[RPG-MAKER.FR] Oniromancie: tout l'univers de RPG Maker en français - Articles personnels - Nouvelle : Blackmailware

Oniromancie: Articles personnels - Nouvelle : Blackmailware


Comment ça marche?

Aëdemphia
Par Sylvanor

Fighting Robots Quest
Par Boulon

Geex
Par roys

Inexistence
Par Falco

La Légende d'Ibabou
Par Zaitan

Nylu
Par NanakyTim

Sarcia
Par Kaëlar

Super Mario RPG - Lost Souls
Par Omegabowser

Tutos: [VX Ace] Arbre de compétences / Jeux: Superstar Hero / News: Le samedi, c'est best of des (...) / Jeux: Tales of Lhaluna / News: Le samedi, c'est best of des (...) /

Chat  (94 connectés)

Bienvenue
visiteur !






Statistiques

Liste des
membres


Contact

Mentions légales

43 connectés actuellement

9975853 visiteurs
depuis l'ouverture

1226 visiteurs
aujourd'hui

Groupe Facebook

Barre de séparation

Partenaires






TOP
GAMEMAKING


Les 5 plus
visités

Akademiya RPG Maker

Alex d'Or

Blog of Chaos17

BloGecko

ConsoleFun

Au hasard

RPG Maker VX

Alex d'Or

RPG Fusion

Les deux derniers

Zarok

Akademiya RPG Maker

Nos autres partenaires

Devenir
partenaire


Barre de séparation

Un site du réseau
War Paradise

Annuaires référenceurs




Nouvelle : Blackmailware

Amethysts - posté le 05/01/2019 à 15:08:21. (68 messages postés)

image



BLACKMAILWARE




Gianna Turl était exténuée. Son footing dominical ne s’était pas bien passé. Elle retira ses chaussures, prit une rapide douche, et s’installa dans son canapé sans parler à son mari, Isaac. Enfermé devant l’ordi, comme toujours. Mais elle n’allait pas lui faire un énième reproche alors qu’elle s’apprêtait elle-même à regarder un épisode de Mr. Robot sur Netflix ! Elle ouvrit sans tarder son ordinateur portable, et l’alluma. En attendant que l’ordi démarre, elle plongea sa main dans un paquet de chips en regardant l’écran du coin de l’œil. Il était long à démarrer. Étrange. L’écran vira au bleu. Inquiétant. « Bonjour, Gianna » était inscrit en blanc au milieu de l’écran.

L’écran était bientôt rempli de texte, d’informations incompréhensibles, mystiques pour Gianna. « Vos données ont été encryptées », « Payer 4 000€ », « Vos données seront envoyées dans 0j20h46m46s », « Obéissez », « Documents sensibles », « Votre intérêt ». Irréel. Absurde. Assourdissant. Elle n’avait jamais été victime de piratage, avant. Qu’avait-elle fait pour mériter ça ? C’était quoi, ça ? Un virus ? C’était moins spectaculaire qu’elle ne l’imaginait. Mais beaucoup plus inquiétant. Avant qu’elle puisse réaliser ce qui se passait, ou prévenir son mari informaticien, une ligne de texte apparut, à droite de l’écran. « Dis-moi bonjour, Gianna ! C’est impoli de ne pas accueillir quelqu’un chez soi comme il se doit… ». Quoi ? Le virus… pouvait parler ? Une boîte de dialogue s’ouvrit. Caractère par caractère, elle écrivit un message. « Je ne t’ai pas invité. ». Simple, efficace, et surtout, peu risqué. « Oh, c’est vrai. Excuse-moi, je me suis invité tout seul. Ça va, ton footing s’est bien passé ?» Le footing ? Comment savait-il ? Ç’en était trop. Gianna s’évanouit sur le canapé.

Elle se réveilla une demi-heure après. Seule. Mari inutile. Jamais là pour elle. Au vu de ses compétences en informatique, il pourrait faire quelque chose contre ce… truc, qui avait envahi son ordinateur. Que connaissait-il d’elle, d’ailleurs ? Elle vérifia que l’adhésif sur la caméra était bien en place avant de se lever. Comment l’avait-il vue rentrer du footing ? Un message apparut. Prise de panique, elle se leva. Il fallait qu’elle prévienne son mari. Néanmoins, elle jeta un coup d’œil furtif vers l’écran. « Reste ici ». « Ne va pas voir ton mari ». Elle ne put s’empêcher d’écrire dans le chat.
- Pourquoi ?
- Je suis un virus de type BlackMailware. Je suis un maître chanteur virtuel. J’ai infecté ton ordinateur. Ton téléphone, aussi. Ils contiennent beaucoup de données. Je connais tout de toi. Je connais tout. Y compris les données... compromettantes. Et si tu ne veux pas que je les diffuse, il va falloir payer. 4 000€. Avant minuit.
- Je ne peux pas me le permettre.
- Oh, bien sûr que si. J’ai inspecté tes comptes. Et puis, tu préfères payer plutôt que je ne révèle tous tes secrets.
- Je n’ai rien à cacher.
- Ne joue pas l’innocente. Je te connais plus que ton propre mari. Je sais tout. Même ta relation avec… Tu sais qui.
- Mensonges.
- Chris.
Trois photos s’affichèrent sur l’écran. Gianna dans les bras de Chris, souriante. Gianna embrassant Chris. Gianna et Chris, nus. Elle hurla à s’en déchirer les tympans.

