", m'enfin si je me pointais dans ce topic pour vous conseiller les dessins animés que regardent mes nièces (6 ans, 3 ans et 11 mois) vous me regarderiez de travers.

Citation:

ce genre de façons de parler j'aimerais que ça disparaisse de mon champ visuel et auditif

Houlà. Donc si je fais un film sur la banlieue de Marseille ou sur les gangs de Chicago, les protagonistes doivent tous parler comme des geoibours du 16ème ? La vulgarité est un matériau comme un autre. À utiliser à bon escient, bien entendu. La surabondance de grossierté peut même être drôle en elle-même, en témoigne South Park, le film comme la série. De toute façon, la vulgarité c'est comme à peu près tout : ça n'a pas une valeur absolue, cette valeur dépend en effet de la personne qui entend la vulgarité. Le terme "putain" n'a probablement pas une connotation aussi négative dans mon oreille que dans la tienne. Et concernant notre discussion IRL : je pense avoir pleinement saisi à quel point tu détestes la vulgarité (au moins tu n'es pas passé par quatre chemins, j'aime ça) mais à part l'argument de la palette d'émotions (auquel j'aurais plein de choses à répondre) tu n'as -imho- pas su me donner une raison objective de détester ça autant que toi.

Il n'y a pas de sous-culture, la prétendue sous-culture c'est celle qui n'est pas bourgeoise et qui dérange du coup les bourgeois en question. Le "geek" type, quant à lui, est également élitiste, et ne reconnaît que deux cultures : la culture bourgeoise et la culture "geek". La culture mainstream c'est pour les moutons incultes, et la culture rap-rnb-hiphop c'est fait par des débiles pour des débiles.

Proposez vos news !TrombinoscopePolaris 03Planète Glutko • Doom Doom Doom Doom! I want you in my tomb!


Sylvanor - posté le 24/01/2022 à 01:54:14 (23317 messages postés) - webmaster -

❤ 0

Le gars chiant qui rigole jamais (il paraît)

Citation:

Sauf que je ne vois pas en quoi des couleurs sursaturées évoquent l'esthétique de ces années-là. La mode était à la forte présence d'une multitude de couleurs, oui, mais la sursaturation et le surcontraste ? Très concrètement :



Allons...
C'est connu que les années 60-70 c'était le temps de la mode des couleurs sursaturées:

Spoiler (cliquez pour afficher)



Je suis pas allé très loin j'ai juste tapé "années 70" dans Google.

Les années 60 c'est le pop art et bon j'ai pas besoin de chercher très loin dans Google:

Spoiler (cliquez pour afficher)



Quant à la japanimation, si on regarde les animes contemporains de Speedracer on tombe sur...

image

image

image

Côté couleurs sursaturées c'est pas mal quand même...
Attention les captures d'écran des animes ont souvent des couleurs un peu délavées je pense que c'est dû à la technologie des celluloids de l'époque mais les illustrations, jaquettes, etc sont généralement vraiment très colorées.

Pour moi on est plus dans une allusion à l'époque du manga (années 60-70) que dans les jeux vidéo de l'ère 32-64 bits. D'ailleurs l'esthétique de la ville colle assez bien à ce "rétro futurisme" typique de ces années-là. Il se trouve que les jeux vidéo 32-64 bits étaient très saturées et il y a une ressemblance mais je l'attribue plutôt à une coïncidence, ou alors il y a un truc qui m'échappe.

Citation:

Houlà. Donc si je fais un film sur la banlieue de Marseille ou sur les gangs de Chicago, les protagonistes doivent tous parler comme des geoibours du 16ème ? La vulgarité est un matériau comme un autre. À utiliser à bon escient, bien entendu. La surabondance de grossierté peut même être drôle en elle-même, en témoigne South Park, le film comme la série.



En fait je pense que ça dépend du propos.
Tu marques un point avec South Park j'aime bien South Park et c'est bien grossier comme il faut et ce serait vachement moins drôle avec les grossièretés en moins.
Mais en fait, South Park si on y réfléchit c'est pas du tout une apologie de la grossièreté, c'est tous des anti-héros plus crétins les uns que les autres, en particulier Cartman qui est le plus grossier de tous. En fait, South Park se moque des grossièretés, les tourne à la dérision dans un humour bien sale mais n'en fait pas l'apologie.
Et par ailleurs, South Park c'est des grossièretés mais c'est pas du langage de banlieues, c'est pas exactement la même chose.

En effet, si tu fais un film qui décrit la difficile vie des banlieues tu auras besoin de personnages qui s'expriment comme le font des gens des banlieues.
Mais si le propos de ton film c'est de dire que ce langage fleuri il est beau il est bien il est sympa et il vaut autant que la belle langue tu n'auras jamais mon adhésion.
Si ton propos c'est de montrer la violence de la vie des banlieues, la misère éducative et culturelle des gens qui n'ont pas le sou et doivent se contenter de la téloche, la domination qu'ils subissent de la part des gens qui maîtrisent le langage, la faiblesse de leur vocabulaire, leur difficulté à exprimer des idées et des émotions précises ou variées, alors oui tu auras mon adhésion.
"Les frontières de ma langue sont les frontières de mon monde" disait Wittgenstein.

Tiens je pense à Lascars, là comme ça. Dans Lascars on a du langage des banlieues. Et j'aime bien Lascars!
Mais qu'est-ce qui se passe dans cette série (il y a aussi le film mais j'ai trouvé ça moins bon) ? En fait, c'est une série qui montre comme la vie dans les banlieues c'est un peu une vie de merde et qui en rit, qui tourne ça à la dérision. Tous les personnages et les épisodes sont des caricatures de la vie de banlieue, ils s'emmerdent à longueur de journée, ils ont pas de sou, ils vivent dans un décor moche, il y a de la violence, mais le tout est tourné au ridicule et c'est pour ça que c'est drôle (enfin je pense). Et on voit bien qu'avec leur langage de banlieue les personnages ils sont généralement pas très futés pour ne pas dire complètement crétins.
On n'est pas du tout dans une glorification du langage des banlieues. Lascars c'est de gauche. :D


