Day.png);">
Apprendre


Vous êtes
nouveau sur
Oniromancie?

Visite guidée
du site


Découvrir
RPG Maker

RM 95
RM 2000/2003
RM XP
RM VX/VX Ace
RM MV/MZ

Apprendre
RPG Maker

Tutoriels
Guides
Making-of

Dans le
Forum

Section Entraide

Packs de ressources: Monstres des RTP / Jeux: Projet-Z / Packs de ressources: Tilesets médiévaux (...) / News: Et le grand gagnant est... (...) / Scripts: Texte ondulant et texte (...) / Chat

Bienvenue
visiteur !




publicité RPG Maker!

Statistiques

Liste des
membres


Contact

Mentions légales

48 connectés actuellement

26592324 visiteurs
depuis l'ouverture

1222 visiteurs
aujourd'hui



Barre de séparation

Partenaires

Indiexpo

Akademiya RPG Maker

Hellsoft

Planète Glutko

Le Studio du Chat Vert

Guelnika & E-magination

Lumen

RPG Maker - La Communauté

Tous nos partenaires

Devenir
partenaire



Liste des messages insérés dans des blogs

Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39


Nemau - posté le 07/11/2020 à 04:52:18 (49628 messages postés) - admin -

❤ 1

To be polaire

Un condamné à mort s'est échappé (Robert Bresson, 1956) : Un résistant français est arrêté par les Allemands et emprisonné. Se sachant condamné à mort il prépare son évasion.

image

Il s'agit de l'adaptation de l'autobiographie d'André Devigny. Au début du film un texte nous informe que la mise en scène est volontairement dépouillée, pour rendre le film le plus fidèle possible à la réalité. Je déplore ce choix car ça rend le film ennuyeux. Les acteurs ne jouent pas, ils récitent leur texte avec des voix monotones. Quant à la préparation de l'évasion et à sa mise en pratique ce n'est pas très intéressant non plus.



Top secret ! (ZAZ, 1984) : Une star du rock américain est envoyée représenter son pays en RDA à l'occasion d'un festival culturel, qui s'avère être une diversion du gouvernement ouest-allemand dans le but de masquer une grosse opération contre l'OTAN.

image

Il s'agit d'un des films du trio ZAZ, composé de David et Jerry Zucker et de Jim Abrahams. On leur doit entre autres la série des Y a-t-il (débutée avec Y a-t-il un pilote dans l'avion ?) et les deux Hot Shots!. Top Secret! est donc un film parodique, dans le style humoristique propre au trio. Je ne sais pas si ce style fonctionne avec tout le monde mais pour ma part j'ai beaucoup aimé, sans surprise puisque j'avais apprécié les deux Hot Shots!. Je recommande.



Le Bon, la Brute et le Cinglé (Kim Jee-woon, 2008) : Dans la Mandchourie des années 30, trois hommes se disputent la possession d'une carte menant vers un mystérieux trésor.

image image

image image

Ce film est un hommage aux westerns spaghettis de Sergio Leone. Le film comporte peu de temps calmes, il y a un peu trop d'action, au point qu'on s'en lasse un peu (il y a des longueurs durant les phases d'action). Malgré tout, ce film est assez sympa. La mise en scène est dynamique (comme le montrent les screens ci-dessus) et relativement créative. Avec en prime un petit twist final qui fonctionne pas mal. Je l'ignorais en le regardant, mais il s'agit du film le plus cher de l'histoire du cinéma sud-coréen.



Proposez vos news !TrombinoscopePolaris 03Planète Glutko • Doom Doom Doom Doom! I want you in my tomb!

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


harusame17 - posté le 29/10/2020 à 22:46:50 (730 messages postés) -

❤ 4

Ludum Dare 47 : Stuck in a loop
Hello :)
On s'est réuni virtuellement avec 3 autres personnes de la communauté E-magination (la dernière communauté making aussi ancienne qu'Oniro :) ) pour participer le temps d'un week-end au Ludum Dare 47 (game jam) puis quelques heures de plus pour améliorer un peu le jeu et participer au concours d'automne d'E-m. (Concurrent du jeu de Ccd-tof)

image

Vous incarnez un mage du temps puissant mais novice et sans un contrôle complet de ses pouvoirs : être touché ne vous tuera pas, mais cela vous ramènera dans le temps.
Collectez des pièces, achetez de l'équipement et battez le diable Drax Voder et ses serviteurs pour ramener la paix sur ces terres déchues.

image

image

C'est un jeu d'action d'une quinzaine de minutes (plus ou moins selon votre niveau) où la mort est impossible mais ou chaque coup encaissé vous ramène un peu en arrière. 3 armes sont disponibles et quelques améliorations vous permettrons de battre le boss et ses patterns assez vicieux :)
On a profiter de ce concours pour tester la création d'un jeu mixant la 2D et la 3D (un peu comme Octopath Traveler).

Déplacements: WASD / ↑←↓→
Attaque: X / K
Interactions : V / M
Dash (après achat) : C / L

Manette XBOX :
Déplacements: ↑←↓→
Attaque: X
Interactions :B
Dash (après achat) : A


LIEN DU JEU (Windows uniquement) : https://vuesubjective.org/NGLAaA.zip

Jeu fais avec Unity par Garywiss, Dragongaze13, Arista et harusame.

Le jeu participe au concours Ludum Dare 47 qui avait pour thème "stuck in a loop" (avec quelques éléments en moins par rapport à cette version).
Lien de la page : https://ldjam.com/events/ludum-dare/47/never-gonna-lose-again

« Close the World, Open the nExt »

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Roi of the Suisse - posté le 23/10/2020 à 19:37:31 (27883 messages postés) - admin -

❤ 0

Alerte neige !

Doki Doki Litterature Club

image

C'est un Visual Novel à la mode, à tel point qu'y ont joué même des gens qui ne s'intéressent généralement pas aux Visual Novels.
Je suppose même que des Youtubeurs à la mode ont dû le streamer.

Si vous comptez jouer à ce jeu, ne lisez pas mon retour, car je risque de spoiler un peu.
Je ne pense pas énormément spoiler en disant ça, étant donné que le jeu commence par un disclaimer comme quoi il serait choquant pour les personnes sensibles, mais c'est un jeu qui se présente à la base comme un Visual Novel de romance en lycée ultra classique et gnangnan, et se termine en jeu d'horreur méta.

Il est gratuit, mais vous pouvez faire un don aux créateurs sur leur site.
Il est très court. Ça se finit bien en 2 soirées.


Originalité

Il y a des trouvailles sympa :
- le gameplay central de branchement scénaristique est basé sur un mini-jeu de composition de "poème" par choix de mots susceptibles de plaire à tel ou tel personnage. Ça change des habituels simples menus de choix. Très belle trouvaille, je salue l'invention. C'est difficile d'inventer un bon gameplay de branchement scénaristique. Il y a par-ci par-là quelques tentatives ratées, mais surtout une immense majorité qui se contentent du classique choix textuel... et pourquoi pas. Le gameplay doit sous-tendre le propos, sinon il est vain, il n'est pas artistique, il est en dehors de l’œuvre, comme une étiquette collée sur un fruit. Autant ne pas avoir de gameplay dans la plupart des cas.
- je ne suis pas fan des brisures de 4e mur en général, mais il y a des choses sympas malgré tout

Spoiler (cliquez pour afficher)

Ça peut rappeler un peu Undertale sur ces point là.


Structure

Vu qu'il a une structure très inhabituelle, on ne peut pas vraiment juger l'arbre scénaristique. Il me semble que quels que soient les choix qu'on fait, les évènements du jeu sont grosso modo les mêmes, juste quelques lignes de dialogues qui vont être modifiées. En fait à bien y réfléchir, on peut donc le classer parmi les Visual Novels linéaires ou quasi-linéaires.
Ou plus exactement, il y a deux structures : la structure du jeu qu'il prétend être dans un premier temps (une branche par personnage), et la structure réelle résultant de l'effondrement du jeu (linéaire).

image

Conclusion

C'est une expérience sympa, intéressante, plutôt mémorable. Je pense que Doki Doki Literature Club sera une borne kilométrique dans l'histoire du genre. Il montre l'état de l'art à un instant t. Il va probablement entrainer derrière lui une petite mode des Visual Novels comme une queue de comète, coïncidant de surcroît avec une ère de démocratisation du Visual Novel qui est celle de la parution récente d'outils de création comme RenPy et Visual Novel Maker.
RenPy est encore en plein développement cela-dit, ça n'est pas encore un produit fini, il manque des fonctionnalités importantes. Les développeurs s'y attèlent.

Bref, je recommande, c'est sympatoche, surtout pour les gens peu familiers avec le format VN, c'est accessible.

Cela dit, j'ai du mal à le considérer comme un grand classique. Il n'est pas classique justement. C'est un jeu à "truc". Et un jeu à truc est vite consommé. C'est un one-trick-pony. C'est marrant une fois, mais on ne revient pas dessus. Il n'a pas cette profondeur dans laquelle on peut creuser indéfiniment. Une grande oeuvre outrepasse ce qu'un cerveau humain peut contenir comme quantité d'informations.
D'autant plus que c'est un jeu méta, qui ne se prend pas au sérieux. Je suis convaincu que les fictions qui suscitent la fascination sont des oeuvres très premier degré, dans lequelles à la fois l'auteur et les lecteurs sont sincèrement impliqués.



Es-tu une star ? | Kujira no Hara | Polaris 03 | Planète Glutko

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


trotter - posté le 20/10/2020 à 22:59:38 (9851 messages postés)

❤ 2

Bon je révise mon jugement sur Genshin Impact une fois dépassé le tuto et l'impression de mmorpg fade.
Pour l'instant j'ai genre 5h (?), pas encore débloqué le multi.

-mouvements sympa : planer, escalader n'importe quoi, nager, dash... j'aurais aimé un peu plus d'endurance.

-ennemis variés : blobs, gobelins (avec bouclier/arc), gobelins shaman, ogres, trucs élémentaires, ennemis mécaniques de divers types, géants, bandits... et des variantes, par exemple blob de feu/glace/électricité...

-les bastons sont bien dynamiques avec des ennemis qui cherchent à nous écraser ou des projectile qu'il faut esquiver et faut switcher entre 4 persos pour jouer aux faiblesses élémentaires façon pokemon (et des combinaisons entre les éléments !). Un tir à la tête ou dans le corps n'a pas le même impact. Les impacts sont bien rendus d'ailleurs, quelle jouissance d'envoyer voler un sorcier en dispersant le bouclier de feu qu'il était en train d'invoquer.
image

-les persos se jouent assez différemment : dégâts à distance/dégâts de groupe/vitesse de l'attaque/distraction etc. 4-5 attaques par perso (coup fort/coup faible/magie forte/magie faible), pas de multiples techniques/magies comme un RPG.

-sentiment d'exploration excellent avec une carte qui parait immense et plein de trucs utiles planqués partout, des animaux à suivre, des trucs à activer.

-effets sur l'environnement par exemple on peut tirer une flèche enflammée puis utiliser notre pouvoir du vent pour propager le feu (et sauter dans l'eau pour s'éteindre).
image


-la difficulté monte très progressivement, ça devient bien balèze par la suite (en gros jusqu'au niveau 20 c'est le tuto).

-un peu de variété (pas renversant mais bon) : épreuves de planeur, enquête, infiltration...
image

-pas obligé de faire de longues session, on peut y jouer 20min et arriver à avancer.

-vraiment super beau, les effets visuels magnifiques, le mapping est très soigné. D'ailleurs tout est soigné de façon générale.

Ces nuages sérieux, on dirait un anime... et ils se déforment, se séparent etc, comme des nuages quoi !
image

Pour l'instant les donjons durent pas plus de 10min et plus on avance, plus ils sont sympas :
image

C'est quand même pas dégueux :
image

Pas dégueux du tout :
image

Le scénar a le mérite d'exister... ça oscille entre des anciennes légendes racontées avec style et des intrigues politiques. Pas vraiment de cohérence avec le gameplay (par ex on recrute un super paladin mais il est niveau 3...).
image

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Cocon_masqué - posté le 18/10/2020 à 04:14:06 (18 messages postés)

❤ 1

Mon identité est secrète!

Hello à tous,

Après avoir découvert Rpg Maker il y a 20 ans, malgré l'existence de moteurs incroyables comme Unreal ou Godot, j'ai toujours eu en moi cette frustration de ne pas avoir fait LE RPG que j'aurais toujours voulu faire.

J'ai toujours cette étincelle qui m'a fait réfléchir pendant de longues années, à trouver l'idée, le truc, qui ferait que ce serait pertinant que je fasse mon jeu avec RPG Maker et pas un autre moteur.

Ce truc là, je l'ai trouvé, et j'ai hâte de le partager avec vous ! Mais avant de faire chauffer RM, j'ai du travail d'écriture. Et actuellement je suis en train de développer mes personnages :ange2

Je compte sur cette communauté pour m'accompagner sur ce dernier essai. L'envie de raconter une histoire pour tous les makers et fans de RPG !!! Un sincère hommage à vous, à moi et aux autres anciens disparus.

Je finis ce message par un partage de connaissance: ce qui fait la force de votre histoire, c'est vos personnages.
J'utilise l'application mobile Character Story Planer 2 comme base de template pour construire mes personnages (qualités, défauts, passé, enjeux court terme, enjeux long-terme, etc...)

Bisous :salut

Il n'est jamais trop tard pour réaliser ses rêves.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Kenetec - posté le 17/10/2020 à 11:16:27 (12669 messages postés)

❤ 2

~°~

Le Miroir de Philéas - News 6
Cool, merci, ça fait plaisir. :sourit

Citation:

Attention il y a des fautes d'orthographes ("tous le monde" est une faute qui revenait à chaque fois par exemple


Alala, "tous/tout" ça fait partie de ces règles de Français qui veulent pas rentrer.
A chaque fois je me plante. :(

Je vais corriger les bug que tu as relevés sinon, merci.

Spoiler (cliquez pour afficher)






#News 6 - 04/01/2021
_________________________________________________

J'ai eu le plaisir de découvrir que le jeu a été nommé 2 fois aux "Misaos 2020" sur Rpgmaker.net :sourire2 (équivalent des Alex d'Or pour le monde Anglophone pour faire simple) :
Grossièrement catégorie "meilleurs graphismes" et "meilleur jeu non Anglophone".

- "Eye Candy" (Raddest Graphics & Artwork. An excellent example of art direction and cohesive vision)
- Best Non-English Game (Given to the best translated or non-English game released this year)

Si vous avez un compte là bas, n'hésitez pas à mettre un petit vote :) :
https://rpgmaker.net/misaos/2020/vote


De plus le jeu a été mis en avant en home page du site, en rubrique "Hidden Gem" :

image

A part ça dernièrement j'ai bossé sur quelques améliorations graphique, une nouvelle map, et une scène inédite.
J'essaye de partager ça prochainement.

L'objectif c'est de finir ces ajouts à la date butoir d'inscription des Alex d'Or 2021, au mois de Mars. :)

Le Miroir de Philéas (Jeu complet)

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Nemau - posté le 06/10/2020 à 03:20:02 (49628 messages postés) - admin -

❤ 0

To be polaire

Midway (Roland Emmerich, 2019) : film raconte la bataille de Midway, combat aéronaval entre les USA et le Japon en juin 1942.

image

Nul. Chiant. Pourquoi j'ai téléchargé ça ? Je le sais, pourtant, que Roland Emmerich n'est bon qu'à faire de la grosse zutre (le premier Independence Day, à la rigueur, était plutôt divertissant, mais c'est tout). Je crois qu'à part peut-être Michael Bay, aucun autre réalisateur ne fait des films ressemblant autant à des caricatures de blockbusters américains, ce qui est un comble quand on sait qu'Emmerich est allemand. Bref. L'action est suresthétisée donc absolument pas immersive, les personnages sont clichés, les dialogues sont ce que la patriotisme américain peut produire de plus ronflant... Le film rate même quelque chose qui, d'habitude, est plutôt épargné dans ce genre de blockbuster décérébré : le rythme. En deux heures le film veut montrer beaucoup trop de choses (l'attaque de Pearl Harbor, le point de vue des Japonais, l'opération Doolittle, et enfin seulement la bataille de Midway), du coup tout va trop vite. Le film ne prend pas suffisamment le temps de mettre en place les choses (personnages, enjeux...), du coup ça lui donne des allures de docufiction de luxe.

Wikipédia a dit:

Le Figaro au contraire n'a pas du tout apprécié ce film, le qualifiant d'« orgie numérique sans intérêt. »

Zut je suis d'accord avec le Figaro, ça va pas. =>[]



Proposez vos news !TrombinoscopePolaris 03Planète Glutko • Doom Doom Doom Doom! I want you in my tomb!

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Gari - posté le 28/09/2020 à 16:47:08 (5524 messages postés) - honor -

❤ 0

Cet article a été rédigé par Monos le 17 avril 2018 et devait être publié dans les news d'Oniromancie autour de mai. Comme il serait dommage de le laisser prendre la poussière dans le grenier, je le publie ici. Monos, si tu passes et que tu souhaites le publier dans tes propres articles, n'hésite pas à me le signaler !



image





L'aire du 8bit. Le monde des joueurs console est séparé en deux, Les Fans de Nintendo et les Fans de Sega ! Nous allons nous pencher sur Sega et sa majestueuse machine 8 bits, la Sega Master System !

image

image
La Sega Mark III, la première version japonaise


Le 20 octobre 1985 débarque au soleil du pays levant, la remplaçante de la SG-1000, le fameuse Sega Mark III. La Famicom (C'est le NES pour nous !) est déjà bien implanté chez nos Mangaiste ! Septembre 1986, Sega Attaque le marché américain et change la carrosserie de sa machine et son nom. Le Sega Mark III devient la Sega Master System. La aussi Le Famicome enfin le NES est bien encré dans les mains des joueurs. Il faut attendre encore une petite année pour la voir débarquer au pays du Fromage qui pue et du vin qui va avec pour une bonne dégustation ! Septembre 1987 mes petits loup. La Nes n'a pas encore pointé le bout de son nez par chez nous.(Octobre 1987) Un terrain vierge ou Sega et Nintendo vont livrer une nouvelle bataille ! Sur le Sol Européen, Nintendo gagne quand meme la bataille avec 8,56 millions de console vendu contre 6,8 millions pour notre master system ! Le plus beau chiffre de Sega pour la master system. Notons que cette Master System a bien marché aussi au Brésil avec ses 5 millions d'unité écoulé au pays de Ronaldo. (Le vrais heins par l'erzate).

image
La Sega Master System, avec son port cartouche, port carte, ses deux manettes de jeu


La Master System se paye un petit lifting vers 89 en sortant la Sega Master System II ! Les modifications sont minime (Correction de Bug du contrôleur vidéo par exemple). Elle est aussi plus petite. Le bouton reset et la possibilité de lire le format carte disparaissent.
image


Un peu plus tard la Master System re fait une sortie au japon sous le nom européen avec le look de la MS1, c'est le mème hardware à une chose près. La Master System Japonaise possède un module sonore en plus incorporé. Un Module FM qui est exploité par certain jeu ! (Wonder III quand la machine est en mode japonais,Rtype, Shinobi...)


image

Qu'elles sont les forces et les faiblesse de cette machine ?

* Le Processeur de la machine est un Zilog Z80 cadencé à 3,55 MHz en PAL/SECAM (Chez nous) et 3,58 MHz en NTSC (Japons et USA). (Il est très facile de modifier la sega master system pour qu'elle soit compatible dans les deux modes. (PAL (50 Hertz), NTSC (60 Hertz)).

* La Ram de Travaille est de 8ko. (Contre 2Ko pour le Nes ! Et maintenant il est courant de voir des PC à 16Go ! Et mon téléphone portable à 4Go)

* La Mémoire Vidéo est de 16ko. Ce qui permet de mémoriser environs 488 tiles de 8x8 pixel en même temps.

*La Sega Master System permet d'afficher à l'écran 64 sprites de 8x8 px ou 8x16px simultanément. (Mais seulement 64 pixel peuvent apparaître sur une même ligne ce qui fait 8 sprites avant de devoir jouer avec les clignotements.)

*Le mode d'affichage à l'écran est de 256px sur 192px (Soit 32x24 tiles de 8*8px) La master system n'a pas de zone morte sur les cotés. pour faire du scrolling, il y a une fonction pour ne pas afficher les graphismes sur une largeur de 8px à gauche de l'écran ce qui permet de mettre à jour les tiles pour le scrolling. Mais il y a une zone non affichable de 32pixel supplémentaires en dessous de l'écran visible. (4 tiles).

*Au niveau des couleurs affichage et de sa palette, la master system possède un nuancier de 64 teintes en RGB. (4 niveaux de Rouges, 4 niveaux de Verts, et 4 niveaux de Bleus, le compte est bon 4*4*4=64) La master system possède en mémoire internet de quoi mémoriser deux jeux de palettes de couleurs ! Chaque palette de couleur permet de mémoriser 16 teintes tirée du nuancier possible. Une palette est dédiés pour les sprites et tiles, et la deuxième dédié uniquement au tiles. A part la contrainte de choix d'une palette adéquate, il n'y pas d'autre contrainte de couleur sur un tiles ou un sprite. Ils peuvent utiliser les 16 couleurs de la palette ! (Ce n'est pas le cas sur la Nes par exemple)

image
La pellette des 64 couleurs disponibles sur la Sega Master System

*Au niveau des fonctions câblés, les tiles peuvent être renversé horizontalement ou/et verticalement sur l'affichage écran, mais pas les sprites. (Ce qui oblige pour ce dernier d'avoir des versions droite et gauche du sprite) Il y aussi une fonction pour savoir si le tile sur la map passe en dessous ou au dessus du sprite !
La Master System possède aussi un scrolling Hardware au pixel près. (Horizontalement, et Verticalement).

*Au niveau sonore la master system est pas trop mal loti avec sa puce Texas Instrument SN76489 qui permet d'avoir 4 voix dont 3 générateurs de son sur 4 octaves et 1 bruit. (ET le Module FM qui ajoute 9 voix pour la version Japonaise de la Master System dont il est possible d'acheter un module pour la version europeen)

*Au niveau des commandes, la Master System possède deux entrée DB9 pour brancher deux manettes de jeu. En standard le contrôleurs possède 4 directions, et deux boutons d'actions. (La Nes possède deux boutons supplémentaire. Select et Start). La Master System I possède deux boutons sur la machine. (Pause et Reset qui sont programmables), le bouton Reset disparaît avec la Master System II.

image
La manette de jeu standard de la Sega Master System

*Au niveau des Lecture de donnée, la Master System fonctionne en Cartouche. Il existe 5 formats de cartouche en standard produit par Sega. (32ko,128ko ,256ko,512ko,1024ko). Tous comme la nes des mappeurs sont présents pour faire du bank switching. (Échange de mémoire et permettre d'avoir plus de donnée sur une cartouche)

image
Le contenu standard d'une boite de jeu. La cartouche, le manuel et la boite en plastique.


La Master System I (et pas la deux) peut prendre des formats "Cartes". Peu de jeu sortent sur ce format, cette capacité à lire ce format disparaît sur la petite sœur, la master system II.

image
Les Cartes de la Sega Master I


image
C'est ce qu'il y a de plus important dans le monde vidéo ludique, les jeux… Nintendo a frappé un grand coup avec sa nes. Les éditeurs tiers signe des contrats d'exclusivités avec la firme du plombier moustachu. Ce qui laisse peux d'éditeur tiers pour le reste des consoles du marché. Mais SEGA à un savoir faire. Présent sur le marché de l'arcade, la Sega Master System reste en majorité encré dans ce type de jeu. Cela se sent et c'est la marque de fabrique de la Master System. C'est tout naturellement que Sega porte ses jeux Arcade sur sa machine..


image
Wonder Boy, la meilleur adaptation du jeu d'arcade sur console. Existe aussi sur nes sous le nom de Adventure Island avec la modification du personnage.

AfterBurner,Shinobi,Out Run,Wonder Boy pour en citer quelle que un venant de l'arcade.

image
Shinobi


Le sport est présent sur la machine avec du Tennis (Super Tennis), du football (Great Football), du volley (Great Volley)

image
Supper Tennis, il n'y pas de scrolling, donc les 256pixel sur la ligne horizontale sont bien exploité.

La console accueille aussi du shoot them up comme Galaxy Force, R-type, Forgotten Worlds…

image
Le ravissant Forgotten World, un des rares jeux "tiers" de la console (Une adaptation d'un jeu Capcom)


Au niveau RPG, cette 8 bits permet de jouer au premier phantasy star, Golden Axe Warrior , Ultima 4...

image
Golden Axe Warrior, un aire de déjà vu non ?

Des jeux disney sont présents avec Mickey Mouse Castle of Illusion par exemple, d'autre jeu provenant dessin annimé/BD que disney existe comme Astérix, les schrumpf (Qui tombent et se font des bleux)

image
Notre Mickey dans Land of Illussion

image
En 1986, un petit personnage arrive sur cette console, connus sous le nom de Alex kid. Sa première apparition se fait dans Alex Kidd in Miracle World et devient la première mascotte de Sega. Il est le héro de 6 jeux dont 5 sur Master System, et 1 jeu sur la 16 bits de chez Sega.
image
Alex kidd in miracle World, un jeu qui sera vendu avec la console en internet

En l'an 91 arrive un personnage tout bleu sur la mégadrive. Sonic ! Un hérisson ultra rapide ! Le jeu tire la puissance du processeur pure de la Megadrive. (Motorola 68000)
Le petit personnage possède aussi des adaptations sur Master System. (Un peu moins rapide ceci dit). D'autre jeu sonic débarque sur la 8 bits de Sega.
Sonic the Jedgehoh,Sonic 2,Sonic Chaos,Dr. Robotnik's Mean Bean Machine...

image
Sonic The Hedgehog qui tombe et qui va se faire un bleu je pense.

Ce petit personnage envoit Alex kid à la retraite en tant que mascotte.

image
La Master System accueille des jeux vidéos amateur. Certain de qualité, d'autre un peu moins, mais les passionnés sont présents pour continuer à garder en vie leurs machine.

SMS Power possède une petite liste. Lien avec des pépites à son bord comme Silver Valley de eruiz qui ressemble à un castelvania des anciens temps, il avait fait aussi Astro Force, un shoot them up verticale.
image
Silver Valley

Nanochess a porté son Mecha-8 sur cette machine.
image
Mecha-8, avec son scrolling verticale, il n'y pas besoin de cacher les 8px de gauche.


Notre Frenchy Revo, tbone et calindro ont fait un hack d'alex kid pour nous offrir Duke Nukem !
image
Il est de retour !


Et parlons pour finir du remake dédié à la Master System de Barbarian qui prend le doux nom de Cimmerian lui aussi développé par un Franchy connus sous le doux nom de Ichio.
image
Cimmerian pousse peut être graphiquement la master system dans ses derniers retranchement !