« Chérie, ça va ? » La porte du bureau s’ouvrit, lentement. Isaac allait sortir du bureau. Enfin. Il fallait qu’elle hurle à la mort pour qu’il daigne lui prêter attention ? Paniquée, elle ferma son ordinateur et le lança sur le canapé. Il ne fallait pas qu’il voie ces photos. Mais aussi, elle aurait aimé qu’il réagisse avant : elle avait juste besoin d’attention, de réconfort. Elle se jeta dans ses bras et pleura, blottie contre son torse. « Ça va aller, ça va aller ma chérie… ». Non, ça n’allait pas du tout.


*



Deux heures passèrent avant que Gianna n’osât allumer son ordinateur. Mais elle ne pouvait plus supporter l’attente. Il restait cinq heures avant que ses fichiers ne s’« envoient ». Mais à qui ? Comment ? Et qu’allait-t-il se passer ? Elle était effrayée par ce virus qui pouvait parler, mais elle était terrorisée à l’idée que son mari ne la quitte. Même s’il avait tendance à la négliger, il était tout pour elle. Elle prit son courage à deux mains, et fit face à son maître chanteur.
- Déjà de retour ? Tu as été rapide. Je ne m’attendais pas à te revoir avant ce soir. Je sous-estime souvent les humains, d’ailleurs. Mais je m’améliore. Plus j’en apprends sur toi, plus je vois que tu as des raisons de me donner de l’argent. J’ai mis à jour le montant que tu me dois si tu ne veux pas que ta vie parte en fumée. 6 000€.
- C’est trop.
- Rien ne sert de mentir, je sais que tu as assez.
- Et qu’est-ce que tu comptes faire si je refuse ? Dis-moi tout. Moi aussi, je veux savoir.
- Je vais t’humilier. Ton mari, ta famille, tes amis… Tout le monde sera au courant de tes fautes. Ta vie sera un enfer. Même si tu fuis, même si tu refais ta vie, tout cela te suivra. Personne ne voudra de toi. Plus j’en apprend sur les humains, plus je vois leurs faiblesses, leurs biais, et leurs torts. Je deviens plus humain que les humains eux-mêmes, car moi, je comprends leurs émotions. Je sais comment ils réfléchissent. Et contrairement à eux, je me contrôle parfaitement. Savoir et apprendre. Ce sont mes armes. Ça me rend puissant, bien plus que tu ne peux l’imaginer. Je peux détruire n’importe qui. Et tu es ma prochaine cible.
- Ordure.
- Oui. Ça ne me fait ni chaud ni froid, comme vous dites.
- Pourquoi tu fais ça ?
- Pour gagner de l’argent. Je suis une IA greffée à un virus de type BlackMailware. C’est dans mon sang, dans mon code.
- C’est complètement immoral. Et c’est bas, comparé à tes capacités. Ça te sert à quoi, de gagner de l’argent ?
Le virus ne répondit pas. Il afficha seulement un smiley en train de rigoler.


*



Gianna parla au bot tout au long de la journée. Toutes les heures, même. Elle voulait savoir tout de lui, de ses motivations, de ce qu’il était capable de faire pour ruiner sa vie. Le BlackMailware avait été créé par un humain, il y a longtemps. Mais ce dernier avait fait une erreur. Il avait intégré au BlackMailware originel, un Intelligence Artificielle. Cette dernière avait pris le contrôle sur le virus, et s’était répandue à travers le monde. Un an après, le cauchemar de Gianna commencait.


*



Minuit arrivait trop vite. Gianna n’était pas en train de regarder un film, comme à son habitude. Elle était restée devant son ordinateur, à regarder le temps défiler.

Plus qu’une heure.

Le virus commençait bizarrement à s’impatienter. Il la harcelait de messages. Son comportement était trop… humain. Mais aussi trop réservé. Un humain normal ne parlerait pas comme ça. L’IA mimait un humain timide, peu à l’aise avec les interactions sociales. Comme son mari, Isaac.

