Apprendre


Vous êtes
nouveau sur
Oniromancie?

Visite guidée
du site


Découvrir
RPG Maker

RM 95
RM 2000/2003
RM XP
RM VX/VX Ace
RM MV

Apprendre
RPG Maker

Guides
Tutoriels
Making-of

Dans le
Forum

Section Entraide

Jeux: Akai Tsuki Partie 1 / Jeux: Nevro City / Jeux: Xykryx - La destinée du Cristal (...) / News: Nouvelles informations sur RPG (...) / Scripts: RPG Maker XP Ultimate / Chat

Bienvenue
visiteur !




publicité RPG Maker!

Statistiques

Liste des
membres


Contact

Mentions légales

155 connectés actuellement

10689860 visiteurs
depuis l'ouverture

9 visiteurs
aujourd'hui



Barre de séparation

Partenaires

Indiexpo

Akademiya RPG Maker

Hellsoft

Planète Glutko

Eclipso

Lunae - le bazar d'Emz0

RPG Fusion

Tous nos partenaires

Devenir
partenaire



Messages postés par Doude
Nombre de messages référencés sur Oniromancie (non supprimés): 837

Aller à la page: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21

Posté dans Forum - Topic de la politique

Doude - posté le 02/08/2020 à 13:52:13. (2838 messages postés) -

Merci beaucoup pour le résumé RotS !

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 31/07/2020 à 11:20:21. (2838 messages postés) -

Citation:

Tu as une source ?



Pardon, j'ai mal formulé ma phrase car j'aurai du commencer par "je pense que..." (opinion fondée sur tout ce que j'ai pu entendre dire / lire à droite à gauche... mais rien de précis).

Citation:

Si une sanction apparaît/se durcit, le comportement des automobiliste change-t-il ?



Je pense que les sanctions dans le cadre de la conduite ne sont pas forcément un parallèle pertinent (peut-être hein ! mais j'ai des doutes). Parce que les amendes pour telle infraction c'est quelque chose de courant, de su, de partagé (tu dépasses de tant la limitation de vitesse, c'est X euros, X points...). Pour tout ce qui relève du crime, du vol... les criminels n'ont rien de précis en tête à part qu'ils "risquent la prison". C'est peut-être trop flou, en somme, pour marquer les esprits.

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 31/07/2020 à 08:38:28. (2838 messages postés) -

@Nova :

1) Sur le principe, oui, je n'ai pas à t'en vouloir pour ce que tu fais que je jugerai mauvais. Pardonne-moi si je ne suis pas un assez bon philosophe, si je n'ai pas une force mentale assez grande pour passer au-dessus de ça. Je pense que les gens ont plus ou moins cette capacité, j'y travaille.

Maintenant que cela est dit, comprends aussi que le déterminisme n'implique pas l'inaction face à ce qu'on juge mauvais. Avec le déterminisme c'est le système qui agit et non l'individu seul, pour autant si l'individu fait quelque chose de mal il faut lui dire / l'empêcher de faire ça.

2) Tu déformes complètement mon propos par rapport au violeur et à la victime, en disant "si les filles sortent en mini jupes elles provoquent les violeurs donc c'est leur faute" ce qui n'est absolument pas ça. Homme de paille, tout ça tout ça.

Citation:

Tu t'agaces pour des messages sur un forum. mais dire qu'une victime est responsable d'avoir mis une jupe, ça te laisse de marbre



Le message sur le forum il me concerne. C'est de toi à moi. Parler de viol et de victime, en dehors même d'un cas particulier, c'est une pure expérience de pensée. Je peux parler de meurtre, de génocide, de tout ce que tu veux, j'arrive à le prendre comme un matériau de réflexion sans mettre de l'affect dedans. Tu n'as pas à m'en vouloir d'arriver à rester froid face à ce qui ne devrait pas impliquer d'émotion pour être analysé / compris de façon juste.

Citation:

Le conducteur avait 3g d'alcool => il n'est pas responsable de l'accident.
La victime à mis une jupe => il est excusable de l'avoir violé
Ca va x1000 trop loin

Elle était dans la rue en train de se faire violer => elle n'est pas responsable d'avoir poignardé le violeur.
Ses enfants mourraient de faim => il a voler de la nourriture.
Là c'est un niveau de déterminisme qui me semble acceptable.

Ce n'est pas : soit "full déterminisme d'un coté" et "zero déterminisme" de l'autre. Y a de la nuance à avoir.
Mais à lire les propos de dood, j'ai l'impression qu'il est prêt à tout passer à la moulinette du déterminisme. (à partir du moment où il y passe le viol... je pense pas qu'il soit d'un avis contraire pour le meurtre, la torture, etc...)
Pour moi, dire que le violeur est victime de la jupe de la femme, on est dans le full.



Tu as encore une fois déformé mes propos, facile de trouver ça scandaleux ensuite et de s'en offusquer. Je n'ai jamais dit ça. Un déterminant faible doit être équivalent à une réduction de peine faible.
Mais si tu mets tous les déterminants dans la balance, alors tu réduis entièrement la peine. D'où le fait que la justice ne doit pas punir mais... sanctionner, acter le fait que tel acte est mauvais et chercher à l'empêcher.

Pour autant, concernant l'effet dissuasif de la sanction (de la prison) : vraiment il est minime. C'est exactement le même souci, mais à grande échelle, que le modèle parental. Le parent qui agite la fessée comme menace pour que son enfant agisse bien a déjà perdu. On ne peut faire une société bienveillante et apaisée qu'avec de la bienveillance et de la non-violence.
- Prison française : conditions de vie dégueulasses, violence à l'intérieur, etc. Taux de récidive fort, individus détruits, impossibilité de se réinsérer en sortant (d'où le retour au crime d'ailleurs).
- Prison norvégienne : conditions idylliques, grande liberté laissée aux prisonniers, etc. Taux de récidive très faible, modèle qui fonctionne.

On se trompe de piste en se demandant si la prison doit être plus ou moins "dure" pour que l'effet dissuasif soit plus ou moins fort. Si tu as un individu qui est devenu violent, dangereux, etc. le problème est avant, tu ne le résoudra pas après.

Citation:

Donc, tout acte répréhensible a 100% de circonstances atténuantes.
Donc, en fait, on ne punit plus jamais.
On pourrait supprimer la justice, les lois et les tribunaux, à ce compte, non?
Est-ce que vous pensez que c'est un modèle viable?



Oui, on ne devrait pas punir, mais agir en revanche. Le tribunal ne doit pas être un lieu de vengeance mais uniquement un lieu où la société présente et reconnaît comme tels des faits répréhensibles. Supprimer la justice ne serait pas viable. Mais il y a une dichotomie, on est d'accord : tant que la société est violente, on a besoin (hélas) de la prison (même si elle devrait être un lieu sain d'accueil, et non l'horreur actuelle).

Citation:

Quoique à tout ça, on pourrait dire que "faire du mal au violeur, ça peut faire du bien à la victime"



J'en ai déjà parlé plus haut. Le violeur n'a pas à "payer" pour l'incapacité de la victime a comprendre que le violeur n'a pas son libre-arbitre. Oué, c'est chaud à balancer comme ça comme phrase, mais c'est très vrai.

Parce qu'à ce compte là, un gars qui renverse ma fille en voiture, il aura beau ne pas l'avoir voulu (mais en vrai il ne l'a pas plus voulu que le violeur - coucou again le déterminisme) j'aurai envie de lui arracher les tripes. Mais c'est pas parce que moi je serai prisonnier de mon émotion, de ma rage de venger d'une façon ou d'une autre cet homicide, que le conducteur devra payer pour ça par sa souffrance.

Citation:

Trop d'individus sont trop "éloignés" de cet incident pour que le pot commun auquel ils ont contribué (l'argent public) soit à mon sens légitimement mobilisé pour ça.



Pourtant il le faudrait. Déterminisme = c'est le système qui tourne (qui se produit) dont les individus ne sont qu'un rouage. C'est au système de réparer / payer / indemniser.

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 30/07/2020 à 13:53:43. (2838 messages postés) -

Nova :
- Si tu n'as rien à ajouter au débat à part "je suis d'accord / je suis pas d'accord"... ben on s'en fiche un peu que tu postes en fait.
- Oui, le déterminisme nous concerne tous. Est-ce que je décèle derrière l'ironie de ton message une éventuelle remise en question de ce postulat ?
- Le débat a lieu d'être. Et comme le ton suffisant de ton message laisse entendre que tu as toutes les raisons de penser le contraire, mais que tu n'en donnes aucune, tu viens à nouveau de poster pour ne rien dire.