La lutte des classes culturelle ne réussit pas lorsqu'on a mis toutes les cultures sur un niveau d'égalité, mais quand les plus démunis ont réussi à s'emparer de la culture la plus exigeante, la plus difficile d'accès pour eux, la culture bourgeoise; lorsqu'elle est sur un pied d'égalité intellectuel avec les plus érudits, les plus savants, les plus aguerris sur le terrain des oeuvres de l'esprit.
Et, désolé, mais les oeuvres les plus exigeantes, les plus sensibles, les plus complexes, on les trouve rarement dans le rap et dans les banlieues (je dis bien "rarement" car on pourra trouver des exceptions partout).
Légitimer la culture des banlieues, légitimer la culture des pauvres, c'est faire le contre jeu de la lutte des classes, c'est faire croire aux pauvres qu'ils ont atteint le sommet, qu'ils sont les meilleurs, qu'ils valent autant culturellement que la bourgeoisie et ça revient à les endormir. C'est laisser les pauvres dans des codes, dans des habitudes de pauvres, qui assureront leur domination par les riches.
Nourrissez les pauvres avec du Orel-san et vous endormirez la révolution (j'ai pourtant une très grande sympathie pour Orel-san).

Pour revenir à la réplique dans Speed Racer, le commentateur sportif qui dit "putain d'sa mère" il légitime cette expression parce qu'il est sympathique comme personnage, et il représente un archétype, celui du commentateur, c'est-à-dire d'un personnage en position de force. C'est insidieux mais on a bien une représentation qui légitime cette façon de parler. On va typiquement se dire "ah ah il est sympa il parle comme dans les banlieues" et par transitivité il donne une image sympa des banlieues. Pouah mais ça me fait gerber. De quoi ils se plaignent les pauvres c'est sympa les banlieues. L'apologie du langage simplifié, sans nuance, du vocabulaire minimal, des émotions limitées. Mangez-en et restez médiocres. C'est de droite en fait.

Citation:

Il n'y a pas de sous-culture, la prétendue sous-culture c'est celle qui n'est pas bourgeoise et qui dérange du coup les bourgeois en question. Le "geek" type, quant à lui, ne reconnaît que deux cultures : la culture bourgeoise et la culture "geek". La culture mainstream c'est pour les moutons incultes, et la culture rap-rnb-hiphop c'est fait par des débiles pour des débiles.



Je suppose que le "geek type" c'est pour moi.
Je ne pense pas toutefois que le "geek type" considère réellement la culture bourgeoise. En général il préfère le MCU ou bien s'il est anti mainstream il restera sur les vieux Star Wars, Dune, Alien, le Seigneur des Anneaux etc (même si en fait tout ça c'est mainstream, sans jugement de valeur de ma part), en fait tout ce qui touche à la SF ou à la fantasy.
Mais j'en ai une autre, tu t'y reconnaîtras ou pas, tu sais mieux que moi si elle te concerne, je ne te l'adresse pas spécialement: l'inculte type, c'est celui qui n'a jamais lu un livre de littérature classique de sa vie (à l'école ça compte pas :D), qui n'écoute pas de classique, qui ne regarde pas de films d'auteur et qui croit que toutes les cultures se valent...

Les croissants croâssent en croix, s'ancrent ou à cent croîssent sans crocs à sang. Crois! Sens! ౡ


Nemau - posté le 24/01/2022 à 02:23:42 (48840 messages postés) - admin -

❤ 0

The inconstant gardener

Citation:

C'est connu que les années 60-70 c'était le temps de la mode des couleurs sursaturées

C'est multicolore, pas sursaturé.

Citation:

Quant à la japanimation, si on regarde les animes contemporains de Speedracer on tombe sur...

Idem, enfin c'est trop saturé mais pas autant que dans SR.

Citation:

Et, désolé, mais les oeuvres les plus exigeantes, les plus sensibles, les plus complexes, on les trouve rarement dans le rap et dans les banlieues. [...] Légitimer la culture des banlieues, légitimer la culture des pauvres, c'est faire le contre jeu de la lutte des classes, c'est faire croire aux pauvres qu'ils ont atteint le sommet, qu'ils sont les meilleurs, qu'ils valent autant culturellement que la bourgeoisie et ça revient à les endormir.

Tu mélanges culture et connaissance. Je souhaite que les gens des banlieues aient beaucoup de connaissances en histoire, en sciences, en philosophie... pour pouvoir mieux se défendre sur le terrain politique face à la bourgeoisie. Mais ça ne me dit pas en quoi, par exemple, la musique classique est objectivement "meilleure" que le rap. Plus exigeante, sûrement, mais faut-il apprécier une œuvre davantage qu'une autre sous seul prétexte que la première a été plus difficile à créer ? Il n'y a pas de musique meilleure qu'une autre, il n'y a pas de culture meilleure qu'une autre.

Citation:

Je suppose que le "geek type" c'est pour moi.

Heu plus ou moins, mais je pense sincèrement que ce profil est relativement répandu.

Citation:

l'inculte type, c'est celui qui n'a jamais lu un livre de littérature classique de sa vie (à l'école ça compte pas :D), qui n'écoute pas de classique, qui ne regarde pas de films d'auteur et qui croit que toutes les cultures se valent...

J'accepte totalement ce retour, c'est évidemment de bonne guerre. ^^ En fait quand j'ai écrit "la culture mainstream c'est pour les moutons incultes, et la culture rap-rnb-hiphop c'est fait par des débiles pour des débiles" c'était une critique envers un élitisme non assumé, mais je réalise que tu l'assumes très bien, du coup je n'ai pas fait avancer grand chose pour le coup.

Par contre je peux argumenter en quoi c'est mal de penser que la culture mainstream c'est pour les moutons etc., là où de ton côté je ne sais pas si tu peux réellement argumenter en quoi c'est mal de ne pas écouter de musique classique (à toi de me dire).





Et puis vas te coucher demain t'as école ! =>[]

Proposez vos news !TrombinoscopePolaris 03Planète Glutko • Doom Doom Doom Doom! I want you in my tomb!


Sylvanor - posté le 24/01/2022 à 02:42:48 (23317 messages postés) - webmaster -

❤ 1

Le gars chiant qui rigole jamais (il paraît)

Citation:

C'est multicolore, pas sursaturé.



Ben je sais pas ce qu'il te faut, plus saturé que Goldorak tu meurs.
Je sais pas si tu as vu dans un édit de mon post j'ai ajouté la référence au pop art avec des images, typique des années 60. Là aussi très saturé.
C'est multicolore et saturé.