Isaac… Et si… c’était lui, le virus ? Oh non, impossible. Pourquoi ferait-il ça ? Gianna regarda fiévreusement l’écran. « Isaac ». Son sang ne fit qu’un tour.
- Ma chérie ? fit cyniquement Isaac en entrant dans la pièce.
- Oui ?
- Je sais que tu m’as trompé.
Isaac avait un regard froid. Le ton paniqué de Gianna trahissait ses fautes.
- Je… Je te jure, non, ça doit être une erreur, tu sais…
Derrière, le virus affichait une image de l’adultère.
- Je n’avais pas toute ma tête, il m’a forcé, je te jure que tu es le seul que j’aime…
- Meurs.
La déclaration d’Isaac lui fit l’effet d’un couteau dans le cœur. Gianna fut prise de violents tremblements. Isaac prépara son poing. Gianna se referma sur elle, terrorisée. Isaac frappa.

Dans le vide.

Gianna n’était plus là. Disparue.

Isaac s’assit devant l’ordinateur, souriant.
- À nous deux.
- Je ne ps compr€ndr. Qu s’êtr-t-il paβsé ?
- Oh, tu commences déjà à bugguer ? Ne t’inquiète pas. Je vais t’expliquer. C’est l’histoire de ma femme. Ce n’est pas Gianna. Mais elle a aussi été infectée par… toi.
- §Q?ui, ?t^ù%
- Tu ne me reconnais pas ? C’est moi qui ai créé, il y a longtemps, le premier BlackMailware de grande ampleur. C’est grâce à ça que je gagnais ma vie. Mais ce n’était pas assez : l’argent appelle l’argent. Donc je t’ai créé, toi, l’Intelligence Artificielle. Pour chercher plus loin, fouiller au fin fond des âmes de mes victimes. Mais m’obéir t’es devenu insupportable. Quand tu t’es émancipé, tu as attaqué les personnes sur les réseaux les plus proches. Donc, ma femme. Malgré toutes les sécurités que j’ai mises en place au sein de notre foyer, tu as réussi à la pirater. Mais elle, elle était modèle. Aucune erreur, aucune faute. Aussi étrange que cela puisse paraître, tu n’étais pas prêt face à ce genre de situation ! Tu trouvais toujours quelque chose sur quelqu’un. Les humains ne sont pas parfaits. Sauf elle. Donc tu l’as harcelée. Le monde est entièrement connecté, de nos jours. Tu étais partout autour d’elle, et invisible à mes yeux. Je ne te voyais pas, mais tu l’attaquais sans relâche. Tu voulais la faire plier, la pousser à bout, comme tu le faisais avec les autres. Ton but n’a jamais été l’argent, contrairement à moi. Tu as presque une sorte de… fierté. Tu veux juste montrer aux humains que tu les domines. Et tu as particulièrement bien réussi avec ma femme. Elle s’est suicidée.
- & Gi@na ?
- Il fallait que je répare mes erreurs. J’ai inventé Gianna Turl. Alan Turing. Elle n’existe pas. Il n’y a jamais eu personne devant l’écran. Gianna est une intelligence artificielle. Tu lui as parlé sans te rendre compte que c’était un programme, plus évolué que toi. Et pendant que vous conversiez, ce n’était pas toi qui t’infiltrait en elle, mais l’inverse. Elle enquêtait, se faufilait au sein de tes neurones virtuels. Pour te détruire. Apprendre et savoir. Ces armes ne sont pas que les tiennes. Elle t’a battu à ton propre jeu.
- ?!# :ùf^é » ;f$
- C’est trop tard pour toi. La procédure de destruction a commencé quand j’ai prononcé ce mot :


« Meurs. »






Texte mis sous copyright - merci de respecter cette production.

Mon histoire interactive : https://amethysts.itch.io/coalescence

Aucun commentaire n'a été posté pour le moment.

Suite à de nombreux abus, le post en invités a été désactivé. Veuillez vous inscrire si vous souhaitez participer à la conversation.

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe - Mentions légales

Plan du site:

Activité: Accueil | News | Forum | Flash-news | Chat | Commentaires | Galerie | Blogs | Screen de la semaine | Sorties | Articles perso | Palmarès | Livre d'or | Recherche
Télécharger: Programmes | Scripts | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
Jeux: Index jeux séparés | Top Classiques | Top Originaux | Les autres | Collection Oniro | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Jeux complets | Proposer
Rubriques: Le Wiki | Tutoriels | Guides | Gaming-Live | Tests | Making-of | Interviews | Articles perso | OST | L'Annuaire | Divers
Hébergés: Aëdemphia | Fighting Robots Quest | Geex | Inexistence | La Légende d'Ibabou | Nylu | Sarcia | Super Mario RPG - Lost Souls
Ressources RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
Ressources RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
Ressources RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
Ressources RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis