Day.png);">
Apprendre


Vous êtes
nouveau sur
Oniromancie?

Visite guidée
du site


Découvrir
RPG Maker

RM 95
RM 2000/2003
RM XP
RM VX/VX Ace
RM MV/MZ

Apprendre
RPG Maker

Tutoriels
Guides
Making-of

Dans le
Forum

Section Entraide

Projet: Nouvelle version de Evershade (...) / Sorties: Les Chroniques de Katura - TAO (...) / Sorties: Star Trek: Glorious Wolf / Jeux: Pillar Town / Sorties: Dread Mac Farlane - Complet / Chat

Bienvenue
visiteur !




publicité RPG Maker!

Statistiques

Liste des
membres


Contact

Mentions légales

443 connectés actuellement

30147085 visiteurs
depuis l'ouverture

6917 visiteurs
aujourd'hui



Barre de séparation

Partenaires

Indiexpo

Akademiya RPG Maker

Blog Alioune Fall

Fairy Tail Constellations

Alex d'Or

Kingdom Ultimate

Lumen

Level Up!

Le Temple de Valor

Tous nos partenaires

Devenir
partenaire



forums

Index du forum > Culture générale > Lectures

Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

Reprise du message précédent:

sriden - posté le 16/12/2023 à 14:11:13 (16612 messages postés)

❤ 0

Yes je connais les grandes lignes des suites.
Sur le papier, le quatrième avec Leto II semble attrayant, mais j'ai aussi entendu certains avis mitigés car c'est beaucoup de réflexion interne de Leto avec ses dilemmes et ses doutes. Mais c'est pas ça qui est intéressant justement ? :fou3
 

Escapade | La 7e porte | Vader Ou La Fin des Haricots | Ketsuro | Polaris 03 | Blog ciné/jv | Mes albums de zyk : Diaphanous Horizons & Retranchements


Suite du sujet:

Kody - posté le 16/12/2023 à 18:29:48 (2352 messages postés)

❤ 0

Si. D'ailleurs, des quatre romans Dune que j'ai lu, celui-là est mon favori ex-aequo avec le premier. Son plus gros point faible, c'est d'avoir à se farcir les Enfants de Dune avant :F.


moretto - posté le 18/12/2023 à 08:24:08 (942 messages postés)

❤ 0

Du coup j'ai fini le tome 4 il y a une semaine.

Mon avis reste mitigé sur ce tome : c'est nettement mieux que les 2 et 3 mais ça reste assez vide, Herbert continue à ressasser les mêmes choses sans beaucoup de consistance. Le livre se veut assez philosophique mais c'est creux.
Si il y avait 200 pages en moins ça serait un bon livre. :flaco


Ddken - posté le 28/12/2023 à 16:44:03 (12256 messages postés)

❤ 0

Fieffé lecteur

Et si on se faisait un top de nos livres préférés de 2023 ?
Je commence.

Mentions honorables :
- A lethal obsession par Robert S. Wistrich (deux chapitres lus, donc je ne peux pas noter)
- Apprendre à programmer avec Python par Gérard Swinnen
- Histoire 6e/5e par… Mbenda ; Onana ; Awouma ; Donfack ; Owono ; Bell & Essaka
- Microsoft Excel step by step guide par Mark Nicholls
- Réflexions sur la guerre en Yougoslavie par François Chesnais ; Tania Noctummes & Jean-Pierre Page

Top 10
10- Les intellectuels faussaires par Pascal Boniface - 14/20
9- Apprenez à programmer en Python par Prolixe - 15/20
8- Self-made Man par Norah Vincent - 15/20
7- Laugh Tactics par Patrick King - 16/20
6- Le retour de l'enfant soldat par Françoise D'Assise N'dah - 16/20
5- Le feu et la fureur par Michael Wolff - 18/20
4- Sociologie du football par Stéphane Beaud & Frédéric Rasera - 18/20
3- Les routes de l'esclavage par Catherine Coquery-Vidrovitch - 19/20
2- Nudge par Richard Thaler et Cass Sustein - 20/20
1- De l'inégalité parmi les sociétés par Jared Diamond - 20/20

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star


Nemau - posté le 28/12/2023 à 22:19:36 (52701 messages postés) - honor -

❤ 2

The Inconstant Gardener

Citation:

Et si on se faisait un top de nos livres préférés de 2023 ?


Heu... La Véritable Histoire de Barenziah en trois volumes ça compte ? =>[]

Quel RPG Maker choisir ?Ocarina of Time PCPolaris 03 • Le matérialisme c'est quand tu as du matériel.


Ddken - posté le 02/02/2024 à 00:22:13 (12256 messages postés)

❤ 1

Fieffé lecteur

image
En voilà une œuvre monumentale que j'ai lue. Dont l'auteur a reçu un prix Pulitzer pour son écriture en 1999. Et pour les lecteurs d'anthropologie qui n'ont pas encore saisi de quoi je parle, je vous donne le titre en anglais : « Guns, Germs & Steel ». Oui, le fameux ! Ce titre que vous avez probablement croisé dans vos lectures sur le développement de l'Afrique, ou dans l'ouvrage « Sapiens », où c'est massivement cité.
La thématique du livre tourne autour d'une question qui a été posée à Diamond en 1972, par un certain Yali en Nouvelle-Guinée : Pourquoi est-ce vous, les Blancs, qui avez mis au point tout ce cargo et l’avez apporté en Nouvelle-Guinée, alors que nous, les Noirs, nous n’avons pas grand-chose à nous ? Ce que le livre nomme par la suite « la question de Yali ».
Du haut de ses connaissances très transversales (biologie, linguistique, histoire, anthropologie) mais aussi de décennies de recherches, Diamond est parvenu à une réponse cohérente, élégante et pertinente.
Il a tenu dès l'introduction, à battre en brèche l'argument de la supériorité biologique ou intellectuelle des Eurasiens. Il fait même une hypothèse audacieuse, celle selon laquelle les chasseurs-cueilleurs néo-guinéens ont un potentiel intellectuel supérieur à celui des Américains ! Ce qui semble logique, vu qu'ils sont toujours soumis à la sélection naturelle.

Alors, comment répondre à la question de Yali ? La réponse se trouve dans la production alimentaire. Les fourrageurs opéraient sur de vastes étendues de terres pour accumuler de la nourriture et survivre. Les sociétés ayant commencé à produire leur nourriture, autant via l'agriculture que l'élevage, se sont soustraites à la rareté des vivres, se sont sédentarisées et ont pu gagner en population. L'apport nutritionnel supérieur de la production (quoique qualitativement plus pauvre à ses débuts) a permis la spécialisation de certains individus (qui subsistaient avec le surplus). C'est ainsi que des nouveaux métiers sont apparus : soldats, inventeurs, poètes, sculpteurs… Ce temps supplémentaire consacré à se spécialiser a alors entrainé une évolution technologique de plus en plus rapide, via un processus appelé effet autocatalytique. Et on a fini avec des Européens technologiquement avancés qui écrasaient le reste du monde dès la fin du Moyen-âge (sauf l'Asie, qui fut considérée comme écrasée vers les Lumières).
Mais alors, pourquoi certaines sociétés ont domestiqué leurs végétaux et animaux, mais pas d'autres ? Le souci est que toutes les plantes ne peuvent pas être domestiquées. Même avec la technologie de pointe, les chercheurs n'avaient pas réussi à domestiquer la moindre espèce hors de celles qui l'étaient déjà ! Et où se trouvait la plus grande concentration d'espèces domesticables ? Dans l'actuel Moyen-Orient.
Quant aux animaux, ils étaient nécessaires non pas seulement pour leur viande, mais aussi pour leur assistance (transport, chasse, agriculture, etc.) Cela dit, pour être domestiqués, ils doivent obéir aux critères suivants : régime alimentaire (herbivore), rythme de croissance (rapide), reproduction (rapide et facile), férocité (basse), nervosité (basse), structure sociale (hiérarchisée et non territoriale). L'Afrique et l'Europe n'avaient quasiment aucun candidat viable. Quant au Nouveau Monde (Océanie et Amériques), le problème était que la faune n'y avait pas évolué en compagnie de sapiens ou leurs voisins, et donc ne savait pas les craindre. C'est ainsi que la quasi-totalité des grands mammifères a été chassée jusqu'à l'extinction. Par contre, un lieu sur Terre avait le meilleur des deux mondes : le Moyen-Orient encore, qui possédait à lui seul la moitié de tous les grands mammifères domesticables. Ils avaient donc à la fois les espèces de plante et d'animaux nécessaires à la production. D'où l'appellation de Croissant fertile pour désigner cette bande de terres. Et vous savez maintenant pourquoi la Mésopotamie est le berceau de la civilisation !

Mais alors, si on peut comprendre le sous-développement du Nouveau Monde, quid de l'Afrique ? Les Européens avaient bien moins de ressources que les Africains et pourtant, ils ont juste importé la production et la technologie du Croissant fertile et de la Chine (l'autre « superpuissance » antique). Pourquoi donc cette diffusion de la technologie s'est arrêtée au Maghreb ? Eh bien, la réponse risque de vous étonner : la géographie.
L'Eurasie a comme caractéristique d'être étendue de manière horizontale. L'Afrique et les Amériques par contre, sont étendues de manière verticale (je vous imagine déjà vous demander « et ? ») La conséquence est que le climat et les durées de jour varient relativement peu en Eurasie. Ce qui fait que les plantes cultivées à un endroit peuvent être cultivées facilement à un autre dont la latitude est peu éloignée (conditions environnementales quasiment similaires). Par contre, lorsque la latitude change énormément, on se retrouve avec des variations de températures, de précipitations et d'exposition aux UV pour lesquelles les plantes du Croissant fertile ne sont pas forcément adaptées. Cette différence en apparence anodine s'est transformée in fine en écart technologique considérable. Les royaumes et empires ont fini par émerger en Afrique noire, bien sûr, mais ils l'ont fait très tardivement comparé à l'Eurasie (le commerce avec les Européens venus des mers n'y étant pas étranger non plus), et l'invention de la quinine a fait tomber leur dernière défense contre les invasions d'outre-mer (le paludisme).
En parlant de maladies, venons-en à la dernière raison de la domination des Eurasiens : les épidémies. En effet, l'élevage a entrainé l'émergence de zoonoses, ces maladies transmises des animaux aux humains via la mutation de bactéries et de virus. Cela a entrainé de nombreux décès à une époque où les systèmes immunitaires humains n'avaient rien connu de tel. La toute première épidémie était toujours extrêmement meurtrière, comme la peste bubonique qui a tué le tiers des Européens. Mais les suivantes étaient bien moins sévères, car la résistance développée se transmettait à la descendance. Alors, lorsque les Européens ont débarqué dans le Nouveau Monde, leurs germes auxquels ils étaient résistants, ont rencontré des populations qui ne les avaient jamais connus. Et 95% des Américains (nord et sud) ont été exterminés par les germes seulement ! Ce qui a entrainé une invasion enfantine de ces terres, puis le développement de la traite transatlantique pour avoir la main-d'œuvre nécessaire…

Bref, la thèse de Diamond est plus élaborée que mon résumé. Mais elle est incroyablement logique. Dans son épilogue, il en profite pour expliquer pourquoi les Européens ont fini par surpasser les Arabes et Persans : l'écosystème de ces derniers était plus fragile, et la surexploitation des ressources a entrainé la désertification que nous connaissons aujourd'hui. Par conséquent : effondrement de la population. Et pourtant, jusqu'au XVIe siècle, le transfert net de technologies se faisait de l'Asie vers l'Europe. Donc la seule raison pour laquelle c'est les Européens et non les Arabes qui nous dominent, c'est la robustesse des écosystèmes européens.
Oh, et Diamond a aussi dédié un chapitre à montrer comment les Bantous ont envahi l'Afrique subsaharienne et rendu l'Afrique noire. De nombreux pygmées et Khoisan ont ainsi été exterminés par les Noirs...
J'ai, bien sûr, background check le livre. Et jusqu'à présent, les critiques que j'aie lues étaient toutes plus ridicules les unes que les autres… Livre eurocentriste, alors que l'auteur a montré son opposition à cette vision dès l'introduction ? Que les lecteurs vont confondre Eurasie (qui inclut le Maghreb) et Europe, alors qu'on parle constamment de Croissant fertile ? Qu'il ne considère que le déterminisme géographique alors que Diamond fait la part belle aux idiosyncrasies dans son épilogue (le cas de la Chine) ? :doute6

Quant à moi, je trouve le livre plus-que-parfait comme Système 1 Système 2. Je n'ai jamais autant appris en lisant un livre (comme avec Kahneman) et il répond à une question qui me taraude depuis des décennies.
Malheureusement, il pèche par l'absence de citations de sources (même si, on le sait, il s'agit de ses propres travaux). Donc je lui enlève un point du plus-que-parfait.
Note : 20/20

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star


trotter - posté le 09/03/2024 à 10:28:03 (10633 messages postés)

❤ 1

Merci pour le résumé. Il a une grosse page sur Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/De_l%27in%C3%A9galit%C3%A9_parmi_les_soci%C3%A9t%C3%A9s

========

Expiration, Ted Chiang
Des nouvelles plus ou moins courte souvent en rapport avec la parentalité (si j'élevais des IA, si je créait une nounou robot, si je voyais les souvenirs de ma fille etc). Souvent elles ne vont nulle part et se terminent brutalement. Deux ou trois très biens (forme de vie extraterrestre/robotique avec l'air), les autres "OK".


Océanique – Greg Egan
Des nouvelles incompréhensibles pour moi car trop de jargon scientifique. Par exemple, la première c'est un match de football quantique, exemple :

Citation:

Le territoire spectral de chaque participant se croisait avec celui d’un autre et il fallait faire passer de l’amplitude de joueur en joueur tout en essayant de la gérer à l’intérieur de son propre champ. Deux-dix – une harmonique avec deux sommets dans le sens de la largeur du terrain et dix dans la longueur, avec un cycle de 1 160 millihertz. Elle se remplissait alors que Chusok y poussait de l’amplitude indésirable venant de divers modes de niveau énergétique plus faible. C’était à Jamil de la vider, en replaçant l’amplitude là où elle serait utile. Un mode avec un nombre pair de sommets dans chaque sens n’était pas favorable pour marquer un but car il avait un nœud (un point zéro entre les sommets) en plein centre de chaque cible.



Euh, euh, ok :doute5
J'imagine que si on est calé on doit bien apprécier.

Isolation, Greg Egan
Un roman dans un proche futur, super mais un peu facile (le héros qui se fait assomer plusieurs fois par les méchants et se réveille sans être tué) et brouillon. De bonnes idées comme ces assistants qu'on s'installent dans la tête et le pouvoir quantique.

Eversion, Alastair Reynolds
De la science fiction avec un petit goût de Lovecraft, pas mal mais pas ouf ouf.

A Guide to the Good Life, W. B. Irvine
Résumé du soïcisme que le gars réinterprète un peu (trop) à sa sauce et raconte sa vie, son expérience personnelle à le mettre en application. Beaucoup d'extraits d'auteurs antiques, ça c'est bien. Introduction assez simple au stoïcisme.


Sylvanor - posté le 09/03/2024 à 15:20:43 (24693 messages postés) - webmaster

❤ 0

Le gars chiant qui rigole jamais (il paraît)

Ah tiens tu lis du Greg Egan.

J'avais lu son recueil Axiomatique et beaucoup beaucoup aimé. C'est beaucoup plus accessible que le passage que tu as mis. J'avais découvert grâce à Monsieur Phi qui avait fait une lecture à voix haute de deux de ses nouvelles. Il y a quelques idées assez folles.

J'ai une cousine qui est traductrice et qui a traduit du Alastair Reynolds c'est rigolo que tu en aies lu. C'est peut-être elle qui a traduit le tien?

Les croissants croâssent en croix, s'ancrent ou à cent croîssent sans crocs à sang. Crois! Sens! ౡ


trotter - posté le 09/03/2024 à 15:37:55 (10633 messages postés)

❤ 0

A moins que ta cousine s'appelle Pierre-Paul Durastanti je ne pense pas. Mais vers le milieu du livre j'ai switché en English anyway.


sriden - posté le 30/04/2024 à 22:57:53 (16612 messages postés)

❤ 1

Topic jeu vidéo, ou topic lecture ? Mon coeur de lorkhan balance.


J'ai lu tous les mini-bouquins présents dans le jeu Morrowind original (2002), c'est selon certains plus de 300 en comptant toutes les parties, 200 selon la police si on cumule les parties ensemble : englobant les fictions, les présentations historiques ou théologiques etc, mais sans compter les notes et autres pages de journaux intimes de certains NPC.
(j'ai juste pas relu les biographies de Barenziah qui étaient déjà dans Daggerfall)

C'est fou tout le travail et la créativité qu'ils y ont mis, sachant que beaucoup de ces bouquins ont été créés dans le seul but originel d'apporter des points de skills au joueur, donc on va avoir une fiction sur deux archers par ci, une pièce en 1 acte centrée sur une armure là, un conte sur des aventuriers qui tentent de s'infiltrer discrètement quelque part etc.

Mais à chaque fois ça donne lieu à des écrits très chiadés, souvent avec pas mal d'humour (généralement noir) ou de malice, beaucoup de causticité ou parfois, à l'inverse, de passions déchaînées (Poison song) ou de sentiments d'aventure bien immersifs (A dance in Fire).
Il y a souvent un petit twist (twistounet) bien sympa à la fin des fictions. J'ai fini avec la nouvelle "Palla" et lol, je sais pas si c'est biaisé par le fait que ce soit le dernier bouquin lu donc encore tout frais dans ma tête, mais haha génialz. Kiss me fatboy!!§


image

"N'aime pas lire !!§ Je suis là pour jouer, pas pour lire des bouquins rhaaah !!" - un Nord qui par ailleurs déteste aussi les films sous-titrés.

Ah oui les premiers Elder Scrolls sont pas pour toute la famille, souvent aussi




On peut trouver des textes qui sont volontairement (et plus ou moins discrètement) constitués comme des œuvres de propagande, présentant les choses sous un certain faux jour. Et il est intéressant de voir comment les développeurs jouent avec les techniques d'influence et de choix des mots exprès pour que les lecteurs les plus malicieux y détectent ce qui est suspicieux et manipulatoire. Très beau boulot là-dessus.
Au centre de cette tendance s'impose évidemment le massif monument des Leçons de Vivec (36 chapitres), qui, outre ses passages mystiques écrits sous coke à en faire pâlir un Stephen King à ses grandes heures, m'ont définitivement convaincu de la malignité profonde de ce ""Tribunal"" en carton-pâte.
Entre ses erreurs chronologiques volontaires, ses rabaissements systématiques et peu subtils de tous les autres clans qu'ils ne portent pas dans leur coeur (bon, pour les Nords ils ont raison c'est des cons image), le fait d'accuser leurs ennemis des vices dont ils sont avant tout eux-mêmes coupables au centuple en profitant d'être de ceux dont la voix porte le plus (typical), sous couvert d'un accent mis sur l'importance de la Vérité pour bien finir de tirer sur la peau de l'ambulance... c'est du grand foutage de gueule darmaninesque (en mieux fait quand même) et du grand art. Je pense que le but des développeurs en écrivant ces lignes était justement de mettre en exergue ces procédés de propagande pour faire douter progressivement le joueur, le pousser à lire entre les lignes et déceler les travers délaissés par le Temple dans ces écrits.


- https://en.uesp.net/wiki/Morrowind:Books
- Version plus immersive mais je sais pas s'il y a tout, j'ai l'impression qu'il n'y a pas les livres avec des illustrations : https://mwbooks.alexmeub.com/



Et même dans ces sermons à la gloire de Vivec qui a tout fait et tout inventé, il le présente quand même clairement comme un énorme trou du cul (enfin, à moitié, cf. sa dualité toussa). C'est dire à quel point en vrai c'est encore plusse un énorme trou du cul !
Bref, fuck Vivec ! Team Dagoth-Ur* ! Lui au moins c'était un type bien ! :cotcot

Spoiler (cliquez pour afficher)


Comment ça, maintenant Dagoth veut infliger la maladie du Corprus à tout le monde ? Bah oui mais attends, c'est une maladie où ton corps peut séparer la chair et donner de nouvelles formes de vie comme Divayth Fyr, c'trop bien ! C'est quasiment l'ultime don divin ! Bon d'accord, il faut aimer être difforme et perdre trois dents à chaque pas, m'enfin il faut ce qu'il faut. =>[]


Mais je m'emporte. Bref, ces bouquins donnent au lore une solidité indéniable et une profondeur abyssale ; emplis d'humour, d'émotions et de bonnes idées.
Le CHIM y est déjà mentionné à quelques endroits. À travers les indices j'ai essayé de voir à quel point le concept de la créature qui rêve était explicite dans l'esprit des développeurs en créant Morrowind, mais hormis une ou deux phrases qui peuvent un peu faire tiquer dans ce sens, rien de probant j'ai l'impression... Il faudrait que je relise *se retape tous les bouquins - euh non*
Et pour finir dans le léger, oui le Muatra de Vivec fait clairement référence (ou clairement un parallèle) avec son organe génital, il y a un certain chapitre des Leçons qui ne laisse pas de doute au vu du choix des mots. Il faut qu'ils arrêtent le gingembre en plus de la coke ça leur réussit pas.

Par ailleurs, les bouquins et même le reste du lore du jeu laissent peu de doute sur leur avis peu... enchanteur concernant les Nords, Barbarians et autres skynoobs warriors qui vont juste secouer leur épée pendant deux-cent heures, c'est souvent assez hilarant :lol (le jeu s'appelle Elder Scrolls, donc bon oui spoiler c'est surtout dans les spells que tu vas trouver une infinité de possibilités et t'éclater dans le jeu).



*Et Team cèpe aussi. Parce que Tiber cèp- bon ok je sors.
 

Escapade | La 7e porte | Vader Ou La Fin des Haricots | Ketsuro | Polaris 03 | Blog ciné/jv | Mes albums de zyk : Diaphanous Horizons & Retranchements


Nemau - posté le 30/04/2024 à 23:20:44 (52701 messages postés) - honor -

❤ 0

The Inconstant Gardener

Han, coolz. Je suis en train de me faire Skyrim en ce moment (mon premier TES, même si je connais un peu Morrowind via Doude). Je m'amuse à collectionner tous les livres mais je n'en lis quasiment aucun. :F

Citation:

j'ai juste pas relu les biographies de Barenziah

Les fameux, je crois que ce sont les livres les plus présents dans Skyrim. ^^

Citation:

ils l'accusent d'avoir expérimenté avec le Coeur de Lorkhan

C'est pas les Dwemers qui ont expérimenté avec ce cœur ?