Le langage C fonctionne bien sur master system. Le compilateur SDCC avec le Sdk devkitSMS fait des merveilles. Steve a fait sur son site 'en anglais' un ou deux tutos pour se lancer en programmation sur master system.

image

Le Sprite

Un sprite Machine (ou Hardware) qui n'a rien à voir avec la boisson, est un élément graphique qui à la possibilité de bouger sur l'écran et sans altéré le background ! Ces morceaux de graphisme sont gérer par le processeur vidéo de la machine et permet d’être affiché au pixel près. Toutes les machines ne possède pas la capacité d'afficher des sprites comme par exemple, l'Amstrad CPC, et le ZX Spectrum , d'autre possède cette capacité comme le Commodore 64 et bien sur les consoles de jeu vidéo comme la Colecovision, Nes, Master System, Megadrive et meme l'atari 2600 !!!

image
Dans le rouge en bas les sprites de shinobi présent en mémoire

Un sprite Software est des éléments graphiques qui peuvent se déplacer mais qui n'est pas une fonction "cablé". Les micro ordinateur qui n'avais pas de sprite machine devait utiliser cette méthode et gérer le ré affichage de l'arrière plan en meme temps. (Pour ça que sur les vieux jeux informatique, on avait un background noir pour facilité la gestion des sprites software. Sur les consoles 8/16 bits c'est rarement possible de possible pouvoir allumer des points au pixels près !

Synonymes: Sprites, Lutin , Bob, Sylphes... sont des noms que vous pouvez rencontrer.

Tuiles/Tiles
Ce sont des morceaux de graphismes que nous posons sur une grille. (Ce n'est pas posé au pixel près sur les 8/16 bits en général) Chaque tiles ont pour dimension de 8*8 pixel. (Assembler plusieurs tuile pour faire un seul élément de décors se nomme la MetaTuile). Cela permet de créer des décors, et d'économiser de la mémoire dans la Video Ram/Ram et le support de mémorisation de donnée (Cartouche/disquette/Cassette...)

Certain jeu utilise les tiles affichable à l'écran pour représenter des sprites. Ce qui donne comme contrainte d'avoir des déplacement du sprites en question par saccade de 8px.

Le système de tuile viens des micros ordinateurs et plus spécifiquement de la police de caractère incorporé dans ceux ci. Ils utilisaient le code ASCII (valeurs de 0 à 255) et utilisait les entrée en trop pour re créer des graphismes en "lettre". Il y avait aussi la possibilité de modifier tous le jeu ASCII (ou une bonne partie) pour ce domaine. La dimenssion d'une police de caractère était de 8 points sur 8. Un héritage donc pour les consoles.

image
Dans le carré rouge en haut se sont les tiles en mémoire pour Shinobi, notons que sur Master System, le graphismes des sprites tirent leurs graphismes dans tiles.

Scrolling
Le scrolling c'est la capacité d'une machine à déplacer son plan graphique ou plutot sa grille de tiles. Comme les sprites cela peut être fait au niveau logiciel en décalant les tiles en programmation, (mise à jour des tous les tiles) ce qui donne des scrolling sacadé car ça se déplace de 8px par 8. Et il existe aussi du scrolling cablé par le hardware ce qui permet de faire en généralement du déplacement au pixel près donc fluide. C'est la NES/Famicome qui est la première console à proposer le Scrolling Hardware !

Sur les vielles consoles 8/16 bits, beaucoup de grand boss était composé de tiles. On utilisait tout simplement le scrolling pour créer leur paterne !
C'est pour ça que sur les 8 bits quand on arrive à un bosse, le fond de combat devenait noir !
image
Astro Warrior, les boss de fin de niveau réalisé en Tiles utilisent le scrolling de la console pour ses mouvement, doux la contrainte d'avoir un fond noir et sans motif de décore. Ce procédé permet d'avoir de "gros" ennemie.

image
Comme toutes les machines ou presque, des émulateurs existent pour jouer et tester des productions homebrew (ou autre mais chutte, il ne faut pas le dire).
Voici une paire d'émulateur :

*Emulicious : Possède des outils de débug intéressante comme pour pouvoir regarder dans la Ram vidéo les sprites, tiles, et la tilemap (l'écran avec les tiles possé dessus).

*Meka : Le plus proche d'une l'hardware originale. Possède aussi pas mal d'outil de débug.

Lien pour télécharger des émulateur sur Planetmu

image
Un everdrive est une cartouche (ou une carte pour la PC Engine) qui accepte une carte SD. Dans celle si on place un programme et les fichiers binaire du homebrew (ou autre mais encore une fois chutte). Ce qui permet de tester/jouer sur machine réel.

La principe de l'everdrive est simple. Une puce mémoire réinscriptible est à l'intérieur de la cartouche, elle va copier le fichier binaire dans celui si et cette puce (rom) va être lu par la machine cible...

Les everdrive est de Krikzz. Lien.

En fonction de l'éverdrive et de la version, il existe plus ou moins d'option comme pouvoir par exemple mémoriser des fichier binaire plus grand, capacité d'utiliser de la Sram pour les sauvegarde, des port usb pour relier à un pc et éviter le carte SD quand on dev. (On envois notre jeu directement avec un cable)...

Le prix n'est pas donnée par contre.
image
L'éverdrive X7 pour Master System, permet des rom de 4 MO, et possède une SRAM de 32ko pour des saves en plein jeu.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


Tyroine - posté le 25/09/2020 à 23:41:08 (10075 messages postés)

❤ 0

Hystérique modéré.

Retours sur le jeu Mafia
On ne peut qu'être d'accord je l'ai fait pendant le confinement <3



Je viens de terminer le remake de Mafia 1 en 13h. Oui "seulement" 13h parce que c'est avant tout un jeu narratif originalement sorti en 2002, ce n'est pas un GTA-like. J'ai seulement fait l'histoire, la durée de vie me semble bien équilibrée. Il y a évidemment moyen de jouer en mode libre pour s'amuser à faire des conneries, collectionner tous les véhicules du jeu ou quelques objectifs secondaires, mais ce n'est pas un open-world avec 36 000 choses à faire et des activités partout, la modélisation de la ville sert principalement l'histoire. J'avais fait l'original de 2002, je devais avoir dans les 12 ans... c'était franchement un de mes jeux préférés PC de l'époque, et je ne l'ai pas fait depuis très très longtemps donc ce remake a réveillé en moi une nostalgie vraiment exceptionnelle.


Les +

+
La ville fictive de Lost Heaven est splendide. Les effets atmosphériques et météorologiques, les lumières et l'éclairage, la modélisation générale de la ville et des voitures sont vraiment chouettes. Le jeu n'a pas bénéficié d'un budget AAA il me semble, donc certains diront que les visages et leur animation font un peu datés, ce qui n'est pas complètement faux, mais j'ai personnellement trouvé les visages suffisamment expressifs, le jeu ne m'a jamais paru "laid". L'atmosphère des années 30 est superbement rendue, on se sent bien dans cette époque particulière qui transpire la classe et la fidélité au jeu original est largement respectée.

+ La narration est évidemment le point fort de Mafia 1. Il faut quand même garder en tête que le remake essaye d'être le plus fidèle possible à l'expérience d'origine tout en la modernisant. C'est super intéressant de suivre cette histoire de mafieux sur plusieurs années, d'assister à l'évolution du personnage central. La plupart des personnages sont par ailleurs bien écrits même s'ils paraissent un peu clichés, on finit facilement par s'attacher aux deux amis de Tommy et le dernier quart m'a franchement embrumé les yeux. :F Le drama fonctionne toujours aussi bien même si on ressent quand même que certains aspects de la narration viennent d'un jeu de 2002... et ce n'est pas une critique, à l'époque le jeu était incroyable et sa façon de chapitrer l'histoire avec des time-stamps est bien gérée ici encore.

+ Le rythme du mode histoire est parfaitement calibré pour les joueurs qui cherchent simplement à faire cette dernière sans trop se prendre la tête. Particularité de ce remake, le mode histoire est dissocié du mode libre, contrairement à l'original; ce qui fait qu'on perd beaucoup moins de temps en allers retours d'un point A à un point B, B étant le lancement d'une mission, d'un chapitre. De fait, tout s'enchaîne suffisamment vite et on ne s'ennuie jamais. Le jeu est court oui, 12-13h certains diront que c'est peu... mais l'est-ce vraiment ? A t-on nécessairement besoin de plus pour raconter ce type d'histoire très "cinématographique" ? Personnellement j'ai trouvé que le jeu sait s'arrêter avant que ça ne devienne trop long et répétitif.

+ Le gameplay a évidemment été modernisé pour coller aux standards du third-person avec couverture. Aucune originalité ici, mais ça fait suffisamment le taff. Je dirais même qu'une fois qu'on a le coup de main, c'est assez excitant de sprinter d'une couverture à une autre pour prendre les ennemis à revers pour leur mettre un bon gros coup de fusil à pompe, balancer des molotov, mitrailler avec un tommy-gun, mettre des headshot avec un fusil à verrou ou leur papater la gueule à main nue. Le jeu ne brille pas nécessairement au delà de ça, mais ma foi c'est fonctionnel et plutôt cool, il le faut bien vu que des phases de shoot... y'en a absolument tout le temps. Normal, c'est un jeu de mafieux.

+ Les doublages en VO sont excellents, vraiment. Les accents américo-italiens me font bien marrer, tu sens que les comédiens de doublage sont ultra investis dans leurs personnages et ils donnent vie à leurs personnages avec brio, amenuisant de fait la légère carence technique des animations. De ce que j'ai entendu la VF est de bonne qualité, celle de l'original était vraiment excellente, mais je conseille sans sourciller de jouer en VO vu qu'on est dans une ville fictive typiquement américaine et que les différents accents permettent une immersion plus sympa en anglais. Cela dit, à l'instar d'un GTA, le jeu est parfois très bavard pendant qu'on conduit, donc si ça vous sort trop du jeu, je suppose que la VF est bienvenue pour vous. Après honnêtement c'est pas un GTA, si vous jouez en réaliste il faut faire attention à ne pas faire d'excès de vitesse quand la police est aux alentours, il y a un limitateur de vitesse très pratique qui évite de se prendre la tête et rouler peinard en profitant du panorama et des musiques jazz des années 30.

+ L'OST symphonique est excellente. On se croirait vraiment dans un pur film de mafieux, les orchestrations sont épiques, dramatiques, drôles parfois, tout est fait pour plonger dans cette histoire et y croire.


Les -

- Comme dans l'original, il y a vraiment trop de touches à configurer :F C'est pas un vrai défaut mais y'a tellement d'actions paramétrables que j'ai eu la flemme de tout personnaliser, mais des fois c'était compliqué. J'ai donc fini par alterner entre manette pour les phases de conduite et de corps à corps et clavier-souris pour les phases de shoot. Un vrai jongleur :rit2 mais bon les phases sont repérables très facilement donc ça m'a pas tant dérangé que ça dans le flow du jeu. Le problème c'est que la conduite est vraiment beaucoup plus simple à la manette qu'au clavier, et inversement les gun-fights sont beaucoup plus fluides et jouissifs à la souris qu'au pad vu que le joystick se traîne un peu le cul... tu peux régler ça dans les options, mais bon je suis pas un joueur "manette" pour les shooters de toute façon.

- Basé sur un modèle de 2002 oblige, le jeu souffre un peu de manque de diversité dans sa construction. Si l'on finit quand même par opérer dans des lieux assez originaux tout du long (une église, une banque, un musée etc...), du début à la fin ça va quand même rester plus ou moins la même chose. Cinématique, baston baston baston, courir, cinématique, fuite en bagnole, cinématique, phase d'infiltration bateau... J'espère que vous aimez les phases de shoot lol. Bref, encore une fois le jeu mise vraiment davantage sur sa narration que son gameplay et son inventivité, on est clairement loin d'un GTA5 en terme de diversité d'objectifs, mais c'est pas grave vu que le jeu se termine en 10-13h, avant qu'on commence à vraiment trop se lasser du rythme. Cela dit, ils ont gardé une mission légendaire de l'original, la course en voitures de course... qui était déjà un enfer à l'époque  XD Que ça soit en maniabilité ou juste en difficulté pour finir premier, je jouais en difficile et je me suis cassé les dents pendant 1h avant de baisser la difficulté en facile et gagner du premier coup. Je vous conseille vivement de faire de même :rit2 C'est à partir de là que j'ai compris que conduire à la manette était quasiment indispensable.

- Si l'optimisation du jeu m'a paru ok (je joue en ultrawide et mon framerate était plus qu'acceptable), par contre j'ai eu des crash à gogo, c'était gonflant. J'ai l'impression que la version PC se fait un peu défoncer, je vous conseille peut-être d'attendre de possibles patchs, sinon de vous armer de patience et de tolérance. J'ai bien du en avoir une vingtaine tout du long, ça va que j'étais vraiment à fond dedans et que j'ai beaucoup aimé le jeu, mais c'était agaçant.

- Le jeu se modernise aussi pour le pire en étant trop assisté... On a ce gros marqueur de quête jaune pétant qui vient complètement péter l'immersion et constamment montrer aux joueurs où exactement aller. Alors ça va éviter certains joueurs d'errer pour rien en cherchant, mais bon ça ruine un peu l'immersion et le plaisir de chercher. Le jeu est également ultra scripté, c'est pas bien grave vu que c'est un jeu narratif mais ça casse complètement certaines séquences. Il y a une mission avec une grosse fusillade dans un aéroport, j'ai rushé vers l'objectif de quête à un moment pour me mettre à l'abris... et en fait ça a fini la mission en considérant que j'avais tué tout le monde... wow, n'importe quoi. Tant que l'illusion est là ça va, mais quand on tombe sur ce genre d'aberration, ça la fout un peu mal.

- J'ai trouvé qu'il y avait peu de musiques de radio. J'ai lu qu'ils avaient pas eu les droits pour remettre celles de l'originale, je comprends pas trop pourquoi vu que ce sont des musiques d'époque mais bon j'y connais rien. Les musiques sont quand même chouettes en soi. Après attention je parle vraiment des musiques sur la radio des voitures, les musiques pendant les cinématiques, le thème principal... tout est franchement réussi, c'est clean et y'a notamment une musique de course poursuite aux sonorités italienne très marrante.



Bref, moi j'ai adoré. Ca m'a permis de replonger dans mon début d'adolescence en HD, c'est une expérience que j'avais oubliée parce que le jeu est vraiment vieux, mais franchement je l'adorais. J'ai remarqué avec joie que le jeu original... est sur steam :surpris Je pense franchement rester dans la vibe Mafia 1 et me le refaire.

~ Ma chaîne youtube sur les jeux-vidéos divers zévariés.

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum


AzRa - posté le 14/09/2020 à 15:49:06 (10841 messages postés)

❤ 2

Reconnaître le véritable matcha
J'avais déjà un peu touché au sujet dans les blablas mais en fait je me dis que c'est autant créer un topic dédié.

Je me suis mis à comparer dans un esprit d'analyse différents produits vendus à Taiwan (et peut être ailleurs : il y en a plusieurs dont je sais qu'ils sont exportés à l'étranger) sous le nom de matcha et des véritables matchas de Marukyu Koyamaen que j'avais achetés en ligne parce qu'ils sont introuvables même en boutique spécialisée à Kaohsiung où je vis.

J'ai fait ça par curiosité et puis aussi parce que je ne suis pas sûr de ne pas m'être fait accuser d'élitisme par le passé dans les blablas en dénigrant les "matchas" de qualité inférieure :clown.

Aussi je vais parler de poudre de thé vert vs matcha ici : comme vous le savez peut-être toutes les sortes de thé proviennent du même arbre. C'est un peu comme les olives en fait. Les noires sont juste des vertes qu'on a laissé mûrir plus longtemps. La différence commence avec la façon dont il est cultivé (les plantes qui vont donner du matcha reçoivent moins de lumière pour en augmenter le taux de chlorophylle et de théine), et se continue dans la façon dont la feuille est par la suite traitée. Donc non, moudre une feuille de thé vert ne donne pas du matcha. Ça donne du thé vert moulu et ça se voit à la couleur, à l'odeur et au goût.

Avertissement : il va y avoir beaucoup de photos (toutes prises avec mon smartphone).

Du coup j'ai acheté 4 paquets de fabriquants différents : Tradition, Taiwan Cha Ren, Emperor Love, et Barista Coffee (je n'ai pas vérifié s'ils avaient véritablement une connection avec les cafés Barista).
Le format selon lequel ils se présentaient n'était pas toujours identique, donc je vais le préciser pour chaque. Y en avait qui se présentaient en petits sachets avec une seule dose avec ou sans lait en poudre/sucre intégré, et y en avait qui se présentaient sous la forme de gros sachets de 200g de poudre pure.

A titre de comparaison pour la suite, voici des photos de la poudre et du thé préparé et prêt à être consommé de Yugen, de chez Marukyu Koyamaen, du vrai matcha japonais (vous pourrez voir que j'ai upgradé mon skill de préparation, ça a une apparence beaucoup plus jolie maintenant :p) :
image image image
Les 3 photos ci-dessus sont donc l'étalon, le vrai matcha qui va servir à comparer avec ceux plus bas.

A titre de comparaison aussi, la poudre de vrai matcha la moins chère que je connaisse c'est celle de Wakatake et elle coûte environ 11~12 euros/100g. Le Wakatake c'est le degré de base, celui qui sert théoriquement à faire la cuisine (en vrai il est très bon à boire aussi). On fait pas moins cher tout en restant dans les vrais matchas. Ça sera mon étalon en matière de prix pour ce qui va suivre.

1) Je commence par le sachet de 200g de poudre pure de chez Tradition :
image

La poudre :
image

Pour comparaison la revoilà côte-à-côte avec le Yugen :
image

Le thé :
image

Côte-à-côte avec le Yugen :
image

Disclaimer : j'ai utilisé un simple fouet normal (du genre pour battre les oeufs) pour la mélanger au lieu de mon fouet en bambou parce qu'en voyant la couleur de la poudre j'ai jugé que ça ne valait pas la peine. Donc oui il ne mousse pour ainsi dire pas mais sur ce point spécifique c'est pas forcément sa faute : c'est pas facile de faire de la mousse avec un fouet normal.

Vu la couleur ce n'est pas du matcha. Le vrai matcha c'est un très beau vert, très clair (dû à la quantité accrue ce chlorophylle dans la feuille). Là cette poudre elle est jaune/brune/grise. Dans le meilleur des cas c'est de la poudre de thé vert moulu. C'est ce qui est d'ailleurs écrit en petit caractères à côté du "matcha" lui en gros caractères, à l'avant de l'emballage et de nouveau dans les ingrédients à l'arrière :
image

A l'odeur la poudre est plutôt astringente, contrairement à du vrai matcha dont l'odeur est très fraiche.
Au goût il n'était pas mauvais, légèrement astringent mais c'est pas forcément alarmiste : c'est pas anormal pour du thé vert de qualité moyenne/basse si c'est bien ce que c'est.

Aussi, s'il subsistait le moindre doute encore : ces sachets coutent 4.84 euros/200g, soit quelque part en 4 et 5 fois moins cher que la poudre de vrai matcha la moins chère que je connaisse.

2) Les dosettes de Taiwan Cha Ren (poudre pure)
image

Mention spéciale à l'emballage : c'est celui qui a bénéficié du plus d'attention du lot. Il fait vraiment envie.

La poudre avec son sachet de dosette sur un sopalin (spoiler : il est immonde, ce thé, c'est pour ça qu'après en avoir préparé un j'ai pris une autre dosette pour la verser sur un sopalin, je compte jeter le reste de toute façon)
image

Le thé préparé avec son emballage à côté :
image

De nouveau, je ne pense pas que ce thé aurait moussé si je l'avais préparé correctement, mais une fois de plus et comme pour celui plus haut, je ne lui ai pas laissé sa chance quand j'ai vu sa couleur, donc l'absence de mousse ne veut une fois de plus rien dire.

Au goût et à l'odeur : quelque part entre le détergent et le savon de vaisselle. Je n'exagère pas. Il est vraiment dégueu, celui-là. Et c'est vraiment l'image du détergent qui m'est venue la première à l'esprit.

Et je rappelle qu'ils vendent ça sous le nom de "Matcha". Il y a très peu d'anglais sur l'emballage, et en l'occurence les ingrédients sont seulement écrits en chinois, mais les voilà :
image
En français : "100% matcha". Voilà. Point. C'est le seul ingrédient.

Prix : à peu près 6 euros pour 32g (de mémoire, je n'ai pas gardé le ticket de caisse), soit... 1,5 fois plus cher que le Wakatake :pfr. Il y en a qui se font pas iech.

3) Les dosettes d'Emperor Love (poudre de lait et sucre inclus)
image

La poudre avec sa dosette à côté :
image

Le thé en lui-même :
image

De nouveau, pas de mousse, mais tout comme celui de Barista Coffee qui va venir après et contrairement à ce que j'aurais pu faire avec les deux autres, la condition de sachets de "matcha latte" n'impliquait pas l'utilisation du fouet : c'est supposé se touiller avec une cuiller et ne pas faire de mousse par définition.

Au goût : du sucre. Difficile d'en tirer autre chose. Il y a un paquet d'exhausteurs de goût en tout genre aussi écrits sur l'emballage, donc bon...

Niveau prix, il coute environ 5 euros pour 240g, soit le même prix que le Wakatake, mais il faut prendre en compte la présence de tous les éléments style sucre, lait en poudre et tous les produits au nom de chimie (genre "sodium silicoaluminate") qui sont présents sur l'emballage. Du coup c'est un peu difficile de comparer.

4) Les dosettes de Barista Coffee (poudre de lait et sucre inclus)
image
Celui-là en fait je l'ai testé il y a un moment (et j'en ai en fait bu régulièrement pendant plusieurs semaines avant de me décider à acheter du vrai matcha en ligne), je n'ai pas pris de photos et je n'en ai pas racheté pour le faire mais c'était grosso-modo la même chose que les dosettes d'Emperor Love : très sucré. De mémoire leur thé était bien vert par contre, mais justement c'est là que le bat blesse : un jour je suis tombé sur un paquet dont le contenu des 6 dosettes était gris (un peu dans le genre de ceux d'Emperor Love justement). Colorants, donc. Je vous laisse tirer vos conclusions.

Prix : 4 euros/210g. Pareil que celui plus haut : ça ne veut pas vraiment dire grand chose en vrai vu qu'ils sont clairs et ouverts quant au fait qu'il n'y a pas que du matcha à l'intérieur mais qu'ils ne donnent pas les proportions, ce qui leur laisse pas mal de liberté en pratique.

Conclusion :
En vrai j'ai pas vraiment quoi que ce soit à dire sur les deux derniers vu qu'il sont clairs et honnêtes sur le fait qu'il y a une floppée d'autres ingrédients que du matcha dans leur poudre mais qu'ils ne donnent pas de proportions. En vrai on sait pas très bien quel pourcentage de matcha il y a vraiment dedans quoi.
Le premier il est un peu tendu du slip vu qu'il écrit "matcha" en gros sur l'emballage alors que ça n'en est pas, mais il joue sur l'ambiguité avec le thé vert, ce que je trouve moyennement honnête mais voilà quoi : au moins dans les ingrédients ils écrivent "thé vert" et non "matcha".
Le deuxième par contre il se réclame à 100% composé de matcha, or ça n'est pas le cas pour des raisons évidentes. Du coup Dieu seul sait ce qui entre réellement dans la composition de ces sachets. Je préfère ne pas y penser. Vous avez entendu parler des scandales alimentaires en Chine ? Y en a à Taiwan aussi, c'est juste qu'on en parle moins, mais ils concernent justement surtout les poudres, entre autres huiles, boissons énergétiques et vins rouges dont j'en ai moi-même déjà diagnostiqué deux suspects régulièrement servis à des mariages : le Une Grande Cathédrale Flamenco Deluxe oui oui, et c'est supposément un vin français, d'ailleurs :clown, et un autre supposément espagnol qui goûte lui aussi tout sauf le vin.

Par contre entre mes 5 matchas de chez Marukyu Koyamaen (y en a un qui n'est pas sur la photo de groupe) je ne vois pas une différence de goût suffisante pour justifier les différences de prix et niveau qualité, well, ce sont tous des vrais matchas auxquels on peut faire confiance quoi, au moins, donc je pense juste commander surtout du Isuzu (le deuxième en partant de la gauche) à partir de maintenant :
image
Le Unkaku (le petit à droite) est meilleur mais pas au point de justifier que le prix soit 4 fois plus élevé de mon point de vue. Pareil pour le Yugen qui m'a servi d'étalon photo. Je ne serais même pas certain de faire la différence entre lui et le Isuzu au cours d'un blind test d'ailleurs :wouah. Je vais pas vous les prendre en photo individuellement non plus, ils se ressemblent tous les 5 très fort (voir la photo du Yugen tout en haut). Y a bien une différence de finesse dans la poudre par contre, mais ça ne se voit pas en photo non plus, c'est juste que quand je les passe au tamis pour les affiner, plus ils sont chers et plus je dois y passer de temps. Les moins chers passent pour ainsi dire au travers du tamis tout seuls par contre.
Mais j'aimerais bien tester un autre fabriquant japonais maintenant, par contre. Mais les taiwanais c'est bon c'est non. C'est pas une spécialité taiwanaise, en même temps, le matcha, quoi.

Voilà donc pourquoi je disais que le matcha de qualité est buvable contrairement au reste de ce que je trouve à Kaohsiung, sinon, pour ceux qui se demandaient :grossourire.

Du coup si vous tombez un jour sur un matcha vendu à moins de 10 euros/100g posez-vous des questions :). C'est vraiment le prix plancher, ça, et c'est finalement pas si cher que ça : à 4g par tasse de 200ml ça fait 40 cents la tasse. C'est un peu plus cher que le café mais c'est pas non plus ruinant.

EDIT : Deux autres de qualitay, de deux autres producteurs pour changer un peu de Marukyu Koyamaen. J'ai pas pris de photos des thés mais c'est tout autant de la bonne que Marukyu Koyamaen. C'est bien pour varier :
image
伊藤久右衛門の宇治みどり
Le Uji Midori, de Itohkyuemon
https://www.itohkyuemon.co.jp/c/uji-cha/040501

image
一保堂の関の白
Le Kan-no-Shiro, de chez Ippodo.
https://global.ippodo-tea.co.jp/collections/matcha

Accéder à son blog - Accéder au message sur le forum

Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe - Mentions légales

Plan du site

Communauté: Accueil | Forum | Chat | Commentaires | News | Flash-news | Screen de la semaine | Sorties | Tests | Gaming-Live | Interviews | Galerie | OST | Blogs | Recherche
Apprendre: Visite guidée | RPG Maker 95 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker MV | Tutoriels | Guides | Making-of
Télécharger: Programmes | Scripts/Plugins | Ressources graphiques / sonores | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
Jeux: Au hasard | Notre sélection | Sélection des membres | Tous les jeux | Jeux complets | Le cimetière | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Proposer
Ressources RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
Ressources RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
Ressources RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
Ressources RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis
Archives: Palmarès | L'Annuaire | Livre d'or | Le Wiki | Divers