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 29/07/2020 à 17:01:07. (2838 messages postés) -

Citation:

En gros, habillez vos filles comme des nones, sinon elles seront en partie responsables des agressions qu'elles subiront, et ça sera moins grave.



C'est la notion de responsabilité qui pose problème. La responsabilité selon moi ce n'est pas "la faute de..." ce qui ne fait aucun sens dans un système déterminé. La responsabilité c'est plutôt "quel est l'acteur / le vecteur" de telle action / processus.

Donc non, on habille pas une fille comme une nonne, on la laisse s'habiller comme elle le souhaite, par contre si elle se met en mini jupe et t-shirt transparent et qu'elle décide d'aller se balader dans un endroit connu comme craignos on la met en garde contre un danger potentiel et parallèlement on travaille à faire de la prévention, de l'éducation au consentement, à faire bouger les mentalités pour que la violence disparaisse.

Citation:

Ta réaction est plutôt réfléchis mais trop extrême dans l'idée que tu défends selon moi.



L'extrémisme c'est un mot vide de sens et qui sert juste à botter en touche une proposition qui nous dérange dans le sens qu'elle peut être inhabituelle ou contre-intuitive.

Citation:

alors que ces gens là ont peut-être juste besoin qu'on leur explique les choses pour comprendre.



Mais complètement, il faut leur expliquer. Le point que tu soulèves juste avant est très intéressant, et c'est un peu le retour de flamme de la prise en compte du déterminisme malheureusement : si tu admets tel processus comme élément déterminant et donc "déculpabilisant" (au sens de retirer la faute de l'individu ayant comme le crime) tu crées par là même une potentielle incitation à commettre l'acte répréhensible. Je n'ai pas de solution à ce dilemme.

Citation:

En fait les talibans c'est des grands déterministes.



Non, ce sont de grands déterminés ! Comme tout le monde.

Citation:

Qu'est ce qu'il faut faire alors ?



Ben ne pas punir trop sévèrement les crimes, car même si ça fait mal à l'affect, c'est la raison qui doit triompher. T'es obligé de punir quand même, malgré l'absence totale de responsabilité (au sens classique) de l'individu, car sinon (CF au dessus) tu ouvres la porte à d'autres crimes (bon après, c'est une question à part entière, je suis pas sûr du caractère si dissuasif que ça de la justice). Et surtout éduquer, former les parents à apprendre à leurs enfants les bases du consentement. Ça passe par ne pas rigoler ou prendre à la légère le petit Mathéo 8 ans qui a soulevé la jupe d'une fille à la récré.

Citation:

Et du coup commettre un crime parce qu'on est alcoolisé ça devrait être une circonstance atténuante aussi ?



Ben complètement.

Citation:

Attention, on parle ici de considérer ça comme circonstances atténuantes, donc il s'agit bien d'excuser en partie et non plus de simplement expliquer.



Yes, tu as raison, mais justement, je suis bien en train d'excuser le méchant de l'affaire. En disant cette phrase, Valls avait peur qu'on commence à excuser les terroristes... or ils sont excusables !

+1 sur le reste de ton message, il y a une réalité actuelle, qui n'est certes pas souhaitable, on doit composer avec.

Citation:

Même sur facebook j'ai rarement vu des propos aussi affreux



T'inquiètes, j'ai l'habitude de passer pour le méchant de service même chez les véganes ou dans d'autres causes progressistes, quand je m'embête à creuser le fond des questions plutôt que de suivre le dogme proposé.

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 29/07/2020 à 14:50:27. (2838 messages postés) -

Merci RotS (comme à chaque fois, tu assures :sriden)

Je trouve ça un peu abusé de me dire qu'on est choqué ou en désaccord avec moi à 100% et pas prendre la peine de donner une seule raison pour l'expliquer.

Citation:

Dood je pense que tu confonds "circonstance atténuante" et "élément déclencheur" non ?



C'est la même chose. Les tétons sont à ranger à côté de l'éducation, du parcours de vie, d'un déséquilibre mental, de la tenue sexy, de consommation d'alcool, de la culture du viol et j'en passe. Chacun de ces éléments contribue en plus ou moins grande importance à cet événement tragique. En disant qu'un élément érotisant tels que les tétons ne sont pas une circonstance atténuante (ça peut être une "petite" circonstance au passage, on a pas dit que ça excusait un viol) vous niez l'existence d'un facteur déterminant. C'est très grave. Qui sommes-nous pour choisir de retirer de la liste des déterminants telle ou telle chose ?

Là on parle de tétons, mais en fait vous pouvez remplacer par à peu près n'importe quoi du moment que ça aurait créé un désir sexuel chez le violeur. Mettons qu'il soit un fétichiste des pantalons rouges. Et ben le pantalon rouge devrait être une circonstance atténuante dans ce cas précis.

En fait, vous me faites un peu du Manuel Valls là. "Il ne peut y avoir aucune explication qui vaille. Car expliquer, c'est déjà vouloir un peu excuser." La société française marche sur la tête car elle veut faire des violeurs des monstres possédés par le Mal (et les mettre sur la chaise électrique par ailleurs - demandez à quelqu'un s'il est pour le retour de la peine de mort, et si oui pour quels types de crimes), et nie, de façon complètement dichotomique, la culture du viol et les gestes et phrases anodins qui dès l'enfance concourent à fragiliser le respect du consentement d'autrui.

EDIT :

Histoire de clarifier encore un peu plus :

Citation:

Donc pour certains ici, si une femme était habillée sexy, son violeur doit être condamné MOINS sévèrement ? C'est ça que vous dites ?



Complètement. Ce qui vous titille, là où ça fait friction, c'est que vous supportez pas l'idée qu'une chose atroce puisse se passer et qu'en face il n'y ait personne qui "paye" durement. Mais acceptez-le, personne n'est méchant, il n'y a que des actes mauvais. Si quelqu'un a un problème, quelle que soit la nature dudit problème, au point d'arriver à violer, alors il aurait fallu l'aider avant. Chercher à le détruire après coup ne fait aucun sens (à part pour aider la victime à surmonter le traumatisme éventuellement, mais c'est que la victime elle-même n'aurait alors pas assez de solidité intellectuelle / philosophique. Or le violeur n'a pas à payer pour ça).

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 29/07/2020 à 09:53:05. (2838 messages postés) -

Je pense que je suis un vieux con :F
Car pour moi, c'est une circonstance atténuante. Minime, mais qui existe bel et bien. Un violeur n'est pas un démon habité par la méchanceté. C'est un humain déterminé par un faisceaux de facteurs. Comprenez-moi bien : c'est bien lui qui "porte" la responsabilité (en ce sens qu'il a été le sujet acteur du viol), et la victime n'est en aucun cas coupable (même vaguement) d'avoir provoqué ce drame. Pour autant, il a bien fallu qu'un certains nombres de choses amènent à ce que le viol soit perpétré, et les tétons peuvent être vus comme érotisant (dans notre société qui sexualise à outrance les attributs féminins).
Or si la justice doit bien avoir un rôle, c'est de mettre en lumière les éléments déterminants d'un acte répréhensible. Comme tout crime, comme tout acte que l'on peut qualifier de mauvais, la personne concernée (le criminel) n'est qu'un rouage qui n'a pas prise sur ce qui le pousse à mal agir.

Les gens qui blâment seules les filles de s'habiller trop court et les accusent de provoquer des viols ont tort : on doit pouvoir être libre de s'habiller comme on veut et d'aller et venir n'importe où et à toute heure en toute sécurité.

Les gens qui reportent toute la cause du viol sur la seule volonté du violeur, en niant que l'aspect physique de la victime ait pu jouer, ont aussi complètement tort.

La solution est un compromis : d'une part une éducation au respect de l'autre et au consentement, une bienveillance dans l'éducation, etc. bref bannir la violence de nos rapports sociaux dès le berceau ; de l'autre, tant que les mentalités n'ont pas plus évoluées en termes de culture du viol, domination masculine, etc. les filles doivent garder une certaine vigilance [désolé je m'éloigne un peu du sujet initial du débat].

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 07/07/2020 à 07:07:54. (2838 messages postés) -

@AzRa : ok, on est en phase !

Citation:

Une étape d'un cycle, je dirais. Je pense que les moeurs c'est cyclique



Je parlais pas que des mœurs, mais de la mentalité générale. Penses-tu qu'on verra un jour le retour de la monarchie de droit divin, du travail des enfants, de la journée de travail de 12h avec comme seul petit déjeuner une tranche de pain et un oignon cru... ? :-) Je taquines, mais honnêtement je ne vois qu'une pente montante et quelques reculs par moment sur certaines questions, mais comme des balbutiements avant que ça reprenne le "bon" cours.

Citation:

Pourtant ça choque personne quand c'est l'image que l'on donne de l'homme hétéro vis à vis des femmes, non ?



Ta remarque n'est pas bête. Il est évident que dans un film ou la vraie vie, tu verras jamais un homme et une femme ne se connaissant pas partager le même lit (enfin presque jamais ?). Mais c'est un peu différent parce que même si le consentement des 2 parties est requis, potentiellement il y a un attrait possible de l'un envers l'autre et vice-versa (dans le cas de 2 hétéros). Dans le cas d'Arthur et de l'évêque, il n'y a un attrait que dans un sens, ce n'est pas le même cas de figure. Et puis bon, dans cet épisode, l'évêque dit quand même "Que vont penser les gens de vous voir dormir par terre ?" Ce à quoi Arthur répond "Et ben justement, ils penseront moins de choses que s'ils me voient être avec un autre homme dans un lit" Y'a quand même beaucoup beaucoup l'idée de l'homosexualité comme une chose honteuse. D'ailleurs dans un autre épisode, où Arthur croit que Bohort et Lancelot ont couché ensemble, il dit en gros qu'il n'a "rien contre" mais "faites en sorte que ça ne se sache pas". Bon après y'a pas mal d'interprétations possibles sur cette phrase.

Citation:

Parce que c'est prendre les gens pour des idiots qui ne sauraient pas remettre des œuvres dans leur contexte ?



C'est prendre les gens pour des humains, avec leurs biais cognitifs, dont je fais partie.
Est-ce que vous vous êtes déjà rendus compte que l'on aime une oeuvre davantage quand on a l'impression qu'on est parmi les premiers à la découvrir, ou parmi quelques rares personnes à l'avoir vue (genre un groupe de musique obscur, un vieux film étranger...). Le fait d'aimer une oeuvre passe en grande partie par une appropriation. Et ça va jusqu'à mettre de l'estime dans son créateur, ou par exemple dans les acteurs d'un film, au très grand risque de voir cette estime chuter en entendant les acteurs dire des conneries car... cette estime était complètement artificielle car dépassant la seule reconnaissance du talent d'acteur.
Je pars un peu trop en HS ; pour redire mieux ma pensée, c'est parfaitement logique du point de vue dont le cerveau fonctionne (simplification du monde, défense acharnée de cette vision simplifiée face à d'éventuelles contradictions extérieures) que de vouloir gommer de notre esprit les éventuels problèmes d'une oeuvre que l'on adore.

Citation:

"l'auteur a des opinions avec lesquelles je ne suis pas d'accord donc ce qu'il a crée est automatiquement nul" ?


Evidemment que je ne cautionne pas ça. Je dirai juste que :
- Il faut séparer l'artiste de l'oeuvre
- Mais que l'oeuvre a été faite par tel artiste donc s'il porte tel regard sur le monde, il faut voir l'oeuvre à la lumière de ce regard.
(ex : la liste de Schindler de Spielberg que tu regardes pas pareil en sachant que ce réalisateur est juif et a grandi avec des témoignages de rescapés).

Citation:

Mais si on enseigne l'histoire aux mômes depuis la primaire, c'est justement pour qu'ils apprennent à faire la part des choses et à replacer les œuvres dans leur contexte historique.



Oué. Enfin en classe y'a quand même pas vraiment de morale, non ? Ce qui est logique car ce serait un parti pris. On te dis que Napoléon est allé conquérir tel et tel pays/royaumes sans te dire que c'est mal (et je n'ai rien contre ça - le seul souci étant que, comme on t'enseigne en majeure partie l'histoire de France, et que la quasi totalité de la population est nationaliste, tout te fait croire que Napoléon c'est un Français a qui tu dois des choses, et du coup s'il a réussi telle bataille contre les Anglais t'es un peu fier et s'il s'est fougé en Russie t'es un peu honteux > chose complètement ridicule et artificielle).

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Déterminisme, essentialisme... Notre place dans l'univers !

Doude - posté le 07/07/2020 à 06:44:03. (2838 messages postés) -

Tu ne peux pas t'en libérer, en fait.
Tu peux arriver au point de comprendre que toutes tes réflexions et actions sont inscrites dans ce système "fermé" de causes et conséquences. Cela peut t'amener à modifier ta vision du monde et ta façon d'agir ; pour autant cette vision et cette façon auront été déterminées par l'évolution de ta réflexion.
Tout cela peut paraître très frustrant ; je préfère le voir comme "reposant" dans le sens qu'il ne sert à rien de se torturer l'esprit s'il t'arrives de mauvaises choses, même si tu en es la raison pour une plus ou moins grande partie : tu as fais de ton mieux, tu n'aurais pas pu faire autrement.

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 06/07/2020 à 16:00:14. (2838 messages postés) -

Citation:

Kaamelott c'est plus moderne, déjà.



Oui mais pourquoi serait-ce moins légitime de critiquer une oeuvre ancienne ?
Et j'anticipe ta réponse, pourquoi le "à l'époque ils étaient tous racistes / cons / sexistes" serait-il recevable ? Bien sûr qu'il y a des circonstances atténuantes, qu'il y a un problème de mentalité générale dans laquelle un individu baigne ; mais avouons quand même que ça fait bien chier si des oeuvres "sacrées" de notre culture n'ont jamais vues leurs problèmes pointés. Les gens s'attachent à des trucs, et quand on vient leur dire "c'est pas si bien que ça à cause de..." ils se sentent blessés comme si l'attaque les concernait.

Pour prendre un exemple, Victor Hugo était un méga gros raciste qui a dit une fois qu'une personne blanche ne devrait pas, par nature même, se mettre en couple avec une personne noire (je sais plus le propos exact mais c'était gratiné). Ben si on peut le descendre un peu de son piédestal celui là, ça ferait pas de mal, surtout pour les gosses des départements d'Outre Mer à qui on enseigne que c'est un héros national.

Ajoutons au débat que, de tout temps, il y a eu des auteurs "en avance sur leur temps" qui se sont servi de leur cerveau un peu plus que les autres et ont montré des valeurs progressistes.

[Un peu Hors Débat] J'aimerai dire ici que : le fait de regarder 100 ans en arrière et voir à quel point c'était craignos en termes de mentalité (racisme, considération des femmes, des enfants, etc.) devrait TOUJOURS nous faire regarder notre époque comme une étape vers du mieux. Croire qu'on est arrivé au bout de ce qu'il faut faire en terme de progrès sociaux et moraux est à mon sens une erreur énorme [Fin du HS]

Concernant Astier :

- Pour la végéphobie, dans Kaamelott le fameux personnage du maître d'arme, qui, au delà du régime alimentaire, est quelqu'un de tristou incapable de vraiment s'amuser. Dans l'ExoConférence, le végétarien est présenté comme quelqu'un de chiant comme la mort, la nourriture végé "pue", etc. Ajoutons à cela la sacralisation du fromage, du jambon, "le gras c'est la vie" etc. Vu l'impact populaire de Kaamelott, merci le contre-travail pour amener la population (car on y viendra bien un jour) au végétalisme. Pourtant je kiffe Astier hein.

- Pour l'homophobie, clichés autour de Bohort (car oué ok en fait il a une femme mais en gros c'est le personnage homo de la série), peureux, aime la danse et le linge de maison, etc. Et surtout cet épisode de l'évêque, Arthur décidant de dormir par terre (peur de se faire sauter dessus : comme toujours les homos sont présentés comme des maniaques du sexe prêts à sauter sur tout ce qui bouge). L'évêque également complètement ridicule, l'homosexualité prétexte à rire, etc.

Peut-être qu'il a changé depuis, cela étant.

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 06/07/2020 à 09:45:49. (2838 messages postés) -

Citation:

[...] le temps à perdre. C'est une excellente chose mais évidemment elle vient avec sa dose de bullshit à supporter.



Pas du temps à perdre : du temps pour penser.
Et il est SAIN de voir des oeuvres du passé relues / revues avec un œil critique progressiste d'aujourd'hui. Je suis d'accord avec toi qu'il peut y avoir un travers à tout ça : un emballement des gens dans ce procédé, une volonté de trop bien faire qui peut mener a des absurdités. Certaines personnes peuvent trouver via la remise en question, une source d'épanouissement, dans le sens qu'on est mis en lumière si l'on est le premier à dénoncer telle chose (raciste, sexiste...) d'une oeuvre ancienne, que personne n'avait remarquée avant.

Pour autant, fondamentalement, on peut se réjouir de :
- la volonté de plus en plus de gens de comprendre où sont les racines des problèmes actuels, et quelles en sont les manifestations dans les oeuvres anciennes
- la prise de conscience, en parallèle, que tout n'est pas toujours anodin, bénin, que l'accumulation de représentations biaisées maintiennent un environnement de discrimination banalisée à l'égard de telle groupe ou telle pratique, etc.

Je me prends comme exemple car je critique Kaamelott, et l'oeuvre d'Alexandre Astier de façon un peu plus large, comme ayant contribué (pas plus, pas moins que la plupart des autres artistes et oeuvres de son époque) à l'homophobie et la végéphobie. Suis-je un SJW décérébré hystérique ? Je me vois plutôt comme quelqu'un de lucide au milieu d'un public qui ne l'est pas forcément. Ais-je tort de faire cette critique ?

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 29/06/2020 à 14:06:09. (2838 messages postés) -

Citation:

Tu remarquera qu'il y a une mauvaise tendance à importer les problèmes américains sur notre territoire



On est très influencés - c'est certain - mais il ne faut pas se laisser emballer non plus (L'Oréal qui change le nom d'un produit américain > "blanc" est un gros mot).

Citation:

La couleur noire ne peut pas être éclaircie ?



Si, justement ! Que fait le mot "pâle" sur un produit qui peut s'adresser à une clientèle à la peau foncée ?

Citation:

Ce choix en plein mouvement de BLM n'est pas une coïncidence.



Ha non mais c'est évident, on est d'accord. Je dis juste que si les entreprises font ça, ou autre chose, et si c'est de la merde, a minima on ne peut pas blâmer les activistes / militants pour ça (chose que tu n'as pas faite directement - mais le ton général de ton message me laisse perplexe)

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 29/06/2020 à 09:30:22. (2838 messages postés) -

Citation:

Blanc est en train de devenir un gros mot, un terme péjoratif.



Excuse-moi, mais y'a tant à dire sur l'article posté, et ton bref commentaire me semble au mieux très incomplet pour réagir à l'article, au pire à côté de la plaque.

> 1) Il est question d'une firme américaine, et plus précisément d'un produit américain avec un nom en anglais. Ton commentaire laisse dire que le sujet est abordable de façon internationale, sans nuance selon le pays. Le cas des rapports raciaux aux USA est ultra spécifique et n'est en rien comparable à, par exemple, celui de la France.

> 2) Piste de réflexion A : Il est question d'un produit uniformisant pour la peau ; or s'il s'adresse tant aux noirs qu'aux blancs, le produit en question semble effectivement mal nommé s'il contient le mot "fair" (pâle / clair). S'il est bien question ici que c'est la couleur de peau blanche qui fait la norme en matière de nom de produits cosmétiques, c'est effectivement un problème.

> 3) Piste de réflexion B : La modification du nom de ce produit est-elle une demande formulée par le mouvement anti-racisme ? Question un peu beaucoup vachement importante. Tu n'es pas sans savoir que les entreprises, de même qu'elles font du green-washing ou pink-washing pour se faire bien voir, ont désormais fondé une grosse part de leur communication sur les valeurs plus que sur les qualités intrinsèques d'un produit. Tu veux vendre des rasoirs ? Ne parle plus de qualité de coupe, montre plutôt un homme qui fait la cuisine et s'occupe de ses enfants. Donc, ce coup là pourrait être une totale opération marketing, sans que L'Oréal ne réagisse à une pression ou une demande expressément formulée.

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 19/06/2020 à 23:23:00. (2838 messages postés) -

Juste un truc sur ce sujet des gens qui bossent durs pour leurs enfants, et que cela serait en soit un épanouissement / bénéfice pour eux de se dire que leurs enfants auront tout ce qui leur faut, etc.

Cela ne peut qu'exister dans une société où existe le risque de se retrouver à la rue, pauvre, où l'épanouissement passe pour beaucoup par le travail et la réussite d'un point de vue financier. Si la société était faite de telle sorte que nul n'ait crainte pour son avenir, et que les aspirations à la richesse soient volontairement bridées (par ex, un ratio de salaire de 1 à 10 max ou autre mesure du genre), les gens auraient une autre mentalité par rapport à l'accumulation de patrimoine en vue de mettre leurs enfants à l'aise / à l'abri du besoin.

J'ai des filles et j'espère bien leur donner quelque chose au moment crucial où ça va démarrer pour elles (études / appart / voiture etc.). Mais si l'Etat était là pour garantir que tous ces besoins soient couverts ? Alors je préférerai que l'argent épargné aille dans le circuit public pour combler les besoins là où ils se trouvent.

Finalement, on en revient à l'opposition entre un modèle archi libéral façon USA où tout est dépendant de toi (santé, retraite, jusqu'à la justice presque), et pour ceux qui ont tiré le mauvais numéro à la naissance ben ce sera la galère ad vitam ; et à l'inverse on peut imaginer un modèle archi social avec une "sécu" étendue à tous les domaines touchant au financier (c'est un peu vaguement le cas avec le RSA / chômage mais bien loin d'être suffisant).

Mettre de côté pour ses enfants, c'est ne pas jouer le jeu de la solidarité, du pot commun, par crainte que la société ne fasse pas ce qu'il faut. Dans le contexte actuel je le reconnais, ça paraît assez légitime. Il faut changer de gouvernement et repenser complètement notre rapport à l'argent.

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Véganisme et antispécisme

Doude - posté le 19/06/2020 à 10:50:18. (2838 messages postés) -

Oué. Pour le sang, à mon avis c'est aussi utilisé d'une façon ou d'une autre. Quand on voit que même les os sont broyés et que la moelle sert à faire le dentifrice... (pour info le dentifrice végétal ça marche aussi, en réalité ce qui fait l'efficacité du brossage c'est à 95 % ? 99 % ? l'action mécanique).

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Véganisme et antispécisme

Doude - posté le 19/06/2020 à 09:57:23. (2838 messages postés) -

[Je continue ici un débat entamé dans le topic général des débats]

ROTS a dit:

Les abattoirs non hallal assomment les animaux avant de les tuer. Ça fait nettement moins de souffrance. Par exemple, pour les poulets, la pratique "normale" est de les endormir au dioxyde de carbone avant décapitation.



J'aimerai éclaircir un peu ce point, avec mes quelques connaissances.

En France, en 2020, on ne tue pas un animal avant de lui trancher la gorge. Car on a besoin que le cœur continue à battre pour faire sortir tout le sang du corps et récupérer une carcasse bien vidée. On parle "d'assommer" ou "d'étourdir", et on a le mythe que les animaux soient en état de "mort cérébrale" au moment où on leur tranche la gorge, mais il n'en est rien. Selon un inspecteur d'abattoir qui avait témoigné sur Libération, la seule façon de garantir la fin des souffrances d'un animal serait une section a un endroit particulier de la moelle épinière, opération très délicate.

Résultat, actuellement on a plein, plein d'animaux qui se "réveillent" et pour la majorité le corps est vraisemblablement encore sensible au moment où on l'accroche, le découpe, etc. C'est notamment le cas pour les poulets où l'on fait beaucoup moins attention à la réussite ou non de l'opération d'étourdissement.

La norme actuelle est :

> Pour les vaches, on utilise un matador (tige perforante). Il faut que la cartouche de gaz qui la propulse soit dimensionnée à la taille de l'animal. Il y a de nombreux ratés si l'employé a mal positionné le matador, ou si la cartouche n'est pas assez puissante. Je vous laisse imaginer le torrent de douleur pour celui qui se trouve dans ce cas, le temps que l'employé recharge son arme.

> Pour les cochons, c'est ou bien le matador, ou bien la pince électrique (courant électrique qui traverse le cerveau), ou bien le puits à CO2 (empilement des cochons dans un caisson et asphyxie lente).

> Pour les poulets, dans le cas le plus général on les accroche à la chaîne et ils sont "trempés" dans un bain d'eau électrifié.

> Pour les poissons (les grands oubliés... et pourtant les plus nombreux, et sensibles tout comme nous) : directement jetés vivants dans la glace. La fraîcheur en poissonnerie a un coût en souffrance inimaginable.

N'oublions pas le cas des vaches enceintes : une fois tuée, les employés attendent sans rien dire que le ventre ait cessé de remuer.

Donc voilà : arrêtons de croire à ce mythe qu'un animal ait pu avoir une mort sans souffrance. Si on souhaitait que ce soit le cas, il faudrait une procédure très lente et méticuleuse, animal par animal, mais qui risquerait finalement toujours de comporter des ratés car nul n'est infaillible, ni le matériel ni les humains. Cette idée d'une mise à mort "propre" est notamment incompatible avec le rendement attendu, inimaginable à l'heure ou des millions et millions d'animaux passent à la chaîne dans les tueries ("tuerie" est bien le nom du poste concerné dans un abattoir).

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 18/06/2020 à 07:00:29. (2838 messages postés) -

(je snipe sur un commentaire HS)

Falco a dit:

je suis à 100 % pour les restaurants Hallal



T'es fou, le Hallal c'est de l'égorgement sans aucune procédure d'étourdissement (en pleine conscience quoi). L'abattage Hallal et Casher sont 2 abominations qu'il est absolument honteux de voir pratiquer en France (bon après, c'est pas comme si le reste était pas aussi une barbarie, c'est pour ça que ça passe).

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 17/06/2020 à 18:16:44. (2838 messages postés) -

Citation:

Sinon pour votre débat sur le civisme, la solution ultime c'est le service militaire



Non mais la racine du problème est ancrée profond dans les familles.
C'est dans la famille que tu le résoudra et pas ailleurs. Tu te rends pas compte de l'horreur que ça a été pour tellement de monde le service militaire : pour les jeunes parents, ceux dont les études ont été coupées... c'est juste une cassure dans ta vie qui peut provoquer mille malheurs.

Accessoirement, l'armée comme modèle de bienveillance, de respect d'autrui, pas des masses on va dire. L'armée est le lieu avec les rapports de force et de domination d'untel sur untels le plus évident. C'est pas comme ça que tu fais prospérer la bienveillance. Après oué, pour les cas désespéré (j'en ai connu un), ça peut être enfin le lieu où l'on est valorisé et inclus. Mais on pourrait faire ça de 100 façons autres que l'armée.

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 17/06/2020 à 17:16:34. (2838 messages postés) -

Je n'ai pas de souci à avouer que je colporte le message / les infos que l'on m'a donné sur la vie en cité, et serai parfaitement OK pour changer mon avis en lisant quelque chose d'argumenté disant le contraire. Après faut dire, y'a quand même pas mal de rappeurs venant de là qui semblent colporter ce même message. Mais n'écoutant pas vraiment trop ce style de musique (à part quand j'avais 15 ans - du coup mon souvenir est flou) je m'avancerai pas trop sur ce point. Pour ce qui concerne les enfants, je suis amplement d'accord, un enfant vit dans son monde et on voit même des réfugiés syriens dans les camps placer à 7/10, voire plus haut, leur bonheur actuel sur une échelle de bonheur maximal malgré des conditions qu'on jugerait horrible. C'est la force du relativisme humain, de son adaptabilité. Mon souci c'est les parents qui seraient, sinon malheureux, frustrés en tout cas et vivant dans un certain climat de violence qui s'auto-entretient et qui fait qu'ils se comportent mal (très mal de ce que j'ai vu dans mon expérience) avec leurs enfants.

Mais donc. D'où viennent les problèmes dans les cités, du coup ? Si on reparle de l'éducation des parents, je suis d'accord, mais c'est un cercle vicieux. Du reste il me semble que la pauvreté, dans une société qui vend une consommation de riche à la télé, c'est le terreau idéal pour le vol et la violence envers celui qui a plus, déjà. Mais à nouveau oui, bien sûr, l'éducation a un rôle fondamental. Avec l'éducation tu peux tout réussir, tout réaliser, mais faut que les bonnes idées et pratiques aient pénétré l'endroit dont on parle. J'ai ouvert un débat sur la parentalité positive, il pénètre déjà seulement le milieu écolo et vaguement les classes aisées, comment tu veux qu'il pénètre un quartier replié sur lui-même.

En tout cas, croire qu'on peut réussir la non-violence en groupant tout le monde sous la nation France pour moi c'est une grosse erreur. Tu vas juste déplacer le problème à une autre échelle.

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 17/06/2020 à 12:17:23. (2838 messages postés) -

C'est en cours, c'est récent. Tu transformes pas des gens "durs" en anges avec un coup de baguette magique en leur construisant une salle de sport ; faut notamment essayer de faire venir des gens de l'extérieur, mais bon c'est ce qui est en projet si je lis l'article que tu partages.

Mais de toute façon j'ai entendu davantage d'infos sur cette histoire, c'est beaucoup plus gros qu'un simple accrochage de quartier, il est question d'une bande tchétchène qui s'est armée, j'ai pas tout compris mais on est pas dans le cadre d'un incident "classique" de violence de quartier.

EDIT : Ha ba Mélenchon en parle ici :







Vers 7mn. Selon lui ce n'est pas lié au communautarisme.

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 17/06/2020 à 10:05:51. (2838 messages postés) -

Le communautarisme et son jumeau le nationalisme/patriotisme sont vraiment des fléaux. On voit dans la vidéo que ça se passe dans la cité : quartiers pauvres, logements de merde, les gens se replient sur leurs communautés, c'est là qu'est leur vie, dans les échanges avec les leurs, pas dans leur boulot (merdique - sinon ils se barreraient). Je pense que c'est dur de résister à suivre les autres (de sa communauté) quand ça s'emballe. Parce que ça fait "quelque chose qui se passe" aussi, et on veut en être. Y'a sans doute plein d'autres raisons.

Dans mon village de campagne de 5000 habs (pas vraiment une métropole donc), y'a des HLM et un parc de jeux au milieu, ben chaque fois que j'y ai emmené mes filles j'ai pu voir des parents qui se comportaient vachement mal avec leurs enfants, super durs, etc. et un climat général "rude" (que ce soit les adultes entre eux, les enfants entre eux, ou bien les adultes envers les enfants). L'expérience ne fait pas le cas général mais, je vois pas comment en vivant une vie un peu merdique - logement / habitation / pas assez d'argent pour les loisirs épanouissant, comme des vacances/voyages - tu peux ne pas tomber dans la violence.

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Sauvons la planète ! Avant qu'elle pète ! *prout* Trop tard !

Doude - posté le 17/06/2020 à 05:13:47. (2838 messages postés) -

Citation:

Les locations ça compte pas hein ?



Si, je pense que c'est tout confondu : combien de temps on est resté dans un logement, peu importe le type de logement et le contrat. °°

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Sauvons la planète ! Avant qu'elle pète ! *prout* Trop tard !

Doude - posté le 16/06/2020 à 05:26:43. (2838 messages postés) -

Citation:

Ah mais c'est pas pareil, t'es un chasseur de maisons en fait ^^'



Pas du tout. J'insistais simplement sur le fait qu'au moment de s'installer, faire construire est une action qui n'est pas forcément plus coûteuse qu'acheter une maison d'occasion, ce n'est pas forcément un truc pour riches, a fortiori avec un taux d'intérêt actuel sur les prêts qui est à peine au-dessus de 1% (nos parents ont connu des prêts à 6, 8, 10% !)

Citation:

Et puis chez moi une maison c'est fait pour y vivre, donc je suppose que j'aurais tendance à tout prévoir avant



Ben comment tu fais quand ta famille s'agrandit ? Tu peux pas emménager direct dans 160m² en étant juste à deux, dans la perspective d'avoir 3 enfants 10 ans plus tard. °° En moyenne, les Français changent de logement tous les 7 ans je crois. Dans mon cas ça se vérifie.

Citation:

Les enfants qui ont chacun leur chambre, idéalement faudrait faire une croix dessus.



Oué. Après, t'as le droit de faire une chambre minuscule (donc pas une chambre au sens de la loi vu que c'est 9m² mini) mais genre la place pour un lit, un bureau, et au moins ils ont leur espace privé qui est super important à l'adolescence (et même avant).

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Sauvons la planète ! Avant qu'elle pète ! *prout* Trop tard !

Doude - posté le 15/06/2020 à 16:02:15. (2838 messages postés) -

@Gari : si en fait, notre prochaine maison sera une vieille maison qu'on isolera et qu'on rendra performante. Notre maison actuelle est compacte, construite intelligemment, ne gaspille pas l'espace qu'elle occupe (au contraire de la méga villa de 160m² de mes voisins qu'ils habitent à 2 et où y'a que 3 malheureuses chambres).

Citation:

C'est le même piège que quand on achète une voiture d'occasion : y a une jauge de rentabilité à prendre en compte : au delà d'un certain seuil une nouvelle coûte moins cher pollue moins.



Autant au niveau économique je dis pas : que ce soit pour rénover une maison ou réparer une vieille voiture, ça peut finir par te coûter si cher que ça met à égalité voire plus que le neuf (après, faut voir de quoi on parle : une voiture qui passe en occasion voit son prix chuter direct énormément... je comprends même pas comment des gens peuvent acheter une voiture neuve en France à part pour le plaisir d'enlever le plastique sur le logo constructeur). Autant du point de vue écologique c'est très discutable. Une maison neuve, le plus souvent, empiète sur un espace de nature (même si c'est une pauvre parcelle de pré, ça grouille de vie), il faut raccorder tous les réseaux, ça "étale" encore davantage l'espace que l'humain s'octroie. Pour le reste (la rénovation VS la construction) il faut voir en quel état tu récupères une maison. Si c'est une grange : 4 murs un toit, y'a tout à faire et ça revient plus ou moins au même qu'une construction, sauf que tu mets à profit un truc qui tomberas en ruines autrement.

Citation:

Enfin seul quelqu'un avec un certain pécule peut envisager de racheter une barraque 5 ans après avoir fait construire la sienne



Trop pas. Tu vends la maison que t'as fait construire, tu récupères ta mise de départ (qui souvent rembourse ton prêt, en fait), et tu peux racheter. Tu pourrais t'amuser à changer de maison tous les 2 ans si tu le voulais et si t'avais l'énergie pour ça.

Citation:

Perso même en économisant depuis jeune (économies sur la bourse des études, puis sur le salaire), je peux toujours pas espérer mieux qu'une vieille barraque mal isolée



Mais tout repose dans le prêt que tu peux arriver à contracter. Il paraît que certaines banques prêtent sans apport, si c'est pas trop gourmand et que le projet est une "valeur sûre" en terme de revente.

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Sauvons la planète ! Avant qu'elle pète ! *prout* Trop tard !

Doude - posté le 15/06/2020 à 09:15:08. (2838 messages postés) -

Citation:

Drôle de principe que celui qui consiste à faire construire une nouvelle maison quand la sienne n'est plus satisfaisante.



? Dans notre cas quand nous avons déménagé depuis notre appart à Lyon vers la campagne, on a juste pas trouvé de maison qui nous correspondait du coup on a fait construire. Mais certes, c'était pas spécialement écologique ! Notre maison devenant trop petite, la prochaine sera une rénovation.

Citation:

Le thème que tu soulèves un peu c'est "à partir de quel moment le confort/loisir personnel prend-il le pas sur l'écologie" finalement.



Ben, c'est même pas ça, c'est que puisqu'on a tous le droit au même confort (être bien chauffé en hiver sans dépenser trop) il est normal que l'Etat intervienne pour faire isoler tous les logements. Après, c'est sûr que l'écologie carrément sur le principe même du renoncement à du confort pour économiser de l'énergie, des ressources, etc.

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Sauvons la planète ! Avant qu'elle pète ! *prout* Trop tard !

Doude - posté le 14/06/2020 à 14:41:53. (2838 messages postés) -

Wow ! Intéressant en tout cas. Ça fait flipper un peu.

J'avoue qu'après avoir construit une maison en 2015 super bien isolée, je comprends pourquoi l'Etat mets en place des opérations du style "isolez vos combles pour 1€" etc. Et à quel point le chauffage et l'isolation d'une maison c'est un enjeu de dingue pour l'économie d'énergie et donc pour l'écologie.

Pour l'exemple on a juste 1 (petit) poêle à granulés, ça nous coûte (tout compris : ramonage + combustible) 250€ par an en moyenne. On a un petit radiateur électrique qui tourne quelques heures les jours les plus froids dans mon bureau qui est la pièce la plus froide de la maison. Bon après, il fonctionne quand même à l'électricité le poêle, mais ne consomme pas plus qu'un ordi.

Et pour notre prochaine maison on envisage encore plus simple, un poêle à bois super performant et un système avancé de ventilation pour la répartition de la chaleur. Car avec le poêle à granulés, si t'as une coupure d'électricité, tu ne peux plus te chauffer. Et c'est un appareil trop complexe, on a eu de la chance mais beaucoup de gens ont des problèmes et réparer ça coûte cher.

/mavie

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 04/06/2020 à 10:12:59. (2838 messages postés) -







Très belle intervention de F. Ruffin. Le message principal est que l'économie doit être au service de la vie et pas l'inverse. On doit se demander quels sont nos besoins indispensables, et notamment relocaliser en France (ou se remettre à produire seuls) tout ce dont on aurait besoin (avec l'agriculture en tête évidemment). Concentrons-nous sur les choses qui importent : être en bonne santé, être épanouis. Il ne le dit pas tel quel, mais je reformule plus simplement un passage de la vidéo : pourquoi par ex mettre des milliards dans un plan de développement de la 5G ? N'avons-nous pas déjà une couverture internet assez rapide et satisfaisante ? (Et je dis ça en tant que graphiste qui doit uploader régulièrement des fichiers énormes avec un ADSL de campagne tout pourri. Mais est-ce que je préfère que ma ville mette des sous dans le social et la santé, plutôt que faire poser la fibre ? oui).

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Déterminisme, essentialisme... Notre place dans l'univers !

Doude - posté le 01/06/2020 à 15:06:16. (2838 messages postés) -

@trotter : ton schéma est très juste. La conscience c'est quoi ? Au minimum, une expérience subjective du monde ; mais on peut y ajouter la capacité à anticiper son comportement dans le futur, la conscience d'être un individu au sein d'un groupe, la capacité à comprendre sa place et son impact dans un environnement, etc. On semble constater que plus il y a d'intelligence, plus il y a de conscience. Les moules, les méduses, les insectes... me semblent disposer de pas ou peu de conscience. Les êtres qui sont plus complexes semblent en posséder davantage.
A la base on s'est mis à parler de ça car tu parlais "des animaux" comme d'un vaste Tout, comme si on pouvait mettre tous les animaux non humains d'un côté et les humains de l'autre. C'est une erreur selon moi, mais bon on est un peu hors du sujet initial faut dire. °°

Citation:

Doude : par rapport à ce que tu dis, tu pars sur un monde progressiste où tout va de mieux en mieux. Bien que j'admire cet optimisme, j'ai beaucoup de mal à m'imaginer la disparition des prisons dans les prochaines décennies



Je n'ai pas formulé cette utopie, c'est Nonor qui l'a fait. °° Il me semble carrément impensable que cela arrive un jour (à l'échelle mondiale), même si je le souhaite. Par contre, au sein d'une société réduite : pays... ou même plus petit (ville, habitat groupé...) on peut espérer que cela arrive. Regarde les pays nordiques, avec un taux de criminalité extrêmement bas. Ce sont des pays avec très peu de pauvreté (donc peu de raison de voler), beaucoup de prévention, un système carcéral exemplaire (comme celui de la Norvège surtout). On est encore très loin de l'aboutissement dont on a fait l'expérience de pensée plus haut ; mais c'est un solide pas dans cette direction.

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Déterminisme, essentialisme... Notre place dans l'univers !

Doude - posté le 01/06/2020 à 10:19:45. (2838 messages postés) -

Citation:

Tu vois vraiment pas la différence entre faire la vaisselle consciemment ou en pilote auto ?



Je vois bien ce dont tu parles mais c'est rien d'autre que faire une chose en pensant à une autre. Même marcher on le fait en pensant à autre chose. En quoi les animaux passeraient plus de temps que nous à faire quelque chose en pensant à autre chose ? Je ne comprends pas. J'aurai plutôt tendance à dire l'inverse en fait, les animaux sont moins sujets à ces rêveries qui me semblent être un effet secondaire de notre intelligence qui a besoin de tourner en permanence et n'arrive pas à rester à l'état zéro (et on admettra que juste marcher ou faire la vaisselle, c'est pas hyper stimulant intellectuellement).

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Déterminisme, essentialisme... Notre place dans l'univers !

Doude - posté le 01/06/2020 à 06:38:29. (2838 messages postés) -

Citation:

J'ai l'impression que les animaux sont souvent en pilote automatiques.



Bonjour M. Descartes ! :F Selon moi ça ne fait pas grand sens, ce que tu dis. Car d'un point de vue déterministe nous sommes tous en pilote automatique. C'est simplement ta grande intelligence (par rapport au chat) qui crée chez toi, au cours du processus cause > conséquence, l'illusion d'un choix volontaire à faire telle action. Le chat a conscience d'avoir faim, d'être en train de chasser la souris, de vouloir voir par la fenêtre ce qui s'y passe. La différence avec la plupart des humains c'est que ces derniers croient, à tort, qu'ils auraient pu "décider" de ne pas vouloir voir par la fenêtre ce qui s'y passe.

Citation:

Si nous dépénalisons le crime et le vol, ne risque-t-il pas d'y avoir des conséquences graves sur la perception qu'auront les gens du crime et du vol dans plusieurs générations, mettons dans 100 ou 200 ans, par exemple?



C'est une réflexion légitime mais pour moi, elle ne tient pas compte du contexte. Je crois que tu plaques simplement cette idée (de dépénalisation du crime) sur notre société actuelle sans imaginer que tout le reste de la société aurait forcément été transformé en profondeur bien avant cette mesure. Tu te rends compte quand même, une société dans laquelle on est arrivé à prendre en compte le déterminisme pour édifier une loi ne punissant plus ?
Regarde l'exemple des châtiments corporels sur les enfants en Suède. La loi a interdit la fessée : les parents auraient pu se dire "c'est un problème ! je n'ai même plus la fessée, et/ou même surtout la menace d'en donner une, comme dernier recours". Mais c'est un pays où le rapport à l'enfance était déjà en grande partie transformé (et la loi n'a fait que développer encore cette transformation).
Plus j'y réfléchis, plus je pense que le parallèle entre la justice, le criminel, la prison | et le parent, l'enfant, la mise au coin est hyper pertinent. La grosse différence étant qu'un criminel peut être un électron libre en perte de repère, sans personne comme guide pour l'action morale, alors qu'un enfant est normalement toujours accompagné par un adulte jouant ce rôle. Donc il est pour moi évident que c'est à la société de mettre en place les ressources (action sociale) pour qu'un criminel en puissance retrouve le bon chemin avant qu'il ne commette un crime.

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Déterminisme, essentialisme... Notre place dans l'univers !

Doude - posté le 31/05/2020 à 23:52:42. (2838 messages postés) -

RoTS je te rejoins en grande partie mais le mot responsabilité, dans le cas d'un parent par exemple, n'est-il pas acceptable dans le sens qu'il s'agit du "devoir de s'occuper d'un enfant" sans notion de punition ? Je ne sais pas. C'est sûr que le mot est souvent utilisé par la droite et que ça pue, mais il est peut être pas à jeter.

@Nonor : je crois que des études ont mis en lumière que le côté dissuasif d'une peine (punition pour avoir mal agi) joue très peu en réalité (je n'ai hélas pas de source à te citer). Je suis 100% d'accord avec toi du reste : on peut avoir conscience du déterminisme d'un système et conserver des punitions comme éléments déterminants pour une meilleur vie en société. Mais soyons honnête : ce qui nous retient de voler, agresser... c'est la peur d'aller en prison, ou bien simplement une éducation au respect, à la bienveillance, une empathie, la conscience qu'on pourrait se trouver à la place de la victime si les rôles étaient échangés, etc. ? J'sais que t'es super de gauche donc d'avance je prédis qu'on sera d'accord sur ça : si la punition a quand même un rôle à jouer, il est de 1% face à la prévention qui joue à 99%.

trotter a dit:

Je ne sais pas... Je ne suis même pas sûr qu'un animal comme un chat ait une conscience subjective (un chat a le même nombre de neurones qu'un estomac humain).



What, t'es sérieux là ? xD Une méduse je veux bien mais un chat ? Bien sûr qu'il a conscience d'être lui. Parler en nombre de neurones c'est super biaisé ; ce qui compte c'est comment ils sont employés. Tu peux imaginer un organisme avec 1000x plus de neurones qu'un cerveau humain mais qui serait câblé pour rien faire.

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 14/05/2020 à 09:44:03. (2838 messages postés) -

Citation:

En quoi moi homme cisgenre me sens-je homme?



Bonne question et c'est rigolo parce que moi, je me sens "neutre" dans ma tête. Je veux dire, je suis une personne, je fais des trucs parfois considérés comme masculins (mécanique, bricolage, la tondeuse à gazon xD) et tout autant de trucs considérés comme féminins (longues conversations au téléphone, j'épile mes sourcils, je pouponne mes enfants en gagatisant, la nuit je suis déjà en train de penser à ce que je vais faire le lendemain midi à manger etc.). En vrai à part sur l'aspect sexuel, je n'ai rien de typiquement viril et le fait de faire quelque chose considéré comme viril ne m'apporte pas de satisfaction particulière.

Il y a pourtant malgré tout ça une influence biologique certaine (je suis plus musclé que ma femme, donc je fais certaines tâches trop physiques pour elle, par ex). Mais si tu mets dans le panier le caractère d'une personne, son éducation, l'influence de la société (au sens large + du cercle de proches), j'ai l'impression que c'est largement assez puissant pour déconstruire tout le biologique.

Je repense à la vidéo d'Avygeil qui démontrait (bon c'était pas une source très scientifique, mais admettons) que les femmes étaient prédisposées aux compétences sociales et les hommes non (il n'y avait rien d'autre d'énoncé comme traits distinctifs, même si je suis sûr qu'il peut en exister d'autres). C'est maigre ! Une prédisposition à mieux parler à ses semblables ou non. Et par dessus une vie de société, de culture, de civilisation, de choix personnels (comme celui de faire un pas de côté de la norme, etc.). Comment ne pas en arriver -forcément- à la "neutralité" de notre comportement social ?

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Véganisme et antispécisme

Doude - posté le 13/05/2020 à 09:28:20. (2838 messages postés) -

Oué c'est la honte haha. En plus je me souviens que pendant que j'avais fait ça j'écoutais du Cannibal Corpse en mode "wooo je coupe de la barbaque en écoutant un groupe aux paroles gores trop lol!!!1!11!!). De savoir aujourd'hui que le batteur de Cannibal Corpse est végane de longue date ça rend ce souvenir encore plus... heu je sais pas quoi mais encore plus xD

Le métal c'est ma botte secrète à ceux qui me disent que les végans sont des bisounours sur-sensibles. Bonjour, voici un groupe avec plein de gens végé dedans et dont les paroles accusent l'humanité d'exploitation animale (en sombrant carrément dans l'anti-humanisme du coup - du genre l'une de leurs chansons c'est "Bring back the plague") :







Accessoirement ça me permet de dire ici que y'a plein plein de végans chez les métalleux.
On a même un youtubeur français métalleux-végane qui parle des 2 sujets et qui fait pas mal de vues, c'est Max Yme. Pour les métalleux du forum, je recommande il est super super drôle avec un style pince sans rire. Cette vidéo par exemple est super instructive (où l'on apprend qu'il a existé des végans-nazis - des vrais, si si je le jure) :







Cette accointance métal/véganisme est très facilement explicable par le caractère marginal/alternatif de ces communautés. Les marginaux libertaires s'aiment bien et ça fait des ponts.

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 12/05/2020 à 16:00:44. (2838 messages postés) -

@AzRa : [rien à voir mais le truc rigolo avec ce meme c'est que la vidéo dont il est issu montre cette fille en fait parfaitement calme et qui n'a rien à voir avec une féministe SJW, juste ça a été screenshoté au pire moment].

Bah en fait ma réponse à cette question, c'est de faire confiance à ceux qui sont concernés et s'en plaignent. Je prétends pas comprendre grand-chose à la transexualité, mais si une personne trans me dit qu'elle est offensée par tel propos, de base je lui "fais confiance" comme une sorte de principe par défaut et je rejoins le train du "on va essayer d'abolir ce genre de propos". Je crois (peut-être à tort ?) que la grande majorité des homos doivent être gavés comme pas possible que l'homosexualité soit une blague ou une insulte, donc je vais dans leur sens (quitte à passer pour le SJW relou de service...). Mais après je reconnais que le sujet est complexe, je ne prétends pas y voir clair, j'essaye de "faire le bien" autant que je peux. °°"

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 12/05/2020 à 11:52:21. (2838 messages postés) -

Citation:

Doude ton voisin j'ai juste l'impression qu'il a un langage un peu direct/cru mais sans mauvaises arrières pensées



Ha mais complètement ! Mais plein de gens font ou disent des choses contribuant à ralentir l'évolution de certaines choses (anti-sexisme, anti-homophobie, etc.) en ne pensant pas le moins du monde faire du tort.

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 12/05/2020 à 10:00:49. (2838 messages postés) -

Concernant mon voisin, c'est le même qui, m'invitant à un repas avec des copains à lui (homos), a pris les devants de me """rassurer""" en disant "t'inquiètes pas ils s'embrassent pas en public".

...No comment.

En fait c'est moins la question de penser que parce qu'untel est de gauche, il va être un "pur" sans défauts, c'est juste que je pensais pas vivre dans une société où en 2020 on peut trouver quelqu'un d'engagé sur certaines questions super progressistes et dans le même temps continuer à voir les homos comme il y a 30 ans (= truc rigolo, ou à cacher, etc.)

Ha puis juste sur cette question de langage (autre ex. : les noirs qui s'appellent entre eux "niggers" aux USA), autant si la minorité concernée décide de se servir de mots qui dans la bouche d'autres seraient péjoratifs, OK ; mais prendre la liberté de dire "PD comme un phoque" vu tout ce qu'il reste d'homophobie à décrasser en France, ça passe juste pas.

Même sujet (langage) mais autre domaine : perso je n'emploie plus aucune expression faisant intervenir des animaux (négativement). C'est quelque chose qui peut sembler ridicule mais le moindre petit levier est à utiliser pour déconstruire la normalité de l'utilisation des animaux au profit de l'humain. Je ne dis rien à ceux qui les emploient bien sûr, mais moi même je n'encourage pas : ça va de "mettre la charrue avant les bœufs" "manger comme un cochon" etc.

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - USUL

Doude - posté le 11/05/2020 à 15:12:00. (2838 messages postés) -

Je comprends. Après, les gilets jaunes étaient hyper nombreux ! C'est plus facile d'agir quand tu descends à plusieurs millions dans les rues, cela étant rendu possible par un discours assez flou et élastique pour englober tout le monde... C'est ça qui pose problème peut-être avec la révolution : tout le monde veut la faire mais pour des idées et un "après" très variable d'une personne à l'autre. D'où l'inaction. Y'a aussi que si à tel moment t'es sûr de te prendre une branlée, bah t'y vas juste pas... ?

A mon sens, mais je suis peut-être trop pessimiste, ben on a juste pas assez de gens partageant notre mentalité. Qu'est-ce que tu veux faire une révolution pour la gauche quand tu as encore AUTANT de personnes votant pour de la droite ou de la droite déguisée ? Est-ce qu'on ne peut pas envisager une victoire que si on est sûr que le gros de la population soutiendra ? Bon je dis ça et dans le même temps, les gens ont soutenu en masse les GJ. :F

PS : désolé si tu dois revoir les évidences avec moi, je sens bien que je suis un peu candide sur ce sujet xD

EDIT @HardBreaker : ptet bien !

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - Topic général des dra... des débats

Doude - posté le 11/05/2020 à 09:33:21. (2838 messages postés) -

Tiens, ben parlons de la végéphobie et de l'homophobie dans les Pérusse histoire de briser cette entente trop belle pour être vraie :F

Non en vrai, on retrouve pareil dans l'oeuvre d'Alexandre Astier pour ne citer que lui (que j'ai en haute estime par ailleurs). Dans les deux cas (Pérusse / Astier), être homo signifie :
- qu'on est un maniaque sexuel prêt à sauter sur tout ce qui bouge
- un sujet de plaisanterie

Concernant le végétarisme :
- on est un hippie
- on est une personne triste et emmerdante

Bref, ni plus ni moins que beaucoup d'autres (ajoutons le Palmashow à la liste, tiens), on avance sur certains sujets (l'homosexualité étant reconnue comme "légitime") mais on en est pas encore au bout. J'ai halluciné l'autre jour dans un apéro entre voisins (*tousse* confinement *tousse*) qu'un voisin qui a 30 piges comme moi, pas mal à gauche (pro Mélenchon etc.) emploie une expression comme "PD comme un phoque" pour parler de Toulouse-Lautrec. Mais sérieusement ?

Pour en revenir à Pérusse, j'écoute ça depuis que j'ai 15 ans genre (si ce n'est avant), et ça m'a fait chier de réaliser un jour à quel point il était féroce sur certains trucs (genre l'épisode du resto végétarien qui me faisait trop rire à l'époque, même s'il est drôle, je l'écoute forcément avec d'autres oreilles aujourd'hui).

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - USUL

Doude - posté le 11/05/2020 à 09:27:45. (2838 messages postés) -

Après, on peut porter simultanément plusieurs discours, et c'est peut-être le cas d'Usul. Par exemple moi je me sens "bien à gauche", s'il y a une révolution de notre système politique et social, j'en suis ; pour autant je peux couramment discuter avec des gens et défendre la France Insoumise, ou bien des propositions très ancrées "dans le système".

Une fois j'avais suivi Usul sur un live où il était question du salaire à vie, et ça allait trop super loin comme vision utopique d'un nouveau monde avec un changement profond de l'organisation du travail.

Il me semble que dans son rôle de chroniquer humoristique il réagit à l'actualité politique et prend des positions au sein du système, et montre sa faveur à telle réforme par exemple, ou bien son soutien à tel homme politique, et que dans le même temps, comme beaucoup d'entre nous sans doute, il dessine dans sa tête une utopie qui fait rupture avec tout ce qui existe. En ce sens il serait un révolutionnaire d'extrême-gauche lui aussi.

www.noirsymphonique.fr

Posté dans Forum - USUL

Doude - posté le 01/05/2020 à 20:52:00. (2838 messages postés) -

...et ils mettent les enfants à l'école (ceux qui ont le plus de chance de passer le virus) parce qu'il faut bien une garderie.

www.noirsymphonique.fr

Aller à la page: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21

Haut de page

Merci de ne pas reproduire le contenu de ce site sans autorisation.
Contacter l'équipe - Mentions légales

Plan du site

Communauté: Accueil | Forum | Chat | Commentaires | News | Flash-news | Screen de la semaine | Sorties | Tests | Gaming-Live | Interviews | Galerie | OST | Blogs | Articles perso | Recherche
Apprendre: Visite guidée | RPG Maker 95 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker MV | Tutoriels | Guides | Making-of
Télécharger: Programmes | Scripts | Packs de ressources | Midis | Eléments séparés | Sprites
Jeux: Au hasard | Notre sélection | Sélection des membres | Jeux complets | Tous les jeux | Le cimetière | RPG Maker 95 | RPG Maker 2000 | RPG Maker 2003 | RPG Maker XP | RPG Maker VX | RPG Maker VX Ace | RPG Maker MV | Autres | Proposer
Ressources RPG Maker 2000/2003: Chipsets | Charsets | Panoramas | Backdrops | Facesets | Battle anims | Battle charsets | Monstres | Systems | Templates
Ressources RPG Maker XP: Tilesets | Autotiles | Characters | Battlers | Window skins | Icônes | Transitions | Fogs | Templates
Ressources RPG Maker VX: Tilesets | Charsets | Facesets | Systèmes
Ressources RPG Maker MV: Tilesets | Characters | Faces | Systèmes | Title | Battlebacks | Animations | SV/Ennemis
Archives: Palmarès | L'Annuaire | Livre d'or | Le Wiki | Divers