Citation:

Tu mélanges culture et connaissance. Je souhaite que les gens des banlieues aient beaucoup de connaissances en histoire, en sciences, en philosophie... pour pouvoir mieux se défendre sur le terrain politique face à la bourgeoisie. Mais ça ne me dit pas en quoi, par exemple, la musique classique est objectivement "meilleure" que le rap. Plus exigeante, sûrement, mais faut-il apprécier une œuvre davantage qu'une autre sous seul prétexte que la première a été plus difficile à créer ? Il n'y a pas de musique meilleure qu'une autre, il n'y a pas de culture meilleure qu'une autre.



En fait il y a deux choses. D'une part, il ne s'agit même pas de comparer qualitativement les oeuvres, il s'agit d'habituer l'esprit à l'exigence pour le rendre plus capable. Devenir plus intelligent, en quelque sorte, en se confrontant à la difficulté (et à la diversité). Un peu comme un sport intellectuel.
D'autre part, de manière inhérente, une oeuvre plus difficile d'accès véhiculera généralement des émotions plus rares, plus subtiles, tiendra un discours moins conventionnel, ou d'une manière différente. Ca ne la rend pas meilleure, mais c'est quelque chose qu'on trouve rarement dans la culture dont on abreuve les pauvres. C'est une manière d'aiguiser sa sensibilité et son langage, de pouvoir mettre des mots, des images, un discours sur des choses dont on ne parle pas dans les oeuvres plus commune, ou bien justement de mettre dessus des mots, des images et un discours différents, et d'enrichir sa pensée.
Et enfin, je pense que les oeuvres les plus révolutionnaires, les plus critiques de la société, les plus acerbes, celles qui donnent le plus d'armes intellectuelles, sont à trouver dans la culture bourgeoise. Évidemment celle-ci en est bien consciente et de dispense bien d'en nourrir le prolétariat! On en trouve à foison dans la littérature classique, dans la sociologie, la bourgeoisie... Beaucoup moins dans les séries télé, le cinéma hollywoodien et les jeux vidéo.

Citation:

là où de ton côté je ne sais pas si tu peux réellement argumenter en quoi c'est mal de ne pas écouter de musique classique (à toi de me dire).



La musique classique est un exemple de musique exigeante: c'est long, ça cogne pas vraiment, ça ne ressemble pas à la musique qu'on produit aujourd'hui, c'est souvent complexe, ça exige de la virtuosité, généralement ce n'est pas répétitif. C'est exigeant pour celui qui la fait, mais aussi (et c'est là que c'est intéressant) pour celui qui l'écoute.
C'est pas révolutionnaire pour un sou (beaucoup moins que certains morceaux de rap qui hurlent leur haine du monde capitaliste, je donne de l'eau à ton moulin).
L'idée n'est pas de dire "le classique c'est mieux que le rap" (quoi que) car les généralités sont dangereuses, mais que le rap simplifie obéit à cette règle terrible de la culture qui se "rétrécit" lorsqu'elle s'adresse aux classes défavorisées: structures répétitives, absence de virtuosité, vocabulaire limité des paroles, bourré de gros mots, instrumentations vulgaires (dans le sens d'excessives, sans subtilité, avec des grosses boîtes à rythme et des basses qui font trembler le plancher par exemple)... Encore une fois je sais qu'on pourra trouver des exceptions, des contre-exemples.
Je ne dis pas que c'est mal de pas écouter du classique, tu écoutes ce que tu veux et je ne juge pas les goûts en eux-mêmes (en tous cas, pas présentement :D ) mais qu'il vaut mieux se méfier de l'apologie de ce qui s'adresse aux classes les plus populaires car on fait l'apologie de la réduction du champ des possibles, de la réduction du langage (l'art et la musique sont une forme de langage) et de la réduction de la pensée.
Moi-même j'écoute assez rarement du classique, d'ailleurs.

J'ai dû éditer 2000 fois mon précédent message j'espère que tu en auras vu toutes les modifications. :p

Les croissants croâssent en croix, s'ancrent ou à cent croîssent sans crocs à sang. Crois! Sens! ౡ


Immudelki - posté le 24/01/2022 à 03:01:22 (3570 messages postés) - staff

❤ 0

Xnivurognien souriant

Le fameux problème du nivellement par le bas.
Étonnamment par contre, j'ai des connaissances droitard qui tiennent ce même discours que j'apprécie.
A croire que gauche et droite, parfois c'est pas si différent. :vieux
(Mais je m'egare)

Mein Topic sur Oniro/Mein site pro/Mein Tumblr/Mein jeu Code Lyoko développé h24 7/7 - "Donnez des oeufs au peuple, il fera des oeufs brouillés" Réu Oniro 12/01/2022


Nemau - posté le 24/01/2022 à 17:45:09 (48840 messages postés) - admin -

❤ 0

The inconstant gardener

Citation:

D'autre part, de manière inhérente, une oeuvre plus difficile d'accès véhiculera généralement des émotions plus rares, plus subtiles, tiendra un discours moins conventionnel, ou d'une manière différente.

Il te reste à le démontrer.

Citation:

On en trouve à foison dans la littérature classique, dans la sociologie, la bourgeoisie... Beaucoup moins dans les séries télé, le cinéma hollywoodien et les jeux vidéo.

La sociologie est une science, la bourgeoisie un groupe social, donc je ne vois pourquoi tu les compares à d'autres médias. Quant au reste, selon moi tu confonds ce qui est et ce qui pourrait être. Qu'il y ait davantage d'écrits subversifs, révolutionnaires, dans la littérature classique ne permet pas d'affirmer que ce support est davantage approprié pour les propos subversifs ou révolutionnaires (d'autant que la littérature existe depuis bien plus longtemps que les jeux vidéo par exemple, et qu'il est plus aisé de produire un livre qu'un jeu vidéo). Le rap, par exemple, est pertinent lorsqu'il s'agit d'exprimer avec force un désespoir, un ras-le-bol.

Citation:

la culture qui se "rétrécit" lorsqu'elle s'adresse aux classes défavorisées: [...] bourré de gros mots

En quoi est-ce un rétrécissement ? C'est au contraire un élargissement, pour peu que l'œuvre qui en utilise arrive dans les yeux ou les oreilles de quelqu'un n'ayant pas de parti pris négatif et injustifié sur ce sujet (oui c'est de toi dont je parle là ^^). Par ailleurs, qui décide de ce qui est vulgaire et de ce qui ne l'est pas ? Dans le sud de la France le terme "enculé" est employé à chaque virgule (je caricature mais tu vois l'idée), est-ce que là-bas les gens sont moins instruits ? Un de mes oncles, qui vit à Perpignan, appelait feu son chat "du con", ça ne l'empêchait pas d'être professeur de français à l'université (il est à la retraite aujourd'hui), ni de jouer très bien du clavecin et du violoncelle, ni d'être quelqu'un de gauche. Il appelait son chat "du con" parce qu'au sujet de langage il ne se comportait pas comme un réactionnaire. Il est probable qu'il avait suffisamment déconstruit l'élitisme que la bourgeoisie veut nous imposer, un élitisme basé bien évidemment sur des critères choisis par la bourgeoisie.

Citation:

la réduction du champ des possibles

La culture populaire n'est pas une "culture bourgeoise en version limitée". La culture populaire développe ses propres languages, ses propres codes, qui permettent certaines choses que ne permet pas la culture bourgeoise (de même que la culture bourgeoise permet des choses que ne permet pas la culture populaire, bien entendu).

Citation:

J'ai dû éditer 2000 fois mon précédent message

Oki, je vais le relire.



Citation:

"Les frontières de ma langue sont les frontières de mon monde" disait Wittgenstein.

Tout à fait. Le language de banlieue, tu ne le connais pas, et même quand tu comprends certains mots tu ne maîtrises pas assez la culture de ce milieu pour comprendre avec précision leurs sens, leurs nuances. Mais tu rationnalises ton incompréhension, tu la transformes en un rejet de cette univers qui n'est pas de ton monde et qui est donc forcément inférieur.

Citation:

c'est une série qui montre comme la vie dans les banlieues c'est un peu une vie de merde et qui en rit

Pas autant que tu ne le penses. Je pense qu'il y a des aspects que tu considères comme "merdiques" mais qui ne le sont pas pour ces gens-là.

Citation:

Et on voit bien qu'avec leur langage de banlieue les personnages ils sont généralement pas très futés pour ne pas dire complètement crétins.

Absolument pas, mais tu fais cette analyse parce que tu poses un regard condescendant, méprisant, regard né d'un parti pris que ta vie t'as amené à adopter. Tu n'as pas de frère ou de sœur (donc personne à la maison à insulter quand tu étais plus jeune), tes parents sont profs et d'un certain âge, tu as pratiquement toujours eu pour cercle d'amis des geeks, qui ne sont pas spécialement "vulgaires" (et qui ont même tendance à pratiquer un certain élitisme). Tout ça t'a amené à percevoir comme idiot quelqu'un s'exprimant dans un langage de banlieue, et ce en dehors de toute raison concrète, valable. Ce que tu fais-là Nonor, c'est du zemmourisme ordinaire.

Citation:

Nourrissez les pauvres avec du Orel-san et vous endormirez la révolution (j'ai pourtant une très grande sympathie pour Orel-san).

Je pense surtout que si dans ta vie tu as écouté deux chansons de lui c'est un grand maximum. Une écoute avec un regard biaisé, qui plus est.

Citation:

C'est insidieux mais on a bien une représentation qui légitime cette façon de parler. On va typiquement se dire "ah ah il est sympa il parle comme dans les banlieues" et par transitivité il donne une image sympa des banlieues. Pouah mais ça me fait gerber. De quoi ils se plaignent les pauvres c'est sympa les banlieues. L'apologie du langage simplifié, sans nuance, du vocabulaire minimal, des émotions limitées. Mangez-en et restez médiocres. C'est de droite en fait.

C'est toi qui est de droite. Tu considères que tout est à jeter dans les banlieues. Tu ressembles à un communiste des années 60. Je penses que tu te convaincs d'être humaniste mais qu'au fond tu n'aimes pas ces gens, tu ne les respectes pas dans leurs différences. Tu es comme l'homme blanc du XIXème siècle qui est persuadé de bien agir en voulant imposer en Afrique la culture chrétienne européenne. Bien des cultures africaines nous paraissent limitées parce que nous n'avons pas les codes pour les comprendre, pour appréhender toutes leurs richesses. Pour la culture de la banlieue c'est pareil.

Citation:

L'apologie du langage simplifié, sans nuance, du vocabulaire minimal, des émotions limitées.

Encore une fois : c'est l'exact inverse. Ta culture n'est juste pas suffisamment étendue, c'est comme si quelqu'un te parles chinois et que, parce que tu ne le comprends pas, tu ranges les propos de ton interlocuteur dans une case "language limité, sans nuance".



Citation:

Étonnamment par contre, j'ai des connaissances droitard qui tiennent ce même discours

Ça n'a rien d'étonnant.

Proposez vos news !TrombinoscopePolaris 03Planète Glutko • Doom Doom Doom Doom! I want you in my tomb!


Nemau - posté le 24/01/2022 à 19:05:51 (48840 messages postés) - admin -

❤ 0

The inconstant gardener

Bonus track (des fois que tu n'aies pas assez envie de me tordre le cou à la lecture du post précédent :F) :

Citation:

Pouah mais ça me fait gerber.


Wiktionnaire a dit:

gerber \ʒɛʁ.be\ transitif 1er groupe
[...]
5. (Familier) Vomir.


Tu as eu utilisé un mot familier, et même un peu vulgaire (tu n'emploierais pas ce mot devant tes supérieurs hiérarchiques par exemple). Est-ce que ton post aurait eu pour moi (j'en suis le principal destinatare) exactement le même sens si tu avais employé les termes "vomir" ou "régurgiter" ? Non.

Proposez vos news !TrombinoscopePolaris 03Planète Glutko • Doom Doom Doom Doom! I want you in my tomb!


Sylvanor - posté le 24/01/2022 à 19:40:00 (23317 messages postés) - webmaster -

❤ 0

Le gars chiant qui rigole jamais (il paraît)

Citation:

Prouve-le.



Ben je pense que c'est une question de définition.
Qu'est-ce qui fait qu'une oeuvre est difficile d'accès?
J'essaie d'entrevoir toutes les possibilités: elle parle d'un sujet peu commun? Elle parle avec un langage (au sens large) complexe? Elle véhicule des émotions différentes? Elle traite le sujet d'une manière peu conventionnelle? Elle ne ressemble à rien de connu?
Si on met de côté l'aspect qualitatif, autrement dit toutes choses égales par ailleurs, la difficulté d'accès me semble avoir toutes les chances d'être la conséquence d'éléments positifs.

Citation:

La sociologie est une science, la bourgeoisie un groupe social, donc je ne vois pas ce qu'ils font là.



La sociologie est lue par des bourgeois et faite par des bourgeois. Les prolos ne font pas d'études en sociologie, ne lisent pas de bouquins de sociologie. Même chose pour la philosophie. C'est donc de la culture bourgeoise.

Citation:

C'est au contraire un élargissement, pour peu que l'œuvre qui en utilise arrive dans les yeux ou les oreilles de quelqu'un n'ayant pas de parti pris négatif et injustifié sur ce sujet (oui c'est de toi dont je parle là ^^)



De temps en temps tu devrais arrêter les attaques ad hominem ça ferait des vacances.

Citation:

En quoi est-ce un rétrécissement ?



C'est un rétrécissement car c'est une simplification du langage. On réduit le vocabulaire, on réduit la mélodie, on rend les choses répétitives, on évite la complexité.
Qu'une oeuvre soit simple j'ai pas de problème ça la rend pas mauvaise.
Mais qu'une culture soit basée sur la simplicité, ça la rend limitée.

Citation:

Par ailleurs, qui décide de ce qui est vulgaire et de ce qui ne l'est pas ? Dans le sud de la France le terme "enculé" est employé à chaque virgule (je caricature mais tu vois l'idée), est-ce que là-bas les gens sont moins instruits ? Un de mes oncles, qui vit à Perpignan, appelait feu son chat "du con", ça ne l'empêchait pas d'être professeur de français à l'université (il est à la retraite aujourd'hui), ni de jouer très bien du clavecin et du violoncelle, ni d'être quelqu'un de gauche. Il appelait son chat "du con" parce qu'au sujet de langage il ne se comportait pas comme un réactionnaire. Il est probable qu'il avait suffisamment déconstruit l'élitisme que la bourgeoisie veut nous imposer, un élitisme basé bien évidemment sur des critères choisis par la bourgeoisie.



Vulgarité: 1. Caractère vulgaire absence totale de distinction et de délicatesse.

Je trouve cette définition assez juste.
Oui ton oncle il est vulgaire c'est pas parce qu'il est prof de fac qu'il peut pas être vulgaire.
Dire qu'un truc est vulgaire c'est être réac?

Citation:

Tout à fait. Le language de banlieue, tu ne le connais pas, et même quand tu comprends certains mots tu ne maîtrises pas assez la culture de ce milieu pour comprendre avec précision leurs sens, leurs nuances. Mais tu rationnalises ton incompréhension, tu la transformes en un rejet de cette univers qui n'est pas de ton monde et qui est donc forcément inférieur.



Tu devrais arrêter avec les attaques ad hominem, le retour.
Tu n'en sais rien de si je connais ou non le langage de banlieue.
Un de mes meilleurs potes parle comme ça. J'adore ce type c'est un type en or mais mon dieu mon coeur saigne quand il parle comme ça.
Tu sais j'ai beau avoir des parents profs (en fait y a que mon père qui est prof) je suis pas spécialement allé dans un collège ou un lycée de bourge.
Enfin bref de toute façon j'ai pas à me justifier sur ce point. Tu ne devrais pas mettre mes arguments en relation avec ma personne mais les considérer dans l'absolu.

Bon alors tu m'expliques l'admirable complexité de "putain d'sa mère"? Moi je veux savoir aide-moi à me cultiver, j'ai sûrement raté quelque chose de très profond, riche en nuances.

Citation:

Absolument pas, mais tu fais cette analyse parce que tu poses un regard condescendant, méprisant, regard né d'un parti pris que ta vie t'as amené à adopter. [...] Tout ça t'a amené à percevoir comme idiot quelqu'un s'exprimant dans un langage de banlieue, et ce en dehors de toute raison concrète, valable. Ce que tu fais-là Nonor, c'est du zemmourisme ordinaire.



Tu devrais arrêter avec les attaques ad hominem, le retour du retour.

Euh je pense vraiment pas. Je suis retourné voir quelques épisodes pour en avoir le coeur net.
Globalement Lascars c'est des mecs plutôt sympa qui vivent une vie de merde, essaient de sauver les apparences dans un monde où il faut avoir l'air d'en avoir une grosse, et sont en fait ridicules aux yeux d'un spectateur omniscient. Le portrait qui est fait d'eux est assez constant, et globalement pas très flatteur. Les personnages sont plutôt des "petites frappes", pas méchants, mais pas bien subtils, qui essaient de se faire respecter de manière maladroite ou qui met en évidence leurs contradictions, généralement en se faisant passer pour des durs. L'effet comique s'appuie globalement là-dessus.
Énormément d'épisodes sont basés là-dessus: le mec qui tape dans le lampadaire pour impressionner les petits jeunes, la fameuse baston de regards, les deux mecs qui fantasment sur les nanas/le porno et traitent leur nanas de quasi prostituées quand elles se ramènent avec des fringues un peu trop légères... Et encore je te parle que des premiers épisodes que j'ai revus hier.

Citation:

Pas autant que tu ne le penses. Je pense qu'il y a des aspects que tu considères comme "merdiques" mais qui ne le sont pas pour ces gens-là.



Rien que sur une poignée d'épisodes: le mec qui se retrouve avec des racailles fous furieux dans le bus qui commencent à jouer du couteau et du pistolet, le mec qui demande une clope à un sale riche qui le prend pour un agresseur, les mecs qui se font refouler à l'entrée d'une boîte de nuit parce qu'ils ont des sales gueules... C'est ça à chaque épisode ou presque. On pourrait quasiment clore chaque épisode par un "Vie de merde" en guise de conclusion.

Citation:

Je pense surtout que si dans ta vie tu as écouté deux chansons de lui c'est un grand maximum. Une écoute avec un regard biaisé, qui plus est.



Tu devrais arrêter les attaques ad hominem, le retour du retour. du retour
Tu passes ton temps à spéculer sur moi. Et à faire des spéculations 1) à la limite de l'insulte 2) qui n'invalident rien de mes arguments 3) qui ne s'appuient que sur des préjugés que tu fais à mon encontre

Bon j'en ai ras le bol de tes attaques à la noix ça a pour seul effet de m'énerver alors là on en est à la quatrième dans un seul post, je suis tout à fait posé et respectueux et tu passes ton temps à m'envoyer des tartes à la figure alors voilà ce que je fais, je m'arrête là et je réponds pas à la suite, on reprendra ce débat, si ça t'intéresse toujours, une autre fois quand tu auras une attitude un peu plus propre pour dire ça gentiment.

Sans rancune tu sais que je t'aime beaucoup poto et de toute façon c'est pas le premier épisode et pour ma part ce sera très vite oublié. ;)

Les croissants croâssent en croix, s'ancrent ou à cent croîssent sans crocs à sang. Crois! Sens! ౡ


Nemau - posté le 24/01/2022 à 21:04:40 (48840 messages postés) - admin -

❤ 0

The inconstant gardener

Citation:

La sociologie est lue par des bourgeois et faite par des bourgeois.

Heu, faux.

Citation:

Les prolos ne font pas d'études en sociologie, ne lisent pas de bouquins de sociologie.

Tu divises le monde entre les bourgeois d'un côté et les prolétaires de l'autre, d'où ton erreur. Plein de gens sont instruits sans être des bourgeois pour autant (toi, par exemple). La sociologie est une branche de la science comme les autres, étudiée par diverses personnes, certaines bourgeoises, d'autres non. D'ailleurs je gage que tu as déjà lu des textes traitant de sociologie, si ce n'est des livres entiers, pour autant que je sache tu n'es pas un bourgeois.

Citation:

De temps en temps tu devrais arrêter les attaques ad hominem ça ferait des vacances.

Je ne t'ai pas non plus insulté que je sache. Je te dis pourquoi selon moi tu perçois certaines choses différemment de ce qu'elles sont en réalité. Si je débats avec un platiste je vais lui parler de ses biais cognitifs, parce que le problème se situe ici, et pas dans une quelconque incompréhension de sa part des lois de Newton ou que sais-je. Dans le cas qui nous intéresse c'est, pour moi, un peu pareil. Tu as un gros parti pris, une grille de lecture qui te rendra sourd à tout ce que je peux dire au sujet de la banlieue (un parti pris que j'avais aussi à une époque, d'ailleurs). Tes réactions épidermiques dès qu'on te parle de culture de banlieue, de langage ordurier ou de battles de rap en sont un signe assez évident. En fait il n'y a même pas besoin d'aborder la culture de banlieue, en effet tu as un souci avec le simple fait d'utiliser des expressions pratiques et précises (=/= non nuancés ou je ne sais pas quoi) comme par exemple "en mode".

Par ailleurs, ne me fais pas passer pour le méchant, moi je trouve que la violence elle est dans tes propos à l'égard des gens des banlieues. Sous seul prétexte qu'ils parlent d'une manière non approuvée par une bande d'octogénaires appelée "Académie Française" tu en conclus qu'ils sont idiots (ce sont tes mots), ce n'est pas juste faux c'est carrément insultant.

Citation:

C'est un rétrécissement car c'est une simplification du langage. On réduit le vocabulaire

Faux, on l'augmente. Nous utilisons plein de mots que tu t'interdis d'utiliser.

Citation:

Dire qu'un truc est vulgaire c'est être réac?

Quand la chose ne l'est pas, mais qu'on la considère comme telle alors qu'on ne la connaît pas réellement, pas suffisamment oui, c'est être réac.

Citation:

Bon alors tu m'expliques l'admirable complexité de "putain d'sa mère"? Moi je veux savoir aide-moi à me cultiver, j'ai sûrement raté quelque chose de très profond, riche en nuances.

(je vais mettre de côté l'aspect "homme de paille" de ta question) Dans le contexte, ça manifeste une surprise et une incrédulité qu'aucun texte politiquement correct ne saurait exprimer en aussi peu de mots. Ça tombe bien, le commentateur n'a pas le temps de prononcer dix huit lignes pour exprimer sa stupéfaction.

Citation:

Je suis retourné voir quelques épisodes pour en avoir le coeur net.

Tu peux bien regarder la série dix fois : si tu pars du principe que "mal parler" est un symptôme d'idiotie tu les trouveras forcément idiots, à chaque fois.

Citation:

Globalement Lascars c'est des mecs plutôt sympa qui vivent une vie de merde

Non. La plupart du temps il leur arrive une mésaventure au cours de l'épisode, la "vie de merde" ne va pas beaucoup plus loin. J'ajoute que Zola ou Baudelaire n'approuveraient probablement pas ton choix d'employer l'expression "de merde", alors pourquoi as-tu fait ce choix ? Je t'invite à te poser la question, pour ma part je pense déjà avoir la réponse.

Citation:

essaient de sauver les apparences dans un monde où il faut avoir l'air d'en avoir une grosse, et sont en fait ridicules aux yeux d'un spectateur omniscient. Le portrait qui est fait d'eux est assez constant, et globalement pas très flatteur. Les personnages sont plutôt des "petites frappes", pas méchants, mais pas bien subtils, qui essaient de se faire respecter de manière maladroite ou qui met en évidence leurs contradictions, généralement en se faisant passer pour des durs. L'effet comique s'appuie globalement là-dessus.

Sur le reste de cette description je suis d'accord. La série se moque gentiment de certains genres de personnes que l'on peut croiser dans ce milieu. Donc ça ne permet de faire aucune généralité sur la vie en banlieue.

Citation:

Bon j'en ai ras le bol de tes attaques à la noix

Tu me sors ton commentaire "Orelsan il est bidon c'est pas avec lui que les gens vont se réveiller", en contradiction complète avec l'impact réel des morceaux d'Orelsan sur le large public qu'il touche, je vois mal comment ne pas te signifier que tu ne maîtrises pas le sujet dont tu parles.

Citation:

Bon j'en ai ras le bol de tes attaques à la noix ça a pour seul effet de m'énerver alors là on en est à la quatrième dans un seul post, je suis tout à fait posé et respectueux et tu passes ton temps à m'envoyer des tartes à la figure alors voilà ce que je fais, je m'arrête là et je réponds pas à la suite, on reprendra ce débat, si ça t'intéresse toujours, une autre fois quand tu auras une attitude un peu plus propre pour dire ça gentiment.

Sans rancune tu sais que je t'aime beaucoup poto et de toute façon c'est pas le premier épisode et pour ma part ce sera très vite oublié. ;)

J'en pense pas moins mais je porte à ton crédit le fait que, bien que tu te sentes insulter, tu décides de ne pas renvoyer les coups. Ça ne me dérange pas d'en recevoir mais je salue l'intention malgré tout.



PS : mais moi je aussi je t'aime quand même beaucoup poto t'inquiète. <3

Proposez vos news !TrombinoscopePolaris 03Planète Glutko • Doom Doom Doom Doom! I want you in my tomb!


Sylvanor - posté le 24/01/2022 à 21:58:26 (23317 messages postés) - webmaster -

❤ 0

Le gars chiant qui rigole jamais (il paraît)

Citation:

Heu, faux.



Prouve-le.

Citation:

Tu divises le monde entre les bourgeois d'un côté et les prolétaires de l'autre, d'où ton erreur. Plein de gens sont instruits sans être des bourgeois pour autant (toi, par exemple). La sociologie est une branche de la science comme les autres, étudiée par diverses personnes, certaines bourgeoises, d'autres non. D'ailleurs je gage que tu as déjà lu des textes traitant de sociologie, si ce n'est des livres entiers, pour autant que je sache tu n'es pas un bourgeois.



Bien sûr que si je suis ce qu'on appelle un petit bourgeois.
Pas de fin de mois difficile, en CDI car fonctionnaire, aucune inquiétude sur l'avenir, des vacances, des sous de côté, un niveau d'études élevé, un salaire assez nettement au-dessus du salaire médian tout en ayant du temps libre... C'est comme ça et je n'en tire aucune fierté. Je suis fils d'enseignant petit-bourgeois et c'est de la banale reproduction sociale je suis arrivé là sans trop me fouler d'ailleurs. Je suis pas un riche, je suis de la classe moyenne. Mais la classe moyenne c'est un gros fourre-tout et globalement la petite bourgeoisie, ça se recoupe avec la classe moyenne.

Au fond dans ma classe sociale, d'ailleurs, peu de gens lisent de la sociologie. Et d'ailleurs moi je t'en parle comme ça mais en fait j'y connais pas grand chose en socio.

Donc oui, la sociologie c'est de la culture bourgeoise, bien sûr que oui. Vocabulaire compliqué, articles difficiles d'accès (on ne trouve pas ça dans n'importe quelle libraire ou bibliothèque), de niveau universitaire, produite par des petits bourgeois pour des petits bourgeois...


Citation:

Je ne t'ai pas non plus insulté que je sache. Je te dis pourquoi selon moi tu perçois certaines choses différemment de ce qu'elles sont en réalité. Si je débats avec un platiste je vais lui parler de ses biais cognitifs, parce que le problème se situe ici, et pas dans une quelconque incompréhension de sa part des lois de Newton ou que sais-je. Dans le cas qui nous intéresse c'est, pour moi, un peu pareil. Tu as un gros parti pris, une grille de lecture qui te rendra sourd à tout ce que je peux dire au sujet de la banlieue (un parti pris que j'avais aussi à une époque, d'ailleurs). Tes réactions épidermiques dès qu'on te parle de culture de banlieue, de langage ordurier ou de battles de rap en sont un signe assez évident. En fait il n'y a même pas besoin d'aborder la culture de banlieue, en effet tu as un souci avec le simple fait d'utiliser des expressions pratiques et précises (=/= non nuancés ou je ne sais pas quoi) comme par exemple "en mode".




Si on y va comme ça on ne va nulle part car je peux tout inverser à ton sujet: tu as un gros à-priori positif sur les banlieues, tu te veux de gauche donc tu crois que c'est bien de défendre à tout prix la culture des pauvres, tu crois que hiérarchiser les cultures c'est un truc de réac de droite donc tu es biaisé, tu ne consommes pas la culture bourgeoise donc tu t'en fais une idée fausse, etc etc.
Bref ça globalement c'est des arguments complètement nuls qui ne prouvent rien, sont réversibles à volonté, marchent sur n'importe quel sujet (ou en fait ne marche pas, précisément, quel que soit le sujet), servent juste à s'énerver.
En argumentant de cette manière tu ne prouves pas que le langage rap-banlieue et la culture des pauvres c'est super. Tu t'en prends juste à moi. C'est pas efficace et puis c'est pas gentil. :barbu

Citation:

Par ailleurs, ne me fais pas passer pour le méchant, moi je trouve que la violence elle est dans tes propos à l'égard des gens des banlieues. Sous seul prétexte qu'ils parlent d'une manière non approuvée par une bande d'octogénaires appelée "Académie Française" tu en conclus qu'ils sont idiots (ce sont tes mots), ce n'est pas juste faux c'est carrément insultant.



Et maintenant c'est l'homme de paille.
Tu me traites de Zemmouriste mais c'est moi le méchant.

Qu'on soit clairs, quand je dis que la culture rap-banlieue c'est la misère intellectuelle je tiens un discours de gauche derrière car je conclus que cette misère est due à une misère pécuniaire, à une exclusion, voire à une stratégie politique et qu'il faut la combattre.
Les discours comme le tien entretiennent le statu quo, font croire aux pauvres qu'ils vivent aussi bien que les riches, qu'ils sont aussi cultivés que les riches, qu'ils écrivent aussi bien que les riches et oh, au fond, qu'ils sont à égalité avec les riches.
La vérité c'est que chez les classes défavorisées le niveau d'éducation est très faible, les niveaux de diplômes aussi, qu'il y a un niveau culturel misérable parce que l'école les a insultés, parce que la société les a insultés et qu'il faut voir cette réalité si on veut tenir pour projet politique de leur rendre justice.
Sinon si leur culture est si bonne oh allez pourquoi on s'embête, tout va très bien.
La domination des riches est bien évidemment aussi une domination intellectuelle, et le contester c'est desservir la cause, tu comprends l'idée?
Évidemment que je tiens un propos violent, mais pour dénoncer la violence exercée sur ces populations et le résultat qu'elle produit.
Il y a eu un échange dans le débat Mélenchon-Zemmour de ce genre-là, où Mélenchon dénonçait le fait que les pauvres étaient conduits à des comportements violents à cause de la misère dans laquelle ils vivent, et Zemmour qui lui répond ça va pas de critiquer les pauvres, oh le vilain, moi je dis que du bien ces pauvres ils sont très respectables c'est moi l'ami des pauvres.
Je te laisse trouver lequel de nous deux est Zemmour et lequel est Mélenchon. :p

Citation:

(je vais mettre de côté l'aspect "homme de paille" de ta question) Dans le contexte, ça manifeste une surprise et une incrédulité qu'aucun texte politiquement correct ne saurait exprimer en aussi peu de mots. Ça tombe bien, le commentateur n'a pas le temps de prononcer dix huit lignes pour exprimer sa stupéfaction.



Il y a mille façons d'exprimer son incrédulité et sa surprise autrement qu'avec un langage connoté à ce point et vulgaire.

Citation:

Faux, on l'augmente. Nous utilisons plein de mots que tu t'interdis d'utiliser.



...Sauf qu'on utilise tout le temps les mêmes.
Il n'y a qu'à voir dans Lascars même si c'est une carricature, tout le temps les mêmes mots reviennent.
C'est souvent le même problème dans les textes de rap.
Il y a également un manque de nuances, un panel plus étroit d'émotions, une approximation, car on emploie les mêmes mots pour tout.

Citation:

Quand la chose ne l'est pas, mais qu'on la considère comme telle alors qu'on ne la connaît pas réellement, pas suffisamment oui, c'est être réac.



Elle l'est factuellement, il suffit de retourner lire la définition de ce qui est vulgaire.

Citation:

Tu peux bien regarder la série dix fois : si tu pars du principe que "mal parler" est un symptôme d'idiotie tu les trouveras forcément idiots, à chaque fois.



Ils sont idiots à cause de leur comportement, pas de leur façon de parler, tu n'as pas lu ce que j'ai écrit ou quoi?

Citation:

Non. La plupart du temps il leur arrive une mésaventure au cours de l'épisode, la "vie de merde" ne va pas beaucoup plus loin. J'ajoute que Zola ou Baudelaire n'approuveraient probablement pas ton choix d'employer l'expression "de merde", alors pourquoi as-tu fait ce choix ? Je t'invite à te poser la question, pour ma part je pense déjà avoir la réponse.



Tu plaisantes?
Tu as vu les tronches de blasés qu'ils tirent? Le décor grisâtre, bétonné, sale, qui les entoure? Les journées qu'ils passent à glandouiller (et à clairement s'ennuyer) ? Et il leur arrive toujours un truc un peu sale, évidemment c'est pas Les Misérables mais clairement dans Lascars c'est une banlieue où t'as pas envie d'habiter.
Employer des gros mots quand c'est pas fréquent, c'est efficace, et tu en trouveras chez pas mal de grands auteurs. Là ce serait très tentant de te faire remarquer qu'il faudrait en avoir lu pour le savoir... Non je ne t'attaquerai pas sur ce terrain-là.

Devenir vulgaire, c'est les employer tout le temps pour atteindre une absence totale de distinction et de délicatesse comme le dit le dictionnaire.

Bon et je me prends pas pour Zola ou Victor Hugo allons, je les vois tes grosses ficelles.

Citation:

Donc ça ne permet de faire aucune généralité sur la vie en banlieue.



C'est pas l'idée.
Je te parlais de Lascars pour te montrer que cette série fait un portrait sans complaisance, sans démagogie si tu veux, de la vie des banlieues/"racailles"/etc. Un portrait qui en fait montre que c'est un milieu difficile, où il faut se faire une place, jouer les durs, où on croise des gens chiants voire dangereux, où on souffre de discriminations, où souvent on trouve le temps long... C'est sur le ton de la plaisanterie mais ça dit ça quand même en substance.

Citation:

Tu me sors ton commentaire "Orelsan il est bidon c'est pas avec lui que les gens vont se réveiller", en contradiction complète avec l'impact réel des morceaux d'Orelsan sur le large public qu'il touche, je vois mal comment ne pas te signifier que tu ne maîtrises pas le sujet dont tu parles.



Ah les gens vont faire la révolution après avoir écouté du Orelsan? Ben prouve-le bon courage.
Orelsan il a des textes parfois - souvent - engagés, oui.
Mais c'est un peu l'enfant sage du rap. C'est plutôt une ambiance douce-amère Orelsan qui frise avec la misanthropie.
Il y a quelques chansons que j'aime chez lui, genre Manifeste ou Suicide social je trouve ça vraiment très bien et sensible. (Bon musicalement pour moi c'est vraiment pas bon, mais c'est pas le sujet). Cela dit dans l'ensemble il y a toujours une certaine modération: "Adieu les grévistes et leur CGT
Qui passent moins de temps à chercher des solutions que des slogans pétés
."
J'ai une certaine tendresse pour le personnage et indéniablement parfois il dénonce tout en sachant, ça arrive, manier une certaine poésie, c'est pas évident avec son vocabulaire de rappeur mais des fois ça marche, enfin pour moi c'est pas un révolutionnaire (et c'est un abominable musicien).
Cela dit, bon, j'admets j'ai peut-être été un peu injustement dur avec lui.

Les croissants croâssent en croix, s'ancrent ou à cent croîssent sans crocs à sang. Crois! Sens! ౡ

Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223

Index du forum > Culture générale > Cinéma, le retour !

repondre up

Suite à de nombreux abus, le post en invités a été désactivé. Veuillez vous inscrire si vous souhaitez participer à la conversation.

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe - Mentions légales

Plan du site

Communauté: Accueil | Forum | Chat | Commentaires | News | Flash-news | Screen de la semaine | Sorties | Tests | Gaming-Live | Interviews | Galerie | OST | Blogs | Recherche
Apprendre: Visite guidée | RPG Maker 95 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker MV | Tutoriels | Guides | Making-of
Télécharger: Programmes | Scripts/Plugins | Ressources graphiques / sonores | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
Jeux: Au hasard | Notre sélection | Sélection des membres | Tous les jeux | Jeux complets | Le cimetière | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Proposer
Ressources RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
Ressources RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
Ressources RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
Ressources RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis
Archives: Palmarès | L'Annuaire | Livre d'or | Le Wiki | Divers