Citation:

(le jeu s'appelle Elder Scrolls, donc bon oui spoiler c'est surtout dans les spells que tu vas trouver une infinité de possibilités et t'éclater dans le jeu)

Beuh, je joue une nordique sans utiliser aucune magie et je m'amuse très bien. :lol

Ce serait cool si Bethesda sortait une version physique d'un recueil regroupant tous les livres de tous les jeux et extensions TES officiels.

Il y a quelques jours quelqu'un sur le discord (je sais plus qui) a posté cette vidéo récente et très cool.

Quel RPG Maker choisir ?Ocarina of Time PCPolaris 03 • Le matérialisme c'est quand tu as du matériel.


sriden - posté le 01/05/2024 à 00:56:35 (16612 messages postés)

❤ 1

Ah bon, ils cassent encore les couilles avec Barenziah jusque dans Skyrim ?  XD Purée mais lâche-nous la reine Babar, elle est nulle ta vie en plus =>[]


Pour Skyrim je sais pas, mais sur Morrowind, jouer un guerrier qui fait que de taper avec son épée, oui c'est se priver d'une énorme partie du fun du jeu et je parlerais même d'auto-sabotage à ce point-là. :vieux En tant que mage, dès la moitié du jeu tu peux voler partout avec Lévitation en one-shotant n'importe quel ennemi à coup de boule de feu, je dis ça je dis rien. :lei

C'est même préférable d'augmenter progressivement la difficulté parce qu'autant au début, tu rates sans arrêt tes coups (ce qui peut en dissuader plus d'un) que tu sois un guerrier ou un mage, autant passé la moitié du jeu on arrive vite à être un peu trop surpuissant.
Mais tu peux créer tes propres sorts, personnaliser tes enchantements sur n'importe quel objet ou créer tes propres potions customisées avec l'alchimie. C'est fou de passer à côté de tout ça et juste passer tout le jeu à bourriner la souris pour donner des coups de marteau. :fou3


Citation:

C'est pas les Dwemers qui ont expérimenté avec ce cœur ?


Spoiler (cliquez pour afficher)


Mais il faut bien lire et recroiser les bouquins pour décrypter tout ça, c'est pas vraiment dans les dialogues principaux du jeu. :D
Si tu suis seulement les dialogues principaux, tu as vite fait d'avoir l'impression d'être dans ton bon droit de prendre fait et cause pour Vivec et d'aller savater Dagoth Ur.


La vidéo couvre pas Redguard apparemment, c'est un choix qui se comprend (il faut bien limiter ce qu'on appelle "début" lol), mais Redguard est un jeu assez cool je trouve... On retrouve la rigidité des personnages caractéristique des jeux 3D de l'époque certes, mais il installe beaucoup d'éléments de lore importants qu'on retrouve dans les Elder Scrolls suivants. Et c'est une aventure assez fun. Flash flash flaaaash !
 

Escapade | La 7e porte | Vader Ou La Fin des Haricots | Ketsuro | Polaris 03 | Blog ciné/jv | Mes albums de zyk : Diaphanous Horizons & Retranchements


Doude - posté le 01/05/2024 à 12:26:09 (3274 messages postés)

❤ 1

In HDO I trust

Citation:

Mais tu peux créer tes propres sorts, personnaliser tes enchantements sur n'importe quel objet ou créer tes propres potions customisées avec l'alchimie



Le mieux c'est de boire une potion d'intelligence super fat avant de faire de l'alchimie. Là tu obtiens des trucs complètement wtf (potion de lévitation qui t'envoies faire coucou à l'ISS). J'adore ce côté débridé qu'on trouvait dans les vieux jeux (c'était pas comme maintenant, tout est bridé, assagi [voix chevrotante])

Dans Skyrim j'avais développé les compétences de magie mais c'était bien moins cool que dans Morrowind, enfin autant que je m'en souvienne.

L'utilitarisme c'est quand tu es utile.


Nemau - posté le 01/05/2024 à 15:26:32 (52701 messages postés) - honor -

❤ 0

The Inconstant Gardener

Citation:

La vidéo couvre pas Redguard apparemment


À la fin il explique qu'il en parlera dans le deuxième épisode, avec Morrowind.

Quel RPG Maker choisir ?Ocarina of Time PCPolaris 03 • Le matérialisme c'est quand tu as du matériel.


sriden - posté le 01/05/2024 à 19:32:33 (16612 messages postés)

❤ 1

Oki. Oui les super potions lol, avec la stat d'intelligence qui grimpe à 500 c'est juste nimp  XD
Bref, vivement le crossover entre Morrowind et Kujira. Ça s'appelera Morrora =>[]
 

Escapade | La 7e porte | Vader Ou La Fin des Haricots | Ketsuro | Polaris 03 | Blog ciné/jv | Mes albums de zyk : Diaphanous Horizons & Retranchements


Nethal - posté le 08/06/2024 à 10:23:20 (76 messages postés) -

❤ 0

Local Hyena

Cette année à été très chargée pour moi, et je n'ai quasiment pas lu. Vraiment, si on ne compte pas les livres que j'ai lu pour le lycée, je n'ai lu qu'un seul roman :

image
The Asylum for Wayward Victorian Girls par Emilie Autumn.
Emilie Autumn est une artiste musicale, et honnêtement l'une de mes artistes préférées. Sa musique est très originale et étrange. Pensez Tim Burton mais tous les monstres sont humains.
Le livre raconte deux histoires en parallèle : celle d'Emilie, qui se passe dans le présent, et celle d'Emily, qui se passe pendant l'époque victorienne. Les deux histoires racontent la vie de ces jeunes femmes dans un asile. Le livre est assez malsain et violent, mais je l'ai énormément apprécié. J'ai beaucoup aimé comment les deux histoires s'entremêlent, il y a des fois où on ne sait plus quelle partie on lit.
Comme précisé ci-dessus, Emilie Autumn est une artiste musicale. Ce livre est la clef de son univers : mi fiction mi autobiographique, après l'avoir lu toutes ses chansons avaient plus de sens. D'ailleurs, l'album "Fight Like à Girl" raconte différentes scènes du livre.
En ce moment, Emilie travaille sur l'adaptation en comédie musicale de son roman. Les chansons, toutes chantées par elle-même, sont disponibles à l'écoute.

"Saute d'abord, réfléchis après" –Issun (Okami)


Ddken - posté le 09/07/2024 à 22:09:59 (12256 messages postés)

❤ 1

Fieffé lecteur

image
En vérité, je ne sais plus exactement comment j'ai découvert ce livre, à part que c'était dans un espace Quora dédié à l'histoire ou à l'histoire de la guerre. J'ai entendu que ça parlait d'homicide et de guerre, ainsi que les conséquences. C'est un thème qui m'intéresse énormément par rapport à mes propres productions littéraires du passé, alors je me suis dit : « pourquoi pas entamer un livre dédié ? »
Comme son nom l’indique, il s’agit d’un livre dédié à l'homicide et à ses conditions. Il est basé sur le fait que l'homicide n'est pas naturel pour les humains, qui y sont très résistants. Dans les conflits modernes comme anciens, ils ont toujours privilégié l'intimidation au combat. Ce que nous pensons du déroulement des guerres est totalement fantasmé. Le général S. L. A. Marshall a ainsi découvert que seuls 15-20% des soldats seulement tiraient avec leurs armes lors de la seconde guerre mondiale. Rien que cet état de fait transfigure les batailles, les rendant différentes de ce qu'on voit dans les films…
Il s'avère qu'il y a en fait une résistance naturelle contre l'homicide chez les humains. Et cette résistance est telle que les victimes de la guerre parmi les soldats étaient très significativement plus mentales que des morts ! On parle de 1 304 000 de soldats américains durant la seconde guerre mondiale, un tiers des forces israéliennes et égyptiennes lors de la guerre du Kippour, et deux fois plus de « victimes mentales » que de pertes humaines lors de l'incursion israélienne au Liban. L'auteur dédie d'ailleurs un chapitre aux affections mentales qui touchent les soldats, ainsi que les moyens d'y remédier.

Le livre met à mal deux doctrines de la guerre. La première est celle des bombardements pour détruire le moral. Well, depuis Lyons (1979) et Wilson (2008), je sais que c'est entièrement faux. En fait, le sentiment de deuil partagé par toute une population réduit drastiquement les effets psychologiques des bombardements, tandis que du côté des bombardiers, ils ne voient pas les civils qu'ils tuent, donc ils peuvent nier mentalement leurs actions. Ainsi, les pilotes constituaient 1% des tireurs mais 40% des tueurs de la seconde guerre mondiale.
Toute une section est ainsi dédiée à un fait : plus le soldat est physiquement et mentalement proche de ses potentielles victimes, plus c'est difficile de tuer. Les homicides d'ennemis à courte distance provoquent ainsi souvent une explosion de chagrin, voire une crise de vomissements aigus chez les soldats pour leur première fois. Tandis que les pilotes bombardiers gardent presque toute leur tête.
Le deuxième mythe, c'est celui selon lequel c'est la peur constante de mourir qui choque autant les soldats (ou les humains dans les zones de guerre). La réalité est que c'est d'abord le fait de tuer quelqu'un de sa propre espèce, c'est ensuite la peur de décevoir ses frères d'arme. Grossman souligne d'ailleurs que le lien entre frères d'arme est si fort que seul le lien avec ses enfants est plus puissant. Au final, le soldat ne gagne jamais : s'il tue, il s'en voudra d'avoir ôté une vie. S'il ne tue pas, il s'en voudra d'avoir laissé tomber ses camarades.

Par ailleurs, suite aux études de Marshall, les armées américaines ont pris note et ont développé des programmes d'entrainement se servant du conditionnement pavlovien, avec feedback et tout. Le résultat a été un passage de 15-20% de tirs à 55% en Corée et à 95% au Vietnam. C'est ainsi une gigantesque différence entre les milices peu entraînées et les soldats : ces derniers sont capables de tuer avant même d'y penser, ce qui se manifeste par un écrasement indécent des milices ou armées à la traine par les armées modernes.
Cependant, quid des conséquences mentales sur les vétérans ? Dans le passé, tuer l'ennemi était considéré comme une bonne chose, donc au-delà de la résistance naturelle à l'homicide, il n'y avait pas beaucoup de conséquences. Par contre, dans nos sociétés modernes où on nous inculque dès le bas-âge que tuer est le tabou ultime, les conséquences sont terribles, et nécessitent tout un protocole : retour lent au bercail pour se remettre mentalement, festivités, honneur aux soldats tombés au combat, parades au pays, décorations. Tous ces éléments doivent servir à dire au soldat : « tu n'as rien fait de mal. C'est tes supérieurs qui t'ont envoyé. Et nous sommes contents de ta mission ». Si ça ne se fait pas, comme chez les vétérans du Vietnam (qui étaient des pestiférés) ? Alors comme ces derniers (plus d'un million de victimes d'un syndrome post-traumatique), on se retrouve avec toute une génération brisée, le crime, les familles monoparentales, les SDF, etc.

Que dire… Après avoir fini cet ouvrage, je suis allé le background-check. Et là, j'ai découvert qu'il est tellement légendaire, que c'est une lecture obligatoire pour toutes les recrues du FBI !
Alors, vraiment, j'avais rarement autant appris en lisant un livre. Et croyez-moi, je n'ai même pas donné la moitié de son contenu ! Vraiment l'une des meilleures lectures de ma carrière de lecteur.
Au rayon des points faibles… Il en a deux :
- Certains passages étaient inutilement longs, l'auteur y détaillant quasiment toute la littérature qu'il pouvait trouver sur le sujet. Il l'a fait plus d'une fois au début du livre. Heureusement, cette façon de faire a disparu au fur et à mesure ;
- Il a cité Stanley Milgram… Quoique des études sur l'autorité s'en soient rapprochées.
Overall, ce livre est presque parfait. Note : 19/20

Apprenti polymathe - Fan de géopolitique et de Trotter - Calcul mental - Je suis une star


Nemau - posté le 10/07/2024 à 15:00:51 (52701 messages postés) - honor -

❤ 0

The Inconstant Gardener

Là je suis obligé de poster ça :D : https://youtu.be/eX9EupgU1SE?t=362

Quel RPG Maker choisir ?Ocarina of Time PCPolaris 03 • Le matérialisme c'est quand tu as du matériel.

Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

Index du forum > Culture générale > Lectures

repondre up

Suite à de nombreux abus, le post en invités a été désactivé. Veuillez vous inscrire si vous souhaitez participer à la conversation.

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe - Mentions légales

Plan du site

Communauté: Accueil | Forum | Chat | Commentaires | News | Flash-news | Screen de la semaine | Sorties | Tests | Gaming-Live | Interviews | Galerie | OST | Blogs | Recherche
Apprendre: Visite guidée | RPG Maker 95 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker MV | Tutoriels | Guides | Making-of
Télécharger: Programmes | Scripts/Plugins | Ressources graphiques / sonores | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
Jeux: Au hasard | Notre sélection | Sélection des membres | Tous les jeux | Jeux complets | Le cimetière | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Proposer
Ressources RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
Ressources RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
Ressources RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
Ressources RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis
Archives: Palmarès | L'Annuaire | Livre d'or | Le Wiki | Divers